01 juillet 2012

"Lignes de Vie" Vs. "Talons Aiguilles et Bottes de Paille"

20147729

44030376

Amies d’enfance, Chloé et Justine, 38 ans, mènent deux existences très différentes : la première est une ambitieuse journaliste célibataire, l’autre une femme au foyer épanouie. Tout bascule le jour où Yann, leur amour de jeunesse, réapparaît après 20 ans passés en Argentine. Cette arrivée inattendue va bouleverser leur quotidien et les amener à dresser un premier bilan de vie… Mais d’ailleurs, pourquoi Yann est-il revenu ?

Vs.

20153642

61039229_bis 

Quatre femmes que tout sépare héritent d'un domaine près de l’océan. Afin de toucher l’héritage, elles devront travailler ensemble dans l’exploitation agricole du domaine… Ne se sentant pas l’âme paysanne, elles décident de transformer une partie de l’activité en spa. Outre la difficulté de s'accommoder les unes aux autres et d’empêcher leurs passés respectifs de leur mettre des bâtons dans les roues, elles découvriront qu’un mystère angoissant plane sur le nouveau "Salon des Dunes"… Menaçant même leur existence…

 ______________

 

   Les années précédentes, c'est avec deux séries estampillées ados mais regardées surtout par des adultes, Coeur Océan et Foudre, que France 2 occupait ses matinées estivales. J'avais une certaine tendresse pour la deuxième, essentiellement parce qu'elle était jolie à regarder, amusante et que l'aspect mystérieux voire fantastique sur lequel l'intrigue principale reposait me rappelait les meilleures séries jeunesse australiennes des années 90 type Océane, Chasseurs d'étoiles, Les maîtres des sortilèges et j'en passe, qui étaient à mon goût de vraies petites réussites. En 2012, l'objectif de France 2 est très clair : séduire un maximum la ménagère, quitte à laisser les plus jeunes de coté, celle qui regarde à 9h du matin depuis 15 ans Amour, Gloire et Beauté et qui se délecte des aventures des habitants du Mistral de Plus Belle La Vie chaque soir. Je ne pense pas que les deux nouveautés soient vouées à devenir quotidienne toute l'année, même si elles venaient à marcher, mais elles fonctionnent en tout cas exactement de la même manière, en utilisant les mêmes ingrédients. Ca va de l'air du générique, ridicule mais facile à retenir, entêtant -mais qu'est-ce qu'Elodie Frégé est venue faire là-dedans ?- en passant par les habituels secrets de famille, retours aux sources, amours contrariés... qui ont aussi fait le sel des sagas de l'été qui n'existent plus aujourd'hui. A ce petit jeu-là, Lignes de Vie se débrouille quand même un peu mieux que Talons Aiguilles et Bottes de Paille

   Je n'ai vu qu'un épisode de chacune d'entre elles et j'imagine bien que c'est sur la longueur, au fur et à mesure du développement et de l'attachement aux personnages, qu'elles se révéleront vraiment comme tout bon soap quotidien, mais les prémices de Talons Aiguilles, bien qu'un peu plus originaux que ceux de Lignes de Vie, sont plus qu'invraisembables. Et pour cause : il faut à tout prix réunir toutes ces femmes qui n'ont pas grand chose en commun en l'espace de 20 minutes et tuer la vieille dame. Tout va très vite et le résultat est forcément peu convaincant. Le pire étant que l'une d'elles, la plus jeune, se fait passer pour une autre suite à un accident de voiture et il se trouve que cette autre -insupportable le peu qu'on la voit- est une célébrité. Certes, la mamie est sénile mais de là à ne pas du tout reconnaître la petite fille alors qu'elle dit bien avoir suivi son parcours et découpé des photos d'elle dans les journaux... On ne demande pas à ce type de série d'être hyper réaliste mais juste de ne pas se foutre de nous. Les actrices sont plutôt pas mauvaises dans l'ensemble, et ça c'est une bonne surprise. Il y a quelques passages amusants, quelques dialogues réussis. L'idée de n'avoir que des femmes au coeur de la série est intéressante, c'est ce qui la rend un peu spéciale. Au niveau des décors, ils auraient pu trouver mieux. Ce petit bout de campagne n'a pas l'air particulièrement mignon. 

