04 mars 2010

LOST [6x 06]

dnes_season4_lost_kate_mini

Sundown // 9 2oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_97569 vlcsnap_82210

   L'Ennemi s'est-il emparé de mon corps cette semaine pour me faire subir un terrible flash-maybe où je donne trois étoiles à un épisode de Desperate Housewives et seulement deux étoiles à un épisode de Lost, un monde à l'envers quoi ? C'est en tous cas ma seule et unique théorie de la semaine car cet épisode, aussi bon soit-il sur la fin, m'a profondément ennuyé et n'a pas suffisamment offert à mon goût de matière pour théoriser et se triturer l'esprit. Il m'a en tous cas surpris dès la première scène ! Je m'attendais à ce que le parallèle saison 1/saison 6 soit respecté et que l'épisode soit donc consacré à Jin et Sun. En plus, le titre "Sundown" faisait clairement référence à "House Of The Rising Sun". Le miroir est brisé et ça me déplaît, d'autant plus que le centric était du coup sur Sayid et celui-là, je ne l'aime pas beaucoup. Pour la première fois depuis le début de la saison j'ai trouvé les scènes de flash-maybe longues et ennuyeuses. Comme quoi, notre attachement aux personnages joue beaucoup dans nos perceptions des épisodes. De plus, je ne sais pas si c'est Naveen Andrews qui en l'unique responsable mais je trouve que l'émotion n'était pas du tout au rendez-vous, contrairement aux flashs de Locke et de Jack par exemple. Je reconnais en revanche que les transitions entre le présent et ces flashs étaient moins abruptes et que la pertinence des parallèles était plus au rendez-vous que les semaines passées.

   Dans le flash-maybe, Nadia, la fameuse, n'est pas mariée à Sayid, comme on pouvait s'y attendre, mais à son frère, Omar. C'est d'ailleurs lui qui les a poussés dans les bras l'un de l'autre alors qu'il est pourtant amoureux d'elle. En cela, on peut dire que les flashs sont innovants puisque jusqu'ici, que ce soit Jack ou Locke, leurs vies semblaient plus belles. C'est tout le contraire pour Sayid. Sa vie est un peu moins moche parce qu'il est quand même près de Nadia, mais ils ne sont pas ensemble et surtout, il est toujours un tueur. C'est sa constante. Quoiqu'il fasse, il se retrouve toujours à tuer pour le compte de quelqu'un d'autre. Autre surprise, il croise sur sa route... Keamy ! Vous vous souvenez de la grosse brute arrivée par le cargo en saison 4 ? Eh bien c'est lui que Sayid tue pour protéger son cher frère. Je ne m'attendais pas à la revoir celui-là et ce n'est pas vraiment une bonne surprise car il est définitivement insupportable. Puis je trouve l'acteur, Kevin Durand, terriblement mauvais. Bref, j'étais assez content que Sayid le tue au final. Que faut-il retenir de tout ça ? Pas grand chose, si ce n'est que Sayid est définitivement un bad guy. On ne s'étonnera donc pas de le voir rejoindre le clan de l'Ennemi. Comme la photo promotionnelle de groupe représentant la cène le laissait entendre, il est à la place de Judas. Il trahit ses compagnons d'infortune pour embrasser définitivement son coté obscur. Je dis définitivement parce qu'il est quand même mort pendant deux heures le bougre... Dernier point important à soulever : Jin apparaît dans le flash ! La dernière fois qu'on l'avait vu, il était embarqué par les agents de sécurité de l'aéroport à cause d'une montre. Le voilà maintenant sans Sun ligoté dans un frigo. Ma petite théorie (bon finalement je me laisse aller) c'est que Keamy travaille pour Widmore -comme dans la réalité- et que le père de Sun, Mr Paik, étant lié à Widmore, cette montre n'a pas été placée là par hasard. Jin devait être embarqué. Reste à savoir pourquoi. C'est assez excitant finalement car c'est la première fois qu'il semble y avoir une ligne directrice dans les flashs. Ca me fait d'ailleurs me poser beaucoup de questions au sujet de Jin. Il n'était entouré que de bad guys dans ce flash et sur l'île, il a peut-être rallié le camp de l'Ennemi. So Jin is a bad guy finalement ? Ah et autre chose encore : vous n'avez pas eu l'impression que Sayid se souvenait de l'île ? Si c'est le cas, on touche quelque chose de très significatif !      

