20 janvier 2012

Are You There, Chelsea? [Pilot]

19738253

Pilot // 6 180 000 tlsp.

44030376


What About ?

Inspirée de la jeunesse de la comédienne Chelsea Handler, cette comédie est centrée sur une barmaid dans la vingtaine qui n'a pas pour habitude de mâcher ses mots, surtout quand elle a un coup dans le nez, ce qui arrive presque tous les jours...

Who's Who ? 

Créé par Julie Ann Larson (Dharma & Greg, The Drew Carey Show). Adapté du roman de Chelsea Handler. Avec Laura Prepon (That 70s Show, October Road), Chelsea Handler, Jake McDorman (Greek), Lenny Clarke (Rescue Me), Lauren Lapkus, Ali Wong, Mark Povinelli...

So What ?

   Si les toutes jeunes 2 Broke Girls accouchaient d'un spin-off, il ressemblerait certainement à Are You There, Chelsea? (ou comment le titre de série le plus original et le plus long de l'année -Are you there Vodka, it's me Chelsea?- se transforme en le plus nul et insensé de la décennie). Donc une série un peu dans le même esprit mais en moins bien, en gros. N'est-ce pas ça, souvent, le principe d'une série dérivée ? Curieusement, ce n'est pas CBS qui nous offre ce chef d'oeuvre, qui a un gros penchant pour la vulgarité comme le lourd Oncle Charlie et le duo de serveuses suscitées, mais NBC, plutôt connue pour taper dans la qualité quant il s'agit de comédies. Enfin c'était vrai jusqu'à Whitney. Pas étonnant que la chaîne ait décidé de les coupler d'ailleurs. Elles vont très bien ensemble. Mais alors pourquoi ai-je accordé deux étoiles à Chelsea me direz-vous ?

   Eh bien parce que j'ai ri, souvent malgré moi et de temps en temps de bon coeur. Et ça ne se contrôle pas. Je crois que les filles qui jurent, qui parlent de cul et qui se comportent un peu comme des mecs, ça me plaît. Pas pour rien que j'ai adoré Sex & The City, qui est quand même LA référence en la matière (et qui allait plus loin que ça fort heureusement), ou encore Absolutely Fabulous (va falloir que je regarde les nouveaux épisodes d'ailleurs...). Chelsea essaye de surfer sur cette vague-là en se reposant sur l'autobiographie dont elle est adaptée, qui a été un grand succès en librairie aux Etats-Unis et qui méritait bien une adaptation. Peut-être qu'un film ou une série sur le câble aurait été plus adéquat. On sent que les auteurs sont dans la retenue. Ils aimeraient sans doute aller plus loin mais leurs blagues de cul déjà pas très subtiles correspondent au maximum de ce qu'ils peuvent se permettre sur un grand network. Alors du coup, ils tentent de se rattraper sur les personnages secondaires qui forment une galerie bien étrange. On se retrouve avec une petite asiatique avec une très grosse tête, un vrai nain mieux proportionné mais stupide, une grande ficelle toute idiote qui imite très bien les chats et un roux vraiment très roux (mais pas roux pour de vrai). Il y a une nonne aussi, et une lesbienne hypra camionneuse (aka Beist). Enfin bref, des curiosités en tous genres qui sauvent comme ils peuvent une Chelsea aux répliques pauvres, à peine aidée par une soeur un peu trop sobre pour trouver sa place (jouée par la vraie Chelsea d'ailleurs). Je ne suis pas du tout fan de Laura Prepon, qu'elle se la joue comique ou sérieuse mais je crois que je ne l'avais jamais aussi bien toléré qu'ici ! Ce qui est intéressant au bout du compte avec cette comédie, c'est le féminisme qui transparait entre deux blagues foireuses : Chelsea boit comme un homme et l'assume complètement, Chelsea veut toujours être "on top" quand elle fait l'amour et même si elle veut devenir une meilleure personne maintenant qu'elle est tata, Chelsea restera toujours Chelsea.  Elle a des grosses couilles et c'est plutôt cool. Sympa d'avoir cassé le tabou du caca pendant l'accouchement sinon (il fallait que ce soit dit).

   En bref, Are You There, Chelsea? s'en tire mieux que prévu à mes yeux, sans doute parce qu'après avoir enduré Whitney, Work it et toutes les autres sitcoms pourries que l'on nous a pondu cette saison, on revoit automatiquement ses exigences à la baisse. Celle-ci est la moins pire de toutes. J'aurais presque envie de continuer, c'est dire ! Mais j'ai peur quand même : c'est à cause de séries comme celles-là, écrite par des femmes et qui mettent en avant des femmes fortes et indépendantes, que l'on se retrouve avec des Last Man Standing et des How to be a gentleman qui crient à la virilité perdue des hommes à cause de leurs castratrices de femmes. Pitié, écrivez-nous juste de bonnes comédies qui font rire, sans chercher à faire passer des messages ridicules !

