08 novembre 2012

The Vampire Diaries [4x 04]

80086626_o

The Five // 3 270 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_11_05_01h06m12s178 vlcsnap_2012_11_05_01h03m58s103

    Il aura fallu trois épisodes pour que la saison 4 de The Vampire Diaries dévoile sa ligne directrice et un de plus pour que l'on sache vraiment de quoi il retourne. Avouons-le d'entrée : ces mégas super méchants chasseurs de vampires, s'ils sont tous dans le même genre que Connor, risquent de se révéler décevants encore plus vite que les Originals l'année dernière ! On en a d'ailleurs encore deux qui font de la résistance et si je reconnais volontiers que Klaus est devenu caricatural, agaçant et incompréhensible dans ses choix, il a au moins mis du piquant dans cet épisode grâce à des piques bien senties et un sens du suspense inimitable. Au cours d'un dîner fort sympathique avec sa soeur et Stefan -qui est vraiment plus intéressant quand Elena est loin, ça se confirme- il a donc raconté l'histoire des Five dans les grandes lignes, dans l'Italie du 12ème siècle. Elle n'est pas des plus palpitantes, il faut bien le dire, mais elle semble à peu près tenir la route et posséder un certain potentiel si les auteurs ne se prennent pas encore une fois les pieds dans le tapis. L'accent était mis sur Rebekah en plus et c'est vraiment un personnage que j'adore, le seul qui réussit à être touchant ces temps-ci. Malheureusement, elle tourne déjà un peu en rond. Cela fait plus d'une saison que l'on nous rabâche toujours le même discours sur sa naïveté. L'alliance secrète Stefan/Klaus, quant à elle, est assez alléchante, bien que l'on imagine aisément qu'elle ne va pas tenir plus de deux épisodes suite à une évidente série de trahisons typiques et lassantes.

   Le vrai souci, en fait, il vient du but de la manoeuvre, à savoir trouver un antidote au vampirisme ! C'est aberrant en fait comme idée. C'est se tirer une énorme balle dans le pied. Mais je ne pense vraiment pas que les scénaristes iront jusqu'à dévampiriser Elena. Ce serait un trop gros pas en arrière, et ça ne plairait absolument à personne, même si la "nouvelle Elena" est constamment à claquer. Ce que j'imagine bien par contre et qui serait mille fois plus intéressant c'est qu'un personnage vampire depuis le début de la série, donc depuis plusieurs siècles, bénéficie de ce remède sans même le vouloir et redevienne ainsi un humain comme les autres. Stefan ? Oui, ce serait une super intrigue pour Stefan ! Non parce que ce serait tuer tout l'intérêt de Damon à l'inverse... Quoiqu'à bien y réfléchir... Damon resterait Damon et Stefan deviendrait peut-être encore moins intéressant ! Oubliez ce que j'ai dit. Elena aura en tout cas encore bien plombé l'épisode -oui j'insiste- à cause de ses états d'âme, mais elle a eu la chance d'être accompagnée par Damon tout du long et cela fait automatiquement remonter le niveau, grâce à ses blagues, ses théories et son point de vue singulier sur ses activités ! La scène de danse était d'ailleurs géniale et le choix du titre -Feel So Close de Calvin Harris- très à propos. Cela me fait penser que depuis le début de la saison, la musique se fait relativement discrète. C'est presque dommage. La visite du "couple" à l'université, on la doit à Bonnie. Oui, Bonnie. Elle a apporté autre chose que des scènes ridicules de sorcellerie pour une fois ! Mais quoi au juste à part un décor ? Ah oui : un "toutélié" très mal amené ! Le professeur Shane, sorti de nulle part mais potentiellement intéressant, travaille en étroite collaboration avec Connor ! Est-ce un "Five" ? Pas super convaincu par cette mise en place brouillonne.

vlcsnap_2012_11_05_01h05m00s220 vlcsnap_2012_11_05_01h05m18s145


// Bilan // Voilà, ça y est, la saison 4 de The Vampire Diaries est enfin lancée ! Oui, il était temps... ce fut un peu laborieux. Et rien à ce stade ne nous assure que la suite sera réussie. Le temps des doutes et de la méfiance est arrivé après une série de déceptions. Les auteurs vont devoir redoubler d'effort pour nous rendre à nouveau accros...


31 octobre 2012

The Vampire Diaries [4x 03]

80086626_o

The Rager // 2 870 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2012_10_31_00h33m58s224 vlcsnap_2012_10_31_00h37m34s73

   Très irrégulier ce début de saison 4 de Vampire Diaries. Après un mauvais Season Premiere et un bon deuxième épisode, voici une troisième pièce moyenne, dispensable, que j'ai même déjà oubliée en partie quelques heures plus tard. Mais ce dont je me souviens sans problème, ce sont les passages super ridicules mettant Elena dans des positions tout à fait saugrenues. Mademoiselle la vampire fait le poirier pour se désaltérer et foutre la haine à Rebekah. Puis elle se met debout sur une moto qui roule à fond la caisse. Et pour exprimer quoi au juste ? Qu'elle souffre d'être devenue ce qu'elle est devenue mais qu'elle comprend que ça peut être fun aussi, parfois, d'être un vampire ? Mouais. Parlons aussi de l'alcoolisme. C'est un mal qui semble ronger les scénaristes. Ou alors ils répercutent leurs frustrations sur leurs personnages. Toujours est-il que sans avoir l'âge légal pour boire à volonté, nos héros ne font que ça ! Et en pleine journée en plus. Machine veut un scotch dès qu'elle débarque à la fête de Rebekah. Trucmuche qui fait boire Elena pour lui faire passer ses envies de sang... Je trouve ça hallucinant et en même temps la preuve que les dirigeants de la CW ne regardent sans doute pas eux mêmes la série. Je vois mal comment ils pourraient laisser passer ça autrement... Enfin bref. S'il n'y avait que ça comme souci ! 

