Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Des News En Séries, Le Blog
30 mai 2008

LOST [4x 13/4x 14 Season Finale]

lostbanaa2pinkThere's No Place Like Home / Part 2. & 3.

Audience : 12 3oo ooo.

dnesblog5starsqq3B


vlcsnap_276753

Cela fait déjà 3 heures que j'ai visionné ce season finale et je suis incapable d'en sortir tant il était prenant et magistral. De mémoire de sériphage, c'est le meilleur épisode, toutes séries confondues, que j'ai eu la chance de voir. LOST avait déjà fait très fort par le passé, à commencer par ce pilot formidable que je ne me lasse pas de revoir. Puis il y a eu régulièrement au cours de ces trois premières saisons d'excellents épisodes : Do No Harm (la mort de Boone), The Other 48 Days (ce qui s'est passé pour les survivants de la queue de l'avion), Maternity Leave (Claire qui se remémore son enlévement par les Autres), Two For The Road (les morts d'Ana Lucia et de Libby), Flashes Before Your Eyes (le premier voyage spatio-temporel de Desmond), The Brig (Sawyer qui retrouve l'assassin de ses parents), pour ne citer que les plus marquants. Cette saison 4 nous a offert trois très très bons épisodes : Confirmed Dead, The Constant et The Shape Of Things To Come. Evidemment, j'ai intentionnellement omis de citer les différents season premieres et autres season finales. Le final de la saison 1, Exodus, lui aussi en 3 parties, était excellent mais extrêmement frustrant. Il se terminait sur l'ouverture de la fameuse trappe. Man of Science, Man of Faith, le premier épisode de la saison 2, ouvrait plein de nouvelles perspectives et annonçait une saison plus noire. Live Together, Die Alone, en deux parties, clôturait cette saison de manière totalement innatendue. C'était mon épisode favori jusqu'ici. Puis il y a eu A Tale of Two Cities, qui nous a permis de partir à la découverte des Autres, enfin ! La saison 3 s'est terminée sur un double épisode, Through The Looking-Glass, décevant par rapport au précédent season finale mais extraordinaire par rapport à bien d'autres séries. The Beginning of The End avait commencé la saison 4 un peu mollement, en nous déroutant un peu puisqu'il ne suivait pas les codes des précédents season premieres. Et nous voilà arrivés à There's No Place Like Home, un retour aux sources en trois parties. La première partie était bonne mais comparée aux deux suivantes, c'était du pipi de chat ! Heureusement que Carlton Cuse et Damon Lindelof, producteurs executifs de la série, ont réussi à négocier ABC un épisode supplémentaire. Je ne vois pas comment ils auraient pû raconter tout ça en seulement 1h2o ! Cette petite intro étant terminée, nous pouvons passer aux choses sérieuses.

vlcsnap_150180

Peu de flashforwards dans ce double-épisode mais on peut malgré tout noter quelques petites choses importantes. D'abord, le retour surprise de Walt à l'écran. Certes, on l'avait déjà entre-aperçu dans le centric de Mickael, Meet Kevin Johnson, mais rien d'extraordinaire à se mettre sous la dent. Cette fois, il vient rendre visite à Hurley dans son hôpital psychiatrique et pour cela, il lui a fallu traverser tous les Etats-Unis avec sa grand-mère. C'est dire si la rencontre est importante pour lui. L'est-elle pour l'avancement de l'intrigue ? Pas vraiment. Pas pour le moment en tous cas. Hurley indique à Walt que si les Oceanic Six mentent, c'est pour protéger ceux qui sont restés sur l'île, comme son père par exemple. On sent le petit très ému et très inquiet. Au détour de la conversation, il place le nom de Jeremy Bentham, une personne qui serait venue lui rendre visite et lui expliquer que les six mentaient. Hum ... Jeremy Bentham ? Qui est-ce ? Ah oui ! Celui qui est mort et qui a reçu la visite de Jack à son enterrement dans le fameux flashforward de la saison 3. Dans une scène totalement innatendue et qui ouvre d'ailleurs l'épisode, ce nom est aussi prononcé par Jack. Les scénaristes ont fait très fort, une fois de plus. Nous n'avions en fait pas tout vu de ce flash ! Après le cri inoubliable de Jack, "We Have To Go Back", Kate ressort de sa voiture et fait clairement comprendre à Jack qu'il est totalement hors de question qu'elle retourne sur l'île, tout comme Aaron. Elle annonce également que c'est Jack qui a décidé que les six devaient mentir quant à leur séjour passé sur l'île.

vlcsnap_173295

Toujours en flashforward, nous avons confirmation que Sun, à l'instar de ce qui a été montré dans la première partie de l'épisode, est bien décidée à rêgler ses comptes. Pas seulement avec son père mais aussi avec Widmore. Même si cela paraissait évident, on nous glisse au passage que Widmore et Mr Paik se connaissent efffectivement, professionnellement parlant. Elle veut parler à Widmore, coûte que coûte. On ne connaîtra pas le contenu de la conversation pour l'heure mais je me réjouis de voir une Sun battante dans le futur. Son personnage va peut-être enfin obtenir toute l'envergure qu'il a toujours mérité. Puis c'est au tour de Sayid de passer par la case futur. Il tue à nouveau de sang froid un sbire de Widmore qui a semble-t-il pour mission de surveiller Hurley, toujours coincé dans son hôpital psy. Sayid vient le chercher pour l'emmener "dans un endroit sûr". Avec le visionnage du dernier flash de l'épisode, cette scène prend tout son sens. En effet, retour au funérarium avec Jack pour la grande révélation de qui peut bien se cacher dans ce fameux cercueil. Et l'(heureux) élu est ... Locke ! Jeremy Bentham est le pseudonyme de Locke sur le continent. Locke a quitté l'île alors même qu'il est censé être l'Elu. Là-bas dans le noir, Ben est présent et il nous en dit un peu plus. Les Oceanic Six doivent absolument retourner sur l'île et pas juste un ou deux hein, TOUS ! Même le corps mort de Locke. On comprend donc pourquoi Sayid vient chercher Hurley. Ben annonce qu'il réussira à convaincre Kate de revenir sur l'île avec eux. Quand on connaît ses talents en matière de manipulation, on n'en doute pas une seule seconde ! Ce flash fait office de scène finale à l'épisode et à la saison et je dois dire que j'ai été légérement déçu. En fait, je l'aurais plutôt placé avant l'autre grande scène dont je vais parler dans la suite de l'article ... J'ai oublié de parler d'un autre flash, très rapide et sans grand intérêt, si ce n'est permettre à Emilie De Ravin d'apparaître dans le final. Kate fait un rêve où elle surprend Claire dans la chambre d'Aaron. Claire lui crie qu'il est hors de question qu'Aaron retourne sur l'île ! Elle a l'air beaucoup moins stone que la dernière fois qu'on l'a vue, dans la cabane de Jacob. Ce qui est curieux dans cette scène, c'est qu'elle paraît aller à l'encontre des autres flashs. Habituellement, quand un personnage hors de l'île a une apparition, c'est pour lui faire comprendre qu'il doit repartir sur l'île. On imagine que la fumée noire se matérialise en qui elle le souhaite, même en dehors de l'île, pour hanter les six. Or là, elle exigerait qu'Aaron, lui, ne vienne pas. Ca va à l'encontre des dires de Ben qui insiste sur leur présence à tous les six ! Et puis en général, ce sont les personnages morts, ou censés être morts, qui apparaissent dans les rêves des uns et des autres. Or, jusqu'à preuve du contraire, Claire n'est pas morte ...

vlcsnap_277234

Revenons-en maintenant au présent. Rappel: on est à la fin de l'année 2oo4, les survivants se sont crashés sur l'île depuis quatre mois. Les flash, eux, s'étendaient jusqu'à 2oo8 ! 4 ans ont passé. Une grosse surprise nous attend du coté de ceux que l'on imaginait importants cette saison et qui ne l'ont finalement pas été : nos trois "scientifiques". Daniel est un personnage très intéressant et très attachant et il me tarde d'en savoir plus sur lui. Notons au passage que selon les dires des producteurs, il était prévu à la base que deux des trois nouveaux soient davantage mis en lumière. Comprendre par là que deux épisodes auraient dû leur être consacrés. Justement les deux épisodes manquants à cette saison. Cependant, afin de relancer l'intérêt autour d'eux, ou plutôt l'un d'entre eux, les scénaristes nous ont placé une petite scène très intrigante. Miles demande à Charlotte ce que ça lui fait de revenir sur l'île. Oui, vous avez bien lu. Charlotte est déjà venue sur l'îledelost. Et on va même encore plus loin : elle est née sur l'île !! Alors là j'avoue que je suis sur le cul. Cela expliquerait pourquoi cette scène au Sahara à la recherche d'une ceinture Dharma. Faisait-elle partie de la Dharma ou est-elle une native ? Bon certes, techniquement, oui, c'est une native. Mais une native "simple" ou une native façon Richard ? Voilà qui a de quoi relancer l'intérêt autour du personnage ! On peut d'ores et déjà imaginer que Miles, Daniel et Charlotte seront très présents la saison prochaine. On ne les a pas introduit pour rien. On lance même l'idée d'une idylle entre Daniel et Charlotte, de façon à ce que l'on ait notre dose d'histoire d'amour.

