22 janvier 2011

How I Met Your Mother [6x 14]

dnes_season4_himym_lily_min

Last Words // 10 54o ooo tlsp.

60679835


vlcsnap_5273

   D’aussi loin que je me souvienne, je crois n’avoir jamais eu la larme à l’œil en regardant How I Met Your Mother. Je ne renie pas les jolis moments d’émotion qu’elle a pu nous faire vivre par le passé mais des comme ça, jamais ! Il y avait mille façons de parler de la mort du père de Marshall, un thème qui est relativement peu traité dans les sitcoms habituellement. Les scénaristes ont choisi «  les derniers mots », ceux que l’être cher nous laisse avant de nous quitter et dont on se souvient tout le reste de notre vie. Dans la réalité, est-ce qu’ils comptent vraiment ? Est-ce que l’on s’en souvient au moins ? Je n’en suis pas certain. Surtout quand on a, comme moi, une mémoire de poisson rouge. Mais l’idée était bonne et le résultat plus que convaincant. C’était souvent drôle, sans être hilarant, et vraiment émouvant. J’insiste mais je ne pensais pas qu’ils réussiraient.

   Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est qu’ils aient réussi à rester crédibles et réalistes tout en ajoutant la dose habituelle de loufoquerie et d’absurde. Sur ce dernier point, je pense naturellement au duo formé par la mère de Marshall et Lily, qui n’a rien de logique dans un tel contexte, et bien-sûr aux interventions de Mary « Robin » Poppins. Ted et Barney étaient en petite forme mais illustraient bien ce souci que l’on a tous rencontré un jour : comment réconforter un ami en plein deuil ? Comment trouver les mots justes ? Comment lui changer les idées, le faire rire ? Ils se sont plantés et n’ont pas fait preuve d’une grande imagination, mais on ne peut pas leur en vouloir. Les diverses interventions des pères des uns et des autres étaient amusantes. L’occasion de comprendre la mini-polémique Neil Patrick Harris Vs. Eric Braeden. Pour rappel : ce dernier a refusé de reprendre son rôle de père de Robin sous prétexte qu’il avait trop peu de texte. Il n’a pas tort mais par loyauté envers les producteurs et le public, il aurait pu faire un effort. D’un autre coté, on ne perd pas au change : Ray Wise est mille fois meilleur acteur !

// Bilan // Touchant, cet épisode est un bel éclat de rire embué de larmes. Il semblerait que les prochains épisodes se tourneront davantage vers Barney et la recherche de son père.


vlcsnap_13413

Posté par LullabyBoy à 00:15 - - Permalien [#]
Tags : , , ,


08 janvier 2011

How I Met Your Mother [6x 13]

dnes_season4_himym_lily_min

Bad News // 1o 15o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_29055

   Comme lors de l'épisode précédent, les scénaristes d'How I Met ont choisi de se concentrer sur l'émotion en traitant de sujets graves -la stérilité et la mort- à leur façon. Il en ressort la même impression : on est touché, ému, mais le quota de sourires et de rires est loin, très loin d'être rempli. Barney fait ce qu'il peut mais son running-gag laser-tag ne fait rire que lui. Je ne sais pas si cette obsession régressive était faite exprès, afin de mettre en évidence que lui ne grandissait pas tandis que ses amis oui, mais ce n'était pas drôle. Quant à son doppleganger, disons qu'il était intéressant de voir Neil Patrick Harris dans un autre registre, plus sérieux, mais ça ne comportait pas un grand intérêt. Puis j'avais sans cesse l'impression que l'acteur luttait de toutes ses forces pour ne pas éclater de rire. La partie consacrée à Robin et son nouveau job, très à part du reste de la troupe, ne correspondait pas à du grand Robin. Puis c'est trop facile de faire un best-of Robin Sparkles/Sherbatasky quand on ne sait pas trop quoi raconter. J'espère que cela n'annonce pas une période noire pour le personnage, qui reste encore et toujours mon préféré je le rappelle. Au sujet de Ted, il n'y a rien mais alors rien à dire ! Il était physiquement présent mais absent dans les intrigues et les dialogues. Je ne sais pas si vous avez remarqué mais tout au long de l'épisode, des chiffres qui correspondaient à un décompte allant de 50 à 1 se sont insérés dans les décors et les accessoires. Idée amusante ! Tout cela pour nous amener à la fameuse "bad news" du titre de l'épisode... 

