27 janvier 2009

Critiks Récap' [Du 20 au 26 Janvier 2oo9]

dnesv2critiksminibanhv4

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


35133137

34920271 [5x 13 / 100th Episode]

34924002  [1x o1 / Pilot]

35132983 [5x 13]


34868295

34958602 [3x 13]

35032039 [5x o1]

35118542 [2x 13]

35181231 [1x 11]


35064357

35140759 [2x o3]

35032039 [5x o2]


34868860

34994490 [4x 13]

35099753 [3x 12]


26 janvier 2009

Damages [2x o3]

dnesv2damagesry8

I Know Your Pig // 8oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_110163

   Cet épisode était limite chiant, il faut bien le dire. Ceci dit, Damages étant Damages, ce qui semble moyen est bien et ce qui est bien est souvent très bien. C'est comme ça. En fait, après deux premiers épisodes où il se passait pas mal de choses, celui-ci est quasiment vide d'action. Tout est centré sur Daniel Purcell et ses multiples mensonges. Il ment à tout le monde ! Il ne dit pas la moitié, que dis-je, le quart de ce qu'il sait à Patty, ce qui ne lui plaît pas du tout, vous imaginez bien. Il ment également à sa maîtresse, Claire Maddox, puisqu'il affirme que sa femme n'était pas au courant de leur affaire alors qu'elle l'était bel et bien, semble-t-il. C'est peut-être même ce qui a provoqué une violente dispute. Tout cela reste très nébuleux car les bouts de flashback que l'on veut bien nous montrer sont sans contexte. Peut-être que la dispute que l'on nous montre n'a rien à voir avec le meurtre. Patty fait passer Purcell au détecteur de mensonge et les résultats ne sont pas concluants. Visiblement, il ne ment pas. Ces appareils ne m'ont vraiment pas l'air fiables. Un autre mystère tourne autour de la bague que portait la femme de Purcell le soir où Patty l'a rencontrée, le même soir où elle est morte. Elle la portait pendant la soirée mais plus une fois morte. Un homme qui fait peur l'a apparement revendue dans un magasin. Qui est cet homme ?

   Ellen continue de fouiner dans le passé de Patty afin de la faire tomber coute que coûte. Elle découvre alors que Michael, le fils de Patty, est peut-être bien le fils de Purcell, comme on nous l'a clairement fait comprendre dans le précédent épisode. Peut-être que s'il n'y avait pas eu cette scène si appuyée, la nouvelle aurait eu plus d'impact et par conséquent nous aurait un peu réveillé de la torpeur ambiante. Michael devrait donc bien servir à quelque chose à un moment donné. Mais il en faudra plus pour faire tomber Patty, c'est certain ! Par ailleurs, Ellen reçoit un appel de Katie Connor, la soeur de David. Elle a oublié qu'elles avaient rendez-vous. Ce petit truc assez anodin était-il là simplement pour nous rappeler que la saison 1 n'est pas si loin, qu'ils ne l'ont pas oubliée, ou est-ce que Katie aura une importance quelconque au cours de la saison ? Pas de traces de Timothy Oplyphant dans cet épisode, il doit certainement lustrer sa panoplie d'armes à feu.

   Un nouveau personnage est introduit, un certain Josh, journaliste lié à Purcell d'une manière ou d'une autre. Il est interprété par Matthew Davis (What About Brian) et il est là surtout pour remplir le quota de beaux gosses de la série. Josh aura certainement son importance dans quelques temps puisqu'il enquête en Virginie sur des cochons qui meurent les uns après les autres dans des fermes, après avoir bu une eau de source visiblement contaminée. Bizarrement, cette affaire environnementale ne me passione guère. Le cas sur les enfants morts me bottait plus ...

vlcsnap_110069


// Bilan // Un épisode mineur qui ne fait pas tellement avancer l'intrigue.

