25 janvier 2010

Private Practice [3x 12]

dnes_season4_private_miniba

Best Laid Plans // 9 64o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_115726

   Je crois que Naomi est le personnage le plus agaçant de la télévision américaine. Elle représente à peu près tout ce que je déteste et c'est en même temps ce qui fait son originalité. On voit peu de personnages avec de telles convictions, malgré l'Amérique puritaine. On préfère ne pas parler des sujets qui fâchent plutôt que de les aborder et ainsi devoir les assumer. Je suis content que Private Practice ose parler d'avortement aussi librement et sans donner de leçon, sans dire qu'il faut choisir telle ou telle voie. A ce titre, Addison est la voix de la sagesse et son petit speech à Maya était simplement beau. Au final, Maya choisit de garder son bébé et c'est presque décevant puisque j'aurai aimé que pour une fois, on nous montre un personnage qui prend la décision d'avorter et qui va jusqu'au bout. Peut-être était-ce trop demander, peut-être était-ce purement stratégique ? Maya enceinte, Naomi et Sam grands parents, c'est une perspective d'avenir assez alléchante. Pour en revenir à Naomi, son attitude était d'abord étonnante, quand on connaît ses convictions, puis insupportable car elle a fait preuve d'un égoïsme monstre. Le sujet n'était plus la grossesse de sa fille mais sa difficulté à elle à l'accepter. Sam a été beaucoup plus modéré pour contrebalancer. Emotionnellement, c'était très fort. Naomi n'en ressort pas grandie mais c'est une cause perdue de toute façon...

   Les autres intrigues étaient beaucoup moins passionnantes, notamment le cas médical qui occupait Pete et Fife. Ce dernier m'énerve plus qu'il ne m'amuse et Pete me laisse toujours indifférent. Les scènes de Violet avec l'homme veuf qu'elle tente de psychanalyser dans une salle d'attente étaient plus réussies. Le point de départ était un peu poussif mais la conclusion, bien qu'on la sentait venir à trois kilomètres, était belle et importante. Violet est peut-être prête à renouer avec Lucas maintenant. Elle franchit une nouvelle étape dans sa guérison. Possible que Charlotte l'aide d'ailleurs puisqu'elles deviennent colocataires ! C'est une idée excitante mais je crains que ça ne dure que quelques épisodes, sans être exploité à fond. C'est dommage que l'on ne passe pas plus de temps avec les personnages en dehors des murs de l'Oceanside. C'est là qu'ils sont les plus touchants. Au fait, Cooper est officiellement devenu un gros con. Shonda Rhimes a un gros problème avec les hommes de ses séries en ce moment. Dire qu'il a lâché Charlotte pour un "petit" mensonge au sujet de quelque chose qui s'est passé des années auparavant... Il faudrait peut-être qu'un de ses collègues lui dise qu'il agit n'importe comment là ! Pout terminer, Dell s'occupe d'une patiente campée par l'excellente Melissa McCarthy (Gilmore Girls, Samantha Who?). Elle refuse de prendre des anti-douleurs alors qu'elle est sur le point d'accoucher. Forcément, elle crie beaucoup et fait passer un sale quart d'heure à notre sage-femme préférée. Amusant !

vlcsnap_117888


// Bilan // Private Practice prend des risques en rendant certains de ses personnages plus antipathiques que jamais. Original mais pas totalement convaincant.

   


18 janvier 2010

Private Practice [3x 11]

dnes_season4_private_miniba

Another Second Chance // 10 96o ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_34695 vlcsnap_54958

