02 septembre 2010

Persons Unknown [1x 12 & 1x 13]

54772233

And Then There Was One // Shadows In The Cave (Series Finale)

1 58o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_162625 vlcsnap_136687

   Lors de ma précédente review, je disais que, malgré mes déceptions, il me restait encore un espoir que les deux derniers épisodes de Persons Unknown soient bons. J'ai écris cela sans trop y croire. J'étais très loin de m'imaginer qu'ils seraient aussi prenants et passionnants. Je ne dirais pas qu'ils sont bons parce qu'il y a tout un tas d'approximations qui passent mal et un manque évident de réponses malgré les promesses et de NBC et des producteurs ("All Will Be Answered At The End Of The Summer") mais wouah, ils se sont bien rattrapés comparé aux précédents épisodes. En fait, je crois que la série a commencé à devenir mauvaise et ennuyeuse à partir du moment où les héros n'ont plus cherché à s'enfuir. On est entré dans une phase où il ne se passait plus grand chose pour personne, où les scénaristes étaient incapables d'approfondir les personnages et où on devait se taper l'enquête, souvent ratée, de Renbe et Kat. Il y a eu quelques bons moments mais c'était du vent. Et la fin de la série le confirme d'ailleurs. Qu'a-t-on vraiment appris à travers eux ? Très peu de choses. L'essentiel vient de Joe, des Night Manager sucessifs et de des passages au sein même du bureau de "Madame Director" (qui a gagné en charisme dans ces deux derniers opus). Je crois que la série aurait très bien pu exister sans Kat et Renbe et sous forme d'une mini-série de six, sept ou huit épisodes. Un condensé du meilleur de ce que l'on nous a offert sans tout le brodage barbant.

   "And Then There Was One" est un épisode bluffant qui m'a totalement embarqué. Je dirais même que je me suis complètement fait avoir, croyant vraiment qu'ils s'étaient tous tués les uns après les autres. Je trouvais ça précipité et pas toujours crédible mais finalement assez logique. Il y a, encore maintenant, un passage flou dont je n'ai pas bien saisi le déroulement : qu'est-il arrivé à Blackham quand il a disparu en premier ? C'est quand même ce qui a déclenché tout le reste. Un peu brouillon. Excellent idée que de se débarrasser de Liam Ulrich, le personnage qui est reponsable de la médiocrité des épisodes précédents, et lui faire exploser la tête correspond exactement à ce qu'il méritait ! J'ai aimé la violence et la soudaineté de l'événement. Bon et puis le cliffhanger est extrêmement réussi, je ne l'ai pas vu venir. Je m'étais imaginé totalement autre chose. Les retours sur images pour expliquer la manipulation n'étaient pas des plus convaincants, puisqu'on a fait des personnages d'excellents acteurs (que les acteurs de la série eux-même ne sont pas), mais ça avait le mérite de mettre en perspective un thème important qui n'avait pas encore été exploré : la manipulation de l'image. Par contre, deux choses m'ont gâché (un tout petit peu) le plaisir : pourquoi Kat et Renbe qui viennent enfin de trouver les coupables de la conspiration se mettent à gueuler comme des putois au beau milieu de l'hôpital ? D'une idiotie infinie ! Et pourquoi est-ce que ces survivants qui viennent de faire preuve de pure génie font la bêtise d'étouffer le chauffeur ? N'y avait-il pas un moyen plus efficace de le faire s'arrêter ? L'accident était inévitable et se transforme en facilité scénaristique pour la suite...