    Les scènes vraiment poignantes dans How I Met sont rares mais c'est bon de savoir que la série peut se le permettre de temps en temps, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de sitcoms au final. Ce n'a pas toujours été réussi mais cette fois, chapeau à Jason Segel et Alyson Hannigan qui ont délivré une performance de qualité. Les deux étoiles que j'ai donné à cette critique leur sont quasiment dédiées car tout le reste de leur intrigue, qui prenait beaucoup de place il faut bien le dire, n'était pas follichon. On savait bien depuis l'épisode précédent que Lily allait tomber enceinte donc créer un suspense autour de la possible stérilité de l'un des deux n'était pas très judicieux. Tout s'est déroulé comme prévu et sans moments hilarants. Je retiens à la grande limite le passage où les parents de Marshall l'empêchent de se masturber, mais c'était un peu lourd à la longue.   

vlcsnap_15432


// Bilan // Rien que pour LA scène d'émotion finale, cet épisode mérite d'être vu. Elle l'a clairement sauvé étant donné que le reste est limite mauvais, digne de Rules Of Engagement

44069764

17 décembre 2010

Tueurs En Séries [Episode du 17 Décembre 2010]

tueurs

Au programme : "Dexter" et sa soeur divorcent,  Robert Knepper nous parle du retour de T-Bag, Kurt Sutter s'associe à Eminem,une rétrospective des noëls de "Doctor Who", un cours de pole-dance avec Christina Applegate, le porno inspire Neil Patrick Harris...

16 décembre 2010

How I Met Your Mother [6x 12]

dnes_season4_himym_lily_min

False Positive // 9 7oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_218753

  Je ne peux pas dire que j'ai ri comme une baleine devant cet épisode d'How I Met, mais l'essentiel n'était pas là cette semaine à mon sens. Tout se jouait dans la véracité du propos et l'attachement que nous avons pour les héros. Comment un groupe d'amis peut-il survivre à la naissance d'un enfant en son sein ? Ou comment l'annonce d'une grossesse peut-elle tout changer et faire réfléchir sur sa propre vie... Lily et Marshall croient être "enceintes" et l'annoncent logiquement au petit groupe, chacun gérant la nouvelle à sa façon. La réaction de Barney est sans doute la plus drôle, celle de Robin la plus touchante. Lui se rend compte qu'il serait temps de faire le bien, tout en se moquant allégrement d'Oprah Winfrey (ce qui est osé sur CBS !). Elle doit faire un choix important dans sa carrière, tiraillée entre la lumière éphémère et l'ombre possiblement constructive. Même si l'histoire de la "Coin Flip Bimbo" ne semble être qu'un prétexte à faire apparaître le présentateur Alex Trebek dans la série, on notera l'effort de cohérence puisque plein d'émissions de télé sont également citées au cours des dialogues (The Bachelor, Celebrity Rehab...).

   Marshall et Lily sont certainement ceux qui flippent le plus, un peu normal puisque ce sont les principaux intéressés. J'avoue qu'au départ, j'étais très en colère contre les scénaristes que je voyais faire encore trois pas en arrière pour éviter de faire évoluer la série. Ils ont eu la bonne idée de nous surprendre en offrant à Ted une de ses meilleures scènes toutes saisons confondues losqu'il sermonne un à un ses amis afin qu'ils se bougent un peu ! Le petit couple se remet donc au travail pour concevoir un enfant, Barney choisit le bien, Robin la raison. Et elle demande même à Ted de devenir son témoin lorsque le grand jour du mariage sera arrivé pour elle. Etant donné que l'on sait que la saison se finira précisément sur un mariage, l'idée d'un retour en force du couple Robin/Barney ne peut que séduire. A moins que ce ne soit un leurre. A moins que Robin ne se trouve quelqu'un d'autre. A moins qu'il s'agisse bien, comme on se l'imaginait puisque l'on insiste dessus, du mariage de Punchy...   