   J'ai beau avoir beaucoup de tendresse pour Private Practice, je reconnais qu'elle n'a jamais été à la hauteur de Grey's Anatomy. Une fois n'est pas coutume, c'est Private Practice qui a été meilleure, pas seulement grâce au crossover mais grâce à un ensemble d'intrigues qui, liées les unes aux autres, ont formé un tout parfait, à la fois drôle et bouleversant. Je ne pensais pas dire ça mais la venue de Mc Steamy à L.A. a été très bien gérée et, comme en début de saison avec Bailey, on en appris plus sur lui en un épisode de Private qu'en une saison de Grey's. Dans cette dernière, depuis qu'Addison est partie, il se contente d'être l'atout-charme et il est souvent lié à une intrigue légère. On lui a offert ici plus de profondeur, ce qui ne l'a pas empêché non plus de jouer son rôle habituel de dragueur et de "détendeur" d'atmosphère. Je ne m'attendais pas à ce qu'il tombe dans les bras d'Addison, je pensais innocemment que son cas se concentrerait uniquement sur la grossesse difficile de sa fille. A ce propos, même si j'ai toujours beaucoup de mal à y croire et que j'estime que Sloan aurait mérité un portrait digne de ce nom, c'était très émouvant. L'alchimie entre Eric Dane et Kate Walsh est toujours très forte que ce soit dans les scènes drôles et sexys ou les scènes plus profondes. La dernière, dans le lit d'Addie, était d'ailleurs géniale. Même si un déménagement de Mark à L.A. a été longuement évoqué, tout rentrera dans l'ordre dès le prochain épisode : elle sera toujours célibataire, avec son petit chat, et il sera toujours amoureux de Lexie, prêt à la reconquérir j'imagine. Cette parenthèse ensoleillée et charnelle était bien sympathique !

   Tous les personnages ont eu leur petite intrigue et c'est sans doute celle de Dell et de sa fille qui m'a le plus touché. On pourra bien dire que c'était tire-larmes et assez facile, je me suis laissé prendre au jeu et j'assume complètement. Et au-delà de ça, je suis content que le personnage retrouve de l'intérêt. Maintenant, c'est moins classe je sais, mais j'aimerais bien qu'il saute Naomi ! En même temps, quand celle-ci va apprendre ce qui arrive à sa fille, elle aura sans doute mieux à faire ! Cette intrigue qui se profile n'est pas particulièrement enthousiasmante car Naomi et Sam risquent d'être agaçants au possible mais je suis quand même curieux de voir ce que ça peut donner. Et puis Sam est amoureux d'Addison maintenant, je crois que c'est clair ! Je passerais sur Pete, lié à Dell. Toujours du mal avec lui mais son court affrontement avec Mark était marrant. Pour ne pas changer, Cooper et Charlotte ont passé leur temps à s'engueuler mais c'est à chaque fois un peu plus dur que la fois précédente. Ils se sont vraiment jetés des horreurs à la gueule, c'était à la fois terrible et drôle. Même si je les adorais ensemble, je crois que Cooper a pris provisoirement la bonne décision. Si Mark était resté plus longtemps, il se serait sûrement jeté sur Charlotte et elle n'aurait pas dit non. A garder pour un prochain crossover moi j'dis ! Last but not least, Violet a eu droit à son petit cas médical de la semaine, au départ en combo avec Cooper mais il a vite été effacé de l'intrigue et c'était bien mieux comme ça. Les éternels affrontements entre médecins me fatiguent. Là encore, l'émotion était de mise. J'ai beaucoup aimé. Molly Price était parfaite.   

vlcsnap_50699 vlcsnap_50777


// Bilan // Le meilleur épisode de Private Practice à ce jour ? Le précédent était déjà de haute-volée mais celui-ci a battu tous les records ! En réalité, il était au niveau d'un bon (mais pas excellent) épisode de Grey's Anatomy mais cela reste une grande satisfaction ! 

06 décembre 2009

Private Practice [3x 09 & 3x 10]

dnes_season4_private_miniba

The Parent Trap // Blowups // 9 21o ooo tlsp.

44030376 // 44030378


vlcsnap_100051

   Double dose de Private Practice cette semaine. J'avais peur que ça fasse un peu beaucoup mais le deuxième épisode était tellement bon, sans doute le meilleur de la série jusqu'ici, que je n'ai pas trouvé le temps long une seule seconde. L'excellente nouvelle d'abord, c'est qu'Addison est redevenue l'héroïne de sa propre série, permettant ainsi à Kate Walsh de délivrer une prestation absolument remarquable. Et puis, même si cette remarque est superficielle, elle était plus belle que jamais. Divine ! Même dans un gros pull et un vieux jean, elle a la classe d'ailleurs. C'est dire. L'arrivée du père d'Addison, "The Captain", était une très bonne idée mais les scénaristes ont trop voulu jouer la carte de suspense en ne nous révélant qu'au bout du 3ème épisode quelles étaient ses véritables intentions. Du coup, en attendant, on l'a fait coucher avec Violet. Cela a mis Addison hors d'elle, évidemment, mais ça sonnait un peu faux par moments dans le sens où elle-même ne se gène pas pour embrasser (et sans doute bientôt coucher) avec l'ex-mari de sa meilleure-amie. Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! Mais elle était plus énervée contre son père que contre Violet jusqu'à ce que sa mère débarque à Los Angeles et complique sacrément l'équation. On apprend avec autant de stupéfaction qu'Addison que sa mère est lesbienne, qu'elle aime la même femme depuis plus de 20 ans et que son mariage n'est finalement qu'une grosse erreur qu'elle a traîné comme un boulet pendant tout ce temps pour ses enfants. Il y a de quoi être secouée et Addison va toucher le fond. Une des scènes avec sa mère (interprétée par JoBeth Williams, Emmyawardisée et on comprend vite pourquoi) était parfaitement déchirante, incroyable de justesse. Au final, on a appris énormément sur Addison et sa grande famille au cours de ces deux épisodes et c'était passionnant.