18 janvier 2009

Critiks Récap' [Du 13 au 19 Janvier 2oo9]

dnesv2critiksminibanhv4

Cliquez sur les vignettes pour les critiques complètes


dnes_v2_poll_stars4

dnes_v2_dh_susan_mini_ban [5x 12]

dnes_v2_himym_mini_ban [4x 12]

29478266 [3x 12]

dnes_v2_niptuck_mini_ban [5x 16]

dnesv2damagesry8 [2x o2]

dnes_v2_grey_mini_ban [5x 11]

dnes_v2_private_mini_ban [2x 11]


dnes_v2_poll_stars2

dnes_v2_lipstick_mini_ban [2x 13]

15 janvier 2009

Damages [2x o2]

dnesv2damagesry8

Burn It, Shred It, I Don't Care //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_114702

   C'est fou ce qu'un épisode de Damages peut être dense ! A coté, la plupart des séries peuvent aller se rhabiller. Mais c'est aussi son drame : ceux qui cherchent une bonne série simplement pour se divertir n'accrocheront pas. Damages est autant exigeante envers ses télespectateurs qu'envers elle-même. Il y a beaucoup d'informations à retenir et des détails à bien garder en tête en vue d'un développement futur. Ainsi, dans cet épisode, trois petites choses ont particulièrement retenu mon attention alors qu'a priori, ce ne sont que des détails mineurs pour l'heure. Pendant quelques instants, le fils de Patty fait la rencontre de Daniel Purcell et les regards bien appuyés de chacun des protagonistes (Patty est présente) nous laissent aisément imaginer que Purcell pourrait être le père de Michael. Ce serait donc ça le lien entre Patty et Purcell. Et ça permettrait de remettre Michael en avant. Depuis le début, je le dis : ce garçon va devenir important à un moment ou à un autre de la série. Ca se confirme ! Autre détail : Tom Shayes -qui est remis en lumière au grand soulagement de tous, après avoir été transparent dans le season premiere- va devenir papa ! La nouvelle est surtout l'occasion, sur le moment, pour Patty et Tom de s'amuser avec Ellen en lui faisant croire qu'ils ont découverts un terrible secret sur elle ! On retient son souffle mais on se doute qu'ils n'ont pas découvert qu'elle travaillait en parallèle pour le FBI. D'ailleurs, étant donné qu'elle est censée être suivie, c'est bizarre que Patty n'en sache rien. M'est avis qu'elle sait très bien ce qu'il en est ... Toujours est-il que Tom va être papa et sa femme a du soucis à se faire, si vous voulez mon avis ... Va-t-elle finir comme David Connor ? Troisième et dernier détail à garder en tête : l'agent Werner du FBI est en train de se séparer de sa femme. Anodin. Sauf que rien n'est jamais anodin dans Damages !

    Marcia Gay Harden est arrivée ! J'aime beaucoup cette actrice, qui a notamment brillé dans Into The Wild et The Dead Girl l'année dernière au cinéma. Elle est beaucoup plus sexy qu'à l'accoutumée et Patty pourrait avoir trouvé une adversaire de taille en sa personne ! Elle est également avocate, mais pour une compagnie mystérieuse dont on n'a pas fini d'entendre parler ! Daniel Purcell a expertisé un champ et il se trouve qu'il était extrêmement toxique. Cette expertise a été commandée par cette mystérieuse société qui a ensuite modifié le rapport de Purcell afin que le champ soit considéré comme hors de danger. Tout ça n'est pas encore très clair et je ne suis moi-même pas complêtement sûr d'avoir bien tout compris ! Ce que j'ai bien compris, en revanche, c'est le cliffhanger final : cette femme, Claire Maddox, et Daniel Purcell ont une liaison ! On ne s'y attendait évidemment pas du tout. La femme de Daniel n'a donc peut-être pas été tuée par un mystérieux inconnu mais par son mari ! Ou par Maddox ! Un crime passionnel quoi. Ou pas. En tous cas, la dernière image de l'épisode nous montre Daniel en train de s'afférer autout d'un feu. Il brûle des documents ... Tout ça m'a l'air complexe mais c'est déjà passionnant ! Afin de ne pas faire une review de trois métres de long, je passerais sur certains passages excellents, notamment la manipulation autour de Tom. Il y a tant de choses à dire ! A relever quand même un élément de la plus haute importance : l'arme avec laquelle Ellen tue on-saura-qui-en-fin-de-saison lui a été filée par Tom. Autre chose : Wes n'a bel et bien pas approché Ellen par hasard. Lui aussi a une dent contre Frobisher puisqu'il a un placard entier rempli d'articles de presse sur Frobisher soigneusement découpés puis placardés. Il possède également une collection impressionnantes d'armes en tous genres ! Dans le présent, il couche avec Ellen (on s'en serait douté) et tous deux sont stoppés en plein coït par un coup de téléphone qui fait partir précipitamment Ellen ...

vlcsnap_109020


// Bilan // Le puzzle est encore loin d'être reconstitué mais les premières pièces sont déjà passionnantes et étonnantes ! La saison 2 de Damages commence sous les meilleurs auspices !

