29 mars 2010

Grey's Anatomy [6x 18]

dnes_season4_ga_derek_minib

Suicide Is Painless // 11 57o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_376841 vlcsnap_397766

   Saviez-vous que Shonda Rhimes était fans de Lost ? Non ? Eh bien maintenant vous le savez. C'est peut-être pour ça que cet épisode m'a fait penser à la série. Non non, je ne suis pas obsessionnel. Et puis Lost n'a pas inventé le système de flashbacks. N'empêche qu'il y avait cette petite vibe parfois et ça m'a plu. C'était assez étonnant en tous cas ces instants du passé de Owen Hunt lorsqu'il était en Irak. Ca fait deux ans maintenant qu'il est au générique de la série et ce n'est que maintenant qu'on entre, si je puis dire, dans le vif du sujet. On découvre enfin ce qu'il l'a tant traumatisé et ce qui le traumatise encore. Et il y a de quoi. J'ai trouvé toutes ses scènes extrêmement poignantes et particulièrement bien réalisées. Je ne parlerais même pas des musiques qui les accompagnaient, absolument sublimes. La présence de Teddy à ses cotés est aussi un motif de satisfaction. Il y a quelque chose entre ces deux-là qui dépasse l'alchimie. c'est con mais le passage où ils jouent au basket m'a beaucoup ému. Dans le présent, c'est le suicide d'une patiente qui les réunit, ou les désunit d'ailleurs, et je trouve ça toujours bien traité du thème de l'euthanasie. Ce n'est pas si courant, toujours un peu tabou. Curieusement, peut-être moins aux Etats-Unis que chez nous. Comme quoi... En tous cas, cette intrigue médicale était belle et marquante. J'ai bien aimé l'implication de Cristina dans tout ça. Elle était là, patiente, à l'écoute, elle a beaucoup donné et beaucoup appris. Le duo qu'elle forme avec Teddy est vraiment excellent.

   Le reste de l'épisode était sans doute un peu moins fort mais j'y ai trouvé mon compte. Une petite dispute entre Meredith et Derek, ça ne fait pas de mal depuis le temps. C'était court, puisqu'il y a réconciliation à la fin, et ça fait toujours quelque chose de voir ce couple devenu si mature. De la même façon, il y a une belle évolution dans la nouvelle relation qu'entretiennent Derek et Richard. De la bienveillance, un peu d'amitié au fond. Et puis il y a Callie qui n'ose pas dire à Arizona ce qu'elle ressent vis à vis des enfants. Elle en veut, où est le mal ? Il faudra sans doute du temps et de l'écoute pour qu'elles se comprennent sur ce point et que l'une des deux fassent une grosse concession. Mais je suis sûr qu'elles y arriveront, en espérant que Callie ne fasse pas de bêtise avec Mark. Le fait qu'il s'oit occupé avec Teddy maintenant l'empêchera peut-être... Pas de Bailey quasiment cette semaine mais tant pis. Doucement mais sûrement, aux cotés des "historiques", Jackson et April marquent leur territoire.   

vlcsnap_387885 vlcsnap_397355


// Bilan // Un épisode qui m'a beaucoup touché, c'est ce que j'attendais précisément de Grey's Anatomy. La saison 6 est très bonne mais il manquait jusqu'ici peut-être un peu d'émotion, un peu plus de tristesse en fait. Nous y sommes.

44069764


// Bonus // Le titre magnifique qui cloture l'épisode : Abandon Ship de Sorry Kisses.


16 mars 2010

Grey's Anatomy [6x 17]

dnes_season4_ga_meredith_mi

Push // 10 94o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_171408 vlcsnap_191460

   Grey's Anatomy est décidément dans une très bonne vibe en ce moment. Si ça continue comme ça, on tiendra peut-être la meilleure saison depuis la 3ème ! Un vrai tour de force. Je le dis chaque semaine mais ça me paraît important de le souligner encore : au bout de six saisons, réussir à se renouveller n'est pas chose aisée et encore moins réussir à imposer de nouveaux personnages. Bravo à Shonda Rimes et à son équipe de scénaristes. Est-ce un hasard si cet épisode réalisé par Chandra Wilson met aussi bien en avant le personnage de Bailey ? Probablement pas. Je retire tout ce que j'ai pu dire ces derniers temps sur elle, notamment qu'elle n'avait plus sa place au Seattle Grace et qu'elle ferait mieux de rejoindre Addison à Los Angeles. Elle a parfaitement sa place et elle l'a prouvé. J'ai tout adoré de ses apparitions, qu'il s'agisse des scènes comiques avec Callie (le dialogue sur l'épilation était tordant) ou celles plus touchantes où elle avoue qu'elle n'a connu qu'un homme dans sa vie -son ex-mari- et qu'elle ne sait plus du tout y faire. Quant à la dernière scène avec Ben, elle était géniale. Chandra Wilson était toute belle (sa coupe m'empêche de la surnommer encore "mon petit gland") et le baiser passionné m'a renversé sur mon canapé. C'était vraiment génial. Callie avait fort à faire cette semaine dans son nouveau rôle de conseillère matrimoniale puisqu'il lui fallait également guider Mark, incapable d'inviter à dîner une jeune femme correctement. Sa nouvelle proie n'est autre que Teddy, ce qui aurait été innatendu si elle n'avait pas été la seule célibataire du coin, et je suis déjà assez fan de ce potentiel couple. Pas tellement pour ce à quoi il pourrait ressembler en fait mais pour les répercussions qu'il va avoir sur les autres personnages. Ca a déjà commencé avec Lexie, qui craque face à Meredith quand elle se rend compte que c'est bel et bien fini entre elle et Mark. Il est passé à autre chose et il ne cherche vraisemblablement pas à la rendre jalouse. Là encore, c'était simplement génial !