   Plus en retrait, les autres personnages ne se sont pas pour autant éclipsés. Le premier épisode, décidément très familial, nous a permis de retrouver la fille de Naomi et Sam qui avait disparue de la circulation. La voilà qui séche les cours, qui organise des fêtes et surtout, qui embrasse un garçon ! Naomi, la mère-la-pudeur en chef, sort de ses gonds de manière pratiquement ridicule mais en même temps assez amusante et passe plus tard le relais à Sam qui a bien du mal, lui aussi, à voir sa fifille grandir. Je pense que cette intrigue ne fait que commencer... Charlotte et Cooper continuent de s'engueuler joyeusement avec des cas médicaux en toile de fond. Et puis dans le deuxième épisode, Dell a enfin eu son heure de gloire. Heather a replongé dans la drogue, comme tout le monde s'y attendait -sauf lui- et a carrément fait péter leur maison, laissant la petite Betsey bien amochée. La scène de l'explosion m'a fait sursauter tant c'était innatendu. Grièvement brûlée, Heather finira par mourir dans d'atroces souffrances. J'avais beau la détester pour tout ce qu'elle représentait, il m'a été impossible de ne pas ressentir de la peine pour elle. La prestation de Chris Lowell était très bonne, preuve que c'est possible quand on lui offre la matière adéquate. Dire qu'il était l'atout "sexy" et légéreté au tout début de la série... Il serait temps que ce Dell là fasse son retour maintenant que son drame -qui dure depuis deux ans- est terminé. Enfin, ça prendra forcément un peu de temps...

vlcsnap_54643  vlcsnap_75433


// Bilan // Les scénaristes de Private Practice n'ont jamais été aussi inspirés, mettant un peu de coté les cas médicaux plombants pour se tourner vers le développement des personnages, en particulier Addison et Dell, bouleversants.

24 novembre 2009

Private Practice [3x 08]

dnes_season4_private_miniba

Sins Of The Father // 8 93o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_155529

   Depuis l'épisode précédent, les scénaristes de Private Practice se sont visiblement souvenus que la série possédait une héroïne, et pas des moindres, et qu'il serait peut-être bon de l'utiliser. Ont-ils pour autant opter pour une bonne intrigue ? Difficile à dire pour le moment. Le père d'Addison, dont on a souvent entendu parler mais que l'on n'avait jamais vu, débarque à Los Angeles, apparement sans raison particulière, juste pour le plaisir de voir sa fille. Qui y a cru ? Même s'il n'a pas encore dévoilé les véritables motivations de sa venue, elles existent forcément et ça n'a pas intérêt à être d'ordre médical. On a déjà eu Archie la saison dernière et ce n'était pas fameux ! Je ne vais pas dire que c'est un plaisir de retrouver Stephen Collins, le révérend Camden de 7 à la Maison, mais disons que c'est agréable de le voir dans un rôle opposé puisque le père d'Addison est un coureur de jupons et c'est bien là tout le problème : il est toujours marié et il a souvent demandé à sa fille de cacher ses infidélités à sa mère. Tout à coup, on en comprend un peu plus sur la fragilité d'Addison et ses problèmes d'ordre relationnels : ses parents ne l'ont vraiment pas aidée. Kate Walsh était au top, particulièrement acerbe et peu souriante, prête à faire payer à son père toutes ces années de souffrance. Reste à savoir maintenant comment les choses vont se dérouler et quelle place va avoir Mme Montgomery dans tout ça.