What Chance ?

   Difficile de prédire l'avenir de Chelsea étant donné la situation actuelle de NBC. Si elle réussissait à se maintenir au-dessus des 5 millions, elle devrait avoir ses chances mais est-ce vraiment possible ? J'ai comme un gros gros doute. Elle est déjà passée à 4,3 millions face à American Idol...

How ?

Un trailer "amusant", dans le sens où il s'agit d'images provenant du premier pilote, retourné depuis avec la moitié des acteurs qui ont changé ! Pas sûr qu'on ait gagné au change, cela dit.

 

Posté par LullabyBoy à 11:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20 juin 2011

[Saison 2011/2012 - Comédies] 5- Are You There Vodka ?

Avant propos : En attendant la rentrée et les reviews de quelques séries d'été, je vous propose dans les semaines prochaines, quasiment quotidiennement, de découvrir mes classements comédies et dramas des nouveautés à venir... Je vous invite à donner votre avis en commentaires.

19738253

What ?

Inspirée de la jeunesse de la comédienne Chelsea Handler, cette comédie est centrée sur une barmaid dans la vingtaine qui n'a pas pour habitude de mâcher ses mots, surtout quand elle a un coup dans le nez, ce qui arrive presque tous les jours...

Who ?

 Créée par Julie Ann Larson (scénariste sur Dharma & Greg). Avec Laura Prepon (That 70s Show, October Road), Natalie Morales, Angel Laketa Moore...

Where ?

Sur NBC.

When ?

A la mi-saison, quelque part.

Why ?

 Parce qu'après avoir été mauvaise dans October Road (à l'image de la série) et terriblement agaçante dans How I Met Your Mother, Laura Prepon doit prouver qu'elle n'a rien perdu de son talent depuis l'époque de That 70s Show où elle était vraiment bonne. Parce que le genre de la sitcom "girlie" est en voie d'extinction et qu'il en faut encore au moins une digne représentante. Parce que cette héroïne pourrait bien être une convaincante "Barney au féminin". Parce que Chelsea Handler est quand même très drôle, bien que méconnue dans nos contrées européennes. Parce qu'elle est irrévérencieuse et que la série a une petite chance d'être à son image, dans les limites du raisonnable sur un network.

Why Not ?

 Parce que It's Me Chelsea reste une comédie multi-caméra (tournée en public dans des décors en carton-pâte), ce qui donne inévitablement une impression de ringardise ET qui assure un échec au programme puisque seule sur CBS les comédies de ce type fonctionnent vraiment. Parce que cette héroïne pourrait très vite devenir gonflante (Barney n'est pas le héros de How I Met, il y a une raison à cela...) Parce que la galerie de personnages secondaires semble un peu faible et sans visages identifiables.

 How ?

What About You ?

24 mars 2010

How I Met Your Mother [5x 18]

dnes_season4_himym_lily_min

Say Cheese // 8 37o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_205527

   Cet épisode avait a priori tout pour me déplaire et pourtant... L'idée de départ était franchement ridicule : Ted a beau être attachant, il est sacrément idiot parfois. Vous savez, le prototype parfait de l'ami qui embarrasse tout le monde. On n'invite pas une inconnue à l'anniversaire de sa meilleure-amie enfin ! Et surtout pas tous les ans ! Je me suis donc rangé du coté de Lily. Qui voudrait avoir sur ses photos d'anniversaire une inconnue ? C'est très énervant. Je sais bien le penchant de Lily pour l'égoïsme et c'est ce qui la rend si drôle mais là, elle avait parfaitement raison. La petite morale de l'histoire (que Robin était aussi une fille de passage à la base avant de devenir la BFF de Lily) était mignonette.