   Moins génial, mais intéressant quand même, c'est le premier gros couac entre Callie et Arizona qui ne restera sans doute pas sans suite. On peut d'ailleurs déjà voir se profiler une séparation et ça me fait chier d'avance tant elles forment un couple stable et mignon. Arizona ne veut pas d'enfants, Callie en rêve. Une problématique éternelle qui ne peut se résoudre à travers un compromis. Ca passe ou ça casse... Pitié, pas un couple étrange Mark/Callie qui tenteraient d'avoir un enfant ensemble sans être ensemble. Je compte sur Arizona pour changer d'avis. Je veux les voir mères, ensemble. Marre que ce genre d'intrigues soient réservées aux séries du câble comme Queer As Folk ou The L Word par le passé. Au niveau des cas médicaux, rien de bien transcendant. Ils passent carrément au second plan et c'est bien mieux comme ça. Il y a trop de personnages pour que l'on perde du temps à se concentrer sur des gens de passage, d'autant qu'on a déjà tout vu. Du coup, ça peut donner l'impression que ceux qui sont traités le sont mal. C'est pas faux. Mais ça ne me dérange pas. Il y en a quand même un dans cet épisode qui a servi de toile de fond pour un nouvel affrontement entre Richard et Derek. Sans doute le duexième d'une longue liste. Ca fait très bizarre de voir les rôles s'inverser mais c'est vraiment intéressant. En prime, on a eu un duo Owen/Meredith peu exploité jusqu'ici plein de promesses. Meredith ne va pas le laisser abîmer le bonheur de sa BFF. Je crois malheureusement qu'elle ne pourra pas faire grand chose à part retarder l'échéance. Je ne les vois pas finir la saison ensemble...    

vlcsnap_190766 vlcsnap_174855


// Bilan // J'ai hésité à décerner quatre étoiles à cet épisode tant je l'ai trouvé bien construit, bien écrit, bien réalisé et bien joué (Eric Dane et Justin Chambers mis à part). Au fond, il n'est pas meilleur que les précédents. Il est dans le même esprit, très efficace. Il manque encore un tout petit quelque chose et ce sera absolument parfait (et je ne parle pas du retour de la Diva bien entendu).

44069764

08 mars 2010

Grey's Anatomy [6x 16]

dnes_season4_ga_christina_m

Perfect Little Accident // 11 83o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_30243 vlcsnap_29863

   Pour oublier le précédent épisode flashback bien mauvais, il fallait un épisode comme celui-là : diablement rythmé et plus efficace qu'efficace ! On aura beau dire tout ce qu'on veut, Grey's Anatomy c'est encore un très bon moment de télévision même après six ans d'âge. Je suis toujours très impressionné par la facilité avec laquelle les scénaristes jonglent entre les personnages. Ils ont tous quelque chose à faire, de plus ou moins important, sauf deux des quatre "nouveaux" internes. On se serait bien passé du grand pas beau dont je ne me souviens même plus du nom. Chacune de ses apparitions est une souffrance pour moi. Je le vomis. Par contre, après April, c'est au tour de Jackson d'avoir enfin une intrigue bien à lui et assez intéressante qui plus est ! On découvre en même temps que ses acolytes qu'il est le petit fils d'un grand chirurgien qui décerne chaque année un prix : le Avery Award. Le parallèle avec Meredith est tout trouvé ! Jackson a-t-il enfin trouvé une alliée ? L'annonce de la présence de ce grand homme réveille évidemment les plus bas instincts de notre Cristina qui compte bien se faire remarquer. Ca tombe bien : on lui offre une chirurgie très risquée et très rare sur un plateau ! Facile ? Oui, un peu beaucoup. D'autant que ça marche. Mais peu importe, ce qui nous passionne avant tout c'est la relation entre Cristina et Teddy qui s'enrichit au fil des épisodes. A tel point que Cristina baisse totalement sa garde et pousse sans le savoir encore Owen dans les bras de Teddy. Je parie que d'ici au Season Finale, ça va coucher grave !

   Ca couche grave aussi chez McSteamy. Forcément, puisqu'il n'est plus avec Lexie et qu'il souffre, il noie sa tristesse dans le sexe. C'est sa méthode, chacun la sienne. Richard, c'est l'alcool. Tout le monde y passe : infirmières, patientes. Le Seattle Grace retrouve comme au bon vieux temps son allure de baisodrome. J'adore ça. Lexie n'est pas en reste puisqu'elle poursuit ses aventures "sans sentiments" avec Alex. Cette idée ne m'avait pas plu au début mais elle a du sens. J'ai littéralement a-do-ré les réflexions de Meredith sur le sujet : "Alex is me Three Years Ago". Cette capacité à rire de soi est assez nouvelle chez elle et ça la rend encore plus sympathique qu'elle ne l'était déjà devenue. Quant au "You heart is in your vagina", j'applaudis des deux mains ! Ca m'a fait beaucoup et c'est exactement de ce genre de répliques dont la série manque depuis quelques temps. Si même ça, ça s'arrange, la série est sauvée ! Bon ok, les téléspectateurs n'ont pas l'air de revenir pour autant... L'affrontement entre Richard et Derek m'a bien plu alors que je n'en attendais pas grand chose. Voir rester Richard à l'hôpital ne me plaisait pas trop dans l'idée mais si c'est pour qu'il se fasse humilier de la sorte, pourquoi pas ! Il ne le mérite pas mais c'est quand même plus intéressant pour nous à regarder que le voir s'enquiller bouteilles sur bouteilles. Dans le même temps, ça permet de renforcer Derek dans sa position de nouveau "chief". Jusqu'ici, il donnait plutôt l'impression d'assurer l'intérim. Maintenant, on y croit davantage. Un dernier mot à l'attention d'Arizona : je l'aime ! Sa scène avec Teddy en début d'épisode m'a beaucoup plu. C'est con, c'est pas grand chose, mais quel rayon de soleil ce petit bout de femme !      

