07 mai 2010

How I Met Your Mother [5x 21]

dnes_season4_himym_robin_mi

Twin Beds // 7 37o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_264573

   A l'échelle de la saison, cet épisode de How I Met Your Mother est clairement au-dessus du lot. Etant donné que je fais partie des frustrés qui auraient aimé que Robin et Barney ne se séparent pas aussi vite, j'étais content que l'on ouvre la possibilité d'un retour du couple dans un avenir plus ou moins proche. Robin n'a pas du tout l'air tentée, certes, mais tout peut changer très vite d'autant que la fin de la saison est proche. Cela dit, j'aime bien Don et je ne serais pas contre de les voir rester ensemble un petit bout de temps. Ca va peut-être dépendre aussi de l'avenir professionnelle de Ben Koldyke, l'interpréte de Don. On ne le reverra pas dans Big Love, ça c'est sûr, mais il figure au casting d'un des pilotes les mieux partis pour obtenir une commande lors des upfronts, This Little Piggy, pour NBC. Donc j'espère que les producteurs d'How I Met ont un plan B au cas où ! Allez, je prends les paris que Robin et Barney vont être back together d'ici au début de la saison prochaine ! En attendant, j'espère que Robin ne va pas être absente ne serait-ce que du prochain épisode. Je ne conçois plus la sitcom sans elle étant donné que c'est la seule qui ne me saoule pas une seule seconde. Barney était largement supportable dans cet épisode. Il m'a même fait bien rire. Et Neil Patrick Harris joue mille fois mieux le mec bourré que Josh Radnor ! Ca, c'était un peu pathétique sur la forme mais assez drôle dans le fond. D'ailleurs, l'envie soudaine de retrouver les bras de Robin était-elle passagère pour Ted ? J'espère. C'est pas ça qui va le faire avancer vers la mother... A noter qu'il a maintenant un appartement à moitié-vide et une maison complètement vide. Va falloir faire quelque chose mec !

   L'intrigue, si on peut appeller ça comme ça, de Lily et Marshall était encore très légère mais pour une fois, j'ai trouvé ça pas mal. Au bout de dix ans de vie commune, ils ne supportent plus de dormir ensemble et cherchent une solution pour y remédier. J'aime bien le concept des lits séparés et du lit pour le "dirrrrty sex". J'y crois assez, à condition qu'après une séance de "dirrrty sex", on puisse dormir dans le lit réservé à cet effet. Sinon c'est moche. Marshall m'a fait rire pour son obsession de la bouffe. Lily était moins en forme et sa niaiserie chronique me dérange. Bon, par contre, messieurs-dames les scénaristes, il serait temps de faire évoluer le couple. A chaque fin de saison je le dis, et à chaque fin de saison il ne se passe rien...

vlcsnap_267996


// Bilan // Un épisode très convaincant à l'échelle de la saison 5. Ce serait pas mal que la fin de la saison fasse enfin avancer les choses par contre...


28 avril 2010

How I Met Your Mother [5x 20]

dnes_season4_himym_ted_mini

Home Wreckers // 7 71o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_253635

   Après la catastrophe de l'épisode précédent, je vois mal comment celui-ci aurait pu être pire. Sans être exceptionnel, il a délivré quelques bons moments de comédie, quelques bonnes idées et il a fait superficiellement avancer la mythologie de la série. Vu le niveau de la saison, c'est quand même pas si mal ! Du coté des running-gags, j'ai bien aimé celui de Marshall qui avait le mérite d'être original sur le principe : le "Drunk or Kid ?". Ils ont su ne pas trop en abuser donc pas le temps que ça devienne redondant et/ou agaçant. Et puis le simple fait que Marshall ait quelque chose à faire relève déjà du miracle. Le running-gag de Barney et Robin était déjà beaucoup moins drôle et pas original pour deux sous. On a déjà eu l'équivalent plusieurs fois dans la série. Ne me demandez pas d'exemple précis, je n'ai aucune mémoire. Mais ces chamailleries étaient clairement familières. Ce qui m'a fait rire en réalité, c'est l'introduction de "Your Penis Is Enormous". Dans la bouche (attention, il y a bien un point entre "enormous" et "dans") de Cobie Smulders, c'est déjà cocasse mais dans celle de la mère de Ted, soit Christine Rose, c'est juste... énorme ! D'ailleurs, cette actrice a un certain don pour la comédie. C'est étonnant que l'on ait pas fait plus souvent appel à elle pour ce genre de rôles (à ma connaissance).

