17 août 2010

[DNES Awards 2009/2010] Meilleur Acteur dans une Comédie

dnes_s16

Il est temps d'attaquer les choses sérieuses... Vous remarquerez que les nominés portent tous continuellement (sauf un) un costume dans leurs sitcoms. Les hommes bien habillés seraient-ils plus drôles que les autres ?

acteurdecom_die

ACTEURDECOMEDIE2

Dans la catégorie "Meilleur Acteur dans une Comédie" de la saison 2009/2010, les nommés sont : Alec Baldwin (30 Rock), Steve Carell (The Office), Jay Harrington (Better Off Ted), Neil Patrick Harris (How I Met Your Mother), Jim Parsons (The Big Bang Theory) et Jason Schwartzman (Bored To Death).

Il était hors-de-question de les nommer : Charlie Sheen (Mon Oncle Charlie), David Duchovny (Californication), David Spade (Rules Of Engagement), Adrian Grenier (Entourage), Bryan Greenberg (How To Make It In America), Kelsey Grammer (Hank)...

Ils auraient pu être nommés eux-aussi : Zachary Levi (Chuck), Joel McHale (Community), Johnny Galecki (The Big Bang Theory), Matthew Morrison (Glee)...

 


20 mars 2009

Better Off Ted [Pilot]

090318075508439720

Pilot // 5 51o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4

What About ?

A la tête du département de recherche et développement d'une grande compagnie sans scrupules, Ted a du succès... et une conscience. Et cela ne fait pas toujours bon ménage ! Il adore son boulot, sa boss Veronica, et ses collègues, Lem, Phil et Linda, mais parfois il se demande si son boulot mérite de passer outre certaines valeurs. Surtout quand on lui demande de créer une dinde suicidaire, de concevoir un métal capable de rebondir ou de cryogéniser un collègue pour les besoins d'une expérience. Il ya des jours où Ted se pose des questions, vraiment... (AlloCiné)

Who's Who ?

Le héros, Ted, est interprété par le craquant Jay Harrington, que l'on a pu voir dans la saison 2 de Desperate Housewives, c'était le médecin amoureux de Susan, mais aussi récemment dans Private Practice, une façon pour ABC de le tester, ou encore dans Coupling, The Inside et Summerland (ce qui est déjà moins glorieux s'agissant de cette dernière). Il est parfait dans ce nouveau rôle, son jeu est fluide et sobre, et sa voix (off) n'est pas agaçante du tout. Veronica est incarnée par la toujours excellente Portia de Rossi, surtout connue pour ses rôles de Lindsay Bluthe dans Arrested Development et de Nelle Porter dans Ally McBeal. On passera sous silence son rôle vraiment pas intéressant dans la saison 5 de Nip/Tuck. Une fois encore, elle joue le rôle d'une beauté froide très bitchy. Ca lui va à ravir, pourquoi se priver ? Et puis on retrouve également Andrea Anders (The Class, Joey), Jonathan Slavin (Summerland encore) et Malcolm Barrett. On voit moins ces trois-là dans le pilote mais quand on les voit, ils sont bons. Linda est un personnage un peu fade cependant.   

So What ?

Voilà un pilote extrêmement convaincant, qui ne se perd pas en conjecture puisqu'il entre directement dans le vif du sujet, et qui nous plonge instantanément dans l'univers unique de la série grâce à un narrateur habité, drôle et concis ! Le pitch de la série pouvait laisser présager quelque chose d'un peu prise de tête mais il n'en est rien ! C'est léger, frais et intelligent. On sent bien que derrière toute cette fantaisie se cache en filigrane une critique acerbe de la société de consommation, du capitalisme et de ces grandes entreprises qui n'ont aucun respect pour leurs employés. C'est bien vu mais ça ne tombe pas forcément au bon moment avec la crise que nous vivons actuellement. Est-ce que les téléspectateurs auront envie de voir une version drôlatique du quotidien de leur vie professionnelle ? Pas sûr. Car Better Off Ted, c'est un peu la rencontre entre The Office, comédie de bureau multi-récompensée, et... Arrested Development pour l'esprit bien décalé. C'est typiquement le genre de sitcom qui sera adorée par certains téléspectateurs et critiques et incomprise par une grande partie du public, car dérouté par ce ton presque anglais, très loin de celui des sitcoms traditionnels. On retrouve cependant quelques éléments plus "classiques" comme les histoires de cul du bureau, la petite fille intello qui semble mieux connaître la vie que son père et puis dans l'ensemble, les personnages sont attachants à travers leurs petites failles. ABC a fait là un joli pari mais au vu des audiences, Ted ne fera pas long feu ! Dommage.


