10 mai 2010

Brothers & Sisters [4x 22]

dnes_season4_brothers_justi

Love All // 8 44o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_33226

   Arf. Deux épisodes consécutifs moyens, c'est rare chez les Brothers & Sisters. Pourvu que ça ne dure pas jusqu'au Season Finale. J'aimerais être positif mais force est de constater que depuis l'excellent double épisode, la saison manque clairement de grandes lignes directrices. Il y a bien la campagne de Kitty, mais je crois que ce sera davantage exploré la saison prochaine. Pour le moment, ça se passe essentiellement hors-caméra et sans Robert, bien trop occupé avec ses affaires top-secrètes dont on ne comprends pour ainsi dire rien ! Non mais c'est vrai : qui est le gros bonhomme qu'il va voir souvent (et qui jouait dans Urgences si je me souviens bien) ? Et qui est l'autre mec, qui a l'air bien louche aussi, à qui il a parlé au country-club ? Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas très clean puisque Robert s'inquiéte déjà que ses agissements aient une répercussion sur la campagne de sa femme... Ca ne le soucie d'ailleurs pas autant qu'il voudrait bien le faire croire. La porte de sortie n'est pas encore grande ouverte pour Robert mais déjà bien entrebaillée. Il me manque déjà ! C'est peut-être parce qu'il va manquer aux scénaristes aussi qu'il est associé à Kevin, Sarah et Luc pour quelques parties de tennis endiablées. Ca fait du bien de le voir au milieu des Walker et pas forcément avec Kitty. Le "Kevrah" m'a fait beaucoup rire même si ça aurait pu être exploité davantage. Le plus amusant ? Kevin et Sarah qui s'étirent comme de grands gymnastes ! Pendant que la petite bande se détend, Scotty et Saul travaillent sur leur projet commun de restaurant. Pas très excitant puisque l'on nous en montre peu mais on est content que Saul sorte la tête d'Ojaï de temps en temps, d'autant qu'on imagine sa vie amoureuse pitoyable puisqu'il n'en est jamais fait mention. Sur ordre d'ABC qui ne veut pas d'amourettes de vieux (gays) ? Terrible mais pas impossible.

   La "star" de l'épisode n'est pas celle qu'on croit ! Non, il s'agit, je crois pour la toute première fois de la série, du petit Cooper ! Je préfère largement Paige mais c'est bien aussi de parler un peu de lui. Ca change et les problèmes rencontrés par Sarah pour l'élever et le faire accepter Luc sont universels. Peut-être que tout se résoud un peu trop facilement mais c'est crédible. Cooper est encore jeune. Et puis Sarah a déjà apparemment fort à faire avec Paige qui ne s'est pas calmée, crise d'adolescence oblige. Ca a donné lieu à quelques moments amusants avec l'intervention de Nora en mamie qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui est toujours de bon conseil. Et pour une fois, elle n'en a pas fait trop ! Elle était par ailleurs très émouvante dès que la question du retour de Justin en Afghanistan s'est posée. On a l'impression d'avoit déjà vu tout ça mais l'émotion passe. Enfin quand il s'agit d'ellle. Les scènes de Justin m'ont beaucoup ému. Je le trouve assez égoïste en fait, même si ses justifications sont compréhensibles, et on se demande quand est-ce qu'il arrêtera enfin de détruire sa vie, que ce soit par l'alcool, la drogue ou la guerre. En même temps, les gens comme lui ça existe. Et c'est bien malheureux. Je ne pense pas qu'il retournera sur le front cette fois. Les scénaristes sont bien trop intelligents pour aller vers cela. Si ça en reste là, alors ça aurait été une bonne idée. C'est bien qu'il y ait une continuité dans les intrigues et que l'on revienne sur le passé de temps en temps. Question de crédibilité. Il va maintenant falloir qu'il trouve sa voie et ce n'est visiblement pas celle de la médecine. Ca tombe bien, ce n'était pas très intéressant. 

vlcsnap_44210


// Bilan // Moyennement convaincu par l'épisode dans son ensemble. De très bon moments de comédie, quelques bonnes idées, mais aussi deux-trois intrigues plombantes et mal exploitées. Plus que deux épisodes pour rectifier le tir, puis les Walker nous quitteront quelques mois encore...

44069764


02 mai 2010

Brothers & Sisters [4x 20 & 21]

dnes_season4_brothers_kitty

If You Bake It, He Will Come // Where There's Smoke...

7 84o ooo tlsp. // 8 36o ooo tlsp.

