musicbanyh6

Adele_19__Front_

dnesblog4starsjj0B

Adele a tout juste 19 ans, comme le titre de son album l'indique, mais fait déjà preuve d'une grande maturité, ne serait-ce qu'à travers cette voix de black coincée dans une peau de blanche. N'y voyez là aucun racisme. Mais on nous a déjà fait le coup de nombreuses fois, c'est peut-être Anastacia ("I'm Outta Love, set me freeeeee") qui a commencé la première, puis il y en a eu d'autres ... Adele sort de la même école de musique que ses conseurs britanniques Kate Nash et Katie Melua. La première fois qu'elle a chanté devant un public, c'était pour interpréter Rise de Gabrielle, une chanson magnifique. Et il y a définitivement quelque chose qui les lient toutes les quatre, musicalement. Quand on lui demande quelles sont ses inspirations, elle répond en vrac Etta James, Ella Fitzgerald, Cindy Lauper et Alicia Keys (Cherchez l'intruse !). Elle s'est nourrie de toutes ces influences pour délivrer un premier album touchant et entêtant.

C'est tout en douceur que 19 caresse pour la première fois nos oreilles. Daydreamer est le portrait d'un garçon rêveur qui a inspiré à Adele une grande partie de l'album. La mélodie est planante. On se prend à rêver, nous aussi. Puis vient LE tube de l'album qui commence à pointer le bout de son nez sur les ondes françaises, vous l'avez sûrement déjà entendu : Chasing Pavements. Elle est belle cette chanson, elle est forte en émotion mais son refrain finit par devenir agaçant après une écoute sûrement un peu trop intensive. Quand on aime on ne compte pas ... jusqu'à se lasser. Puisque l'on est dans les tubes, comment ne pas évoquer Hometown Glory et ses notes de piano magiques qui vous transportent ailleurs. L'introduction est magnifique et la suite finit de nous achever. Peut-être le titre le plus fort émotionnellement parlant. Une douce nostalgie qui remue. First Love nous entraîne sur un manège tout plein de petites lumières scintillantes. C'est mignon et c'est à nouveau touchant. L'histoire d'un premier amour qui se fane. Melt my heart to stone est pas mal non plus mais ne sort pas vraiment du lot. On rentre vite dans une même structure avec des couplets gentillets et des refrains grandiloquents. Ca peut lasser, à force. Heureusement, deux titres possédent un rythme un peu plus entraînant (bon, c'est pas de la dance non plus hein) : Tired et My Same, avec une légère préfèrence pour cette dernière. Elle est sympathique et marrante. Ca change un peu.

Au final, cet album est très prometteur. S'il souffre d'un rythme général trop lent et de chansons presque toutes structurées de la même manière, la voix d'Adele est magnifique et file parfois même des frissons. les textes sont très personnelles et d'une étonnante maturité. J'attends avec impatience le second album qui confirmera que cette fille a beaucoup de talent. Les récompenses pleuvent en Angleterre, elle est prête à conquérir le monde mais je doute d'un grand succès pour elle en France.


Daydreamer, live performance.

Chasing Pavements (et vous allez sûrement dire "Ah ok, c'est elle !")

My Same

Référencé sur SeriesLive.com