06 janvier 2009

Brothers & Sisters [3x 11]

29478266

A Father Dreams // 9 2oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_38701

   Je me demande parfois si les scénaristes qui ont recours aux rêves pour pimenter leurs intrigues savent véritablement de quoi ils parlent, s'ils ont eux-même déjà rêver ou cauchemarder. On le sait tous : ce monde à part est souvent très flou, il marche par codes, par significations cachées. Dans les séries, le protagoniste voit toujours très bien ce qui se passe et distinctement les visages de ceux qui l'entoure, il fait toujours parti de son propre rêve et, surtout, tout est clair comme de l'eau de roche. Ca se passe rarement ainsi dans la réalité (alternative). Pourquoi j'en parle là ? Parce que ça m'a un peu agacé dans cet épisode. Déjà, le fait que les scénaristes de la série aient recours à ce procédé est assez étonnant dans une série si réaliste. Ca ne me choque pas quand Grey's Anatomy le fait. En revanche, ça ne colle pas à l'esprit de Brothers & Sisters pour moi. En plus, c'était assez mal maîtrisé, bâclé, facile. Kevin vit mal le fait de savoir qu'il est le père biologique d'Elizabeth. Il commence alors à rêver, la fièvre aidant (et on sait tous que la fièvre fait délirer et non voir des choses si proches de la réalité), et à péter un boulon qui le fait quitter mère et mari pour une escapade avec son frère Justin. Je crois que quitte à utiliser les rêves, autant aller jusqu'au bout et pousser à fond le délire. Là, c'est finalement assez plan plan et à peine drôle. Ca aurait pu l'être beaucoup plus. Le dernier rêve -salvateur- arrive comme un cheveu sur la soupe : Kevin mange une glace avec Elizabeth qui a bien grandi et se rend compte qu'il n'a pas à avoir peur, que tout va bien se passer. Trop facile et pas crédible du tout. Vient se greffer à cela un Balthazar Getty Tommy insupportable qui nous sort le grand jeu pour s'affirmer en tant que père d'Elizabeth puisqu'il demande à Kevin de signer un papier qui lui retire la paternité de la petite fille. Réaction qui ne m'étonne pas de lui. Et puis il y a aussi Scotty qui tente de trouver sa place dans tout ça, tant bien que mal. Kevin et lui envisagent d'avoir un enfant un jour. Bien mignonnet, comme d'hab'. Bref, cette intrigue aurait mérité d'être narrée différemment même si on sent bien que les scénaristes ont simplement voulu faire original sans y parvenir réellement.

   A coté de ça, on a plein de mini-intrigues traitées un peu à la va-vite mais pas inintéressantes du tout. Justin, par exemple, se rend compte qu'il est temps pour lui de quitter môman afin de trouver sa voie après qu'il se soit rendu compte que son neveu, le petit Cooper, le considérait comme un branleur qui passait ses journées devant sa console de jeux. Ce qui est vrai. Il parle alors de ses peurs de quitter le nid et de retomber dans la drogue puisque la dernière fois qu'il a tenté cette expérience, il s'est retrouvé en cure de désintox' ! C'était touchant et Justin est un personnage terriblement humain, qui inspire toujours beaucoup de compassion (je n'ai pas dis pitié !). Dommage que Rebecca ne soit pas inclus à cette storyline. Elle avait quand même son mot à dire ! Je suppose qu'elle donnera son avis dans le prochain épisode. Une fois de plus, les frères et soeurs se sont réunis pour aider du mieux qu'ils le pouvaient leur petit frère, notamment Sarah, et c'est le genre de scène qui fait chaud au coeur.