44030377 // 44030376


vlcsnap_52738 vlcsnap_54905

   On se relève toujours difficilement d'un épisode événement mais pas Brothers & Sisters qui poursuit sur sa constante qualité et son mélange dramédique efficace avec des acteurs toujours au diapason. Cela dit, la fin de la saison s'annonce moins enthousiasmante que le reste. Le deuxième épisode a beau être bon, il me fait peur vu les directions prises. Prenez Justin par exemple. Il n'a pas été spécialement gâté cette saison (chacun son tour en même temps) et les scénaristes semblent incapables de lui trouver une nouvelle intrigue aussi forte qu'avant. Du coup, ils optent pour la solution de facilité en faisant revenir ce qui l'a rendu si émouvant et attachant : son engagement dans l'armée américaine contre vents et marées. Déjà, j'ai trouvé que ça a été mal amené puisque c'était à la fois trop soudain et trop prévisible dans le déroulement de l'épisode. Le coup du copain mort n'était pas subtile pour deux sous. Ensuite, il me semble que tout a été dis à ce sujet et que le timing ne pouvait pas être plus mauvais : comment justifier un tel retournement de situation alors que Justin est fraîchement marié avec l'espoir d'avoir bientôt un enfant avec Rebecca ? Bon courage aux scénaristes qui se sont mis dans un beau pétrin mais qui s'en sortent toujours en général... L'autre intrigue qui me dérange pas mal, c'est celle de Robert et de son nouvel aura hyper mystérieux autour de ce fameux nouveau job. On sait bien que les scénaristes sont en train de préparer le départ de Rob Lowe alors on regarde tout ça avec beaucoup d'appréhension et d'incompréhension. Outre les questions d'argent, je ne comprends pas les motivations de Rob Lowe. Pourquoi quitter une aussi bonne série où il a parfaitement sa place ? Ca restera un grand mystère. Je n'aime pas ce nouveau Robert et j'aimerais autant qu'il claque. Au moins, ce serait un grand départ. Là, je sens qu'il va partir sans partir à la manière d'un Balthazar Getty et ce serait trop frustrant, pas satisfaisant, dans son cas.

   Kevin a un peu été la star des derniers épisodes et ce n'est que justice ! Depuis le début de la série, il est légèrement plus en retrait que Sarah, Justin et Kitty. Là encore, chacun son tour ! Matthew Rhys a fait du sacrément beau boulot et face à une Sally Field toujours plus impressionnante de justesse, c'est loin d'être chose aisée. La scène de réconciliation qu'ils ont partagé était magnifique, accompagnée de la larmichette qui fait du bien. Cela dit, j'aurais aimé que leur brouille dure un peu plus longtemps que ça. Juste pour ne pas rendre le double épisode obsoléte trop vite. Je suis toujours moins fan de l'intrigue bébé de Kevin et Scotty. Ca reste plaisant mais ça traîne trop en longueur pour le coup. L'affaire de la voyance m'a moyennement convaincu mais c'était une façon intelligente de lier les intrigues de tous les personnages. Je suis de moins en moins fan du couple Sarah/Luc, peut-être parce que Gilles Marini commence à montrer les limites de son jeu et parce que son personnage a perdu en fraicheur. Il devient niais. Puis alors je ne me suis pas remis du coup de la "green card" à la fin du deuxième épisode qui est d'une facilité déconcertante. J'ai horreur de ça ! Mais au moins, on est débarrassés. Sinon, j'ai adoré tout ce qui a tourné autour du trio Nora/Ida/Saul. Ca change un peu de ce dont on a l'habitude et Ida est un bon personnage qui aurait pu être davantage utilisé au cours des premières saisons. J'aurais aimé qu'elle s'installe chez Nora plus longtemps mais l'intrigue sur un épisode se suffisait cependant à elle-même. C'était très fort en émotion, comme souvent quand le thème de la vieillesse et plus particulièrement d'Alzheimer est traité. 

vlcsnap_60295 vlcsnap_47066


// Bilan // Deux épisodes plutôt bons qui souffrent cependant de quelques ficelles scénaristiques peu subtiles et trop faciles. Ca ne ressemble pas vraiment à Brothers & Sisters. Heureusement que tout le reste est convaincant !

14 avril 2010

Brothers & Sisters [4x 18 & 19]

dnes_season4_brothers_nora_

Time After Time (Part 1 & 2) // 8 84o ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_76982 vlcsnap_81398

   Comme l’année dernière, ABC nous a offert un épisode de 80 minutes de Brothers & Sisters, sans doute pour la récompenser de ses audiences pas si mauvaises et surtout de sa qualité constante. On se souvient encore tous de celui de la saison 3, qui était tragiquement parfait. Avec des événements un peu moins lourds mais une qualité d’écriture qui ne se dément pas et qui ne s’affadit pas, ce nouvel événement signé Walker était à nouveau un grand moment de télévision. Les scénaristes sont allés là où on ne les attendait pas et ce jusqu’au bout. Alors que l’on se dirigeait vers une révélation sur le passé de Tommy qui ne m’enchantait guère, on nous prend par surprise en recentrant l’intrigue sur Kevin, l’inénarrable Kevin, qui est peut-être le personnage le plus complet de la série puisqu’il réussit sans cesse à être aussi agaçant qu’attachant, aussi superficiel que profond. Un des grands secrets du fameux Dennis York est donc qu’il a participé à une manipulation de William, avec la complicité de Nora, pour éviter à son fils Kevin, alors âgé de 14 ans, de détruire sa vie à cause d’un « simple accident ». Alors qu’il était éméché et en plein déni de son homosexualité, il a frappé un garçon qui lui faisait des avances et l’a rendu paraplégique à la suite d’une mauvaise chute. Pour protéger Kevin, les Walker ont payé une pension à la famille du garçon en échange de leur silence. Cela sonne très téléfilm de début d’après-midi sur M6 mais au sein même de la série, avec tout ce que cela signifie pour les personnages, c’est extrêmement émouvant. Evidemment, les interprètes sont au top, à commencer par Sally Field, impressionnante lorsqu’elle implore Sarah et Kitty de l’aider, chose qu’elle ne fait jamais.

