08 mai 2009

Desperate Housewives [5x 21]

   

37126146

Bargaining // 13 49o ooo tlsp.

38937733


vlcsnap_7139

 

   L’idée de baser un épisode sur le chantage, c’est un peu comme celle d’un épisode centré sur le mensonge il y a quelques temps : ça n’a pas grand intérêt puisque le chantage, comme le mensonge, a toujours fait parti de la série depuis ses débuts. Cette pauvre Mary-Alice ne nous apprend strictement rien de nouveau, ce qui rend assez pénible l’écoute de ses longues tirades…

   Pour autant, certains chantages des habitants de Wisteria Lane m’ont beaucoup amusé. Je pense surtout à celui qui ouvre l’épisode, lorsque Katherine demande à M.J. de poser des questions à Mike sur l’éventualité de leur mariage. Le petit est tellement chou que l’on ne peut que fondre sur place ! Ceci dit, l’obsession de Katherine pour le mariage, obsession qu’elle partage avec toutes ses voisines d’ailleurs, m’agace au plus haut point. Comme si le mariage était la voie sacrée vers le bonheur… Ces discours conservateurs me gavent. Maintenant, je peux comprendre l’argument qu’elle avance, à savoir que s’il arrive quelque chose à Mike, elle n’aura aucun droit par rapport à M.J. qu’elle contribue pourtant à élever.

   Les enfants de Wisteria Lane ont le mérite d’ajouter la touche de fraîcheur qui manque à leurs parents depuis un bon bout de temps. Je suis fanatique de Juanita Solis, comme vous le savez, et la (re)voir maquillée comme un camion volée était un plaisir incommensurable. Elle était à la fois tordante et touchante, ça m’a beaucoup plu. Là où je suis moins emballé, c’est évidemment sur l’attitude de Gaby qui tourne en rond. Après avoir fait une belle vacherie de plus, elle se rattrape et se lance dans un grand discours sur la beauté intérieur qui ne lui va pas du tout. Ce n’est pas la première fois que l’on y a droit. Je me souviens d’une petite grosse à qui elle tentait d’enseigner le mannequinat en saison 3 et à qui, justement, elle a lancé ce même discours. Puis après avoir voulu nous faire croire que Gaby était grosse, on essaye de nous faire croire maintenant que sans maquillage, elle est laide. Navrant. Sinon, en 3 mois de travail, Carlos est devenu le latino de l'année à Fairview ! Chapeau.

vlcsnap_7537

   Jackson est de retour dans la vie de Susan et tant mieux : ça permet de l’éloigner de Mike avec qui un nouveau rapprochement commençait à s’opérer depuis quelques épisodes. Il revient en plus avec une nouvelle surprenante : son visa est périmé depuis… six ans ! S’il ne se marie pas dans les jours qui viennent, il va être expulsé des Etats-Unis et retourner au Canada. Tiens, il est Canadien ? J’ai adoré la scène où il lui avoue ; Juste avant, Susan avait été hyper émouvante et il casse tout en deux secondes. Alors, y’aura-t-il véritablement un mariage ? En voilà au moins un qui ne devrait pas ressembler à un conte de fée !

   Bonne idée que de faire revenir Karl dans une intrigue qui n’a rien à voir avec Susan ! Là aussi il est question de chantage mais ce n’est pas le plus important. Le plus important, c’est que Bree l’engage pour qu’il lui concocte un « ugly divorce » ! On y arrive. En attendant, c’est quand même très chiant cette histoire. L’intrigue de Lynette et Tom est bien plus réussie même si on brode encore et toujours sur le même thème : la libido des Scavo ! Ils doivent faire l’amour tous les jours pendant 30 jours ! Je n’ai pas bien compris le but de la manœuvre sur le long terme mais évidemment, ça ne marche pas. Lynette est crevée quand elle rentre le soir tandis que Tom n’attend que ça. Déjà vu dix mille fois dans la série mais toujours efficace car les acteurs sont bons, leur alchimie est toujours intacte après toutes ces années. Pour terminer, le Dave dont on n’a strictement plus rien à faire, continue ses petits projets et après le coup du week-end à la montage désastreux, il se lance dans le séjour en bateau (désastreux ?). Jackson vient légèrement déjouer ses plans, ce qui permet de rallonger encore un peu plus la sauce. Sans intérêt ! Je sens que c’est Jackson qui va crever dans l’histoire… Il en faut bien un !

vlcsnap_14690


// Bilan // Un épisode correct qui n’ennuie pas mais qui ne passionne pas non plus.