   Comme il est désormais de coutume de temps en temps, on revient sur un cas "médical" passé, datant ici de la saison 2, en l'occurence celui d'un père qui a kidnappé son fils afin de le préserver des coups de son beau-père. Ils sont toujours en fuite mais la mère du gamin a retrouvé la trace de Coop' et  lui demande des comptes. Je vous passe les détails : Coop' va se retrouver en prison et va demander à Charlotte son aide alors qu'il est dans l'illégalité la plus totale. Ce qui nous intéresse le plus est évidemment la relation Cooper/Charlotte qui va recevoir un nouveau coup dans la tronche. Cela commence à faire beaucoup et je me dis qu'ils ne finiront pas la saison ensemble. As usual, Kadee Strickland a délivré une très bonne prestation, Paul Adelstein s'est pas mal débrouillé non plus. Emballé c'est pesé ! L'intrigue médicale qui réunit le Dr Fife, Naomi et Pete n'est pas des plus passionnantes et je n'ai même pas réussi à ressentir une quelconque émotion. Toutes ces histoires qui se ressemblent me lassent. Par contre, aussi surprenant que cela puisse paraître, j'ai plutôt aimé la manière dont a été traitée l'intrigue de Dell. C'est toujours la même, à croire que les scénaristes séchent pour proposer autre chose à Chris Lowell, mais on se dirige vers un happy-end bien mérité. Sauf si Heather rechute. Mais si ça arrive, je ne répondrais plus de rien. Le coup du mariage était too much en revanche. Violet est mêlée à cette intrigue de manière peu subtile mais pour elle aussi, on se dirige peut-être vers un happy-end, du moins pour son rôle de mère qu'elle va bien finir par endosser tôt ou tard...

vlcsnap_152934       


// Bilan // On ne peut pas dire que cet épisode était transcendant mais il a délivré le minimum requis avec une certaine efficacité. Il est simplement dommage que l'humour y fasse défaut. Les scènes amusantes c'est en option une semaine sur deux...  

15 novembre 2009

Private Practice [3x 07]

dnes_season4_private_miniba

The Hard Part // 10 25o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_72073

   Changement de décor pour ce nouvel épisode de Private Practice qui se transforme rapidement en un Alerte à Malibu classieux ! Lors d'un trek, justement dans les canyons de Malibu, Addison et Sam tombent sur un homme ensanglanté qui vient d'être victime d'un accident de voirure, voiture dans laquelle est encore coincée sa femme. Jusque là, on se dit que le couple a eu de la chance que deux médecins croisent leur route. Là où ça devient vraiment trop gros, c'est lorsque l'on découvre que la jeune femme est enceinte et pour couronner le tout qu'elle est censée accoucher le jour même ! Toutes ces heureuses coincidences m'ont un peu refroidi au début de l'épisode mais on se laisse ensuite embarquer par les nombreux rebondissements : la voiture qui tombe 200 mètres plus bas alors qu'Addison est à l'intérieur, la femme qui perd les eaux et qui va donc devoir accoucher dans son véhicule, le bébé qui n'est pas dans le bon sens, la nuit qui tombe et le mari qui agonise tandis que Sam est parti chercher des secours... Ca fait beaucoup, c'est invraisemblable, mais Kate Walsh est bien meilleure actrice que David Hasselhoff et Addison est bien plus attachante et émouvante que Mitch Buchannon. Et puis toute cette aventure ne se termine pas dans le bonheur mais dans les larmes. Le bébé est né, le papa a été sauvé in extremis mais, dans un dernier rebondissement innatendu, la maman meurt. Vous savez mon dégoût pour les Happy End... Cette histoire va rapprocher Sam et Addison, qui avaient déjà commencé tout doucement avant que cela n'arrive, et ils finissent par s'embrasser. Ce baiser était-il significatif ou était-ce simplement le produit des émotions fortes récemment vécues et de leurs solitudes réunies ? Personnellement, je ne suis pas contre cet éventuel couple...

   Naomi est totalement absente de l'épisode, ce qui ne dérangera personne je crois, mais Charlotte et Coop' ont fort à faire : un jeune marié puceau a avalé plusieurs pilules de Viagra en prévision de sa nuit de noce et le voilà atteint de priapisme ! C'était donc amusant, surtout grâce aux réfléxions de Charlotte, et émouvant sur la fin, là encore grâce à sa Charlotte et sa révélation : elle a été mariée ! Une nouvelle épreuve pour son couple avec Cooper ? Pitié, laissez-les un peu tranquilles ! L'intervention de Violet n'était pas des plus utiles. En parallèle, Pete et Sheldon se retrouvent par hasard dans une même soirée et se battent pour la même fille. N'appréciant pas tellement les deux personnages, j'ai eu un peu de mal à accrocher mais ça passait bien.

vlcsnap_58396


// Bilan // Un épisode palpitant qui prend le risque de sortir la série de sa routine trop bien installée. 