vlcsnap_20613 vlcsnap_53989


// Bilan // Pardonnez-moi la comparaison mais elle est obligatoire : quand on voit ce que Grey's Anatomy est encore capable d'offrir en 6ème saison et quand on voit ce qu'offre Desperate Housewives au même stade, il n'y a pas photo ! 

44069764

15 février 2010

Grey's Anatomy [6x 14]

dnes_season4_ga_meredith_mi

Valentine's Day Massacre // 12 7oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_89271 vlcsnap_88747

   La St Valentin dans Grey's Anatomy, c'est à tous les épisodes. Alors forcément, il fallait trouver un moyen d'évoquer l'amour autrement dans cet épisode "spécial" et les scénaristes ont fait le choix de trois cas médicaux intemement liés qui ont permis d'apprendre à quelques uns de nos chers personnages et surtout à Meredith que tout est une question de choix, qu'il faut savoir oser, grandir et apprendre continuellement. C'est beau ce que je dis, hein ? N'empêche que j'adore ce que Meredith est devenue. Elle a beaucoup de recul sur elle-même, elle fait preuve de beaucoup d'humour aussi, et en cela, les scènes d'introduction et de conclusion m'ont beaucoup plu. Le duo Meredith/Derek est devenu un des plus intéressants de la série et un des plus matures alors qu'ils étaient il y a encore deux ans agaçants comme c'est pas permis ! Beau travail de ce coté-là. Beau travail aussi sur l'amitié entre Callie et Mark qui ne cesse de prendre de l'ampleur. Ca ne rend pas Callie plus sympathique ou plus attachante puisqu'elle l'a toujours été, mais ça sert beaucoup à approfondir Mark en revanche. Le retour de sa fille ne me disait rien de bon mais c'était pas mal du tout finalement. Et c'est bien qu'elle parte à la fin. Callie et Mark parents ? C'eut été trop invraisemblable bien que charmant un temps sans doute. Puis Callie a légérement oublié d'en parler à Arizona sur le coup et c'eut été problématique j'imagine. Si on pouvait laisser Sloan là où elle est maintenant, ce serait bien. Elle reviendra pour l'accouchement de toutes façons, je ne me fais pas d'illusions.

   Le triangle amoureux Cristina/Owen/Teddy se poursuit, avec un peu plus de panache que la semaine dernière et j'ai beaucoup aimé le petit speech de Teddy à la fin. C'était très émouvant, d'autant qu'on le sait tout comme elle et tout comme Owen que ce n'est pas possible : tant qu'elle sera près de lui, elle ne pourra pas s'empêcher de ressentir bien plus que de l'amitié à son égard. Ca finira pas péter... J'en viens à Lexie, à qui la blondeur va à ravir, qui retombe dans les bras d'Alex. Je ne sais pas pourquoi ça m'a plu. Logiquement, ça n'aurait pas dû. Justement parce que ce n'est pas logique. Encore que Lexie a bien fait comprendre qu'elle voulait passer à autre chose. En officialisant les choses avec Alex, elle passerait effectivement à autre chose. Mais bon, à voir. J'ai adoré les quelques scènes de Bailey avec son love interest. Je me rends compte que l'on ne l'a jamais vu comme ça, sauf peut-être dans son épisode de Private Practice avec Sam. Elle a toujours été soit mariée, soit trop occupée par son boulot pour vivre une histoire d'amour passionnée. Espérons que les scénaristes la lui offrent cette fois. Ca la changera et nous aussi ! Encore que du coup elle rentre plus dans le moule des autres personnages et des autres intrigues. Mais elle fera les choses à sa façon évidemment et ça sera drôle et touchant, je n'en doute pas. Un petit mot pour terminer sur le retour de Sarah Drew, que j'adore et que je suis hyper heureux de revoir dans les murs du Seattle Grace. Elle a écopé ici d'une histoire plutôt amusante et légère dans l'ensemble mais je suis sûr que de grandes choses sont prévues la concernant. Elle me fait un peu penser à la Izzie du début. Elle se démarque en tous cas des autres personnages par un petit quelque chose qui fait que je l'adore déjà. C'est une lèche-cul, mais pas façon Cristina. Il faudra juste veiller à ce qu'elle ne pleurniche pas trop. L'autre nouveau qui prend de plus en plus de place, c'est Jackson. Je l'aime bien. Une amitié se profile avec Lexie, qui se transformera en amour tôt ou tard, je suis prêt à le parier. Ca a beau être toujours la même chose, j'ai envie de voir ça. Ca me plait !         

vlcsnap_80872 vlcsnap_77263


// Bilan // Tout roule comme sur des roulettes au Seattle Grace ! Tous les personnages sont parfaitement utilisés. Le sang neuf se mêle parfaitement au sang usé mais pas séché. Il n'y a bien que le retour de la Diva qui pourrait venir tout gâcher... Grey's Anatomy reste une très bonne série. Que les téléspectateurs reviennent bon sang ! 

