11 avril 2010

No Ordinary Family [Plus d'infos]

Sans_titreGGFGGVCVGFG1

Vous l'avez élue "série la plus attendue de la saison des pilotes" et son tournage vient de se terminer au Santa Anita Park tout près de Los Angeles en Californie. Grâce aux comptes Twitter de Julie Benz et Autumn Reeser notamment, quelques photos du tournage de No Ordinary Family ont été dévoilées. Elles n'apportent pas forcément beaucoup d'informations sur les décors mais elles ont le mérite de donner un premier aperçu de l'ensemble... En plus de ça, ABC vient de communiquer un synopsis long du pilote, beaucoup plus détaillé, que je vous ai traduit ! Enjoy...

__________

   Les Powell ressemblent à la famille américaine typique... enfin jusqu'à leur avion se crash au beau milieu de l'Amazonie dans une eau verte et visqueuse. Après ça, disons qu'ils sont un peu moins typiques !

Jim est un policier frustré, artiste contrarié, et sa femme, Stephanie, est une brillante scientifique. Bien qu'ils soient toujours amoureux l'un de l'autre, la passion n'est plus, la routine s'est installée. Tout cela va changer lorsque Stéphanie emmène Jim et leurs enfants adolescents avec elle dans une de ses recherches en Amazonie et que leur avion se crash. Ils réussissent à s'échapper de la carcasse mais leur pilote n'a pas cette chance. Alors qu'ils reviennent à leur vie d'avant, ils se rendent compte petit à petit qu'ils ne sont plus tout à fait les mêmes. Jim se découvre une force spectaculaire, Stephanie peut se déplacer à une vitesse folle, Daphne peut entendre les pensées des gens qui l'entourent, même celles de son petit-ami de 16 ans, et le petit-dernier, JJ, se voit doter d'une grande intelligence. Rapidement, les Powell comprennent que tous les pouvoirs du monde ne pourront pas arranger leurs problèmes personnels. Et rien ne va s'arranger lorsque le pilote de leur avion, qu'ils ont laissé pour mort près de la rivière, se réveille...

__________

75607798 79681065

x2_f31199

x2_10dd5d5

8NHHHH3589389

78510DSD068

x2_df72f6 79905199

75950291

Alors, toujours tentés ? Plus du tout tentés ? Encore plus tentés ? On saura dans environ 1 mois si la série est commandée ou non par ABC...


23 mars 2010

Desperate Housewives [6x 18]

dnes_season4_dh_susan_minib

My Two Young Men // 1o 8oo ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_87401 vlcsnap_111368

   Lundi 1er Février 2010, bureau de Marc Cherry. Le producteur ouvre son courrier, il a reçu une lettre de Steven McPherson, le président d'ABC :

"Mon très cher Marc chéri,

Je viens de visionner avec ma petite famille le dernier épisode de Desperate Housewives et je me vois dans l'obligation de t'exprimer mon mécontentement car ce que j'ai vu n'est pas digne de ma chaîne. Qu'est-ce donc que cette intrigue sur une strip-teaseuse ? Te rends-tu compte de l'exemple que tu donnes à ma fille de 7 ans ? Je l'ai retrouvée hier soir les jambes en l'air en train de se frotter contre une rampe d'escalier ! Et pourquoi avoir intégré au casting cette perverse de Julie Benz ? Ce suppo de Satan n'a joué que dans des séries pour déséquilibrés ! Buffy contre les vampires, Dexter... Vire-là moi sur le champ ! Si tu comptais faire d'elle la nouvelle Edie, tu peux te fourrer le doigt dans le *** (Et Dieu sait que tu aimes ça...) ! Et cette Drea de Matteo, c'est pareil ! Elle est d'une vulgarité, j'en ai honte pour elle. Non mais au point où tu en es, il ne manquerait plus que tu te la joues Shonda Rhimes à vouloir me caser des goudoues partout ! Indécrottable celle-là d'ailleurs. Et au fait, j'ai décidé de proposer à Dana Delany le rôle principal d'un pilote pour la saison prochaine. Marre qu'elle gâche son talent dans ta série (et puis je peux te le dire à toi, elle me l'a fait promettre sinon elle dit tout à ma femme. Tu te souviens quand elle nous a surpris toi et moi dans ta loge, à quatre pattes sur le tapis ? Ben voilà...) Encore merci ! Alors tu vas me faire le plaisir de trouver deux-trois intrigues gentillettes à Susan et Gabrielle et arrêter de nous faire chi**. De toute façon, moi vivant, Desperate ne dépassera pas la saison 7 ! A bon entendeur...

Steve McPherson.

PS: Y'a pas une clause dans le contrat de Teri Hatcher qui stipule qu'au bout de six liftings, on peut la virer ? Elle ne ressemble plus à rien la pauvre femme." 

vlcsnap_92942 vlcsnap_104235

Lundi 8 Février 2010, siège d'ABC, bureau de Steve McPherson. Il reçoit un courrier en recommandé de la part de Marc Cherry :

"Mon très cher Steevy,

   J'ai pris bonne note de tes remarques ô combien instructives et tiens à m'excuser pour le mal que j'ai causé à ta famille et probablement dans un grand nombre de foyers américains. Du moins ceux qui regardent encore mes vieilles mégères apprivoisées. Tu sais aussi bien que moi que si je le pouvais, j'arrêterais cette série sur le champ. Je ne supporte plus Marcia Cross. Si ça continue, je vais la gifler comme feu-Nicollette Sheridan. Mais tant que les audiences sont là... C'est pas faute d'avoir pondu des scripts médiocres. Rien n'y fait, ils sont encore plus de 10 millions à rester scotchés. Que veux-tu ? Cela dit, tu seras ravi d'apprendre que mon équipe de scénaristes et moi avons travaillé d'arrache-pieds pour que la fin de la saison soit encore plus mauvaise que celle de la précédente. Dans les grandes lignes, voici ce que j'ai prévu...