   J'allais dire que Klaus a, comme d'habitude, complètement plombé l'épisode, mais à bien y réfléchir, c'est un des seuls personnages qui a su relever le niveau cette semaine. On passera sur le prétexte de son retour, incompréhensible -"il faut que je protége Tyler, ce connard qui m'a bien eu une dizaine de fois"- et on se contentera de retenir ses sourires tordus et ses répliques peu inspirées mais efficaces. De Rebekah, on ne gardera à l'esprit que la conclusion de son intrigue : elle se sent terriblement seule et il est temps qu'on lui trouve soit un intérêt amoureux soit une bonne copine, en tout cas quelqu'un avec qui passer du bon temps. Pour une femme qui a plus de 1000 ans derrière elle, on se demande comment elle a fait pour rester aussi immature tout ce temps ! Mais elle reste touchante et c'est ce que je préfère chez elle. Elle a peut-être trouvé un alter ego en la personne d'April. A suivre... Même si la production a énormément de mal à utiliser l'ensemble de son casting de manière correcte -Bonnie est aux abonnés absents cette semaine par exemple- elle trouve toujours le moyen de rajouter de nouveaux personnages, qui ne servent à rien la plupart du temps. Je n'ai pas suivi Secret Circle, mais si j'ai bien compris, la plupart de ceux qui l'ont fait n'ont retenu qu'une seule chose : l'actrice Phoebe Tonkin. Du coup, la voilà qui débarque dans Vampire Diaries. On lui prétexte un passé avec Tyler et on nous injecte comme ça un futur triangle amoureux avec Caroline pas du tout enthousiasmant. J'attends de voir ce que va donner le personnage sur la longueur. On n'est pas à l'abri d'une bonne surprise... 

   Damon est pris dans sa chasse au chasseur de vampire, ce qui n'est clairement pas la partie la plus ennuyeuse de l'épisode. Je trouve toujours les méthodes de bourrin de Connor proprement hallucinantes mais admettons. L'implication de Jeremy était une bonne idée, jusqu'à ce qu'il trahisse son nouvel ami. Moi je voulais un bad Jeremy pendant quelques épisodes, histoire de justifier sa présence et lui offrir... je ne sais pas... du charisme ? Mais non. Meme pas. On sait très bien qu'à cause de sa gonflante de soeur, il ne serait pas resté dans le camp adverse très longtemps, certes, mais ça ne valait pas le coup d'essayer ? Peut-être plus tard... Sinon, Elena continue de chouiner à cause de sa transformation, quand elle ne fait pas ses trucs ridicules (cf le début de la critique). Elle voit Damon partout, surtout quand elle est dans une position coquine avec Stefan. C'est d'un convenu... et d'un ennui... On ne comprends toujours pas pourquoi ce n'est pas Caroline qui prend en charge la jeune fille. Le sujet est vaguement abordé. Pour le moment, la Elena vampire est un gros raté. 

vlcsnap_2012_10_31_00h33m45s88 vlcsnap_2012_10_31_00h35m56s120


// Bilan // Dans cet épisode, le ridicule ne tue apparemment pas mais c'est normal : tout le monde est déjà plus ou moins mort à Mystic Falls, que ce soit véritablement ou scénaristiquement. Entre deux ou trois bonnes idées, on s'enfonce dans l'ennui. Mais que va devenir Vampire Diaries ?

17 mai 2012

The Vampire Diaries [3x 22]

 vampire_diaries_season_3

The Departed (Season Finale) // 2 530 000 tlsp.

 44030376


vlcsnap_2012_05_12_00h19m27s59 vlcsnap_2012_05_12_00h19m58s108

   Ce final très décousu de Vampire Diaries m'a laissé une impression franchement bizarre, tout comme la saison dans son ensemble, qui avait bien commencé avant de perdre pied. Je ne peux pas dire que j'ai détesté The Departed, puisque j'ai pris un certain plaisir à le suivre, mais je ne cautionne pas la plupart des rebondissements et les nouvelles directions qu'ils engendrent pour plusieurs personnages. La saison 3 n'a pas été celle d'Elena. Elle est toujours au coeur de toutes les intrigues mais elle n'a plus le même capital sympathie. C'est en quelque sorte le syndrôme Joey Potter, mais en partant du principe qu'Elena est à la base beaucoup moins attachante et intéressante que l'héroïne de Dawson (et que Nina Dobrev n'est pas Katie Holmes). Elle ne sait pas ce qu'elle veut et surtout qui elle veut. Son choix aura fait l'objet de tout l'épisode -et ce n'était vraiment pas malin de miser autant là-dessus- et ce n'est pas vers Damon qu'il s'est porté, ce que pourtant 90% des téléspectateurs espéraient (enfin je suppute). Les auteurs n'ont aucunement l'obligation de satisfaire les fans, c'est même souvent nécessaire d'aller à contre-courant pour maintenir le suspense et entretenir le désir, mais, au terme de trois saisons, il me semble que le moment était naturellement arrivé de la voir gémir de plaisir dans les bras du plus cynique des vampires.

