14 février 2013

Once Upon A Time [2x 13]

75525735

Tiny // 7 080 000 tlsp.

 44030376


vlcsnap_2013_02_13_23h43m02s145 vlcsnap_2013_02_13_23h43m06s179

   La pemière apparition de Jorge Garcia dans Once Upon A Time n'avait pas franchement été concluante. Je craignais donc le pire pour cet épisode lui étant consacré. On ne peut pas dire que mes inquiètudes aient été totalement balayées, mais c'était moins pire que prévu. Le problème de l'histoire d'Anton, puisque c'est son prénom, c'est qu'elle est extrêmement prévisible de bout en bout. Le géant est naïf, c'est de notoriété public. Alors il passe son temps à se faire avoir, à Fairytale Land comme à Storybrooke, et nous on l'observe un peu dépités. D'autant que l'acteur n'a pas son pareil pour jouer le pauvre malheureux à qui l'on a envie de faire un gros câlin pour le rassurer. Cela dit, c'est à peu près tout ce qu'il sait jouer. La colère, c'est clairement pas son truc. Et les fonds verts, ça ne lui va pas très bien au teint. Je me passerai de tout commentaire sur l'aspect visuel de Tiny. Je dirai simplement qu'une fois encore, les auteurs ont été ambitieux et ils auraient tort de s'en priver. L'équipe chargée des effets-spéciaux fait quand à elle ce qu'elle peut avec les moyens qu'on lui donne... *

   Ce qui était cool, c'est que le géant a été amené à rencontrer pas mal de personnages et il en est (presque) toujours ressorti quelque chose de vaguement solide. Par exemple, James, le jumeau maléfique de Charming, avait un certain charisme; et le duo qu'il formait avec Jack -devenu une femme histoire de créer une surprise totalement factice, et interprétée par la très moyenne Cassidy Freeman en plus- donnait du rythme aux flashbacks. Le face à face avec Regina était vraiment trop facile. Celui avec son père, incarné par Abraham "Kubiac/Jerry" Benrubi, avait assez peu d'intérêt au fond mais il fonctionnait bien. Et puis pardon de le dire, mais Charming et Snow m'ennuient terriblement en ce moment et les voir courir dans les rues de Storybrooke avec Anton à leurs trousses ne m'a pas scotché, sincèrement. Non, ce qui était intéressant au bout du "conte", c'est que le personnage permette d'insister sur l'idée qu'un retour dans le pays des contes de fée ne constituerait pas forcément un progrès, que tout n'était pas aussi rose qu'ils croient s'en souvenir, qu'il y avait aussi de la souffrance. Au fond, il y avait de la magie, oui, mais pas tant de bonheur que ça. Pas plus qu'à Storybrooke en tout cas...

   Pendant ce temps-là, on a suivi le parcours d'Emma, Henry et Mr Gold de la pancarte de Storybrooke à leur décollage en avion. C'était lent et pas très intéressant. Bien sûr, c'était amusant de les voir dans ce contexte, surtout le vilain sorcier complètement désorienté, mais fallait-il que ça plombe autant l'épisode ? J'aurais préféré que l'on aille plus directement au but. Là encore, la prévisibilité est malheureusement de mise. A ce stade, on se doute bien que Baelfire est l'homme avec qui Emma a fait les 400 coups, l'homme qui est le père de Henry. En gros, ça ne pouvait pas tomber mieux qu'ils soient partis tous les trois ! How convenient. On nous dira bien sûr que c'est le destin, ou que Gold savait déjà tout, qu'il avait, comme toujours, tout prévu ! Allez, je termine quand même sur une note positive : Lost était encore partout ! Il faut dire que c'était l'occasion parfaite. La compagnie Ajira Airlines a évidemment répondu présente; et Belle, sur son lit d'hôpital, regardait un épisode d'Exposé. Et j'ai du manquer d'autres clins d'oeil. Je compte sur vous pour me les signaler.

vlcsnap_2013_02_13_23h43m34s208 vlcsnap_2013_02_13_23h44m01s217


// Bilan // Encore un épisode de Once Upon A Time sans grande saveur. On essaye pourtant activement de nous changer les idées, en s'intéressant à un nouveau personnage ou en nous embarquant dans une aventure qui nous est familière, mais ça ne fonctionne pas. Nos héros ont perdu leur modjo


05 juillet 2012

Longmire [Pilot]

20103680

Pilot // 4 150 000 tlsp.

44030376_bis

 

What About ?