   Et puis il y a ces flashbacks qui nous ramènent aux années 80, au son des tubes de Cindy Lauper, dont on a beaucoup parlé depuis plusieurs semaines car les casteurs n’avaient pas le droit de se louper sur leurs choix des versions jeunes des Walker. Ils ont brillamment réussi leur coup ! Tous les choix sont bons, et je crois que celui qui m’a le plus marqué est Cody Longo, dans le rôle de Tommy jeune. Sa voix, les expressions de son visage et même sa démarche étaient celles de Balthazar Getty ! Beau travail. En revanche, ils n’ont visiblement pas trouvé les bons William et Nora de l’époque puisque les acteurs annoncés ne sont pas apparus. Leurs scènes ont été coupées. Ils sont soit hors champ soit dans la pénombre. C’est un peu dommage mais c’était peut-être mieux ainsi si les scènes n'étaient pas bonnes. Globalement, les scènes de flashbacks prennent peu de place, ce qui aurait pu là aussi constituer une déception mais après tout, celles que l’on voit suffisent. La plus marquante est sans doute celle que partagent Kitty et Kevin lorsque ce dernier avoue qu’il est gay à sa sœur. C’était fait avec beaucoup de justesse et de simplicité. Beau travail des interprétes là aussi (dont Kay Panabaker, bientôt peut-être dans No Ordinary Family).

vlcsnap_91198 vlcsnap_72661

   Outre cette intrigue passionnante qui n’est pas tout à fait terminée puisque Kevin en veut, oserais-je dire à tort, terriblement à sa mère, il y a la recherche d’Eden Lake menée avec brio par Nora et Holly. On n’est jamais déçu quand elles sont réunies ! Les voilà parties pour un petit road-trip très amusant qui détend l’atmosphère et qui ne sera pas sans conséquences puisqu’elles retrouvent enfin ce fameux endroit. Il faudra attendre le prochain épisode pour en savoir plus car la dernière scène reste très énigmatique. Elle est assez lumineuse cela dit, même optimiste. On peut d’ores et déjà imaginer que Nora renoncera à vendre Ojaï à Dennis au grand soulagement de tous. Car même si la plupart des enfants Walker s’y étaient résignés, le cœur n’y était pas vraiment. Et puis Brothers & Sisters sans Ojaï Food, ça aurait été un peu comme Brothers & Sisters sans Rob Lowe quoi…. Grrrrr. A quelques semaines seulement de la sortie de l’acteur de la série, on n’a toujours aucune piste sur ce qui va bien pouvoir se passer. Kitty apprend que son cancer l’a bien quittée et on est heureux pour elle. Quant à Justin et Rebecca, ils se marient sur un coup de tête, comme ça, sans leurs proches à leur coté, et nous voilà débarrassés d’un poids qui devenait trop lourd. C’est fait, ils peuvent passer à autre chose !

vlcsnap_85638 vlcsnap_108582


// Bilan // Il y a des séries qui ne déçoivent jamais, même quand on les attend au tournant. J’attendais beaucoup de ce double-épisode de Brothers & Sisters et il ne m’a pas déçu une seule seconde. Elle fait bien partie de ces séries-là et je suis fier d’en être fan ! Walker Forever (avec tout plein de « LOL » derrière) ! Les flashbacks m'ont plu et je me dis qu'un jour, pourquoi pas toute une série centrée sur la jeunesse des Walker ? Ca ne se fera sans doute jamais mais qu'est-ce que ça aurait pu être bien !

44069764

17 mars 2010

Brothers & Sisters [4x 17]

dnes_season4_brothers_kitty

FreeLuc.com // 8 53o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_203814 vlcsnap_195364

   Bon, je vais être un peu dur avec cet épisode mais quand on nous habitue à un tel niveau de qualité, certains faux pas ne pardonnent pas. Je n'aime pas l'intrigue sur le visa de Luc. Voilà, c'est dit ! Pourtant, j'adore le personnage, j'adore Sarah, j'ai adoré les intéractions entre tous les personnages, qu'il s'agisse de l'implication de Kevin, des disputes de ses deux soeurs, de la courte apparition de Robert... Mais je ne sais pas. J'ai pas trouvé ça Walkerien. Toutes ces caméras braquées sur le couple, l'absence totale de Buffy alors qu'elle aurait logiquement dû être sur le coup... Tout ça m'a dérangé et je me sens un peu coupable car je n'ai pas tellement d'arguments à avancer. Le faux-départ aussi m'a gavé. C'est le deuxième. Ca ressemblait un peu à l'in-extemis du mariage à l'épisode précédent. Et puis au final on n'est pas plus avancé. Luc n'a toujours pas de visa. Ca va donc continuer. Quelle est la solution au final ? Je n'en vois pas. Pour le mariage blanc maintenant c'est foutu. Les autorités vont tout de suite les griller. Un coup de pouce de Kitty et Robert ? Impossible vu les circonstances. Et je ne veux pas que Gilles Marini quitte à nouveau la série ! Sarah a besoin de lui, nous aussi. Enfin bref, ça m'a un peu gavé tout ça malgré d'excellents moments de comédie, en ouverture et en cloture d'épisode notamment.