vlcsnap_91011 vlcsnap_81104

   Sur l'île, c'est un festival de grand n'importe quoi pendant une bonne moitié de l'épisode. Dogen ordonne à Sayid de partir, puis change d'avis quelques minutes plus tard. Que s'est-il passé entre-temps ? A notre connaissance, Dogen a juste appris que Hurley et Jack avaient disparu. Qu'est-ce que ça change au cas Sayid ? Moi pas comprendre. Lorsque Sayid demande à Dogen pourquoi il ne le tue pas, l'expert en arts-martiaux donne une réponse pour le moins étrange qui ne répond absolument pas à la question et qui semble placée là juste pour nous faire comprendre un truc. Un truc important certes mais alors super mal amené ! Ainsi, c'est Jacob qui a profité d'un moment de faiblesse de Dogen (la mort de son fils) pour le faire venir sur l'île. Mais ce que l'on comprend à demi-mots, c'est que c'est Jacob qui est responsable de la mort du fils de Dogen, comme il était sans doute responsable de la mort de Nadia lorsqu'une voiture l'a renversée, et comme il était peut-être responsable aussi de la mort du mari de Juliet, écrasé par un bus. Ses méthodes ne sont pas très diversifiées d'ailleurs. Cela ne veut dire qu'une seule chose : Jacob n'est pas le Good Guy qu'il prétend. Si ses intentions sont éventuellement bonnes, pour atteindre son but il a recours à des méthodes qui sont dignes de celle de son Ennemi ! Le parallèle entre l'Ennemi qui promet à Sayid qu'il reverra Nadia s'il rejoint ses rangs et cette histoire de Jacob qui fait une promesse similaire à Dogen au sujet de son fils est on ne peut plus claire ! Du coup, j'ai encore envie de théoriser et de dire que les flashs-maybe sont en fait le résultat des promesses de l'Ennemi. Effectivement, Sayid retrouve Nadia mais pas comme il l'espérait. Bon, c'est très bancal car ça n'explique pas les vies heureuses de Locke et Jack.    

   Pour en revenir au grand n'importe quoi, j'ai moyennement apprécié la facilité avec laquelle Kate entre dans le Temple, tout comme Claire. On y entre vraiment comme dans un moulin et ça démystifie complètement le lieu. En plus de ça, je ne comprends pas du tout comment expliquer l'entrée de l'Ennemi dans le Temple. Cela correspond au moment où Dogen est tué par Sayid. Mais alors qu'est-ce que Dogen avait de si spécial qui empêchait l'Ennemi d'entrer ? Moi pas encore comprendre, deuxième édition. Bon d'ailleurs, Dogen est-il vraiment mort ? Pas sûr. Sayid s'est bien réveillé. Pourquoi pas lui ? Assez content que le binoclard ait péri avec lui. Il était agaçant. S'ils se réveillent, vont-ils changer de camp ? L'Ennemi aura alors fait deux pierres deux coups. Ilana débarque également au Temple accompagnée de Sun et Lapidus. D'un coté, c'est pas plus mal. Ca permet d'avancer plus vite et de faire se rejoindre enfin les personnages. Mais de l'autre, c'est tellement soudain que ça m'a paru forcé. Dans le même genre, j'aimerais savoir si Ilana a raconté des choses à ses acolytes parce qu'ils ont l'air de savoir exactement ce qu'ils font, ils foncent. Savent-il au moins pourquoi ? Quant à cette pauvre Sun, j'ai vraiment de la peine pour elle. Tout comme Michael avait été réduit à sa phrase culte "They Took My Son", Sun est devenue "Where's My Husband?". Je crains que cela dure encore un moment car ils se retrouvent maintenant dans deux camps différents. Vous allez voir que Jin va mourir pile au moment de leurs retrouvailles... Cruels scénaristes ! A noter pour finir en vrac que le face à face entre Claire et Kate était assez décevant alors qu'il s'annonçait prometteur la semaine dernière. J'aurais au moins voulu qu'elles se tirent les cheveux quoi ! Miles prend le relais de Hurley quand il n'est pas là. Il apporte la touche d'humour nécessaire (en parlant de Claire : "Acting Weird, Still Hot Though". Mais à part ça, on se demande pourquoi il a survécu contrairement à Faraday et Charlotte. Ca va pas tarder à mon avis. Sawyer n'est pas là mais Jack apparaît furtivement dans un flash lorsque Sayid est à l'hôpital. Et puis un mot sur le regard de dédain de Locke vis à vis de Kate : terrifiant !   