08 novembre 2009

Private Practice [3x 06]

dnes_season4_private_miniba

Slip Slidin' Away // 9 11o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_63550

   Enfin ! Addison redevient l'héroïne de la série, au moins le temps de cet épisode. Il ne lui arrive strictement rien de palpitant mais c'est justement tout le propos : elle se sent seule, terriblement seule, malgré la présence de ses amis, elle ne sait pas comment s'en sortir et, ma foi, on s'est tous retrouvés dans ce genre de situation un jour, c'est donc assez parlant. Et puis j'ai la sensation que le thème de la solitude est rarement traité dans les séries. Les personnages passent toujours d'une romance à une autre, et ça a souvent été le cas avec Addison d'ailleurs, ce qui n'est pas réaliste du tout. Cela change un peu. D'ailleurs, par moment, Addison m'a fait penser à Ally McBeal. Elle n'est pas aussi excentrique, son entourage non plus, mais il y avait un peu de ça et je n'aurai pas été étonné de voir débarquer un petit bébé dansant ! A la place, on a eu un petit chat roux, tout mignon. Encore une fois, cette intrigue n'était pas palpitante mais elle sonnait juste. Un possible intérêt amoureux est en train de pointer le bout de son nez, un médecin bien-sûr, mais le premier rendez-vous n'a même pas encore eu lieu... A suivre.

   Du coté de Violet, tout semble aller pour le mieux. Elle sourit, elle déconne, elle débloque un peu aussi. On retrouve la Violet d'avant et ce n'est pas un mal. Elle se rapproche également doucement de Pete mais ça ne me procure aucun plaisir puisque leur couple ne m'a jamais ni convaincu ni passionné. Le bébé a totalement disparu de la circulation mais c'est pareil dans toutes les séries de toute façon. On ne le ressort qu'en cas de besoin, de temps en temps, histoire de rappeler qu'il existe. Sheldon, le grand bébé, a disparu aussi. Je ne sais pas si c'est définitif mais comme il ne semble plus rien avoir à apporter, ce n'est pas gênant. Parmi les présents, le cas médical dont s'occupent Violet et Pete était original. Il ne m'a pas paru réaliste du tout, surtout cette histoire d'électrochocs, mais bon, c'était pas mal. De même, le cas de Naomi était amusant, à la fois à travers la présence de ce nouveau médecin très arrogant mais drôle, mais aussi par les blagues récurrentes sur les nains. C'était facile mais ça marche toujours ! J'attendais beaucoup de l'arrivée de Charlotte à l'OceanSide mais pour le moment, elle galère pour trouver des patients. Il va donc falloir attendre avant que cela devienne intéressant. Et j'en ai marre de la voir pleurnicher ! Cela commence à devenir une habitude dans les séries de Shonda Rhimes : Bailey qui chiale tout le temps, Addison a eu aussi sa période, Charlotte depuis la saison dernière n'arrête pas... Stop !

vlcsnap_65836


// Bilan // Je ne sais pas si c'est moi mais j'ai senti comme une vibe Ally McBealienne (ou David E. Kelleyienne ?) dans cet épisode et ce n'est pas pour me déplaire !

02 novembre 2009

Private Practice [3x 05]

dnes_season4_private_miniba

Strange Bedfellows // 9 16o oooo tlsp.

44030376


vlcsnap_269245

   Tandis qu'Addison se contente toujours d'être un médecin parmi d'autres, Violet doit affronter Katie dont c'est le procès. Dans un premier temps, elle refuse de témoigner, ne sachant pas si c'est la femme meurtrie ou la psychothérapeute qui doit parler. L'une voudrait voir Katie croupir en prison, l'autre voudrait qu'elle soit aidée pour qu'elle puisse redevenir elle-même et pas cette folle voleuse d'enfant à même le ventre. Le cheminement qui amène finalement Violet à témoigner pour que Katie soit soignée est traité avec beaucoup de justesse. La scène d'affrontement entre les deux femmes est particulièrement réussie. Amy Brenneman excelle, Amanda Foreman un peu moins. Elle était plus crédible quand elle jouait la cinglée. Les questionnements sont normaux, la décision finale attendue mais logique. Terminer sur une éventuelle réconciliation entre Pete et Violet n'était pas idiot, cela permet de mettre un point final à cette intrigue qui a occupé une bonne partie de ce début de saison. Il est nécessaire de passer à autre chose. Ce n'est pas encore totalement terminé, il reste encore la question du bébé, mais le gros est fait.