   Enfin, Nora, grâce à Saul, retrouve un vieil "ami" à elle, Roger, avec qui elle avait flirté il y a bien longtemps lorsque son mariage avec William n'en était qu'à ses balbutiements. Il lui rappelle combien elle était soumise et mise à l'écart à l'époque. Alors elle le déteste. Nulle doute qu'elle va très vite en faire son quatre heures ! Saul aurait bien aimé en faire autant d'ailleurs. Alors le concernant, c'est bien simple : les scénaristes n'en finissent plus de faire traîner en longueur la rencontre avec son petit-ami. On entend parler de lui mais on ne le voit pas ! Il faudrait se décider ... Toujours à l'écart du reste, bien qu'ils rendent visite à Kevin, Kitty et Robert refont équipe le temps que le conseiller en com' se remette et ils se souviennent alors combien c'était bien à l'époque. Bon, c'était il y a trois mois en réalité, pas de quoi tomber dans la nostalgie. Mais c'est l'occaison de refaire l'amour sauvagement, chose qui semblait manquer à Robert. Bon, ça ne servait pas à grand chose mais c'était relativement sympathique.

vlcsnap_46629


// Bilan // Les intrigues importantes de la saison sont toujous mises de coté pour traiter de choses mineures, d'où une certaine frustation. Ce n'est pas mauvais mais ce n'est pas le B&S que j'adore.

dnesv2finarticleminibanpk8


10 décembre 2008

Brothers & Sisters [3x 1o]

29478266

Just A Sliver // 1o 55o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_55022

   Cette année, Thanksgiving n'aura pas été de tout repos pour les Walker. On n'est pas passé loin du drame. Ca fait longtemps d'ailleurs qu'il n'y a pas eu un bon gros drame, non ? La petite Elisabeth, née prématurément il y a maintenant deux ans, a dû recevoir un nouveau foie flambant neuf, de préfèrence de son père biologique. Jusqu'ici, le mystère avait été préservé sur son identité. Justin ou Kevin ? Le suspense n'a pas duré bien longtemps, il s'agit de Kevin. Et ça tombe merveilleusement bien puisque Kevin et Tommy sont justement en froid depuis quelques temps. C'était l'occasion parfaite pour les réunir. Tout cela m'a paru un peu trop facile, sans compter que j'aurai préféré qu'ils restent en froid plus longtemps, histoire de bien marquer le coup. Toujours est-il que c'était terriblement émouvant de voir Tommy et Julia dans un si piteux état. Encore. Ils avaient déjà bien morflé avec la mort du frère jumeau d'Elisabeth, William Jr. A chaque fois que les projecteurs se braquent sur eux, c'est-à-dire une fois par an, c'est larmoyant à souhait. Et c'est souvent très réussi. Sarah Jane Morris est clairement sous-exploitée dans la série. Elle est juste quand on lui donne quelque chose à dire et à faire. Rien qu'en début d'épisode, quand il s'agit de remettre un peu sa belle-famille en place lors d'une scène classique mais tordante de téléphone groupé, elle est parfaite. Serait-il possible un jour de s'intéresser à elle pour autre chose que pour sa relation avec Tommy ? Ce serait bien de lui trouver une vraie storyline rien qu'à elle un jour. Par charité au moins.

   Forcément, toutes les intrigues en cours font une pause le temps de cet épisode. Il était impensable que les uns et les autres continuent à mener leur petite vie chacun de leur coté alors que l'un des leurs vit un moment extrêmement difficile. C'est sûr que cet épisode n'aura rien fait avancer mais qu'importe, sortir des problèmes d'Ojaï et de Greenatopia temporairement n'est pas une mauvaise chose. Cependant, la situation amène chacun à réfléchir sur ses propres problèmes. Ainsi, Kitty comprend complêtement ce qu'est en train de vivre son frère. Elle aussi est dans l'impossibilité d'avoir un enfant à elle, vraiment vraiment à elle. Le petit discours qu'elle offre à Tommy est absolument magnifique. La réaction de Justin est très intéressante. Il ne sait pas si savoir qu'il n'est pas le père biologique d'Elisabeth lui procure de la déception ou un soulagement. Ce dont il est sûr, c'est qu'il se sent mal. Là encore, son dialogue avec Nora est très touchant. Et puisque l'on évoque les jolies scènes de l'épisode, on peut également citer celle que partagent Nora et Saul. Et que dire de celle de Kevin et Scotty dans la chambre d'hôpital ? Elle m'a ému aux larmes tant je l'ai trouvée réaliste et pleine de tendresse. Cet amour qu'ils ont l'un pour l'autre est une des choses les plus émouvantes que la série nous ait offerte depuis le début. Robert est un peu hors-jeu, coincé dans son chez lui avec sa famille. J'ai le sentiment qu'il s'éloigne de plus en plus des Walker ... Et puis Rebecca repense à David, son père. Il va probablement revenir un de ces jours, de façon à rêgler la question une bonne fois pour toutes. J'attends ce moment avec impatience en espérant qu'Holly ne vienne pas y mettre son grain de sel. 