   

09 janvier 2009

Damages [2x o1]

19035373

I Lied, Too (Season Premiere) // 1 8oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_70511

   Après de longs mois d'absence, Ellen Parsons est de retour avec une terrible vengeance à la clé ! "You should be scared, you should be terrified" dit-elle dans les premières secondes du season premiere à sa pauvre victime sur laquelle elle ne tardera pas de tirer, en guise de cliffhanger attendu mais toujours impressionnant. C'est ainsi que l'on entre à nouveau dans l'univers glaçial et envoutant de Damages, Certainement la meilleure série que l'année 2007 a pu nous offrir. Le cru 2008 serat-il aussi bon ? Difficile de le dire pour le moment mais ce premier épisode nous rappelle à quel point la série est bien écrite et construite, et surtout excellemment interprétée. Les larmes de Glenn Close, alias Patty Hewes, lorsque le fantôme de Ray Fiske la hante, ne laisse aucun doute sur le talent de l'actrice multi-récompensée. Elle habite toujours son rôle avec passion. Son nouveau lifting n'était sans doute pas nécessaire mais les voies d'Hollywood sont impénétrables. Rose Byrne, alias Ellen Parsons, a vu son talent grandir sous nos yeux, aussi vite que son personnage qui a perdu toute naïveté pour laisser place à une femme plus froide, plus forte, sans pitié, très proche de ce qu'est son mentor. Comment va-t-elle réussir à gérer son travail avec Patty et en même temps sa trahison au long cours ? Car les agents du FBI avec qui elle collabore l'ont prévenue : il faudra peut-être 3 ans avant de réussir à coincer Miss Hewes ! Le but est de la faire croupir en prison mais son crime reste encore un mystère à l'heure qu'il est ...

   A l'image de cette première pièce du puzzle, la deuxième saison de Damages s'annonce dense. Après avoir lancé une fondation pour laver sa conscience, Patty a bien l'intention de se lancer un nouveau défi à travers une affaire au moins aussi importante que celle de Frobisher. On ne sait pas grand chose sur elle pour le moment, si ce n'est que cela tourne autour de morts infantiles. On ne peut pas s'empêcher de penser que cela a un rapport direct avec Julia, la fille quasi morte-née de Patty. Peut-être est-ce simplement une bonne raison pour Patty de s'occuper de cette affaire-là plutôt que d'une autre. Mais elle va avoir fort-à-faire puisque un vieil ami qu'elle n'avait plus vu depuis 10 ans, Daniel Purcell, réapparaît en lui implorant de l'aider. Il a en sa possession des documents -dont on ne sait rien- très convoités. La preuve : après s'être fait cambriolé, sa femme se fait tuée, comme pour le prévenir qu'il n'a pas intérêt à garder ces documents rien que pour lui. Il lui reste sa fille. On ignore encore tout de cette affaire, il est donc difficile de dire si elle est prometteuse ou non. Ce qui est certain, c'est qu'avec un acteur comme William Hurt pour interpréter Purcell, Glenn Close a trouvé un partenaire à sa hauteur. Ceci dit, Ted Danson faisait déjà très fort.