   J'aime quand Private Practice revient sur des cas médicaux passés. Cela donne une impression de continuité et on sort du schéma un épisode = un cas. Et puis ce genre de clinique est censée suivre ses patients tout du long et ce n'est pas l'impression que cela donne la plupart de temps. Pas cette fois. On revient donc sur un cas particulièrement intéressant traité la saison dernière : deux femmes qui se voient dans l'obligation de porter le bébé de l'autre après une erreur d'inattention de la part de Naomi. C'était franchement tordu mais très touchant. Et j'ai un faible pour Tessa Thompson (Veronica Mars, Hidden Palms). A part ça, l'arrivée de Charlotte à l'OceanSide a été laborieuse mais c'est fait, et c'est très excitant ! Car ce que l'on ignorait, et Cooper aussi d'ailleurs, c'est qu'elle va devenir sexologue ! Autant dire que ça va apporter à la série des cas médicaux un peu différents et certainement une bonne dose de rires. Je n'ai pas bien compris quel était le problème de Coop' avec ça, sans doute une fierté de mâle mal placée. Charlotte a su le remettre en place avec brio, je l'adore ! D'ailleurs, par moment, je la vois un peu comme Addison lorsqu'elle était dans Grey's Anatomy. Un personnage tellement bon qu'il mériterait presque d'avoir sa propre série. Mais on ne va pas aller jusque là, d'autant que Private Practice a vraiment besoin d'elle.

vlcsnap_255609


// Bilan // Un épisode vraiment pas mal mais qui manquait cruellement d'Addison pour répondre totalement à mes attentes.

26 octobre 2009

Private Practice [3x 04]

dnes_season4_private_miniba

Pushing The Limits // 9 93o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_108553

   Il y avait plein de bonnes choses dans cet épisode mais la grande absente, c'était Addison. Elle était là sans être là. Depuis quelques temps, à part son association systématique à un cas médical, elle n'a rien ou presque. Elle était déjà peu présente à l'épisode précédent mais elle avait trouvé le temps d'être émouvante. Cette fois, rien de tout ça. Elle a même été un peu agaçante. Son attitude avec Cooper puis Sam ne sonnait pas très Addison. Mais bon, elle a droit d'être désagréable et égoïste de temps en temps la pauvre. Le cas médical dont elle s'est occupée avec ses deux compères n'était pas passionnant. L'impression d'en avoir déjà vu des semblables mille fois. Il y a toujours un moment ou deux où l'émotion est telle que l'on pardonne le classique de la situation. Cette fois c'était lorsque l'adolescente a fait un pas en avant vers sa mère. C'était émouvant, la petiter musique derrière aidant. Le cas dont s'est chargée Violet était nettement plus intéressant. Une femme qui est tombée enceinte de son violeur et qui envisage de garder le bébé. Ca ne pouvait que parler à Violet puisqu'elle a été violée dans sa jeunesse et elle vient d'avoir un enfant, qu'elle refuse de voir, dont elle nie presque l'existence. C'était facile donc mais très touchant. C'est quand même la première fois, parmi les séries que j'ai pu voir, que l'on traite d'une telle intrigue. Le déni de grossesse, oui. L'impossibilité d'accepter son nouveau-né et de l'aimer, non.

   Dell est revenu et il ne nous avait vraiment pas manqué. J'en ai ma claque qu'il soit systématiquement réduit à sa fille Besty. Il en parle à chacune de ses scènes, c'est irritant. Par contre, sa patiente enceinte et hystérique m'a bien fait rire. Cette légéreté était bienvenue. Dommage qu'il la plombe par moment avec ses jérémiades. Dans le genre agaçant, on peut aussi citer Sheldon. Même si l'on comprend sa colère, on a juste pas envie de la voir à l'écran. Maintenant, il y a deux choix : soit on rend le personnage intéressant à travers une nouvelle intrigue, soit il jarte ! Pendant ce temps-là, il y a encore du mouvement à l'OceanSide puisque Pete préfère s'éloigner de Violet en rejoignant le cabinet de Naomi. Ce jeu de chaises musicales est un peu usant mais je demande à voir ce que ça va donner, surtout l'arrivée de Charlotte à l'OceanSide. Ca devrait donner ! Puis ça permettra de la rebooster un peu, elle devenait chiante. Et Charlotte ne peut pas être chiante !

vlcsnap_110599


// Bilan // J'ai du mal à accepter le fait qu'Addison devienne un personnage comme les autres dans Private alors qu'elle devrait être un personnage à part. C'est sa série à la base, bon sang ! Surtout que certains de ses collègues sont franchement énervants. A coté de ça, on soigne Violet et il faut bien admettre que c'est réussi. 