   L'intrigue sur le mystérieux Narrow Lake d'Ojaï n'avance pas d'un poil. Les scénaristes se réservent clairement pour le double épisode événement programmé le 11 Avril. Du coup, Nora passe pour une abrutie car elle ne dit rien à personne mais semble en savoir des tonnes. Elle rencontre le gros porc joufflu mais il n'en ressort rien du tout pour nous. Rebecca est prête à sacrifier son argent pour sa mère mais c'est mal amené et mal justifié. Le seul bon point finalement, c'est le retour de Tommy dans l'équation. J'aime assez ce qu'il est devenu, cet électron-libre qui revient quand on a besoin de lui et uniquement quand on en a besoin de lui (car on a rarement besoin de lui). J'espérais qu'il en sache un peu plus sur Narrow Lake mais visiblement non. J'ai même cru pendant un instant qu'il était en fait le fils de Nora... et Dennis, et non William. Le truc horrible qui casserait tout ce que la série a bâti autour de Nora. J'espère que cette intrigue vaut le coup parce que ce serait une grosse déception et ça fouterait (un peu) en l'air cette très bonne saison 4. 

vlcsnap_196666 vlcsnap_201262


// Bilan // Pas convaincu par les directions prises par les scénaristes qui s'économisent clairement en attendant le prochain épisode... le 11 Avril. Oui, un mois de pause pour la série, ça fait mal. La partie comédie de l'épisode était assez réussie mais le reste était moins maîtrisé. 

44069764

02 mars 2010

Brothers & Sisters [4x 16]

dnes_season4_brothers_nora_

Leap Of Faith // 8 ooo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_205350 vlcsnap_185084

   Egale à elle-même, Brothers & Sisters nous offre à nouveau un épisode bien calibré qui nous fait passer du rire aux larmes avec beaucoup d'aisance. En bonne Républicaine, Kitty, les gros calibres ça la connaît ! Cette scène le gun à la main devant les journalistes m'a paru de prime abord de bien mauvais goût. Cette passion pour les armes typiquement américaine m'horrifiera toujours. Dans un deuxième temps, j'ai cru y déceler comme une bonne grosse dose de second degré et même une fine critique sous-jacente. Peut-être que c'est moi qui divague mais j'ai envie d'y croire. En tous cas, ce début de campagne aux cotés de Buffy est menée tambour battant ! La complicité entre Calista Flockhart et Cheryl Hines est désormais flagrante et je trouve le duo vraiment super drôle. En plus, ça fait du bien de voir un des frères et soeurs avoir une amie. Je l'ai souvent dis mais ça m'a toujours choqué qu'ils aient l'air de n'avoir que leur famille et rien autour. En parallèle, le départ de Kevin du cabinet de Robert m'a pas mal ému. Là aussi, nous avions un duo en grande forme ! Comme chients et chats depuis le début de leur collaboration, Robert et Kevin se sont avoués leurs sentiments mutuels, Robert parlant de Kevin comme de "son frère". Je n'avais pas réalisé à quel point ils s'étaient rapprochés. Disons que ça m'a paru totalement naturel. Mais alors Robert a-t-il vraiment un gros projet pour son futur ? J'ai bien l'impression. Un projet qui va l'éloigner de Kitty ou qui ne va carrément pas lui plaire (ou les deux) ? Hâte de savoir de quoi il retourne. Quant à Kevin, il est un brillant avocat à la base. Il ne devrait pas avoir trop de mal à trouver du boulot. Je ne sais pas même pas pourquoi lui et Scotty s'inquiétent. Oui, la crise bla bla bla. Bah justement, grâce à la crise, je crois que les avocats ont le double de boulot !

   Premier obstacle pour Sarah et Luc à peine remis ensemble : la green card, la fameuse. La facilité aurait été de les faire se marier après quelques minutes d'hésitation et le tour était joué ! Heureusement, on est dans Brothers & Sisters et c'est forcément plus subtil que ça. Pas de mariage blanc cette fois, ni avec la pote de Luc ni avec Sarah. Outre les jolies petites scènes entre les deux tourtereaux, ce qui valait vraiment le coup c'est la course contre la montre des femmes Walker à la Mairie ! Nora était par ailleurs bien occupée avec le mystère de la "hidden value" d'Ojaï qui n'en finit plus de la tourmenter, tout comme Saul et Holly qui ont pour l'occasion retrouver leur complicité d'antan. Qu'est-ce donc que ce "narrow lake" alors ? Difficile de faire des pronostics mais je crois que l'on peut dire aisément qu'un triangle amoureux funeste se profile. William et Denny se sont battus dans leurs jeunes années pour la même fille (Nora), c'est William qui a finalement ravi son coeur, Denny s'est alors vengé comme il a pu mais il s'est fait prendre à son propre jeu et s'est retrouvé en prison "par la faute de William". J'espère que ce ne sera pas aussi simple que ça mais je ne pense pas être très loin de la vérité... Pour finir, Rebecca a repris la danse afin de panser ses blessures. C'est d'ailleurs toujours un plaisir de voir Emily VanCamp entamer quelques pas. Pas une franche réussite jusqu'ici mais Justin a su la soutenir jusqu'à ce qu'elle craque enfin dans ses bras. Tout cela était terriblement prévisible et pourtant l'émotion était là, juste. 

vlcsnap_201632 vlcsnap_207529


// Bilan // Les scénaristes ne laissent pas un moment de répit aux Walker et ils font bien : on s'amuse toujours beaucoup à leurs cotés !