vlcsnap_219345


// Bilan // Cet épisode pourrait s'analyser de manière quasi-métaphorique : les personnages se décident enfin à avancer, tout comme les scénaristes qui prennent à bras le corps les intrigues qu'ils essayent de construire avec plus ou moins de réussite depuis plusieurs années. Tout cela est émouvant dans le fond et c'est important qu'une sitcom puisse se le permettre de temps à autres, tant qu'elle n'oublie pas d'être drôle, sa raison d'être initiale.

44069764

11 décembre 2010

How I Met Your Mother [6x 11]

dnes_season4_himym_lily_min

The Mermaid Theory // 9 26o ooo tlsp.

59798768


vlcsnap_173808 vlcsnap_184635

  Cet épisode d’How I Met a connu pas mal de ratés, de blagues pas drôles, mais il était inspiré, il comptait plein de bonnes idées aussi, il a bien utilisé tous les personnages et il a même su exploiter correctement le guest du jour, à savoir Kyle McLachlan de retour dans le rôle du Captain. Il a d’ailleurs été plus brillant en deux épisodes d’How I Met qu’en un an de Desperate. Qu’est-ce qu’il a bien fait de partir ! La scène du début avec son portrait était d’ailleurs géniale dans son genre et on peut dire que globalement, Marshall était en grande forme ! On a très peu vu Zoe bien qu’elle soit au centre de l’intrigue principale et ce n’est pas plus mal. Elle est apparemment considérée désormais comme un membre du groupe et je trouve ça un peu too much. Loin de moi l’idée de me plaindre de ce renouveau, ce sang neuf, mais je n’arrive pas à m’intéresser à elle.

 Le duo inédit Marshall/Robin m’a beaucoup plu, tout simplement parce qu’il respirait l’authenticité ! Effectivement, on peut se sentir super bien dans un groupe mais pas autant avec certains des membres séparément. Ce dîner, on l’a tous vécu, je crois. Sauf que dans la vie, c’est toujours moins marrant au bout du compte. Le duo Lily/Barney était moins original, on est davantage habitué à les voir évoluer ensemble, mais il n’en était pas moins tordant. Tout le sel, on le doit aux allers et retours dans le passé, souvent erronés, avec l’histoire de la glace et du presque accident de voiture. C’était bien fichu et classique dans ce que la sitcom est capable de nous faire de mieux. Et puis en misant un peu moins ces derniers temps sur Barney, les scénaristes ont redonné de l’intérêt au personnage. On le redécouvre. Il est toujours le même mais il est supportable, voire très drôle. La bouteille posée sur le ventre de Lily par exemple, c’était tout con mais ça m’a vraiment éclaté. La dernière scène avec Marshall et Barney en pirates était très bonne aussi.

vlcsnap_176892 vlcsnap_181731


// Bilan // Cet épisode m’a donné l’impression de revenir 3 ou 4 ans en arrière, quand la série était encore réjouissante et inspirée. A ce stade, on peut dire que cette saison 6 est moins mauvaise que les deux précédentes.


27 novembre 2010

How I Met Your Mother [6x 10]