44069764

08 février 2010

Grey's Anatomy [6x 13]

dnes_season4_ga_christina_m

State Of Love And Trust // 12 55o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_94146 vlcsnap_116256

   Contrairement à une autre série que je ne citerai pas et qui en est aussi à sa 6ème année, Grey's Anatomy évolue toujours, cherche à se renouveler et elle est actuellement en pleine transition. Cette saison ressemble à un laboratoire où l'on teste plein de choses, où l'on avance doucement mais sûrement. Alors il y a forcément quelques ratés parfois mais l'esprit originel de la série est bien là et c'est tout ce qui compte. A ce titre, le départ tant attendu du Chief est vécu comme un soulagement même s'il n'est pas définitif. Je l'imagine mal revenir dans quelques temps mais tout est possible. Derek prend logiquement sa place et ses débuts ne sont pas aussi difficiles que prévu. Il tient à marquer sa différence et surtout à marquer des points auprès de ses amis et collègues. Sa première grande décision est surprenante et peu crédible mais je ne peux que m'en réjouïr : il ré-engage les deux virées de la fusion, dont April (Sarah Drew) qui était le transfert de Mercy West le plus intéressant ! Quand on voit en plus le peu d'intérêt qui est porté aux trois autres, Jackson étant un peu à part, c'est très bien comme ça. Si Reed et Charles pouvaient dégager à la fin de la saison, ce serait parfait ! D'autant que Teddy creuse son trou au Seattle Grace même si elle est encore très dépendante du triangle amoureux qui l'unit à Cristina et Owen. Ca semble partie pour durer et tant mieux puisque c'est excellent. L'animalité d'Owen associée à l'insécurité de Cristina fait encore des miracles. Le petit discours de Cristina à la fin de l'épisode était bouleversant et c'est dans ces moments-là que Grey's marque sa différence : psychologie de comptoir ou non, elle soigne ses personnages à l'extrême et n'oublie jamais leur passé. Ainsi, Cristina évoque à nouveau Burke alors qu'il est partie depuis des lustres et c'est tout simplement... normal ! Pour la partie comédie, les brûlures "sexuelles" aux fesses ont assuré !

   Il était temps d'offrir quelque chose de consistant à Bailey et qui ne ressemble pas de près ou de loin à des larmes. Elle en a trop versé. Shonda Rhimes, à défaut de lui offrir Taye Diggs, offre à Chandra Wilson un partenaire de choix en la personne de Jason Winston George. Bien content de le retrouver après l'arrêt d'Eli Stone où il était très bien. L'intrigue médicale qui leur permet de faire connaissance n'était pas accessoire, elle était même particulièrement terrible et originale (même si Nip/Tuck l'avait déjà fait en plus trash, câble oblige): une patiente se réveille en pleine opération ! La description de ce que cette personne a vécu était d'ailleurs assez traumatisante. C'est, avec la peur de ne jamais se réveiller, une des choses que l'on redoute le plus juste avant d'entrer en salle d'opération. Eh bien ça peut arriver ! Grrrr. Ca fait froid dans le dos. Pour nous redonner un peu de baume au coeur si je puis dire, on nous laisse entendre que Mark pourrait bien revenir vers Lexie après s'être rendu compte qu'il avait réagi comme un sale con. On peut d'ailleurs remercier Callie qui est toujours de bon conseil et dont l'amitié est précieuse. Le duo Mark/Callie est toujours un gros point fort de la série, d'autant qu'Arizona y a trouvé sa place. Celle-ci est de plus en plus souvent associée à Alex, lequel reste une énigme pour moi. Je sais que je ne l'aime pas mais j'ai de plus en plus de mal à savoir pourquoi. Je ne cherche plus à comprendre. Je sais juste que s'il n'était plus là, ça ne me froisserait pas. Un peu comme la Diva qui brille par son absence une fois de plus.   

vlcsnap_101471 vlcsnap_114040


// Bilan // Les scénaristes s'en sortent toujours avec brio pour jongler de personnage en personnage, pour écrire des dialogues tantôt amusants tantôt émouvants et pour introduire de nouvelles têtes sans en avoir l'air. Il y a quand même vraiment beaucoup de monde au Seattle Grace et il faudra tôt ou tard faire du ménage...

44069764


25 janvier 2010

Grey's Anatomy [6x 12]

dnes_season4_ga_derek_minib

I Like You So Much Better When You're Naked // 12 7oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_21517 vlcsnap_28612

   Tiens, Miss -Diva- Heigl a daigné se présenter sur le plateau de Grey's Anatomy cette semaine ! Les scénaristes ont donc dû lui concocter un nouveau retour en urgences et ils n'étaient vraisemblablement pas très inspirés. On ne sait plus quoi penser d'Izzie, si ce n'est qu'elle est devenue totalement dispensable et qu'ils auraient définitivement dû la tuer l'an passé. La dernière fois qu'elle est réapparue, je l'ai détesté. Elle était suffisante, sûre de ses choix, égoïste comme jamais. Cette fois, grâce à un message de Meredith, elle a compris qu'il fallait qu'elle récupère Alex maintenant car il commençait à lui filer sous le nez. Trop tard ? J'ai envie de dire "bien fait". Je n'ai quasiment ressenti aucune empathie à son égard. Elle l'a bien cherché. Je n'ai pas ressenti d'empathie non plus pour Alex mais c'est surtout parce que je ne l'aime pas beaucoup. On comprend malgré tout sa réaction. Visiblement, Izzie se barre à nouveau pour quelques épisodes... Je me demande bien ce qu'on va nous inventer la prochaine fois ! Qu'elle jarte pour de bon ou qu'on la reprenne à l'hôpital, peu m'importe. Mais stop aux va-et-vient ! Dans cette histoire, je trouve ABC et Shonda Rhimes bien gentils vis à vis de Heigl. Avec d'autres acteurs, ça ne se serait pas passé comme ça. La mode étant à la rupture dans Grey's, on en remet une couche concernant Mark et Lexie. Il s'avère que le premier coup de poignard n'était rien à coté du deuxième. J'ai eu beaucoup de peine pour Lexie, plus que pour Mark qui est quand même le mec le plus injuste de la Terre. Sous prétexte que c'est lui le "largué", il avait le droit de coucher avec Addison ? A travers tout cela, Mark a gagné en profondeur mais il reste un sale con.