vlcsnap_50031


// Bilan // Parenthèse émouvante dans le monde des Walker. Au loin, très très loin, il y a comme un arrière-goût de 7 à la maison avec un bel happy-end et une famille qui se retrouve plus soudée que jamais. Mais le talent des acteurs et des dialoguistes suffit à balayer la comparaison en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

dnesv2finarticleminibanpk8

Posté par LullabyBoy à 23:58 - - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2008

Brothers & Sisters [3x o9]

29478266

Unfinished Business // 1o o7o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_92102

   Cette semaine dans Brothers & Sisters, Sarah frappe fort, Holly bascule du coté obscur de la force et Kitty se prend pour le pape ! C'est sans doute ça, le girl power. Toutes les intrigues ou presque sont centrées sur les femmes de la série et ça n'est pas pour me déplaire. La doyenne, cette chère Nora, avait décidé d'être agaçante. Depuis le départ, je ne suis pas fan de son grand projet de maison d'accueil. Quand elle parle de ce projet comme de son Ojaï, j'ai presque envie de lui rire au nez. C'est plaisant de la voir habitée par un tel désir mais ça n'a rien de comparable avec Ojaï, qu'elle arrête de dire n'importe quoi ! Et qu'elle arrête aussi d'être si directive tout le temps. C'est usant ! C'est bien simple, de la voir s'affairer m'épuise. Pourtant je suis confortablement installé dans mon canapé (il faudrait d'ailleurs que je pense à nettoyer la housse un de ces jours, déguster des Haagen Dazz chaque semaine devant la série est une activité à haut-risque !). L'initiative de Nora a au moins eu le mérite de réunir les hommes (forts ?) du clan Walker pour tout démolir. Même Scotty était là ! Justin aurait mieux fait de passer une heure ou deux chez le coiffeur vous remarquerez. Bon, au final, c'est une fille qui a fait le plus gros du travail : Sarah.

   Je n'ai rien contre le personnage de Sarah, je l'aime même beaucoup. Mais force est de constater que ses storylines sont souvent les plus faibles. Greenatopia, ça me botte moyen. Mais quand on ajoute par dessus le retour de Graham, ça ne me plaît plus du tout ! Ce retour est plutôt pas mal amené et il apporte certainement quelque chose à l'avancement de la société mais je ne l'aime pas ce vieux beau. Je pensais l'année dernière que c'était l'acteur -Steven Weber- qui me dérangeait mais après l'avoir vu il y a quelques semaines dans Desperate Housewives, je peux affirmer que c'est le personnage que je n'aime pas ! Ce quime dérange le plus, au fond, c'est que je suis intimement persuafé qu'il n'est pas fait pour Sarah, il ne la rendra pas heureuse. Puis je pensais qu'elle allait tomber dans les bras de son geek blond surfeur et ce retour éloigne cette perspective. Lui non plus n'est sûrement pas fait pour Sarah mais au moins, ça la changera ! Je vais créer une pétition "Un p'tit jeune pour Sarah" !