vlcsnap_94569 vlcsnap_70541


// Bilan // J'ai horreur de ces épisodes de Lost super chiants tout du long mais géniaux les dix dernières minutes, qui font que l'on ne sait plus très bien quoi en penser. J'entends déjà les mauvaises langues dire que la série a toujours fonctionné comme ça. Mais je ne suis pas du tout d'accord. Les fins sont souvent plus intenses mais c'est normal. Ca n'empêche pas le reste d'être passionnant. Pas cette fois. Il y avait quand même de bonnes choses, des idées intéressantes, et puis cette scène finale au ralenti qui clôture le chapitre "Temple" était superbe avec cette chanson intitulée "Catch A Falling Star", très inhabituelle pour la série. J'ai l'impression que les choses sérieuses commencent vraiment maintenant. Les deux clans rivaux sont réunis, la guerre peut donc commencer !

44069764


25 février 2010

LOST [6x 05]

dnes_season4_lost_jack_mini

Lighthouse // 9 9oo ooo tlsp.

44030377


Dans le flash-maybe de Jack...

vlcsnap_80099 vlcsnap_89652

   Après l'épisode centré sur Kate, puis l'épisode centré sur Locke, voici maintenant l'épisode centré sur Jack. Voilà qui confirme bien que jusqu'ici les scénaristes reprennent scrupuleusement l'ordre des centrics de la saison 1. Le prochain serait donc logiquement sur Sun et Jin ! Si The Substitute répondait clairement à Walkabout, Lighthouse répondait encore plus clairement à White Rabbit. Rappellez-vous, à l'époque, Jack partait à la recherche du corps de son père et tombait accidentellement sur la grotte d'Adam & Eve. Dès lors, il est peu surprenant de le revoir faire le même trajet, cette fois accompagné de Hurley. Dans ses flashbacks, on évoquait pour la première fois un des thèmes centraux de la série : la figure du père, la recherche de sa reconnaissance, de son amour... Six ans plus tard, on explore à nouveau le sujet via les flashs-maybe. Ainsi, dans cet autre Monde, cette autre Réalité, Jack est lui-même père. Il a un fils d'environ 13-14 ans avec qui il entretient forcément des rapports conflictuels. Il a divorcé d'avec sa mère visiblement mais son identité ne nous est pas révélée. La logique voudrait qu'il s'agisse simplement de Sarah (Julie Bowen) que l'on a beaucoup vu au début de la sérire. Encore qu'il semble étonnant qu'ils aient pu avoir un fils de 14 ans vu le timing. Si c'est une autre femme, à part l'hypothèse Juliet, je ne vois pas. Toujours est-il qu'après une succession de scènes lentes mais émouvantes, Jack réussit à dire à son fils ce que son propre père n'a jamais réussi à lui dire : qu'il l'aime et qu'il restera fier de lui quoiqu'il fasse. C'est simplement beau, ça m'a touché. Il y a plein de petits clins d'oeil et un revisionnage de White Rabbit s'impose pour apprécier cet épisode à sa juste valeur à mon avis mais un détail parmi tant d'autres : on y apprenait que Christian avait appris à Jack à faire du piano. David, le fils de Jack, est un jeune pianiste de talent. On évoque ainsi aussi l'héritage du père, la transmission. Je trouve ça intéressant. On peut aussi suivre tout ça d'un oeil distant et trouver que c'est un peu chiant... Chacun son clan !

