24 février 2010

Brothers & Sisters [4x 15]

dnes_season4_brothers_justi

A Valued Family // 7 9oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_99278 vlcsnap_111153

   Yes ! Comme le laissait présager l'épisode précédent, Luc est de retour ! Je ne comprends pas bien pourquoi je me suis autant attaché au personnage aussi vite, d'autant que Gilles Marini ce n'est quand même pas la crème de la crème des acteurs, mais il illumine le visage de Sarah, il lui apporte toute la fantaisie dont elle a besoin et c'est déjà beaucoup. Il a sa place dans la série en tant que régulier. J'espère que les producteurs la lui offriront pour la saison prochaine. La scène des retrouvailles était over-niaise mais vraiment trop mignonne. Par contre, la ré-introduction du personnage via son tableau sur lequel, comme de par hasard, Sarah craque était facile et peu inspirée. Nous voilà également débarrassés de Roy, qui serait vite devenu encombrant. Ca s'est fait tout en douceur et même tout en humour, preuve qu'une séparation peut bien se passer parfois, d'un commun accord et sans cris et larmes.

   Maudite, la famille Walker a encore vécu un drame cette semaine. On l'attendait un peu honnêtement, on le voyait venir de loin et au fond on l'espérait : Rebecca a perdu son bébé. Et sans tomber dans les escaliers s'il vous plaît ! Oui oui, ça arrive aussi comme ça, sans qu'on ait rien demandé à personne et sans chute spectaculaire ! C'était émouvant bien entendu, peut-être plus du coté de Justin d'ailleurs que de celui de Rebecca puisqu'elle se mure dans le silence. Tout cela devrait être développé prochainement. La prestation sobre et juste d'Emily VanCamp était parfaite. Et c'était intelligent de mêler cet événement à un autre : la vente des parts de Holly au fameux ennemi de William. Jusqu'au bout on nous a fait croire qu'elle l'avait fait et je me suis fait complètement avoir. Encore une fois, Holly est tiraillée entre le Bien et le Mal, c'est ce que j'adore chez elle et elle a choisi le Bien cette fois. En plus, c'est assez prometteur puisqu'on imagine qu'elle va unir ses forces à celles de Nora pour découvrir la fameuse valeur secréte de Ojaï. Leur duo fonctionne tellement bien ! Il nous a encore offert de bien belles scènes cette semaine, à l'hôpital surtout. C'est dans ces moments-là que l'on se rend compte à quel point les personnages ont évolué depuis le pilote, que ce soit vis à vis de Rebecca que vis à vis de Holly. C'est du beau travail ma foi. Toujours très admiratif. Je suis quand même un peu déçu que Holly n'ait pas couché avec le gros porc !

   Et puis il y a la campagne de Kitty qui commence. Plus les choses deviennent sérieuses, plus ça me plaît ! Là aussi on voit l'évolution de la Kitty qui débatait vivement à la radio de ses opinions politiques et la Kitty d'aujourd'hui qui se lance dans la course au Sénat avec assurance. Autant cette Buffy ne m'avait pas plu la première fois qu'on l'avait rencontré et je me souviens même avoir dit espérer qu'elle ne revienne jamais, autant je l'ai trouvé très bien dans cet épisode, féroce certes mais c'est nécessaire, et surtout très amusante. Le retour d'Alec était innatendu mais bienvenue, tant qu'il ne reste pas dans le coin. Ce ne serait pas le moment d'affubler Kitty d'un nouveau cas de conscience. Le face à face d'abord froid puis plus chaleureux entre Alec et Robert était pas mal du tout d'ailleurs. Par contre, pardonnez ce commentaire stupide, il faudrait que Matt Letscher aille se faire couper les cheveux. Horrible cette coupe longue ! Dernière chose : avec l'arrivée officielle de Buffy dans le staff de Kitty, on sent déjà que Robert est de trop. Le départ de Robe Lowe se prépare doucement mais sûrement... Et si c'était une bonne chose finalement ?         

vlcsnap_104674 vlcsnap_112963


// Bilan // J'aimerais bien dire un peu de mal de Brothers & Sisters de temps en temps mais à part quelques ratures çà ou là, c'est juste impeccable.

  44069764


03 février 2010

Brothers & Sisters [4x 14]

dnes_season4_brothers_nora_

The Pasadena Primary // 7 65o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_72357 vlcsnap_71635

   Après un légère zone de turbulences, Brothers & Sisters nous revient avec un très bon épisode dominé par le rire et la légéreté. Ca fait du bien de voir les Walker heureux et posés. L'intrigue de Kitty aurait pu être méga-lourde si les scénaristes avaient choisi de la traiter sous un angle plus dramatique. Elle aurait pu faire une crise pas possible en apprenant que Kevin ne la supportait pas (dans un premier temps) dans sa décision de prendre le siège de Robert au Sénat. Au lieu de ça, elle a eu une réaction intelligente, d'adulte et c'est ce que j'aime avec Kitty. La plupart du temps, elle réfléchit avant d'agir et de s'indigner. C'est peut-être la seule Walker à le faire d'ailleurs. Les hommes de la famille sont beaucoup plus sanguins et Sarah, eh bien Sarah ça dépend de son humeur et du sujet. Sur Ojaï, elle a vite tendance à s'exciter. Pour le reste, sa vie amoureuse notamment, elle est un peu comme Kitty. Nora vire en général dans l'hystérie assez rapidement et j'allais oublier Saul. C'est de lui que Kitty doit tenir. Il est la sagesse (et la discrétion) incarnée. Bref, je continuerai la psychanalyse des Walker plus tard. Le quiproquo sur l'idendité de celui-qui-a-voté-non était très amusant et il a permis : 1/ D'offrir à Scotty un semblant d'histoire à lui 2/ De faire bon usage du duo Nora/Robert, toujours excellent. Par ailleurs, c'était une bonne idée cette réunion d'école de Kevin. J'aime bien quand on revient sur son enfance et son adolescence, que ce soit à travers une vanne de ses frères et soeurs ou quelque chose de plus consistant. Peut-être qu'il me rappelle un peu moi. Sauf que je n'étais pas gros. Précision importante. Je préfère en tous cas ce Kevin-là à celui qui agace tout le monde avec son obsession de la perfection (très Walkerienne) et son égoïsme inébranlable. Et puis pour finir, c'était bien de mettre l'intrigue "mère-porteuse" un peu de coté.