Walt Longmire, le charismatique et dévoué shérif du comté d'Absaroka dans le Wyoming, est veuf depuis une année. Accablé par le chagrin, il a laissé son équipe se débrouiller sans lui durant plusieurs mois. Avec l’aide de sa nouvelle adjointe, Vic, il trouve la force d’aller de l’avant, reprenant goût à son travail et reconstruisant sa vie, pas à pas. Il est même prêt à se représenter pour un nouveau mandat face à Branch Connally, un jeune adjoint très ambitieux mais sans grande expérience. Heureusement, Longmire peut compter sur le soutien indéfectible de son vieil ami, un indien répondant au nom d’Henry.

Who's Who ?

Drama créé et adapté par Hunt Baldwin et John Coveny (Trust Me, The Closer) d'après l'oeuvre de Craig Jonhson. Avec Robert Taylor (Matrix, Vertical Limit), Katee Sackhoff (Battlestar Galactica, 24), Bailey Chase (Damages, Saving Grace), Lou Diamond Phillips (Stargate Universe, La Bamba, A l'épreuve du feu), Cassidy Freeman (Smallville, The Vampire Diaries)...

So What ?

   A l'heure actuelle, la chaîne câblée américaine A&E n'a pas d'identité bien définie en matière de série, si ce n'est qu'elle a tendance à donner la parole à des héros et non des héroïnes : The Glades est un jolie réussite en terme d'audience, une version légère et plus artisanale des Experts: Miami, sympathique donc mais encore et toujours policière; Breakout Kings, assez fun et maline, n'aura pas duré plus de deux saisons, ce qui n'est pas si mal pour une série à la base rejetée par la FOX après un pilote qui avait pourtant beaucoup plu aux panels test; The Cleaner et The Beast étaient absolument infâmes et le public s'en est visiblement rendu compte; et puis il y a eu la mini-série Bag Of Bones adaptée de Stephen King, passée inaperçue l'année dernière. En attendant Bates Motel, l'ambitieux projet de Carlton Cuse (Lost) sur la jeunesse du célèbre serial killer de Psychose, A&E a lancé cet été et avec un certain succès Longmire Visuellement, c'est aussi soigné que du AMC, les décors du Wyoming aidant grandement. Dans le fond, en revanche...

   Sous ses faux airs de western moderne, Longmire est malheureusement une série policière, elle aussi. Mais pas comme les autres, et pas seulement. Le rythme est beaucoup plus lent que dans un cop show classique, le meurtre (celui du pilote en tout cas) est présenté avec simplicité et ne résulte pas d'une complexe affaire de moeurs pleine de rebondissements improbables. L'enquête se déroule "à l'ancienne", sans faire appel à la technologie d'aujourd'hui -le héros n'a même pas de téléphone portable pour tout dire- dans une ambiance "cool". Le duo formé par Walt Longmire et sa partenaire Victoria Moretti est assez conventionnel mais il n'est pas parisité par une éventuelle attirance. On pourrait même dire qu'ils fonctionnent plus comme un père et sa fille. En espérant que ça dure. Victoria ne manque pas d'humour et insuffle une énergie nécessaire, de même qu'une certaine forme de modernité. Je la revois encore être obligée de faire fondre de la neige à l'aide d'un sèche-cheveux. On fait avec les moyens du bord, là-bas au coeur de la campagne américaine. Ce premier épisode prend le temps de présenter son personnage principal, qui n'est pas facile à aimer au premier abord parce qu'il n'est pas particulièrement expressif, ni bavard. Il n'a pas tellement l'air d'aimer les autres non plus, voire le genre humain dans son ensemble, et la plupart des rapports qu'il entretient sont conflictuels, que ce soit avec sa fille ou avec ses collègues au sein de la police de sa petite bourgade, laissant supposer des querelles intestines et des jeux de pouvoir auxquels il n'a certainement pas envie de s'adonner mais qui seront au centre des préoccupations de la saison, apportant des éléments feuilletonnants à développer au-delà des investigations individuelles. La mort de sa femme l'a profondément meurtri, ce qui est explicité avec beaucoup de pudeur au cours d'une très belle scène où il doit annoncer lui-même la mort de la victime de l'épisode à l'un de ses proches. C'est à partir de ce moment-là que l'on commence à ressentir une véritable empathie à son égard et que l'on se dit que passer quelques temps à ses cotés ne nous ferait sans doute pas de mal. Sans être impressionnante, la distribution est convaincante.