vlcsnap_277824

Pour évoquer le reste de l'épisode, autant dire que cela va être complexe tant il se passe de choses de tous les cotés ! La mort -la première- de Keamy intervient assez rapidement dans la première partie de l'épisode et j'en étais très étonné. Je pensais que la guerre allait durer tout le season finale. Eh bien pas du tout ! Petite scène d'action parmi les meilleures offertes par LOST. Les Autres et Kate se sont alliés pour tuer les méchants, les vrais ! C'est Richard qui va faire le gros du travail en abattant Keamy. Enfin c'est ce que l'on croyait avant de le voir revenir ailleurs. C'est Ben qui va l'achever dans la station The Orchid, avec une violence que l'on ne lui connaissait pas ! Il se venge pour ce que Keamy a fait à sa fille. Et il ne se préoccupe absolument pas des conséquences que cette mort va avoir pour les gens présents sur le Cargo. Il lance même à Locke un "So ?" particulièrement glaçant. Ainsi, nous découvrons la station The Orchid. De l'extérieure, c'est une serre. On ne s'attend pas à trouver une serre au beau milieu de la jungle, ni une ferme, ni un un bateau de pirates me direz-vous. En dessous de cette simple serre se cache la station la plus incroyable que l'on ait eu l'occasion de découvrir jusqu'ici. Elle est très profonde, un ascenseur de fortune permet d'y accéder. Une fois là-bas, Ben commence à s'affairer dans tous les sens. Il remplit un étrange sas de tous les objets métalliques qui lui passent par la main, tandis que Locke regarde une vidéo Dharma expliquant qu'il faut à tous prix éviter de mettre des objets métalliques dans ce sas ! Comme souvent dans LOST, au lieu de poser des questions, Locke regarde hébété ce qui se passe. La vidéo Dharma parle de voyage spatio-temporels, sans grandes surprises. La station, et plus particulièrement le sas, permettrait donc de voyager dans le temps ! On est donc bien tombé en pleine science-fiction. Il y en a à qui ça ne va pas plaire du tout. Mais je crois qu'il va leur falloir s'y habituer maintenant ! Mais surprise, Ben la fait exploser et libère ainsi un passage souterrain dans lequel il se faufile. A ce moment-là a lieu la scène la plus étonnante dans l'histoire de LOST. Ben se retrouve dans une sorte de grotte gelée (on pense inévitablement à cette scène du final de la saison 2 avec les employés de Penny qui recoivent un signal alors qu'ils se trouvent quelque part dans un lieu très froid, probablement un pôle) et face à lui, une roue. Une roue qu'il va tourner et ainsi il va déplacer l'île, comme Jacob l'a exigé. Sauf que c'est Locke qui devait le faire ... Toujours est-il qu'en plus d'être très étonnante, cette scène est très émouvante. On peut faire un parallèle avec celle de Desmond qui tourne la clé qui permet d'arrêter la libération d'électromagnétisme. On sent que Ben est en train de faire la chose la plus difficile de sa vie. Il prétend que cette action et irréversible, que celui qui la réalise ne peut plus jamais revenir sur l'île. On verra s'il disait vrai. Ainsi, Ben part dans un voyage dans l'espace et le temps qui devrait l'amener dans le Sahara, au moins d'Octobre 2oo5, donc 1o mois plus tard, et qui correspond à son flash dans The Shape Of Things To Come. Avec cette scène, LOST a fait preuve d'une audace incroyable et a répondu à une des grandes questions de la série : l'île se déplace ! Reste à savoir maintenant où elle atterit ! Et c'est ça qui a manqué à la toute fin de l'épisode je trouve. Une scène bien mystérieuse nous montrant l'île "ailleurs". Là, on ne sait absolument pas à quoi s'attendre. Soit elle se déplace à un autre endroit du globe, avec le même climat et elle est toujours la même mais ailleurs, soit elle se déplace ailleurs sur le globe mais dans un autre climat et ça pourrait être super intéressant, une île qui se retrouve en pleine banquise par exemple (je vais un peu loin, je sais, mais tout est possible après tout ! Ca risque juste d'être trop compliqué au niveau des décors) Soit l'île se déplace dans l'espace ET le temps et là, elle peut se retrouver à n'importe quelle époque du passé ou du futur. On peut imaginer un voyage dans le passé qui nous permettrait par la même occasion de découvrir la première civilisation de l'île, les constructions telles que le Temple, la statue à quatre orteils ... D'ailleurs, dans la pièce gelée avec la roue, il y avait une sorte de hyérogliphes sur une des parois. Le même genre que l'on a déjà pu voir sur la porte secréte par laquelle Ben est passé pour aller voir le Monstre ... M'étonnerait pas qu'il y ait tout plein de galeries souterraines sur l'île. Le Temple est peut-être d'ailleurs sous terre. Enfin bref, le sort de l'île est en suspens. Tout ce que l'on sait c'est que Locke a grave merdé pendant trois ans et qu'il a fini par se suicider sur le continent. Evidemment, le suicide reste à prouver. Qu'a-t-il bien pu faire ? Qui est le nouvel Elu ? Ne serait-ce pas ce cher Jack, par hasard ?

vlcsnap_178745

Le présent et le futur se sont enfin rejoints dans cet épisode, comme on pouvait s'y attendre. Les Oceanic Six ont enfin réussi à quitter l'île, non sans mal. Comme si ce n'était pas assez stressant comme ça, on nous ajoute une fuite de fuel à l'hélicoptère ! C'est la panique à bord ! Si prêts du but, obligés de retourner sur l'île ? On signalera au passage toutes ces superbes plans de l'île vue du ciel. Ils finiront pas réussir à se poser sur le cargo mais le répit va être de très courte durée puisque malgré les efforts de Jin et Michael, les tonnes d'explosifs sont toujours prêtes à pêter. Pas trop compris leur système qui consistait à refroidir les fils pour éviter l'explosion, ça m'a paru un peu tiré par les cheveux. Mais ils fallaient bien leur faire quelque chose à ces deux-là ! Avec la mort de Keamy du coté de l'île, ce qui devait arriver arriva : le cargo explose. Juste le temps pour l'hélicoptère de se ravitailler en essence et de repartir, en prenant au passage Desmond. Ah oui, au fait, j'ai oublié de parler du sacrifice de Sawyer. Parce qu'il faut que l'hélico soit le moins lourd possible, quelqu'un doti sauter. Evidemment, le must aurait été que ce soit Hurley qui se dévoue. Le pauvre. Il a dû se sentir bien con à ce moment-là ... En tous cas, Sawyer saute héroïquement. Il en profite pour embrasser sa dulcinée et lui glisser au creux de l'oreille qu'il a une fille en Alabama et qu'il aimerait qu'elle s'assure qu'elle va bien. Voilà ce qui a conduit Kate à faire des cachoteries à Jack. La scène d'adieu n'est pas si émouvante que ça. Peut-être parce que je m'en fiche un peu de ce couple et du triangle amoureux Kate/Jack/Sawyer en général. Retour donc sur l'explosion du cargo qui, on le suppose, conduit à la mort de Jin et Michael. Concernant Jin, je pousse un grand ouf de soulagement. Je préfère qu'il soit vraiment mort et pas juste supposé mort. En même temps, on ne sait jamais. Il a peut être pu sauter à l'eau à temps. Pour Michael, on peut en être sûr puisqu'il a une vision de Christian Shepperd qui lui annonce que ça y est, c'est bon, il peut mourir, il a rempli sa mission. Pourquoi est-ce encore Christian qui apparaît comme la voix de Jacob et de l'île. En tous cas, je suis content que Michael soit revenu dans la série. Il fallait impérativement terminer son histoire. De là à le voir rester plus longtemps, no thanks. La supposée mort de Jin est un moment d'émotion d'une intensité jamais égalée dans la série. Pourtant, il y en a eu beaucoup des scènes émouvantes. Yunjin Kim signe là une prestation remarquable. Ses cris sont atroces. Evidemment, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Une remarque quand même, un détail : quand Sun revoit Michael, elle lui annonce qu'elle est enceinte. Et sa réaction, tout comme l'expression du visage de Sun, laisse à penser qu'ils ont bel et bien couché ensemble, comme je le soupçonne depuis un moment. Un mobisode les avait d'ailleurs montrés en train de s'embrasser ... Je ne comprends pas cette insistance systématique sur les mystères de la conception de Ji Yeon. Bon, dans tous les cas, il n'est pas noir. Michael n'est donc pas son père. Je crois que cette éventuelle coucherie restera à jamais sans réponse.

vlcsnap_273875

Après ce très grand moment d'émotion, rebelotte ! Deuxième grand moment d'émotion. Celui que l'on attendait tous depuis longtemps. Les retrouvailles de Desmond et Penny !!! En effet, c'est Penny et son équipage qui récupérent nos naufragés dont l'hélico s'est écrasé en pleine mer. Effectivement, les Oceanic Six étaient techniquement huit, à un moment donné. Desmond et Frank étaient avec eux. Concernant, les retrouvailles, je ne sais pas quoi dire. Faut le voir quoi. C'était simplement magnifique. On pourrait croire que la storyline des deux personnages s'achève ainsi mais avec les menaces futures de Ben à l'encontre de Penny, on devrait les revoir tôt ou tard, de préférence la saison prochaine. Par contre, pour Frank, c'est moins sûr. Jeff Fahey n'était en guest que pour cette saison. Il était sympathique ce vieux roublard. Puis il a eu un rôle somme toute important. Sans lui, personne n'aurait quitté l'île ! Voilà donc tout ce que l'on pouvait dire sur cet épisode riche en événements et en émotion. J'ai dû oublier des choses, bien sûr, mais l'essentiel est là. A quoi s'attendre la saison prochaine ? Jack et Ben vont devoir convaincre Kate et Sun de retourner sur l'île, il va falloir la retrouver d'ailleurs. Je suppose qu'au moment du dernier flashforward, c'est fait. Reste à combler les pièces manquantes. Comment s'organiseront les épisodes ? C'est la grande question. Maintenant que le présent a rejoint le futur et que l'île se trouve on ne sait où ... Les premières minutes du season five premiere vont être cruciales ! Je mise sur une scène qui montrera le retour des Six sur l'île, un truc très flou évidemment, et ensuite tous les flash seront des flashbacks, tantôt pour nous montrer ce qui s'est passé pendant 3 ans sur l'île, tantôt pour nous montrer comment les Six ont fait pour revenir là. Et vous, vous imaginez quoi ?

vlcsnap_189204


// Bilan // Un season finale sous la forme de l'Episode parfait. Beaucoup de réponses, beaucoup de nouvelles questions, un suspense insoutenable, de l'action à gogo, des flashs passionnants, de l'émotion en veux-tu en voilà, une réalisation plus qu'impeccable, une musique à tomber ... La liste est longue. Tous les personnages, sans exception, ont eu leur rôle à jouer quelque part dans les trois parties, et c'est suffisamment rare pour le souligner. Personne n'est mis de coté. Le meilleur season finale de la série, le meilleur épisode de la série, le meilleur épisode toutes séries confondues (et non, je ne délire pas, je le pense vraiment). Voilà de quoi être extrêmement optimiste pour les deux dernières saisons à venir. LOST est une très très grande série.

vlcsnap_161297


// Bonus // Deux choses. D'abord un site qui vient d'être lancé par la prod et qui devrait nous occuper cet été sous forme de jeu intéractif, à l'instar des étés précédents. http://www.octagonglobalrecruiting.com/.