   Dans le genre léger et réjouïssant, les petites aventures de Sarah au pays des adultes étaient brèves mais très amusantes ! Une chose se confirme : Roy n'est pas fait pour elle. Il n'est pas fun, je le répéte ! Et on peut être un adulte responsable tout en étant fun. Le comble du bonheur a évidemment été quand Sarah a reçu un texto de Luc. Il est officiellement de retour dans la course, comme je l'espérais, et je crois qu'on peut miser sur sa présence dans le prochain épisode ou le suivant. Cette intrigue file droit là où je le souhaitais donc me happy. Pendant ce temps-là, il y en a une qui ne s'amusait pas beaucoup, c'est l'amie Holly. Ses scènes étaient assez chiantes pour tout dire jusqu'aux deux dernières, bien soaps comme je les aime. Quand on en abuse pas, pourquoi bouder son plaisir ? Alors Holly a-t-elle couché avec ce vieux porc de Denny ? Les paris sont ouverts ! Tel qu' on la connait et vu son état en rentrant chez elle, je serai bien tenté de dire qu'elle a succombé. Puis c'est bien plus intéressant pour la suite. Denny va pouvoir éventuellement la faire chanter s'il apprend qu'elle va se marier avec David (au passage, encore un mariage ! Un peu relou quand même). En tous cas, je comprends mieux pourquoi les producteurs ont casté cet acteur-là. Il rend cette scène encore plus répugnante qu'elle ne l'est déjà sur le principe. J'aurai préféré qu'elle couche avec Ryan, ça aurait été plus marrant. Mais comme il s'est évanouï dans la nature...   

vlcsnap_75948 vlcsnap_95013


// Bilan // Plein de petites scènes qui mettent en valeur l'alchimie entre les acteurs et leur don pour la comédie, une petite dose de soap moyennement maîtrisée mais qui relance l'intérêt et des intrigues qui ne se cherchent plus mais qui se trouvent : on peut dire que cet épisode est réussi ! Vous remarquerez que j'ai soigneusement évité le sujet Rob Lowe. Trop douloureux pour le moment.

44069764

21 janvier 2010

Brothers & Sisters [4x 13]

dnes_season4_brothers_kitty

Run Baby Run // 7 9oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_127409 vlcsnap_134171

   La baisse de régime post-cancer se poursuit malheureusement dans Brothers & Sisters. Une fois encore, cet épisode était tout ce qu'il y a de plus sympathique et divertissant mais il lui manquait le supplément d'âme qui a fait le succès de la série. Si l'on analyse les choses du point de vue des coulisses, vous savez peut-être que les showrunners viennent à nouveau de changer, raison invoquée par les intéressés : le souhait de se lancer dans de nouveaux projets, partir avant de se lasser. Ils restent néanmoins impliqués dans la série. L'épisode précédent et celui-ci sont donc ceux des premiers pas du nouveau showrunner (qui est un scénariste de la série de longue date), il lui faut trouver ses marques et lancer les premières intrigues qui marqueront le début de son "règne". C'est pas que je cherche des excuses à la baisse de régime actuelle mais un peu quand même... Une chose qui ne change pas et qui me plaît de plus en plus, c'est Kevin et Scotty futurs parents ! Je n'étais pas du tout convaincu au départ par cette nouvelle intrigue "bébé" mais elle a son charme et le fait qu'elle soit quasi-systématiquement traitée sur un ton léger n'y est pas étranger. Je reste encore très indécis sur le cas Michelle en revanche. Elle n'est pas antipathique mais elle a vraiment l'air simple d'esprit et inconsciente. Je me demande ce qu'elle nous réserve mais je sens qu'on nous prépare tout doucement le terrain vers une révélation étonnante ou une tournure plus dramatique... Je ne l'avais pas remarqué avant mais Roxy Olin ressemble vraiment à sa mère (Patricia Wettig). Ca se passe dans le regard. Troublant !

   Je n'en ai pas encore fait mon deuil alors je me permets d'y faire réfèrence une nouvelle fois : Luc, où es-tu ? Reviens ! A en croire Sarah, elle est bel et bien passer à autre chose. J'espère que cette histoire avec Roy ne va pas durer. J'dis ça mais je ne le pense pas vraiment. J'ai beau vouloir détester le monsieur par principe, il faut bien reconnaître qu'il n'est pas désagréable et qu'il apporte un autre type de relation pour Sarah, plus adulte. Pour le moment, elle le voit un peu comme le messie, elle va certainement vite déchanter. Je ne le sens pas assez fun pour elle. En plus, gros point négatif : il est Républicain. Ca a beau ravir Kitty et Robert, ça ne suffira pas. Le mini-débat sur la fouille à l'école était d'ailleurs très intéressant. J'aime quand la série se permet ce genre de chose. Par contre, j'ai quand même eu l'impression que les scénaristes soutenaient plus un camp que l'autre puisque c'est vite devenu Sarah contre le reste du monde. Et comme j'étais plutôt du coté de Sarah justement, ça m'a géné. La petite crise annuelle de Saul était la bienvenue. Je l'ai trouvé très injuste vis à vis de Nora mais cela a permis plein d'échanges entre eux drôles et émouvants. Mais, j'ai raté un épisode ou quoi ? Je pensais que Saul était toujours avec l'homme qu'il avait présenté à la famille en saison 3. Certes, on n'en parlait plus depuis longtemps mais quand même. Ca m'a étonné.