    En parlant de sale con, Derek a encore fait très fort ! L'opération déstruction continue et je me demande de plus en plus s'il ferait un bon chef... Il a les dents qui rayent le parquet et aider Richard est finalement le cadet de ses soucis. Il veut sa place et c'est tout ce qui l'intéresse. C'est intéressant tout ça, le gendre idéal n'est plus et je l'apprécie bien plus comme ça. Sa relation avec Meredith est de plus en plus saine et de plus en plus adulte. C'est une grande satisfaction après tant d'années d'indécision. Je me demande quand même si le couple tiendra le coup après la nomatination de Derek qui approche. Car l'excellente nouvelle de cet épisode, c'est que l'intrigue de l'alcoolisme de Richard avance puisqu'on le dénonce et il ne devrait donc pas rester chef encore longtemps. J'espère qu'un nouveau rebondissement n'empêchera pas l'inéluctable. Du coté du triangle amoureux Cristina/Teddy/Owen, la déception est de mise et l'incompréhension aussi. On avait peut-être notre quota de ruptures pour la semaine, je ne sais pas. Mais je pensais que qaund Owen apprendrait la "trahison" de Cristina, il lui en voudrait à mort et se jetterait éventuellement dans les bras de Teddy. C'est tout l'inverse qui s'est passé. C'est surprenant mais beaucoup moins épique. Le couple le plus mignon et stable de la série actuellement, à savoir Callie et Arizona, doit se contenter d'une petite storyline comique à base de varicelle. C'est léger, ça passe bien. Un petit mot pour finir au sujet de Bailey : elle a encore pleurniché mais sa courte scène avec Derek était quand même très forte. Elle n'a plus du tout confiance en Richard, pour elle il est déjà parti depuis longtemps. C'est triste et c'est une bonne raison de quitter le Seattle Grace pour L.A... Non, je n'en démordrais pas !          

vlcsnap_33345 vlcsnap_23912


// Bilan // Mon problème avec cet épisode, c'est qu'il ne va globalement pas dans le sens que je souhaite au niveau de certaines intrigues. Je suis donc forcément déçu. Mais au-delà de ça, ce n'est pas mauvais du tout.

44069764

17 janvier 2010

Grey's Anatomy [6x 11]

dnes_season4_ga_christina_m

Blink // 12 78o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_70378 vlcsnap_75163

   J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver nos amis du Seattle Grace, d'autant que leur absence m'a semblé très longue, mais il faut reconnaître que cet épisode aurait pu être bien meilleur. Autant le fait qu'il y ait actuellement beaucoup de personnages peut donner du rythme et multiplier les possibilités, autant il est compliqué d'offrir à chacun le temps d'antenne qu'il mérite. Je pense par exemple à Addison qui, crossover oblige, est de retour mais ses scènes sont peu nombreuses et ne font pas avancer grand chose. Je crois qu'il aurait été plus judicieux de ne pas la faire apparaître dans Grey's Anatomy et se contenter de la venue de Mark à l'Oceanside. On aurait ainsi pu passer plus de temps avec la fille de Sloane que l'on nous a imposé trop vite et qui reste finalement une inconnue puisque ni à l'épisode précédent ni dans celui-ci, elle ne nous est présentée. On sait vaguement qu'elle est idiote et qu'elle ne donne pas spécialement envie de faire plus ample connaissance. On comprend assez bien le sentiment de Lexie pour le coup, qui se sent de trop. Nous aussi. Et puis je suis désolé mais Eric Dane et Leven Tamblin ne sont pas très convaincants, surtout dans une relation père-fille qui semble plus incestueuse qu'autre chose à l'écran ! Si le but des scénaristes était simplement de faire rompre Mark et Lexie, on peut dire qu'ils ont réussi leur coup. Tout allait trop bien pour tout le monde, il fallait que ça bouge.

   Ca bouge aussi au niveau du triangle amoureux Cristina/Owen/Teddy et la tournure que prennent les événements me plaît. J'avoue que c'est en grande partie parce que Kim Raver est bien partie pour rester ! Et puis franchement, cette Teddy est géniale ! La scène de l'opération où elle ne bouge pas le petit-doigt pour laisser Cristina faire ses preuves était très forte. La dispute qui en a découlé avec Owen un peu moins, c'était très convenu. Toujours est-il que l'alchimie est là, de tous les cotés, à la fois avec Sandra Oh et avec Kevin McKidd et je trouve ça très fort de réussir à imposer aussi rapidement un nouveau personnage. Mais Grey's est très forte pour ça. La même chose s'était produite avec Callie en son temps et plus récémment avec Arizona. Plus ça va et plus les personnages historiques me semblent dépassés. Le cas Alex est épineux car il je l'aime et je le déteste à la fois. Cette semaine, je l'ai détesté. On a beau comprendre sa détresse, Meredith a raison quand elle dit qu'il ne grandira jamais. J'étais content qu'il ne saute pas dans les bras de Reed (qui est un personnage que j'ai encore du mal à accepter) mais j'étais déjà moins content de le voir sauter dans ceux de Lexie, et la scène sur le lit n'était pas inspirée du tout en plus. On peut même dire qu'elle était très facile, avec la dose d'alcool qui aide un peu trop souvent à changer les choses dans la série. A voir si les répercussions de ce dérapage seront à la hauteur. Mais entre nous, si Izzie pouvait rester là où elle est, ça m'arrangerait ! Pas vous ?

