15 novembre 2012

The Vampire Diaries [4x 05]

80086626_o

The Killer // 3 020 000 tlsp.

 44030376_bis


 vlcsnap_2012_11_12_15h30m36s37 vlcsnap_2012_11_12_15h29m01s106

   Il était fun cet épisode de The Vampire Diaries. Mais évacuons d'abord tout ce qui ne l'était pas et cela se résume en un mot, un prénom devrais-je dire... Elena ! L'apprentie-vampire est encore et toujours dans la plainte, la honte et le remords. Et voilà que le cliffhanger nous annonce qu'elle est en train de basculer dans la folie aussi ! Je comprends bien que les scénaristes ont voulu marquer le coup suite à la transformation de l'héroïne. Elle ne pouvait pas s'accommoder de son nouveau statut facilement, elle ne pouvait pas nous refaire le coup de Caroline. Mais n'y avait-il pas mieux à proposer que cette intrigue qui nous la rend si irritante ? Pouvaient-ils se permettre de la faire basculer du côté obscur de la force, genre 10 épisodes ? Vous imaginez des scènes du type de celle de la danse endiablée dans l'épisode précédent mais multipliée par 5,10, 20 ? Peut-être que CW oblige, on ne peut pas détruire à ce point l'image de la star du show... ou peut-être que les auteurs ne veulent simplement pas l'abîmer sans qu'on ne leur mette aucune pression particulière. C'est compliqué. J'aurais vraiment aimé qu'elle peine à se maîtriser, qu'elle tue en formant un duo d'enfer avec Damon, et qu'elle revienne à la raison plus tard. Au moins, elle aurait été amusante avant de redevenir chiante... Mais qui sait, c'est peut-être l'inverse qui se produira ?  Quand je parle de ne pas abîmer l'héroïne, c'est aussi parce que tout a été fait pour que son premier meurtre soit pardonnable. Elle n'a pas tué n'importe qui : elle a tué LE chasseur de vampire, celui qui menaçait la vie de son frère. On se demande même à un moment donné pourquoi elle se sent si merdeuse alors que c'était limite de la légitime défense ! Et puis quand on regarde bien, ça ne la gêne plus depuis longtemps que sa bande d'amis vampires tue régulièrement. On peut même dire que ça l'a souvent bien arrangée. Hypocrite, Elena ?

   Pour une fois, la relation entre Sfefan et Damon n'a pas été étudiée qu'à travers le prisme de la jeune femme. J'ai vraiment beaucoup apprécié que le méchant frère Salvatore précise qu'il ne veut pas l'aider par amour pour elle -pas seulement en tout cas- mais par amour pour lui. Il est loin le temps de la saison 1 où l'on racontait comment les deux garçons s'étaient détruits. Ce passage m'a rendu nostalgique de cette période. J'ai l'impression que, depuis, la série n'a plus grand-chose à raconter de manière générale et se contente d'aligner les nouvelles menaces et les rebondissements. Tout cela manque un peu trop de profondeur à mon goût. Après, il faut avouer que le divertissement est souvent efficace et c'était particulièrement le cas ici avec le super plan du super chasseur de vampire Connor, qui est désormais super dead parce qu'à Mystic Falls, on est toujours plus malin que les vilains au bout du compte. Pendant quelques secondes, j'ai trouvé dommage que le personnage nous quitte si tôt, et puis je me suis finalement dit que c'était le meilleur moyen de passer à la vitesse supérieure, surtout concernant Jeremy. C'est lui qui hérite de la tâche de Connor et de ses fameux tatouages. Autant ne pas perdre trop de temps car cette intrigue plutôt alléchante mérite d'être soignée. Même si on sait que le jeune homme a une sacrée dent contre la race vampirique, le voir se transformer en machine de guerre ne peut pas se faire en un épisode, ou même deux. Hâte de voir ce que ça va donner. C'est à ce jour la seule storyline vraiment excitante. 

  Autrement, le triangle amoureux Caroline/Tyler/Hayley pourrait ne pas en être un finalement, et c'est une excellente nouvelle. Je me méfie encore cela dit. Cette Hayley m'inspire confiance et elle peut accomplir de grandes choses dans cette saison 4, j'en suis sûr. Reste à savoir quoi exactement. Elle promet de ne pas être dans le "teenage drama". C'est rassurant déjà. Son plan avec Tyler parait d'ores et déjà bancal. Ils ne font pas le poids face à Klaus, mais je demande de les voir en action quand même, histoire d'en avoir le coeur net. Sinon, Bonnie est ridicule. Je ne vous apprends rien. La voilà en train de se confier totalement à un homme qu'elle connait à peine et qui devrait logiquement lui faire peur. En attendant de jouer avec sa bougie -ça arrivera tôt ou tard- elle joue à allumer et éteindre celle de la pièce. La voilà repartie à zéro, à la redécouverte de ses pouvoirs. C'est chiant. Been there, done that! Pour finir, nul n'aura manqué de remarquer qu'Elena s'est souvenue qu'elle tenait un journal à une époque, qu'il était peut-être temps de le reprendre et que, mince, il y a "diaries" dans le titre de la série ! C'était une jolie touche apportée à l'épisode, même si cela restera sans doute sans suite.

vlcsnap_2012_11_12_15h30m46s138 vlcsnap_2012_11_12_15h29m35s197


// Bilan // Malgré mes nombreuses plaintes (Elena's Style), j'ai trouvé cet épisode de The Vampire Diaries divertissant et plutôt bien ficelé. Cela suffira pour cette fois...