   Il y a une chose dont il faut absolument parler parce que c'est sûrement très important à propos de la signification des flashs-maybe mais je ne sais pas bien comment m'y prendre. J'ai longtemps eu de la rancoeur envers les scénaristes pour nous avoir pondu cette stupide crise d'appendicite de Jack dans le final de la saison 4. Ca semblait complètement hors-sujet ou alors une facilité pour pouvoir l'affaiblir à ce moment-là. Je suis en train de raviser mon jugement puisqu'elle semblait avoir un but. Ne me demandez pas exactement lequel, je n'ai pas su percer ce mystère. Mais le plan sur la cicatrice de Jack en début d'épisode n'était pas anodin, sa conversation au téléphone avec sa mère non plus. Elle lui apprend qu'il a été opéré de l'appendicite lorsqu'il avait 7 ans. Or, dans notre réalité, il l'a été en 2004 ou 2005. Et puis en plus il ne s'en souvient pas. Bon, on ne se souvient pas forcément des choses qui nous sont arrivées quand on avait 7 ans en même temps. Et puis c'est curieux qu'il se pose cette question maintenant, comme ça, alors qu'il est censé vivre avec cette cicatrice depuis 30 ans ! Il y a donc quelque chose de louche, un message que les scénaristes ont voulu nous faire passer mais je suis incapable de le déchiffrer. Frustrant ! Pour terminer sur les flashs-maybe, on a beau s'attendre maintenant à voir apparaître des visages familiers au détour d'une scène, je crois que personne ne s'attendait à ce que Jack croise Dogen ! C'est curieux, ça démystifie du coup complètement le personnage. S'il est un contemporain de Jack, alors il ne doit pas être sur l'île depuis si longtemps que ça. Moi qui le voyait déjà immortel comme Richard...


Sur l'île en 2007...

       vlcsnap_87304 vlcsnap_91846

   Si cet épisode répond par bien des aspects à un épisode de la saison 1 suscité, il répond également à un épisode beaucoup plus proche : le précédent ! Il en est même l'exacte réplique, c'est sans doute ce qui le rend moins bon avec le fait aussi que le Monstre de fumée noire est à ce stade de la série bien plus passionnant que ce bon vieux Jack ! L'idée du Miroir, très présente dans Lighthouse, est justement la parfaite illustration de mon propos : nous avions la semaine dernière l'Ennemi qui venait chercher Sawyer par l'intermédiaire de Locke pour en faire l'un des siens en l'emmenant dans un endroit que nous ne connaissions pas; nous avons cette semaine Jacob qui vient chercher Jack par l'intermédiaire de Hurley pour en faire l'un des siens en l'emmenant dans un endroit que nous ne connaissions pas. L'antre de l'Ennemi était une grotte sombre, l'antre de Jacob est un phare lumineux. Toujours ce jeu de miroir inversé. On retrouve des deux cotés les fameux chiffres et les noms de naufragés correspondants. Tout ça me fait penser que finalement, le combat final ne se fera peut-être pas, comme attendu, entre faux-Locke et Jack mais plutôt entre Sawyer et Jack. Ce serait moins symbolique à mon goût mais ça resterait cohérent. J'en viens à ma petite théorie de la semaine sur l'origine de la querelle entre Jacob et l'Ennemi. Disons que le rappel à notre mémoire de Adam & Eve n'était sans doute pas anodin, j'en ai donc tiré la conclusion qu'il y avait quelque chose à creuser de ce coté-là. Et si Adam était l'Ennemi et que Jacob lui avait volé sa dulcinée, Eve, et que leur guerre avait commencé à partir de ce moment-là ? Ca ferait alors écho au triangle amoureux Jack/Sawyer/Kate et nous aurions un jeu de miroir absolument parfait ! Mais qui serait Eve alors ? La connaîtrerions-nous déjà ? N'aurait-elle pas été enceinte lors de sa mort ? La statue n'aurait-elle pas été érigée à sa mémoire ? Reconnaissez que tout ça tient la route...

