19 juillet 2009

Nurse Jackie [1x o7]

nursejackie

Steal Knife //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_471869

   Voilà qui était sans doute l'un des épisodes les plus faibles de la courte histoire de Nurse Jackie mais il vaut quand même quatres étoiles. J'admire les scénaristes qui réussissent à rendre ces personnages si profonds, si humains et si attachants en si peu de temps chaque semaine. Après avoir davantage mis en avant les personnages secondaires depuis quelques épisodes, Jackie reprend ses droits et redevient la star du show. Première engueulade pour son "couple" avec Eddie : il a pensé à leur 1 an de relation, pas elle. Cela prouve bien une fois de plus qu'elle n'est vraiment pas investie dans cette histoire et que, comme le fait remarquer Eddie, elle est surtout avec lui pour obtenir ses petites pilules. Je suis content de voir qu'il n'est pas dupe. Mais pourquoi continue-t-il alors ? En est-il amoureux ? Et elle ? J'ai l'impression en tous cas qu'il commence à en vouloir plus. Sans surprise, Mo-Mo n'était même pas au courant qu'elle est mariée, encore moins qu'elle a un amant. Elle écoute beaucoup les autres mais elle ne parle jamais d'elle. Quelle femme intrigante ! Il n'y a vrament qu'à Eleanor qu'elle se confie, sauf au sujet de son addiction.

   En parlant d'Eleanor, elle a droit cette semaine à un peu plus de profondeur qu'à l'accoutumée. Elle n'est pas bien et on ne saura jamais véritablement pourquoi. Elle parle de sa soeur, de son beau-père mais ça reste très flou et je crois que c'est voulu. C'est souvent comme ça dans la série d'ailleurs. Et c'est vrai qu'au fond, peu importe ce qui lui arrive vraiment, c'est sa douleur là tout de suite qui nous intéresse. Cela rend la chose plus universelle du coup. J'aime beaucoup ce personnage en tous cas, vraiment tordante. La scène au petit matin avec une des filles de Jackie était particulièrement amusante. Dans le reste de l'épisode, deux gimmicks qui m'ont bien fait rire : le mec dépressif qui gueule comme un putois et qui s'en prend à cette pauvre Zoey et Gloria qui cherche partout les "propriétaires" du bébé qu'elle a trouvé en salle d'attente. Ca c'était énorme !

vlcsnap_481660


// Bilan // Les scénaristes de Nurse Jackie manient toujours avec brio la dramédie. C'est drôle, c'est fin et c'est profond. C'est frustrant aussi. 

 


11 juillet 2009

Nurse Jackie [1x o6]

nursejackie

Tiny Bubbles //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_56109

   Les reviews de Nurse Jackie se suivent et se ressemblent. Toujours pas d'intrigue de fond mais toujours autant de répliques qui tuent et de rires. Cette semaine, l'hopital accueille une ancienne infirmière en phase terminale de son cancer. Elle était une amie de Jackie et la met subtilement face à ses problèmes d'addiction. Plutôt bien vu même si cela ne semble pas avoir beaucoup d'effet au final. Le reste du temps, cette femme nous sort des bijoux de vulgarité avec une aisance incroyable. Elle n'a rien à perdre alors elle se donne tous les droits et c'est jouissif. Ses scènes avec Mo-Mo étaient particulièrement amusantes mais le meilleur, c'était avec Gloria ! Elle la calme mais d'une force... ! Evidemment, sa mort est un passage très émouvant et réussir cela à en l'espace de 28 minutes, c'est très fort !

   Le Dr Cooper nous a enfin dévoilé (contre son gré) un peu de ce qu'il est vraiment. On a découvert avec surprise qu'il a deux mamans, et interprétées par Swoozie Kurtz et Blythe Danner : la grande classe quoi. Ca le rend vraiment super attachant et c'est là encore un beau tour de force ! Cela ne l'empêche pas de tâter à nouveau une paire de seins de l'hôpital mais pas ceux de Jackie cette fois. Non, ceux de Eleanor ! Ca ne lui a pas déplu, apparement. Serait-ce le début de quelque chose ? Zoey, quant à elle, est toujours aussi drôle. J'adore quand Jackie et Eleanor la font tourner en bourrique. Ca l'amuse elle-même, donc pas de victimisation ridicule. Du coté d'Eddie, j'ai apprécié sa conversation avec Zoey. Il n'est pas attachant et pas spécialement drôle mais il n'est pas idiot. C'est déjà ça ! On voit très peu la famille de Jackie, et ce n'est pas bien grave à vrai dire.   

vlcsnap_59657


// Bilan // Nous en sommes à la moitié de la première saison de Nurse Jackie et il n'y a toujours pas d'intrigue forte de développée. Ca me gène de moins en moins. La série a trouvé son rythme ainsi, en se basant uniquement sur les personnages, tous de plus en plus drôles et attachants. 