24 octobre 2012

The Vampire Diaries [4x 02]

80086626_o

Memorial // 2 910 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_10_24_01h13m30s113 vlcsnap_2012_10_24_01h15m00s247

   There's a new vampire hunter in town ! Ce deuxième épisode de la saison 4 de Vampire Diaries, entre deux pleurnicheries d'Elena, nous introduit en effet au nouveau méchant du moment -je n'ose parler du "méchant de la saison", puisqu'il peut très bien disparaitre à tout jamais dans deux épisodes- un certain Connor Jordan, forcément mystérieux par bien des aspects. D'abord parce que ses méthodes de gros bourrin sont assez étonnantes, pour ne pas dire idiotes. On a beau savoir que les habitants de Mystic Falls sont les êtres humains les moins perspicaces du monde, comme il l'ont de nouveau prouvé dans l'excellente scène de l'église, il semble quand même très étrange de sa part de ne pas avancer masqué pour mieux atteindre ses objectifs funestes. Certes, Alaric a prouvé par le passé que la dissimulation n'était pas bien plus efficace... Ensuite, le monsieur n'est visiblement pas tout à fait "normal". Jeremy lui a vu des tatouages sur le bras alors que Matt soutient qu'il n'en a pas. Etant donné que le frère Gilbert voit les morts depuis quelques temps, la question est posée : Connor est-il mort ? Connor est-il un vampire chasseur de vampire ? Les paris sont ouverts ! Espérons qu'une autre option ait été choisie, une option qui nous étonnera tous car personne n'y aura pensé. Le genre de truc qui arrive de moins en moins dans la série en clair... Enfin, le sombre personnage se révèle particulièrement cruel et odieux. Il n'hésite pas à poignarder une jeune fille a priori innocente qui vient de perdre son papa et à la laisser se vider de son sang pendant son enterrement. La grande classe ! Cette April fait une entrée remarquée, indéniablement. Elena et Bonnie restent néanmoins les number one incontestées de la vie de merde.

   Je parlais des pleurnicheries d'Elena tout à l'heure et il faut bien avouer que c'est à elles que la majeure partie de l'épisode a été consacrée. La transition de Caroline s'était relativement bien passée. Celle de sa meilleure amie s'annonce beaucoup plus compliquée. Mademoiselle Gilbert a inventé le concept du vampire boulimique, qui boit du sang, qui ne peut pas s'en empêcher, mais qui le recrache aussitôt ! Cela donne des passages assez hallucinants (à 20h sur un network quand même !!!) où la belle héroïne dégorge des litres de substance rouge vermillon sur sa jolie robe rose puis repeint les toilettes de l'église. C'est gore et c'est diablement fun ! C'est sans doute pour cela que les auteurs se sont sentis obligés d'enrober tout ça de niaiseries grâce à Stefan et Damon, qui se meurent toujours d'amour pour elle. L'opposition entre les deux frères est plus que jamais de retour, ce qui n'inaugure rien de bon en terme de situations inédites pour la suite. Le fait qu'Elena fasse maintenant partie de leur monde aurait dû simplifier les choses mais cela les complique en réalité. On s'y attendait. On se demande quand même pourquoi ce n'est pas Caroline qui s'occupe d'elle pendant sa période de transition. Le baby vampire aurait bien plus à apprendre de sa part. Mais bon, elle a des galipettes à faire avec Tyler, quand toutefois ils ne sont pas interrompus par un nouveau drame. Alors on la comprend un peu... Son intervention finale était en tout cas plus que bienvenue. Souhaitons qu'elle prenne les choses en main à partir de maintenant. Les adieux aux morts en fin d'épisode ne m'ont pas touché plus que ça, certainement parce que l'idée était mal amenée et l'exécution pas terrible, en partie à cause d'acteurs peu convaincus. La série est en train de partir dans un trip religieux qui ne me plait que moyennement s'il doit être appuyé de la sorte. La furtive apparition d'Alaric dans la dernière scène en compagnie de Damon était pas mal en revanche. On notera enfin que c'était un épisode 100% Originals Free et c'était agréable. 

vlcsnap_2012_10_24_01h24m05s67 vlcsnap_2012_10_24_01h20m20s117


// Bilan //  Nettement meilleur que le Season Premiere, ce Memorial a réussi à me réconcilier provisoirement avec Vampire Diaries. Je suis toujours fâché mais je suis prêt à pardonner si la suite est au moins de ce niveau, et de préfèrence plus solide encore...

16 octobre 2012

The Vampire Diaries [4x 01]

vlcsnap_2012_10_15_00h46m36s131

Growing Pains (Season Premiere) // 3 480 000 tlsp.