   A vrai dire, la facilité scénaristique ne s'arrête pas là puisque, par un tour de passe-passe qui ne sera jamais expliqué, tous nos personnages se retrouvent séparés dès le début du final. Janet est à San Francisco, Graham en pleine séance de torture, Erika et Moira au Maroc (??) et Blackham et Charlie pas bien loin du Village. Soit les scénaristes ont un gros faible en géographie, soit on se fout de notre gueule ! Mais passons. Ca n'empêche pas ce final d'être aussi prenant que l'épisode précédent et aussi passionnant. On nous a livré quelques réponses qui prouvent que tout est assez bien fichu, sur le rôle de la mère de Janet notamment (précédent candidate du programme ?), mais on ne nous dit toujours pas pourquoi ce programme existe, à quelle fin véritable ? A part que ça fait plus de 25 ans que ça dure... Il y en tous cas un espèce de réseau dont on ne ressort jamais. Les enfants des premier candidats sont à leur tour testés. Autant dire que dans 25 ans, ce sera au tour de la fille de Janet ! Pas mal de zones d'ombre subsistent. Les scénaristes lancent même quelques pierres pour une éventuelle saison 2 comme ce dialogue entre Charlie et Blackham qui ne peut pas être innocent où Blackham donne le prénom de la femme de Charlie alors que ce dernier ne le lui a jamais donné. Et puis bien-sûr, le gros cliffhanger de fin de saison, qui se transforme en frustrant cliffhanger de fin de série. Il m'a beaucoup fait penser à la fin de Surface dans l'esprit. L'histoire recommence tout simplement sauf qu'il y a d'un coté Joe et Renbe qui retournent dans le village d'origine, avec Tori pour nouveau Night Manager (elle n'était donc pas morte ?) et un nouveau groupe autour d'eux, et de l'autre tous les autres, Janet en tête de file, mais qui sont carrément sur un bateau ! "Welcome To Level 2". Comme dans un jeu vidéo. Super exaltant ! Et je suppose que la saison 2 aurait suivi ces deux intrigues en parallèle, en plus de celle de Kat à l'extérieur qui n'a pas eu les honneurs d'entrer dans le Village.    

vlcsnap_132371 vlcsnap_175827


// Bilan // Je ne pensais absolument pas dire ça il y a encore une semaine mais je suis triste que Persons Unknown s'arrête. La saison 1 est loin d'être parfaite avec un gros ventre mou et beaucoup de choses inutiles mais les deux derniers épisodes relancent totalement l'intérêt et promettaient une saison 2 exceptionnelle ! L'unique série ambitieuse de l'été s'achève et se solde par un échec cuisant. NBC n'a pas joué le jeu et ne lui a pas donné les moyens de réussir mais, de toute façon, cette série aurait bien plus eu sa place sur une chaîne du câble, comme SyFy, qui aurait dû l'abriter au départ. 


23 août 2010

Persons Unknown [1x 10]

54772233

Identity // 1 34o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_103450

   Difficile de rester scotché devant une série qui ne semble plus rien avoir à offrir depuis plusieurs épisodes déjà. NBC ne facilite pas la tâche en intégrant à trois reprises de grosses pub pour The Event, une de ses nouveautés sur lesquelles elle mise le plus, qui prennent 1/3 de l'écran. La parfaite distraction pour décrocher et s'imaginer ce à quoi The Event ressemblera, pendant que trois cons n'essayent même plus de sortir de leur village mystérieux. Pour être tout à fait honnête, j'ai hâte que Persons Unkwnown se termine et que l'on connaisse le fin mot de l'histoire. Je ne le sens pas. Et je m'ennuie de plus en plus. Je n'en veux pas aux scénaristes d'avoir laissé honteusement Renbe et Kat dans leur coin, ils essayent de repousser le moment à plus tard comme ils peuvent. Le problème, c'est que dans un endroit comme celui-ci, truffé de caméras, ils auraient dû être repérés depuis longtemps. A la limite, si c'était intentionnel, ça passerait. Mais je ne crois vraiment pas que ce soit le cas. Ils poursuivent donc leur enquête à l'intérieur même du village sans que personne ne s'en rende compte. Et comme si ça ne suffisait pas, le guignol Italien a réussi à entrer dans le village aussi ! Y'a un truc qui cloche quand même... Et puis alors ce cliff' ridicule sur le nouveau night manager qui est fou amoureux de Janet ! De qui se moque-t-on ? Ce personnage, somme toute assez prometteur, va donc se résumer à cela ? Et puis, qu'est-ce qu'ils trouvent tous à Janet ? Je ne comprends pas ! Autant Kate dans Lost, je pouvais comprendre. Mais Janet ? Elle n'est pas si jolie et elle passe son temps à pleurnicher. Et puis alors si le but des scénaristes est de nous faire vouloir à tous prix le retour du couple Janet/Joe, c'est complètement raté. Je ne les veux plus ensemble. Mais à la limite, ils peuvent bien faire ce qu'ils veulent, ça m'est égal. Tant que ça se termine ! J'ai l'impression de regarder la saison 3 de Prison Break, c'est dire...