   Chez les McCallister, le vent tourne. Voilà que les rôles s'inversent un peu trop rapidement à mon goût : Robert laisse tomber les élections mais Kitty s'y engage ! J'ai du mal à imaginer ce à quoi ça pourrait ressembler mais la perspective d'une Kitty plus engagée que jamais ne me déplaît pas. J'ai juste peur que Robert perde du coup beaucoup d'intérêt. En tous cas, garder coûte que coûte la partie politique de la série est essentielle à son équilibre. C'est sans doute le seul moyen qu'il restait pour relancer l'intérêt. Je demande à voir ! Toujours est-il que Kitty sort à peine de son cancer. Attendre quelques épisodes était possible. L'apparition de Cheryl Hines dans l'intrigue, dans le rôle de Buffy McCreary, n'était pas des plus réussies. Elle n'était pas très intéressante et on avait du mal à croire à son amitié avec Kitty. Ca sonnait faux, pas d'alchimie entre les actrices et des dialogues faussement décalés. Ca ne me chagrinerait pas qu'elle disparaisse. Au sujet des disparitions, Ryan est toujours aux abonnés absents et personne ne s'en inquiète plus. Justin et Rebecca sont sur le banc de touche pour le moment mais c'est bien de les laisser respirer un peu.      

vlcsnap_149898 vlcsnap_135374


// Bilan // Des intrigues qui se cherchent mais des personnages en grande forme. Brothers & Sisters a un coup de mou mais tient bon. Confiant je suis.

44069764 

12 janvier 2010

Brothers & Sisters [4x 12]

dnes_season4_brothers_nora_

The Science Fair // 10 45o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_105893

   Cet épisode est plutôt sympathique et léger mais après l'intensité des précédentes mésaventures de la famille Walker, et tout particulièrement de Kitty, on ressent comme un grand vide. C'est "amusant" ça, un cancer qui laisse un grand vide... Il n'y a pas de grosse intrigue prenante, juste une suite d'historiettes souvent drôles mais pas plus excitantes que ça. La seule qui aurait pu prétendre au titre, c'est celle d'Ojaï, de la trahison de Ryan au nouveau mystère qui entoure Dennis York. Le problème, c'est que Ryan n'apparaît pas du tout. Ca m'a beaucoup gêné même s'il n'a jamais été essentiel. J'aurai aimé une deuxième confrontation avec Holly ou avec Saul, et puis aussi un petit dialogue entre Ryan et Kitty, histoire de. Cela viendra peut-être plus tard... J'ai beaucoup aimé le vif échange entre Saul et Holly. Leur alchimie n'a jamais vraiment été utilisée depuis la saison 1. Ce que dit Holly est tellement vrai. La famille passant d'abord, les Walker demandent toujours à Holly de fermer les yeux sur des choses graves. Elle en a logiquement marre, même si elle savait que se frotter à eux ne serait pas de tout repos. Je doute qu'elle revende ses parts. Comment la garder dans la série sinon ? En revanche, je mise beaucoup sur le secret que cache York. Je n'ai aucune idée de ce que ça pourrait être cela dit. C'est en tous cas une bonne chose de changer de discours. Les gens qui haïssent William même après sa mort, on en a eu assez !

   Une grande partie de l'épisode repose sur... Paige ! Eh oui, la jeune fille qui grandit à vue d'oeil a droit à un petit quelque chose chaque année et cette fois-ci, il s'agit d'un projet de science qui va être prétexte à réunir toute la famille, à les faire s'engueuler et puis aussi à montrer que sa crise d'adolescence commence et que Sarah n'est pas au bout de ses peines ! Les répliques entre Sarah et Paige sonnaient assez juste, elles mettaient très bien en valeur toute l'injustice et toute l'ingratitude que les enfants ont vis à vis de leurs parents quand ils grandissent. On est tous passés par là... L'attitude de Kevin a été exécrable pendant tout l'épisode et il nous a une fois de plus montré que la compétition ça le fait bander, qu'il veut toujours tout contrôler et en résumé, qu'il est le Walker le plus égoïste ! Scotty a bien de la patience. Le propos n'était donc pas nouveau mais l'humour était là pour compenser et on a eu plein de bonnes choses à ce niveau-là. Je regrette quand même un peu que son homosexualité rentre si souvent en ligne de compte quand il s'agit de se moquer de lui. La course aux embryons m'a bien fait marrer et permet de faire passer une intrigue un peu lourde et déjà abordée avec légéreté. Concernant, Justin, on n'avance pas des masses. Son énième coup de sang m'a ennuyé. A ce propos, son camarade de la fac a été complètement zappé. Son prof aussi. Pour toujours ? Ca ne me disait rien mais je n'aime pas les intrigues qu'on laisse indéfiniment en suspens. 

   Ca y est : Simon a dévoilé son vrai visage et à mon grand désespoir, il se cache bien un escroc derrière ce beau sourire et ce beau bronzage. Tout comme Nora, je suis tombé dans le panneau, j'ai été trop naïf. Je voulais tellement y croire ! Je voulais tellement que ce soit enfin le bon ! Jusqu'au bout j'y ai cru et puis il a fallu se rendre à l'évidence. Le dénouement était très amusant en tous cas, et assez innatendu. On ne manque pas de nous caser une moue tristounette de Nora pour bien signifier qu'elle est contente de s'être vengée mais que, quand même, ce beau salaud lui plaisait. Du coté de Sarah, les choses bougent puisqu'elle a rencontré un parent d'élève qui pourrait bien lui plaire. On ne sait rien de lui pour le moment, impossible de juger ce qu'il vaut. A voir. Mais déjà physiquement, c'est pas la même chose que Luc... J'espère qu'il reviendra lui ! Je m'en étais persuadé en fait mais rien ne dit que ce sera le cas.   

vlcsnap_105678


// Bilan // Un épisode trop calme mais agréable. On attend de pied ferme que de grandes lignes directrices soient lancées pour la deuxième partie de la saison, sachant qu'il sera bien difficile d'être à la hauteur de la première.