   Bon déjà, comme promis et comme depuis au moins quatre ans, Susan et Gabrielle vont se chamailler pour des histoires futiles. Je me suis dis que ce serait bien de réunir leurs forces comme ça elles vont pouvoir se pourir mutuellement leurs intrigues. J'y ai quand même inséré la petite Juanita. Je l'adore cette gosse ! Elle me ressemble lorsque j'avais son âge, tu comprends... Pour Lynette, j'ai eu une super idée en me rasant les testicules ce matin ! Je vais faire revenir un de ses mioches, le grand benêt roux, tu sais, et je vais lui coller une moustache ridicule ainsi qu'une idiote de copine. Le but ? Rendre Lynette mauvaise comme tout, comme ça elle agacera les téléspectateurs. Puis comme ça fait réchauffé, c'est parfait ! Pour Bree, je suis désolé mais je crois que l'intrigue que j'ai trouvé est pas si mauvaise tout compte fait bien que réchauffée elle-aussi. Mais tu me connais, je n'ai pas pu résister aux beaux yeux de Shawn Pyfrom. J'aime quand il est colère. Il a bien grandi le bougre ! Ah si seulement... Enfin bref. Je lui ai inventé un demi-frère, fils caché de Rex, un petit psychopathe en puissance pas dégueu, et puis... bon, j'ai pas encore trouvé la suite. Ah et je fais revenir la Danielle dans une scène ou deux. Elle est tellement vilaine, ça me fait rire. Je laisse Kyle McLachlan dans son coin. Il est puni de toute façon. Depuis qu'il a réussi à rendre presque crédible la kléptomanie d'Orson, je lui en veux tu peux pas savoir... Sinon, j'en ai ma claque du mystère de la saison. Comme chaque année. J'ai engagé John Barrowman, il m'a promis une petite pipe en échange. Je pouvais pas refuser, ce genre de propositions se fait rare vois-tu. Toi même tu veux plus. Il voulait jouer un méchant. Alors je le fais étrangler une vieille. D'ailleurs, j'ai pris une ancienne infirmière d'Urgences pour la jouer. Ca me faisait marrer de la faire plus parler en deux épisodes de Desperate qu'en quinze ans d'Urgences ! Oh et je t'ai pas dis ? La Joosten m'a encore emmerdé pour que j'intègre son cancer à la série ! Ah si elle y était resté cette fois... Je t'ai réglé ça en deux coups de cuillères à pot mon vieux ! C'est pas aux vieux singes qu'on apprend à faire la grimace... Pour finir, sur tes bons conseils, je n'ai pas pu résister : la strip-teaseuse, tu te souviens ? Bah je lui fais brouter le minou de Katherine ! Comme ça, elles se barrent heureuses de Wisteria Lane et on en parle plus. T'en fais ce que tu veux maintenant !

Voilà. J'espère que ça te convient. Bonne fin de journée,

Ton Marc chéri.

PS: Mon tapis est libre, si ça te tente toujours... "

56688


// Bilan // Tout ça pour dire que la légère brise de fraîcheur qui s'était abattue sur Wisteria Lane depuis quelques épisodes a déjà disparu. Une suite de mauvaises décisions (ne pas garder Julie Benz plus longtemps, ne pas chercher à retenir Dana Delany, se moquer de Drea De Matteo en lui inventant un mystère de pacotille...) associées à un grand manque d'inspiration chronique conduisent à un résultat médiocre, à peine sauvé par une intrigue correcte -celle de Bree- et deux-trois répliques piquantes. Cela n'augure rien de bon pour la fin de la saison...

44069764

21 mars 2010

Coming Next 2010 [Et le vainqueur est...]

dnesseason4nextminiban

Sans_titreGGFFG1

1. NO ORDINARY FAMILY (24%) ABC.

2. RAPTURE (21%) Showtime.

3. HMS (14%) CW.

4. UNDERCOVERS (13%) NBC.

5. THE WALKING DEAD (12%) AMC.

6. TERRA NOVA (8%) FOX.

7. SHIT MY DAD SAYS (6%) CBS.

8. T. (2%) HBO.

__________

Voilà, c'est No Ordinary Family qui gagne (de justesse) cette deuxième saison de Coming Next. Et je suis fier de vous ! C'était mon choix aussi. Undercovers et The Walking Dead étant mes seconds choix. Encore merci à vous pour votre participation et votre fidélité et on croise tous les doigts pour que No Ordinary Family soit commandée par ABC, puis qu'elle soit bonne, et enfin qu'elle soit un succès ! Le network en a besoin et nous aussi... Inutile de préciser que je la commenterais de façon hebdomadaire sur le blog. ^^

Posté par LullabyBoy à 14:13 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 mars 2010

Desperate Housewives [6x 17]

dnes_season4_dh_catherine_m

Chromolume #7 // 12 o1o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_126678 vlcsnap_109635