44030375_p


vlcsnap_2012_10_15_00h58m02s75

   Dire que ce Season Premiere de Vampire Diaries m'a déçu serait un euphémisme. Après le cliffhanger somme toute assez osé de la fin de la saison 3, qui permettait de relancer la série alors qu'elle devenait routinière et de moins en moins inspirée, Julie Plec, la scénariste en chef, a choisi de tout miser pour cette première heure sur le triangle amoureux infernal Stefan/Elena/Damon et sur un faux suspense quant au destin funeste de l'héroïne. On savait très bien que l'équipe créative ne pouvait pas faire machine arrière et finalement décider que non, Elena ne deviendrait pas un vampire. C'était donc une perte de temps et d'énergie pour les auteurs que d'imaginer tout un stratagème pour la faire revenir à la vie, lequel échouerait bien évidemment. J'aurais nettement préféré que la saison s'ouvre sur une Elena déjà transformée, quitte à ce qu'il y ait un saut dans le temps de quelques jours, et que l'on revienne sur les principales phases de sa transition à travers des flashbacks. Rien de très original dans la construction, j'en conviens, mais on se serait peut-être un peu moins ennuyé. Comment pouvait-on se sentir impliqué dans cette opération sauvetage alors que l'on en connaissait parfaitement la fin ? On aurait au moins pu nous épargner les longues scènes entre Elena et Stefan, terriblement fastidieuses; et même celles avec Damon, d'habitude plus amusantes et touchantes, étaient monotones. C'était clairement à son tour cette année de croquer un morceau de la fille Gilbert. Et je ne dis vraiment pas ça en position de "shipper" -car je n'en suis clairement pas un- mais juste pour le bien de la série. Elle a de toute façon bien plus à offrir que des romances impossibles...

    Tiens par exemple, on a failli avoir un développement intéressant autour du Conseil de Mystic Falls suite aux révélations d'Alaric auprès de ses membres éminents. On nous a même introduit un personnage de Pasteur assez prometteur, qui aurait permis d'évoquer la religion dans la série, chose qui n'a encore jamais été faite, mais les auteurs ont préféré s'en débarrasser tout de suite ! Certes, la scène finale du suicide collectif était surprenante et ne restera certainement pas sans conséquence. Mais on se demande quand même à quoi a bien pu servir ce premier épisode à part tuer dans l'oeuf toutes les nouvelles possibilités ! Il en va de même pour Klaus dans le corps de Tyler. Clairement, ce n'était pas l'intrigue la plus prometteuse. C'était même super casse-gueule car demander à Michael Trevino de jouer au grand méchant, c'est comme demander au personnage de Matt de faire autre chose que de la figuration ou à Kat Graham d'être crédible quand elle récite ses sorts en latin. Mais il y avait quand même moyen de jouer avec cette configuration un peu plus longtemps. Par exemple, j'aurais aimé que Caroline couche vraiment avec Klaus, sans le savoir, plutôt que de s'en rendre compte au moment crucial. C'était trop demandé ? Au final, on ne comprend absolument rien de ce qu'a fabriqué Bonnie avec ses esprits et sa grand-mère, on ne sait pas comment Klaus a récupéré son corps, on ne sait même pas comment Elena, Stefan et Rebekah se sont enfuis de leurs cages -comme si plusieurs scènes avaient été coupées au montage- et les compteurs sont remis à zéro avec pour seule différence une Elena vampire. Ce n'est pas rien, mais à quoi a servi l'épisode au juste puisque ça, on le savait déjà ?

vlcsnap_2012_10_15_00h58m54s85 vlcsnap_2012_10_15_01h03m29s14


// Bilan // The Vampire Diaries aurait-elle fait son temps ? C'est l'impression que donne ce premier épisode de la saison 4, prévisible, ennuyeux, niais. Mais rien n'est perdu ! La série a déjà su rebondir par le passé...

24 avril 2012

The Vampire Diaries [3x 19]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Heart Of Darkness // 2 210 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_04_23_23h57m49s1 vlcsnap_2012_04_23_23h57m22s240

   Attention ! Je vais beaucoup me plaindre de cet épisode mais gardez bien à l'esprit que j'ai quand même kiffé ma petite race. C'est juste que The Vampire Diaries devient du grand n'importe quoi depuis quelques temps et la vitesse avec laquelle les événements se déroulent contribue largement à faire passer la pilule. Les auteurs ne nous laissent jamais une seconde de répit et ils font bien. Il est préférable de ne pas trop se poser de questions pendant, pour ne pas se gâcher le plaisir. Et après aussi, si possible, parce qu'on ne sait plus très bien quoi penser de ce que l'on vient de voir sinon. C'est regrettable que si peu d'attention soit apportée aux détails. Il y avait un paquet d'incohérences, genre Elena qui apporte une brosse à dents à Alaric dans sa cave qui n'a, ça semble évident, pas l'eau courante ! Cette même cave dans laquelle on l'enferme pour des raisons osbscures puisque la porte est constamment ouverte. Il aurait tout aussi bien fait de rester dans sa chambre ! J'admets par contre que ses dialogues avec Stefan étaient pertinents. Stefan qui  n'est d'ailleurs pas agaçant du tout en ce moment. Rare. Et puis ce pauvre Jeremy, devenu un outil scénaristique ridicule, que l'on prend et que l'on jette à l'envi. Le prévenir que sa bague pouvait lui poser de gros problèmes, non. Mais se servir de lui pour faire parler des fantômes, ça oui alors ! D'ailleurs, ce pan de l'histoire m'a vraiment déplu. Déjà parce que je n'avais pas spécialement envie de revoir Rose. Ensuite parce que ça avait un sens, si je puis dire, que Jeremy puisse communiquer avec les fantômes de gens qui étaient proches de lui mais s'il commence à parler avec n'importe quel fantôme, ce n'est plus drôle du tout. Ses petites discussions avec Rose étaient donc plus ridicules qu'autre chose mais elle lui a dit deux-trois choses intéressantes sur Elena. Rien que l'on ne savait pas déjà mais c'est bien de temps en temps de tirer les choses au clair.