44069764

06 janvier 2010

Brothers & Sisters [4x 11]

dnes_season4_brothers_kitty

A Bone To Pick // 10 78o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_75794

   Quitter les Walker pendant quelques semaines, c'est un peu comme quitter sa propre famille. Au début, ça nous fait du bien. On change d'air, on voit autre chose. Et puis très vite, elle nous manque. Le moment du retour est toujours émouvant car on est sacrément heureux de les retrouver. Ce 11ème épisode de la saison 4 de Brothers & Sisters semble clôre un chapitre qui aura été parfaitement maîtrisé de bout en bout et absolument bouleversant aussi. Le cancer de Kitty est en voie de rémission. Je ne pense pas que l'on nous sortira la carte de la rechute tout de suite, peut-être même jamais. Cela ne veut pas dire que dès le prochain épisode, Kitty sera sur pied, les cheveux longs et blonds comme les blés, prête à faire un retour fracassant en politique. Mais elle est vivante, mariée (deux fois même !), maman d'un adorable petit garçon. Calista Flokhart devrait pouvoir se reposer un peu maintenant et elle l'a bien mérité. Elle a été impeccable et promis, la campagne "An Emmy For Kitty" arrive ! Et puis, parce que je ne l'ai peut-être pas suffisamment souligné : Rob Lowe aussi a été excellent. Tous d'ailleurs. Ce n'est pas pour rien que la série possède l'un des meilleurs castings actuellement toutes séries confondues. Malgré la lourdeur des événements, les scénaristes ont trouvé le moyen de nous faire rire à travers une aventure passée de Kitty qui "refait surface" et qui va bien détendre ses frères et sa soeur. Comme d'habitude, tout paraît naturel. Les rires, les larmes. Impressionnant de justesse !

   Si la plupart des intrigues secondaires sont mises en sourdine provisoirement (Sarah et son Luc, la conception du futur bébé de Kevin et Scotty, le mystérieux Simon de Nora qui ne donne pas de nouvelles...), Ryan revient enfin au centre de toutes les attentions puisqu'il est celui qui sauve Kitty à travers un don de möelle épinière. Comme par hasard, c'était le seul donneur compatible ! Le but recherché est évidemment de ré-intégrer le personnage dans la série. Il est censé être régulier et il n'apparaît que 10 secondes tous les trois ou quatre épisodes. Il fallait bien justifier son salaire ! Mais c'est surtout le meilleur moyen pour lui offrir une place à part dans le coeur des Walker et lui permettre peut-être, sur le long terme, de l'intégrer définitivement. J'ai beau être le premier à trouver ça facile et pas subtil pour deux sous, je ne peux m'empêcher d'adhérer. J'aime bien ce personnage à la base et je détestais ce qu'il était devenu. Il reste cependant un problème, et de taille : sa trahison à Ojaï Food ! J'ai beaucoup aimé l'approche de Holly pour le faire avouer. C'était un geste humain, quasi-bienveillant, et c'est dommage qu'il n'ait pas su attraper la balle au bond. Pas sûr qu'elle reste aussi compréhensive. Les réactions chez les Walker devraient être diverses et variées mais je compte sur Nora pour le défendre. Dans un an, je suis sûr qu'il fera partie intégrante de la famille et de la série et l'on ne pensera même plus à ses débuts difficiles. Seul point négatif : les prestations de Luke Grimes sont honnêtes mais rien de renversant.

    vlcsnap_68393


// Bilan // Au risque de me répéter : à nouveau un épisode brillant et bouleversant !

44069764


01 janvier 2010

En 2010, je souhaite...

dnesposterseason4teaseGDDr

Chers amis, je vous souhaite à mon tour une bonne année 2010. Parce qu'on est d'accord que nos vies, ici, on s'en fout un peu, je vais surtout vous souhaiter le meilleur en matière de séries ! Et puis, l'un dans l'autre : si vous n'avez ni une bonne santé, ni du travail, ni même un peu d'amour, les séries sont là pour combler le vide. En attendant... So enjoy !

Avant d'énoncer mes voeux sériels pour 2010, en voici un concernant le blog : j'espère que vous continuerez à être toujours plus nombreux à venir me rendre visite quotidiennement. On a beau dire que les chiffres ce n'est pas le plus important, ça fait toujours chaud au coeur de les voir parfois ! Merci à tous pour votre fidélité. La barre des 400 000 pages vues a été dépassée et le cap des 300 000 visiteurs n'est plus très loin. ^^


19200948_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20091118_013111

2010 sera Lost ou ne sera pas ! Ultime saison d'une série culte qui s'est fait une place dans le cercle très fermé des meilleures séries de tous les temps. J'attends le 2 Février, jour de diffusion du Season Premiere comme le messie et je suis en même temps rempli d'appréhension : la fin sera-t-elle à la hauteur ? Il y aura des déçus, c'est sûr. J'espère juste ne pas en faire partie. Je souhaite que le Series Finale fasse l'unanimité mais je sais que c'est impossible ! Quoiqu'il arrive, les anti-Lost de la première heure seront là pour crier au scandale de toute façon... Inutile de dire que Des News En Séries rendra hommage à la série comme il se doit.

  MP2_castyear102i

  betteroffff

En 2010, il est des causes perdues que je soutiendrais encore et toujours, jusqu'au dernier souffle. Marin Frist (Men In Trees), Eli Stone, Samantha -Who?- Newly et bien d'autres me remercient encore de là où ils sont, le cimetière des séries. Les prochains à les rejoindre ne partiront pas sans que je défende leur cause car je suis un peu le Don Quichotte de la sériephilie. Oui oui ! Ca ne sert à rien mais c'est pas grave. Je souhaite donc que la résidence de Melrose Place ne referme pas ses portes cette année. C'est trop bête, on avait plus connu d'aussi bon guilty-pleasure depuis des lustres ! La qualité est croissante, Amanda Woodward est de retour... La CW pourrait faire preuve d'un peu d'humanité merde ! Quant à ABC, elle a produit un miracle une fois, pourquoi pas deux ? Qui aurait imaginé à la fin de la saison passée que Better Off Ted obtiendrait une saison 2 ? Je milite avec force pour une saison 3 parce que c'est une des rares comédies actuelles qui fait preuve d'originalité, qui est vraiment drôle et qui possède un peu de fond en plus. Et puis Jay Harrington et Portia de Rossi sont irrésistibles et c'est une raison suffisante.    