   Avec ses grands espaces et son héros réel, détruit mais solide, Longmire offre une alternative profondément simple et humaine au paysage saturé des séries policières actuelles. Elle manque peut-être un peu d'ambition, mais elle intrigue et touche.

How ? 

 

Posté par LullabyBoy à 14:32 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 avril 2012

The Vampire Diaries [3x 18]

dnes_season4_tvd_damon_mini

The Murder Of One // 2 240 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_04_03_02h23m50s74 vlcsnap_2012_04_03_02h23m19s22

   Diantre ! On l'aura attendue cette étincelle, proche de l'éclair de génie, qui fait basculer la routine trop bien installée de la saison 3 de Vampire Diaries vers une perspective bien plus alléchante. Les scénaristes s'étaient semble-t-il reposer sur leurs lauriers ces derniers temps mais ils se rattrappent dignement grâce cet épisode, pas exempt de défauts mais bien plus consistant que les précédents. La distribution a d'abord été bien mieux gérée, offrant à chacun un temps de parole précieux. Bon, Jeremy n'a pas eu l'occasion d'ouvrir la bouche mais sa délivrance est proche. Tyler est toujours aux abonnés absents mais, là encore, tout porte à croire qu'il va vite revenir dans la course, pour la dernière fois ? Le fait est que si la petite bande parvient à tuer Klaus, elle tuera aussi automatiquement Tyler et l'ensemble des vampires qu'il a "créé". Ca se passe comme ça chez les Originals ! Ce twist totalement inattendu relance les enjeux parfaitement pour la fin de la saison et vaut bien mieux que la malédiction de Mama Original. Elle a d'ailleurs abouti à la mort du "moche" frère sans que cela n'étonne personne. C'était son destin. C'était écrit sur sa tête. Sage est partie avec lui. J'allais dire "un peu trop vite" mais en fait je m'en fous. Son introduction laissait penser qu'elle aurait un rôle un peu plus important à jouer mais elle ne manquera à personne (comme la plupart des personnages féminins de passage à l'exception de Rebekah).

   Le retour de Klaus ne m'a pas fait tressauter : Rebekah et Elijah sont bien plus intéressants dans le fond. ll faudra attendre pour revoir ce dernier, mais la première, en revanche, a une fois de plus crevé l'écran ! Elle a passé son épisode à torturer un Damon -shirtless- de façon bien perverse et je m'étonne toujours que de telles scènes puissent passer à 20h sur un network (certes, moins regardé que 80% des chaînes câblées). C'était visuellement assez dur. Pendant ce temps, Bonnie passait aussi au grill de son coté mais de manière beaucoup plus soft puisque Klaus avait besoin d'elle pour rompre le sort jeté par Esther. Elle s'en est bien sortie, Kath Graham y compris avec un passage où elle craque franchement bienvenu. Après tout ce qu'elle a enduré, il était temps que les auteurs lui donnent l'occasion de nous montrer son désespoir. On peut dire qu'elle en est arrivée à un point où on se demande bien comment elle pourrait se relever. L'amour de Jeremy ? En parlant d'amour, doucement mais sûrement, le triangle amoureux -qui n'a jamais vraiment disparu- reprend quelques couleurs. On prépare clairement la fin de la saison et l'éventuel couple Elena/Damon très attendu par les fans, depuis trop longtemps maintenant. L'attitude de Stefan est presque exemplaire : il ne cherche pas à se voiler la face et pose la bonne question à Elena... Une fois encore, Caroline est plus utilisée pour détendre l'atmosphère et adoucir les moeurs mais c'est un rôle qui lui sied parfaitement, même si on regrette de temps en temps son coté plus sombre. Sa conversation avec Alaric sur le premier meurtre qu'elle a commis était intéressante... jusqu'à ce qu'elle le laisse inexplicablement seul (sans doute par naïveté). C'était une manière facile de préparer le cliffhanger où il avoue avoir caché -enfin son alter ego serial killer- le pieu restant pouvant tuer les Orginals. C'était tout naze, même si ça permet de rejoindre les deux grandes intrigues du moment. Mal amené, pas super bien joué sur le moment et pas digne d'une fin d'épisode, surtout vu la révélation précédente bien plus choquante. 

vlcsnap_2012_04_03_02h22m04s40 vlcsnap_2012_04_03_02h25m08s85


// Bilan // Cet épisode de Vampire Diaries relance -enfin- la saison et l'amène vers une dernière ligne droite qui s'annonce palpitante, et espérons à la hauteur de la réputation de la série, en utilisant à bon escient l'ensemble des personnages, des historiques aux Originals. Il risque d'y avoir pas mal de casse ! 