44069764


24 février 2010

Brothers & Sisters [4x 15]

dnes_season4_brothers_justi

A Valued Family // 7 9oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_99278 vlcsnap_111153

   Yes ! Comme le laissait présager l'épisode précédent, Luc est de retour ! Je ne comprends pas bien pourquoi je me suis autant attaché au personnage aussi vite, d'autant que Gilles Marini ce n'est quand même pas la crème de la crème des acteurs, mais il illumine le visage de Sarah, il lui apporte toute la fantaisie dont elle a besoin et c'est déjà beaucoup. Il a sa place dans la série en tant que régulier. J'espère que les producteurs la lui offriront pour la saison prochaine. La scène des retrouvailles était over-niaise mais vraiment trop mignonne. Par contre, la ré-introduction du personnage via son tableau sur lequel, comme de par hasard, Sarah craque était facile et peu inspirée. Nous voilà également débarrassés de Roy, qui serait vite devenu encombrant. Ca s'est fait tout en douceur et même tout en humour, preuve qu'une séparation peut bien se passer parfois, d'un commun accord et sans cris et larmes.

   Maudite, la famille Walker a encore vécu un drame cette semaine. On l'attendait un peu honnêtement, on le voyait venir de loin et au fond on l'espérait : Rebecca a perdu son bébé. Et sans tomber dans les escaliers s'il vous plaît ! Oui oui, ça arrive aussi comme ça, sans qu'on ait rien demandé à personne et sans chute spectaculaire ! C'était émouvant bien entendu, peut-être plus du coté de Justin d'ailleurs que de celui de Rebecca puisqu'elle se mure dans le silence. Tout cela devrait être développé prochainement. La prestation sobre et juste d'Emily VanCamp était parfaite. Et c'était intelligent de mêler cet événement à un autre : la vente des parts de Holly au fameux ennemi de William. Jusqu'au bout on nous a fait croire qu'elle l'avait fait et je me suis fait complètement avoir. Encore une fois, Holly est tiraillée entre le Bien et le Mal, c'est ce que j'adore chez elle et elle a choisi le Bien cette fois. En plus, c'est assez prometteur puisqu'on imagine qu'elle va unir ses forces à celles de Nora pour découvrir la fameuse valeur secréte de Ojaï. Leur duo fonctionne tellement bien ! Il nous a encore offert de bien belles scènes cette semaine, à l'hôpital surtout. C'est dans ces moments-là que l'on se rend compte à quel point les personnages ont évolué depuis le pilote, que ce soit vis à vis de Rebecca que vis à vis de Holly. C'est du beau travail ma foi. Toujours très admiratif. Je suis quand même un peu déçu que Holly n'ait pas couché avec le gros porc !

   Et puis il y a la campagne de Kitty qui commence. Plus les choses deviennent sérieuses, plus ça me plaît ! Là aussi on voit l'évolution de la Kitty qui débatait vivement à la radio de ses opinions politiques et la Kitty d'aujourd'hui qui se lance dans la course au Sénat avec assurance. Autant cette Buffy ne m'avait pas plu la première fois qu'on l'avait rencontré et je me souviens même avoir dit espérer qu'elle ne revienne jamais, autant je l'ai trouvé très bien dans cet épisode, féroce certes mais c'est nécessaire, et surtout très amusante. Le retour d'Alec était innatendu mais bienvenue, tant qu'il ne reste pas dans le coin. Ce ne serait pas le moment d'affubler Kitty d'un nouveau cas de conscience. Le face à face d'abord froid puis plus chaleureux entre Alec et Robert était pas mal du tout d'ailleurs. Par contre, pardonnez ce commentaire stupide, il faudrait que Matt Letscher aille se faire couper les cheveux. Horrible cette coupe longue ! Dernière chose : avec l'arrivée officielle de Buffy dans le staff de Kitty, on sent déjà que Robert est de trop. Le départ de Robe Lowe se prépare doucement mais sûrement... Et si c'était une bonne chose finalement ?         

vlcsnap_104674 vlcsnap_112963


// Bilan // J'aimerais bien dire un peu de mal de Brothers & Sisters de temps en temps mais à part quelques ratures çà ou là, c'est juste impeccable.

  44069764

03 février 2010

Brothers & Sisters [4x 14]

dnes_season4_brothers_nora_

The Pasadena Primary // 7 65o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_72357 vlcsnap_71635

