01 mai 2009

LOST [5x 14]

dnes_v2_lost_mini_ban

The Variable // 9 o4o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_95465 vlcsnap_85102 vlcsnap_84975

vlcsnap_91698

   Le cliffhanger de l'épisode précédent -le retour de Faraday sur l'île- laissait présager du meilleur et, même si je n'ai pas vraiment eu droit à ce que j'attendais ou plutôt ce que j'imaginais, j'ai passé un excellent moment, vraiment. Qu'est-ce que j'attendais ? Que l'on nous raconte ce que Faraday avait bien pu fabriquer pendant trois ans ! Cela tient en une phrase : il les a passés à Ann Arbor (la ville du Michigan où a été fondée la Dharma Initiative par les DeGroot, que l'on verra un jour j'espère !) à faire des recherches. C'est très vague et je suppose que l'on n'en saura jamais vraiment plus là-dessus. Ironie du sort : Faraday revient pour mourir, même s'il l'ignore. Mais avant d'en arriver là, on nous confirme une chose qui était devenue évidente depuis quelques temps : Eloïse Hawkings est bien la mère de Faraday. Etait-ce nécessaire de sortir les violons grinçants pour l'occasion ? Je ne suis pas sûr. Et si Eloïse lui a donné la vie, elle lui a aussi donné la mort. Par inadvertance si je puis dire. Fallait pas se ramener sur le camp des hostiles une arme à la main Dan ! La vraie révélation finalement, c'est que Faraday est aussi le fils de... Widmore ! C'est une hypothèse dont je vous avais déjà fait part, je ne suis donc pas mécontent que ce soit vrai. Cela fait de Penny la demi-soeur de Faraday. Je doute que Penny soit la fille de Eloïse, encore que c'est assez troublant qu'elle aille prendre des nouvelles de Desmond à l'hôpital ! En tous cas, le lien est maintenant beaucoup plus clair entre tous ces personnages, surtout si l'on ajoute à cela le fait que Faraday soit la constante de Desmond. Au passage, j'aime bien relever ce genre de choses pour contrer ceux qui croient encore que les scénaristes de Lost improvisent au fur et à mesure : la première apparition de Hawkings date de l'épisode 8 de la saison 3, Flashes Before Your Eyes, et si jusqu'ici on ne comprenait pas bien pourquoi elle était intervenue dans les voyages de Desmond, on le comprend maintenant : Desmond étant sa constante, pour que le destin de Faraday s'accomplisse, il fallait que Desmond soit là sur l'île quand lui y arriverait. Tout s'imbrique parfaitement.

   En revanche, là où le principe de constante me semblait assez clair, celui de variable est beaucoup plus flou. En gros, Faraday pensait que la variable c'était les losties et qu'ils pouvaient changer le futur. Or, "Whathever Happened, happened", comme sa mère et d'autres l'ont rabâché. Donc Daniel n'y pouvait rien, il fallait qu'il meurt ! Mais du coup, quel était l'intérêt de sa mission ? Pourquoi sa mère a-t-elle tout fait depuis sa plus tendre enfance pour qu'il devienne un scientifique et qu'il finisse par venir sur l'île ? Certainement que tout ce qu'il a fait depuis son arrivée en début de saison 4 était primordial pour la suite. Rien que le fait qu'il ait conseillé d'enterrer Jughead par exemple. Je sens qu'on va bientôt en reparler de cette bombe d'ailleurs. En parfaite réponse à l'épisode The Constant et à quelques éléments distillés ça-et-là, une des expériences de Faraday a mal tourné alors qu'il était avec son assistante et petite-amie Theresa. Elle s'est retrouvée gravement atteinte et lui a eu de nombreuses pertes de mémoire à partir de ce moment-là. Deux scènes nous ont été à nouveau montrées et rejoignent ainsi parfaitement le puzzle : celle de l'épisode 2 de la saison 4 lorsque l'on découvre un Faraday en pleurs devant sa télévision alors qu'un reportage passe sur l'épave de l'avion du vol Oceanic 815. Il n'y avait pas de mystère sur l'identité de la femme qui lui parlait : il s'agissait simplement d'une infirmière. En revanche, tout de suite après, Charles est venu à sa rencontre et lui a révélé la vérité sur le fausse épave, sachant très bien que Dan allait oublier ce qu'il lui disait, et lui a proposé de rejoindre son équipe pour aller sur l'île, une île qui soignerait ses pertes de mémoire et son hypersensibilité. La deuxième scène était celle du Season Five Premiere, avec Faraday près de la roue et en compagnie du Dr Chang. Je persiste à penser que cette scène n'aurait jamais dû nous être montrée ! Dernière chose : nous avons pu assister à la fameuse scène où Dan parle à la petite Charlotte et lui conseille de quitter l'île avec sa mère. C'était très tendre et très émouvant.