En plus, les versions alterrnatives de la fin de l'épisode, tournées pour brouiller les pistes des chasseurs de spoilers :


Lost Season 4 Alternate ending fin alternative

EDIT // Et encore un autre bonus ! La conférence de presse des Oceanic Six en version longue, avec la réponse à une question que l'on se posait tous : qui sont les autres Oceanic qui ne sont pas morts dans le crash selon le mensonge imaginé par Jack ?

Publicité
Publicité
30 mai 2008

Men In Trees [2x 17]

mitbancw8pinkNew Dogs, Old Tricks

Audience : 5 31o ooo.

dnesblog3starsmq2B


vlcsnap_251615

Depuis quelques temps, chaque épisode de Men In Trees suit le même cannevas pour tout ce qui concerne le couple Marin/Jack. Ca commence par un mouvement d'humour anodin à cause d'un détail sans grande importance, ça se poursuit par une pression qui monte qui monte qui monte jusqu'à explosion et ça se termine par une réconciliation un peu cu-cul. A force, c'est franchement lassant. On est en plein dans le problème du couple qui dure. Quand un couple ne marche pas dans une série, on va de ruptures en réconciliations, on va voir un peu ailleurs histoire de se rendre compte qu'on est toujours amoureux et on finit (presque) toujours par retourner aux bercails. Quand un couple fonctionne dans une série, il faut se contenter pour seule storyline des petites sautes d'humeur inévitables, aussi vite arrivées que pardonnées. L'avantage de cela, c'est que ça a un coté hyper réaliste. Ce qui arrive à Marin dans cet épisode, tout le monde l'a sûrement déjà vécu au sein de son couple. Ton mec commence à te prendre pour sa bonne, en oubliant que toi aussi tu as plein d'autres choses à faire dans ta vie que de veiller sur des chiots (puisque c'est le cas ici) et comme tu préfères éviter toute embrouille inutile, tu ne dis rien en espérant qu'il se rende compte par lui-même que son attitude n'est vraiment pas glop. Même si tu fais le choix de ne rien dire clairement, tu essayes de lui faire comprendre, souvent inconsciemment, que ça commence à suffire. Tu ne parles pas trop et quand tu lui parles, c'est le strict minimum, toujours sur un ton sec. Puis il commence à comprendre que quelque chose ne va pas mais benêt comme il est, il ne comprend pas. Ou alors il fait semblant de ne pas comprendre. Tout dépend de son niveau intellectuel. Voyant qu'il ne réagit toujours pas, tu te lances, excédée, dans un grand show plein de rancoeur et de ressentiment. Ca te soulage et lui a compris le message. La vie peut alors reprendre son cours jusqu'à la prochaine dispute. Ce qui est décrit dans cet épisode de Men In Trees, c'est la réalité à l'état pur. Et pour ça, cette storyline est réussie même si hyper prévisible.

Patrick poursuit son voyage initiatique à New York et, alors que je pensais que les scénaristes avaient définitivement laissé tomber l'idée de lui faire recouvrir la mémoire, bam ! Excellente idée que d'utiliser un des grands moments comiques de la série pour la lui faire retrouver. Sur le point de faire l'amour avec l'auteur que Jane a enfin réussi à faire signer grâce à Patrick justement, il se re-coince les doigts dans le distributeur de préservatifs ! Là, on nous sort le coup classique de tous les souvenirs avec Annie qui défilent dans sa tête. Voilà une bonne chose de faite ! Le seul problème c'est que de son coté, Annie est enfin tombée dans les filets de Ivan, après un numéro de danse improvisé. Mais comme on est pas complêment idiot, on sait très bien quel choix Annie va faire au retour de Patrick ! Les prochains épisodes risquent d'être pénibles ...

A part ça, Celia me fait toujours autant rire. Toujours la phrase bien cinglante hilarante. Puis avec les excentricités sans cesse renouvellées de Mai, elle a matière à ! Là aussi, ça se finit dans le cucu un peu facile. On part du manque d'un vieux chien mort pour finir sur le manque de Patrick. Ce qui fait que ça passe, c'est que l'on a pas l'habitude de voir Celia dans l'émotion. Ou en tous cas, habituellement, ça prête plutôt à rire. Son couple avec Dick est bien mignon. Buzz essaye toujours de reconquérir le coeur de Mai et pour ce faire, il a décidé de lui chanter I Got You Babe, le tube de Sony & Cher qui date de l'époque où ils étaient jeunes. Cette séparation commence à tirer un peu trop en longueur. On suppose que Buzz finira bien par chanter la chanson au cours du show de recherche de talents d'Annie et Mai fondra comme neige en soleil devant son crooner de mari. Arf, tout est tellement évident ... 

vlcsnap_264410


// Bilan // Premier épisode depuis l'annonce officielle de l'annulation de la série. J'ai envie de quitter Elmo sur une bonne impression mais, malheureusement, cet épisode très prévisible casse un peu mon enthousiasme. La série a toujours eu un petit coté gnan gnan assumé mais là, c'était un peu too much. Heureusement, il y avait encore quelques bonnes scènes de comédie ! On prépare le terrain pour le final et tout cela risque de se terminer exactement comme on l'imagine ... 

28 mai 2008

LOST [FlashForward Récap']

lostbanaa2pink

A la veille du season finale de LOST, il est temps de se remettre les idées en place et surtout dans le bon ordre ! On le sait, les flashforwards ne sont pas diffusés dans l'ordre chronologique, ce qui complique encore un peu plus la compréhension. Un internaute, que je remercie au passage, a posté sur YouTube une vidéo nous replaçant les flash dans le bon ordre, avec une belle musique de Giacchino en fond. Je vous invite à la découvrir !

28 mai 2008

Alanis Morissette [Flavors of Entanglement]

musicbanyh6pink

51p1nCaibBL__SL500_AA240_

dnesblog4starsjj0B

On ne le dira jamais assez : rien de tel qu'une bonne grosse séparation bien douloureuse pour remettre en selle une chanteuse en panne d'inspiration ! Le nouvel album d'Alanis Morissette, à paraître le 2 Juin, a été accouché dans la douleur. On sait tous ce que c'est l'amour : ça fait mal et ça rend fou parfois. Alanis est passée par toutes les étapes de la souffrance post-rupture et Flavors of Entanglement en témoigne avec beaucoup de sincérité et de poésie. Une pièce majeure de l'oeuvre de la Canadienne, à découvrir d'urgences.

Alanis n'a pas son pareil pour dénicher des titres d'albums tous plus farfelus et intrigants les uns que les autres. Après l'album qui l'a révélée au grand public, Jagged Little Pill (Souvenez-vous : Ironic, You Learn, Hands in my pocket ...), sa pièce maîtresse à mon sens inégalable, Supposed Former Infatuation Junkie, le discret mais efficace Under Rug Swept et le plus que dispensable So-Called Chaos, la voilà qui fait son retour avec Flavors of Entanglement, une sorte de retour aux sources avec une touche électronique que l'on ne lui connaissait pas jusqu'ici, apportée par Guy Sigsworth (Seal, Bjork, Madonna ...) Si ses titres de chansons sont originaux, il en va de même pour ses paroles. C'est ça qui est bien avec Alanis. On sait que dans le monde de la musique anglo-saxonne, de manière générale, les paroles ne sont pas très soignées. C'est la mélodie qui compte. Avec elle, on a et la mélodie et les paroles. Calé entre un Madonna et un Mariah Carey, ça fait du bien un peu de contenu en plus de la forme. Je serais presque tenté de comparer Alanis à Zazie parfois. Ne me lapidez pas ! Non c'est vrai. Elles soignent toutes les deux leurs textes en leur conférant un sens profond; quand elles chantent sur scène, elles sont dans une sorte de transe assez fascinante à observer; elles tombent parfois dans ce que certains considérent comme de la démagogie (la guerre c'est pas bien - les filles c'est trop fort - la planête faut la protéger); elles ont un coté bonne copine à qui on hésiterait pas à taper dans l'dos si ce n'était pas des stars; musicalement, elles font toutes les deux du pop-rock même si Zazie est plus pop que rock et Alanis plus rock que pop, beaucoup moins avec les années cependant; et puis surtout, elles ont toutes les deux les cheveux longs !

