11 août 2010

[DNES Awards 2009/2010] Meilleur Second Rôle Masculin dans une Comédie

dnes_s16

Sincèrement, j'ai failli être déraisonnable et proposer les 4 acteurs masculins principaux de Modern Family parmi les nommés. Cela aurait été mérité, sans aucun doute, mais ça aurait splité les votes de telle manière qu'aucun d'entre eux n'aurait pu gagner. Alors mes excuses à Jesse Tyler Ferguson et Ed O'Neil. Maybe Next Year !

meilleuracteursecondr_lecomedie

meilleuracteursecondrolecmedie2

Dans la catégorie "Meilleur Second Rôle Masculin dans une Comédie" de la saison 2009/2010, les nommés sont : Aziz Ansari (Parks And Recreation), Ty Burrell (Modern Family), Jack McBrayer (30 Rock), Danny Pudi (Community), Eric Stonestreet (Modern Family) et Rainn Wilson (The Office).   

Ils auraient pu être nommés eux-aussi : Jesse Tyler Ferguson (Modern Family), Ed O'Neil (Modern Family), Justin Kirk (Weeds), Nick Offerman (Parks And Recreation), Chevy Chase (Community), John Corbett (United States Of Tara), Zach Galifianakis (Bored To Death), Ted Danson (Bored To Death), Peter Facinelli (Nurse Jackie) ...

Ils ne méritaient pas d'être nommés : Tracy Morgan (30 Rock)...


18 août 2009

Community [Pilot]

cb47723cba1e011de107a3d28d3a70fb

Pilot //

dnes_v2_poll_stars3

What About ?

Jeff est avocat. Mais Jeff doit surtout retourner à l'université car son certificat a été invalidé. Entre les femmes au foyer fraîchement divorcées et ceux qui reprennent les études pour garder leur esprit actif, Jeff intègre une bande de joyeux drilles qui découvre les joies de la vie sur le campus. Ils en apprennent plus sur eux-mêmes que sur les cours qu'ils suivent... (AlloCiné)

Who's Who ?

Si vous êtes sériephile et que vous ne connaissez pas Joel McHale, pas de panique ! Cela ne signifie pas que vous devez replonger illico dans les méandres de votre disque dur pour potasser. En réalité, il est surtout connu en tant qu'animateur, il officie notamment dans l'émission satirique de E! The Soup. En tant qu'acteur, vous avez pu le croiser au détour d'un épisode de Will & Grace ou de Pushing Daisies. Il faut bien reconnaître qu'une partie de l'intérêt de ce pilote, et donc de cette série, c'est de voir cet homme apprécié du public américain dans le premier rôle d'une série. Alors forcément, quand on ne le connaît pas, ça ne nous fait pas beaucoup d'effet. Les autres rôles sont majoritairement tenus par des acteurs débutants (ce qui n'est pas un mal), à l'exception de Chevy Chase. Les fans de Chuck le connaissent puisqu'il a joué dans plusieurs épisodes de la saison 2. En 1993, il a eu son propre late show (The Chevy Chase Show) qui n'a pas fait long-feu, il a animé à deux reprises les Oscars et, surtout, il a fait partie de la toute première équipe du Saturday Night Live en 1975. Bref, c'est un marrant.

So what ?

   Après l'annulation de Kath & Kim et le départ de ce bon vieux Earl, NBC avait grandement besoin de renouveller sa soirée sitcoms -de moins en moins- mythique du jeudi. Il y a d'abord eu Parks & Recreation en fin de saison dernière, une jolie surprise, et en cette rentrée 2009 voici Community, une moins bonne surprise. J'avais lu plusieurs critiques élogieuses de la part de journalistes américains, je m'attendais donc à mieux. La série réussit à peu près sur tous les plans, sauf un : elle n'est pas (super) drôle. C'est quand même gênant pour une sitcom. En revanche, la situation est très rapidement posée, les scénaristes ayant intelligemment décidé de ne pas s'embarraser de bla bla inutile sur les circonstances qui ont amené le héros à retourner à l'université. Etant donné que cette histoire de diplôme non validé est un peu étrange, mieux valait vite passer dessus. Petit à petit, on cerne la personnalité de Jeff, qui a beaucoup de potentiel, et l'on découvre une riche galerie de personnages principaux, tous à des âges différents et tous très stéréotypés mais, comme je le dis souvent, tant que les stéréotypes sont vite dépassés ça ne pose aucun problème. On correspond tous à un stéréotype après tout. Mon coup de coeur perso va au personnage de Abed, le plus drôle du pilote à mon sens, le plus étourdi et le plus à l'ouest aussi. C'est en quelques sortes le Kenneth (30 Rock) de Community. Le vieil emmerdeur vicelard, Pierce, assure la partie (gentiment) politiquement incorrecte de la comédie. On a droit au quota habituel de jolies filles mais aucune des deux ne sort vraiment du lot, d'autant qu'offrir un love interest au héros dès le pilote est le truc à éviter pour ne pas trop vite tourner en rond. On verra comment les scénaristes vont (ou pas) contourner le problème. A plusieurs reprises, le pilote m'a fait penser à Miss/Guided, pour ceux qui s'en souviennent. L'ambiance était un peu la même sauf que les personnages étaient plus extravagants et peut-être aussi plus attachants... 

Contrairement à The Office ou même à 30 Rock, Community ne se distingue pas franchement par son originalité. On est face à une single-camera comedy classique, avec des personnages intéressants mais pas transcendants, des dialogues tantôt réussis, tantôt ratés, et des acteurs pas mauvais mais loin d'être excellents. Tout est donc moyen mais la marge de progression est grande, c'est plutôt une bonne nouvelle.


// Bonus // Un trailer !