   Le seul passage un tant soit peu intéressant, c'est la remise de cadeau. Ca permet d'en apprendre un tout petit peu plus sur les personnages de départ et nous rappeler qu'ils furent attachants pendant environ cinq épisodes. Je ne crois toujours pas à la relation Graham/Moira mais ils sont mignons et émouvants quand ils se racontent leurs histoires. C'est juste le fait qu'ils se tiennent la main qui cloche, et qu'ils se prennent dans leurs bras intensément. Erika se fait bien discrète, c'est dommage. Et Bill et Charlie sont toujours aussi peu présents mais c'est déjà trop ! Quant aux dialogues, notamment ceux avec le très pédant Ulrich, je ne les supporte plus. C'était marrant au début. Plus maintenant.

vlcsnap_124447


// Bilan // Le charme de Persons Unknown n'opère plus du tout sur moi. Il y a toujours de bonnes idées, de bonnes amorces d'intrigues mais elles sont toujours mal exploitées et la plupart des personnages sont devenus au mieux antipathiques au pire transparents. 

09 août 2010

Persons Unknown [1x 09]

54772233

Static // 1 3oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_58287

   Si cet épisode est meilleur que le précédent, sans difficulté, il n'en est pas moins décevant. Bien malgré moi, je crois que j'ai lâché l'affaire. Persons Unknown ne me fascine plus. Quelque chose s'est rompu mais je ne sais pas quoi. Ca vient peut-être du fait que l'on voit de plus en plus tout ce qui se passe derrière le décor du Village et de moins en moins nos héros, dont il n'y a visiblement plus rien à tirer. Cette femme qui semble à la tête de l'organisation (on imagine qu'il y a encore plus important dans la hièrarchie) est une pâle-copie d'une certaine Nina Sharp, que les fans de Fringe connaissent bien. Elle serait rousse, le copiage serait avoué. Le problème, c'est que l'actrice n'est pas très charismatique. Et ce n'est pas en renversant le pauvre café apporté par son assistance qu'elle va réussir à nous glacer le sang... Un autre visage important de la machination apparaît et l'on devrait le cotoyer davantage au moins dans le prochain épisode puisqu'il va prendre la place du Night Manager habituel, tué par Joe. Lui aussi manque un peu de charisme mais je demande à voir... En revanche, Jason Wiles m'a impressionné pour la première fois de la série. Ses pétages de plomb à répétition étaient assez réussis. Et la transformation physique de l'acteur est assez bluffante aussi. Je pense surtout à la scène où il est sur le point de lâcher la main de Janet, alors suspendue dans le vide. A ce moment précis, il était excellent ! Ca a donné de l'intensité à des scènes qui en manquaient grandement.

   Les points faibles ne varient pas : au risque de me répéter, le périple de Renbe et Kat m'a profondément ennuyé. Le summum étant le moment où ils se déclarent leur flamme dans la forêt. J'ai beau avoir un coeur de ménagère, ça m'a semblé bien ridicule. Leur arrivée près du Village n'est pas étonnante. On la sent venir de loin, mais elle a le mérite de relancer l'intérêt. Il reste quatre épisodes pour nous prouver que tout ce chemin parcouru n'était pas inutile.

vlcsnap_52497


// Bilan // J'ai perdu la foi en Persons Unknown mais j'irai bien entendu jusqu'au bout. Ca reste agréable à regarder... 