Alanis quand elle est pas bien, elle écrit. Ca lui fait du bien et parfois, ça donne de sacrées belles chansons. On se souvient encore tous de That I Would Be Good, une de mes chansons préférées si vous voulez tout savoir. Le dernier album regorge de magnifiques ballades qui déclinent le thème de la rupture et ses conséquences à l'infini. Not As We, avec son piano et sa sobriété, est un petit bijou. Sur ce titre, elle essaye tant bien que mal de repartir à zéro, en passant du "nous" au "Je". Et Dieu sait que c'est difficile. Tapes est également très touchante. Elle parle de tous ces souvenirs, heureux et malheureux, que l'on arrive pas à effacer de sa mémoire quand l'autre est parti. Elle traîte aussi de la perte de confiance en soi, inévitable dans ces moments-là. Moratorium, qui posséde un petit coté mystique, est du Alanis dans la plus pure tradition. Ce titre aurait très bien pu figurer sur Supposed Former Infatuation Junkie. Les paroles sont un peu alambiquées mais le message essentiel à retenir c'est qu'elle ne veut plus jamais tomber amoureuse parce que l'amour ça fait trop souffrir. Elle ne va pas jusqu'au "Les mecs c'est tous des cons" mais presque. En attendant, la chanson est extra et c'est bien le principal ! Je n'accroche pas plus que ça à Torch, bizarrement. Peut-être est-ce dû au refrain un poil agaçant ? Les paroles sont plutôt belles et abordent le thème du manque. L'odeur de son ex lui manque, son corps étendu dans son lit aussi. Des trucs classiques quoi. Mais ce qui lui manque aussi c'est quand elle voyait passer son mec, dans l'embrasure de la porte, des documents à la main. Oui, bon. Pourquoi pas après tout ? Y'a les mouchoirs de son ex qui lui manquent aussi. Comme quoi, l'amour ça rend con. Au rayon des petits bijoux de l'album, impossible de ne pas citer Giggling again for no reason, une des rares chansons un peu positive et souriante de l'album. Si on prend la chanson au premier degré, madame a pris un peu d'ecstasy et ça la fait se marrer tout le temps sans raison. Peut-être que l'ecstasy est métaphorique ... Toujours est-il que cette chanson est entraînante et donne envie de faire comme elle : prendre sa voiture (je ne conduis pas mais j'imagine !), baisser les vitres (c'est encore mieux si vous avez une décapotable), se prendre le vent dans la tronche et penser au sentiment de liberté que cela procure. Paraît que ça fait du bien. Je n'en doute pas. Au rayon des chansons qui bougent, on retrouve le premier single, Underneath, pas extraordinaire, du Alanis vu et revu; Citizen of the planet, engagée mais typiquement dans le trip démago, qui vaut surtout pour ses guitares énervées sur les refrains; Versions of Violence, rock électronique, un peu à la Muse (un peu, j'ai dis !) et enfin une sorte d'OVNI intitulé Straitjacket. Il semblerait qu'Alanis ait voulu elle aussi prouver qu'elle était capable de faire des chansons pour remuer son popotin. On se retrouve donc avec un truc électro-dance très sympathique. C'est un peu comme si Kylie Minogue avait fait une chanson intelligente (j'adore Kylie cependant). Il y est question de l'amour qui rend complétement barge et d'un mec qui ne sera content que quand sa copine se sera faite internée en hôpital psychiatrique. Tout un programme ! L'album, dans sa version simple, se termine par Incomplete, un constat sur la vie pas très positif mais sur une musique enjouée. Mignon.

Composé de 11 titres, quasiment tous réussis, Flavors of Entanglement sortira aussi dans une édition limitée avec des bonus tracks. Parmi eux, Madness, toujours sur le thème de la folie post-rupture, tout doux et tout émouvant, Limbo No More, un peu longuet mais beau et On The Tequila, assez étrange pour du Alanis, positif et sautillant. On peut dire qu'avec ce très bon album, Alanis nous rassure un peu. Elle est toujours capable de faire de bonnes choses, il lui fallait juste une bonne claque dans la gueule ! Je dis bravo madame.


Giggling Again For No Reason

Not As We

27 mai 2008

Desperate Housewives [Saison 4]

dhbaniu9PINK

desperate_housewives

Desperate Housewives, la série déjà culte dès sa première saison, a vécu sa quatrième année paisiblement. Certes, les audiences ont un peu baissé et les télespectateurs ne sont plus aussi enthousiasmés qu'à ses débuts, mais elle reste une valeur sûre. Qu'avez-vous pensé de cette saison 4 ?




Publicité
Publicité
24 mai 2008

Critiks Récap' [Du 19 au 25 Mai 2oo8]

critiksbanvl2pink

vlcsnap_183046

(Cliquez sur les étoiles pour les critiques complètes)

Grey's Anatomy [4x 16/4x 17] Freedom dnesblog5starsqq3B

How I Met Your Mother [3x 2o] Miracles dnesblog4starsjj0B

Ce season finale était là pour nous rappeler que How I Met Your Mother est avant tout une comédie romantique. On a tendance à l’oublier parfois. Alors certes, la sitcom a déjà été bien plus drôle mais aussi émouvante, je ne suis pas sûr. L’émotion dans une sitcom, c’est toujours un peu difficile à insérer. Ça sonne souvent faux et ça paraît tomber comme un cheveux sur la soupe en général. A ce petit jeu là, How I Met se débrouille pas mal du tout. Dès que Ted a son accident de voiture, on se doute que ce sera l’occasion pour Barney et lui de se réconcilier. Mais de là à imaginer que Barney allait se faire percuter par un bus … Ils s’en sortent bien en tous cas. N’en déplaise à Robin, il y a bien eu deux miracles dans la même journée ! Les différents miracles exposés par Marshall était plutôt drôle, sauf peut-être celui avec les enfants de maternelle et les poux. Mais la meilleure histoire revient à Robin et son chien/tortue ! La pauvre n’a pas été super gâtée cette année. J’espère que l’erreur sera réparée la saison prochaine. Son idylle avec Barney devrait le permettre ! En ce qui concerne la demande en mariage de Ted à Stella, je ne sais pas trop quoi en penser. C’est un bon cliff’. Je doute qu’elle dise oui et je doute que ce soit la fameuse "mother". Mais ce que je pense surtout, c’est que les scénaristes ne savent pas eux-même qui elle est. Tout dépendra du nombre de saisons qu’aura la série … Pour faire un rapide bilan, cette saison 3 m’a un peu déçu. Même si j’adore Barney et que ses répliques sont souvent les meilleures, il prend un peu trop de place à mon goût, au détriment de Robin, Marshall et Lily …

Gossip Girl [1x 18] Much « I Do » About Nothing dnesblog3starsmq2B

Etrange ce season finale. Il n’en avait ni le goût, ni l’odeur. Pourtant, je dois bien reconnaître qu’il était assez prenant. Les couples se font et se défont à la vitesse de la lumière. Au final, on se retrouve quasiment au même point qu’au tout premier épisode. J’ai trouvé intéressant le comparatif entre les deux couples Serena/Dan et Lily/Rufus. Le premier couple singe le second, en quelques sortes. Ils savent tous qu’ils sont faits pour être ensemble mais ils se refusent au bonheur. Je ne sais pas exactement quel est le compromis trouvé entre Lily et Rufus mais je sens que l’adultère est pour la saison prochaine ! Un adultère sur du long terme. Je ne vois pas trop l’intérêt de tout ça. Pourquoi Lily se marie-t-elle finalement si ce n’est pas pour l’argent ? Du coté de Serena et Dan, les choses paraissent un peu plus logique. On peut se mettre à la place de Dan. Que les raisons de mentir de Serena aient été bonnes ou non, il est forcément difficile pour lui de passer outre. Ça viendra mais avec le temps … Du coup, ils vont aller voir ailleurs en attendant. Et comme Nate et Vanessa viennent de se séparer, on mixe tout ça et on se retrouve avec deux nouveaux couples probables. Je n’ai pas non plus compris l’intérêt de casser en quelques secondes ce que les scénaristes ont bâti depuis une saison autour des personnages de Chuck et Blair et de leur attirance réciproque si particulière. Ils se mettent ensemble, se disent de belles choses au creux de l’oreille et vont aussitôt voir ailleurs. Ça aurait été sympa qu’au moins un couple tienne ! A part ça, Jenny et Eric font de la figuration et c’est un peu dommage. J’ai vraiment le sentiment que rien n’a avancé en 18 épisodes. La série est toujours la même, avec les même défauts et les même (rares) qualités. Je ne pense pas suivre la saison 2 au-delà du premier épisode. On sait tous plus ou moins comment les choses vont finir. On ne sait juste pas si ce sera dans 1, 2, 3 ou 4 ans. Je n’aime pas les séries prévisibles et je crois que j’ai passé l’âge des teen soaps prétentieux, sans saveur et aseptisé. Je jetterais quand même un œil à la suite des événements et aux autres projets de séries de la CW pour l’année prochaine. On ne sait jamais …

Desperate Housewives [4x 16/4x 17] The Gun Song / Free dnesblog2starslc1B/dnesblog3starsmq2B

vlcsnap_339517


Je profite de ce billet pour vous parlez rapidement de ce qui vous attend ces prochaines semaines sur le blog. La saison officielle étant terminée, peu de séries seront à l'antenne. Cependant, CBS a enfin décidé de diffuser Swingtown, à partir du 5 Juin. Vous retrouverez chaque semaine la critique de l'épisode. Pour lire mon avis sur le pilot, c'est par ICI. Et puis le retour de Men In Trees est prévu pour ce mercredi, avec les 3 derniers épisodes dont le series finale. Vous retrouverez également la critique du season finale le plus attendu de la saison : celui de LOST, diffusé jeudi ! Chaque semaine, en Critiks Récap', le bon et le moins bon de la saison 4 de Weeds, qui débute sur Showtime le 16 Juin, ainsi que la première saison de Secret Diary of a call girl. Et toujours plus de Focus Retro, de bilans de la saison, de critiques d'albums et de films !

24 mai 2008

Grey's Anatomy [4x 16/4x17]

greybanzs7vvFreedom (Part. 1/Part.2)

Audience : 17 82o ooo.

dnesblog5starsqq3B


vlcsnap_152342

"Be Extraordinary !" Voilà le leitmotiv du season 4 finale de Grey's Anatomy. Ce sont les mots que la mère de Meredith a prononcé alors qu'elle venait de se couper les veines mais c'est aussi ce que les fans de la série crient à Shonda Rhimes depuis le début de cette saison 4. Si les audiences ont baissé cette année, la qualité de la série aussi. Elle a perdu de son mordant et de son énergie. Elle a ressassé inlassablement les même storylines. Elle a clairement déçu. Depuis son retour post-grève, les bons -voire très bons- épisodes s'enchaînent. On ne s'ennuie pas et on retrouve foi en la série. Ce season finale n'est pas extraordinaire, il est juste très bon. Il offre exactement ce que l'on attend de Grey's Anatomy : du rire, de l'émotion et des rebondissements. Parfait !