   Tiens, Tyler vit dans les bois. Pourquoi Caroline n'est pas allée le voir plus tôt ? Les retrouvailles ont été sauvages mais le plaisir de courte durée. La menace Klaus n'a pas tardé à sortir de sa tannière et pas de la manière la plus subtile qui soit ! Le fameux dessin, même pas signé a priori mais dont Tyler a tout de suite reconnu l'auteur... Un loup-garou-vampire vraiment pas content, ça peut donner quoi ? Tyler est tellement pas malin qu'il est capable de tuer Klaus et donc de se tuer lui-même, juste par jalousie ! Oulala, je deviens mauvais là. Voyons voir... Elena et Damon ! Alors de ce coté-là, les scénaristes jouent avec nos nerfs et ils ont bien raison. Va juste falloir savoir s'arrêter à un moment donné et choisir une direction puis s'y tenir au moins une douzaine d'épisodes, histoire de développer quelque chose d'un peu stable. Mais la tension sexuelle était là. Et puis on nous a sorti Florence & The Machine et la meilleure chanson du dernier album, Never Let Me Go. Dès la première écoute, j'ai su que soit Grey's Anatomy soit Vampire Diaries allait l'utiliser ! Ca n'a pas raté. Vu la force du titre, j'aurais quand même préféré qu'elle soit utilisée dans des circonstances encore plus intenses, et plus longuement. J'attends la riposte du Seattle Grace... Concernant le cliffhanger, je suis très partagé. Grosse surprise, rien vu venir. Mais pas convaincu par l'idée. Surtout si cela signifie que Rebekah ne va plus faire long feu. Je le répéte : je l'aime beaucoup et je veux qu'elle reste. Mais par contre, j'admire le machiavélisme d'Esther ! Ca, c'est de la méga bitch ! J'aimerais qu'on la voit davantage dans ces derniers épisodes de la saison. Que la menace soit plus concrète. 

vlcsnap_2012_04_23_23h58m10s209 vlcsnap_2012_04_23_23h56m01s193


// Bilan // Si Vampire Diaries perd clairement en qualité depuis maintenant trop longtemps (une dizaine d'épisodes), elle parvient à garder un niveau d'efficacité très élevé. C'est ce qui la sauve pour l'heure mais jusqu'à quand ? 

09 janvier 2012

The Vampire Diaries [3x 10]

dnes_tvd_elena_modifi__1

The New Deal // 3 330 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2012_01_08_13h49m12s151 vlcsnap_2012_01_08_13h45m41s84

   Après de longues semaines d'absence, Vampire Diaries nous revient avec un épisode classique, très efficace donc, prenant et émouvant sur la fin, qui relance la saison correctement. Comme d'habitude, les scénaristes ne perdent pas de temps, par exemple en confrontant Damon et Stefan tout de suite. Damon sait désormais pourquoi son frère a agi de la sorte, Elena est mise au courant également. Bref, la surprise de l'épisode précédent est déjà ringarde. Peu de séries osent avancer aussi vite. C'est toujours rafraîchissant même si on y est désormais habitué. Si Elena et Damon se rapprochent encore un peu plus et s'embrassent à pleine bouche (ce qui n'a pas manqué pas de provoquer en moi quelques glapissements de gamine, je l'avoue), les relations amoureuses ne sont pas au centre de cet épisode. La famille, en revanche, et comme souvent dans la série, prend le dessus. La famille de Klaus évidemment, qui va être au coeur de cette seconde partie de saison, mais aussi celle d'Elena, qu'il faut protéger plus que jamais et à tout prix. La jeune fille retrouve un rôle actif dans l'histoire, notamment quand elle confronte Klaus au sujet de Rebekah. Je suis déçu de la finalité parce que j'aime bien ce personnage et que j'aurais préféré la revoir en vie, mais ce n'est certainement que partie remise. La tactique d'Elena était admirablement bien pensée ! Alors que le plan de Klaus, lui, est un peu facile. Vu qu'il lui suffit d'envoûter qui il veut pour arriver à ses fins... Jeremy est donc celui qui en fait les frais cette fois ci et pas qu'un peu.

   On sait tous que Jeremy a toujours eu du mal à trouver sa place dans la série mais nous l'enlever au moment où il commence enfin à grandir et comprendre qu'il lui faut accepter son destin est particulièrement cruel. Et un peu stupide aussi, non ? Il a quand même coupé la tête d'un hybride dans cet épisode ! J'aurais aimé le voir faire plus de choses de ce genre. Un peu comme Elena qui n'a plus tellement peur maintenant de se salir les mains si besoin est. On ignore pendant combien de temps le jeune homme va disparaître. Tout est possible. On se souvient de l'exil de Tyler en saison 2 qui n'avait pas duré bien longtemps et qui avait commencé là aussi au moment le moins opportun scénaristiquement parlant. On peut donc partiellement faire confiance aux auteurs. Et puis si Jeremy ne leur inspire rien en ce moment après tout, pourquoi se forcer ? Ce serait triste qu'il ne devienne, comme Bonnie, qu'un accessoire qui apparaît et disparait au besoin. Tout au long de l'épisode, Alaric a affirmé son rôle de père ou de grand frère de substitution auprès des Gilbert et c'est vrai que ça lui va très bien. Il est tout de même plus efficace que Jenna ! Son énième mort était assez choquante sur le coup mais, heureusement, il avait sa fameuse bague. Nous prépare-t-on une intrigue autour de l'histoire de cet objet ? Ses récents dysfonctionnements en seraient une bonne introduction en tous cas. Alaric fait d'ailleurs la rencontre d'une étrange médecin, le Dr. Fell (jouée par la femme de Paul Wesley dans la vie, Torrey De Vito) qui n'a pas l'air nette, évidemment.