   Avant toute chose, si quelqu'un a compris à quoi faisait référence le titre de cet épisode, qu'il se manifeste en commentaires ! Ca me perturbe. Enfin pas autant que l'horrible/affreuse/immonde moustache rousse de Preston Scavo ! Il y a deux choses : soit c'était à but comique et c'est raté, car ce n'est pas drôle, c'est juste atroce; soit c'est l'acteur qui a fait pousser ce truc de son plein gré et il est bon à enfermer ! Dans tous les cas, il est de retour à Wisteria Lane et il n'a manqué à personne. Même sa mère aurait préféré qu'il reste en Europe. Pas seulement à cause de la moustache, surtout à cause de la Russe qu'il a ramené avec lui qui en veut après son argent. La conne. Elle aurait pu trouver mieux non niveau mec friqué, non ? Je m'attendais à ce que Lynette l'évince en un rien de temps mais elle a trouvé rivale plus maline que prévue ! Voilà qui devrait donc nous occuper deux ou trois épisodes de plus. Ce n'est pas très exaltant mais quelques répliques avaient le mérite d'être drôles. Lynette est toujours excellente quand elle est cynique : "That's why I Keep Having Kids : To Replace The Ones Who Hate Me !". Dans le même genre mais en plus nul : Mike joue encore au gros macho qui refuse que Susan l'aide financièrement à éponger ses dettes. C'est beaucoup moins drôle et le trait est tellement forcé que ça en devient ridicule. Puis y'a rien à faire, ce pauvre James Denton joue comme ses pieds. Sinon, j'ai été choqué au moment de la scène où Teri Hatcher était allongée sur le sol à ses cotés. Tout son collagène et son botox se sont cassés la gueule. C'était pas beau à voir. J'ai quand même fait pause pour rire un bon coup !

   Je me plaignais il y a quelques reviews de ça que l'on ne sortait quasiment jamais de Wisteria Lane et de Fairview dans Desperate et que le besoin se faisait pourtant grandement ressentir. Ca fait toujours du bien de changer d'air. Je rêve d'un épisode où toutes les Desperate partiraient en vacances ensemble quelques jours je ne sais où. Ca pourrait être une apparté sympa, sans trahir pour autant l'esprit de la série. Au lieu de ça, comme l'année dernière avec Mrs McClutskey et sa poivrote de soeur, on nous emmène à New York en compagnie de Angie et Gaby à la recherche de leurs boulets. A part les taxis jaunes et les mannequins anorexiques, on est resté en terrain connu. L'apparition d'Heidi Klum était sans intérêt, tout comme tout ce qui a concerné la carrière passée de Gaby dont on nous a parlé maintes et maintes fois au fil des saisons et qui n'a jamais rien offert de passionnant. Même les intéractions entre les personnages n'étaient pas amusantes. Trop attendues, trop faciles. En revanche, on en a appris pas mal sur le mystère des Bolen. On a eu des confirmations surtout : Angie était bien une activiste pour l'environnement dans ses jeunes années, elle était sous l'emprise d'un certain Patrick Logan, un very very bad guy, et ils ont tué quelqu'un par accident. On reste évasif sur les détails et mon petit doigt me dit qu'ils n'ont de toute façon pas d'importance. La révélation majeure, c'est que Danny est le fils de Patrick, pas de Nick. Rien de très surprenant là-dedans au final mais bon, ce mystère tient toujours à peu près la route. Je me vois mal m'en plaindre. Ca ne résolut pas l'affaire de l'étrangleur en attendant...

   Après une nuit d'amour, Katherine a de gros doutes sur sa sexualité et prend conseil auprès de ses voisins gays. Normal. Cela donne une scène moyennement drôle, mais quand Bob et Lee sont dans les parages, je suis en général plus agacé qu'autre chose. Tellement clichés, ça m'insupporte. Bref, après targiversations classiques, Katherine se rend à l'évidence : elle ressent quelque chose pour Robin alors elles poursuivent leur aventure. Ca me va très bien comme ça, j'ai envie que ça devienne du solide elles deux. Je les aime bien séparément alors ensemble... On termine par l'autre rousse du quartier et là, je suis beaucoup plus mitigé. J'espérais que le nouveau petit protégé de Bree soit un psychopathe puisque la série en manquait cruellement ces temps-ci mais c'est visiblement rapé : il s'agit en fait du fils caché de... Rex ! Ouais, comme je vous le dis. Alors là, on ne peut pas dire que ce n'est pas surprenant ! L'idée est très séduisante mais pour le coup, il aurait peut-être mieux fallu attendre un peu. J'aurais adoré que Bree se le tape par exemple, avant de se rendre compte de qui il est vraiment. Trop politiquement incorrect sans doute. Au lieu de ça, on va sûrement avoir droit à une vengeance minable d'Andrew...

vlcsnap_120630 vlcsnap_114738


// Bilan // Typiquement le genre d'épisode qui aurait pu être meilleur si Susan avait été aux abonnées absentes et si les scénaristes avaient pris un peu plus de risques (du coté de Bree surtout). Mais ma foi, c'est pas mal...

44069764

14 mars 2010

Coming Next 2010 [Finale]

dnesseason4nextminiban

Après 8 semaines de votes intenses, le moment est venu de dévoiler les résultats tour par tour puis d'élire le projet le plus attendu par les lecteurs du blog parmi les 8 gagnants de chaque tour ! Un grand merci pour votre participation ! 


nbc_logo1

UNDERCOVERS (19%) / REX IS NOT YOUR LAWYER (15%) / SELLEVISION (14%) / Midnighters (14%) / Kindreds (9%) / Welcome To Hitchcock (8%) / The Rockford Files (7%) / Law & Order : Los Angeles (6%) / The Mountain (5%) / Prime Suspect (3%)


hbo

T. (15%) / THE WORLD INSIDE (14%) / THE FOLLOWER (14%) / Game Of Thrones (12%) / Amy Sherman-Palladino's Project (11%) / Stitch'n'bitch (10%) / Oprah Winfrey's Project (8%) / Humanitas (8%) / Enlightened (5%) / Luck (4%)


logo_showtime

RAPTURE (31%) / SUNSHINE CLEANING (15%) / EPISODES (14%) / The Borgias (8%) / Shameless (8%) / The Big C. (8%) / Broadway (7%) / The Vanderbilts (4%)


250px_ABC_Family_logo_svg cw_logo

HMS (15%) / PRETTY LITTLE LIARS (15%) / PLYMOUTH ROCK (14%) / The March Sisters (10%) / Melissa & Joey (9%) / Hellcats (9%) / Untitled Wyoming Project (8%) / Nikita (7%) / Betwixt 7%) / Huge (7%)


