01 mars 2009

Nip/Tuck [5x 21]

dnes_v2_niptuck_mini_ban

Allegra Caldarello // 2 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_367273

   Strangers in the night tintintintin (...) La chanson de Frank Sinatra résonne encore dans ma tête, tant elle était présente dans cet épisode. D'ailleurs, je ne l'ai pas vraiment trouvé bien utilisée. Habituellement, il y a un véritable lien entre les paroles des chansons et les intrigues mais là, ça servait à la limite à rendre encore plus décalée le cas Logan Taper. Richard Burgi (The Sentinel, Desperate Housewives ...) joue les guests et nous présente une perversité que je ne connaissais par encore : l'amour physique avec des objets. Je ne comprenais pas au début où on voulait en venir avec cette passion du personnage pour les meubles, la décoration, le design, tout ça. J'étais loin d'imaginer que son kiff, c'était de faire l'amour avec des canapés, ou des tables d'opération, entre autres. Evidemment, c'était très drôle. Mais c'était effrayant aussi. Ce moment où il écarte le canapé comme il écarterait les cuisses d'une femme ... c'est vraiment perturbant. Et je le redis : quand on croit que Nip/Tuck nous a fait tout fait dans le trash, ils trouvent toujours autre chose ! C'est bluffant. Je suis quand même un peu déçu que le Dr Taper se réduise à ça. Je pensais sincérement qu'il était parti pour remplacer Christian. C'est le même type d'homme en plus. Je doute qu'on le revoit après ça. Toujours pas de nouvelles de Raj sinon, j'ai bien l'impression que son histoire en restera là. C'est bien dommage.

   Liz gagne encore en profondeur dans cet épisode où on l'on découvre que c'est sa mère (Lilian Hurst, qui est aussi la mère de Hurley dans LOST) qui est responsable de son mal-être, de ses complexes. Elle passait son temps à la rabaisser quand elle était plus jeune et ça n'a pas vraiment changé. Le petit discours que Liz prononce à sa mère était très fort mais il y a quand même quelque chose qu'il faut reconnaître : sa mère n'a pas complétement tort quand elle dit que tout prend son sens lorsqu'elle apprend que Christian a un cancer. Ben oui, sans son cancer, Liz et Christian n'auraient jamais été ensemble, il n'aurait jamais posé les yeux sur elle autrement que professionnellement ou amicalement. En définitif, n'est-ce pas mieux ainsi ? Liz va forcément beaucoup souffrir quand Christian sera parti mais aurait-elle vécu toutes ces choses dont elle rêvait (le mariage, la belle robe) sans lui ? Un autre qui va beaucoup souffrir quand Christian sera parti, c'est Sean. Il a dû mal à accepter que Christian puisse mourir et l'idée de lui trouver un remplaçant lui est insoutenable. La dernière scène, celle où il regarde la vidéo de Christian, Julia et lui quand ils étaient jeunes (et que l'on nous a déjà montré mille fois), m'a laissé un goût amer. Teddy s'approche de lui et lui dit qu'elle, elle sera là pour lui quoiqu'il arrive. Ca sort de nulle part ! C'est faux ! Elle ne sera pas là pour lui, comme elle a bien failli ne plus être là pour lui à l'épisode précédent, et comme elle ne sera certainement plus là pour lui dès le prochain épisode, qui est le season finale. J'aime bien ce personnage mais en voilà une qui va encore faire bien souffrir ce pauvre Sean ... Le cas médical du jour m'a un peu ennuyé et pas vraiment ému. Il me semble pourtant que c'était le but, en plus de faire un parallèle avec Christian et Liz. D'ailleurs, je ne me souvenais plus du tout de cette patiente de la saison 2, surnommée "Pussy Lips".

vlcsnap_356412


// Bilan // Un épisode plutôt intéressant et franchement déprimant mais un peu ennuyeux par moment.