vlcsnap_2012_01_08_13h47m06s170 vlcsnap_2012_01_08_13h48m42s106


// Bilan // On pouvait espérer de la part de Vampire Diaries une reprise plus forte mais l'épisode était loin d'être mauvais. C'est juste que les surprises que l'on nous a reservé n'étaient pas très bonnes : le départ de Jeremy, Rebekah qui ne ressuscite pas... et puis les personnages ont quand même tendance à agir bizarremment : le baiser entre Elena et Damon était fort mais ce n'était pas très logique qu'il arrive maintenant. Bref, la suite sera sûrement meilleure...


30 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 07]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Ghost World // 3 280 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2011_10_30_13h22m37s16 vlcsnap_2011_10_30_13h23m11s99

    Rythmé, cet épisode aurait pu être excellent s'il n'avait pas reposé sur des ficelles aussi grosses, sombrant régulièrement dans la facilité, à la limite même de l'incohérence parfois. Il a en tous cas mis un point final à l'arc de ce début de saison sur les fantômes qui n'a pas tenu toutes ses promesses et qui n'a pas procuré toute la charge émotionnelle attendue malgré quelques beaux moments. L'histoire la plus touchante est sans aucun doute celle de Jeremy et Ana, qui se sont enfin retrouvés pour mieux se perdre. On savait très bien que cela finirait ainsi, le contraire était impossible. Mais ce n'est pas la séparation qui a été la plus émouvante, la mono-expressivité de Steven R. McQueen n'aidant pas, mais les retrouvailles entre Ana et sa mère, même si ça n'a pris que quelques secondes. Vampire Diaries verse rarement dans le happy end. De temps en temps, ça ne fait pas de mal. Cela dit, si la série venait à durer encore quelques années -c'est bien parti pour- Ana aura bien le temps de revenir... L'effet pervers de cette intrigue maîtrisée et touchante, c'est que Jeremy se retrouve à nouveau sans histoire. Il va très certainement tenter de reconquérir Bonnie mais qui cela intéresse ? Bonnie, justement, a trouvé une place centrale dans cet épisode qu'elle méritait bien après avoir été à ce point mise de coté pour des raisons que l'on ignore et qui sont certainement internes à la production et pas du fait des scénaristes. Là aussi, ses retrouvailles avec sa grand-mère étaient touchantes. Le reste... du Bonnie tout craché quoi. Des incantations, des sorts, des flammes, des larmes. 

   Le retour de Mason, qui ne m'enchantait guère la semaine dernière, m'a semblé un peu mieux géré que je ne le craignais. L'homme plein de rancoeur s'est transformé en doux agneau rigolard, chose que je n'ai pas comprise malgré ses explications. Il voulait aider Tyler mais celui-ci n'est pas apparu une seule seconde. Ces retrouvailles-là avaient peut-être moins d'intérêt que les autres mais on n'aurait pas craché dessus... Toujours est-il que sa petite virée dans les sous-sols de Mystic Falls avec Damon était amusante, mais encore plus quand il a disparu et cédé sa place à Alaric. La bromance entre Alaric et Damon me plaît beaucoup, surtout quand Elena n'est pas là pour gâcher la fête. Je suppose que les dessins sur les murs renvoient à nos chers Originals qui constitueront l'essentiel des intrigues de la suite et fin de la saison 3. Concernant Elena, je ne sais pas ce que les scénaristes peuvent faire pour nous la rendre plus sympathique mais il faut trouver queque chose, ça devient urgent. Sa leçon de morale à son frère était à mourir de rire : faites ce que je dis pas ce que je fais ! Mais le plus agaçant et ce n'est pas vraiment de sa faute en l'occurence, c'est la facilité avec laquelle Lexi revient et l'aide à "changer" Stefan. Elle ne réussit pas vraiment d'ailleurs mais le simple fait de vouloir déjà revenir en arrière avec le personnage me déplait. Il est bien plus intéressant dans cet état-là. Ne peut-on pas le laisser faire ses petites affaires quelques temps et offrir à Elena l'occasion de briller à travers d'autres intrigues qui ne l'impliquent pas ou lointainement seulement ? 

vlcsnap_2011_10_30_13h23m42s146 vlcsnap_2011_10_30_13h22m13s29


// Bilan // Je regrette amèrement que cet épisode qui s'annonçait exceptionnel avec le retour de plusieurs morts marquants de la série n'ait pas été écrit plus finement et se conclut de manière aussi rapide et facile. Mais il n'en était pas moins prenant et émouvant par moments. Un nouveau chapitre s'ouvre...