premiere_impression_sur_pigalle_nuit_nouvelle_L_1

linternat_valgrange_sur_m6_bande_annonce_L_1

En 2009, on a vu naître des séries françaises de qualité. En 2010, il faut que les chaînes poursuivent sur cette voie. On est déjà assurés d'avoir une saison 2 de l'excellente Pigalle, La Nuit mais il se pourrait bien qu'il faille attendre 2011, voire 2012, pour la voir à l'antenne ! Décourageant. En revanche, pour une saison 2 de L'Internat, je crois qu'il n'y a plus d'espoir. Les audiences n'ont pas été bonnes, M6 cherche à comprendre le pourquoi du comment de cet échec. La raison est simple : mauvais choix de programmation et manque de promotion (internet ne suffit pas). Espérons que ça leur serve de leçon mais pourquoi se faire des illusions ? Rageant. Chez TF1, on prépare un remake des Ripoux. Autant dire qu'ils n'ont rien compris. Navrant. La chaîne française à surveiller en 2010, c'est Arte ! Les Invincibles arrivent en Mars et c'est une bonne série. Une saison 2 a d'ores et déjà été tournée. Je vous en reparlerais bientôt. Elle a d'autres projets alléchants. Espérons que le public réponde présent ou que, le cas échéant, Arte ne s'en préoccupe pas plus que ça. Allez, un jour la honte d'être français nous quittera quand il s'agira de comparer nos séries à celles des autres et ce jour est proche !

   117065_D_1469_ful

En 2010, je suis prêt à poser une bombe à l'Academy des Emmy Awards si les votants ne sont pas foutus de nommer Calista Flockhart ! Oubliée chaque année, alors que ses collègues Sally Field et Rachel Griffiths récoltent une nomination de temps en temps (là ou aux Golden Globes), elle est victime d'une terrible injustice inexplicable ! Vu ses prestations dans les dix premiers épisodes de la saison 4 de Brothers & Sisters, c'est l'année ou jamais ! Je lancerais bientôt la campagne "An Emmy For Kitty", c'est promis. Puisque j'en suis à évoquer les injustices, il serait de bon ton d'ouvrir les yeux et de se rendre compte que 30 Rock n'est plus la meilleure comédie du moment ! Modern Family se doit de tout rafler aux prochaines cérémonies de récompenses. Dans le même genre, merci m'sieurs-dames les votants, on a compris que Mad Men était un excellent drama. On pourrait peut-être offrir la chance à une autre série de se distinguer, non ? Big Love ? Breaking Bad ? Dexter ? Les séries d'exception ne manquent pas pourtant !

knots

Et puis en vrac, je souhaite que 2010 ne soit pas une année sans David E. Kelley. Ce demi-dieu de la télévision, créateur et producteur de séries cultes (Ally McBeal, Picket Fences, Boston Public, Boston Legal, The Practice...), a été absent tout au long de 2009 et ce fut douloureux. Rendez-vous compte : cela faisait 22 ans qu'il n'avait aucune série de son cru à l'antenne ! On peut remercier une fois de plus NBC qui, en refusant le projet alléchant Legally Mad (Kristin Chenoweth et Loretta Devine quoi !), a perdu toutes ses chances de retrouver un semblant de crédibilité à mes yeux. // En 2010, je souhaite que les éditeurs DVDs se retirent les doigts du cul et nous permettent de voir ou revoir du culte et encore du culte. Je veux les Golden Girls, Côte Ouest, Melrose Place, American Dreams, Picket Fences (!), Northern Exposure ou encore Malcolm en zone 2 ! // En 2010, je souhaite qu'on arrête la mode des remakes. Ca commence à bien faire ! On ne touche pas à Dallas, on ne touche pas aux Drôles de Dames et on arrête de croire que le public est impatient à l'idée de découvrir une nouvelle version de Hawaï Police d'état ou Les Rues de San Francisco ! // En 2010, je veux la mort de CBS. Ras-le-bol des Experts, des Esprits Criminels et par-dessus tout du succès insolent et inexplicable de NCIS ! Comment peut-on espérer de l'originalité quand on voit qu'il n'y a que ces séries toutes fondues dans le même moule qui marchent ? Dans le même genre, ce serait bien que American Idol perde de sa suprêmatie. Combien de séries ce mastodonte a-t-il tué ? Beaucoup trop ! Sans parler des audiences de Lost qu'il sabotera jusqu'au bout !


3682true_blood_moyer_paquin_5_480x322

Pour terminer, voici mes résolutions séries de l'année 2010 : enfin me remettre à True Blood ! C'est un projet qui m'anime depuis un bon bout de temps mais je n'arrive pas à sauter le pas. J'ai honte. // Davantage me tourner vers les séries autres qu'américaines. La Grande-Bretagne a une offre de plus en plus intéressante, j'amerais prendre le temps de me pencher sur les cas de Being Human et How Not To Live Your Life, entre autres. Dans un autre style et en provenance du Canada, Being Erica a toutes les chances de me plaire. // Mon intégrale d'Alias commence à prendre la poussière. Quand est-ce que j'aurais le temps de la dévorer ? Il va falloir le trouver ! Il en faudra aussi pour les intégrales de Boston Legal et Battlestar Galactica qui encombrent franchement mon disque dur... // Je termine avec une résolution que je ne saurais pas tenir : dire moins de mal de Desperate Housewives (ça ne tient qu'à Marc Cherry...) et arrêter les séries qui m'agacent comme Californication ou Cougar Town. Je dois surmonter ma curiosité ! J'ai bien réussi avec Heroes après tout (et sans regret).   

Et vous, quelles sont vos attentes pour 2010 et vos bonnes résolutions ? (je vous en souffle une : laisser plus de commentaires sur le blog ;-) ).