   A coté de ça, le retour de Faraday permet de faire enfin bouger les losties. Sawyer et Juliet se font prendre par les Dharma, notamment par ce connard de Radinsky qui a bien fait de se faire exploser la tête quelques années plus tard tellement il est insupportable. Que vont-ils devenir ? Je me le demande. Ils sont en bien mauvaise posture et Jack et Kate sont déjà partis vers de nouvelles aventures. Il y a toujours Hurley et Miles mais je compte sur eux pour nous livrer de nouveaux dialogues hilarants, pas pour les libérer. Mais s'ils réussissent les deux, pourquoi pas ? La bonne nouvelle, c'est que les hostiles devraient avoir plus de temps d'antenne dans les épisodes qui restent, notamment ce cher Richard Alpert. D'ailleurs, j'espère qu'il ne va pas essayer de sauver Faraday grâce au Temple, comme il l'a fait pour le petit Ben. J'en doute fortement mais sait-on jamais ! On devrait également voir plus d'Eloïse Hawkings, cette fois interprétée par Alice Evans, une actrice qui a quand même commencé chez AB Productions (qui se souvient de Elisa Top-Model ?) ! Et puis le Temple va forcément enfin nous être dévoilé, je ne vois pas d'autres solutions. C'est là que doit se trouver le moyen de retourner au présent. On attend un retour de Sayid. On ne sait pas où il est depuis qu'il a fuit. En gros, la fin de la saison s'annonce très excitante !            

vlcsnap_109490

vlcsnap_99372 vlcsnap_107465 vlcsnap_97921


// Bilan // Un épisode pleinement satisfaisant sur de nombreux plans. Il enclenche clairement la dernière partie de la saison et les événements du Season Finale. On perd tout de même au passage un des personnages les plus intéressants de la série.

dnesv2finarticleminibanpk8


19 avril 2009

LOST [5x 13]

dnes_v2_lost_mini_ban

Some Like It Hoth // 9 o5o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_89731 vlcsnap_91036 vlcsnap_92425

vlcsnap_93235

   Les épisodes se suivent et ne se ressemblent pas sur l'île de Lost. La semaine dernière, on nous plongeait dans la mythologie de l'île, de manière plus ou moins passionnante, et cette fois, on nous sort un épisode à la construction classique, centré sur Miles, l'un des personnages qui nous intéresse le moins. Ca aurait pu être ennuyeux et sans intérêt mais au contraire, c'était amusant, passionnant et intéressant. Comment se fait-ce ? D'abord parce que Miles est un personnage bien plus profond qu'il n'y paraît. Jusqu'ici, on l'avait réduit au rôle du mec sarcastique qui a toujours une bonne petite pique à balancer. Heureusement, il est bien plus que ça et à de nombreuses reprises, il m'a beaucoup ému. La scène où il tombe sur son père en train de lui raconter une histoire lorsqu'il était enfant était très belle. Depuis le season premiere, on se doutait fortement que Pierre Chang était son père. Nous en avons eu confirmation. On suppose que Straumes est le nom de sa mère, avec qui il a quitté l'île pour des raisons qui restent encore inconnues. C'est un peu dommage de nous avoir montré cette scène au début de la saison où l'on découvre que Pierre a un enfant. Dès lors, il était évident qu'il s'agissait de Miles. En même temps, le suspense ne traîne pas trop dans cet épisode. Miles l'avoue assez rapidement à Hurley. Leur duo fonctionne toujours à merveille et il nous a offert quelques scènes comiques d'anthologie : lorsqu'Hurley essaie de convaincre Miles que son don (qui n'est que folie) est plus fort que le sien, ou encore quand il lui raconte qu'il écrit dans son petit cahier L'empire contre-attaque pour en présenter sa version revue et corrigée à Georges Lucas. Joli clin d'oeil aux bons gros geeks fans de la série. On en profite aussi pour placer quelques petites scènes plus ou moins anodines au premier abord, comme la construction du Swan qui permet à Hurley de découvrir que les chiffres maudits sur la porte de la station correspond tout bêtement à un numéro de série. Ca n'enlève rien à leur signification et ça n'apporte rien du tout en termes de mythologie mais c'est agréable à voir. Un point un plus intéressant tout de même : le plombage à la dent d'un des ouvriers du site a fait explosé sa cervelle ! Nulle doute que c'est une conséquence du fort éléctro-magnétisme de l'endroit. Mais là encore, ce n'est qu'un petit élément qui ne nous apporte finalement rien de plus. A noter tout de même que Radinsky, Chau et quelques autres semblent cacher pas mal de choses aux autres employés de la Dharma...