24 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 06]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Smells Like Teen Spirit // 3 030 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2011_10_23_14h38m32s250 vlcsnap_2011_10_23_14h50m11s76

    1 an seulement a passé au sein de l'histoire depuis le premier épisode de The Vampire Diaries dans lequel Elena et ses amis faisaient leur rentrée. Les personnages ont depuis beaucoup évolué autant que la série et dans le bon sens dans tous les cas. Par contre, les héros ont peu fréquenté les bancs du lycée mais cela ne les empêchent pas de passer en dernière année. Caroline et Tyler ont eu le temps de mourir et de devenir des vampires et/ou hybride; Bonnie s'est transformée en sorcière en pleine possession de ses pouvoirs; Jeremy et Matt voient désormais les morts et se font copieusement manipuler par eux; Elena est toujours la fille la plus malchanceuse de la Terre mais, aidée d'Alaric, elle est bien décidée à se battre et gagner en force intérieure comme extérieure, faire sa Buffy quoi comme le fait justement remarquer Damon; les frères Salvatore ont, quant à eux, échanger leurs rôles : Stefan organise des orgies meurtrières dans son salon et Damon l'observe dépité, ce qui lui reste de coeur en miettes. Ainsi, plutôt que d'aller de l'avant comme le début de l'épisode le laissait présager, les scénaristes choisissent de stagner cette semaine en dénouant quelques intrigues mais en n'en lançant pas vraiment de nouvelles, si ce n'est un retour que l'on n'attendait pas et dont on ne veut pas : celui de Mason, l'oncle de Tyler. A quoi bon ? Autant celui de Vicki et d'Anna avait un certain intérêt mais là...

   Pendant que Katherine tente par tous les moyens de réveiller Michael, qui se fait malheureusement désirer, on assiste au Vicki show. Il semblerait que, pour le moment en tous cas, celle qu'il ne fallait pas croire c'était elle et non Anna. Elle avait l'intention de tuer Elena, l'idée lui ayant été soufflée par une sorcière puissante, possiblement l'Original Witch dont on nous a parlé dans l'épisode précédent. Le personnage de Vicki se retrouve ainsi un peu trahi, même si elle n'a jamais été ni très importante ni très attachante. Matt a eu à nouveau son petit rôle à jouer mais je crains qu'il ne retombe dans l'anonymat à partir de maintenant... C'est son destin. Le triangle amoureux qui se profile entre Anna, Jeremy et Bonnie n'est pas des plus exaltants sur le papier mais Anna représente ce qui est arrivé de mieux à Jeremy en terme d'intrigues pendant au cours des deux premières saisons de la série. Ils formaient un couple vraiment intéressant, un bon duo, c'est plutôt une bonne chose qu'il revienne ainsi sur le devant de la scène. Avec un peu de chance, Bonnie repartira on ne sait où très vite ! Pour toujours ? Merci d'avance à l'Original Witch d'avoir sa peau ! 

   On est bel et bien dans une série pour ados et l'autre nouveau triangle amoureux est là pour nous le rappeler : Rebekah a pour mission de surveiller Tyler mais Tyler n'est pas totalement insensible à ses charmes. Combien de temps avant qu'il ne trompe Caroline avec elle ? La guerre des blondes ne fait que commencer ! Je suis toujours assez fan de Rebekah, qui est un bon équivalent féminin de Damon. Leur scène autour d'un feu de bois et quelques marshmallows était d'ailleurs assez réussie. Il y a déjà une bonne alchimie entre eux, même fainte. L'absence de Klaus ne se fait pas ressentir, il est de toute façon sur toutes les lèvres. Je ne pense pas qu'il restera hors-champ encore bien longtemps : Michaël devrait faire des siennes dès le prochain épisode !

vlcsnap_2011_10_23_14h42m40s171 vlcsnap_2011_10_23_14h52m24s120


// Bilan // Un épisode assez calme qui place chacun des protagonistes dans une nouvelle configuration après avoir fait un rapide bilan de leur situation, un peu comme si la saison 3 ne commençait vraiment que maintenant...

29 septembre 2011

The Vampire Diaries [3x 02]

dnes_season4_tvd_damon_mini

The Hybrid // 2 520 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2011_09_28_01h26m06s105 vlcsnap_2011_09_28_01h24m04s167

    Une promenade dans les bois, des tirs à l'arbalette, des rencontres impromptues, Ian Somerhalder... cet épisode de Vampire Diaries avait des faux airs de Lost et ça, comme chacun sait, ça me parle. Ah, ce qu'elle me manque... Bref. Elena, toujours un peu agacante dans son obsession de retrouver Stefan, entraîne donc avec elle dans les forêts du Tennessee Alaric, qui est un peu devenu son meilleur ami et cette relation est intéressante, elle apporte de jolis moments, et bien évidemment Damon, qui sera amené à recroiser son frère. Stefan lui sauve même la vie et prouve ainsi qu'il n'est pas "perdu", qu'il n'est pas "parti". Il est toujours le même mais, pour protéger ses proches et surtout Elena que Klaus croit morte, il continue à jouer le jeu de ce dernier. Nous sommes sur le point d'en apprendre un peu plus sur les hybrides puisque Klaus insinue que tout ce qu'il sait sur le sujet, on lui a appris. Il a suivi les instructions qu'on lui a donné et elles ne semblent pas fonctionner. Nous on sait pourquoi, Stefan aussi, mais lui pas. Tout cela devrait nous amener vers quelques révélations et un duo Elena/Damon plus actif. Parce que pour le moment, ils sont un peu mous du genou. Peut-être même que l'on ressortira Katherine du placard pour l'occasion... Sinon, vous avez remarqué que les auteurs avaient sciemment empêché une scène homoérotique ? Oui, lorsque Klaus donne son sang à Stefan, c'est par le biais d'une bouteille et non à même la peau et les crocs. 