dnes_season4_himym_ted_mini

Blitzgiving // 8 73o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_24060

   Fêter Thanksigiving est devenu une tradition dans How I Met mais il est impossible d'atteindre le niveau de Slapgiving, c'est évident. Ce Blitzgiving n'était pas mauvais mais il n'a pas réussi à faire oublier la lassitude des personnages, des acteurs, des scénaristes et la nôtre évidemment. Comme souvent, un ancien pote de la bande à Ted nous est présenté et passe une vingtaine de minutes à essayer de nous divertir. S'agissant cette fois de Jorge Garcia, le Hurley de Lost, je partais conquis d'avance. J'avais surtout la curiosité de voir comment il se débrouillerait dans une comédie pure et je ne suis pas déçu. C'est clairement son truc ! Il incarne donc Steve, un garçon qui a le chic pour quitter une pièce au moment même où un truc over-awesome se produit. Cette malédiction étant transmissible, Ted puis Barney vont avoir l'occasion d'y goûter lors de la soirée de Thanksgiving qui se déroulera chez Ted, chez Barney puis chez... Zoe. Que je n'aime toujours pas, et encore moins depuis que l'on cherche à nous l'imposer à tout prix. La voilà maintenant qui s'intégre au groupe. Avec un autre personnage et une autre actrice, ça ne m'aurait pas dérangé (et ça ne m'a pas dérangé d'ailleurs pour les quelques conquètes sérieuses de Ted comme Stella) mais là, le courant ne passant pas du tout entre elle et moi, je me sens pris en otage, forcé à rire devant ses scènes moyennes. Et je ne préfére pas parler de la séquence "émotion" à la fin qui correspondait bien à l'esprit de la fête mais qui sonnait faux et niais. Je le dis chaque semaine mais je pense et j'espère de tout coeur que Zoe n'est pas la "mother".

   Les disputes entre Zoe et Ted sont donc à nouveau plus irritantes qu'autre chose. Lily, Marshall et Robin sont très en retrait et, ma foi, Barney s'en sort pas si mal cette semaine même si rien de legendary n'est ressorti de ses scènes. Non, la vraie vedette de cet épisode, c'est Steve et je trouve ça cool qu'une guest-star soit enfin utilisée correctement dans la série !

vlcsnap_19340


// Bilan // Sans vouloir faire la fine bouche, cet épisode n'est pas aussi sympathique qu'il en a l'air.

20 novembre 2010

How I Met Your Mother [6x 09]

dnes_season4_himym_robin_mi

Glitter // 8 87o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_242839

  Le retour tant attendu de Robin Sparkles ne pouvait QUE faire de cet épisode l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur, depuis la saison dernière d'How I Met ! La mission est totalement réussie grâce à la découverte de l'émission qui a révélé la mini-star canadienne : une série intitulée Space Teens, centrée sur deux adolescentes en chaleur qui s'ignorent et qui mènent l'enquête au fin fond de l'espace. Les sous-entendus graveleux m'ont fait mourir de rire, le passage avec le joystick était quand même un grand moment dans le genre ! Je suis super fan de la Beaver Song et je me demande comment les marketeux de chez CBS n'ont toujours pas cherché à sortir un album original de Robin Sparkles avec Let's Go To The Mall et Sandcastles In The Sand. C'est juste trop bon. Pour une fois, la guest de la semaine, Nicole Sherzinger, ex-Pussycat Dolls, a été utilisée à bon escient. Elle a tenté de jouer la comédie et a chanté. Rien de nouveau donc, mais ça elle sait faire au moins. La seule déception vient finalement de Barney et du reste du Scooby Gang qui n'étaient pas super en forme quant aux commentaires sur la carrière de leur Robin. Ca les fait marrer. Ok, nous aussi. Et après ?

   La nouvelle obsession de Lily au sujet de sa grossesse était plus qu'irritante et on ne pouvait que se ranger du coté de Robin dans cette dispute. Heureusement que Marshall était là (je ne pensais plus jamais dire ça) ! Il a réussi à contrebalancer un trop plein de bons sentiments en faisant mumuse avec l'orgue de Jessica Glitter. Mais on n'a pas échappé à notre scène niaise habituelle. Elle a eu lieu un peu plus tard au moment de la réconciliation. Quelque part, ça fait partie de la série et il y en a toujours eu des scènes tendrement idiotes mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi elles passent si mal maintenant... Pas de Zoey cette semaine mais Punchy, un ami de fac de Ted (il en a décidémment une sacrée panoplie), qui m'a bien fait rire et qui a glissé au passage un indice sur le mariage au cours duquel Ted va rencontrer la "mother". Ce ne sera pas celui de Barney et Robin, ou Robin et untel, ou Barney et unetelle, mais celui de Punchy avec sa grosse ! C'est maigre comme information mais à ce stade on s'en contente. On reverra donc certainement ce personnage d'ici là. Sinon, j'ai trouvé le passage où Barney énumère les célèbres phrases d'élimination aux émissions de télé-réalité excellent ! Certes, ça sortait un peu de nulle part mais qu'importe !

vlcsnap_232329


// Bilan // Kitsch et hautement sympathique, cet épisode d'How I Met entre dans le panthéon des pièces les plus cultes de la sitcom de CBS.