38806809


11 mars 2009

Desperate Housewives [5x 16]

dnes_v2_dh_mini_ban_essai1

Crime Doesn't Pay // 13 65o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars1


vlcsnap_105407

   Vous n'avez pas aimé l'épisode précédent ? Eh bien, vous n'aimerez certainement pas celui-là non plus. Les scénaristes ont choisi de continuer sur leur lancée en dissertant encore un peu plus sur le vide. C'est que je fais aussi en écrivant cette critique d'ailleurs, notez l'ironie. Il n'y a qu'une seule intrigue qui était à peu près réussi, celle de Tom et Lynette. La pizzeria appartient désormais au passé donc on part sur autre chose. Les deux amants terribles se battent pour obtenir un job lors d'un repas mouvementé chez les Hodge. L'alchimie entre Felicity Huffman et Doug Savant est telle que l'on passe un bon moment à les regarder se chamailler. Les répliques sont bonnes et politiquement incorrectes (le coup du cancer qui plombe carrément l'ambiance et qui est juste ignoble !). Quel avenir pour les Scavo ? L'un des deux, voire les deux, va retournait bosser ? Leurs enfants sont grands maintenant, plus la peine de rester à la maison. Je ne suis pas très optimiste pour la suite puisque des intrigues Tom/Lynette au boulot, on en a déjà eu pendant deux saisons. Quelle sera la valeur ajoutée cette fois ?

   L'intrigue de Bree et Orson est habilement mêlée à celle de Tom et Lynette mais quelle idée franchement ! Orson cléptomane, ça n'a vraiment aucun intérêt. D'ailleurs, est-ce vraiment de la cléptomanie ? Pas vraiment. Orson vole les gens qui, selon lui, ne le respecte pas. C'est vrai que l'invité des Hodge était un beau connard. Mais les vols de boucles d'oreilles et autres figurines n'étaient que des caprices idiots. En plus, vu que Bree est au courant, il n'y a même pas de mini-suspense. J'adore Orson mais je préfère ne pas le voir que de le voir embarqué là-dedans. Au secours ! Dans le genre sans intérêt, on a aussi l'intrigue de Gaby et Carlos qui se poursuit. Le boss de Carlos trompe sa femme et Gaby est au courant : la belle affaire ! Ca se termine par un meurtre et c'est vraiment too much. Encore, ça se serait passé avec des personnages que l'on connaît bien et à qui l'on tient. Mais là ? J'espère que ça ne va pas continuer dans le prochain épisode... Par ailleurs, Gaby est donc bien redevenue une pimbêche insupportable.

   Susan à l'école ? Non, toujours pas. Susan jalouse de Katherine ? Oh oui, encore ! Je rigole. C'est un supplice de voir Teri Hatcher à l'écran se démener comme elle peut dans une histoire qui n'intéresse plus personne. Et c'est encore plus dramatique de constater que Katherine est restée dans la série pour écoper de ça. Pauvre Dana Delany. Il n'y a bien que la scène où elle vient voir Susan en pleurs qui valait le coup d'oeil. Quant au mystère Dave qui n'en est pas un, il ne se passe rien. Edie sent bien que quelque chose ne tourne pas rond mais logiquement, elle aurait dû le comprendre depuis trèèèèèès longtemps. So what ? On attend désespérement que Dave mette son plan à exécution. On nous le promet depuis le début de la saison... 

vlcsnap_99049


// Bilan // En l'espace de 42 minutes, seules deux scènes ont su retenir mon attention : le dîner chez les Hodge et le petit speech de Katherine à Susan. Le reste est parfaitement insipide.

dnesv2finarticleminibanpk8