   Kitty et Robert peuvent être heureux : Trish est revenue sur sa décision, elle veut leur confier son bébé à naître. La petite conversation qu'elle a avec Kitty est d'ailleurs très touchante. J'aime vraiment beaucoup la façon dont les scénaristes ont choisi de traiter l'adoption. Et je suis doublement content de voir qu'ils n'ont pas oublié qu'à une période, Robert n'était pas chaud à l'idée d'adopter. Je le répéte : je vois dans ma boule de cristale un gros nuage qui plane à l'horizon pour le couple McAllister ... Un autre gros nuage plane mais sur Ojaï cette fois : Holly est passée en mode bitchy de première classe. Elle utilise sa fille -qui finira comme d'habitude en dindon de la farce et j'ai déjà de la peine pour elle à cette idée- afin de faire d'Ojaï SA compagnie. Une revanche sur le passé. Y arriverat-elle ? Sûrement pas si Tommy et Saul unissent leur force. Ca promet de bonnes choses pour les prochains épisodes. Je vais un peu vite en besogne mais je me demande déjà ce que vont devenir Holly et Rebecca quand elles ne feront plus parti d'Ojaï ... J'espère que l'arrivée prochaine de Ryan ne sera pas synonyme du départ de ces personnages. D'ailleurs, il serait temps qu'il arrive celui-là ! Dernière chose : le discours de Kitty à la fin de l'épisode était mignon mais un peu too much à mon goût.

vlcsnap_85834


    // Bilan // Plein de choses m'ont déplu dans cet épisode et j'ai pourtant passé un bon moment en compagnie des Walker. C'est magique !

dnesv2finarticleminibanpk8

Posté par LullabyBoy à 22:54 - - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2008

Brothers & Sisters [3x o8]

29478266

Going Once ... Going Twice // 1o ooo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_213746

   Ca y est, j'ai percé le secret du départ de Brooke Smith de Grey's Anatomy ! En fait, ABC a un quota d'histoires gays à l'écran et Brothers & Sisters fait péter le compteur à elle toute seule. N'empêche que j'ai beau dire ça en rigolant, y'a peut-être un fond de vrai là-dedans. Scary. C'est vrai que les homos étaient à l'honneur dans cet épisode. C'est pas bien ce que je dis d'ailleurs, "les homos". Ce serait dommage de ne  ces personnages qu'à ça. Mais comme c'est encore peu répandu en télé, on s'émerveille toujours de la liberté de la série de ce point de vue. Ainsi, Scotty a eu une belle promotion dans le restaurant où il travaille alors que dans le même temps, Kevin se rend compte que sa paye en tant que directeur de la communication de Robert McAllister est bien moins élévée que quand il bossait dans sa firme d'avocats. Kevin étant un peu comme son père, il panique et fait une bêtise : il achéte une maison pour lui et Scotty. Comme Nora l'analyse très bien, c'est plus un geste pour se rassurer, pour montrer que c'est lui l'homme fort du couple, le sauveur. Lors du dîner organisé en l'honneur de Scotty, le torchon brûle et une dispute classique façon Walker éclate. Quoi qu'elle n'est pas si classique que ça puisque tout le monde ne s'en mêle pas en envenimant les choses. J'ai beaucoup aimé cette storyline, bien qu'elle ne soit pas d'une grande originalité.

   Oncle Saul obtient enfin son quart d'heure de gloire ! Ceci dit, on entend beaucoup parler de lui mais on le voit peu alors ... Un peu attristé par le pauvre sort de son oncle, quand Justin fait la rencontre d'un homme gay et mûre lors d'une réunion aux alcooliques anonymes, Paul, il l'invite à la soirée organisée par Sarah en l'honneur de Scotty dans l'espoir qu'ils s'entendent bien et fricottent. Ils ont tous les deux l'air d'en avoir besoin. Il se trouve que Paul est extrêmement bavard et sans gêne. C'était excellent de voir les Walker complêtement attérrés par son comportement. Le rendez-vous arrangé ne plaît pas à Saul. Il annonce à Justin qu'il a rencontré quelqu'un mais qu'il préfère que cela reste entre eux pour le moment. Nulle doute que dès le prochain épisode, grâce à un de ces coups de téléphone dont seuls les Walker ont le secret, toute la famille va être au courant en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ! Ils nous ont encore fait une belle démontration de leur talent en la matière dans cet épisode, face à un Robert attérré, lui aussi. Je ne me lasse pas de ce qui est devenu un running gag.