   La grosse partie consacrée à la crise de la trentaine perpétuelle de Ted a été mal gérée à mon goût en début d'épisode : l'enchaînement "ma mère se remarie-je suis toujours célibataire" ne m'a guère convaincu tant c'est ce qui rend Ted si énervant parfois, mais il y a eu par la suite ce qu'il fallait pour nous rappeler à quel point il est attachant aussi, quand il veut. Son achat impulsif d'une maison n'était pas l'idée du siècle mais la faire devenir le théâtre des discussions entre Ted et ses enfants depuis le début de la série m'a bien plu. En soit, ça ne fait rien avancer du tout. Ce n'est pas pour autant que l'on va découvrir l'identité de la "mother" demain. Ca n'aura sans doute pas d'incidence directe. Mais on s'approche un peu plus du moment fatidique et c'est agréable de se le dire, même si on sait que la route est encore longue. Le passage où la bande casse le mur de la maison m'a plu et m'a fait penser à un épisode précédent où ils devaient tous sauter entre deux immeubles. C'était un peu le même principe dans le fond. Ca ajoute une petite émotion à une série qui n'en procure plus tellement.

vlcsnap_261793


// Bilan // Pas mauvais cet épisode. Cela dit, c'est assez dramatique de constater que les moments les plus sympas ne sont pas venus des personnages principaux mais des personnages secondaires comme la mère de Ted et son hippie de fiancé ou l'inspecteur de la maison. Il vaut mieux ça que de ne pas rire du tout en même temps...

15 avril 2010

How I Met Your Mother [5x 19]

dnes_season4_himym_barney_m

Zoo Of False // 6 9oo ooo tlsp.

44030374_p


vlcsnap_82305

   Vu la nullité de cet épisode et la paresse avec laquelle les scénaristes et les dialoguistes l'ont écrit, je ne vais pas me fouler moi non plus et écrire une review plus courte que d'habitude ! C'est simple : il s'agit pour moi du pire épisode de la série en 5 saisons ! Il est pire que l'épisode du "Best Burger In New York" et pire que cet épisode que même ma mémoire a préféré effacé. Il part d'un petit rien qui reste un petit rien tout du long et qui n'a même pas vraiment de fin. Marshall raconte qu'il a été agressé au zoo, ce qui rend Lily complètement folle tellement elle est effrayée. Elle menace de se procurer un gun pour la peine parce qu'il faut bien se protéger de ce monde si violent et si cruel. Bon déjà, voilà le point de départ... Puis on découvre que Marshall a menti, qu'il a en fait été agressé par un singe, ce qui rend hilare l'assistance alors que franchement, il n'y a pas de quoi se rouler parterre. D'ailleurs, les rires des acteurs sonnaient vraiment faux contrairement à d'habitude. On sentait qu'ils se forçaient, surtout cette pauvre Alyson Hannigan qui avait le visage qui se décomposait au fur et à mesure devant tant de lignes de dialogue pas drôles. En parallèle, on nous introduit trois historiettes toutes plus pathétiques les unes que les autres : entre le collectionneur de poupées de Robin, Ted qui rejoue la dernière scène de Nuit Blanche à Seattle avec ses jouets et Barney plus pathétique que jamais qui se fait passer pour Neil Armstrong pour faire tomber les filles, je ne sais que choisir ! Non vraiment, il n'y a strictement rien qui m'a fait rire. Le titre de l'épisode est assez révélateur d'ailleurs : un jeu de mot tout pourri ! On passera sur les détails complètement bancales comme le collectionneur qui revient dans le morning-show de Robin sans raison, et on passera aussi sur les trucs qui sortent de nulle part comme Barney et Lily qui se font un high-five.