13 octobre 2009

Private Practice [3x 02]

dnes_season4_private_miniba

The Way We Were // 9 5oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_129639

   Il va falloir que l'on m'explique quelque chose : pourquoi aucun directeur de casting n'offre à l'excellente Kellie Martin un rôle à la hauteur de son talent ? Elle était très bien dans Grey's Anatomy l'année dernière, elle était très bien aussi dans cet épisode de Private Practice mais ne mérite-t-elle pas mieux qu'un simple second rôle ? Depuis son départ d'Urgences (Lucy, ah Lucy...), elle ne fait que des téléfilms sans intérêt et des apparitions discrétes dans de grosses séries et c'est bien triste. Qui sait, c'est peut-être un choix ? En attendant, l'intrigue médicale qui lui a été confiée, à elle et à Ken Marino qui joue ici son mari, partait mal. Encore une femme battue ? Heureusement, très vite, les choses prennent une tournure suprenante. C'est la petite fille du couple qui a poignardé son père ! Il y a évidemment une explication logique et médicale à cela et c'est presque décevant. Il y a eu pire intrigue médicale dans la série ceci dit. Ca passe.

   Définitivement, Addison est devenue l'ombre de son ombre. On la voit peu, voire même moins que certains personnages secondaires, et il ne lui arrive rien de spécial en dehors de ses interventions médicales. Son affaire avec Noah qui occupait une partie du Season Finale est effacée en quelques mots : elle lui a dit de retourner vers sa femme, il l'a fait. Ca la fait souffrir. Point à la ligne. C'est un peu facile. Josh Hopkins aurait bien pu revenir le temps d'un épisode histoire de conclure cette storyline mieux que ça. Puis ce n'est pas sa présence énorme dans Cougar Town qui l'en empêche franchement... Vivement qu'Addison se trouve un autre mec, ou une intrigue digne de ce nom, la série est quand même bâtie autour d'elle à la base. Du coup, j'ai l'impression, comme à l'épisode précédent, qu'il manque quelque chose. Et ce quelque chose c'est la fraîcheur et l'alliance de la force et de la fragilité d'Addison.

   Violet et Pete sont toujours au centre de toutes les attentions, à la fois celles des scénaristes et des personnages. Violet n'arrive pas à aimer son enfant et s'en occuper dignement. Au point qu'elle le confie à Pete. Cette scène était terrible et émouvante mais il y a un problème, un truc vraiment pas crédible : Pete n'est peut-être pas le père de l'enfant ! A partir de ce moment-là, pourquoi Violet le lui confit ? Elle pourrait se décider d'abord à faire le fameux test de paternité, non ? A moins que ça ne soit prévu que pour la saison prochaine... Les quelques interventions de Sheldon assurent la partie comique de l'épisode, ainsi que les allers-retours de Violet dans son placard. On notera que c'est à partir de l'intervention de Charlotte que tout devient plus digeste. Elle a le don pour mettre à l'aise à sa façon ! A part ça, je n'ai pas grand chose à dire sur les tensions entre Addison et Naomi (et Sam, plus timidement), si ce n'est que c'était prévisible et que c'est traité de manière peu surprenante. Je ne sais pas où l'on va avec cette intrigue mais il n'y a rien de prometteur, rien du tout.

vlcsnap_138646


// Bilan // Private Practice n'est toujours pas au top de sa forme en ce début de saison et manque sérieusement de légéreté. Un cap à passer suite au Season Finale ? Qu'il passe vite alors !   

04 mai 2009

Private Practice [2x 22]

38676783

Yours, Mine & Ours (Season Finale) // 9 4oo ooo tlsp.