   Depuis la défection de Tricia pour l'adoption, Kitty déprime. Il faut dire que c'est entièrement de sa faute tout ça. Comme le thème de l'épisode est l'entraide, Sarah trouve un moyen de changer les idées de Kitty. Elle lui file un énorme dossier sur la société des deux geeks dont elle s'occupe, histoire de vérifier que tout est parfait avant d'être présenté à de potentiels acheteurs. Kitty prend la tâche très à coeur et trouve un nombre invraisemblable de choses qui clochent, ce qui a le don d'agacer au plus haut point Sarah ! Kitty et Sarah forment un duo exquis, on en redemande. Par ailleurs, tout le monde aura remarqué le petit clin d'oeil aux élections ajoutée en post-prod sur la victoire de Barrack Obama !

vlcsnap_190491


// Bilan // A l'ombre des grosses intrigues de la saison (Ojaï, Ryan ...), cet épisode est tout ce qu'il y a de plus classique pour du Brothers & Sisters. Une bonne nouvelle >> Une soirée >> Une engueulade >> Une réconciliation. Un schéma qui a fait ses preuves et dont on ne se lasse pas (encore).

dnesv2finarticleminibanpk8 

Posté par LullabyBoy à 10:36 - - Permalien [#]
Tags :

13 novembre 2008

Brothers & Sisters [3x o7]

29478266

Do You Believe in Magic ? // 1o 11o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_130435

   Sacrée Nora ! Elle ne trouve rien de mieux que d'inviter George Lafferty à l'anniversaire de mariage de Tommy et Julia (qu'on voit à peine d'ailleurs, ça me fait marrer) ! Leur duo était vraiment très drôle et du coup, l'idée d'une possible romance entre eux est assez séduisante. Ca pourrait paraître too much mais ça coucle presque de source après cet épisode. Pour cela, il va falloir que Nora rattrape les conneries de Holly. Enfin, conneries, ça reste à prouver. On imagine qu'elle a raconté à George toute son histoire, notamment l'intégration de Rebecca à la famille Walker et en quoi cela a détruit pendant un temps ses liens avec sa fille. Elle n'a pas dû épargner Nora dans son récit. Mais je ne pense pas qu'elle ait raconté d'histoires pour autant, juste sa version des faits. Elle a dû oublier de dire qu'elle a une dent contre les Walker et qu'elle fout la merde chez eux dès que l'occasion se présente. Mais c'est un détail après tout. George devrait revenir bien vite vers Nora et la rencontre avec Ryan ne devrait plus trop tarder. Elle a déjà trop tardé d'ailleurs. On sent bien que les scénaristes veulent étendre la chose un maximum, en reprenant plus ou moins le même shéma qu'avec Rebecca en saison 1. Il me semble qu'elle était apparue pour la première fois vers le 13 ème épisode de la saison. J'espère qu'il ne faudra pas attendre tant pour voir débarquer Ryan. Et puis on parle de lui sans parler de lui et c'est agaçant. Aucun des frères et soeurs ne semble interessé par sa vie, parce qu'il fait, où il vit ...