   Au niveau des historiettes de l'épisode, je dois d'abord dire que j'étais ravi de retrouver Cynthia Stevenson ! Je l'adore depuis longtemps et elle me manquait. Et ce n'est pas sa présence dans Surviving Suburbia qui a pu me contenter !!! Son rôle de patiente méga-chiante et très indécise lui allait à la perfection. D'autres bons moments de comédie nous ont été offerts par le duo Miranda/Derek, toujours aussi efficace. Derrière l'humour reste quand même un vrai problème : que faire de Bailey ? Je ne la vois tomber dans aucun bras familiers, il va donc falloir lui dégôter un peu de chair fraîche. Ce serait sympa qu'elle tombe amoureuse d'un patient. Ca n'est pas arrivé si souvent dans la série qui plus est. Et puis l'absentéisme et l'alcoolisme du Chief ont été au centre des préocccupations de Meredith et Derek. On ne peut pas dire que ce soit passionnant mais c'est une bonne planque pour les personnages. J'aimerai autant que tout cela s'achève vite, avec un départ en fanfare de Richard, mais je perds patience... Sinon, terminer l'épisode sur Cosmic Love de Florence + The Machine, c'est juste trop bon !      

vlcsnap_86543 vlcsnap_68043


// Bilan // Reprise moyenne pour Grey's Anatomy. On sent une véritable volonté de bousculer l'ordre établi mais le mécanisme est trop visible et pas toujours inspiré. De plus, la partie crossover est plus que dispensable. Malgré tout, le plaisir de suivre tous ces personnages, des plus anciens aux petits nouveaux, est intact.

44069764

23 novembre 2009

Grey's Anatomy [6x 10]

dnes_season4_ga_meredith_mi

Holidaze // 14 o7o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_69823 vlcsnap_72103

   C'est Thanksgiving, et Noel, et le Jour de l'An avant l'heure, cette semaine dans Grey's Anatomy ! Pourquoi ? Parce que la série ne reviendra que le 14 Janvier. Belle idée donc que de caser ces trois fêtes en 42 minutes. Cela donne presque envie d'y être ! Pour l'occasion, la neige et les bons sentiments qui l'accompagne sont de sortie. Les musiques niaises aussi. Elles sont omniprésentes mais elles participent à l'ambiance. Et puis un Silent Night interprété par Sara Ramirez, c'est quand même la classe ! (Saviez-vous que l'actrice avait remporté un Tony Award en 2005 ?). L'épisode se concentre autour de quatres intrigues principales, parfaitement menées !

   Bonté divine ! La première des quatre intrigues est presque surprenante puisqu'elle est dédiée à Bailey, que les scénaristes n'avaient pas tellement gâtée ces derniers temps. Elle a encore pleuré, bien entendu, mais elle a surtout été plus émouvante que jamais (non, ce n'est pas vrai, elle a déjà été au moins aussi émouvante). Son père vient lui rendre une visite surprise à Seattle car il a entendu dire qu'elle avait demandé le divorce et ça, il ne peut l'accepter. Le fait qu'elle ne l'ait pas mis au courant combiné au fait qu'il trouve aberrant qu'elle puisse privilégier sa carrière à sa vie de famille, va créer une belle engueulade en plein repas de noël. Une fois de plus, Chandra Wilson a offert une prestation bouleversante. Même si je sais bien que ce ne sont que des rumeurs, le départ définitif de Bailey pour Los Angeles me paraît de plus en plus logique. Elle est dans une impasse. Elle a besoin de changer d'air, de prendre du temps pour elle et ce n'est certainement pas au Seattle Grace qu'elle pourra le faire...

   La seconde intrigue phare de l'épisode est celle qui unit le nouveau triangle amoureux composé de Cristina, Owen et Teddy. Je les aime beaucoup tous les trois et mon coeur balance au moins autant que les leurs. D'un coté, j'ai toujours bien aimé le couple formé par Cristina et Owen, d'autant que Sandra Oh et Kevin McKidd possèdent une belle alchimie. Le problème, c'est que je ne vois pas bien où leur histoire peur les mener. Maintenant qu'ils ont vaincu leurs difficultés, ils sont moins intéressants. D'un autre coté, on a eu la preuve dans cet épisode que Owen et Teddy avaient aussi quelque chose de très fort qui les liait et en fan de Kim Raver, je ne peux pas me résoudre à son éventuel départ. Il faut donc que Teddy réussisse à faire changer d'avis Owen. Je les veux ensemble, pendant que Cristina fricotera avec Jackson !

   La troisième storyline est très innatendue puisque Mark découvre qu'il a une fille de dix-huit ans. Rien que ça ! C'est le genre de révélations peu crédibles dont je ne suis pas friand mais ici, ça passe étonnamment bien. Et puis ce n'est tellement pas étonnant de la part de Mark... Le problème dans tout ça, c'est qu'on nous impose cette fille sans véritablement nous la présenter. Elle a l'air idiote mais pas méchante. C'est tout ce que l'on peut en dire pour le moment. Et elle est enceinte aussi. Autant dire que le décor du prochain crossover Grey's Anatomy/Private Practice prévu pour Janvier est planté. Au milieu de tout ça, Lexie semble dépassée par les événements mais on ne lui offre pas tellement le temps de s'exprimer. C'est un peu dommage mais compréhensible vu le format de l'épisode. On y reviendra.