   Retrospectivement, l'idée de montrer l'Elena d'avant l'accident qui a coûté la vie à ses parents et d'avant la rencontre avec les Salvatore qui a bouleversé son existence était pertinente au regard du cliffhanger, puisque rien ne sera plus jamais comme avant, à nouveau. Mais ce n'est pas ce qu'on attendait d'un final, surtout dans une série qui mise surtout sur l'action. La seule action qu'on nous sert était ridicule au possible (et même pas sauvée par la bande-son) : qu'est-ce que c'est que ces êtres humains qui peuvent rester si longtemps sous apnée, sans paniquer, en réussissant même à communiquer facilement les uns avec les autres ? même le "I Love You" lu sur les lèvres du père d'Elena n'était pas émouvant. Les flashbacks de manière générale brassaient du vent; découvrir en chair et en os le couple Gilbert aurait pu avoir le coup si des figurants n'avaient pas été engagés pour les incarner. Ils pourront toujours les recaster le moment venu au pire -car je suis certain que l'on en restera pas là- même si ça fait un peu désordre. Tante Jenna a fait sa petite apparition qui ne servait vraiment à rien (comme c'est étonnant) et puis il y a eu cette "révélation" pourrie sur le fait que ce n'est pas Stefan qu'Elena a rencontré en premier en réalité mais Damon (qui a effacé sa mémoire). Quel est le but de la manoeuvre ? Rendre leur future union encore plus légitime. Elle n'avait pas besoin de ça. Montrer à quel point Damon, au fond, est un gars bien ? On le savait aussi.  Sauf que ça ne tenait pas debout. Le Damon que l'on a découvert au début de la série n'avait rien à voir avec celui du flashback. A part ça, le court moment road trip avec les deux frères était très fun. J'ai quand même hâte de découvrir jusqu'à quel point la nouvelle Elena va venir bousculer la dynamique actuelle du triangle amoureux. Il y a de bonnes choses à faire. Et puis j'imagine que sa transition va se passer de manière beaucoup plus compliquée que celle de Caroline... 

vlcsnap_2012_05_12_00h10m04s63 vlcsnap_2012_05_12_00h11m11s215

   Il se passe quand même deux ou trois autres trucs en parallèle, comme le retour d'Elijah, qui a été plus qu'anecdotique à mon grand désarroi. Vu la déception qu'a été Klaus tout au long de la saison, j'espère qu'il relévera le niveau la saison prochaine. Il a toujours eu beaucoup de potentiel sans qu'il soit jamais exploité. Rebekah n'a pas été très présente non plus. Partie remise ? Je la vois bien former un super duo de copines avec Elena la vampire ! Il y a du chemin à parcourir avant d'en arriver là, je l'admets volontiers, mais pourquoi pas à terme ? (un duo Elena-Caroline est plus vraisemblable et même évident, mais imaginer un duo Elena/Katherine aussi !) En plus, il va y avoir une place à prendre dans son coeur puisque Bonnie se transforme en Evil Willow. Venons-en donc sans transition à ce qui m'a le moins plu dans cet épisode, en dehors de la mort d'Alaric assez brouillonne et pas très touchante (il a été tué si souvent il faut dire...) : le retour de l'invincible Klaus dans le corps de... Tyler ! Pouvait-il trouver pire hôte ? Oui ! Matt ! Mais bon, quand même. Joseph Morgan n'était déjà pas super convaincant en grand méchant (mais reconnaissons une amélioration de son jeu au fil du temps) alors Michael Trevino... ça promet ! Caroline est la seule qui est parvenue à m'émouvoir, et ce n'était pourtant pas gagné puisqu'on l'a très peu vu avec Tyler au bout du compte. Soit il n'était pas là, soit ils s'engueulaient... S'attacher à un couple qui n'existait que virtuellement, c'est pas supet évident. Mais ils l'on fait, plus ou moins. 

vlcsnap_2012_05_12_00h12m10s44 vlcsnap_2012_05_12_00h37m37s205 


// Bilan // Vampire Diaries avait réussi on ne sait comment à échapper à la malédiction de la saison 2. Elle n'a pas su en faire de même avec la suivante, même s'il y a eu de bons épisodes en cours de route, d'excellents cliffhangers, des répliques de Damon toujours aussi drôles et brillantes et quelques beaux moments d'émotion. La gestion très douteuse du casting, les intrigues systématiquement avortées à peine lancées, la lassitude provoquée par le triangle amoureux et l'absence de direction claire pour les Originals sont autant de défauts qui ont empêché cette salve d'épisodes de nous embarquer avec autant d'efficacité que les précédentes. Si bien que  la saison 4 est attendue au tournant : soit la spirale infernale continue et le public déserte peu à peu, précipitant sa fin; soit les auteurs se reprennent et relancent la machine pour quelques années supplémentaires. La révélation finale de cet épisode pourrait bien faire pencher la balance du bon coté mais restons prudents, une tragédie est vite arrivée à Mystic Falls ! 