   Après un légère zone de turbulences, Brothers & Sisters nous revient avec un très bon épisode dominé par le rire et la légéreté. Ca fait du bien de voir les Walker heureux et posés. L'intrigue de Kitty aurait pu être méga-lourde si les scénaristes avaient choisi de la traiter sous un angle plus dramatique. Elle aurait pu faire une crise pas possible en apprenant que Kevin ne la supportait pas (dans un premier temps) dans sa décision de prendre le siège de Robert au Sénat. Au lieu de ça, elle a eu une réaction intelligente, d'adulte et c'est ce que j'aime avec Kitty. La plupart du temps, elle réfléchit avant d'agir et de s'indigner. C'est peut-être la seule Walker à le faire d'ailleurs. Les hommes de la famille sont beaucoup plus sanguins et Sarah, eh bien Sarah ça dépend de son humeur et du sujet. Sur Ojaï, elle a vite tendance à s'exciter. Pour le reste, sa vie amoureuse notamment, elle est un peu comme Kitty. Nora vire en général dans l'hystérie assez rapidement et j'allais oublier Saul. C'est de lui que Kitty doit tenir. Il est la sagesse (et la discrétion) incarnée. Bref, je continuerai la psychanalyse des Walker plus tard. Le quiproquo sur l'idendité de celui-qui-a-voté-non était très amusant et il a permis : 1/ D'offrir à Scotty un semblant d'histoire à lui 2/ De faire bon usage du duo Nora/Robert, toujours excellent. Par ailleurs, c'était une bonne idée cette réunion d'école de Kevin. J'aime bien quand on revient sur son enfance et son adolescence, que ce soit à travers une vanne de ses frères et soeurs ou quelque chose de plus consistant. Peut-être qu'il me rappelle un peu moi. Sauf que je n'étais pas gros. Précision importante. Je préfère en tous cas ce Kevin-là à celui qui agace tout le monde avec son obsession de la perfection (très Walkerienne) et son égoïsme inébranlable. Et puis pour finir, c'était bien de mettre l'intrigue "mère-porteuse" un peu de coté.

   Dans le genre léger et réjouïssant, les petites aventures de Sarah au pays des adultes étaient brèves mais très amusantes ! Une chose se confirme : Roy n'est pas fait pour elle. Il n'est pas fun, je le répéte ! Et on peut être un adulte responsable tout en étant fun. Le comble du bonheur a évidemment été quand Sarah a reçu un texto de Luc. Il est officiellement de retour dans la course, comme je l'espérais, et je crois qu'on peut miser sur sa présence dans le prochain épisode ou le suivant. Cette intrigue file droit là où je le souhaitais donc me happy. Pendant ce temps-là, il y en a une qui ne s'amusait pas beaucoup, c'est l'amie Holly. Ses scènes étaient assez chiantes pour tout dire jusqu'aux deux dernières, bien soaps comme je les aime. Quand on en abuse pas, pourquoi bouder son plaisir ? Alors Holly a-t-elle couché avec ce vieux porc de Denny ? Les paris sont ouverts ! Tel qu' on la connait et vu son état en rentrant chez elle, je serai bien tenté de dire qu'elle a succombé. Puis c'est bien plus intéressant pour la suite. Denny va pouvoir éventuellement la faire chanter s'il apprend qu'elle va se marier avec David (au passage, encore un mariage ! Un peu relou quand même). En tous cas, je comprends mieux pourquoi les producteurs ont casté cet acteur-là. Il rend cette scène encore plus répugnante qu'elle ne l'est déjà sur le principe. J'aurai préféré qu'elle couche avec Ryan, ça aurait été plus marrant. Mais comme il s'est évanouï dans la nature...   

vlcsnap_75948 vlcsnap_95013


// Bilan // Plein de petites scènes qui mettent en valeur l'alchimie entre les acteurs et leur don pour la comédie, une petite dose de soap moyennement maîtrisée mais qui relance l'intérêt et des intrigues qui ne se cherchent plus mais qui se trouvent : on peut dire que cet épisode est réussi ! Vous remarquerez que j'ai soigneusement évité le sujet Rob Lowe. Trop douloureux pour le moment.

44069764

21 janvier 2010

Brothers & Sisters [4x 13]

dnes_season4_brothers_kitty

Run Baby Run // 7 9oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_127409 vlcsnap_134171

   La baisse de régime post-cancer se poursuit malheureusement dans Brothers & Sisters. Une fois encore, cet épisode était tout ce qu'il y a de plus sympathique et divertissant mais il lui manquait le supplément d'âme qui a fait le succès de la série. Si l'on analyse les choses du point de vue des coulisses, vous savez peut-être que les showrunners viennent à nouveau de changer, raison invoquée par les intéressés : le souhait de se lancer dans de nouveaux projets, partir avant de se lasser. Ils restent néanmoins impliqués dans la série. L'épisode précédent et celui-ci sont donc ceux des premiers pas du nouveau showrunner (qui est un scénariste de la série de longue date), il lui faut trouver ses marques et lancer les premières intrigues qui marqueront le début de son "règne". C'est pas que je cherche des excuses à la baisse de régime actuelle mais un peu quand même... Une chose qui ne change pas et qui me plaît de plus en plus, c'est Kevin et Scotty futurs parents ! Je n'étais pas du tout convaincu au départ par cette nouvelle intrigue "bébé" mais elle a son charme et le fait qu'elle soit quasi-systématiquement traitée sur un ton léger n'y est pas étranger. Je reste encore très indécis sur le cas Michelle en revanche. Elle n'est pas antipathique mais elle a vraiment l'air simple d'esprit et inconsciente. Je me demande ce qu'elle nous réserve mais je sens qu'on nous prépare tout doucement le terrain vers une révélation étonnante ou une tournure plus dramatique... Je ne l'avais pas remarqué avant mais Roxy Olin ressemble vraiment à sa mère (Patricia Wettig). Ca se passe dans le regard. Troublant !