Habituellement, dans tout bon épisode de la série qui se respecte, il y a au moins une storyline ennuyeuse, histoire de nous permettre de penser à notre liste de courses ou à cette chanson qui nous a trotté dans la tête toute la journée mais sur laquelle on ne réussit pas à mettre un titre. Dans ce season finale, pas de temps mort, pas d'ennui. Tous les personnages ont leur petite heure de gloire et aucun ne nous donne envie de meurtre, même pas Meredith ! Commençons donc par elle. Quand on parle de Meredith, on parle forcément de Derek. Après une énième rupture et de longues périodes de flou, ces deux-là ont enfin compris qu'ils étaient fait l'un pour l'autre, malgré leurs nombreux défauts et troubles d'ordre mentaux. Derek a accepté le fait d'être fou amoureux d'une momie psychopathe et Meredith a décidé de devenir extraordinaire, pas seulement dans sa carrière de chirurgien, aussi dans sa vie sentimentale. Autant dire qu'elle n'est pas au bout de ses peines ! La scène finale fera fondre le coeur de tout romantique normalement constitué. Un parterre de bougies, disposées en forme de maison, avec une magnifique vue sur Seattle en arrière-plan. Le décor est planté pour une très belle scène, faite de "Je t'aime à l'infini" et tutti quanti. On n'en fait pas trop et Derek a l'audace de gâcher la magie en laissant sa dulcinée en plan le temps de dire à Rose que c'est fini entre eux. J'ai bien aimé ce petit détail. Ca permet d'éviter un dernier plan trop cliché. Le couple phare de la série est enfin prêt à passer à la vitesse supérieur. Espérons qu'on leur laissera le temps de construire quelque chose de solide. La psy de Meredith a su sauver le personnage du fond du gouffre, c'était une très bonne idée. 

vlcsnap_185230

Après une période de quasi-dépression, Cristina reprend du poil de la bête quand Meredith lui offre son bip scintillant, celui qui lui donne la possibilité de participer à toutes les meilleures chirurgies ! Ce sera l'occasion pour elle de prouver au Dr Hahn qu'elle est capable de grandes choses. C'était plaisant de retrouver la Cristina que l'on aime, ou que l'on adore détester, c'est selon, même si la Cristina déprimée était très attachante aussi. La baffe (métaphorique) que se prend Erica est amplement méritée. Et puis Callie ne tardera pas à la consoler en l'embrassant bien comme il faut. Ce qui devait arrivé est arrivé ! J'aime beaucoup la perspective de ce nouveau couple "différent" et j'espère que ce sera habilement exploité la saison prochaine. Sloan a eu sa part de responsabilité dans la précipitation des événements. Pour une fois qu'il sert à quelque chose, on ne peut que l'en remercier. Par contre, c'est un des rares personnages qui n'a pas de storyline de lancée pour la saison 5. Va-t-il continuer de tourner autour de Callie et Erica ou va-t-il avoir une vraie histoire rien qu'à lui ? Richard a récupéré sa femme, ce qu'il cherchait à faire depuis un moment. C'était rapide et concis. Il n'en fallait pas plus. Avec Loretta Devine au générique d'Eli Stone, il faut s'attendre à ne pas la revoir avant un bon moment.

Une autre que l'on ne reverra pas tout de suite, c'est Rebecca. Réduite à l'état de légume dans cet épisode, elle ne pouvait décemment pas être agacante. Elle était même touchante. Je l'imaginais folle à lier, du genre à vouloir tuer des gens. Finalement, elle fera du mal, oui, mais à elle-même. Elle va profiter d'un moment d'inatention d'Alex pour faire une tentative de suicide au couteau de cuisine. Elle va rater son coup mais grâce à l'insistence d'Izzie, elle est désormais en route pour l'hôpital psychiatrique, le temps de se refaire une santé. On rattrappe un peu le coup d'Alex qui a très mal géré tout ça en prétextant à une douleur passée liée à sa mère. Admettons. C'est un des personnages principaux dont on sait le moins de choses, il était temps qu'il se dévoile un peu. On apprend par la même occasion qu'il n'a jamais eu de cancer des testicules. C'était sûrement un prétexte pour éviter de parler de la maladie de sa mère, la vraie raison qui lui a donné cette vocation pour la médecine. Grâce à cet épisode, totue cette storyline qui m'a pas mal gonflé trouve un certain intérêt. Dommage qu'il faille que ça se finisse par un baiser rempli de larmes avec Izzie. Pas du tout envie de les revoir ensemble. Bailey confie les clés de la clinique à Izzie. Juste retour des choses puisque c'est elle qui l'a finançée grâce à l'argent de Dennis. Reste enfin à parler de George. Comme je le craignais, une aventure avec Lexi se dessine. En tous cas, elle, elle est amoureuse de lui. Pas très fin le coup du "je me caresse les lèvres" pour nous faire comprendre qu'elle en pince pour lui. Le coup des dossiers secrets du chef va forcément leur retomber dessus, à un moment ou à un autre. Je vois bien Lexi se trahir au cours d'une conversation anodine. Elle est parfois un peu gourdasse sur les bords. En ce qui concerne les deux cas médicaux du double épisode, rien d'autre à dire à part que c'était très prenant et extrêmement émouvant ...

vlcsnap_154566


// Bilan // Une saison 4 pour Grey's qui s'achève beaucoup mieux qu'elle n'a commencé (encore que les premiers épisodes étaient plutôt pas mal). Ce qu'il faut pour la saison prochaine, c'est injecter du sang neuf afin de ne pas tourner inlassablement autour des même histoires. Les additions de cette année, Erica et Lexi, n'ont pas été sans intérêt mais ça manque de nouveaux personnages masculins. Le jeu du "tout le monde couche avec tout le monde" a assez duré. Je crains malheureusement que ça continue comme ça jusqu'à la fin de la série. Un double épisode final prenant, émotionnant (on ne se moque pas !) et plutôt optimiste dans l'ensemble. Content je suis. 

   

22 mai 2008

Brothers & Sisters [Bilan Saison 2]

brosisbanox9NN

untitledbs

L'heure des bilans est arrivé ! Et on va commencer par Brothers & Sisters, dont la saison 2 s'est achevée la semaine dernière sur un bien bel épisode. Il est arrivé plein de choses cette année à Kitty, Nora, Sarah, Kevin et les autres ... Mais avez-vous été convaincu ? Comment placez-vous la seconde saison par rapport à la première ? La parole est à vous ! Et n'hésitez pas à développer vos réponses en commentaires.





21 mai 2008

Skins [Saison 2]

retrobanci6nn

18835601_w434_h_q80

dnesblog4starsjj0B

La première saison de Skins m'avait plutôt plu mais quelques détails m'avaient un peu gâché le plaisir. La saison 2 n'est pas exempte de défauts mais j'ai réussi à passer outre cette fois, pour me concentrer sur tout ce que la série a de bon à offrir. A commencer par une esthétique de plus en plus affirmée. La réalisation s'attarde souvent sur les visages des personnages en gros plan et cela créé une intimité supplémentaire entre eux et le télespectateur. Et puis il y a toujours une utilisation de la musique assez formidable qui transforme parfois une scène anodine en scène culte. De manière générale, la saison a été forte en émotions en nous offrant régulièrement des moments d'une grande intensité. Celui qui me vient en premier à l'esprit est l'escapade New Yorkaise de Cassie. C'était de toute beauté. Tant les images de la ville que les quelques dialogues et regards des protagonistes. La fin, sur la chanson d'Adele, Hometown Glory était magnifique. Elle m'a beaucoup marquée. Un peu à la manière de certaines scènes cultes de Dawson, autre grande série pour ados (l'ultime ?). Il y aurait beaucoup d'autres passages à citer dont un grand nombre extraits du season finale, plutôt réussi. Avec la mort d'un des personnages principaux, il ne pouvait en être autrement.

Dans ma review de la saison 1, je remettais un peu en question le fameux réalisme de la série. Je dois dire que mon point de vue n'a pas tellement évolué de ce coté là. On nous a encore dégoté quelques scènes totalement irréalistes, je pense notamment au vol du cercueil. Certes, c'était marrant à voir mais il y avait quelque chose d'un peu gênant là-dedans, outre le fait que jamais personne ne ferait ça (enfin je crois). Le réalisme et l'irréalisme se côtoient constamment et j'ai parfois un peu de mal avec ça. Je pense que la série n'a pas besoin de cela pour être drôle. Mais peu importe, je m'y suis habitué et ça me gêne moins maintenant. L'autre élément qui aurait pû être génant mais qui ne l'a finalement pas été, c''est le syndrôme "Tout le monde couche avec tout le monde". Ca a été fait intelligemment et au final, chacun a retrouvé le bon chemin. Je regrette toutefois la période traînée de Cassie. Ca ne collait absolument pas avec le personnage, j'en suis venu à ne plus l'apprécier alors que c'était ma chouchoute en saison 1. Heureusement, tout est rentré dans l'ordre et la Cassie que j'aime a fait un retour fracassant, tout en émotion et en "Oh, well ...", comme d'habitude.  Maxxie a enfin été mis en avant en début de saison, avant de redevenir quasiment un figurant. J'ai beaucoup aimé son épisode, le premier de la saison. Cela nous a permis de le cerner enfin. Sa relation amoureuse est traitée par dessus la jambe malheureusement. Jal, qui avait été très sous-exploité en saison 1, a pris sa revanche à travers une storyline très réaliste et très bien narrée. Par contre, une scène-clé ne nous a pas été montrée, celle où elle annonce son secret à son petit-ami (vous remarquerez que j'ai fait tout pour spoiler le moins possible !). Le pauvre Anwar a été très peu présent, à part pour faire l'idiot de temps à autres. Un peu dommage même si le personnage n'a jamais eu un fort potentiel.