19 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 05]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Reckoning // 2 890 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_10_17_01h46m25s253 vlcsnap_2011_10_17_01h45m19s109

    L'épisode de transition de la semaine dernière nous aura donc mené à un très bon épisode cette semaine. Cela valait le coup d'attendre un peu. Toutes les intrigues se sont rejointes, même celle de Matt et Jeremy, pour former un ensemble à la fois cohérent, prenant et malin. Depuis son arrivée, Klaus a énormément de mal à s'imposer en grand méchant à nos yeux. D'une part parce que Joseph Morgan n'est pas exceptionnel. D'autre part parce que les auteurs ne lui ont pas donné le matériel suffisant. Ils sont peut-être sur le point de frannchir ce pas-là et de craindre vraiment ses futures actions. Excellente idée donc de le voir s'en prendre à Tyler, un personnage qui a réussi à se faire une place dans nos coeurs alors que ce n'était pas franchement gagné à la base. Sa relation avec Caroline y est pour beaucoup, certes, mais il tient aussi debout sans elle. La perspective de le voir devenir un hybride est alléchante étant donné que sa condition de loup-garou est désormais acceptée par lui-même comme par ses compagnons et qu'il n'y a du coup plus grand chose à en dire. Toutefois tant qu'il sera le seul de son espèce à rôder dans les parages... Dans tout ça, les véritables motivations de Klaus restent un peu floues mais son plus grand ennemi à lui, un certain Michael de son prénom, approche et devrait éclaircir les zones d'ombre restantes. 

   Le retour de Stefan et Klaus à Mystic Falls et l'arrivée de Rebekah permettent de passer à la vitesse supérieure sans plus tarder. A nouveau, les scénaristes ont choisi d'éloigner Stefan d'Elena, pas physiquement cette fois mais amoureusement. Damon va donc avoir le champ libre et nous, nous allons pouvoir nous régaler. A moins qu'un autre plan soit prévu mais je n'en vois pas d'autres de possible pour le moment à part si un nouveau personnage débarque et lui vole son coeur. Elena a besoin d'évoluer de toute façon car cela fait un moment qu'elle tourne en boucle et son refrain est devenu plus que lassant à la longue. De son coté, Stefan est privé de sa légendaire empathie : une perspective tout à fait réjouissante. Paul Wesley s'en sort très bien en plus. Ce qui est pas mal non plus, c'est que Matt -vous savez le petit blond qui ne sert à rien en général- a désormais sa place dans l'équation de la série. Sa tentative désespérée pour contacter sa soeur Vicky était touchante et je crois que c'est la première fois que je ressens la moindre émotion pour lui. Sauf peut-être quand Vicky est morte justement mais c'était il y a bien longtemps... Il était jusqu'ici le seul personnage à n'avoir aucun élément supernaturel en lui mais les scénaristes n'ont pas pu résister : il se retrouve afflublé du même don que Jeremy après l'avoir bien cherché. Ce que l'on peut imaginer, c'est que Vicky et Anna vont se faire la guerre en utilisant les deux personnages. Mais quel est leur but à toutes les deux ? Où veulent-elles en venir ? Bonnie retrouve un rôle actif dans cet épisode mais ce que l'on attend avec impatience, c'est sa rencontre future avec l'Original Witch ! Après ça, on pourra éventuellement lui dire adieu sans regrets... Sinon, Rebekah me fait marrer. Elle a un petit coté Pam de True Blood. C'est un beau compliment que je lui fais là bien qu'elle ne le mérite pas encore. 

 vlcsnap_2011_10_17_01h45m34s3 vlcsnap_2011_10_17_01h46m51s6


// Bilan // The Reckoning est sans hésiter un épisode majeur de ce début de saison 3, le plus réussi à ce jour même, à la fois dans son immédiateté et dans ce qu'il représente pour la suite. 

11 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 04]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Disturbing Behavior // 2 630 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2011_10_08_15h09m29s112 vlcsnap_2011_10_08_13h24m41s202

    Le conseil des familles fondatrices de Mystic Falls a toujours été quelque chose d'abstrait puisque les caméras n'ont jamais pris le soin de s'arrêter en son sein. Cet épisode laissait penser que ce moment était enfin arrivé et que les scénaristes allaient vraiment explorer ce pan de l'histoire qui, à titre personnel, m'intrigue beaucoup. Il faut croire que la CW fait signer une clause dans les contrats de ses auteurs stipulant que les personnages adultes ne doivent pas rester à l'écran sans la présence d'un ado plus de 30 secondes. On assiste donc à la fin du conseil, présidé par Cougar Lockwood, en présence de Damon -qu'aucun ne soupçonne alors que personne ne ressemble plus que lui à un vampire- ainsi que du Shérif Forbes, de son ex-mari -qui est gay, apprend-on, ce qui est assez marrant puisque Jack Coleman, son interpréte, est le premier acteur à avoir interprété un personnage ouvertement homosexuel à la télévision américaine et c'était alors dans le soap Dynastie dans les années 80- et Alaric, lequel trouve ainsi une nouvelle place au sein de la série. L'ancien chasseur de vampires devient un infiltré parmi le Conseil. Le thème de la chasse aux monstres sanguinolents s'élargit d'ailleurs avec l'allusion à un nouveau big bad, craint par Klaus lui-même, pour le moment désigné comme le "Hunter". La mythologie de cette série -comme de beaucoup d'autres d'ailleurs- revient au système des poupées Russes. Chaque grande menace en cache toujours une autre. 