// Bonus // La Bande-Annonce

17 janvier 2009

Private Practice [2x 12]

dnes_v2_private_mini_ban

Homeward Bound // 8 49o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_361813

   Que d'émotion ! Les filles de Private Practice sont vraiment excellentes, chacune dans leur genre. Pour une fois, cette chère Naomi n'était pas trop énervante, voire même pas du tout. Qu'elle s'inquiéte pour sa fille lorsque celle-ci rencontre la nouvelle petite-amie de son père me paraît légitime. Maintenant, venant d'une femme qui n'a pas hésité à rompre, puis se remettre, puis re-rompre avec son mari, tout ça plus ou moins sous les yeux de sa fille, c'est un peu limite ! En tous cas, ça s'est fait dans le calme, dans l'humour, et à aucun moment le ton n'est monté, point de dispute inutile, ni de guéguerre stérile, c'était parfait et mâture. De leurs cotés, Addison et Violet s'adonnent au libertinage ! Oh la, pas ensemble hein ! Quoique ce ne serait pas une mauvaise idée ... Non, séparement, mais avec plusieurs hommes à la fois ! Surtout Violet. Elle couche toujours avec Pete mais aussi, en parralèle, avec Sheldon ! Il bande à nouveau donc autant en profiter ! Elle en profite tellement qu'elle en a le vagin tout égratigné. Elle est obligée de se faire osculter par Addison, en présence de Naomi. Une scène bien amusante. Finalement, la vérité éclate au grand jour. Pete prend mal la nouvelle et lance un terrible "Who are you ?" tandis que Sheldon en profite pour lui prendre la main et lui dire que lui, il l'accepte comme elle est. Adultérine donc. "We're all a mess". C'est bien vrai ça ... En ce qui concerne Addison, c'est le flou artistique ! Elle revoit Kevin mais quelque chose s'est définitivement cassé entre eux. Ce n'est plus comme avant. Alors elle se tourne vers Wyatt, assez insistant. Pour le moment, ils n'ont pas couché ensemble. Je doute que Wyatt soit fait pour elle mais on reconnaît bien là notre Addison. She's a mess too, like everyone else.

   Les cas médicaux de cet épisode étaient particulièrement touchants. Celui de cet homme qui ne peut plus avoir de contact avec sa fille, contagieuse, était même déchirant. Ah, j'ai versé la larmichette de circonstance. En revanche, je n'ai pas tout compris sur la partie médicale en elle-même ... Le cas de cette mère devenue lesbienne sur le tard était pas mal non plus. La façon dont cela a été amené était intéressant. Après, le déroulement de l'histoire est sans grandes surprises. Pour finir, Charlotte et Cooper nous ont offert certainement le plus beau moment de la série depuis ses débuts. Le père de Charlotte est en train de mourir, elle doit le débrancher mais n'y arrive pas. Cooper le fait pour elle. Elle refuse de craquer mais ne réussit pas à se contenir longtemps et tant mieux. Il n'était pas question de leur relation amoureuse ici, cela aurait très bien pu être de l'amitié aussi. Mais ça les renforce, c'est certain. C'était vraiment très émouvant (il faut avouer que les petites musiques en fond sonore aident bien aussi !).

vlcsnap_363869


// Bilan // Un épisode rempli d'émotion avec plusieurs scènes vraiment très émouvantes. Et un peu de comédie aussi, histoire de contrebalancer. Une réussite !