// Bilan // Un épisode pathétique du début à la fin, d'une paresse incroyable ! Je suis limite choqué devant tant de nullité. C'était pire qu'un des plus mauvais épisodes de Mon Oncle Charlie, c'est dire ! La série a d'ailleurs signé son pire score d'audience à cette occasion. Cela ne m'étonne pas, les gens ont dû partir en cours de route. C'est ce que j'ai failli faire. 

44069764

24 mars 2010

How I Met Your Mother [5x 18]

dnes_season4_himym_lily_min

Say Cheese // 8 37o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_205527

   Cet épisode avait a priori tout pour me déplaire et pourtant... L'idée de départ était franchement ridicule : Ted a beau être attachant, il est sacrément idiot parfois. Vous savez, le prototype parfait de l'ami qui embarrasse tout le monde. On n'invite pas une inconnue à l'anniversaire de sa meilleure-amie enfin ! Et surtout pas tous les ans ! Je me suis donc rangé du coté de Lily. Qui voudrait avoir sur ses photos d'anniversaire une inconnue ? C'est très énervant. Je sais bien le penchant de Lily pour l'égoïsme et c'est ce qui la rend si drôle mais là, elle avait parfaitement raison. La petite morale de l'histoire (que Robin était aussi une fille de passage à la base avant de devenir la BFF de Lily) était mignonette.

   Si cette intrigue a vraiment super bien fonctionné, c'est parce que la petite bande était réunie autour de bons dialogues, chacun dans son rôle; ils n'étaient pas statiques derrière leur table au MacLaren's; il est assez rare de voir Lily au centre de l'attention mais quand elle l'est c'est rarement mauvais; et Barney a su se montrer discret via un running-gag léger mais totalement invraisemblable qui avait son charme. Puis c'est toujours sympa de voir Barney et Robin se chamailler, à défaut d'autre chose. Pour une fois, même Marshall était marrant, pas trop lourd. En fait, le gros point noir c'était Ted, celui du présent parce que celui des années fac me fait toujours bien rire. Puis à le voir passer en revue ses conquêtes, on aurait dit qu'il en avait eu limite plus que Barney ! La seule qu'on connaissait déjà dans le lot, c'était Karen. Et ce n'était pas la meilleure ! Et je ne dis pas ça parce que je n'aime pas Laura Prepon. Enfin un peu quand même, si. L'inventaire n'était pas trop saoulant puisqu'inventif. Une petite chose m'a déçu : je m'attendais à ce qu'il y ait deux-trois détails intéressants à relever dans la scène finale qui se passe un an plus tard puisque l'on nous a habitué aux indices mais rien du tout (ou alors je suis passé à coté). Dommage.

vlcsnap_201598


// Bilan // De bonnes répliques, une judicieuse utilisation de tous les personnages, une bonne énergie globale... Oui, cet épisode était très sympa, autant que le précédent, et ça fait du bien.

44069764

10 mars 2010

How I Met Your Mother [5x 17]

dnes_season4_himym_robin_mi

Of Course // 10 3oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_58732

   Bam ! J'ai aimé cet épisode ! Bam ! Et pourtant, je ne suis pas fan de Jennifer Lopez ! Pour une fois, j'ai trouvé que les scénaristes avaient su utiliser une guest-star correctement. Ou alors c'est elle qui a su apporter le piquant nécessaire à son personnage ? Toujours est-il que l'intrigue de Barney liée à celle d'Anita était fort plaisante et a permis quelques bons passages comiques. Déjà le titre du livre d'Anita est une belle trouvaille : "Of Course You're Still Single, Take a Look at Yourself, You Dumb Slut." Le pire c'est que ça cartonnerait sûrement si ça existait vraiment ! Ensuite, ça ne fait pas de mal de donner un peu de fil à retordre à Barney. Les filles lui tombent dans les bras un peu trop facilement. Anita a fini par craquer, certes, mais c'était très drôle. Alors... J'ai bien aimé le "But huummm..." de Robin lors de l'interview, qui nous rappelle combien la série sait jouer avec son histoire et ses épisodes précédents. Bon, ça ne date pas de très longtemps sur ce coup-là. Quant à la narration qui commence comme un polar avec Barney accompagné d'un policier sur les bords de l'Hudson River, elle était classique mais bonne. Je me demande quand même du coup si c'est l'histoire de Barney vue par Ted ou juste l'histoire de Barney ? Non, c'est vrai. La question se pose même si on se fout un peu de la réponse et qu'a priori, elle n'existe même pas.