   La quatrième et dernière intrigue de l'épisode est la suite directe du cliffhanger de l'épisode précédent, à savoir que le Chief est devenu un alcoolique notoire. L'expertise de Thatcher vient le confirmer à Meredith, qui ne semble pas avoir régler toutes ses "Daddy Issues" d'ailleurs. En réalité, l'histoire est presque plus centrée sur Meredith qui a du mal à accepter la vérité en face que sur Richard qui s'enfonce petit à petit. C'est là l'intérêt véritable de cette histoire. La porte de sortie est maintenant toute trouvée pour Richard, et son successeur aussi. Derek se fait très discret depuis qu'il a été "renvoyé" de l'hôpital mais il saura sortir de l'ombre le moment venu. J'ai hâte qu'on en arrive là mais je crains que les scénaristes ne fassent encore traîner les choses...

   A ces quatres intrigues principales viennent se greffer des cas médicaux plus ou moins passionnants qui se terminent bien pour rester dans la thématique des fêtes de fin d'année et du bonheur qui est censé tous nous envahir.    

vlcsnap_74389 vlcsnap_76880


// Bilan // J'aurai adoré que cet épisode de fin d'année soit un huit-clos chez Meredith avec tous les personnages qui affrontent leurs problèmes en même temps et ensemble. Au lieu de ça, les scénaristes ont opté pour une narration plus classique mais avec une petite touche d'originalité qui fait toute la différence. La première partie de la saison 6 de Grey's s'achève et je suis ravi de vous annoncer que la série tient toujours la route qualitativement parlant. A priori, elle a encore de belles années devant elle ! Avec beaucoup d'avance, Joyeux Noël à tous !

44069764

15 novembre 2009

Grey's Anatomy [6x 09]

dnes_season4_ga_izzie_minib

New History // 14 87o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_102760 vlcsnap_105690

   Alors là, je crois que le Seattle Grace est au maximum de sa capacité ! J'ai même eu l'impression qu'il y avait plus de médecins dans cet hôpital que de patients ! Tous les personnages sont apparus, sans exception, même le barman que l'on avait plus vu depuis des lustres, mais seuls quelques-uns ont eu la chance d'avoir une vraie intrigue. Cet épisode marquait d'abord le retour de Meredith après son repos forcé. On ne peut pas dire qu'elle ait été mise à l'honneur, certes, mais elle était là, à l'écoute de ses amis. Derek n'était pas très présent non plus. Il faut dire qu'il est censé ne plus travailler à l'hôpital, du moins c'est ainsi que ça aurait dû se passer mais le chief ne dit rien. On aurait quand même pû nous donner deux-trois explications là-dessus même si on se doutait bien que son renvoi était impossible. L'autre comeback de l'épisode, c'est celui de Mme Diva Heigl, de retour après le tournage de son film réalisé par Greg Berlanti, Life As We Know It. Autant sa disparition soudaine après son renvoi ne m'avait pas paru complètement farfelue, autant son retour est très mal géré. On sent que les pauvres scènaristes de la série ne savent pas quoi inventer pour justifier les allers et retours d'Izzie. Au-delà du fait qu'il est parfaitement invraisemblable que dans son état elle tienne encore debout, son changement de personnalité, virant carrément à l'égoïsme pur et dur et à la bêtise, n'est pas très crédible. Izzie n'a jamais été comme ça et je ne crois pas que les épreuves qu'elle a récemment vécues le justifie. Son comportement vis à vis d'Alex est particulièrement incompréhensible, ça ne lui ressemble absolument pas. L'impression que ça donne, c'est qu'on veut nous faire détester Izzie afin qu'elle nous manque moins le jour où elle partira définitivement. Et ce jour n'est sans doute plus très éloigné. D'ici là, elle se sera certainement excusée mais le mal sera fait. Je le dis très clairement pour ma part : elle ne me manquera pas ! L'intrigue qu'elle a apportée autour de son ancien professeur devenu son mentor (interprété par Joel Grey, le sosie de Ron Rifkin) n'était qu'un prétexte bidon pour qu'elle revienne.

   Troisième retour, et pas des moindres pour moi qui suit fan de Loretta Devine, : celui de la femme de Richard, Adele ! Je l'adore. Elle a encore fait rouler ses gros yeux et a accusé Bailey d'avoir une liaison avec son mari ! C'était surréaliste mais très très drôle. Je pense notamment à la scène où Bailey demande à Lexie et Reed si elles couchent avec Richard. Le concept de Bailey en tant que "work wife" était pas mal non plus et très juste finalement. Ces scènes amusantes aboutissent tout de même sur quelque chose de consistant pour la suite : Richard est devenu alcoolique ! Voilà ce qui le distrait depuis quelques temps. On pousse le vice en nous montrant que l'information nous a déjà été dévoilée depuis un moment sans que l'on s'en rende compte. Bien joué ! La suite des événements, on la connaît : Meredith va se charger de le remettre sur pied, avec un joli parallèle sur Thatcher, son père, et Richard finira certainement par enfin démissioner ! J'ai hâte qu'on en arrive là... Malgré la fusion et les restrictions budgétaires, le Seattle Grace a visiblement encore les moyens de se payer un nouveau chirurgien et ma foi tant mieux puisqu'il est campé par la divine Kim Raver, que j'aime d'amour depuis des années. Son personnage, Teddy Altman, est étroitement lié à Owen Hunt puisqu'ils ont travaillé ensemble pendant la guerre. Forcément, il y a eu un début d'histoire d'amour entre eux et cela va foutre la merde dans le couple Owen-Cristina et j'avoue que je m'en réjouis. Là encore, on imagine assez ce qui va se passer dans les prochains épisodes mais je ne demande qu'à être surpris ! Tout ce que j'espère, c'est que Kim Raver va rester dans Grey's au-delà de l'arc prévu. Elle est le parfait ajout. D'ailleurs, la scène où Teddy est à la cafétéria avec Mark, Owen et Arizona m'a beaucoup plu. On avait l'impression qu'ils formaient déjà un groupe soudé, l'avenir de la série...   