27 mars 2012

The Vampire Diaries [3x 17]

 dnes_tvd_stefan_modifi__2

Break On Through // 2 730 000 tlsp.

 44030376_bis


vlcsnap_2012_03_26_02h55m29s27 vlcsnap_2012_03_26_02h59m19s25

   Depuis quelques épisodes, The Vampire Diaries n'est plus à la hauteur. Les prises de tête se multiplient et le fun disparait peu à peu. La faute à qui ? Difficile à dire. Je ne suis pas super fan de ce que Klaus et sa famille ont apporté globalement mais c'est depuis qu'ils sont partis -momentanément à n'en pas douter- que la série vit pourtant ses heures les plus confuses. Les scénaristes ne semblent pas vraiment savoir quelle direction ils souhaitent prendre pour la suite et fin de la saison, ou alors ils cachent très bien leur jeu. En dehors du trio principal, les personnages vont et viennent. Ca ne me dérangeait pas plus que ça au début.  Maintenant ça devient lourd ! Tyler a disparu depuis combien de temps déjà ?

   Il faut toutefois reconnaître que cet épisode était légèrement meilleur que les précédents. C'est un petit exploit sachant que Bonnie, sa mère et ce qui lui sert de beau-frère y avaient une place importante. Mais en réalité, c'est Caroline, qui les accompagnait, qui a donné tout son souffle à l'intrigue grâce à son humour, son optimisme et sa légéreté. Bonnie lui doit beaucoup. Pour ne pas changer, Abby a fait n'importe quoi. Personnellement, j'ai beau cherché : je ne comprends toujours pas ce qui peut justifier son départ ! Sa décision n'avait absolument rien de logique, surtout face aux arguments solides de Caroline. Elle va faire quoi maintenant ? Errer comme une âme en peine on ne sait où en dévorant un ou deux être humains par jour ? C'est vraiment à ça qu'elle aspire ? Incompréhensible ! Pour une fois qu'on avait un peu de compassion pour Bonnie, c'est rapé ! La colère domine maintenant, même si ce n'est absolument pas de sa faute à elle. Dans le rayon "les scénaristes déconnent à plein régime", il y a la question de la bague de Jeremy qui n'a pas vraiment été soulevée alors qu'elle aurait logiquement dû l'être de toute urgence ! Elena prend contact avec son frère et on a la décence de nous le montrer quelques secondes -il n'est donc ainsi pas qu'une voix au téléphone comme je le craignais- mais elle omet de lui dire qu'il serait de bon ton de retirer sa bague, au cas où. On pourrait arguer que c'est pour ne pas l'inquiéter, surtout qu'il donne l'air de se plaire là où il est. Mais mieux vaut prévenir que guérir, non ? Je pensais qu'une fois que le frère et la soeur raccrocheraient, on verrait des corps entassés dans la chambre du jeune homme, mais même pas ! Pour la prochaine fois ?

   La storyline de "crazy Alaric" ne m'a pas déplu mais je reste contrarié par cette soudaine révélation qu'il a un passé plus sombre que prévu. Au fond, ça se tient. Les auteurs l'ont bien expliqué. Et puis après tout, il est un chasseur de vampires ! Mais bon, ça tombait vraiment trop à point nommé pour sonner juste. J'aurais voulu qu'il trucide bien comme il faut Meredith mais son heure n'est pas arrivée apparemment. Pas très étonnant dans le fond : l'actrice n'a quasiment jamais eu de scène avec son mari dans la vie, Paul Wesley. Il fallait bien que ça arrive ! Maintenant, je me demande ce qui va se passer pour Alaric. On sait que Matthew Davis a été casté dans un pilote de la CW, Cult. Le sort de ce projet ne sera révélé qu'en mai, bien après la fin du tournage de la saison de The Vampire Diaries. Doit-on s'attendre à ce que son sort reste en suspens dans le final ou va-t-il périr quoi qu'il arrive ? Je n'ai pas d'avis sur la question mais je suppose que la série peut lui survivre sans souci.