49669777

THE WALKING DEAD (18%) / THE ALIEN INVASION PROJET (16%) / HAVEN (13%) / Covert Affairs(11%) / The Killing (11%) / Alphas (9%) / Delta Blues (8%) / Dallas (6%) / Reconstruction (4%) / Rizzoli & Isles (4%)


cbs_logo

SHIT MY DAD SAYS (17%) / HITCHED (16%) / MURMURS (15%) / Spin-Off Esprits Criminels (13%) / Mike & Molly (13%) / The Odds (8%) / Hawaïï Five-O (5%) / The Quinn-Tuplets (4%) / Untitled John Wells' Project (4%) / Livin' On A Prayer (4%)


800px_fox_wordmarksvg_590x255

TERRA NOVA (23%) / MOST LIKELY TO SUCCEED (16%) / THE MYSTERIES OF OAK ISLAND (11%) / Untitled Will Arnett's Project (9%) / Nevermind Nirvana (8%) / Keep Hope Alive (8%) / Torchwood US (7%) / Breakout Kings (7%) / Midland (6%) / Ridealong (3%)


abc_logo2

NO ORDINARY FAMILY (22%) / OFF THE MAP (12%) / FRESHMEN (11%) / True Blue (8%) / Mr. Sunshine (8%) / Generation Y (7%) / Merrimac Circle (7%) / Cutthroat (7%) / Scoundrels (6%) / Who Gets The Parents? (5%) / Leapfrog (4%) / The Whole Truth (3%)


LA FINALE

1. UNDERCOVERS (Pilote commandé) - NBC

Créé par J.J. Abrams (Alias, Lost, Fringe) et Josh Reims (Felicity). Produit par Bryan Burke (Lost, Star Trek). Avec Boris Kodjoe, Gugu Mbatha-Raw, Gerald McRaney et Ben Schwartz.

D'anciens espions de la CIA, Steven et Samantha Bloom, mari et femme, reprennent du service en travaillant ensemble. Ils ne vont pas tarder à découvrir des secrets sur leur passé et voir leur passion les consumer à nouveau...

NB: Le pilote sera réalisé par J.J. Abrams.

__________

2. T. (Script commandé) - HBO

Créé par Anya Epstein et Dan Futterman (In Treatment).

La transformation de A à Z d'une femme voulant devenir un homme...

__________

3. RAPTURE (Script commandé) - Showtime

Créé par Craig Chester et produit par Lisa Kudrow (Friends).

La vie à travers les yeux d'un petit garçon de 9 ans qui découvre qu'il est homosexuel pendant que sa mère folle à lier a des visions du Christ et que son père joue les stars du rock'n'roll dans son garage...

NB: On ignore encore si Lisa Kudrow jouera dans la série mais c'est fort probable.

__________

4. HMS (Pilote de présentation commandé) - CW

Créé par Amy Holden Jones (Beethoven) et co-produit par Hayden Panettiere. Avec Megan Boone, Sarah Jones, Tasso Feldman...

Le quotidien d'étudiants en médecine à la faculté de Harvard.

NB: En cas d'annulation de Heroes (fort probable), Hayden Panettiere pourrait jouer dans la série.

__________

5. THE WALKING DEAD (Pilote commandé) - AMC

Créé et produit par Frank Darabont (La Ligne Verte, Le Fan, Les Evadés...). D'après la série de comic-books éponyme de Robert Kirkman.

Après une apocalypse ayant transformé la quasi-totalité de la population en zombies, un groupe d'hommes et de femmes mené par l'officier Rick Grimes tente de survivre par tous les moyens...

NB: Le rôle principal pourrait être confié à Mark Pellegrino (Lost, Dexter) ou Jamie Bamber (Battlestar).

_________

6. SHIT MY DAD SAYS (Pilote commandé) - CBS

Créé par Justin Halpern. Produit par Max Mutchnick et David Kohan (Will & Grace). Avec William Shatner (Star Trek, Hooker, Boston Legal), Ryan Devlin (Veronica Mars, Cougar Town), Nicole Sullivan (Rita Rocks)...

Comédie basée sur le compte Twitter du même nom. Un type de 29 ans doit retourner vivre chez ses parents, il est alors confronté aux réflexions (désagréables mais hilarantes) de son père de 73 ans... 

__________

7. TERRA NOVA (Script commandé) - FOX

Créé par Craig Silverstein et Kelly Marcel. Produit par Steven Spielberg (Jurassic Park).

En l'an 2100, une famille voyage dans le temps et se retrouve à l'ère préhistorique dans un monde étrange et inhospitalier...

NB: En raison d'un coût de production forcément très élevé, si la FOX se lance dans le projet, ce ne sera pas pour un pilote seulement mais une saison complète directement

__________

8. NO ORDINARY FAMILY (Pilote commandé) - ABC

Créé et produit par Greg Berlanti (Everwood, Brothers & Sisters, Dirty Sexy Money...) et Jon Harmon-Feldman (Reunion, Tru Calling). Avec Michael Chiklis (The Shield), Julie Benz (Dexter), Autumn Reeser (Newport Beach), Christina Chang (24), Romany Malco (Weeds), Kay Panabaker (Shark)...

L'histoire d'une famille peu ordinaire dont les membres sont dotés de capacités hors du commun.

__________

A vos votes ! Les résultats seront dévoilés Dimanche prochain. N'hésitez pas à déposer un commentaire...


02 mars 2010

Desperate Housewives [6x 16]

dnes_season4_dh_lynette_min

The Chase // 10 8oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_89177 vlcsnap_60872

   ATTENTION CRITIQUE ELOGIEUSE !