   Il a été beaucoup question du collier d'Elena dans cet épisode qui, on l'apprend, appartenait à la toute première sorcière. Les Originals ne se déclinent donc pas qu'en vampires, mais aussi en sorcières et sans doute plus tard, en loups-garous. C'était logique en fait, on n'y avait juste pas pensé ! La Gloria de Chicago, que j'aimais bien, n'aura donc pas fait long feu après avoir torturé copieusement Stefan. Il est sauvé par Katherine, bien décidée à jouer un rôle dans toute cette histoire. Le retour à Mystic Falls à la fin de l'épisode vient à la fois comme un soulagement et comme une évidence : on savait très bien que Stefan et Klaus n'allaient pas rester bien longtemps éloigné d'Elena, de Damon et du reste de la clique. Le retour de Bonnie ne s'est pas révélé aussi pénible que je l'attendais. On peut même dire qu'elle arrive au bon moment : elle permet de faire légèrement avancer l'intrigue de Jeremy qui stagne depuis le début de la saison -tandis que Matt est encore porté disparu- en nous offrant quelques scènes assez réussies avec Anna (magnifique Malese Jow d'ailleurs) et deux-trois tours de magie divertissants. 

   Tout le monde a décidé de mettre Elena en garde vis à vis de Damon, puisque leur rapprochement est apparemment évident. Pour nous, il ne se résume finalement pas à grand chose mais les scénaristes en gardent sous le pied pour plus tard. Pendant un instant, on en veut donc pas mal à Caroline d'insister sur le passé de Damon et combien il serait mauvais pour elle de succomber à ses charmes. C'est tout ce qu'on attend... Et puis c'est assez ridicule finalement d'entendre des "Damon ne peut changer" alors que Stefan a prouvé, lui, qu'il en était capable. Pouquoi pas Damon, d'autant qu'il n'a pas toujours été comme ça non plus ? Cela dit, il est bien parti pour pencher définitivement du coté obscur de la force. La présence de Katherine dans les parages devrait bien l'y aider. Sinon, je suis un peu déçu par Rebekah, qui n'a servi à rien dans cet épisode sauf dans la scène d'introduction très amusante où on jouait sur les différences entre les tenues des années 20 et celles d'aujourd'hui, et de même pour la musique. Klaus... Mouais, toujours du mal avec lui.

vlcsnap_2011_10_08_13h47m01s40 vlcsnap_2011_10_08_14h10m04s42


// Bilan // Je n'aime pas parler d'"épisode de transition" mais celui-ci en est véritablement un. Il pose les bases pour la suite en ramenant tout le monde à Mystic Falls et en nous laissant miroiter des évolutions positives de tous les cotés. Alors vivement le prochain...

04 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 03]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The End Of The Affair // 2 704 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_10_02_00h57m15s153 vlcsnap_2011_10_02_00h56m31s219

    Ambiance Boardwalk Empire/Années 20 dans The Vampire Diaries cette semaine. Malgré le budget limité, la production s'en sort quand même super bien visuellement je trouve (et ma remarque ne vaut pas que pour les flashbacks). C'est toujours un truc qui m'étonne dans cette série, avec le "gore" pas très habituel pour du 20h sur une chaîne pour ados. Alors comme ça, Klaus, alors surnommé Nik -Niklaus quoi- connaissait Stefan à l'époque de la Prohibition ! Ils étaient même super potes et passaient toutes leurs soirées ensemble. Problème : Stefan couchait avec la soeur de Nik, Rebekah. Et c'est ainsi que l'on part à la rencontre, à Chicago, d'une des Originals dont on nous a tant parlé en saison 2. Difficile de dire pour le moment si Rebekah peut être un bon personnage, mais elle est de toute façon clairement de passage et devrait bien vite retourner dans son cercueil, le pieu planté dans le coeur. Les flashbacks étaient plutôt réussis dans l'ensemble et gagnaient crescendo en intérêt, avec pour point d'orgue l'apparition d'un protagoniste incarné par Sebastian Roché qui prendra forcément de l'importance par la suite. Il est plus ou moins presenté comme un rival de taille pour Klaus. S'associera-t-il à Stefan à un moment donné pour atteindre leur but commun (le réduite en miettes) ? C'est une option. Je suis assez emballé par toute cette histoire en tous cas, même si le fameux pendentif de Rebekah n'annonce rien de bon et qu'il faut se faire violence pour fermer les yeux sur certaines facilités. Evidemment que Nik a pris le soin d'effacer la mémoire de Stefan. On le comprend dès l'annonce de leur passé commun ! Sinon, je me demande comment Stefan fait pour payer depuis 90 ans le loyer d'un appartement où il n'est jamais ! La petite scène des "retrouvailles" entre Stefan et Elena dans le placard était intense. Leur séparation officielle aussi. 