09 décembre 2009

Brothers & Sisters [4x 10]

dnes_season4_brothers_kitty

Nearlyweds // 10 9oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_95885 vlcsnap_84732

   Les Walker sont toujours plein de surprises. L'avantage avec Brothers & Sisters, c'est que son goût pour la discrétion (mais est-ce un choix ?) fait que l'on ne nous monte pas la tête à coup de "best episode ever" ou de "the event of the year" et les spoilers sont même assez rares. Grâce à cela, on n'a pas l'impression de connaître tout de l'épisode avant même de l'avoir regardé. De plus, les scénaristes sont suffisamment intelligents pour ne pas tomber dans le prévisible et le déjà vu. Des mariages dans Brothers & Sisters, on en a vu depuis 4 ans ! Il y a d'abord eu Robert et Kitty, la classe incarné, puis Kevin et Scotty, un moment de bonheur partagé et quelque chose de finalement assez "osé", le tour de Rebecca et Justin est arrivé. Le petit dernier de la famille a décidé de se la jouer drama king, forcément. Il doute de sa capacité à être un bon mari et un bon père, il doute de lui, comme d'habitude, et il est incroyablement touchant, comme d'habitude. J'ai aimé la façon dont a été traitée sa détresse parce que cela sonnait juste. De la même façon, l'impuissance et le désarroi de Rebecca étaient tout ce qu'il y a de plus touchant et de plus simple. Emily Vancamp a su ne pas en faire des tonnes et les auteurs ont su lui écrire des scènes et des répliques émouvantes mais pas tire-larmes. Bien-sûr, les larmes ont coulé à flot sur mes petites joues mais on ne m'a pas forcé la main. Ce mariage aura-t-il finalement lieu ? C'est à se le demander. D'un coté, je trouvais un peu dommage que la famille ne parte pas à Hawaï comme c'était prévu. Le coup de l'ouragan semblait plus masquer un manque de budget qu'autre chose. Mais je garde encore espoir qu'une autre cérémonie ait lieu plus tard là-bas ! Quand je pense que l'équipe d'Ugly Betty est partie aux Bahamas... Un mot pour dire quand même que l'accident de voiture qui fait soudainement réaliser à Justin ce qu'il vaut vraiment était un peu facile.

   Le deuxième retour de Tommy m'a réjouit d'une certaine façon. D'abord parce que je ne m'y attendais pas vraiment même si c'était logique qu'il soit là pour l'anniversaire de son frère, ensuite parce qu'il n'a pas fait de la figuration : son intrigue à lui a avancé aussi, ou reculé selon les points de vue. Vouloir emmener sa fille avec lui était parfaitement compréhensible, ne pas prévenir Julia était irresponsable, preuve qu'il a encore beaucoup à apprendre avant de se racheter définitivement une conduite. Sa querelle avec Kevin avait un léger goût de "been there, done that" mais leur relation complexe me plaît. Kevin étant le père biologique de sa fille, il y a toujours une sorte de jalousie, de honte, dans son comportement. Bref, je me rends compte que, même s'il n'est pas bouleversant ni vraiment attachant, Tommy est intéressant et c'est déjà pas si mal. C'est fou le temps que je mets à comprendre certaines choses parfois... Un personnage qui a pour le moment malheureusement beaucoup moins de profondeur, c'est le "Mr Handsome" de Nora. Derrière son beau sourire, on ne sait toujours pas s'il s'y cache de la bonté ou de la laideur. Il est de plus en plus louche mais je préfère croire que les scénaristes se jouent simplement de nous. On a déjà avec Ryan notre quota de méchants pas crédibles. Je termine par le cancer de Kitty qui reprend de plus belle après une légère accalmie pendant quelques épisodes. Que dire si ce n'est me répéter ? Le talent et la justesse sont là, de tous les cotés. Ils vous prennent par les tripes et l'émotion ne peut que vous envahir. J'ai fondu en larmes devant les mots de Robert à Kitty dans la salle d'attente. C'était concon mais assumé comme tel donc finalement très beau st surtout sincère.         

vlcsnap_86988 vlcsnap_68966


// Bilan // "The things we are the most afraid of are the things that makes us the happiest" (Nora à Justin)

44069764

01 décembre 2009

Brothers & Sisters [4x 09]

dnes_season4_brothers_justi

Pregnant Pause // 8 8oo ooo tlsp.

Opération Crossover : L'excellent critiqueur Tao du site Critik En Séries organise depuis plusieurs semaines des crossovers entre différents blog séries, une initiative originale à laquelle je suis ravi de participer. Vous lirez donc exceptionnellement sa critique ici même et la mienne sur son site ! Enjoy...

44030377


vlcsnap_256148

   Souhaitez moi la bienvenue sur Des news en séries. Un univers parallèle où il n’y a plus de lait dans le frigo de Nora et où Robert devient un marrant. Je l’avais toujours pris pour le personnage le plus normal de la série. 4 ans plus tard, le sénateur McCallister a été contaminé par le reste des Walker. Sa belle mère couche avec un homme son âge ? Good for her ! Son beau frère ne veut pas avoir d’enfants, il ne peut pas le blâmer. En fait lui non plus n’en voulait plus avant Evan. L’épisode n’est pas bien marrant mais il y a de bonnes touches d’humour par ci par là bien appréciables. Scotty est tout content d’aller se masturber dans les toilettes du centre de dons de sperme, la douche sexy de Nora et Simon vire presque au plan à trois avec Kitty et Holly se lamente car elle devient vieille devant le regard amusé de son ex rivale.