 

11 janvier 2009

Private Practice [2x 11]

dnes_v2_private_mini_ban

Contamination // 9 o3o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_109972

   J'ai remarqué un truc qui est super à la mode : boire un verre de rouge. Dans toutes les séries où les personnages sont relativement friqués, ils ne boivent pas comme le commun des mortels du thé ou du café mais un verre de rouge, à tout heure du jour et de la nuit ! So chic. Addison ne déroge pas à la rêgle, évidemment. Vous ai-je déjà parlé de la nouvelle coupe plus courte de Kate Walsh ? Non ? Eh bien c'est fait. J'aime beaucoup bien que je la préfère les cheveux longs. Là, elle paraît plus froide et plus vieille. Mais elle est toujours aussi époustouflante et c'est le principal. M'est avis que la vraie raison de la rupture avec Kevin vient de là. Il n'aimait pas sa coupe de cheveux ! Le temps que ça repousse ... Hum. Absent physiquement de cet épisode, il était en tous cas dans la tête d'Addison. Je pense qu'ils vont se remettent ensemble très vite ! Au pire, elle pourra toujours se rabattre sur Wyatt. Tous les deux ne s'entendent pas du tout mais c'est souvent sur une haine réciproque qu'une histoire d'amour commence. Ce ne serait pas les premiers à nous faire le coup ! Alors vous êtes plutôt Kevin ou Wyatt ?

   Après un chantage bien orchestré qui tombe à l'eau à la fin de l'épisode, Addison accepte, à la demande de Naomi, de travailler sur le cas délicat de cette femme qui veut absolument un enfant mais qui ne semble pas pouvoir en avoir, et cela demande une collaboration avec l'Autre cabinet et surtout avec Wyatt ! Addison et lui se cherchent sans arrêt des noises. C'est amusant. Moins amusant, Dell et son ex qui se battent pour la garde de leur petite fille. Dell pense qu'elle est toujours addict alors qu'en réalité, elle fait tout pour aller mieux, elle se présente même à un entretien d'embauche. Dell a l'air d'un con, du coup, et finit par s'excuser. Je trouve ça bien d'offrir une storyline à Dell mais ce serait bien d'en trouver une moins barbante. Sam se trouve une probable copine, il était temps ! Elle s'appelle Sonya et je l'aime déjà. Pourquoi ? D'abord parce que ça a l'air d'être une dure à cuire et ensuite parce qu'elle est interprétée par Sharon Leal, connue pour son rôle de prof dans Boston Public. Un fight avec Naomi est à prévoir !

   La relation au départ anecdotique entre Pete et Violet prend une tournure plus sérieuse. Mais pour changer, les rôles sont inversés. Violet ne veut pas d'une relation durable tandis que Pete aimerait bien voir ce que ça peut donner. Le monde à l'envers ! Grâce à Cooper, tout le monde au cabinet est au courant et tout le monde y va de son petit commentaire. Là encore, c'est amusant. Beaucoup moins amusant, le cas médical dont s'occupe Cooper. Un enfant est atteint de la rougeole. C'est la panique, étant donné que c'est contagieux, et le cabinet doit fermer ses portes pour une mise en quarantaine. Je pensais que tout l'épisode sera centré sur cette quarantaine, avec un bon petit huit-clos mais au bout de 15 minutes, tout est arrangé. Grosse déception. Cependant, ce cas était très intéressant. Il soulève une grosse question très à la mode au sujet de certains vaccins qui pourraient rendre autistes. Eli Stone l'a déjà traité par exemple. Cette mère qui refuse de vacciner son fils alors que ça pourrait le sauver inspire beaucoup de haine. On a envie de la claquer, de lui dire qu'elle fait une énorme bêtise. Et c'est le cas puisque l'enfant finit par mourir, scène très émouvante à la clé, qui permet en plus nonchalamment de rapprocher Cooper et Charlotte !

vlcsnap_134336


// Bilan // Légère déception quant à cet épisode que les bandes-annonces (que je ne regarde jamais d'habitude) annonçaient comme le meilleur de la série ! On a largement vu mieux depuis le début de cette saison 2 ! La bonne nouvelle par contre, c'est que la série ne s'est pas trop mal débrouillée dans sa nouvelle case horaire après Grey's Anatomy. Pourvu que ça dure !