03 juillet 2009

Nurse Jackie [1x o5]

nursejackie

Daffodil //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_67859

   Après un épisode la semaine dernière qui sortait légérement des sentiers battus, Nurse Jackie retombe dans sa jeune routine. Ca pourrait être terriblement décevant mais ça ne l'est pas. La routine de Jackie est bien trop amusante pour déjà nous lasser. Tous les personnages secondaires sont extrêmement bien utilisés. Ils ont tous une ou deux scènes, avec ou sans Jackie, qui les mettent bien en valeur. Ca manque clairement de profondeur, on doit se contenter de quelques vannes bien senties mais étrangement, ça suffit.

   Difficile de dire quel est mon personnage secondaire favori. Pas Eddie déjà, je le trouve un peu gnan gnan et pas intéressant du tout. Mo-Mo est assez discret mais il m'éclate : "Between George Clooney's cock and a coffee, I think I choose the coffee". Zoey est juste énorme avec ses mimiques, sa maladresse inée et son talent incomparable pour se réjouir de tout. Le Dr O'Hara n'était pas très présente dans cet épisode mais le dîner avec Zoey était un grand moment. J'en profite au passage pour dire que toutes ces excellents sont frustrantes car trop courtes. Et puis il y a le Dr Cooper, charmant mais super boulet. Ce serait bien que l'on passe à autre chose le concernant. Son TOC qui le pousse à tâter les seins de Jackie, c'est marrant une fois mais pas trois. Et la véritable découverte de cet épisode, c'est la surveillante générale, Gloria Akalitus. Jusqu'ici, elle me faisait moyennement rire, l'épisode où elle est en plein trip mis à part. Mais là, je dois dire que j'ai adoré ses petites phrases et puis le coup du taser était énorme ! A coté de ça, on n'avance toujours pas d'un pouce du coté de Jackie. J'ai beaucoup aimé sa tendresse envers la petite fille qui doit s'occuper de sa maman à plein temps mais j'ai eu du mal à comprendre où les scénaristes voulaient en venir, par rapport à la propre fille de Jackie notamment. Les autres "cas" étaient surtout là pour amuser et la mission est parfaitement remplie.


// Bilan // J'ai beau avoir beaucoup de reproches à faire à Nurse Jackie, chaque épisode est un régal. C'est bluffant !

   

27 juin 2009

Nurse Jackie [1x o4]

nursejackie

School Nurse //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_16318

   Avec ce quatrième épisode, la série commence à gagner en profondeur. On sort un peu du cadre pré-établi des précédents épisodes en assistant à une rencontre entre Jackie, son mari et l'équipe enseignante de l'école de leurs filles. Jackie a beau être infirmière, elle réagit comme les autres parents quand on lui annonce que sa fille aînée a un problème de comportement : elle nie. En plus de ça, on veut déjà lui administrer des médicaments et ça la renvoit évidemment à son propre problème d'addiction. L'histoire du dessin sans couleurs lie cette intrigue à une autre, plus légère, lorsque le Dr O'Hara est confrontée à un petit garçon très collant qui tient à la remercier pour avoir sauvé la vie de son frère jumeau. Lui, quand il dessine, il y met plein de couleurs et c'est en voyant ce dessin que Jackie comprend que sa fille a bel et bien un problème. Quel est-il précisément ? Doit-on parler de TOC ? C'est encore un peu tôt. C'est en tous cas très intéressant et ça change : on a rarement droit à ce type de storyline dans une série. Les enfants sont soit heureux, soit rebelles ou délinquants mais ils ont rarement des problèmes d'ordre psychologique.

   Le cas médical du jour permet également d'explorer un peu plus le personnage de Mo-mo qui révèle à Zoey qu'il a eu un frère jumeau, qu'il a perdu très tôt. Les quelques mots échangés sont particulièrement touchants. En parallèle, Zoey doit faire face à la mort d'un patient pour la première fois. Ce n'est jamais facile et, pour une fois, Jackie joue la carte de l'empathie avec elle. Je la préfère un peu méchante ! C'est plus drôle. Dans l'ensemble, on peut dire que cet épisode est moins amusant que les précédents d'ailleurs. Du coté de la double vie de Jackie, on n'apprend pas grand chose de nouveau. Tout est dans le sous-entendu. Ainsi, tout compte fait, il semblerait qu'Eddie ne soit pas au courant de la vie maritale de Jackie. Elle est même obligée de prendre un 2ème téléphone portable pour éviter tout incident. Le fait qu'elle ne l'ait pas fait avant laisse penser que leur relation n'est pas si vieille que ça...