   Cette semaine, les projecteurs étaient comme toujours braqués sur Barney mais aussi sur Robin et c'est plus rare depuis qu'ils ne sont plus ensemble. On revient sur la peine de Robin depuis que c'est fini entre eux. Ca sort de nulle part mais c'est un peu le principe. Personne ne s'en était rendu compte à part Lily, laquelle n'a jamais rien dit à Ted et Barney quand ils la provoquaient avec leur "Bang Bang Bangity Bang" (très marrant) et ça ne lui ressemble pas du tout ! C'est con de la rendre si passive alors qu'elle est géniale à la base. C'est la tendance 2010 après des années d'ombre pour Robin. Le tour de Lily est venu. On ne cherche même pluss à la dissocier de Marshall de temps en temps. Arf ! Pour en revenir à Robin, je suis ravi de la voir tourner la page Barney même si je croyais que c'était fait depuis longtemps, surtout que Don avec qui elle est désormais a un bon capital sympathie. Sinon le passage chanté de Josh Radnor m'a bien plus sur le "super-date" (il se débrouille pas mal le bougre) mais il faut veiller à ne pas trop en abuser non plus.      

vlcsnap_70901


// Bilan // Je n'ai pas boudé mon plaisir cette semaine devant cet épisode très sympa.

44069764


03 mars 2010

How I Met Your Mother [5x 16]

dnes_season4_himym_ted_mini

Hooked // 1o 5oo ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_136204

   On parle beaucoup du renouveau de la sitcom en ce moment mais alors si les sitcoms déjà existantes pouvaient commencer par se renouveller elles-mêmes ce serait pas mal ! C'est d'autant plus triste pour How I Met Your Mother qui a été pendant quatre ans la série la plus originale et la plus inventive du lot malgré un pitch de départ très commun. Elle ne se renouvelle plus du tout et personnellement, je me suis sévérement ennuyé devant cet épisode. Déjà, j'en ai ras le bol de ce même schéma depuis quelques épisodes où tous les personnages sont réunis au MacLaren's et parlent parlent parlent entrecoupés de flashbacks ou de scènes imaginées/rêvées. On se croirait de retour en fin de saison 4 lorsque les actrices enceintes jusqu'aux dents ne pouvaient pas décoller de leurs banquettes. C'est très statique donc on perd en rythme. Rajoutez à cela un Barney qui n'en finit plus de ne plus être drôle et vous obtenez un épisode méga lourd ! Non mais son discours sur les représentantes en produits pharmaceutiques et ses délires sur le viagra n'étaient pas drôles, non ? Ou bien c'est moi. Et puis alors une fois de plus la série cède aux sirènes de la guest-star sans intérêt, cette fois Carrie Underwood (chanteuse country révélée par American Idol) et ça ne l'honore vraiment pas. La pauvre fille n'est pas mauvaise, et puis de toute façon on ne lui donne pas du Shakespeare à jouer, mais on sent qu'elle n'est là que pour créer un mini-buzz d'audience et rien d'autre. Elle n'a pas de don pour la comédie donc automatiquement son personnage n'est particulièrement drôle. Un coup pour rien quoi.