  Le secret de Rebecca sort du placard. C’est déjà un miracle de l’avoir gardé pour elle durant deux épisodes. La complicité entre Kitty et Rebecca s’affirme et je suis content de voir enfin cela exploité à l’écran. Il y a une belle alchimie entre les deux actrices et ça me fait toujours quelque chose de voir Ally McBeal et Everwood se télescoper de cette façon. Les quiproquos au sujet de la grossesse sont classiques mais très efficaces. Je plains Holly, elle est la dernière a être au courant. J’ai trouvé touchant de mettre d’abord David dans la confidence, ça donne un peu plus de poids au personnage qui mis à part errer dans la cuisine d’Holly toute la journée n’a pas l’air de faire grand chose. Justin réagit mal sur le moment pour ensuite retomber. Rebecca est dans la même situation. Elle est surprise et ne sait pas comment réagir. C’était une bonne idée de creuser le doute et de ne pas tourner ça directement en fin heureuse. J’aurai néanmoins vraiment voulu que Rebecca refuse cet enfant. Ça aurait été un point de vue quasi inédit et une problématique très forte à développer. Je ne vois néanmoins pas Rebecca aller au bout de cette grossesse. J’ai bien aimé voir Rebecca réagir de façon incontrôlée face à Kitty et Justin au moment d’aborder la grossesse et le mariage. On la sent prête à basculer et ça rejoint la dernière scène d’Holly dans le final de la saison 3 quand elle disait s’inquiéter pour sa fille et son comportement. On fait durer le suspense jusqu’au bout. Vont ils ou pas se marier ? Quoi qu’il en soit, on semble déjà amorcer la deuxième phase pour Rebecca.

   Luc parti, on se concentre sur le nouvel homme de la maison, docteur Simon. Les suspicions de Sarah sont justifiées. Sa mère se plonge dans une aventure avec un homme inconnu et plus jeune. Il est normal de voir sa fille s’inquiéter, y compris pour rien. Et là les craintes de Sarah et de Kevin semblent se confirmer. Ça devient plus intéressant car on instaure un genre de mystère autour du personnage de Simon et ça pourrait créer des surprises. Qui est il, que veut il ? A condition qu’il ne soit pas le 25e fils caché de William ou de Saul, ça me va. Un seul fantôme diabolique c’est assez. Il ne s’agit plus d’une simple romance et c’est imprévisible. On relie aussi d’une certaine façon Simon à Luc. Sarah est un peu jalouse de sa mère. Ça devrait être à elle de vivre une folle romance avec un bel homme. Elle est un peu frustrée et on retrouve la Sarah post divorce se replongeant dans la travail. J’espère que sa romance avec Luc ne va pas se limiter à cela et qu’ils finiront par se revoir et consolider leur amour. Comme pour Robert, on recentre aussi le personnage de Saul cette année. Il est dans la position du confident. Pour Nora, Kevin, Justin. On gomme un peu sa sexualité pour finalement lui donner quasiment le rôle d’un prêtre. Toujours présent pour écouter ses semblables. Ce n’est pas une critique, je trouve que ça lui va bien. Et ça correspond bien au rôle de l’oncle qui n’est à la fois pas un père, ni un ami.    

vlcsnap_249077


// Bilan // La série continue sur sa lancée. C’est toujours aussi bon. Chaque histoire avance à son rythme. Il y a un tel attachement au casting et les histoires sont fluides et naturelles sans verser de façon exagérée dans le soap. Bref on pouvait avoir des craintes au sujet de la saison 4 de Brothers and sisters et épisode après épisode la série se consolide. Alors oui, j’ai toujours été un grand fan des Walker mais cette année, je crois que la série a trouvé un nouveau équilibre la rendant plus forte et plus sûre d’elle même.

44069764

18 novembre 2009

Brothers & Sisters [4x 08]

dnes_season4_brothers_nora_

The Wine Festival // 10 2oo ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_102494 vlcsnap_132577

   Ne pouvant pas être parfaite, Brothers & Sisters nous prouve avec cet épisode qu'elle n'est pas à l'abri d'un faux pas de temps en temps. Cela dit, des faux pas comme ça, j'aimerais en voir plus souvent dans d'autres séries... Le niveau reste quand même très haut ! Je crois que le principal problème de cet épisode, c'est qu'il ne réunit pas vraiment les membres de la famille Walker, ils évoluent chacun dans leur bulle malgré l'événement du jour : un festival de vin qui permet à Ojaï de gagner un prix pour son nouveau cru ! Tout le monde n'est pas au rendez-vous mais quelque part, c'est plus réaliste ainsi. Les affaires d'Ojaï ont contribué à planter l'épisode car elles ont pris plus de place qu'à l'accoutumée. Le fait que l'entreprise sorte enfin la tête de l'eau, même si c'est rapide et peu vraisemblable, était primordial. Malheureusement, Ryan vient tout faire capoter avec son méchant copain. J'ai un vrai problème avec ce que les scénaristes ont fait de Ryan. Quand il n'est pas invisible, il est transparent ! A peu de choses près, ça revient donc à la même chose. Sa haine pour les Walker reste injustifiée, tout comme les motivations de son acolyte. Il serait grand temps que tout cela soit clarifié. J'en viens à espérer que Ryan disparaisse de la série et ça me fait mal au coeur parce qu'il avait vraiment du potentiel, Luke Grimes étant convaincant qui plus est.

   Cette semaine, le cancer de Kitty est traité sur un ton assez léger. Il est question de perruque déclencheuse de libido. C'est amusant et très émouvant sur la fin lorsque Kitty dévoile son crâne nu à Robert. Trois petites scènes ont suffit. C'était parfait. Pourquoi en faire des tonnes lorsqu'on peut faire mouche en quelques minutes seulement ? Et j'en viens donc à Rebecca, qui aurait elle aussi mérité que l'on s'attarde un peu moins sur son cas. Sa grossesse est une intrigue importante, bien-sûr, mais on repousse l'annonce faite à Justin un peu trop à mon goût. Et puis je ne suis pas fan du Justin légèrement égoïste, qui, parce qu'il fait des études prenantes, n'a plus une minute à consacrer à sa chère et tendre. Il avait prévenu mais c'est plutôt le genre de garçon qui fait des efforts d'habitude. D'ailleurs, j'ai hâte de voir sa réaction quand il va apprendre la nouvelle. En temps normal, il aurait certainement sauté de joie, mais là j'ai comme un gros doute... Par moment, Rebecca m'a fait penser à Amy d'Everwood. Je l'aimais beaucoup mais il faut reconnaître que parfois, elle était chiante. Le syndrôme Joey Potter. J'espère qu'elle ne va pas devenir comme ça, elle ne le mérite pas. Le sujet de l'avortement est évoqué mais à demi-mot, comme il est de coutume de le faire sur ABC. Estimons-nous heureux que cette solution ne soit pas purement et simplement écartée, comme elle a pu l'être dans d'autres séries de la chaîne.