   Justement, Arthur Frobisher, le fameux, alias Ted Danson, n'est pas mort, comme on s'y attendait. Il se porte même plutôt bien si l'on en croit ses regards lorsqu'il se retrouve seul dans sa chambre d'hôpital. Quand le médecin et l'infirmière sont là, il pousse des râles de douleur et il joue le jeu des larmes -de manière très crédible il est vrai- mais au fond, il est toujours le même manipulateur et c'est rassurant. On n'aurait pas aimé le voir devenir gentil. Pendant un moment, Ellen a envisagé de le tuer, pour lui faire payer la mort de David. Puis elle a préféré choisir la voie du pardon. Pour combien de temps ? Il est difficile de dire actuellement quelle va être l'implication de Frobisher dans la saison. Je le vois bien disparaître dans la nature quelques temps avant de faire son grand retour en saison 3. Ou alors il va mourir dans peu de temps. Histoire de passer définitivement à autre chose. En tous cas, Ted Danson fait d'ores-et-déjà parti du casting d'une nouvelle série de HBO à venir, Bored To Death. C'est certainement un indice. Par ailleurs, il semblerait qu'Ellen ne reste pas seule bien longtemps. Elle s'est même déjà trouvée un futur amoureux ! J'anticipe mais c'est tellement évident. D'ailleurs, ce qui nous intéresse, ce n'est pas leur future histoire à proprement parler mais les raisons qui poussent ce jeune homme, Wes Krulik (Timothy Olyphant) à tant s'intéresser à Ellen. Il cache forcément quelque chose. Serait-il envoyé par Patty ? Cela ne m'étonnerait pas.

vlcsnap_55821


// Bilan // C'est avec un plaisir non dissimulé que l'on entre à nouveau dans l'univers de Damages. Ce premier épisode est transitoire, il fait le lien entre les événements de la 1ère saison et ses différents cliffhangers, tout en introduisant les nouveux éléments qui seront développés cette année. Belle maîtrise des scénaristes, du réalisateur et des acteurs ! Et pas de surrenchère inutile. Le cru 2008 s'annonce formidable !

17 juin 2008

Damages [Saison 1]

retrobanci6nn

trailerpage_damages

dnesblog5starsqq3B

Lorsque j'ai réalisé mon top des meilleures nouveautés de la saison (ICI), je n'avais pas encore vu la totalité de la première saison de Damages. Je l'ai terminée il y a quelques minutes et je peux donc maintenant officiellement annoncer que c'est la meilleure nouveauté de la saison, devant Pushing Daisies. Tout mais vraiment tout est admirable dans Damages. A commencer par la glaçante et glaçiale Glenn Close qui n'a peut-être jamais eu un aussi bon rôle, même au cinéma. Et pourtant, elle a une belle carrière derrière elle. C'est une des premières stars du cinéma qui tente l'aventure de la télévision. D'autres ont suivi et suivront. On peut par exemple citer le grand William Hurt qui apparaîtra prochainement et pour la première fois dans une série télévisée. Devinez laquelle ? Justement Damages ! Il campera le rôle d'un nouveau client de l'impitoyable Patty Hewes, qui partagera avec elle bien des secrets, dans la saison 2 à venir sur FX (On parle de Janvier 2oo9). Glenn Close est donc un atout majeur de la série et ce n'est que le premier d'une longue, très longue liste.

Damages commence sur l'ouverture des portes d'un luxueux ascenseur, accompagnée d'un "cling" qui ne cessera de résonner tout au long des 13 épisodes qui composent cette première saison. Derrières ces portes, Ellen Parsons, une jeune avocate fraîchement diplômée. Elle est couverte de sang, elle semble totalement désorientée, apeurée. Elle se faufile à travers la foule des rues bondées de New York. Que s'est-il passé ? C'est là tout le mystère de la série. On remonte alors immédiatemment six mois plus tôt, au jour où Ellen a été embauchée dans le cabinet d'avocats le plus puissant de la ville, dirigé d'une main de fer par l'énigmatique Patty Hewes. Ses débuts sont tellement prometteurs qu'on lui confie rapidement un rôle à jouer dans le procès Frobisher, une grosse affaire centrée autour d'un magnat de la finance accusé d'avoir escroqué pas moins de 5 ooo de ses employés. Ce qu'Ellen ne sait pas, c'est que si elle a été engagée par Patty, c'est parce que sa future belle-soeur, Katie Connor, est un témoin fondamental de l'affaire. Je ne dirais pas un mot de plus sur l'intrigue car ce serait gâcher le plaisir de ceux qui après avoir lu cette review se jetteront littéralement sur cette première saison. J'ai le droit de rêver, non ?