   Je n'en ai pas encore fait mon deuil alors je me permets d'y faire réfèrence une nouvelle fois : Luc, où es-tu ? Reviens ! A en croire Sarah, elle est bel et bien passer à autre chose. J'espère que cette histoire avec Roy ne va pas durer. J'dis ça mais je ne le pense pas vraiment. J'ai beau vouloir détester le monsieur par principe, il faut bien reconnaître qu'il n'est pas désagréable et qu'il apporte un autre type de relation pour Sarah, plus adulte. Pour le moment, elle le voit un peu comme le messie, elle va certainement vite déchanter. Je ne le sens pas assez fun pour elle. En plus, gros point négatif : il est Républicain. Ca a beau ravir Kitty et Robert, ça ne suffira pas. Le mini-débat sur la fouille à l'école était d'ailleurs très intéressant. J'aime quand la série se permet ce genre de chose. Par contre, j'ai quand même eu l'impression que les scénaristes soutenaient plus un camp que l'autre puisque c'est vite devenu Sarah contre le reste du monde. Et comme j'étais plutôt du coté de Sarah justement, ça m'a géné. La petite crise annuelle de Saul était la bienvenue. Je l'ai trouvé très injuste vis à vis de Nora mais cela a permis plein d'échanges entre eux drôles et émouvants. Mais, j'ai raté un épisode ou quoi ? Je pensais que Saul était toujours avec l'homme qu'il avait présenté à la famille en saison 3. Certes, on n'en parlait plus depuis longtemps mais quand même. Ca m'a étonné.

   Chez les McCallister, le vent tourne. Voilà que les rôles s'inversent un peu trop rapidement à mon goût : Robert laisse tomber les élections mais Kitty s'y engage ! J'ai du mal à imaginer ce à quoi ça pourrait ressembler mais la perspective d'une Kitty plus engagée que jamais ne me déplaît pas. J'ai juste peur que Robert perde du coup beaucoup d'intérêt. En tous cas, garder coûte que coûte la partie politique de la série est essentielle à son équilibre. C'est sans doute le seul moyen qu'il restait pour relancer l'intérêt. Je demande à voir ! Toujours est-il que Kitty sort à peine de son cancer. Attendre quelques épisodes était possible. L'apparition de Cheryl Hines dans l'intrigue, dans le rôle de Buffy McCreary, n'était pas des plus réussies. Elle n'était pas très intéressante et on avait du mal à croire à son amitié avec Kitty. Ca sonnait faux, pas d'alchimie entre les actrices et des dialogues faussement décalés. Ca ne me chagrinerait pas qu'elle disparaisse. Au sujet des disparitions, Ryan est toujours aux abonnés absents et personne ne s'en inquiète plus. Justin et Rebecca sont sur le banc de touche pour le moment mais c'est bien de les laisser respirer un peu.      

vlcsnap_149898 vlcsnap_135374


// Bilan // Des intrigues qui se cherchent mais des personnages en grande forme. Brothers & Sisters a un coup de mou mais tient bon. Confiant je suis.

44069764 

12 janvier 2010

Brothers & Sisters [4x 12]

dnes_season4_brothers_nora_

The Science Fair // 10 45o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_105893

   Cet épisode est plutôt sympathique et léger mais après l'intensité des précédentes mésaventures de la famille Walker, et tout particulièrement de Kitty, on ressent comme un grand vide. C'est "amusant" ça, un cancer qui laisse un grand vide... Il n'y a pas de grosse intrigue prenante, juste une suite d'historiettes souvent drôles mais pas plus excitantes que ça. La seule qui aurait pu prétendre au titre, c'est celle d'Ojaï, de la trahison de Ryan au nouveau mystère qui entoure Dennis York. Le problème, c'est que Ryan n'apparaît pas du tout. Ca m'a beaucoup gêné même s'il n'a jamais été essentiel. J'aurai aimé une deuxième confrontation avec Holly ou avec Saul, et puis aussi un petit dialogue entre Ryan et Kitty, histoire de. Cela viendra peut-être plus tard... J'ai beaucoup aimé le vif échange entre Saul et Holly. Leur alchimie n'a jamais vraiment été utilisée depuis la saison 1. Ce que dit Holly est tellement vrai. La famille passant d'abord, les Walker demandent toujours à Holly de fermer les yeux sur des choses graves. Elle en a logiquement marre, même si elle savait que se frotter à eux ne serait pas de tout repos. Je doute qu'elle revende ses parts. Comment la garder dans la série sinon ? En revanche, je mise beaucoup sur le secret que cache York. Je n'ai aucune idée de ce que ça pourrait être cela dit. C'est en tous cas une bonne chose de changer de discours. Les gens qui haïssent William même après sa mort, on en a eu assez !

   Une grande partie de l'épisode repose sur... Paige ! Eh oui, la jeune fille qui grandit à vue d'oeil a droit à un petit quelque chose chaque année et cette fois-ci, il s'agit d'un projet de science qui va être prétexte à réunir toute la famille, à les faire s'engueuler et puis aussi à montrer que sa crise d'adolescence commence et que Sarah n'est pas au bout de ses peines ! Les répliques entre Sarah et Paige sonnaient assez juste, elles mettaient très bien en valeur toute l'injustice et toute l'ingratitude que les enfants ont vis à vis de leurs parents quand ils grandissent. On est tous passés par là... L'attitude de Kevin a été exécrable pendant tout l'épisode et il nous a une fois de plus montré que la compétition ça le fait bander, qu'il veut toujours tout contrôler et en résumé, qu'il est le Walker le plus égoïste ! Scotty a bien de la patience. Le propos n'était donc pas nouveau mais l'humour était là pour compenser et on a eu plein de bonnes choses à ce niveau-là. Je regrette quand même un peu que son homosexualité rentre si souvent en ligne de compte quand il s'agit de se moquer de lui. La course aux embryons m'a bien fait marrer et permet de faire passer une intrigue un peu lourde et déjà abordée avec légéreté. Concernant, Justin, on n'avance pas des masses. Son énième coup de sang m'a ennuyé. A ce propos, son camarade de la fac a été complètement zappé. Son prof aussi. Pour toujours ? Ca ne me disait rien mais je n'aime pas les intrigues qu'on laisse indéfiniment en suspens. 