   Tandis que Bonnie est toujours aux abonnées absentes (mais que fait Katerina Graham ? Sa carrière musicale marche si bien que ça ? Elle nous prépare un nouveau super film sur la danse ? Et si on faisait un long-métrage avec des vampires qui dansent... Non ? Je m'égare...), Jeremy et Matt poursuivent leurs petites affaires en s'appuyant sur internet. Ils ont trouvé le parfait guide pour entrer en contact avec les morts. Et le pire, c'est que ça marche ! Si je récapitule : Vicki demande de l'aide mais Anna signifie clairement à Jeremy qu'il ne faut surtout pas l'écouter... Je suis de moins en moins convaincu par l'intérêt de cette storyline, d'autant que l'on sent qu'elle n'avancera pas tant que Bonnie ne sera pas revenue. On joue sur la frustration aussi avec Caroline mais de manière bien plus efficace et sans chercher à cacher la misère des idées. On ne verra pas la vampirette blonde de tout l'épisode, sauf à la fin, pour apprendre que le monsieur avec qui Mrs. Lockwood complote (et incarné par l'excellent Jack Coleman) n'est autre que... son père ! Ah oui, on avait un peu oublié qu'elle n'en avait pas. Pourquoi pas, ma foi ? Sinon, j'aurais aimé que l'on passe un peu moins rapidement sur la réaction de la mère de Tyler lorsqu'elle découvre sa condition de loup-garou. Cela méritait plus d'approfondissement, même si je sais bien que Tyler n'obtient que le temps d'antenne qui reste une fois qu'Elena a fait sa drama queen. Quoi, aurais-je une dent contre elle en ce moment ? Je le découvre en même temps que vous. 

vlcsnap_2011_09_28_01h25m42s121 vlcsnap_2011_09_28_01h27m17s47


// Bilan // Bien que ce second épisode de la saison 3 soit un peu plus prometteur que le premier, Vampire Diaries est toujours en sous-régime. Oh, ils vont bien finir par se réveiller...

16 mai 2011

The Vampire Diaries [2x 22]

dnes_season4_tvd_damon_mini

As I Lay Dying (Season Finale) // 2 8oo ooo tlsp.

60679835


vlcsnap_2011_05_14_13h05m30 vlcsnap_2011_05_14_13h06m58

    Je n'attendais pas grand chose de ce final après la petite déception de l'épisode précédent. C'est sans doute pour cela que j'ai été agréablement surpris par sa maîtrise et sa capacité à relancer efficacement l'intérêt (que je n'avais pas véritablement perdu) pour la saison 3. Je craignais que l'on se dirige uniquement vers une mission sauvetage de Damon mais, fort heureusement, ça n'a pas été le cas. Et cette mission sauvetage, elle n'était pas brouillonne ni alambiquée, elle était simplement racontée et avec beaucoup d'émotion. C'est Klaus qui le sauve, grâce à son sang "magique" d'hybride. Je me suis demandé pendant un moment s'il n'allait pas transmettre son état à Damon mais apparemment pas. Et c'est vrai que c'eut été totalement stupide de sa part. Puis je ne suis même pas sûr qu'il puisse ou qu'il sache comment faire. Ca ne fait que deux jours qu'il est comme ça après tout. Joseph Morgan peine toujours à convaincre dans son rôle de Big Bad mais je sens une amélioration. Je le soupçonne quand même de copier son jeu sur celui de Ian Somerhalder (qui était encore très bon cette semaine). Les hallucinations de Damon, sous forme de flashbacks furtifs et de confusions avec le présent, ont permis de rendre sa quête de la mort moins monotone. Damon est en même sorti grandi : impossible de ne pas le plaindre. Elena s'est aussi laissée attendrir au point de l'embrasser. J'aurais tendance à dire que ce baiser relevait plus de la pitié qu'autre chose mais je suppose qu'avec un Stefan coincé avec Klaus, le rapprochement pourrait continuer... N'est-ce pas ce que tous les fans (et les midinettes) souhaitent après tout ?

  Même si la comparaison n'est pas nouvelle, je retrouve beaucoup de ma Joey Potter de Dawson en Elena. Ca m'a d'autant plus frappé dans cet épisode puisqu'elle se retrouve face à un dilemme similaire à celui de Joey en fin de saison 3. Dawson ou Pacey ? Stefan ou Damon ? Cette fois, pas de bâteau qui vogue sur l'océan et de garçon en pleurs sur un ponton. En fait, avec tout ce qu'on lui fait subir et surtout tout ce qu'elle se fait subir à elle même, je suis étonné de ne pas l'avoir encore trouvée agaçante. Le talent de Kevin Williamson sans doute... A coté de ça, la saison 3 se prépare activement et il semblerait que la roue tourne puisqu'on annonce des intrigues propres à Stefan et Jeremy, eux qui ont été si passifs et inoffensifs cette année. Stefan va devenir la bitch de Klaus, au moins le temps que la raison lui revienne. Je suppose qu'il cherchera à réveiller son allié Elijah à un moment donné puisque son frère lui a encore planté un couteau dans le dos. Enfin dans le ventre, en l'occurence. De toute façon, les Originals dans leur ensemble auront certainement un rôle à jouer. En attendant tout cela, Stefan va devoir apprendre à maîtriser ses nouvelles pulsions. Nul doute qu'il y arrivera. C'est une crise qu'il a déjà traversé. Si ça dure trois épisodes, on aura déjà de la chance ! C'est dingue comme il devient tout à coup plus intéressant en monstre sanguinolent. Et puis il y a donc Jeremy, qui voit les morts... depuis qu'il est encore mort, suite à une bavure du shérif Forbes (très bon rebondissement) et l'aide des sorcières sacrifiées invoqué par Bonnie. Tous les morts ? Ou seulement les morts qui comptent à ses yeux ? Vicky et Anna sont les premières à lui apparaître en tous cas. La perspective de leur retour, même rapide, me plait beaucoup. Donner un vrai rôle à Jeremy tout court me plaît beaucoup. Je suis impatient de découvrir ce que les scénaristes vont en faire, en espérant qu'ils en fassent vraiment quelque chose ! Pas du tout de Tyler ni de Matt dans cet épisode. Certes, ils n'avaient pas forcément leur place mais ils auraient pu au moins apparaître quelques secondes. Pour le principe. Katherine a eu son petit rôle à jouer par contre et je suis content qu'elle ne soit pas morte cette saison. Il y a encore des choses à en tirer je pense.