   Dans Lignes de Vie, un plus grand soin est apporté aux paysages et à la réalisation mais les fautes de goût s'accumulent malheureusement vers la fin : un ralenti d'un ringard extrême, puis un flashback très mal introduit à l'aspect repoussant. Les vacances de l'amour avaient les mêmes et ce n'est pas un compliment que je fais là ! Le gros point fort de la série, ce sont ses acteurs. Pour des raisons que j'ignore, j'aime bien Diane Robert depuis longtemps. Depuis Studio Sud je crois, pour ceux qui s'en souviennent. Elle a aussi joué dans Sous le soleil. Je la trouve bonne, aussi crédible dans le drama que dans la comédie, et son jeu est fluide, naturel. Face à elle, Delphine Rollin se débrouille très bien aussi. J'avais apprécié son personnage dans Les Invincibles, assez éloigné de celui qu'elle interprète ici d'ailleurs. Quant à l'homme du trio, il est incarné par un acteur au nom imprononçable : Jean-Charles Chagachbanian. Il sort tout droit de Plus Belle La Vie et Julie Lescaut. Il a ce qu'il faut pour charmer la ménagère. La dynamique de la fine équipe est installée très rapidement. On évite soigneusement dès le pilote de trop jouer sur la rivalité sous-jacente entre les deux amies, dont on sait évidemment qu'elles sont secrétement amoureuses du monsieur (enfin l'ont été mais le sont restées). Celui-ci, bien entendu, cache un lourd secret, ce qui donne inmannquablement envie de revenir pour le découvrir. On a l'impression de déjà savoir tout ce qui va se passer par la suite tant l'ensemble manque d'originalité mais, après avoir vu Talons Aiguilles, on se dit que la simplicité ne fait pas de mal. 

    Si je devais regarder l'une de ces deux nouvelles séries de France 2 -ce qui n'est de toute façon pas possible même si je le souhaitais, quoiqu'il y a le replay mais enfin... n'exagérons pas- je choisirais Lignes de Vie. Plus fraîche, plus amusante, plus simple. Mais Talons aiguilles a peut-être plus de potentiel sur la longueur. Elle est plus proche d'un Plus Belle La Vie. Je ne souhaite pas à la chaîne de se planter avec elles en tout cas. Elles ne feront pas avancer la cause de la fiction française, c'est certain, mais je préfère mille fois ça aux innombrables séries policières qui accaparent les budgets, pour des résultats de moins en moins probants en plus !

 Un extrait de Talons Aiguilles et Bottes de Paille (je n'en ai pas trouvé pour Lignes de Vie... France 2 fait tellement bien sa com...)


21 mars 2009

La Vie est à Nous [Episodes 3 à 12]

la_vie_est_a_nous_image_diaporama_paysage

dnes_v2_poll_stars3

   Chers amis, j'ai entendu vos demandes. Vous êtes extrêmement nombreux à atterir sur le blog chaque samedi soir après la diffusion d'un nouvel épisode de La Vie est à Nous. Je me disais que je ne pouvais pas vous laisser sans nouvelles ! J'ai donc regardé la série semaine après semaine et mon avis a légérement changé. Légérement. Comme je m'y attendais, et c'est tant mieux, on s'attache aux personnages petit à petit et c'est ça qui m'a fait revenir à chaque fois, pas l'envie de connaître la suite car il n'y a aucun suspense. Il y a quand même un gros problème concernant les personnages, c'est qu'ils changent au fil de la diffusion. Et c'est clairement contre-productif. Ainsi, Julien (Christophe Degli-Esposti) a quitté la série après une poignée d'épisodes. Réentendra-t-on parler de lui ? Mystère. Idem pour Alex (Guillaume Delorme), qui est clairement le personnage le plus attachant, le plus intéressant et, je crois, le préféré du public. Il y a une justice ! N'empêche qu'il a disparu de la série il y a quelques épisodes, sans laisser de nouvelles, et c'est vraiment dommage. J'espère qu'il reviendra. Dans un autre style, Judith (Marie Mouté) n'apparaît que tous les trois ou quatre épisodes -et encore je suis généreux- alors qu'elle fait partie du casting régulier de la série. On touche là un des grands problèmes des séries françaises. Le tournage de La Vie est à Nous s'est déroulé sur 2 ans environ (pour 24 épisodes !) avec des pauses, des reprises... Et les acteurs n'étaient pas toujours disponibles, ils avaient d'autres projets, ce qui explique ces départs soudains et puis certainement quelques retours bientôt. Camille de Pazzis, qui incarne Marion, qu'on pourrait définir comme l'héroïne quand même, a elle aussi quitter la série au cours du 18ème épisode. L'envie de passer à autre chose en et de ne pas rester enfermer dans son rôle. Eh bien je ne comprends pas ce genre de comportement. Elle ne doit pas se prendre pour de la merde. Puis c'est pas comme si elle avait mille et une choses fantastiques à coté quoi ! Pourquoi ça ne dérange pas les acteurs américains de jouer pendant 4 saisons dans la même série ? Pourquoi ça dérange une petite comédienne française de jouer le même rôle pendant 18 épisodes consécutifs ? On se le demande. C'est sûr que si les acteurs n'y mettent pas du leur non plus, on n'aura jamais de bonnes séries françaises !