   Oui, je préfère prévenir et non, je ne cherche pas à faire revenir un lectorat perdu ! La vérité c'est que même en cherchant bien et même avec toute la mauvaise foi du monde je serais incapable de dire du mal de cet épisode qui correspond en de nombreux points à mes attentes. Je ne sais pas si ce sont les audiences en chute libre qui ont enfin réveillé Marc Cherry et ses scénaristes mais entre l'épisode précédent, bien agréable, et celui-ci, carrément bien fichu, je suis à la fois surpris, choqué et plein d'espoir. Oui, Desperate Housewives peut encore être une bonne série si elle s'en donne la peine !

   Ne dit-on pas que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes ? Quand je dis "vieux pots", je veux bien-sûr parler de cette vieille peau de Mrs McCluskey et de Roy, son amant futur-mari. Au-delà du fait que c'est extrêmement rare de voir à la télévision des couples âgés (qui ne sont pas réduits à des rôles de grands-parents en tous cas) et que les faire s'embrasser à l'écran n'est pas non plus une chose à laquelle on est habitué, c'est toujours bien de mettre en lumière de temps en temps des personnages qui restent la plupart du temps dans l'ombre. C'est ce que cet épisode a su faire à plusieurs reprises avec une certaine réussite et c'est surtout vrai pour ces deux-là, vraiment craquants. Même Susan, étroitement liée à l'intrigue, n'a pas été capable de gâcher la fête ! Au contraire, elle a même apporté un petit quelque chose de sympathique. Quant au cancer supposé de Karen, il est tout simplement le souhait de Kathryn Joosten qui est dans la vie atteinte d'un cancer du poumon (pour la deuxième fois) et qui souhaitait qu'il soit intégré au scénario (pour être mieux traité qu'avec Lynette ?). Ca rajoute à l'émotion de la scène où elle l'annonce à Susan, forcément. Et la bonne nouvelle, c'est que l'actrice a appris il y a quelques jours qu'elle était en rémission. A nouveau.   

   Relégué depuis la saison 3 à un rôle très secondaire et encore plus depuis le bond de 5 ans, Andrew fait son retour dans cet épisode, comme si de rien n'était. J'ai toujours eu un faible pour lui. Il tient tête à sa mère comme personne et ça fait plaisir de les voir se fighter à nouveau même si c'est sans doute provisoire. Ils s'entendaient trop bien depuis quelques temps, ça ne pouvait plus durer ! En plus, ça permet de mettre Orson au placard. Alors évidemment, nous sortir non pas un mais deux personnages de nulle part, c'est un peu abusé. D'un autre coté, il fallait absolument du sang neuf. Qui est ce Sam ? Un psychopathe ? Je l'espère sincérement. Wisteria Lane en a besoin. Katherine n'est pas allée assez loin, je suis resté sur ma faim. Je le sens bien lui. Pourquoi veut-il absolument prendre la place d'Andrew ? Tout ce que j'espère, c'est que ce n'est pas un fils caché de Bree. Je ne pense pas mais sait-on jamais... J'espère aussi qu'ils ne coucheront pas ensemble. Encore que ça pourrait être marrant puisqu'il se comporte comme son fils. Y'a du potentiel en tous cas. Je demande à voir.

vlcsnap_67536 vlcsnap_78449

   Quand Gaby fricote avec ses voisins homos, c'est fun, c'est exagéré et c'est même touchant sur la fin. On ne compte plus le nombre de leçons que la jeune femme a reçues au sujet de la famille, des enfants et de l'importance qu'ils doivent avoir, mais celle-là avait le mérite de mettre en avant Bob et Lee et sous un jour nouveau (même s'il a encore fallu plein de clichés pour en arriver là). Ils veulent adopter un enfant, ils ont même failli en avoir un mais la mère porteuse s'est désistée au dernier moment. On sent clairement l'inspiration de Modern Family mais il y a pire comme inspiration. En revanche, le gros point faible de l'épisode vient du couple Bolen qui se rend compte de la disparition de Danny. Deux scènes sans intérêt étaient largement suffisantes. On a pas appris grand chose, si ce n'est que le fameux "Patrick" est la cause de leur départ de New York car il les avait retrouvés. Le talent de Drea de Matteo est un peu gâché quand même. Cette intrigue fil-rouge est loin d'être la pire de la série et elle a été assez bien gérée jusqu'ici mais c'est encore pas la panacée.   

   Après des semaines d'ennui profond, Lynette sort de sa torpeur et nous avec en se souvenant qu'elle a une fille prénommée Penny ! Enfin "en se souvenant", c'est vite dit. Elle et Tom oublient que c'est son anniversaire, ce qui permet quelques scènes cocasses sympathiques. Puis comme d'habitude, c'est l'émotion qui prend le relais à la fin de l'épisode et on admire évidemment encore et encore le talent infini de Felicity Huffman qui, avec bien peu de choses, sait toujours faire passer quelque chose de fort, entre rires et larmes. Elle est épatante. Ah et le "I'm not pregnant" m'a fait beaucoup rire ! Hyper classique mais ça marche à tous les coups. 

   J'en viens à ma partie préférée de l'épisode. Après une belle entrée en matière la semaine passée, les scénaristes ont décidé de se lancer à bras le corps dans une "intrigue lesbienne". Je n'aime pas tellement cette "expression" mais c'est vraiment ça. J'avais très peur qu'ils en fassent quelque chose de burlesque comme à leur habitude et donc pas du tout crédible et quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'après un ou deux délires érotico-émoustillants (Julie Benz est superbe), ils ont vraiment traité le sujet de "la femme de 45 ans qui est attirée par une autre femme" avec beaucoup de justesse (dans la limite de ses possiblités) et de simplicité. Résultat, on y croit. Je ne pensais pas qu'ils réussiraient. Chapeau ! J'ai un peu peur pour la suite, j'espère qu'ils resteront dans cette même optique. Et qu'ils oseront les montrer s'embrasser voire se sauter dessus la prochaine fois ! La coupe "pudique" était regrettable. J'imagine que la série atteint là ses limites.   

vlcsnap_72166 vlcsnap_76715


// Bilan // Très heureux de constater que Desperate Housewives n'est pas encore totalement morte et ravi de voir que même si les personnages principaux tournent en rond, il y a des personnages secondaires ou nouveaux qui valent encore le détour et sur lesquels les scénaristes font bien de s'appuyer. Une vraie satisfaction que cet épisode. Dommage qu'il ait été si peu suivi pour le coup. 