vlcsnap_2011_05_14_13h06m09 vlcsnap_2011_05_14_13h06m37


// Bilan // Sans tout bouleverser, ce qui n'aurait pas été du luxe, cet épisode final de Vampire Diaries est moins prévisible et ennuyeux que prévu: il est même plutôt bon, misant sur l'émotion avant tout, et posant les bases intrigantes de la saison 3. De manière générale et malgré un ventre mou, j'ai préféré la saison 2 à la saison 1. Elle est entrée dans le vif du sujet dès le départ, bien aidée par une Katherine incroyable (et une Nina Dobrev excellente dans son double-emploi), et elle a donné à Caroline et Tyler des rôles mille fois plus passionnants que les caricatures qu'ils représentaient en saison 1. Je certifie Vampire Diaries de "Best Guilty-Pleasure-Not-So-Guilty Of The Year" !

25 avril 2011

The Vampire Diaries [2x 18]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Last Dance // 2 81o ooo tlsp.

44030376


 vlcsnap_76429 vlcsnap_80857

    Oops. Voilà un épisode qui ne servait à rien, pour la faire courte. Il s'annonçait comme grand et important. Il n'a été qu'un pétard mouillé sympathique à suivre. En même temps, on se doutait bien que le combat entre Klaus et Bonnie ne pouvait pas déjà trouver une conclusion alors qu'il reste encore derrière 4 épisodes à la saison et que le visage du grand méchant ne nous a même pas vraiment été dévoilé. Ce fameux combat d'ailleurs était en tous points ridicule. Je suppose qu'un problème de budget en est à l'origine. Vampire Diaries doit déjà coûter assez cher pour la CW en tant normal, alors quand il faut une rallonge pour ce type de scènes, ça doit poser problème. Ils se sont donc contentés de ressortir les ventilateurs habituels (comme la semaine dernière, et comme en saison 1) en croisant les doigts pour que la prestation de Katerina Graham soit suffisamment bluffante pour nous emporter. Raté. D'ailleurs, je suis un fervent défenseur de Nina Dobrev en temps normal mais je n'ai pas trouvé sa prestation du jour, tout en larmes, très inspirée. Pendant un court instant, j'ai pourtant cru à la mort de Bonnie, en pensant qu'ils trouveraient bien un moyen de la ressusciter illico presto. Mais non, c'était entièrement une supercherie et ça se sentait à des kilomètres à la ronde. On peut nous faire douter quelques secondes mais pas quinze minutes... Pour le moment, je suis en tous cas très déçu par ce Klaus. Il n'est pas plus effrayant que ça. Je le voudrais plus sadique. C'est là que la série atteint ses limites : elle n'est pas True Blood et ne peut pas se permettre d'aller trop loin, dans la torture notamment. On pourrait au moins suggérer plus, à défaut de pouvoir montrer... Une question me taraude : peut-on considérer qu'Alaric est mort ?

   Caroline tente en vain de se comporter comme une jeune fille normale pendant tout l'épisode. On nous renvoit directement l'image du personnage insipide qu'elle était en saison 1. On n'en veut plus ! Les complots entre Matt et la mère de Caroline n'avancent pas d'un pouce. Cette partie était donc inutile. En revanche, je trouvais sympa d'utiliser cette soirée consacrée aux années 60 comme toile de fond. Dommage qu'aucune musique -emblèmatique ou non- de cette époque-là ne soit passée, ou presque. Les costumes étaient sympas. J'ai fait une fixette sur les boucles d'oreille d'Elena d'ailleurs. Bonnie était à tomber. On ne peut pas enlever ça à Katerina Graham : elle est absolument divine ! Damon en a profité pour faire son show : il a fait les gros yeux, entre deux pas de danse, et il nous a surtout fait rire. Heureusement qu'il est là bon sang ! Heureusement. Quant à Jenna, elle boudait toujours -à la fac nous dit-on. En voilà une qui va encore à l'école malgré les événements. Quand Elena y va maintenant, c'est pour danser. Buffy, au moins au début, elle était bien plus assidue !

vlcsnap_78285 vlcsnap_75512


// Bilan // Une faiblesse pour entamer la dernière ligne droite ? Ah non, ce n'est pas le moment de flancher les gars !