   Le concept de la semaine, puisque la série ne se réduit désormais qu'à cela, c'est cette personne qui est folle de vous, dont vous ne voulez pas, mais que vous gardez quand même sous le coude au cas où ! C'est cruel mais on a tous une personne comme ça dans nos vies, non ? Bref, Ted va se comporter comme un gros con -il a eu la délicatesse de nous prévenir en début d'épisode- et ça n'apportera rien à l'histoire globale de la série en plus de ne pas avoir été très drôle. Quoique cette pauvre Henrietta m'a fait marrer même si la pitié a fini par l'emporter ! Du coté de Marshall et Lilly, rien de bien exaltant. Cela dit, j'étais content de revoir Scooter (rebaptisé pour l'occasion en "Lunch Lady Scooter"). Ses scènes sont toujours les mêmes mais elles m'amusent. Et puis rappelons qu'il est interprété par David Burtka qui n'est autre que le petit-ami de Neil Patrick Harris dans la vie. Dommage qu'ils ne se croisent pas. Il y aurait moyen de faire un truc sympa, un peu tendancieux, au moins au détour d'une ligne de dialogue sous forme de clin d'oeil.    

vlcsnap_130440


// Bilan // Je ne sais pas si c'est moi qui manque d'humour (je commence à me poser la question) mais How I Met Your Mother ne me fait plus rire, particulièrement cet épisode bien plat et bien routinier.

44069764

10 février 2010

How I Met Your Mother [5x 15]

dnes_season4_himym_lily_min

Rabbit Or Duck // 10 2oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_71226

   Maintenant, quand j'écris une critique de How I Met, j'ai l'impression d'être un vieil aigri avec mes "c'était mieux avant". Mais excusez-moi : c'était mieux avant ! Un point c'est tout. Cet épisode n'était pas mauvais mais c'était encore et toujours la même chose. Même le format original de la série avec cette narration déstructurée devient lassant. On n'a plus vraiment de surprise et quand on en a une, c'est juste "sympa". Ca s'arrête là. Et puis les personnages n'évoluent plus, plus jamais. Barney, désolé de le répéter, mais il ne me fait plus beaucoup rire. C'était une très bonne idée de débuter sur le Superbowl qui a fait l'événement hier soir sur CBS. Le lien entre l'épisode et la petite pub pour la série est bien vu. Après, Barney est juste énervant avec ses multiples conquêtes. On avait déjà une intrigue similaire la semaine dernière, et les semaines d'avant, et les saisons d'avant. Et depuis qu'il n'est plus avec Robin, ce n'est plus Barney mais une caricature de Barney. C'est peut-être voulu, dans l'idée de l'amener à un nervous-breakdown en fin de saison et éventuellement à un retour du couple, laissez-moi rêver, mais en attendant, ce n'est pas drôle et c'est gênant. Je regarde How I Met pour rire un petit coup pas pour me lamenter.

   Le reste de l'épisode était plus sympa, moins énervant. J'ai bien aimé les quelques interventions de Marshall et celles de Ranjit, et la bagarre générale au sujet des canards et des lapins. A la longue, c'était répétitif et de moins en moins drôle mais bon. Celle qui s'en sort le mieux une fois de plus c'est Robin et son co-présentateur Don (je viens d'ailleurs de percuter que c'est le même acteur qui joue actuellement Dale dans Big Love, autant dire que c'est tout autre chose). Cette nouvelle intrigue amoureuse risque d'être différente des précédentes et puis Don me fait rire quelque part. Mais il ne faudrait pas qu'il s'assagisse de trop non plus ! Sa référence au "Naked Man" m'a bien plu. J'aime quand les séries jouent le jeu de l'auto-référence. Sinon, la toute fin m'a étrangement ému. J'aime ce qu'est devenue la complicité entre Robin et Ted. C'est mignon, plein de nostalgie, avec une pointe de mélancolie. Peu de sitcoms se permettent ça.   

vlcsnap_85752


// Bilan // Pas grand chose à dire sur cet épisode passable. Je ne me suis encore pas tordu de rire malheureusement.

44069764

03 février 2010

How I Met Your Mother [5x 14]

dnes_season4_himym_barney_m

The Perfect Week // 9 4oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_164987