44069764

23 février 2010

Desperate Housewives [6x 15]

dnes_season4_dh_bree_miniba

Lovely // 10 9oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_52493 vlcsnap_52554

   On me reproche souvent de trop taper sur Desperate Housewives mais en faisant un tour rapide sur mes critiques de la saison 6 jusqu'ici, je me suis rendu compte que j'avais souvent accordé deux étoiles à pas mal d'épisodes. Comme quoi, vous êtes mauvaise langue (et moi aussi) et cette saison 6 n'est pas si mauvaise comparée à la précédente. En fait, j'ai l'impression que sentant le vent tourner, les scénaristes essaient enfin de nouvelles choses et ça fait du bien de les voir se remettre en question. L'arrivée de Robin-la strip-teaseuse-Julie Benz s'inscrit dans cette optique de renouveau et je me suis surpris par moment à vouloir qu'elle reste dans la série au-delà des deux-trois épisodes promis...

   Tout l'épisode lui était consacré, ce qui pour un nouveau personnage n'est pas anodin. Il y a bien une envie de lui trouver une place bien à elle dans le paysage. C'est vrai que depuis le départ de la regrettée Edie, ça manquait de blonde volcanique à Wisteria Lane. Si Robin n'a pas sa répartie et son franc-parler, elle se défend bien. Elle a de l'humour et elle ne se laisse pas faire, comme elle le prouve à travers son intrigue avec Gaby. C'était d'ailleurs bien le seul intérêt de cette intrigue parce que l'alliance Ana/Danny est toujours d'un ennui infini. Voir Gaby se démener de la sorte pour une gamine qui n'en vaut pas la peine est assez regrettable. Qu'elle épuise son énergie à autre chose ! Robin a bien fait d'avouer la supercherie à Danny, ça va sans doute permettre de faire enfin bouger les choses. Mine de rien, la fin de la saison approche et le mystère fil-rouge stagne désespérement. Pour la première fois depuis... la saison 3, je suis curieux de voir ce que les scénaristes ont concocté. Ils ont pas si mal gérer la chose jusqu'ici, espérons que ce soit le cas jusqu'au bout.

   Je regrette que l'épisode ait été divisé en cinq parties distinctes. L'innovation n'était pas là puisque c'est une narration dont les scénaristes abusent depuis quelques temps dès que l'occasion se présente ! C'est d'ailleurs étonnant qu'ils insistent puisque c'est raté quasiment à chaque fois. Ca ne fait que cloisonner les héroïnes au lieu de les faire intéragir. Autant certains duos/trios étaient pertinents, autant d'autres n'avaient aucun intérêt. Par exemple, l'apparition de Robin dans l'intrigue de Lynette, Tom et Parker n'était qu'un prétexte lointain pour donner quelque chose à faire aux personnages. Autant le passage avec Parker était amusant voire touchant, autant la dispute entre Lynette et Tom avait un sacré goût de déjà-vu, et pas qu'une fois ! De la même façon, la crise de jalousie de Susan envers Mike et Robin était courue d'avance et pas drôle. En revanche, il s'est passé quelque chose d'intéressant entre Bree et Robin, et par extension entre Bree et Orson. Les deux femmes, avec leurs caractères apparemment opposés, ont su trouver un terrain d'entente et j'ai trouvé ça très sympa de voir Bree faire des efforts pour reconquérir l'intimité perdue avec son mari depuis qu'il est en chaise roulante. Ca traitait mine de rien d'un sujet sérieux mais sur un ton léger. Je n'aime plus du tout le couple Hodge et je préférerai les voir séparés définitivement mais le temps d'un instant, je les ai trouvés mignons.

   Puis vient le gros morceau, la surprise du chef dira-t-on, la prise de risque même. On apprend que Robin est lesbienne et qu'elle jetterait bien son dévolue sur... Katherine ! A la base, ça ma plaît car ça évite de faire de Robin une simple briseuse de ménage Edie-bis. D'un autre coté, Desperate Housewives ne fait que suivre la mode. De plus en plus de séries font appel à la lesbienne qui sommeille en chacun de nos héroïnes pour créer le buzz et sortir des sentiers battus. Il faut voir comment ça va être traité mais je suis loin d'être convaincu pour le moment. On connaît le goût de la série pour les intrigues sans lendemain. Si ça s'arrête à un baiser, on peut dire que l'on y avait déjà eu droit la saison précédente entre Teri Hatcher et Swoozie Kurtz sur un malentendu. Si ça va plus loin, curieux de voir ce que ça peut donner. Ca fait longtemps que la série n'a pas lorgné du coté du politiquement incorrect et qu'on le veuille ou non, une intrigue comme celle-là dans une série grand public, c'est politiquement incorrect !      

vlcsnap_58625 vlcsnap_94155


// Bilan // Bien qu'une bonne moitié de l'épisode soit à jeter, le reste est très convenable et offre une porte d'entrée intéressante à un nouveau personnage qui pourrait, si le public est convaincu et si les scénaristes sont inspirés, rester à Wisteria Lane plus longtemps que prévu...