   Les flashbacks de Miles sont plutôt bien foutus et absolument pas ennuyeux. Le premier aurait pu prêter à rire, vu son accoutrement de punk, mais il est surtout poignant puisqu'il vient rendre visite à sa mère gravement malade. Elle lui assure que son père mort. On sait que c'est faux. Ensuite, on nous rappelle que Miles a un don mais qu'il s'en sert pour magouiller. Il ne parle pas avec les morts mais il peut les entendre et ainsi connaître leur histoire. On se serait vaguement cru dans Pushing Daisies, les couleurs en moins. La partie la plus intéressante, c'est évidemment l'entrée en scène de Naomi, qui l'approche pour le compte de Widmore. On nous confirme au passage que c'est bien Widmore qui a fait déterrer des cadavres on ne sait où pour simuler le crash du vol 815. Miles a bien été choisi pour son don unique, on n'en doutait pas, mais malheureusement, on ne sait pas quelle est sa mission précise une fois sur l'île. Il devait bien en avoir une autre que simplement retrouver Ben. Dommage que la réponse ne soit pas donnée, elle aurait rendu l'épisode encore plus utile. Par ailleurs, on sait désormais pourquoi Miles avait demandé la somme de 3.2 millions de dollars à Ben. Il s'agit en fait du double de ce que Widmore lui a proposé pour partir en expédition. Franchement, j'avais complêtement zappé cette histoire. Content d'avoir quand même une réponse. La partie la plus intéressante pour la suite, c'est que le pote d'Ilana, Bram, apparaît dans un flashback comme un ennemi de Widmore. Il approche Miles pour lui soutirer des informations et l'empêcher de bosser pour l'ennemi. Et il lui demande "What lies in the shadow of the statue ?". Il ne reste plus qu'à théoriser ! Un troisième groupe en plus de celui de Ben et celui de Widmore ? Non, je pense plutôt que c'est la Dharma qui est de retour et qui compte bien reprendre possession de l'île. Bon en même temps, la statue renvoit plutôt aux hostiles a priori. Voilà qui rend Ilana, Bram (et Ceasar ?) bien plus mystérieux que prévu.

   Du coté des autres losties, rien de franchement intéressant ne se passe. Tandis que Jin est aux abonnés absents, Jack essuie le tableau de la salle de classe (rempli d'informations sur la mythologie Egyptienne !) et Kate parle encore et toujours avec le père de Ben jusqu'à ce qu'elle en dise trop et qu'il la soupçonne d'être bien louche. Se rajoute à cela Phil qui vient à la rencontre de Sawyer pour lui annoncer qu'il sait tout ! Il a vu sur des bandes-vidéos ce qui s'était vraiment passé avec Ben... En gros, nos héros sont dans la merde et ça tombe bien : Faraday est de retour ! C'est bien lui qui va les sauver, non ? Reste à savoir comment. En tous cas, chronologiquement, la scène que l'on a vu de lui dans le season premiere lorsqu'il était proche de la roue devrait avoir lieu bientôt. Cela promet un prochain épisode exaltant !

vlcsnap_91818

vlcsnap_92932 vlcsnap_92122 vlcsnap_93591


// Bilan // C'est une fois de plus la simplicité qui réussit le mieux à Lost. Un épisode à la construction narrative à l'ancienne, quelques mystères, quelques réponses : que demande le peuple ?

dnesv2finarticleminibanpk8

27 mars 2009

LOST [5x 1o]

dnes_v2_lost_mini_ban

He's Our You // 8 82o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_62541 vlcsnap_66755 vlcsnap_60460