la_vie_est_a_nous_image_diaporama_portrait   Concernant les intrigues en elles-même, je regrette toujours que la série ait perdu la fraîcheur de La Vie Devant Nous, mais il y a du mieux. Les histoires autour de l'agence où travaillent Marion et Kelly sont dignes de Sous le Soleil, avec une méchante patronne, puis un méchant patron, des rivalités, des coups bas, beaucoup de clichés en somme. Ca ne refléte absolument pas la réalité ! Ne serait-ce que le boss qui laisse les clés de l'agence aux deux stagiaires. N'importe quoi. Le seul avantage, c'est que cela donne pas mal de temps d'antenne à Charlie Nune (Charlie) et je dois dire qu'elle est vraiment bonne. Elle réussit à être naturelle malgré des dialogues pas toujours inspirés et elle est toute fraîche, toute drôle. J'aime beaucoup quoi. Et vous aussi je pense puisque vous êtres nombreux à arriver sur le blog en ayant tapé "Charlie Nune" dans Google ! Bref, c'est la révélation de la série. J'aurais aimé en dire autant de Nicolas Berger-Vachon mais je ne suis pas encore totalement convaincu. Son jeu me dérange. Il n'est pas toujours juste. Son personnage prend de l'intérêt, à travers la mort de son père par exemple. Sa relation avec Garance me plaît. Elle aussi est plutôt fraîche, assez décomplexée et Juliette Dol est naturelle dans son jeu. Il faut aussi reconnaître que Garance et Kelly permettent d'aborder un thème encore assez tabou à la télévision française : l'homosexualité féminine. On ne voit pas grand chose mais c'est déjà bien d'en parler. Le coming-out de Kelly était pas mal traité d'ailleurs. Quant au petit nouveau (il va rester combien de temps lui ?), Théo, je ne l'aime pas beaucoup. Dès le départ, on sent qu'il est louche. Puis je me souviens encore de Marion dire "C'est bon, il est écrivain, il ne doit pas avoir de problèmes d'argent !". Dans quel monde vit-elle ? De manière générale, quoiqu'en disent les producteurs, la série n'est absolument pas réaliste. Vivre dans une maison comme celle-là, à Paris, c'est juste impossible quand on a 25 ans, même en colocation. Puis dans l'ensemble, tout semble bien trop facile pour eux.


// Bilan // La Vie est à Nous pourrait être mille fois meilleure ! Il y a une bonne base, des personnages intéressants voire attachants, mais la plupart des intrigues ne suivent pas. Elles sont caricaturales et souvent dignes de Sous Le Soleil. Un traitement plus réaliste, plus proche de la vraie vie des jeunes, n'aurait pas fait de mal. Ou alors il aurait fallu assumer le coté idéaliste à fond et faire rêver. Plus de moments de comédie ne serait pas de refus non plus. Plus de folie peut-être... Il reste encore 12 épisodes avant la fin de la saison 1. Y'en aura-t-il une deuxième ? C'est assez mal parti au vu des audiences vraiment pas bonnes (12% de parts de marché les deux samedi passés).