11 novembre 2010

How I Met Your Mother [6x 08]

dnes_season4_himym_barney_m

Natural History // 8 87o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_29711

  Ce bon épisode d'How I Met, on l'aura quand même bien mérité. Ca fait deux mois qu'on l'attend ! Je ne sais pas si le changement de décor y est vraiment pour quelque chose mais ça fait du bien de retrouver nos friends dans un autre contexte que celui du MacLaren's ou de l'appart' de Ted ou des rues new yorkaises en carton pâte. Je ne sais pas non plus si l'arrivée massive de personnages secondaires y est pour quelque chose mais ça fait du bien d'assister à de nouvelles dynamiques. Je ne trouve pas que Kyle McLachlan ait été bien utilisé dans cet épisode (et je ne sais pas s'il reviendra) mais son personnage, le "Captain", m'a fait un peu sourire. Le duo avec Zoey fonctionne très bien, mieux que le duo Zoey/Ted d'ailleurs mais je reconnais une amélioration cette semaine. Je serais très déçu que ce soit elle la mère (et je ne pense pas que ce sera le cas) mais sans ses âneries de rebelle à la con, elle est bien plus supportable. Et puis on apprend vraiment à la connaître pour le coup, elle offre un peu d'elle-même bien qu'il faille démêler le vrai du faux. Elle se révèle surprenante. J'ai toujours un peu de mal avec Morrison qui ne me fait ni chaud ni froid mais pour la première fois, je suis confiant. Elle vaut sans doute mieux que ce que je pensais...

   En bon nostalgique du couple Barney/Robin (le seul truc pas mauvais de la saison 5), je suis heureux de constater que les scénaristes sont encore prêts à miser sur eux. Même si le rapprochement du début de l'épisode n'a pas conduit vers des retrouvailles comme on s'y attendait tous un peu je crois, ce n'est qu'une question de temps. Ils partagent désormais un secret, ça pourrait faciliter le rapprochement. Bonne idée que de faire enfin avancer la recherche du père biologique du père de Barney même si les circonstances sont ridicules quand on y pense. Il y avait de l'émotion sur la fin et ça fait du bien de ressentir cela devant How I Met. Ca faisait bien longtemps. Puis c'est toujours appréciable de voir Neil Patrick Harris dans un autre registre. Mais ma partie préférée de l'épisode reste leur jeu stupide dans le musée qui consistait à toucher le plus d'objets et braver ainsi l'interdit ! Le seul point noir de l'épisode, mais qui tire vers le gris, revient sans surprise à Lily et Marshall. C'était très mal parti en fait et j'ai du mal à trouver l'évolution de Marshall crédible mais les doutes de Lily m'ont un peu ému. La scène final, face à l'ancien Marshall (et son sandwich !), était vraiment belle.

vlcsnap_31152


// Bilan // Bon eh bien cette saison de How I Met comptera au moins un bon épisode ! Le début d'une longue série ou un sursaut exceptionnel ?