   Tandis qu'Elena doit se retirer, Katherine fait enfin son retour. Que peut-elle bien chercher en s'approchant à ce point de Klaus ? C'est un peu suicidaire mais elle a certainement un plan et j'ai hâte de le découvrir. Elle m'a un peu manqué. J'espère qu'on retrouvera celle du début de la saison 2, qui tirait vers le haut chaque épisode, plutôt que celle de la fin de la saison 2, qui ne servait vraiment pas à grand chose, à deux-trois répliques provocantes près. Pendant ce temps-là, la moitié du casting est portée disparue : pas de traces de Jeremy, Matt, Alaric et bien entendu de Bonnie. C'est qu'on s'y habituerait presque... D'ailleurs, détail sans importance : dans le générique, l'actrice est désormais créditée en tant que "Kat" Graham. M'étonnerait pas que ce soit une grosse chieuse... Heureusement, Caroline est là et rythme l'épisode grâce à sa captivité. Je ne m'attendais pas forcément à ce qu'elle reste enfermée pendant dix épisodes ni à ce que son père la torture avec ciseaux et écarteurs mais je suis quand même un peu déçu par ses scènes. Elles sont prenantes sur le moment mais il n'en ressort rien. On ne sait pas pourquoi son père a été si longtemps absent. On ne sait pas très bien de quoi il est capable. Il se fait capturer trop vite par le shérif et Tyler. Ce que j'aimerais beaucoup, c'est que les scénaristes se focalisent enfin sur les fameux conseils anti-vampires de Mystic Falls, quitte à avoir recours à des flashbacks à nouveau. Je suis sûr qu'il y a plein de chose à en dire. Il est temps que l'on en saisisse l'importance et la dangerosité. 

vlcsnap_2011_10_02_00h56m14s50 vlcsnap_2011_10_02_00h55m13s205


// Bilan // Bien que je sois assez critique vis à vis de cet épisode après coup, sur le moment, il m'a beaucoup plu. Il faut toujours faire preuve d'indulgence quant à certains détails et certaines directions prises mais l'ensemble reste cohérent. Les scénaristes retombent toujours sur leurs pattes. Jusqu'ici, chaque nouvel épisode de la saison 3 est meilleur que le précédent...

06 février 2011

The Vampire Diaries [2x 13]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Daddy Issues // 3 22o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_304862 vlcsnap_384220

   Soupir. Les producteurs de Vampire Diaries se sont-ils rendu compte que leur série était la plus regardée de la CW et qu'ils allaient être, par conséquent, condamnés à durer 10 ans comme une certaine Smallville ? C'est l'impression que donne ce soudain ralentissement des intrigues alors que tout allait vite et bien jusqu'ici. La série avait trouvé son rythme de croisière avec à chaque épisode son lot de révélations, d'action et de cliffhangers. Cette efficacité a laissé place à des détours inutiles et des personnages de moins en moins exploités. C'est de plus en plus flagrant. Autant on s'était habitué au cas Tante Jenna (qui découvre 1 an après tout le monde que John est le père d'Elena), Alaric et Matt, autant c'est plus violent pour Bonnie et Jeremy qui n'étaient déjà pas à la base les personnages les plus passionnants. Les scénaristes ne semblent avoir aucun projet pour eux. Ils n'essayent même pas de faire semblant. Au final, il n'y a que Tyler qui a pris du gallon ces derniers temps. Pour Caroline, c'est désormais un fait établi.

   Elle était d'ailleurs au centre de l'épisode grâce à son enlèvement et sa torture -j'allais dire soft mais c'est pas si mal pour une série pour ados sur une "grande" chaîne qui passe en plus à 20h- et on commence à entrevoir la vraie menace que représentent les loups-garous. Tyler ne sait pas de quel coté se placer et il n'a certainement pas fini de changer d'avis. Il faut reconnaître que Jules et son petit-ami sont plutôt convaincants. On nous rajoute au passage encore un nouveau personnage mais on va dire que c'est nécessaire pour une fois, il faut bien équilibrer les forces. Lequel mourra en premier ? Les loups-garous ont en tous cas un grand mérite comparé à nos amis vampires : ils agissent ! Damon et Stefan sont bien plus doués pour menacer. Quand il s'agit de passer à l'action, c'est plus compliqué. La scène de combat dans le bois était assez réussie. Moi qui déteste ça, j'ai été scotché. Sa résolution en revanche était un peu facile. Elijah est la réponse (et la source ?) à tous les problèmes ces temps-ci. Mais on le voit tellement peu...