Misérabilisme ? Vous avez dit misérabilisme ? Il faut bien avouer qu'en l'espace de dix petits épisodes, les personnages de Skins ont vécu de nombreux drames. Les morts, les accidents, les ruptures ... Tout cela a été très bien géré mais ça manquait parfois de légéreté. Un épisode un peu délire, à la façon de celui du voyage scolaire en saison 1, n'aurait pas été de refus. De toute façon, le problème des séries anglaises est toujours les même : des saisons beaucoup trop courtes ! 5-6 épisodes de plus aurait été parfait. Le choix de ne pas reprendre les même personnages pour la prochaine saison me paraît une bonne idée, je crois qu'il est arrivé assez de malheurs à la petite bande. Evidemment, c'est difficile de les quitter. Certains manqueront. Puis ça va être difficile de faire un second groupe aussi intéressant, sans que l'on ait le sentiment d'avoir des clônes des premiers. Intéressante l'idée que le lien se fasse par le personnage d'Effy. Vivement la saison 3 !

skins460

19 mai 2008

Desperate Housewives [4x 16/4x 17 Season Finale]

dhbaniu9PINKThe Gun Song / Free

Audiences : 16 49o ooo/17 o2o ooo. 

dnesblog2starslc1B/dnesblog3starsmq2B


Après un début de saison prometteur, façon retour aux sources, Desperate Housewives s'est à nouveau perdu entre storylines sans intérêt pour les unes et storylines capilotractées pour les autres. Il y a eu un avant et un après-tempête. Bien sûr, tout n'a pas été mauvais, loin de là, mais ce sont toujours les même qui récoltent les honneurs, à savoir Bree Van de Kamp et Lynette Scavo. Il y a eu ci ou là quelques bonnes idées pour Susan. On ne peut pas en dire autant pour cette pauvre Gabrielle, dont le personnage s'enfonce de plus en plus dans l'absurdité. Et puis il y a eu le mystère Mayfair, en demi-teinte. Alors comment se termine toute cette mascarade ?

vlcsnap_173758

A tout seigneur, tout honneur : commençons par Bree. Elle reste un des meilleurs personnages que la télévision ait enfanté même si depuis deux saisons, elle a perdu un peu de son mordant. En début d'épisode, quand elle s'exerce au tir avec Katherine, j'ai cru revoir la fameuse Kimberly Shaw de Melrose Place. Je suis sûr que tôt ou tard, Bree finira comme elle. Complêtement folle ! En attendant, dans la première partie du season finale, le but était clairement de la rabibocher avec Orson. L'intention est louable, il fallait absolument les remettre ensemble ! Ce couple est extraordinaire. Le chemin pour y arriver était par contre un peu douteux. On nous sort un certain Reverend Green qui fait son grand retour à Fairview et qui est bien décidé à se taper Bree. Elle n'est pas du tout intéressée mais cela va rendre Orson furieusement jaloux et Bree va comprendre à quel point elle tient à lui ! Le pasteur était interprété par Bill Smitrovitch (un habitué du guest-starring depuis son rôle dans Life Goes On, Corky en VF) et c'était plaisant de le retrouver. La scène de bagarre avec Orson dans l'église était pas mal. A part ça, bof bof. Dans le second épisode, Bree rappelle à Orson qu'il va lui falloir passer un séjour en prison s'il veut la récupérer. Qu'elle est ridicule avec cette obsession ... Sinon, elle organise l'union de Bob & Lee de A à Z, avec l'aide de ses copines housewives qui n'avaient pas grand chose d'autres à faire tant leurs storylines étaient anecdotiques. Parce qu'on est dans Desperate Housewives et qu'il faut rester politiquement correct (eh oui, il va falloir se faire une raison, la série n'est plus ce qu'elle était), on ne verra rien de cette union homosexuelle, pas un baiser, rien (ou alors je l'ai honteusement loupé). On se contentera de se moquer gentillement des homos à travers le personnage de Lee, toujours à faire son caprice de drama queen. Monsieur veut une statue en glace représentant un château enchanté ! Même si c'est drôle, je ne peux pas m'empêcher de trouver ça un peu limite et pas très flatteur pour la communauté homo. Le coup de la fontaine suffisait amplement, ça faisait un peu redite. Toujours est-il que ça a amené une scène très drôle, du Bree façon saison 1 & 2, quand elle tente de ramener la dite-statue sous un soleil de plomb, pas vraiment aidée par les camions qui passent et qui l'éclaboussent ! Orson, son sauveur, va débarquer fort heureusement ! Au final, les moments les plus drôles de ce season finale sont venus par Bree. C'était plaisant mais un peu vide quand même. 

vlcsnap_158225

Ca y est, le monstre Kayla est parti ! Pendant un moment, j'ai eu peur que les scénaristes aillent trop loin en faisant pourrir Lynette en prison. Ils ne sont pas allés jusque là, même si elle y a passé un court séjour. Cette affaire Kayla était tout sauf réaliste, les petites filles comme ça n'existent pas, c'est pas possible ! Mais ça restait sympathique à regarder et la petite actrice n'était pas mauvaise du tout ! Tom m'a beaucoup déçu par contre. Il a fallu que Lynette se retrouve en prison pour qu'il comprenne qu'un truc clochait sérieusement avec sa fille ! Le départ de Kayla est émouvant, d'autant que l'on réussit presque à avoir de la peine pour elle. Dans la seconde partie du double épisode, il ne se passe pas grand chose pour Lynette, si ce n'est que Tom lui fait une déclaration à tomber qui prouve bien que le plus beau couple de la télévision a encore de beaux jours devant lui ... J'aime le fait qu'au bout de 4 saisons, ils soient encore ensemble. La tentation de les séparer a dû être grande chez les scénaristes mais pour le moment, ils résistent. Je ne vous raconte pas la tollée chez les fans s'ils le faisaient. Puis ça existe les couples qui durent merde !

vlcsnap_167695

Le personnage de Susan a retrouvé un peu de fraîcheur cette saison, une fois Iiiiian parti (on l'avait oublié celui-là !). Elle m'a souvent fait rire. Dans ce season finale, on a droit à du Susan typique, immature à souhait. C'était sympa. Mike s'est mis dans la tête d'appeler leur fils Maynard. C'est très moche et Susan va tout faire pour changer son prénom. Tout est bien qui finit bien. Dans la seconde partie, Julie est acceptée dans la prestigieuse université de Princeton et Susan ne veut pas la laisser partir si vite. Du Susan tout craché, une fois de plus. La scène où Julie parle à Susan comme si c'était sa fille était marrante. Globalement, tout ça était un peu trop léger à mon goût, surtout pour un final !

vlcsnap_204758

Gabrielle ! Ma bête noire ! Deux lignes suffiront pour parler de sa storyline autour des petites affaires d'Ellie. C'était une histoire bouche-trou, sans surprises et sans intérêt. Gaby se révéle toujours un peu plus conne avec toujours cet appât du gain. Pendant ce temps, Carlos se cogne contre un coin de table et renverse son verre de lait. Passionnant.

vlcsnap_234427 

Le seul véritable intérêt du mystère Mayfair aura été l'arrivée de sa protagoniste principale : Katherine. Même si elle fait doublon avec Bree, elle est excellente ! Le dénouement de l'affaire de la saison est on ne peut plus ridicule. Certains avaient raison : Dylan n'est pas Dylan. C'est une petite fille que Katherine est allée chercher dans un couvent. La vraie Dylan est morte écrasée sous une armoire en voulant attraper sa poupée. Affligeant ! Finalement, aucun des deux parents n'est meurtrier. La morale est sauve ! Tout ça pour ça ... J'ai detesté voir Adam faire son Superman ! C'était franchement ridicule. Petit clin d'oeil avec l'apparition de Mary Alice, une coutûme à chaque season finale.

vlcsnap_203475

Marc Cherry a trop regardé LOST ! On ne lui reprochera pas. Cette idée de flashforward ne colle pas vraiment à la série et prouve bien que les scénaristes se sont retrouvés coincé à ne plus savoir quoi raconter. C'est une forme d'aveu d'échec pour moi. Mais il faut bien avouer que ça pique bien comme il faut notre curiosité. Bree est devenue une star, Susan a troqué Mike contre un nouveau mari, interprété par Gale Harrold (Queer As Folk, Vanished), qu'on est content de retrouver, Lynette a toujours des problèmes avec ses enfants mais avec les années les petites bêtises sont devenues grosses, trop grosses, Katherine est heureuse, sa Dylan va se marier (ils auraient pû trouver mieux !), Edie est toujours aux abonnées absentes et le meilleur pour la fin : Gabrielle a deux jumelles, grasses comme des cochonnes, et elle a l'air épuisée, un peu à la manière de Lynette en saison 1. J'avoue avoir bien ri ! Reste à savoir maintenant quel mode de narration a été choisi pour la saison 5. Nous expliquera-t-on ce qui s'est passé pendant 5 ans à travers des flashbacks ou juste via quelques phrases et basta, on avance ? 


// Bilan // Le moins bon season finale de l'histoire de la série, car il est surtout centré sur le mystère Mayfair, très bancal, et les personnages principaux sont presque relégués au second plan, histoire de faire des intermédes. Le bond de 5 ans est finalement le seul intérêt de ce double-épisode, il pique la curiosité et donne envie de revenir et ça c'était pas gagné !

 

 

18 mai 2008

[Pretty In Pink] Sex, The Blog & The City

sexncityxt0

Comme vous l'avez sûrement déjà remarqué (et si ce n'est pas le cas, il faut urgemment penser à s'acheter des lunettes), Des News En Séries, Le Blog revêtit ses habits de lumière à l'occasion de la sortie du film Sex & The City, le 28 Mai prochain. Carrie et sa bande nous reviennent pour un long épisode de 2h15, sur grand écran s'il vous plaît ! Irez-vous voir le film ?