// Bilan // Un épisode un peu plus profond mais un peu moins drôle, qui laisse davantage entrevoir ce que Nurse Jackie pourrait être à long-terme. Et ça me va très bien !

 

19 juin 2009

Nurse Jackie [1x o3]

nursejackie

Chicken Soup //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_63297

   Avant de disserter sur l'épisode en lui-même, un mot sur le générique dont j'ai oublié de vous parler la semaine dernière. Il reprend en fait l'imagerie de la première scène du pilote, qui m'avait beaucoup plu, en y ajoutant quelques éléments. Visuellement, c'est très réussi, mais ça ne vaut pas d'autres génériques de Showtime bien plus inspirés. Celui de Dexter en tête. C'est LA référence. Et puis ça manque d'une chanson, à la Little Boxes de Weeds ou à la United States Of Tara. Dommage. D'un point de vue visuel d'ailleurs, la série ne fait plus du tout d'étincelles. On est dans du super classique, sans aucune différence avec les séries médicales bien connues. C'est dommage que Nurse Jackie ne se distingue finalement que par son ton, et encore, à bien des reprises, je me suis dit que ces personnages pourraient trouver leur place au Seattle Grace de Grey's Anatomy ! Ils ne sont pas assez glamours sans doute mais sinon ça collerait assez bien !

   La série tourne toujours en roue libre, sans véritable ligne directrice et c'est tout de même un peu gênant. Ce troisième épisode reprend la structrure des deux précédents, c'est-à-dire une scène d'ouverture chez Jackie, puis une journée de travail classique avec une alternance entre les scènes médicales et les scènes de détente entre les personnages, et enfin retour chez Jackie. On n'apprend toujours strictement rien sur le pharmacien, si ce n'est qu'une machine risque de bientôt le remplacer, et rien non plus sur les autres personnages. On sait juste qu'ils sont tous drôles chacun dans leur registre et que l'on passe un excellent moment en leur compagnie. Mention spéciale au Dr O'Hara, qui fait tourner en bourique Zoé, et à Coop', encore et toujours à l'Ouest mais tellement charmant ! Ce n'est pas Momo qui va dire le contraire... Deux éléments intéressants tout de même, qui visent à être développés ultérieurement : le comportement étrange de la fille de Jackie, qui angoisse comme une adulte et qui n'est pas loin de l'hypocondrie; mais également le cas Eddie. Difficile de dire ce que Jackie ressent pour lui. J'ai l'impression qu'elle se sert simplement de lui pour obtenir ses précieux médicaments mais que ça s'arrête là. Sauf peut-être que lui est bien plus attaché à elle qu'il n'y paraît.       


// Bilan // C'est étrange. Je trouve beaucoup de défauts à la série mais chaque épisode est un petit moment de bonheur. Les personnages sont excellents, et pas seulement celui d'Edie Falco, et parfois ça suffit. Il faudrait quand même appronfondir tout ça !

11 juin 2009

Nurse Jackie [1x o2]

nursejackie

Sweet-N-All // 1 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_168334

   Tandis que Showtime a déjà décidé de renouveller Nurse Jackie pour une saison 2 (!), j'ai regardé ce second épisode avec une certaine appréhension. La peur d'être déçu après l'excellent pilote. Je le suis en parti, dans le sens où cet épisode se pose comme une redite du pilote. On n'apprend pas grand chose de nouveau sur Jackie et sa vie, si ce n'est que son mari tient un bar. C'est un peu maigre comme révélation. Le reste est très efficace, toujours drôle et émouvant à la fois, mais c'est frustrant de ne pas en apprendre davantage. Par exemple, elle a l'air heureuse dans son couple, vraiment. Alors pourquoi tromper son mari ? Parce qu'il est trop parfait et que tout compte fait elle s'ennuie ? Qu'à ce pharmacien de particulier ? A priori, pas grand chose. Il est amusant mais après ? Depuis combien de temps ça dure ? Il ne sait pas qu'elle est mariée, puisqu'elle prend toujours soin d'enlever sa bague avant d'entrer à l'hôpital, mais alors pourquoi ne cherche-t-il pas à la voir plus en dehors du boulot ? Est-elle amoureuse de lui ou est-ce juste du cul ? Voilà, je me pose beaucoup de questions et j'espère avoir quelques réponses rapidement. On n'est pas dans Lost, je ne vois pas trop l'intérêt de faire des mystères sur ce genre de choses.