   Le retour de John n'a servi à rien. Du moins, il n'a pas encore servi à quelque chose. La nuance est importante. Pour le moment, il se contente de déambuler en mentant comme un arracheur de dents. Il n'y a qu'Elena pour le croire un tout petit peu. Il ressasse les mêmes rancoeurs que lors de son premier passage, les dynamiques sont les mêmes, en bref on n'est pas plus avancé ! Mais le pire dans tout ça, c'est qu'on ne comprends pas pourquoi Isobel l'a envoyé. Ca aurait été tellement plus prenant de la voir elle face à Katherine et les autres. Il y a deux solutions : soit Mia Kirschner n'était pas disponible (mais à ma connaissance, elle ne croule pas sous les propositions), soit les scénaristes préférent retarder l'affrontement et c'est nul, ça ne leur ressemble pas. Isobel, Katherine, les loups-garous et Klaus vont finir par arriver tous en même temps ! Ca nous assurera une fin de saison en bêton armée, certes, mais avant cela, on raconte quoi ? Les tourments de Damon peut-être ? Le voilà qui s'entiche d'une nouvelle demoiselle, journaliste cette fois. Est-ce que son métier aura une importance ? J'imagine que oui, sinon pourquoi le spécifier si rapidement ? Je ne vois pas trop où ils veulent en venir avec ça mais la scène du bain était bonne et Ian Somerhalder assure encore et toujours.   

vlcsnap_306354 vlcsnap_382661


// Bilan // Un milieu de saison toujours aussi plat. Il se passe des choses, mais rien de majeur, rien qui ne fasse vraiment avancer les intrigues ou qui ne fasse évoluer les héros.

20 septembre 2010

The Vampire Diaries [2x 02]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

Brave New World // 3 ooo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_419073

   Ils n'ont pas traîné et l'ont fait : Caroline est morte et s'est transformée en vampire grâce au sang de Damon qui coulait dans ses veines au moment où Katherine l'a attaquée ! Les scénaristes ont trouvé un bon moyen de se rattraper après l'échec (scénaristique) de la transformation de Vicki Donovan en saison 1. Je suppose qu'ils iront jusqu'au bout cette fois. Ils ont tout intérêt. La jeune femme va donc passer une bonne partie de l'épisode à découvrir sa nouvelle condition et tenter de l'apprivoiser, aux dépens de Matt, plus déboussolé que jamais. Je pense que le garçon ne va pas découvrir tout de suite la vérité, ce qui n'est pas forcément une bonne chose. Caroline redevient le centre d'intérêt après avoir été transparente dans toute la seconde partie de la saison 1, à partir du moment où Damon ne s'est plus intéressé à elle en fait. Et ça fait du bien. C'est un personnage que j'affectionne dans la série. Elle avait un statut particulier et le perd pour en trouver un autre. Bien vu. Ce changement bouleverse évidemment tout le monde, à commencer par Elena mais elle restera plus observatrice des événements qu'autre chose. Que peut-elle faire de toute façon ?

   Stefan, quant à lui, va logiquement se retrouver dans la position du "coach" et aider Caroline a accepté sa mort et sa renaissance, sa future nouvelle vie, tandis que Damon ne pense qu'à la tuer. Les mots blessants de Katherine à l'épisode précédent l'ont bien reboostés. Il redevient sans pitié et c'est comme ça qu'on l'aime. Stefan va tout de même réussir à calmer le jeu. A moins que ce ne soit les beauc yeux d'Elena ? Bonnie est également présente, bien décidée à se venger de Damon. Elle a bien failli le faire brûler vif ! La scène était pas mal. J'aime toujours quand Bonnie met sa rage à profit. Le reste du temps, comparé aux autres, elle devient un peu ennuyeuse. En bref : la pression monte pour tout le monde ! La saison démarre fort de ce point de vue là.

   Chez les Lockwood en revanche, c'est plus calme. Pas autant que dans le Season Premiere mais les scénaristes font exprès d'avancer doucement. On ne confirmera encore pas que les hommes de la famille sont des loup-garous. Mais Mason prouvera qu'il est comme son neveu, du genre à avoir les yeux qui brillent quand il est énervé, doublé d'une force herculéenne. J'ai été surpris d'apprendre que Damon et Stefan ne croyaient pas aux loup-garous. C'est étonnant de leur part. Ils n'en ont alors jamais rencontré ? De toute façon, je ne vois pas trop où est le suspense là-dedans. Que pourraient-ils être d'autre ? Des shapeshifters comme dans True Blood ? Je ne pense pas. En attendant d'avoir des réponses concrétes, ce serait pas mal de rendre Mason plus attachant. Il ne l'est pas du tout pour le moment et on ne comprend vraiment pas où il veut en venir. Il y a cette histoire de pierre translucide. Pourquoi vouloir la récupérer à tout prix maintenant ? Un mot enfin sur Jeremy, qui se cherche toujours. Tout ce qu'il y a retenir, c'est que Steven R. McQueen s'est enfin coupé les cheveux (pas encore assez courts). Ben oui, désolé de ne pas avoir mieux à commenter.    

vlcsnap_403844


// Bilan // Un second épisode presque aussi solide que le Season Premiere. Les enjeux de la saison 2 sont renforcés de manière très convaincante. Dommage que l'audience soit à la baisse. Ce n'est absolument pas mérité !

13 septembre 2010

The Vampire Diaries [2x 01]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

The Return (Season Premiere) // 3 36o ooo tlsp.