   J'ai le sentiment d'être un peu passé à coté de cet épisode. Il était plutôt sympa mais plusieurs blagues étaient difficilement compréhensibles pour qui ne baigne pas dans la culture américaine. C'est tout le problème des sitcoms en général et c'est une des raisons pour lesquelles elles sont rarement bonnes en VF. Ce n'est pas la faute des traducteurs : c'est juste intraduisible. Deux personnalités bien connues des américains sont apparues dans cet épisode et quand on ne les connaît pas, on ne peut pas totalement apprécier leur présence. L'homme à qui Barney racontre sa "perfect week" s'appelle Jim Nantz, un célèbre commentateur sportif de CBS. Forcément, les blagues sur sa copine plus jeune que lui ou sur sur son divorce sont pour nous français des private jokes. On peut les comprendre mais de là en rire... C'est un peu pareil pour le joueur de baseball qui débarque dans le MacLaren's. C'est un vrai de vrai, il s'appelle Nick Swisher, il fait parti des Yankees et il est très populaire. Heureusement, les blagues sont plus "générales" et ne tournent pas autour de sa personnalité. D'ailleurs, il ne dit quasiment rien. Je retiens surtout la réplique hilarante de Robin : "I would drop my panties so hard, they'd fall through the floor and make a hole all the way to China !". Hors contexte, c'est moins drôle.

   Une bonne partie de l'épisode est consacrée à Barney, comme toujours, et, même si je l'apprécie beaucoup moins qu'avant car on commence à le connaître par coeur, son histoire de semaine parfaite avec 7 nuits, 7 rendez-vous et 7 femmes m'a bien fait rire. Les passages dans son subconscient étaient originaux. Le coup de pouce final de toute la bande pour éviter la catastrophe m'a bien plu aussi. Bien que l'amitié du groupe n'a jamais été remise en question, c'est bien d'y revenir plus précisément de temps en temps. L'effet de groupe, la solidarité, tout ça... Les autres personnages ont des semblants d'intrigues, ce qui n'est pas forcément gênant et là, ça l'était juste un tout petit peu. Personnellement, j'aurai aimé assister au date de Robin, mais la voir le raconter est déjà pas si mal; j'aurais aimé que l'on insiste un peu plus sur cette histoire de brosse à dents complètement barrée; mais la blague de Ted sur le nom de son élève a été traitée juste comme il fallait. C'était drôle, surtout sur le générique de fin.         


// Bilan // La semaine dernière, CBS a annoncé prématurément qu'elle renouvelait How I Met pour une 6ème saison. Je ne sais pas si l'on doit prendre cela pour une bonne nouvelle étant donné que la sitcom semble avoit déjà atteint ses limites depuis deux saisons. Des épisodes comme celui-ci passent bien mais il n'y a plus la même énergie qu'avant. Plus la même folie...

44069764

21 janvier 2010

How I Met Your Mother [5x 13]

dnes_season4_himym_robin_mi

Jenkins // 1o 5oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_60163

   Jenkins rentre dans le cercle de plus en plus large des "épisodes de How I Met qui auraient pu être géniaux seulement si...". Les deux intrigues de départ n'étaient pas mauvaises, ma petite préfèrence allant vers celle de Marshall et de sa nouvelle collègue interprétée par Amanda Peet. Le quiproquo avec Ted au début était vraiment bien trouvé et amusant. Le concept du "settler/reacher", je ne le connaissais pas, mais je l'ai trouvé criant de vérité ! Non mais c'est vrai, je suis en plein dedans et je suis parfaitement d'accord avec la théorie de Ted. Et bien-sûr, je suis le settler ! Cela va sans dire... Là où on aurait pu rire mille fois plus, c'est au niveau du personnage de Jenkins en lui-même qui, tel qu'il nous est décrit, est hilarant (mais selon Marshall... on ne doit pas avoir le même humour lui et moi !) alors qu'il est finalement très plat dans les scènes où il apparaît. On peut dire une fois de plus que How I Met n'a pas vraiment soigné sa guest-star. Elle aurait mérité mieux. Par contre, Marshall qui tente de faire naître une pointe de jalousie chez Lilly, c'était vraiment bon, surtout au niveau du dénouement. J'ai beau les trouver gnangnan tous les deux, je n'imagine plus la série sans eux en couple. Ils sont touchants quoiqu'on leur fasse faire et dire.