18 mai 2008

Critiks Récap' [Du 12 au 18 Mai 2oo8]

critiksbanvl2pink

vlcsnap_321576

(Cliquez sur les étoiles pour les critiques complètes)

LOST [4x 12] There's No Place Like Home dnesblog4starsjj0B

Brothers & Sisters [2x 16] Prior Commitments dnesblog4starsjj0B

Grey's Anatomy [4x 15] Losing My Mind dnesblog4starsjj0B

Samantha Who ? [1x 16 Season Finale] The Birthday dnesblog4starsjj0B

C’est sur cet épisode que nous allons quitter provisoirement Sam en attendant la saison 2 à la rentrée. Je dois dire que c’est la seule sitcom avec How I Met Your Mother et 30 Rock que j’ai apprécié cette année. C’est dire si le genre est en perdition depuis quelques temps … Samantha Who ? n’est certainement pas la sitcom du siècle mais elle me fait beaucoup rire. Tous les personnages ont un petit grain de folie qui les rend terriblement attachants, tous dans un genre différent. Christina Applegate est excellente, bien plus à l’aise que dans sa précédente sitcom Jesse. Le season finale n’est certainement pas le meilleur épisode mais il clôt convenablement le premier chapitre des aventures de Sam au pays de l’amnésie ! Je ne suis pas certain que l’on en ait complètement fini avec Chloé, sa réaction sans coup d’éclat me paraît bien suspecte. Todd était mignon à la fin de l’épisode et je suppose qu’il va devoir se battre pour récupérer Sam ! Regina, Andrea et Dena vont me manquer !

Desperate Housewives [4x 15] Mother Said dnesblog2starslc1B

How I Met Your Mother [3x 19] Everything Must Go dnesblog2starslc1B

Un épisode très faiblard où j’ai à peine esquissé un sourire ou deux à l’occasion. Autant la participation de Britney Spears dans un épisode précédent était plaisante et assez anecdotique, autant là, elle a un rôle plus important et c’est beaucoup moins réussi. Ce n’est pas de sa faute à elle, elle est plutôt convaincante mais la storyline qui l’accompagne l’est beaucoup moins. Le truc sympa, c’est qu’elle devrait ré-apparaître à intervalles réguliers, histoire d’aller emmerder ce cher Ted. A la manière d’une Janice dans Friends ! Voir Barney à part du groupe me dérange un peu. Il est moins drôle. Il faut dire que les autres font un peu office de faire-valoir pour lui. Quand ils ne sont plus là, ça se complique. Ted et Robin étaient très peu présents, dommage. Quant à Lily et Marshall, leur histoire était mignonnette mais ça ne cassait pas trois pattes à un canard. Reste maintenant le season finale pour clôre une saison en demi-teinte. La bonne nouvelle, c’est que la petite bande reviendra officiellement réveiller nos zygomatiques la saison prochaine !

Gossip Girl [1x 17] Woman On The Verge dnesblog1starly3B

Le gros pétard mouillé ! Je m’attendais vraiment à mieux concernant le grand secret de Serena dont on parle depuis le début de la saison ! Le « I Killed Someone » de la semaine dernière était prometteur. Je m’attendais à ce qu’elle ait tué par accident une personne. Mais même pas ! Elle ne l’a pas tué ! Le mec s’est tué tout seul ! Il lui aura donc fallu 3 ans pour comprendre ça !!! Puis alors tout était tellement mal amené et mal joué. Bonjour la psychologie des personnages ! En une heure, Serena passe de fille totalement ravagée de l’intérieur par son fameux secret à fille légère, débarrassée d’un immense poids (qui n’était immense que dans sa tête). Ridicule ! La seule partie sympa vient de la solidarité inattendue de la bande. La réaction de Blair m’a étonné. Pour une fois qu’elle faisait quelque chose de bien, ça s’applaudit ! C’était l’occasion de comprendre un autre défaut de la série (outre ceux que j’énumère chaque semaine) : la notion d’amitié et de bande est hyper importante dans une série destinée à un public majoritairement ado et elle est quasi-totalement absente de Gossip Girl ! Il faudra absolument y remédier en saison 2. La partie concernant Georgina était prévisible du début à la fin. Dan passe pour un sacré benêt dans tout ça. La partie sur les parents est aussi très prévisible. A part ça, c’était sympa de voir Lisa Loeb faire une apparition !

vlcsnap_226461

17 mai 2008

Grey's Anatomy [4x 15]

greybanzs7Losing My Mind

Audience : 15 55o ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_236281

On a beau dire, Grey's Anatomy est une série sacrément bien foutue et bien pensée qaund même. Chaque épisode s'axe sur un grand thème dont la plupart des storylines découlent. Comme le titre de cet épisode l'indique, Losing my mind, les personnages de la série ont pété un câble, une durite, un plomb ... cette semaine. A commencer par la nouvelle patiente de Derek et Meredith. C'est fou le nombre de gens qui ont une tumeur qui rend fou à Seattle ! C'est ce qu'on appelle communément une vieille fille. La quarantaine bien tassée, pas de mari ni de simple copain, sûrement un chat (j'extrapôle) et puis une tumeur pour lui rappeler à quel point sa vie est triste. Si l'on part du principe que la plupart des maladies graves sont dûes à des problèmes psychologiques qui ne trouvent pas d'autres moyens de se développer que sous forme de maladie, alors on peut dire que cette femme a développer son cancer à cause de sa solitude. Je trouve ça intéressant comme théorie. Elle est persuadée d'avoir rencontré son prince charmant au cours d'une croisière, sa soeur n'en croit pas un mot, d'autant qu'elle n'a aucune preuve (ni photos ni rien). On se dit alors qu'elle a un peu trop lu Cendrillon et un peu trop regardé La Croisière s'amuse. Meredith, en grande romantique qu'elle n'est absolument pas, ne croit pas un mot de cette histoire, ce qui énerve ce cher Derek qui y croit mordicus. Au fond, ce qui l'énerve Derek, c'est d'être toujours amoureux de cette momie/statut de glace. Il va s'avérer que c'est Derek qui avait raison. Le prince charmant existe vraiment. Au moins celui de la patiente. Malheureusement, il est arrivé trop tard. Morale de l'histoire : Merdith est une conne. Je dis ça mais je crois que ça faisait longtemps que je n'avais plus autant apprécié Meredith. Quand tout le monde la conspuait à tort et à travers, je la défendais. Puis comme tout le monde, elle a fini par m'agacer. Depuis ses séances chez le psy, je la trouve de plus en plus intéressante. C'est un personnage froid et complexe et je trouve ça assez couillu d'avoir choisi d'en faire une héroïne.

Un autre qui perd la tête, c'est Richard. Il demande à son interne, George, de faire des choses qui relévent de tout sauf de la médecine. Il est devenu sa secrétaire personnelle et George a l'air d'aimer ça en plus ! Ca l'amuse ! Bon ok, nous aussi. Quand il doit envoyer des mails coquins à Adele, par exemple. Mémorable, le "Tell her... tell her the train is leaving the station and she better get on it... yeah." Quelle magnifique métaphore ! Je ne voudrais pas casser l'ambiance et passer pour un rabat-joie mais George n'a-t-il pas redoublé sa première année d'internat ? Si, je n'ai pas rêvé. Alors ne ferait-il pas mieux de s'occuper de patients plutôt que de faire le baby-sitting de Bailey, bien qu'il semble le faire avec grand talent ? Allez, au boulot ! On passera sur la scène d'engueulade entre Miranda et Tucker qui n'apporte rien de plus que l'on ne savait pas déjà. Ils auraient mieux fait de parler du rendez-vous galant de Tucker de la semaine dernière et développer la jalousie de Miranda, par exemple. Peut-être est-ce prévu pour un prochain épisode ?

Au rayon des folles furieuses, c'est probablement Rebecca qui obtient la palme. Je le dis et le répéte chaque semaine qui passe : quand est-ce qu'elle se barre définitivement ? Je ne la supporte pas. Envie de la claquer à chacune de ses apparitions ! Cette histoire de grossesse me semble un peu tirée par les cheveux et surtout, la réaction que cela provoque chez Alex est d'une bétîse affligeante. Le courant ne passera jamais entre lui et moi je crois. Il est censé être futur médecin et il croit que Rebecca va guérir toute seule de ses problèmes qui relévent clairement de la psychiatrie ? Eh beh, ça promet ! A mon humble avis, la semaine prochaine elle va passer à l'étape supérieure et devenir vraiment folle de chez folle. Je l'imagine déjà poignarder Alex. Je vais sûrement un peu loin mais je trouverais ça pas mal après tout. Pas vous ? En attendant, parlons d'un autre personnage qui m'agace habituellement mais qui commence à être digne d'intérêt : Sloane. Depuis qu'il a décidé de ne plus être une pute, il m'intéresse? Pourtant, j'adore les putes. Là n'est pas la question me direz-vous. Bref, il essaye mais il n'y arrive pas. Il faut dire que Hahn lui donne du fil à retordre lorsqu'elle se fait plaisir en embrassant Callie sur la bouche, avec peut-être même la langue mais je n'étais pas dans leurs bouches pour vérifier. Ca, ça l'excite Sloan. Et comme prévu, ça semble aussi exciter Callie. Un nouveau couple est en train de naître les amis ! N'empêche que le temps d'un épisode, ce serait sympa de les voir faire une petite partie à trois. Ca nous changerait un peu !

Cristina, Cristina, Cristina. Elle a toujours été un peu folle mais ça ne s'arrange pas. Elle qui est si bosseuse d'habitude, elle n'en fiche plus une ramée depuis l'épisode de l'article sur Burke. Ca fait de la peine de la voir comme ça et en même temps, ça rend son personnage tellement plus attachant que quand elle se contente d'écraser les autres et de les glifler par ses remarques assassines. Elle aura bien souffert toute la saison la pauvre. Il est temps de lui trouver un nouveau petit copain !! Joshua Jackson n'étant plus disponible, il semblerait qu'il faille attendre la saison prochaine pour qu'un mec vienne lui voler son coeur. Le problème, c'est que je ne l'imagine pas avec quelqu'un d'autre que Burke.

vlcsnap_244445


// Bilan // Tandis que le season finale approche à grands pas, les personnages que l'ont adore détester prennent leur revanche ! Meredith et Sloan deviennent presque attachants. Incroyable ! Les autres continuent leur route avec plus ou moins de bonheur. Grey's est une série qui nous fait croire qu'en la regardant, on apprend plein de choses sur la vie. J'ai beau savoir que c'est faux, j'ai envie d'y croire. 