02 août 2010

Persons Unknown [1x 08]

54772233

Saved // 1 6oo ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_106223

   Persons Unknown tenait jusqu'ici ses petites promesses. Est-ce que cet épisode va tout changer et la faire basculer dans la médiocrité ? Je ne pense pas. Il est vraiment à part. Un délire de scénaristes qui ont cru bien faire mais qui se sont gravement plantés. L'Organisation a donc bien kidnappé Joe (on ne saura pas exactement comment - certains diront que ça n'a pas d'importance, j'aurai bien aimé avoir une explication quand même) dans le but de lui faire retrouver la raison. Il est apparemment LE maillon fort de toute cette expérience, ils ne pouvaient pas se passer de lui. Un voyage dans son subconscient, entre rêves, fantasmes et flashbacks vont l'aider à prendre la bonne décision. De toute façon, c'était soit poursuivre son travail avec l'Organisation soit mourir. Le choix est vite fait, non ? Ben alors c'était pas la peine d'en faire tout un foin ! Je me suis franchement ennuyé pendant toutes ces scènes qui faisaient mal aux yeux et mal à la tête. Trop d'effets tue l'effet. Au passage, on a pu revoir Tori. Bof. Et on a appris qu'avant toute cette histoire, Joe était Père. Ca ne colle pas à l'idée que je m'étais fait du personnage, et puis c'est aussi crédible que sa perruque affreuse...

   Le temps consacré au Village et ses prisonniers est fortement réduit et il ne s'y passe absolument rien de passionnant. Ils s'emmerdent. Nous avec eux. Moira et Graham trouvent le moyen de s'embrasser. Ca ne colle pas du tout. Ce n'est pas comme cela que je voyais leur relation évoluer. D'ailleurs, elle n'avait pas besoin d'évoluer. Erika s'est faite très discréte, trop. Et Bill a été encore bien gonflant malgré une tentative déspespérée de le rendre touchant. Reste l'enquête de Renbe et Kat en Amérique du Sud, assez prévisible dans l'ensemble et ennuyeuse, elle aussi.


// Bilan // J'ai beau chercher, il n'y a rien à sauver de cet épisode ! Heureusement, il semble très singulier. Le prochain devrait retourner aux basiques.

27 juillet 2010

Persons Unknown [1x 07]

54772233

Smoke And Steel // 2 1oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_294335

   L'avantage avec Persons Unknown, c'est qu'elle est constante. Les problèmes de départ sont toujours les mêmes et les qualités aussi. L'épisode précédent ayant fait exception, les aventures de nos deux journalistes au pays de la pizza retrouvent l'ennui qui les caractérisent. Ca se ballade à peu près tranquillement à Rome et ça cherche un moyen de repartir à la maison. On les aide, puis un nouvel obstacle les en empêche, mais on les aide à nouveau in extremis. Ils repartent, mais pas vraiment seuls. A part la fameuse photo de Janet (avec Joe et Tori), ils repartent bredouille, sans avoir appris grand chose de nouveau. Par conséquent, c'est pareil pour nous et c'est frustrant. Tout ça pour ça ? Ca va que c'était à peu près divertissant hein...

   C'est encore et toujours beaucoup plus passionnant du coté du village où sont enfermés nos héros. Joe passe à la casserole, si l'on peut dire, et va souffrir autant que faire se peut. Il va être transformé pendant un temps en animal, y'a pas vraiment d'autres mots, mais la torture ne lui fera pas lâcher grand chose, sans doute parce qu'il ne sait pas autant de choses qu'on voulait nous le faire croire. Il sait que cette "expérience" est bonne dans le fond, malgré les apparences, mais il est incapable de le justifier clairement. Même si Bill y va vraiment trop fort et que son comportement de brute exaspère, on le comprend un tout petit peu. Enfermés avec un être qui n'en est pas vraiment un, ils perdent tous plus ou moins la tête, à commencer par Janet qui est complètement chamboulée par les dernières révélations. Elle est amoureuse de Joe et elle le déteste. Quand elle commence à lui refaire confiance, il disparaît ! Et alors là, je trouve le cliffhanger super existant ! D'un coté, il ne faut pas s'attendre à quelque chose d'incroyable. On sait bien que des passages secrets se cachent partout (c'est ce qui est génial) et qu'il lui a suffit, par exemple, de pousser le miroir pour disparaître de l'autre-coté mais ça fait son petit effet et on se demande surtout pourquoi disparaître. Pourquoi maintenant ? Il avait l'air de savoir ce qu'il faisait. On ne l'a pas pris de force... Sinon, le passage où Tom brûle vif était pas mal non plus. C'était quand même assez choquant sur le coup et totalement inattendu. Les autres personnages sont plus en retrait mais on apprend la vraie histoire de Graham entre deux scènes d'action. Rien de trascendant ni même de vraiment émouvant, mais c'est une bonne chose de faite.