vlcsnap_95224 vlcsnap_91566


// Bilan // En résumé, hormis le retour d'Izzie qui est très mal géré, on obtient à nouveau un bon épisode de Grey's Anatomy, très dense, marqué par l'arrivée de Kim Raver et le retour de Loretta Devine. La série n'est définitivement pas morte : elle est plus vivante que jamais !

44069764

12 janvier 2009

Lipstick Jungle [2x 13]

dnes_v2_lipstick_mini_ban

Chapter Twenty : La Vie En Pose (Series Finale) // 4 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars2


vlcsnap_189021

   Hum. Je sais que ça fait très chic les titres d'épisodes en français. Encore faut-il que ça ait un sens. Et là, hormis le jeu de mot évident, ça ne veut rien dire et je ne vois pas le rapport avec l'épisode. Bref. On ne peut pas dire que Lipstick Jungle se termine sur une note positive, comme je l'espérais. C'est un épisode tout à fait à l'image de la série : relativement ennuyeux et sans relief. Les fiançailles de Victory et Joe sont prétexte à réunir Kirby et Nico pour un happy ending bien mérité. Voilà un couple qui m'aura beaucoup plu et ça fait bien longtemps que ça ne m'était plus arrivé de fondre pour un couple fictif. Ca va bien quand on a 12 ans et que l'on trouve que Dawson et Joey sont faits pour être ensemble (j'ai bien dis Dawson et Joey !!!) mais arrivé à un certain âge, on calme ses ardeurs. J'ai retrouvé un peu de mon adolescence avec Nico et Kirby ! En saison 1, leurs scènes étaient surtout torrides. En saison 2, elles étaient tendres et émouvantes, qu'ils soient ensemble ou séparés. Nico était un personnage vraiment très intéressant et c'est la seule chose que je regretterais de la série. Le fait que j'adore Kim Raver a certainement dû jouer dans mon appréciation mais quand même, elle s'est vite révélée être la vraie star du show, faisant beaucoup d'ombre à Brooke Shields et Lindsay Price. Ses dernières intrigues en date n'étaient pas toujours très inspirées mais rien que le fait que ça en soit elle la protagoniste suffisait à faire passer la pilule.

   On ne peut malheureusement pas en dire autant de Wendy et Victory. A la base, la relation de Wendy avec son mari était mignonne, assez réaliste et simple. Mais comme à l'écran ce genre d'histoire est ennuyeux, il fallait bien compliquer les choses. Alors Shane est devenu une ordure en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, il a fait sa crise, il a foutu le bordel, et il est redevenu tout gentil une fois son caprice assouvi. Au début de l'épisode, il ose quand même dire à Wendy "Non mais si tu veux, je ne pars pas". Maintenant que tu as le nez dans tes valises, c'est peut-être un peu tard pour le proposer non ? Puis tu nous as quand même fait chier pendant 3 épisodes avec ça alors va-t-en ! Et il est parti. Loin des yeux loin du coeur ? On ne le saura jamais. Mis à part ça, les histoires de boulot de Wendy n'ont jamais été intéressantes et sa relation avec sa fille, en revanche, était assez bien retranscrite bien que caricaturale.

   Le gros problème de Vic porte un prénom et un nom qui me hérissent le poil : Joe Bennett. Imbuvable dès le pilote, il n'a jamais cessé de l'être, sauf peut-être dans ce dernier épisode où il n'est que gentillesse et sourire. Trop louche pour être honnête. Leur relation n'a jamais cessé de tourner en rond et en 20 épisodes, ça relève de l'exploit ! Il n'y a que quand Vic était avec Rodrigo que j'appréciais un tant soit peu ses storylines. Et ça n'a pas duré longtemps puisque Joe est venu tout gâcher ! Je n'ai guère plus été emballé par les histoires autour de sa maison de coûture, d'autant que le personnage était souvent excessif dans son travail, ça en devenait agaçant.

vlcsnap_181012


// Bilan // C'est de manière très kitsch que Lipstick Jungle se termine (une ribambelle d'images "marquantes" de la série sur fond de soupe pop). Souvent comparée à Sex & The City, elle ne lui ressemble en réalité en rien. Des personnages à peine attachants, des histoires déjà vues et revues, une réalisation passe-partout, des interprétes convaincues mais pas convaincantes (Kim Raver mise à part évidemment), des dialogues sans relief et un sens de la subtilité absolument inexistant. C'est une série qui fait passer le temps, "qui se regarde" comme on dit. Elle remplacera avec brio les téléfilms de l'après-midi sur TF1. Mais ça ne va pas au-delà.

    

Posté par LullabyBoy à 15:34 - - Permalien [#]
Tags : , , ,