   La "lune de miel" entre Sarah et Luc se transforme en lune de fiel. Leur séparation m'a fait beaucoup de peine. Même si les reproches de Luc à l'encontre de Sarah étaient parfaitement justifiés, j'ai trouvé son départ trop précipité et je le croyais plus persévérant. C'est l'image que je me faisais de lui en tous cas. Maintenant, je suppose que les choses ne vont pas s'arrêter là entre eux. Il reviendra ou elle ira le chercher ! Elle a intérêt du moins. Je n'ai pas du tout apprécié que dans leurs conversations, Sarah et Nora parlent de Joe en des termes si peu élogieux. Depuis quand est-il devenu un monstre ? Ok, il y a eu une passe difficile mais c'était un bon père et il a longtemps été un bon mari aussi. Du coté de Nora justement, ça avance avec son nouveau prétendant, Simon. Le thème de la différence d'âge est traité plus en profondeur qu'à l'épisode précédent et, même si l'on comprend les réticences de Nora, on a envie qu'elle se laisse aller, comme elle le fait au moment où elle ferme le clapet de cette pimbêche d'Angie. J'espère que les scénaristes prévoient quelque chose de sérieux entre Simon et Nora. Il est grand temps qu'elle garde un homme plus d'un mois ! Enfin, Kevin et Scotty héritent également d'une historiette, toujours au sujet de leur futur enfant et cette fois, il s'agit de choisir la parfaite donneuse. C'est sans grandes surprises mais amusant, notamment lorsqu'ils tentent de la jouer aux fléchettes !         

vlcsnap_128481 vlcsnap_130060


// Bilan // C'est clairement l'épisode le plus faible de la saison car le moins subtil et le moins dans l'esprit de la série. Toutefois, on ne s'ennuie pas et la fin est comme souvent très émouvante !

44069764

11 novembre 2009

Brothers & Sisters [4x 07]

dnes_season4_brothers_kitty

The Wig Party // 9 o8o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_154187 vlcsnap_156574

   Cette étape du cancer de Kitty était inévitable : elle perd ses cheveux. Comme toujours, tout en douceur, la série nous présente une réalité de cette maladie sur un ton parfaitement dramédique. C'est triste évidemment, mais pas tant que ça. La présence de Sarah et de Nora permet de rendre les choses plus légères, le sourire timide de Calista Flockhart que l'on connaît bien, au moment où elle sort de la salle de bains, le crane rasé, est finalement encore plus bouleversant que ses larmes. Et ses larmes ne ressemblent pas à des larmes d'actrice mais à des vraies larmes, les miennes, les vôtres... Je crois que je vais créer LA pétition qui fera trembler l'académie des Emmy Awards "Un Emmy pour Kitty" ! Who's In ? Non mais il y a un moment où l'on ne peut plus ignorer le talent incroyable de Calista Flockhart, surtout quand on reconnaît celui de Sally Field et de Rachel Griffiths. Ce n'est pas comme si les académiciens avaient quelque chose contre la série. So what ? Ce que je regrette un peu dans cette intrigue, c'est que Robert ne soit quasiment pas intervenu. J'attendais le moment où il la prendrait dans ses bras mais visiblement, ses ambitions politiques reprennent déjà le dessus. Il pense plus à sa campagne qu'autre chose mais je crois que c'est ce que Kitty souhaite. Que la vie continue... On ne peut pas non plus dire qu'il ne soit pas là pour elle.

   La gala de charité organisé par la fondation de Nora contre le cancer a permis de réunir une bonne partie des personnages sans qu'ils ne se sautent à la gorge pour autant. Mais cela a surtout permis à Nora de trouver un nouveau prétendant. Elle a un peu tendance à les collectionner depuis le début de la série : l'homme à tout faire des Walker, le professeur de littérature, Isaac, Roger, j'ai même cru un moment qu'il allait se passer quelque chose avec le père de Ryan, et puis maintenant ce docteur, Simon, interprété par Jon Tenney (The Closer, La Famille Green). Je ne peux pas dire que je l'apprécie pour le moment, on le connaît trop peu. Le fait qu'il soit plus jeune que Nora le différencie des autres mais sinon, c'est plus ou moins toujours le même genre d'homme. J'espère qu'il ne sera pas que de passage dans sa vie malgré tout... Et un mot pour dire que Sally Field était absolument resplendissante dans cet épisode !

   Bonne surprise que de retrouver le père de Scotty le temps d'un épisode et, plus généralement, d'offrir une intrigue solo au personnage. C'est rare. Cela sert surtout à régler le problème d'argent du couple Walker-Wandell qui va maintenant pouvoir avoir un bébé ! Toujours pas fana de cette storyline, d'autant que je ne trouve plus nos deux tourtereaux aussi mignons qu'avant. Je ne saurai pas bien dire pourquoi. Par contre, c'est une surprise même si on le sent venir au bout de quelques minutes : Rebecca est enceinte ! Et là, ça fait beaucoup trop d'intrigues bébé d'un coup. Kitty a eu le sien il n'y a pas si longtemps, c'était Tommy avant elle. Cela fait partie de la vie d'une famille, mais bon, stop quoi ! Je n'ai pas l'impression que cette grossesse arrivera à termes. Une fausse-couche ? Un avortement ? Je l'avoue : j'adorerai que la série ose aborder ce thème, mais je doute qu'ABC laisse faire les scénaristes. De toute façon, ce serait surprenant que Rebecca choisisse cette option. Certes, ce n'est pas du tout le bon moment... Je serai déjà content si cette possibilité était évoquée directement en tous cas.

vlcsnap_142638 vlcsnap_153542


// Bilan // La force émotionnelle de cet épisode repose en grande partie sur le trio Sally Field-Calista Flockhart-Rachel Griffiths, qui fait comme toujours des merveilles. Les autres personnages sont un peu en retrait, pas au meilleur de leur forme, mais ce n'est pas déplaisant de les suivre pour autant.

44069764