44069764

06 novembre 2010

How I Met Your Mother [6x 07]

dnes_season4_himym_ted_mini

Canning Rading // 8 88o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_175580

   Le passage qui m'a le plus amusé dans cet épisode a duré environ 10 secondes et impliquait la co-host de Robin complètement tarte qui me fait mourir de rire avec ses mimiques et sa gestuelle. C'est vous dire comme le reste m'a plu ! Déjà, même s'il ne s'agissait pas d'un épisode spécial Halloween à proprement parlé, ils auraient pu faire un petit effort sur les costumes de nos chers personnages. C'était pas inspiré du tout, pas vraiment ridicule donc pas vraiment drôle. De toute façon c'était complètement anecdotique, comme tout le reste finalement. Je ne sais pas ce qui est passé par la tête des scénaristes mais ils misent beaucoup trop sur Marshall depuis le début de la saison. Et c'est vraiment le mauvais cheval. C'est le moins drôle de la bande, si on part du principe que Ted est éliminé d'office de la course. Il nous a donc fait du Marshall sans intérêt, plutôt classique, à base d'hallucinations stupides et de mauvais dialogues. A la grande limite, le collègue Randy ressorti des tiroirs pour l'occasion m'a fait esquisser quelques sourires par moment mais juste par politesse. Les interventions de Barney auraient pu sauver le truc, mais non. Même pas. Robin ? Sous-utilisée encore. C'est simple maintenant : soit l'épisode lui est consacré, soit elle fait de la figuration.

   Et puis il y a toute la partie consacrée à Ted et sa nouvelle prétendante. On nous sort la carte de la relation haineuse qui se transforme en grand amour. Je vais un peu vite en besogne mais pas besoin d'être devin pour imaginer ce qui nous attend. Je ne suis pas en train de dire que ce sera la mother, ce n'est pas possible techniquement en plus, mais comme elle est là pour un bon moment, on peut sans doute parler de  Stella-bis. Je ne les trouve pas mignons, je ne vois pas d'alchimie pour l'instant entre Josh Radnor et Jennifer Morrison, je ne trouve pas cette dernière particulièrement convaincante dans la comédie... La liste des griefs est longue, et je pense que son passage dans la série le sera tout autant.

vlcsnap_187016


// Bilan // Les tentatives d'introduire du sang neuf à travers de nouveaux personnages secondaires échouent lamentablement jusqu'ici... How I Met serait donc vraiment foutue ?

31 octobre 2010

How I Met Your Mother [6x 06]

dnes_season4_himym_lily_min

Baby Talk // 8 29o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_209556

   En fait, je regrette l'époque où les personnages de How I Met avaient quelque chose de crédible et de touchant. Tout est dans l'exagération maintenant. Même Barney a été plus réaliste il fut un temps, c'est dire à quel niveau ils sont tous tombés ! Les intrigues de Lily et Marshall sont d'une telle banalité que les scénaristes se sentent obligés d'en faire des tonnes pour divertir. Je pense qu'un peu plus de simplicité serait préférable mais je me trompe peut-être. On pourrait aussi beaucoup s'ennuyer. Y'a pas vraiment de solutions. Ce sont simplement des personnages lassants et sur qui il n'y avait plus rien à dire très tôt dans la série. Il faut faire avec maintenant puisqu'ils font partis du noyau dur. Y'a jamais vraiment eu de noyau mou cela dit. Donc leur intrigue du jour, autour du bébé, était sans grand intérêt mais elle avait un mérite : elle était deux en un ! On aurait pu nous faire un épisode sur le choix du prénom de l'enfant, et un notre sur la querelle autour de son sexe. Au lieu de ça, on nous a collé les deux en même temps ! C'était donc artificiellement plus consistant. Drôle en revanche, pas tellement. La palme revient au père de Marshall qui est lourd... Mais lourd !

   L'autre partie de l'épisode était plus réussie. J'adore la collègue de Robin, qui est une idiote finie mais qui me fait vraiment marrer avec sa voix de gamine de 8 ans. La version petit garçon de Barney était pas mal non plus dans son genre. Pour une fois, Ted a été bien utilisé et il est même parvenu à être drôle par moment, plus ou moins contre son gré. Dans tout ça, Robin était un peu trop en retrait à mon goût alors que l'intrigue commençait avec elle. Elle réussit au moins à être à l'origine de quelque chose de bien. Ce n'est plus tellement le cas pour les autres...


// Bilan // Un épisode pas si mauvais dans son genre. On a beau regretter l'ancien How I Met, celui de cette semaine réussit au moins à nous faire sourire.