38937733


vlcsnap_17604

   S’agit-il d’un bon Season Finale ? Oui. Pourquoi ? Parce qu’il remplit sa mission : donner envie de revenir pour la saison 3, au moins pour le Season Premiere. Est-il parfait ? Certainement pas. Il est même rempli de défauts ! Mais alors pourquoi ai-je pris du plaisir à le regarder ? Sans doute parce Private Practice résulte du savoir-faire de Shonda Rhimes. Elle sait toucher là où ça fait mal, elle sait émouvoir, elle sait faire rire. On est typiquement dans l’efficacité façon Grey’s Anatomy. C’est un peu facile, ce n’est pas subtile pour deux sous mais c’est très plaisant.

   Addison est-elle toujours l’héroïne de la série ? Les derniers épisodes en date me font vraiment me poser la question. Ses intrigues prennent de moins en moins de place, au contraire de celles de Violet. Je l’aime toujours autant et je la reconnais bien dans ses doutes et ses souffrances mais j’aimerai qu’elle retrouve son aura d’antan. Sa love affaire avec Noah n’était clairement pas l’idée du siècle et puis elle souffre forcément de la comparaison avec ses histoires précédentes. Et je ne m’en tiens qu’à celles qu’elle a eues dans Private Practice ! Au-delà du fait qu’on a un peu de mal à y croire, le gros souci surtout c’est que ça traîne trop en longueur. Tout cela aurait pu être réglé en trois épisodes : ça aurait été bien plus intense. Je me demande d’ailleurs ce qui va advenir maintenant. Je pense et j’espère que Noah et sa femme réapparaîtront dans le prochain épisode puis disparaîtront à tout jamais. Ensemble ? Je n’en sais rien et honnêtement, je m’en fous ! Allez, Addison mérite mieux que ça !

   Naomie est et restera le personnage insupportable de la série. On a beau essayé de l’humaniser –j’ai failli tomber dans le piège en l’appréciant dans deux ou trois épisodes- elle retombe toujours dans ses travers. Je suis en désaccord à peu près avec tout ce qu’elle dit et pense, et je ne crois pas être le seul. La voir prendre la place de Charlotte est une bonne et une mauvaise idée. Bonne parce que cela va permettre une nouvelle dynamique et peut-être l’éloigner encore un peu plus de Sam. Mauvaise car cela signifie aussi des engueulades interminables avec Addison et on a déjà eu notre dose cette saison. Pas envie que ça recommence ! A ce propos, l’idée du cabinet concurrent reste une des meilleures idées de la saison et c’est dommage de ne pas  l’avoir exploitée davantage. Concernant Charlotte, le coup est rude. Lui reprocher de ne pas avoir de cœur est un peu fort mais il faut avouer qu’elle l’a bien cherché. Elle cache toutes ses émotions tout le temps. C’est certainement le début d’une prise de conscience. Pour autant, je ne veux pas la voir devenir une sainte !

   Le triangle infernal Pete-Violet-Sheldon prend fin avec cet épisode, je suppose. A moins que Sheldon soit le père de l’enfant que Violet porte. Ils l’ont donc fait : ils ne nous ont pas donné la réponse ! On se croirait dans October Road… C’est juste très irritant mais là encore, c’est une raison supplémentaire de revenir pour le Season Premiere.  L’idée de faire revenir la psychopathe Katie n’était pas mauvaise du tout. Cette fin fait très Nip/Tuck mais ça me va ; c’est bien joué ! Que va-t-il se passer ? Il est déjà évident que Violet ne va pas mourir. Et le bébé ? Disons que ce serait vraiment dommage de stopper cette intrigue comme ça. Mais quelque part, je n’en veux pas de cet enfant. C’est souvent le truc qui boulétise un personnage. Ce sera peut-être différent là, avec l’implication de Cooper, celle éventuelle de Pete, il y a quelque chose d’intéressant à développer. J’attends de voir. C’est là qu’on se rend compte que c’est bien fichu : il est vraiment difficile de devenir ce qui va se passer exactement… Concernant Dell pour finir, j’ai trouvé le retour de son ex et de sa fille complètement raté. Cette histoire d’argent (10 000 Dollars quand même) était mal venue et puis il aurait mieux fait d’appeler la police. J’espère que ses futures intrigues tourneront autour d’autre chose que de ça. C’est un peu léger et lassant !

vlcsnap_20729


// Bilan // Un Season Finale efficace, presque digne d’un guilty-pleasure ! Mon bilan de cette saison 2 est mitigé. Les quinze premiers épisodes étaient globalement bons, la suite un peu décevante et ennuyeuse.