vlcsnap_56573

   Quoi ? Sayid est un tueur ? Nooooooooooonn sans blague ? Voilà sur quoi repose la majorité de cet épisode, qui est clairement pour moi le moins bon de la saison. On reprend la narration avec flashbacks que l'on a connu pendant 3 ans et, même si je l'affectionne toujours beaucoup, elle ne correspond plus à ce que l'on attend aujourd'hui. Les scènes du passé de Sayid ne sont pas inutiles, ni sans intérêt puisqu'elles éclairent des zones d'ombre. Elles donnent des réponses à des questions que l'on se posait mais dont on se foutait un peu de la réponse au fond. Je n'ai jamais été un grand fan de Sayid et de ses épisodes centrics, il faut dire. On sait donc désormais que Ben l'a complêtement lâché une fois qu'il eut tué tous les hommes de Widmore sur sa liste. Soit. On sait aussi que Sayid n'est pas devenu tueur sur le tard. Il a toujours eu ça dans le sang, il tuait des poules étant enfant. Soit. Et puis on sait comment il s'est retrouvé sur le vol 316 avec Illana. En fait, Illana est une sorte de Ana Lucia, dans l'attitude baroudeuse et le coté masculin prononcé. Elle a dragué Sayid, l'a attiré dans son lit puis a pointé une arme sur lui, clamant qu'elle avait été engagée pour venger la mort d'un des hommes de Widmore. On comprend bien vite que Ben est derrière tout ça, qu'Illana le sache ou non. Ca a assez peu d'importance d'ailleurs. La scène dans le bar renvoit directement à celle partagée par Jack et Ana Lucia dans le premier season finale de la série. Soit. On ne revient pas du tout sur la mort de Nadia, ça m'a un peu surpris. On sait bien que selon toutes vraisemblances, c'est Ben qui l'a fait tuer mais bon, une confirmation aurait été utile pour le coup. Dans l'ensemble, on peut donc dire que ces flashbacks n'étaient pas très passionnants et ont contribué à la lenteur de l'épisode, dont on n'est plus vraiment habitués.  

   En 1977, Sayid reçoit quelques visites de son nouvel ami Benjamin Linus version minus. J'ai bien aimé ces scènes, surtout la détresse de Ben. Son père le traite comme un moins que rien et l'on comprend son envie de partir et sa fascination pour les hostiles, qui représentent forcément pour lui le seul espoir d'un ailleurs meilleur. Il est persuadé que Sayid est un des leurs et veut partir avec lui. Il va d'ailleurs le faire mais Sayid va lui tirer dessus ! Est-ce un bon cliffhanger ? Oui et non. Oui car c'est très surprenant. Non car on sait bien que Ben est toujours vivant 30 ans plus tard. Cela a tout de même son importance puisque c'est certainement un des éléments fondateurs de la personnalité du Ben que l'on connait aujourd'hui. C'est, je pense, l'élément déclencheur qui l'a amené ensuite à l'extermination de la Dharma. Le désespoir et la haine sont deux sentiments qui ont grandi en lui au fil des années jusqu'à ne plus pouvoir jamais les quitter. Ca vraiment, c'est bien vu et passionnant. Pour ceux qui se disent que peut-être Ben est vraiment mort et que Sayid a ainsi changé le destin, je vous rappelle que, comme l'ont expliqué Mrs Hawkins et Ben aux losties, "Whatever happened, happened !". Il n'y a pas deux réalités parallèles dans Lost mais une seule réalité et une sorte de boucle temporelle, puisque lorsque Ben dit à Sayid dans le "futur" qu'il est un tueur, il le dit parce qu'il a tenté de le tuer dans le passé. Vous me suivez ?

   A part ça, et c'est bien le problème, il ne se passe pas grand chose. On nous colle une petite dose du rectangle amoureux, appelons-le ainsi, avec Juliet qui se lamente sur son sort, Sawyer qui se pose des questions, Kate qui fait sa Kate et Jack qui ne fait pas grand chose. N'oublions pas Hurley qui fait des gauffres ! Evidemment, dans la Dharma, il est aux cuisines. Concernant les Dharma, pas de grandes révélations non plus. On découvre un nouveau personnage qui est le Sayid du camp, celui qui torture en somme. Je ne suis pas certain qu'on le revoit un jour et tant mieux, il ne m'a pas tellement convaincu. Horace montre toute l'étendue de son incompétence, Radinsky est agaçant au possible, ce qui est tout de même dommage pour un personnage que l'on attendait de découvrir avec impatience depuis bien longtemps. Amy pouponne son Ethan et voilà, en gros. Que va-t-il se passer maintenant ? Mystère...

vlcsnap_67817

vlcsnap_51563 vlcsnap_56925 vlcsnap_51533


// Bilan // Avec le retour à l'ancienne narration, LOST retrouve les défauts de ses qualités. Les personnages sont plus approfondis psychologiquement parlant mais l'épisode dans son ensemble souffre d'un rythme trop lent et d'un manque cruel d'événements marquants. Par ailleurs, j'ai le sentiment que l'on est arrivé au bout du personnage de Sayid, il a dit tout ce qu'il avait à dire. Je le verrais bien mourir prochainement ! Les prochains épisodes devraient reprendre cette narration usée afin de savoir ce qui a amené les autres personnages dans le vol 316. Hormis le possible centric de Kate, les autres possibles centrics seront certainement intéressants. En particulier celui de Ben, qui montrerait ce qu'il a fait à Desmond et Penny...

dnesv2finarticleminibanpk8