16 mai 2008

LOST [4x 12]

lostbanaa2There's No Place Like Home / Part.1

Audience : 11 4oo ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_111330

S'il y a bien une chose que les scénaristes de LOST réussissent à faire parfaitement chaque année, c'est un season finale de malade. Bien que celui de la saison 3 soit très réussi et que celui de la saison 1 soit insoutenable en termes de suspense, ma préférence va à celui de la saison 2. Il s'y est passé tellement de choses ... Jamais vu un aussi bon season finale toutes séries confondues. Je ne sais pas encore où je vais placer celui de la saison 4. Cette première partie était plus prometteuse que passionnante. On met tout en place pour que les deux derniers épisodes soient excellentissimes. Reste à savoir s'ils le seront vraiment ...

L'épisode commence par un flash forward et pas des moindres. Celui que l'on attend si ce n'est depuis le début de la série, au moins depuis le précédent season finale. Celui du retour sur la terre ferme des Oceanic Six. J'ai encore du mal à réaliser que c'est bien ce que l'on a vu. Evidemment, et le contraire aurait été étonnant, cette scène est d'une très grande intensité, émotionnellement parlant. Je vais devoir encore avouer que j'ai versé ma petite larme presque-hebdomadaire. Que voulez-vous ? C'est un tel aboutissement. Puis cette musique de Giacchino est tellement belle. Elle vous soulève le coeur en même temps que ces images de joie et de tristesse défilent. On aurait pû croire que cette scène serait une effusion de joie et pourtant, elle n'est pas que ça. Elle a aussi un goût amer. Il suffit de voir le visage de Sun, très renfermé, alors que pourtant elle retrouve son père et sa mère qui sont venus la chercher. On se doute bien qu'elle pense à Jin, resté là-bas ou mort quelque part. C'est une question qui me taraude beaucoup. J'espère qu'il est vraiment mort. Le cas échéant, l'épisode Ji Yeon perdra en intensité à l'occasion d'une second -enfin troisième pour moi- visionnage. Si cette scène est triste, c'est aussi parce que Kate et Sayid se sentent bien seuls, sans proche venu les chercher. Kate a bien Aaron dans les bras mais ça ne doit que renforcer sa douleur. Sayid, quant à lui, pourra se réjouir quelques heures plus tard quand il retrouvera sa Nadia. C'est une scène très forte. On savait pourtant qu'ils s'étaient retrouvés mais ça fait un pincement au coeur. Quand on repense à tous les flashbacks de Sayid que l'on nous a infligé montré, sa quête interminable pour la retrouver ... Jack retrouve sa mère, Hurley ses parents, dans la joie et la bonne humeur ! On notera que dans la scène qui précéde l'aterrissage, Jack fait encore son petit chef et rappelle à ses compagnons d'infortune qu'il faut se contenter de rabâcher le mensonge qu'ils ont appris par coeur. Du coup, la conférence de presse n'est faite que de mensonges. On sent tout ce petit monde super mal à l'aise, sauf Jack. C'est bizarre. Les autres scènes du flash forward sont remplies de clins d'oeils, notamment celle de Hurley qui trébuche sur une noix de coco et qui entend des murmures. Il commence à flipper jusqu'à ce qu'il comprenne qu'une petite fête a été organisée en son honneur, pour son anniversaire. On en profite pour nous remontrer la voiture dans laquelle il se trouve au moment de la scène inaugurale de la saison (également vue dans l'épisode Tricia Tanaka is dead). Le flash de Sun est un teasing formidable sur la suite des événements. On a compris depuis un moment que son père, Mr Paik, est impliqué d'une façon ou d'une autre dans le crash et on insiste à nouveau bien là-dessus. Sun lui annonce que grâce à l'argent qu'elle a touché suite au crash, elle a racheté des parts dans sa société, ce qui en fait sa co-directrice. Elle est comme ça Sun. Quand elle veut se venger, elle n'y va jamais avec le dos de la cuillère ! Elle lui dit que si Jin est mort, c'est à cause de deux personnes dont lui. Qui est l'autre personne ? Nouveau mystère sur l'îledelost. Le dernier flash est consacré à l'ami Jack qui enterre enfin son père. Enfin si on peut dire puisqu'il n'y a pas de corps. On passe un peu à coté de l'émotion, par contre, on comprend vite le pourquoi de cette scène : Jack découvre qu'il est le frère de Claire. Voilà qui est fait ! C'est habilement amené, je dis bravo !

vlcsnap_109214

Le reste de l'épisode est assez typique, avec plein de réminiscences des précédentes saisons. Je pense d'abord à Kate et Sayid qui se font capturer par les Autres, comme au bon vieux temps ! Les Autres qui ont pour l'occasion revêtus leurs haillons. Ca faisait un moment que l'on ne les avait plus vu. Paraît qu'ils étaient au Temple. Je pensais que l'on découvrirait ce lieu cette saison, ça semble bien compromis. Richard est à la tête de la petite troupe, comme on pouvait l'imaginer. Pourquoi cette capture ? Là j'avoue que je ne comprends pas du tout l'intérêt. Ils sont censés être du même coté maintenant. Enfin bon, on verra bien. Deux Oceanic Six sont donc avec les Autres. Il y en a un autre, Jack, qui se ballade tranquillement dans la jungle avec Sawyer, à la recherche de l'hélico. Ils le trouvent grâce au téléphone balancé par Frank. De toutes les possibilités d'évasion, c'est celle qui me semble la plus pausible. Les 6 vont quitter l'île par hélico selon moi. Loin de l'île, Sun, Jin et le petit Aaron découvrent avec stupéfaction que Michael bosse pour Ben maintenant. Mais la vraie grande découverte c'est que le cargo est chargé de tonnes de dynamites. (Quand est-ce qu'ils ont mis tout ça en place ??) Je suppose que c'est à cette dynamite que Keamy est relié. S'il meurt, le cargo explose. Est-ce comme cela que Jin va mourir, s'il meurt ? Et une pensée pour Desmond qui panique sans savoir quoi faire. Retour sur l'île (tous ces voyages sont usants) avec Locke, Ben et Hurley, qui reprennent leur rando direction ... The Orchid ! Une nouvelle station Dharma qui devrait servir à "bouger l'île". Malheureusement, il faudra attendre le prochain épisode pour y entrer et découvrir ce qu'elle renferme. Il a l'air bien compliqué d'y entrer en tous cas, d'autant que Keamy et sa bande sont déjà là. Ben se dévoue pour faire diversion. On aurait pû s'inquiéter de son sort si on ne savait pas déjà qu'il sera toujours vivant quelques mois plus tard. Cela montre les limites du procédé du flash forward. Il gâche un peu de suspense, tout en en créant un autre. Si je résume, on a donc Hurley près de The Orchid, Kate et Sayid avec les Autres, Jack et Sawyer avec Frank et Sun sur le cargo. Mais comment tout ce petit monde va-t-il pouvoir se rejoindre ?? Le point de ralliemment sera sans doute The Orchid. Tout ça promet deux dernières parties très mouvementées !

vlcsnap_112485


// Bilan // Première partie du season finale qui met plus en place les deux suivantes qu'autre chose. L'épisode est bon mais terriblement frustrant ! Les pièces du puzzle se rassemblent et le départ de l'île est très proche. Le flash forward très attendu ne déçoit pas, il émeut même beaucoup ! Rendez-vous dans deux semaines dans la nouvelle station ...


// Bonus // La film Dharma de la Station The Orchid, histoire de patienter et théoriser à l'occasion !

15 mai 2008

Duffy [Rockferry]

musicbanyh6

0602517629752

dnesblog2starslc1B

Dès la première écoute, le premier single de Duffy, Mercy, m'avait beaucoup plu. Quelques semaines plus tard et les diffusions radio et télé en plus, je ne m'en suis pas encore lassé. L'avantage de cette chanson, c'est que c'est un véritable OVNI par rapport à tout ce que l'on peut entendre actuellement. Le trip rétro va encore plus loin que celui d'Amy Winehouse, par exemple. On dirait vraiment une chanson tout droit sortie des années 6o/7o et de la grande époque des divas de la soul, avec cette touche de modernité nécessaire. L'ensemble est très classieux et original.

Le problème, c'est que sur la longueur de l'album, ce trip rétro m'ennuit. Rockferry, qui a donné son nom à l'album et qui l'inaugure, n'est pas mauvaise du tout. Si la voix de la chanteuse décolle petit à petit, la musique derrière aussi. Warwick Avenue est mignonette mais elle part un peu trop dans tous les sens, sans mélodie bien distincte. Serious est ennuyeuse et la voix de Duffy commence légèrement à énerver, aussi belle soit-elle. Stepping Stone est une belle ballade, pleine d'émotion mais on s'en lasse vite vu la pauvreté du refrain. Syrup & Honey me laisse de marbre. Hangin' on too long est trop répétitive pour être réussie mais l'ajout de la voix masculine dans les choeurs sauve la chose. Delayed Devotion est très sympa, légèrement péchue. Les paroles de I'm scared sont intéressantes, la chanson un peu moins. L'album se termine par Distant Dreamer, l'autre tube de l'album après Mercy. Une sortie en single serait la bienvenue. Les paroles sont belles, la voix de Duffy va crescendo, la musique est parfaite.

Pour une fois ma review est assez courte et je sais que personne ne s'en plaindra ! Il faut dire que l'album est lui-même très court et que peu de commentaires me viennent à l'esprit en l'écoutant. Je m'attendais à beaucoup mieux mais après plusieurs écoutes, rien n'y fait, rien ne me transcende. En tous cas, les ventes se portent bien et c'est tant mieux. J'espère un deuxième album plus abouti, avec des mélodies plus marquantes et moins de chansons anecdotiques.


Mercy version accoustique :

Distant Dreamer

Publicité
Publicité
1 2 > >>
Des News En Séries, Le Blog
Publicité
Visiteurs
Depuis la création 2 496 826
Derniers commentaires
Archives
Publicité