44069764

02 février 2010

Desperate Housewives [6x 14]

dnes_season4_dh_gaby_miniba

The Glamorous Life // 11 44o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_88684 vlcsnap_89844

   Pour reprendre les mots de cette chère Mary-Alice, de moins en moins inspirée, "In This Never-Ending Drama We Call... Desperate Housewives (...)" on doit se contenter de peu et les blagues salaces qui ont rempli cette épisode m'ont curieusement suffits. Qu'il s'agisse du jeu de mot sur "Moby Dick", un livre qui ne parle pas forcément de ce que vous croyez, ou celle sur le toujours très ambigü "I'm Coming !", j'ai bien ri. Je soupçonne l'espiègle et coquin Marc Cherry d'avoir abusé de viagra cette semaine. Paraît même qu'il en revend sous le manteau à des prix défiants toute concurrence ! Mais trèves de plaisanteries, il y a toute une rangée de connasses et de salopes qui attendent que je leur mette la fessée (je deviens terriblement vulgaire).

   Au rayon connasse, je demande Lynette ! J'ai toujours eu de la tendresse pour elle mais trop c'est trop ! Sa thérapie de couples avec Tom est un désastre d'un point de vue scénaristique. C'était à prévoir. Et elle devient tout bonnement insupportable car elle n'accepte pas la moindre critique et use systématiquement de la tactique du "c'est pas moi, c'est lui !". Le pire, c'est que plutôt que de lui mettre une bonne claque dans la gueule pour qu'elle comprenne, les scénaristes la conforte dans ses idées. Le grand méchant, c'est donc Tom. Parce que comme tous les hommes il est lâche... Et ça brode pendant dix minutes sur les pires clichés hommes/femmes. Y'a un fond de vérité, c'est certain, mais au bout de six saisons, s'ils ne trouvent plus rien d'autres à dire qu'ils se taisent ! Je reconnais toutefois que certains passages étaient amusants. Mais n'y avait-il pas mieux que d'impliquer cette pauvre psy de la sorte ? C'était tellement ridicule...

   La connasse en chef, c'est Bree. C'est pour ça qu'on l'aime mais il fut un temps où ses histoires avaient de l'intérêt et l'ensemble était juste parfait. Ce temps-là est bien révolu et les scénaristes n'ont de cesse de nous le rappeler. Lorsque Mary-Alice a annoncé qu'Orson avait l'intention de mettre fin à ses jours, j'étais aux anges. J'ai été naïf de croire qu'il y arriverait. Pas à se tuer hein, juste à tenter de le faire. Même cette petite satisfaction-là on n'a pas voulu nous la donner. Ca aurait été génial qu'il tombe dans la piscine avec son fauteuil et que Bree, telle Pamela Anderson, se jette à l'eau pour le secourir. Non, ça aurait été nul aussi. Au lieu de ça, on nous ressert un discours censé être émouvant qui sonne faux de bout en bout. Marcia Cross et Kyle McLachlan ne prennent même plus la peine de bien jouer. Ils sont en mode automatique et ils n'y croient pas plus que nous. Ca se voit tellement... Alors comme ça Bree veut finir ses jours avec Orson même si elle ne l'aime plus. Elle est persuadée que ça reviendra. On l'a connue intelligente. Elle est devenue bête à manger du foin !

   L'association de deux connasses aux faux-airs de putes, ça donne l'intrigue croisée de Gaby et Angie. En toile de fond, la relation amoureuse entre Ana et Danny est toujours d'un ennui considérable mais elle n'est qu'un prétexte à mettre le feu aux poudres entre les deux voisines et accessoirement à mettre (enfin) Beau Mirchoff torse nu. Gaby qui fait des remontrances à sa nièce, ça me fait toujours rire. Venant de sa part, franchement... Les réactions sanguines de Carlos sont risibles, au contraire de celles de Angie déjà un peu plus flippantes. Mais ça vient surtout du fait que l'on connaît mal le personnage. On ne sait pas bien de ce dont elle est capable. On nous fait miroiter un beau potentiel mais sera-t-il vraiment exploité un jour ? Je préfère ne pas évoquer le passage "écolo" de l'intrigue, d'une subtilité incroyable et j'ose espérer que la mort qu'a causé Angie n'est pas liée à un passé militant. Ce serait quand même sacrément décevant ! Patrick ? Mais qui est Patrick ? On ne devrait pas tarder à le savoir...

   On termine par l'intrigue la plus nulle de la semaine : lorsque Susan Mayer rencontre une strip-teaseuse au grand coeur, que fait-elle ? Elle lui propose de devenir son assistante en classe-maternelle pardi ! Très honnêtement, si la jeune femme en question n'était pas interprétée par Julie Benz (Buffy, Dexter), il n'y aurait rien mais vraiment rien à en retirer ! Ah si quand même l'humour précoce du petit MJ bientôt plus intelligent que ses deux parents réunis ! Enfin n'oublions pas qu'à l'épisode précédent, il était bête comme ses pieds. La prestation de l'actrice n'est pas honteuse, c'est plutôt son rôle qui l'est. Elle me fait penser à tous ces personnages de la série qui restent deux-trois épisodes pour combler le vide avant de repartir à tout-jamais. Le dernier exemple qui me vient à l'esprit c'est la voleuse qui essayait d'escroquer les Solis en saison 4. Ah mais il y a eu aussi la vieille dame incarnée par Frances Conroy qui se servait des Solis (encore eux) pour combler son ennui en saison 5. Bref, vous voyez ce que je veux dire. O intérêt contre quelques bonnes répliques.    

vlcsnap_91354 vlcsnap_100281


// Bilan // C'est dingue ça : même quand je n'ai pas détesté un épisode, mes commentaires donnent l'impression que si ! Malgré tout le fiel que je viens de verser, celui-ci n'était pas si mauvais. Merci aux répliques piquantes qui m'avaient drôlement manqué.