    Justin et Rebecca ont un gros problème : l'éternel problème du "Je t'aime". A quel moment le dire ? Y'a-t-il un moment parfait ? Que doit-on répondre quand on nous le dit ? C'est vieux comme le monde, vieux comme les séries, c'est pas passionnant mais le couple est tellement mignon que ça passe super bien. On frise la storyline de séries pour ados quand même. Ils n'ont pas 40 ans, certes, et Rebecca avoue que c'est la première fois qu'elle dit "Je t'aime" (ah bon ? Elle ne l'aimait pas son prof avec qui elle couchait avant de revenir à L.A ?). Dans le genre passable, on a Sarah et ses deux geeks. Ils sont plutôt marrants, notamment la magicien, donc là encore, ça passe bien. Mais je persiste à dire que cette histoire ne sert à rien d'autre qu'à occuper Sarah pour quelques épisodes.

   Quoi ? Robert tromperait Kitty selon un journaliste bien informé, photos à l'appui ? Je n'y ai pas cru une seule seconde mais la présence de Kevin au milieu de tout ça m'a fait apprécier cette affaire. On évoque la fameuse "proposition 8" qui vise à annuler le mariage gay en Californie et c'est dans l'actualité. C'est toujours bien agréable ces ponts entre la réalité et la fiction. Ici, le gouverneur de Californie n'est pas Schwarzenneger mais une femme qui trompe son mari ... mais pas avec Robert ! Ouf. Premier clash entre Kevin et Robert et j'adore ça. Robert est très occupé dans cet épisode puisqu'il doit également faire face aux bêtises de Kitty. Elle trouve le moyen de dissuader une mère porteuse de leur confier son bébé à naître. Elle la bombarde de question et lui répéte inlassablement : "Are you sure ?". Le comportement de Kitty est en partie compréhensible. J'ai bien aimé la façon de mener cette histoire, comme le fait qu'au final, la mère porteuse campe sur ses positions et refuse de leur confier son enfant. J'espère que l'on ne reviendra pas dessus dès le prochain épisode. Et puis ce qui est très appréciable aussi, c'est que cette storyline qui aurait pu être déjà vue ne l'est pas grâce aux scénaristes qui ont su prendre un angle différent. On n'a pas affaire à une mère porteuse à peine sortie de l'adolescence, triste et pauvre, mais à une femme accomplie, neurochirugienne en devenir qui ne veut simplement pas s'encombrer d'un enfant afin d'assouvir ses désirs professionnels. Ca change.   

vlcsnap_122764


// Bilan // De bonnes choses mais rien qui soit transcendant au point de considérer cet épisode comme une grande réussite.

31464681

Posté par LullabyBoy à 15:24 - - Permalien [#]
Tags :

29 octobre 2008

Brothers & Sisters [3x o5]

31549000

You Get What You Need // 1o 1oo oo tlsp.

31711946


vlcsnap_194817

   Après quatre épisodes très réussis d'affilé, une petite baisse de qualité était à prévoir. Cet épisode n'était pas mauvais, loin de là, mais il lui manquait ce fameux supplément d'âme qui fait de Brothers & Sisters une série d'exception. Kevin est au centre de toutes les attentions. Il est sur le point de devenir associé. Dès le départ, on sait que ça ne va finalement pas se faire, qu'un autre va être choisi. Et ça ne manque pas. Il faut dire que c'est beaucoup plus simple ainsi pour la suite prévisible des événements. Depuis l'instant où Robert a proposé à Kevin de l'engager, il est évident qu'il va finir par accepter. Mais comme c'est une perspective scénaristique bien plus intéressante, je ne blâmerai pas les auteurs. Il aurait simplement fallu le faire de manière plus subtile. De la même façon, on sait pertinnement que le dîner avec les parents de Scotty va mal se passer. En même temps, je n'ai jamais vu un dîner qui se passait bien dans la série ! C'est relativement bien géré, notamment grâce à la présence de Kitty et Robert, assez consternés par l'attitude des Wandell. La mère est vraiment la pire. On en avait déjà eu un aperçu lors du season finale de la saison 2. Le père est plus modéré et plus sympathique. J'étais en tous cas content de les retrouver même si j'aurai aimé que leurs opinions politiques soient davantage mises en avant. Dans la série, on l'oublie parfois un peu, tous les personnages viennent d'un milieu plutôt aisé, voire très aisé, et d'avoir l'avis de citoyens plus lambdas - quoiqu'ils n'ont pas non plus l'air d'être tout droit sortis de l'Amérique prodonde - est forcément intéressant. L'épisode se termine sur une note très touchante, avec un Scotty comme on l'a rarement vu, très en colère, mais qui s'adoucit quand il comprend ce que Kevin vient de traverser. Ce genre de scènes me file les larmes aux yeux directement.