   Ca y est : Simon a dévoilé son vrai visage et à mon grand désespoir, il se cache bien un escroc derrière ce beau sourire et ce beau bronzage. Tout comme Nora, je suis tombé dans le panneau, j'ai été trop naïf. Je voulais tellement y croire ! Je voulais tellement que ce soit enfin le bon ! Jusqu'au bout j'y ai cru et puis il a fallu se rendre à l'évidence. Le dénouement était très amusant en tous cas, et assez innatendu. On ne manque pas de nous caser une moue tristounette de Nora pour bien signifier qu'elle est contente de s'être vengée mais que, quand même, ce beau salaud lui plaisait. Du coté de Sarah, les choses bougent puisqu'elle a rencontré un parent d'élève qui pourrait bien lui plaire. On ne sait rien de lui pour le moment, impossible de juger ce qu'il vaut. A voir. Mais déjà physiquement, c'est pas la même chose que Luc... J'espère qu'il reviendra lui ! Je m'en étais persuadé en fait mais rien ne dit que ce sera le cas.   

vlcsnap_105678


// Bilan // Un épisode trop calme mais agréable. On attend de pied ferme que de grandes lignes directrices soient lancées pour la deuxième partie de la saison, sachant qu'il sera bien difficile d'être à la hauteur de la première.

44069764

06 janvier 2010

Brothers & Sisters [4x 11]

dnes_season4_brothers_kitty

A Bone To Pick // 10 78o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_75794

   Quitter les Walker pendant quelques semaines, c'est un peu comme quitter sa propre famille. Au début, ça nous fait du bien. On change d'air, on voit autre chose. Et puis très vite, elle nous manque. Le moment du retour est toujours émouvant car on est sacrément heureux de les retrouver. Ce 11ème épisode de la saison 4 de Brothers & Sisters semble clôre un chapitre qui aura été parfaitement maîtrisé de bout en bout et absolument bouleversant aussi. Le cancer de Kitty est en voie de rémission. Je ne pense pas que l'on nous sortira la carte de la rechute tout de suite, peut-être même jamais. Cela ne veut pas dire que dès le prochain épisode, Kitty sera sur pied, les cheveux longs et blonds comme les blés, prête à faire un retour fracassant en politique. Mais elle est vivante, mariée (deux fois même !), maman d'un adorable petit garçon. Calista Flokhart devrait pouvoir se reposer un peu maintenant et elle l'a bien mérité. Elle a été impeccable et promis, la campagne "An Emmy For Kitty" arrive ! Et puis, parce que je ne l'ai peut-être pas suffisamment souligné : Rob Lowe aussi a été excellent. Tous d'ailleurs. Ce n'est pas pour rien que la série possède l'un des meilleurs castings actuellement toutes séries confondues. Malgré la lourdeur des événements, les scénaristes ont trouvé le moyen de nous faire rire à travers une aventure passée de Kitty qui "refait surface" et qui va bien détendre ses frères et sa soeur. Comme d'habitude, tout paraît naturel. Les rires, les larmes. Impressionnant de justesse !

   Si la plupart des intrigues secondaires sont mises en sourdine provisoirement (Sarah et son Luc, la conception du futur bébé de Kevin et Scotty, le mystérieux Simon de Nora qui ne donne pas de nouvelles...), Ryan revient enfin au centre de toutes les attentions puisqu'il est celui qui sauve Kitty à travers un don de möelle épinière. Comme par hasard, c'était le seul donneur compatible ! Le but recherché est évidemment de ré-intégrer le personnage dans la série. Il est censé être régulier et il n'apparaît que 10 secondes tous les trois ou quatre épisodes. Il fallait bien justifier son salaire ! Mais c'est surtout le meilleur moyen pour lui offrir une place à part dans le coeur des Walker et lui permettre peut-être, sur le long terme, de l'intégrer définitivement. J'ai beau être le premier à trouver ça facile et pas subtil pour deux sous, je ne peux m'empêcher d'adhérer. J'aime bien ce personnage à la base et je détestais ce qu'il était devenu. Il reste cependant un problème, et de taille : sa trahison à Ojaï Food ! J'ai beaucoup aimé l'approche de Holly pour le faire avouer. C'était un geste humain, quasi-bienveillant, et c'est dommage qu'il n'ait pas su attraper la balle au bond. Pas sûr qu'elle reste aussi compréhensive. Les réactions chez les Walker devraient être diverses et variées mais je compte sur Nora pour le défendre. Dans un an, je suis sûr qu'il fera partie intégrante de la famille et de la série et l'on ne pensera même plus à ses débuts difficiles. Seul point négatif : les prestations de Luke Grimes sont honnêtes mais rien de renversant.

    vlcsnap_68393


// Bilan // Au risque de me répéter : à nouveau un épisode brillant et bouleversant !

44069764