   Si cette intrigue a vraiment super bien fonctionné, c'est parce que la petite bande était réunie autour de bons dialogues, chacun dans son rôle; ils n'étaient pas statiques derrière leur table au MacLaren's; il est assez rare de voir Lily au centre de l'attention mais quand elle l'est c'est rarement mauvais; et Barney a su se montrer discret via un running-gag léger mais totalement invraisemblable qui avait son charme. Puis c'est toujours sympa de voir Barney et Robin se chamailler, à défaut d'autre chose. Pour une fois, même Marshall était marrant, pas trop lourd. En fait, le gros point noir c'était Ted, celui du présent parce que celui des années fac me fait toujours bien rire. Puis à le voir passer en revue ses conquêtes, on aurait dit qu'il en avait eu limite plus que Barney ! La seule qu'on connaissait déjà dans le lot, c'était Karen. Et ce n'était pas la meilleure ! Et je ne dis pas ça parce que je n'aime pas Laura Prepon. Enfin un peu quand même, si. L'inventaire n'était pas trop saoulant puisqu'inventif. Une petite chose m'a déçu : je m'attendais à ce qu'il y ait deux-trois détails intéressants à relever dans la scène finale qui se passe un an plus tard puisque l'on nous a habitué aux indices mais rien du tout (ou alors je suis passé à coté). Dommage.

vlcsnap_201598


// Bilan // De bonnes répliques, une judicieuse utilisation de tous les personnages, une bonne énergie globale... Oui, cet épisode était très sympa, autant que le précédent, et ça fait du bien.

44069764

19 mars 2009

How I Met Your Mother [4x 17]

dnes_v2_himym_mini_ban

The Front Porch // 9 29o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_187832

   Voilà enfin un épisode vraiment bon de bout en bout ! Tous les personnages ont quelque chose à faire et à dire, et on met particulièrement en avant Lily, ce qui est finalement assez rare. Alyson Hannigan était excellente, surtout quand elle prend sa grosse voix ! C'est bien de montrer une autre facette de sa personnalité pas très glorieuse. Par contre, son magazine ne suffisait pas à cacher le ballon qu'elle a la place du ventre. Mais dans l'ensemble, c'est bien géré (bien que je ne comprenne toujours pas pourquoi ne pas avoir intégré sa grossesse dans la série...). Laura Prepon était de retour et même si son personnage est très antipathique, il était plutôt drôle dans les scènes de "front porch", encore une belle idée au passage. Ted manque terriblement de saveur en revanche mais ce n'est pas nouveau. Même si Robin est à part du reste du groupe, ses passages dans le téléviseur sont excellents, avec une surrenchère réjouissante ! L'accouchement en direct, c'était n'importe quoi mais vraiment très drôle. Mais ce qui m'a le plus fait rire, c'est quand même les délires de Barney et Marshall autour des pyjama suits, des sleeping ties et des night gowns ! L'accoutrement de Marshall + les vannes de Barney = la barre de rire.


// Bilan // Un bon gros délire fort réjouissant que cet épisode !

35064861

13 mars 2009

How I Met Your Mother [4x 16]

dnes_v2_himym_mini_ban

Sorry Bro // 8 68o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_235067

   Bays & Thomas ont trouvé une astuce simple pour ne pas laisser paraître à l'écran les grossesses d'Alyson Hannigan et de Cobie Smulders : elles restent assises derrière une table du McLaren's pendant la totalité de l'épisode ! C'est pas tout à fait vrai car on les voit en flashbacks debout mais bon. L'épisode est centré sur Ted et son ex-petite-amie de l'époque de la fac, Karen. C'est une grosse conne qui s'est souvent foutue de sa gueule et qui se donne des airs de grande bourgeoise super cultivée. Je déteste Laura Prepon depuis October Road, où elle était terriblement mauvaise, plus encore que la série en question elle-même, mais elle était très bien dans 70's Show en revanche. Cette fois, elle n'est ni bonne ni mauvaise. Elle ne m'a pas vraiment fait rire et je déteste déjà son personnage. Je pensais, vu la tournure des événements, qu'elle ne serait là que pour un épisode mais visiblement, elle sera au moins là dans le prochain ! La bonne nouvelle, c'est que ce n'est certainement pas la "mother" vu la façon dont Ted parle d'elle.

   L'autre intrigue de l'épisode, c'est celle de Marshall qui a "forgot his pants". C'était pas hilarant en soi mais ce qui a été fait autour, notamment l'impatience et l'enthousiasme de Barney quand à cette histoire, était bien sympa. Autour de la table, les réactions fusent, les dialogues sont bons et Robin a son heure de gloire lorsque l'on découvre dans quel état ses cachets pour dormir la mettent ! Mais euh sinon, qu'est-ce que le Scooby Gang fait à 02h du mat' au McLaren's alors qu'il n'y a plus aucun autre client ? 


// Bilan // Un épisode sympathique qui vaut plus pour la forme que pour le fond. On a connu plus inventif et plus drôle quand même.

   35064861