   La deuxième storyline, centrée sur les "But Ahem..." de Robin quand elle présente son very-late show, est sans doute trop anecdotique pour convaincre sur 22 minutes. Elle a le mérite de la mettre en lumière et de confirmer qu'elle est géniale. Mais à part ça, je cherche encore et l'intérêt et les fou-rires... Au fait, son coprésentateur est déjà oublié ? J'imagine que l'on y reviendra mais ça m'énerve de plus en plus ces épisodes loners. Avant, le dosage était beaucoup plus équilibré. La présence très restreinte de Barney ne m'a pas dérangé, au contraire. Il se trouve que Neil Patrick Harris réalisait pour la première fois un épisode de la série (et un épisode de série tout court d'ailleurs), ceci explique cela. De ce point de vue, c'était un épisode comme un autre. Pas de patte NPH particulière. 


// Bilan // Beaucoup de potentiel gâché dans cet épisode vaguement sympathique.

44069764

 

13 janvier 2010

How I Met Your Mother [5x 12]

dnes_season4_himym_ted_mini

Girls Vs Suits (100th Episode) // 9 8oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_169993 vlcsnap_168698

   S'il faut juger cet épisode sur le simple fait qu'il s'agisse, et ce n'est pas rien, du 100ème, on peut dire qu'il est assez décevant. Il ne s'est rien passé de si énorme que ça, la quête de la mother a fait un pas en avant mais rien qui ne soit vraiment consistant et Barney... a fait du Barney ! Lily et Mashall ont été très en retrait, même si ça m'amuse toujours quand Lily fait des allusions à ses fantasmes lesbiens. Et Robin a su tirer son épingle du jeu grâce à de bonnes répliques et une scène drôlement hot. En gros, c'était un épisode tout à fait classique, les bonds dans le temps en arrière et en avant en moins !

   J'aime beaucoup Rachel Bilson parce qu'elle était géniale dans The OC (Newport Beach), parce qu'elle est toute simple et toute fraîche, parce que sa voix me fait craquer... mais je la déteste aussi quand je pense à sa romance avec Adam Brody. Toujours est-il qu'elle a bien failli devenir la fameuse "mother" mais c'était sans compter les facéties de Carter et Bays, que l'on a vu arriver à dix-mille kilomètres, il faut bien le dire. Je misais sur la soeur de Cindy, c'était finalement sa coloc' ! Ted était à "ça" de rencontrer sa future femme mais le destin en a décidé autrement. Il y laissera non pas des plumes mais son parapluie jaune ! Franchement, nos deux producteurs jouent à un jeu très dangereux. Déjà qu'à la base rencontrer la mère est très attendu par la plupart des fans de la sitcom, mais si en plus on leur fait miroiter que c'est une femme absolument parfaite (pour Ted) : drôle, un peu geek, jolie évidemment, on sera forcément déçu au bout du compte. Pas seulement par le personnage en lui-même d'ailleurs mais aussi par l'actrice choisie. Je suis sûr qu'ils ont déjà une idée derrière la tête à ce sujet. Il lui faudra passer derrière Sarah Chalke, Joanna Garcia et maintenant Rachel Bilson ! Pas évident. Ma foi, à moins que ce soit Kristen Bell, je ne vois pas bien qui pourrait me faire plaisir... Le reste de l'épisode sera entièrement consacré à la passion de Barney pour ses célèbres costumes, passion qu'il devra remettre en question le jour où la fille qu'il veut absolument choper (une barmaid du MacLaren's) lui annonce qu'elle a horreur des hommes en costumes. Sacrilège ! J'ai retrouvé à cette occasion le Barney que j'aimais et on peut dire que Neil Patrick Harris a délivré une sacrée performance dans sa scène chantée et chorégraphiée. C'était très amusant (mais pas tordant non plus) et ça concluait bien cette petite intrigue. 

vlcsnap_173021 vlcsnap_176925


// Bilan // Même si je ne peux pas cacher ma déception devant ce 100ème épisode, qui aurait pu être 100 fois meilleur justement, il était classiquement efficace (ou efficacement classique, comme vous préférez). Je me demande quand même sur les 100 épisodes combien étaient vraiment bons ? Je ne suis pas sûr que l'on atteigne la cinquantaine... How I Met Your Mother surestimée ? Je commence à le croire !

44069764