   Sage n'aura pas tardé à apparaître à Mystic Falls dans le présent ! D'une certaine façon, on peut même dire qu'on nous a pris par surprise. Je m'attendais à ce que son arrivée soit un peu plus grandiloquente. Mais la simplicité a du bon, parfois. Ian Somerhalder est quand même très fort : il réussit à avoir une alchimie avec quasiment toutes ses partenaires féminines (et masculins aussi d'ailleurs) ! Son duo avec Sage fonctionne aussi bien que celui avec Rebekah. La scène de "danse", qui rappelait fortement celle, culte, de la saison 1 était bien sympathique. Le retournement de situation -que je n'avais pas vu venir- devrait chambouler tout ça pour nous offrir une alliance Sage/Rebekah tout à fait excitante ! Dans le genre beaucoup moins excitant, un retour du couple Elena/Stefan se profile. Mais les auteurs sont facétieux et je pense qu'à la dernière minute, c'est vers Damon que la belle se retournera. Enfin ! Pour que la série continue à marcher, il devient urgent de les mettre ensemble, quitte à ce que ce soit déceptif. La patience du public a ses limites...

vlcsnap_2012_03_26_02h57m25s166 vlcsnap_2012_03_26_02h57m48s139


// Bilan // The Vampire Diaries ou l'art de brasser du vent, ces temps-ci. Il est temps que Klaus et toute sa clique reprennent le chemin de Mystic Falls ! C'est pas qu'on s'ennuie, mais presque.

18 mars 2012

The Vampire Diaries [3x 16]

dnes_season4_tvd_damon_mini

1912 // 2 640 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2012_03_17_11h08m23s155 vlcsnap_2012_03_17_11h10m02s117

  Bien que cet épisode rempli de flashbacks sur l'année 1912 donne bien plus l'impression de faire du remplissage que de permettre à la saison d'avancer, il valait le coup pour les intéractions entre les personnages et pour les quelques moments de fun et d'émotion qui en ont découlé. J'ai par exemple beaucoup apprécié la petite discussion post-footing d'Elena et Matt. Elle aurait dû avoir lieu il y a bien longtemps, certes, mais il n'est jamais trop tard après tout. Le duo Damon/Stefan était central dans cet épisode et c'était bien agréable d'avoir, dans le présent en tout cas, Rebekah entre eux deux pour détendre l'atmosphère. Elle est vraiment géniale ! J'aimerais vraiment qu'elle reste dans la série au-delà de cette saison, quitte à ce que ce soit la seule Original restante à Mystic Falls. Pas de Klaus cette semaine, on ne s'en plaint pas. Pas de Caroline non plus, et je ne vais pas faire la liste de tous les absents... mais un épisode peut visiblement tenir debout sans la plupart des personnages secondaires. Je ne sais pas comment on doit l'interpréter... Une petite nouvelle nous a été introduite dans les flashbacks : Sage (qui fait apparemment partie des romans). Pour le moment, je n'ai pas vraiment d'avis sur elle. Je ne la trouve pas particulièrement attachante, pas fun non plus. Mais il y a une certaine alchimie entre Ian Somerhalder et Cassidy Freeman. Je suppose que la jeune femme réapparaîtra dans le présent prochainement. On aura donc l'occasion de voir ce qu'elle vaut vraiment... 

   Que doit-on penser du twist autour d'Alaric, qui n'est pas mort et qui serait le nouveau serial killer de Mystic Falls ? Je dirais que l'idée est intéressante et cela explique très bien les dysfonctionnements de la bague, annoncés depuis un moment. Ce qui m'a dérangé, c'est d'abord l'implication toujours très nébuleuse du Dr. Fell. On a beaucoup de mal à la croire, quoi qu'elle dise. Et Torrey De Vitto m'agace un peu. Et puis aussi ce passé violent d'Alaric, créé de toute pièce pour justifier son nouveau statut alors que ce n'était absolument pas nécessaire. La bague à elle seule suffisait d'expliquer le pourquoi du comment. Maintenant, Fell a peut-être menti aussi... Elle ne peut pas agir seulement par bonté d'âme de toute façon ! A part ça, le parallèle entre l'attitude de Damon vis à vis de Stefan entre aujourd'hui et 1912 n'avait rien de palpitant mais cela a débouché sur une jolie scène entre les deux frères où Damon avoue que Stefan est tout ce qui lui reste et qu'il est hors de question qu'il l'abandonne. Ce n'est pas vraiment nouveau, ça a toujours été sous entendu, mais c'était bien de le clamer haut et fort. 

vlcsnap_2012_03_17_11h09m30s61 vlcsnap_2012_03_17_11h08m09s14


// Bilan // En repensant à la saison 3 de The Vampire Diaries, cet épisode ne nous reviendra certainement pas à l'esprit. Hormis les révélations finales sur Alaric, il était tout à fait moyen. On retiendra quand même quelques jolies scènes avec les personnages principaux.