Regarder Damages, c'est la promesse de ne pas s'ennuyer une seule seconde tout au long de ces 13 épisodes palpitants (et encore, le mot est faible). Comme Ellen, on comprend rapidement qu'il ne faut faire confiance à personne. PERSONNE. Tous les personnages ont quelque chose à cacher et sont prêts à tout pour garder leur secret bien enfoui. Les coups bas, les manipulations, les retournements de situation sont au programme. La cohérence aussi. Jamais la série ne tombe dans la facilité, au contraire. Elle se complexifie au fur et à mesure que l'intrigue prend de l'ampleur mais jamais elle ne nous laisse dans l'incompréhension la plus totale. C'est une des grandes qualités de la série : elle est très ambitieuse mais elle n'est pas pour autant élitiste, c'est-à-dire reservée à une frange de télespectateurs avertis qui ont un Q.I particulièrement plus élevé que la moyenne. Bien sûr, on est souvent dans le flou et la série nous fait nous poser continuellement des questions, elle s'amuse de nous en nous menant en bateau en même temps que les personnages mais on ne perd jamais le fil, on nous met en évidence un certain nombre d'indices mais toujours avec subtilité. Certains indices sont des leurres et nous mène sur une fausse piste. Damages devient rapidement un jeu de pistes, un puzzle, que l'on veut résoudre à tous prix, quitte à engloutir les épisodes les uns après les autres, à une vitesse folle.

2007_07_22_damages_lg

En termes de réalisation, il n'y a pas à dire : c'est du grand art ! La photographie des flashforwards (car oui, il y en a beaucoup qui parsément le récit et qui constituent souvent le meilleur des épisodes) est admirable. Je pense surtout aux images de Patty dans sa maison au bord de la mer. Mais chut, j'en dis déjà trop ! Outre Glenn Close, le casting est excellent. Rose Byrne, qui interpréte le rôle d'Ellen, est une véritable découverte. Elle n'a rien fait d'exceptionnel avant mais ce rôle boostera forcément sa carrière. Ellen est un personnage assez décevant au premier abord. Elle se révèle au fil des épisodes beaucoup plus redoutable que l'on imaginait. On s'attache beaucoup à elle même si ses choix nous laisse souvent perplexes. Dans l'ombre de Patty, on sait que tôt ou tard, elle deviendra comme son mentor : un monstre de froideur et de génie. Et puis il y a Tate Donovan, alias Tom Shayes, un partenaire fidèle de Patty qui entretient de bonnes relations avec Ellen. Tate Donovan ne m'a jamais convaincu dans The OC. Je ne pensais pas qu'il pourrait être si bon ! Cependant, rétrospectivement, c'est un des personnages les moins intéressants. Ted Danson, que l'on connaît pour ses rôles dans Cheers et Becker, deux sitcoms cultes, s'essaye à un nouveau registre qui lui va comme un gant. Il campe un Arthur Frobisher impressionnant et inquiétant. On guette chacun de ses coups de sang avec une certaine impatience. On peut également citer Zelikjo Ivanek (oui, c'est parfaitement inprononçable), dans le rôle de l'avocat de Frobisher. C'est un adversaire à la hauteur de Patty et un personnage dont l'histoire est passionnante. Là encore, je n'en dirais pas plus mais c'est je crois mon personnage préféré de la série après Patty. On notera également les apparitions de Michael Nouri (The OC encore) qui interpréte le mari de Patty qui aura j'espère un rôle plus important à jouer dans les saisons à venir (FX a signé pour deux saisons supplémentaires). Un personnage continue de m'intriguer énormément, même à la fin de la saison, c'est le fils de Patty. Il est présent ponctuellement et une vraie storyline est développée autour de son personnage mais elle semble très à part du reste de la série. Pourtant, un mystère le concernant reste à élucider et mon petit doigt me dit que ce jeune homme sera très important en saison 2.

Il y aurait tant à dire sur Damages ... Je terminerais simplement en vous implorant, vous qui ne l'avez pas encore vue, de profiter de l'été pour vous lancez dans le visionnage de cette première saison en tous points magistrale ! Cette série mérite d'être plus connue. Canal + l'a diffusée récemment et a d'ailleurs orchestré une promotion jusqu'ici jamais tentée pour une série américaine avec des affiches 4x3 dans le métro Parisien par exemple. Elle y a cru. Les critiques ont été dithyrambiques, comme partout ailleurs dans le monde, et pourtant j'ai le sentiment que beaucoup trop de gens sont passés à coté. Lancez-vous, vous ne le regretterez pas ! Et un conseil : ouvrez l'oeil ! Le moindre détail est important ... 

Posté par LullabyBoy à 00:56 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,