   Une autre chose qui m'a dérangé, c'est que l'aspect médical de la série ressort davantage que dans le pilote, je trouve. Plusieurs patients se succèdent, leurs cas ne sont pas approfondis puisque le format de la série ne le permet pas et, du coup, on n'a pas vraiment le temps de s'attacher à eux et on ne voit pas bien où les scénaristes veulent en venir. Simplement nous montrer comment Jackie pratique son métier ? Ce serait une bonne raison, certes, mais par la suite, qu'est-ce que cela pourra apporter concrêtement ? Je pensais que le pilote avait pour but de nous montrer une journée de travail du personnage afin de pouvoir la cerner et que la suite serait plus libre mais force est de constater que le schéma de cet épisode est exactement le même : une journée de travail de Jackie, entre coups de coeur et coups de sang. Je me demande bien à quoi la suite va ressembler. Puis il y a tous ces personnages secondaires intéressants à explorer...


// Bilan // Je suis surpris par ce second épisode, je m'attendais à autre chose. Ca ne m'a pas déplu, j'ai passé un très bon moment, mais je reste perplexe... 

   

Posté par LullabyBoy à 00:20 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 mai 2009

Nurse Jackie [1x o1]

dnesv2nursejackieminiba

Pilot // 1 35o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars5


19105503_w434_h_q80

What About ?

Infirmière au sein des Urgences d'un hôpital new-yorkais assez rude, Jackie Peyton affronte tous les jours des cas difficiles. Obstinée et brillante, elle a toutefois du mal à jongler entre un quotidien professionnel assez mouvementé et une vie personnelle également périlleuse... (AlloCiné)

Who's Who ?

L'éternelle Carmela Soprano méritait sa série rien qu'à elle. C'est chose faite. Le personnage de Jackie semble avoit été écrit sur-mesure pour Edie Falco tant l'association du personnage et de l'actrice semble évidente. A ses cotés, toute une galerie de personnages interprétés par des acteurs pas forcément très connus mais qui ont du talent à revendre. Celui que l'on connaît le mieux est sans doute Peter Facinelli, qui vaut décidemment mieux que Fastlane ! Il l'avait déjà prouvé avec la saison 1 de Damages où il était impeccable. Ici, il campe le rôle d'un jeune médecin, "Coop'", plus préoccupé par son téléphone ou par les seins de Jackie que par ses patients !   

So What ?

Après l'excellente The United States Of Tara cet hiver, Showtime remet ça cet été avec Nurse Jackie, une série prometteuse au pilote simplement brillant. De la première à la dernière scène, j'ai été scotché. Je ne devrais pas dire ça car ensuite vos attentes vont être énormes et vous risqueriez d'être déçus. Mais voilà, j'ai simplement adoré et je suis dans l'obligation de vous en faire part. Alors bien-sûr, il ne s'agit pas d'une série pleine d'action avec de multiples rebondissements. On est davantage dans l'introspection. Mais c'est parfois bien plus prenant. Ce pilote en est la preuve ! Pendant 28 minutes exactement, car oui, Showtime adore ce format (certainement parce qu'il coûte moins cher), on suit une journée presque normale de la vie de Jackie. On la voit essentiellement à l'hôpital, à la fois dans ses moments de joie, de peine, de colère et de trip. Car Jackie n'est pas une infirmière tout à fait comme les autres. A la suite d'un mal de dos aigü, elle est devenue accro aux anti-douleurs. Elle s'en fait donc des rails comme tout bon Parisien de la jeunesse dorée du 16ème arrondissement se fait des rails de coke. Dans la scène inaugurale, elle est allongée par terre, presque inconsciente, entourée de ses petites pilules oranges. C'est juste superbe visuellement.

Et puis elle a un sombre passé d'alcoolique aussi. C'est ce qu'elle nous apprend au détour d'une conversation avec un patient de 16 ans bien défoncé dans tous les sens du terme, puisqu'il est high et qu'il a une bougie coincée dans le cul. Le ton de la série est donné ! On est dans une dramédie. Malgré toute la mélancolie que ce pilote peut dégager, on s'amuse beaucoup. Ses collègues y contribuent énormément, que ce soit l'élève infirmière qu'elle doit former, un peu niaiseuse; son amie-médecin désabusée qui ne jure que par ses Manolo Blanicks, même si elles lui font atrocement mal, ou son collègue gay qui a le sens de la métaphore. Voilà des personnages prometteurs ! Et puis Jackie a une vie amoureuse compliquée. Elle couche avec le pharmacien de l'hôpital, à l'hôpital, et à notre grande surprise, elle a un mari qui l'attend sagement à la maison avec ses deux filles. Sa vie est suffisamment remplie pour nous occuper un petit moment... En bref, outre la réalisation parfaite et le ton mélancomique de la série, on ne peut que tomber amoureux de Nurse Jackie. Si je vous disais qu'elle ressemble à ce que Meredith Grey devrait devenir d'ici une petite quinzaine d'années, ça vous ferait fuir ?

       "God, Make Me Good. But Not Yet".         

Posté par LullabyBoy à 23:05 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,