      Le cliffhanger de l'épisode précédent, à savoir Rebecca qui découvre le dossier Ryan sur le bureau de sa mère, trouve une conclusion assez innatendue. Contre toutes attentes, Holly ne ment pas à sa fille. Elle respecte sa promesse. On évite ainsi une énième engueulade, contrairement à ce que je craignais. Mieux encore, on assiste à un beau moment de complicité entre la mère et la fille. Les voir si heureuses et si proches est si rare ! Les explications d'Holly me paraissent tenir la route. Comme Rebecca, j'aurai tendance à la croire. Mais comme Rebecca, je suis un peu naïf alors ... Comme elle le dit, elle voulait simplement contrôler les choses. Peut-être aussi que de retrouver ce fameux Ryan le rendait ainsi réel à ses yeux. La trahison de William aussi. Elle avait besoin de ça. Sa discussion en fin d'épisode avec Nora est délicieuse, comme chaque scène qu'elles partagent de temps à autres. Elles agissent toutes les deux comme des gamines et la petite musique de fond amusante nous rappelle que tout ça est à prendre à la légère. On nous a donc amené discrétement LA raison qui va décider Nora à rechercher Ryan : le faire avant que Holly ne le fasse ! Je pense que Holly ne l'aurait de toute façon pas fait mais bon. C'est un poil bancal tout ça, il faut bien l'admettre.

   Le reste de l'épisode est consacré à Sarah et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas spécialement passionnant. J'aime beaucoup le personnage de Sarah, la femme qu'elle est, mais j'ai de plus en plus de mal avec toutes les storylines qui la touche. Déjà la saison passée, sa petite romance avec Graham ne m'avait pas convaincu. Il y avait les affaires d'Ojaï qui étaient parfois gonflantes en plus. Maintenant, la voilà qui s'ennuie chez elle, à devoir mener une vie de femme au foyer en attendant de trouver un job qui vaille le coup. Et là, je sens les scénaristes dans une impasse. Que faire ? Lui trouver un love interest en attendant ? Oui mais comment ? Elle ne sort pratiquement pas de chez elle. Lui trouver rapidement un nouveau boulot ? Oui mais comment rendre cela intéressant ? Si elle trouve un boulot, elle risque de se retrouver avec une histoire très cloisonnée, avec peu d'intéraction avec le reste de la famille ... Alors on entrouve la possibilité d'un retour à Ojaï. Saul suggère discrétement à Tommy de virer Holly. S'il le fait, Sarah reviendra forcément en courant ! Je ne suis pas certai d'avoir envie de ça non plus. Non, je crois vraiment qu'il y a un problème avec le personnage de Sarah actuellement. Ah au fait, Justin et Rebecca ont enfin couché ensemble ^^ C'est marrant, je crois que ça ne fait plus du tout bizarre à personne ! Encore bravo aux scénaristes qui ont rudement bien mené leur barque pour rendre ce couple improbable crédible et attachant. 

vlcsnap_203561


// Bilan // Cet épisode est par bien des points réussi mais toute la partie consacrée à Kevin manque terriblement de subtilité et celle de Sarah, d'intérêt. Premier léger faux pas de la saison 3. 

31515293


// Bonus // Petit bêtisier des coulisses du tournage de la série ! Ca vaut le coup d'oeil.

Posté par LullabyBoy à 01:39 - - Permalien [#]
Tags :