   Vous ne le savez sans doute pas mais j'ai une fascination pour les phares. Je trouve ça symboliquement magnifique. J'étais donc ravi d'apprendre que l'île en possédait un même si on s'étonne que les naufragés ne soient jamais tombés dessus auparavant. L'a pas l'air petit quoi. D'ailleurs, Jack fait des progrès : il se pose la même question que nous ! Les interventions de Hurley me font toujours beaucoup rire au passage, il est un peu le téléspectateur dans la série. Il pose les bonnes questions, les mêmes que l'on se pose. Pour en revenir au phare, que dire de cette roue (encore une !), de ces chiffres qui correspondent à des degrés, de tous ces noms... Il me semble plus clair maintenant que ce que l'Ennemi nous a présenté comme l'antre de Jacob la semaine dernière pour mieux amadouer Sawyer était son antre à lui tout simplement. Chaque personne qu'il tue ou qu'il fait tuer est rayée. C'est sa version bordélique et rupestre de la roue de Jacob. On remarquera un truc important : Kate est bien présente ! Elle a le numéro 51, qui n'est pas un nombre maudit. C'est sans doute pour cela qu'elle n'est pas candidate à la succession de Jacob. Allez savoir pourquoi... A noter également que le 108, chiffre ô combien important dans la série, revient à un certain Wallace. Nous n'en avons jamais rencontré depuis le début de la série a priori. Serait-ce lui la personne qui est sur le point d'arriver sur l'île selon Jacob ? Concernant les images qui apparaissent dans les miroirs du phare, on est typiquement dans un truc ultra kitsch façon Roue Gelée qui en séduira certains et que d'autres trouveront ridicule. J'ai choisi mon camp depuis longtemps. Du peu que l'on en voit, chaque cran correspond à un chiffre qui correspond à un personnage et qui correspond finalement à un lieu lié au personnage. Est-ce que cela amène à l'endroit où Jacob a touché les personnages ? Est-ce que Jacob se déplace à partir de là ? Est-ce qu'il se contente d'observer ? Mais surtout, pourquoi a-t-il cherché à ce que Jack brise les miroirs ? Parce que c'était le but de sa venue, non ? En plus de faire comprendre à Jack qu'il est "important". On ne peut pas dire que l'on n'avance pas en tous cas au niveau des réponses !

   Je vais être plus bref sur tous les événements qui ne concernent pas Jack puisqu'ils sont moins importants mais pas moins passionnants. Disons qu'il y a moins à en tirer. La Claire façon Rousseau nous est présentée plus longuement. Elle m'amuse cette Claire cinglée, même si le jeu de Emilie de Ravin n'est pas toujours à la hauteur. Je retire toutes mes théories autour de sa mort éventuelle. Elle n'est pas morte, elle a "juste" été contaminée par le virus de l'Ennemi. Comme doit l'être Sayid dans le Temple. Mine de rien, l'Ennemi réussit très bien à placer ses pions afin d'atteindre le Temple. Je me demande bien ce qu'il va y faire une fois arrivé. Pour Sawyer, ça semble dans la poche aussi. Le Temple pourrait bien être le théâtre de l'acte final... J'ai trouvé un peu dommage que l'on saute la scène où Jack et Hurley prennent le couloir indiqué par Jacob pour sortir du Temple. J'ignore si c'était simplement pour gagner du temps ou si c'est parce que ça cache quelque chose. C'est en tous cas assez hallucinant tous ces tunnels souterrains, tous ces labyrinthes. Il nous faudra un jour un plan officiel de l'île avec absolument tout ce qu'elle comporte à la surface et sous Terre ! Bref, j'avais prévenu que ce serait court, ça l'était !

vlcsnap_76977 vlcsnap_69613


// Bilan // En reprenant un schéma quasi-identique à celui de l'épisode précédent, Lighthouse perd en intensité et même, disons-le, en intérêt. Pour autant, il n'est pas ennuyeux et le jeu de miroir par rapport à la saison 1 est fascinant. Je ne me lasse pas des nombreuses références à Alice au pays des merveilles d'ailleurs. Jack n'est pas énervant pour une fois, il est même très touchant. Entre autres qualités, cette saison 6 réussit à ré-habiliter les personnages mythiques de la série alors qu'ils nous lassaient pour certains, ou nous agaçaient gravement pour d'autres. C'était une entreprise compliquée qui aboutit pour le moment sur un sans-fautes !

44069764