vlcsnap_310336


// Bilan // La première moitié de Persons Unknown est désormais dépassée et on sent que le moment des révélations est proche. Maintenant que l'on connaît bien nos personnages, il est temps de nous expliquer pourquoi eux et pour quoi faire. Mon enthousiasme pour la série ne faiblit pas. Les scénaristes l'entretiennent à merveille. 

19 juillet 2010

Persons Unknown [1x 06]

54772233

The Truth // 1 69o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_284380

   La vérité ? C'est ce que le titre de cet épisode nous promettait. Nous téléspectateurs n'avons rien appris de nouveau. Les captifs, en revanche, savent désormais tous que Joe n'est pas tout blanc. Et pas de mauvais jeu de mots avec son état de santé et son teint livide. C'est un peu grâce à Erica, la nouvelle venue, qui n'a pas lâché le morceau et qui se montre particulièrement perspicace, dépassant du coup Moira dans le rôle de la fille aux intuitions infaillibles, que la vérité a éclaté. Mais c'est avant tout la faute de Joe lui-même qui n'a pas su tenir sa langue malgré les avertissements de son petit camarade qui travaille de l'autre-coté du village, dans les coulisses. Celui-ci nous confirme au passage que cette petite expérience est faite dans un but que l'on pourrait qualifier de pacifiste. Pour le "Greater Good" comme on dit en anglais ! Ca ne peut que donner envie d'en savoir plus car à ce stade de la série, on ne voit absolument pas en quoi ce qui arrive aux prisonniers peut avoir une utilité et une bonne utilité en plus. Tout ce qui s'est passé dans le village était prenant malgré les apparitions intempestives de cet abruti de Bill qui est décidément né pour faire chier le monde. Très agréable de voir qu'il n'a plus le dessus sur personne et que tout le monde le regarde avec pitié et amusement. On peut remercier Erica pour lui avoir cloué le bec copieusement. A part ça, Janet commence légèrement à me soûler. Elle n'a rien fait de particulier pour ça mais je sais pas, je crois que je ne l'aime pas beaucoup et ça ne s'explique pas.

   Pour la première fois depuis... le début de la série (?), l'enquête des journalistes était vraiment prenante et divertissante. On se croirait dans une autre série avec ces course-poursuites, ces infiltrations et ces explosions. C'est sans doute too much mais ça fonctionne bien. Je suis ravi d'apprendre, par ailleurs, qu'en Italie, tout le monde parle parfaitement l'anglais. D'ailleurs, quasiment personne ne parle l'italien. Niveau décors, on peut dire que c'est du bon boulot. Faire passer Mexico pour Rome, c'est un véritable tour de force ! Sinon, au final, on n'apprend rien de très important au cours de ce périple mais était-ce le but des scénaristes ? Clairement pas. Pas encore. Mark devient crédible et c'est déjà pas mal !   

vlcsnap_299651


// Bilan // Un épisode très divertissant et finalement assez différent des autres. Je préfère nettement quand on s'attarde sur le village plutôt que sur l'extérieur mais si ça reste aussi efficace que dans cet épisode, je prends volontiers ! Amis américains, merci de regarder la série. Que la diffusion aille jusqu'au bout ! Je commence à avoir très peur.