44069764

09 janvier 2010

Tueurs En Séries [Episode du 8 Janvier 2010]

allocine_tueur_en_series

Petite nouveauté sur le blog : vous pourrez retrouver chaque semaine l'émission Tueurs En Séries, produite pas AlloCiné et que j'écris avec mes talentueux collègues. On en est déjà... au 89ème numéro ! Le temps passe vite. Au programme : des news, des focus, des bande-annonce, des blagues... J'espère que ça vous plaira :-)

Cette semaine : Lost dans les starting-blocks, des (bonnes) nouvelles de Maura Tierney, un preview 2010 sur toutes les nouveautés qui nous attendent et un condensé de Boardwalk Empire !

Posté par LullabyBoy à 00:02 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 décembre 2009

Dexter [4x 12]

dnes_season4_dexter_miniban

The Getaway (Season Finale) // 2 6oo ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_92945 vlcsnap_107231

   Les dernières minutes de cet épisode incroyable de Dexter m'ont offert ce que j'appellerais "l'orgasme télévisuel", à savoir : les mains qui tremblent, le coeur qui bat si fort que vous vous sentez plus vivant que jamais et cet instant terrible, lorsque l'écran noir apparaît, qui vous procure une sensation de détresse infinie. Oui, les dernières minutes du quatrième Season Finale de Dexter c'est tout ça et c'est bien plus encore...

   Je ne sais pas par où commencer. J'ai commencé par la fin mais devrais-je peut-être commencer par le commencement ? Le précédent épisode nous avait laissé sur un cliffhanger haletant : Arthur Mitchell, le Trinity Killer, face à Dexter au sein même des bureaux du Miami Metro. Inouï ! Ce n'est que le début d'une chasse à l'homme qui va se terminer dans un bain de sang, au sens propre comme au sens figuré. Il faut reconnaître comme défaut principal à cet épisode d'être très prévisible jusqu'à environ sa moitié. Les scénaristes reprennent scrupuleusement la même trame que les saisons précédentes et l'on sait bien, depuis le début de la saison d'ailleurs, que Dexter finira par coincer sa nemesis. C'est une tradition, comme les épisodes catastrophe catastrophiques de Desperate Housewives ou les flashbacks de Lost. Pourquoi ces comparaisons ? Je ne sais pas, ce sont les premières qui me sont venues. Mais là n'est pas le propos. Ce qu'il faut retenir en gros, c'est que sans ses fameuses et précieuses dernières minutes, cet épisode aurait été presque décevant car peu surprenant. Alors bien-sûr, ça ne l'a pas empêché d'être extrêmement prenant. Si tout est très répétitif, on répéte quand même quelque chose d'assez génial à la base, il ne faut pas l'oublier ! Petit à petit, notre chère Debra, découvre la véritable identité du Trinity Killer parce qu'elle est trop forte et on veut coûte que coûte nous le faire comprendre. Même si elle a du retard sur nous, on est dedans et on vibre avec toute l'équipe. Enfin il faut reconnaître que Batista, Laguerta, Quinn et Masuka n'ont pas de rôle majeur dans ce Season Finale. Ils n'auraient pas été là, ça nous aurait paru louche mais ils ne nous aurait pas manquer. Les scénaristes ont quand même bien merdé cette année avec Batista et Laguerta. Comme si les mettre en couple avait un quelconque intérêt... Pendant ce temps-là, Dexter fait des erreurs dans la précipitation et ces erreurs vont avoir des conséquences que l'on osait à peine imaginer.

   Bad Timing Dex'. Dire que s'il n'avait pas fauché ce rétroviseur, Rita serait encore vivante... Les scénaristes de la série nous ont prouvé qu'ils avaient des couilles énormes. Oser tuer Rita, c'était juste impensable, inconcevable, impossible. Et pourtant ils l'ont fait et avec une esthétique chère à la série absolument divine. Cette image du petit Harrison barbotant dans le sang rouge vif de sa mère, laquelle est plongée dans un bain de son propre sang, le regard vide, était extrêmement choquante et renvoyait évidemment à la genèse de la série et à la "naissance" de Dexter, en tous cas à la naissance de celui qu'il est devenu. Je suis resté abasourdi par tant de violence car le fait que ce soit Rita dans ce sang change tout. On en a vue d'autres femmes mortes dans le même état, mais Rita ! Même si elle commençait à devenir sérieusement agaçante, je ne peux me résoudre à la laisser partir comme ça. J'espère qu'elle prendra la place de Harry dans la conscience de Dexter. Ce serait un bon moyen de renouveller ce pan faiblard de la série. Mais de toute façon, la mort de Rita change tout. Et comment Dexter va-t-il faire pour s'en sortir ? Il va forcément être suspecté du meurtre de sa femme. Et Debra va forcément le suspecter d'être un serial-killer maintenant qu'elle sait qui était le frère de Dex. A ce propos, je pensais que les scénaristes prendraient un peu plus de risque. Mais ça se tient pout le moment. Rita n'a pas fait la connexion et c'est un peu normal. Elle la fera en temps et en heures. Quant à Arthur, que dire si ce n'est que sa mort, son "It's already over" étaient des moments d'une rare intensité, fascinants à l'image du personnage. Tout le symbolisme que l'on nous envoie alors à la tronche relève d'une écriture hyper maîtrisée et ça ne peut que s'applaudir.            

vlcsnap_113620 vlcsnap_109182


// Bilan // L'orgasme télévisuel est encore plus rare que l'orgasme féminin et les scénaristes de Dexter, dont certains sont de sexe féminin d'ailleurs, ont réussi à nous le faire atteindre avec une... dextérité que l'on croyait perdue. Si la saison 4 de Dexter n'est pas la meilleure de la série, elle est en tous cas d'une rare qualité. Dexter, fais-nous jouïr encore !

Et plus rien ne sera plus pareil...