44030377

   Après avoir passé l'été à Bon Temps avec plus ou moins de bonheur, je suis heureux de retrouver Mystic Falls et plus généralement mes petites séries adorées puisqu'il s'agit là de ma première review de la saison 2010/2011. Il y a un an, je n'aurais jamais cru attendre avec impatience le deuxième Season Premiere de Vampire Diaries. Comme quoi, tout arrive ! J'avoue que c'est une des séries qui m'a le plus manqué ces derniers mois, en partie grâce à un dernier épisode très efficace. Ce retour est réussi. Je dirais même que je n'ai pas été déçu une seule seconde.

   Nina Pile/Nina Face. J'adore les nouvelles saisons qui reprennent exactement là où les précédentes s'étaient terminées. C'est le cas ici. Les élipses temporelles, c'est souvent faire le choix de la facilité. Le rencontre avec Katherine reprend donc exactement là où on l'avait laissée. Faire plus ample connaissance avec elle, c'est un plaisir mais pas seulement parce qu'on nous l'avait promis. Aussi et avant tout parce que c'est l'occasion de découvrir Nina Dobrev dans un autre registre. Elle s'était déjà bien améliorée dans le rôle d'Elena, quitte à devenir même vraiment convaincante, mais elle nous offre maintenant une excellente prestation en grande vilaine. Et ça ne tient pas qu'au brushing vaporeux ! Katherine est exactement comme on la fantasmait : perverse et dangereuse. Elle a la beauté du Diable. Ce moment où elle entre dans la maison des Lockwood était magistral ! Chaque face à face entre Katherine et l'un des personnages principaux était un régal. Même avec Bonnie ! Je l'adore mais c'était plaisant qu'on lui cloue le bec de la sorte. Elle a pris un peu trop confiance en elle la sorcière. Le duel verbal le plus faible est celui qui opposait Katherine à Stefan, sans doute à cause de ce dernier, toujours un peu trop mollasson. Au passage, j'ignorais que Paul Wesley avait fait une grève de la faim pendant l'été mais c'est impressionnant. Ca ne l'empêche pas d'être appétissant, certes, mais trop de veines tue les veines hein... Le meilleur duo, sans surprise, c'est Katherine Vs. Damon. La scène en elle même était géniale mais ce qu'elle implique pour la suite l'est encore plus. Il ne faudrait pas que le retour de Katherine se résume à son besoin de récupérer Stefan dont elle dit avoir toujours été amoureuse, mais c'est une première motivation intéressante ! Si on ajoute un peu de mythologie derrière tout ça, façon tombeau de la saison 1, on tient là une excellente intrigue pour la suite de la saison. L'intérêt de l'entreprise, c'est aussi la déchéance de Damon. Il commençait à devenir trop gentil. Ca n'aura pas duré longtemps et tant mieux. Juste le temps de nous émouvoir furtivement au détour du regard abattu de Ian Somerhalder. On est d'accord que jusqu'ici, le mot d'ordre de ce Season Premiere était efficacité mais pas surprise.

  Bonnes et mauvaises surprises. Bizarrement, ce sont les personnages secondaires qui m'ont le plus surpris. Non, pas Tante Machin. Elle ne sert toujours à rien. Son Alaric n'est même pas apparu d'ailleurs. Je parle surtout de Jeremy et Caroline. Le premier a trouvé le moyen de se rater deux fois. Passé la déception qu'il ne devienne pas un vampire (c'eut été sympathique), le voilà qui se fait tordre le cou par Damon. Il n'en meurt pas, bague de protection oblige (je ne peux pas m'empêcher de trouver ce subterfuge toujours aussi ridicule) mais ça fait indéniablement son effet. Impossible de savoir du coup ce qui attend Jeremy cette saison puisqu'il s'est fait voler la vedette en beauté et j'y viens, mais tant que Steven R. McQueen ne passera pas chez le coiffeur, je crois qu'il ne mérite pas plus d'attention ! Caroline prend finalement sa place de possible future vampire et j'aime autant dire qu'avec ce que l'on vient de nous faire miroiter, il y a intérêt à ce que les scénaristes aillent jusqu'au bout ! Je n'avais pas imaginé une telle configuration mais elle me séduit beaucoup. Dans l'idéal et désolé pour la comparaison, mais j'aimerais qu'elle devienne une sorte de Jessica de True Blood bis. Pas juste une hargneuse violente parce qu'on a déjà notre dose à ce niveau-là. Ou comment rendre intéressant un personnage qui sombrait dans le ridicule... La grosse déception de l'épisode vient de Tyler dont le statut de loup-garou n'est pas confirmé. On tourne autour du pot pour mieux nous faire languir mais ce n'est pas fait avec imagination. C'est plan-plan, un peu chiant même comparé à tout le reste qui est hyper prenant, et cliché avec le retour d'un membre de la famille Lockwood qui aidera certainement Tyler à prendre conscience de ce qu'il est. En tous cas, qu'il s'agisse de Tyler ou de Caroline, il y a un beau potentiel à exploiter. C'est enthousiasmant !


// Bilan // The Vampire Diaries revient en grande forme et prouve qu'elle a encore beaucoup d'histoires à raconter. Efficace et rythmé, ce Season Premiere est un quasi-sans-fautes. L'année commence bien à Mystic Falls ! Espérons qu'il en soit de même à Wisteria Lane, au Seattle Grace, à Pasadena, à McKinley...