05 juillet 2009

Breaking Bad [2x o5]

breakingbad

Breakage //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_59758

   Cet épisode est la preuve que Breaking Bad n'est pas parfaite. J'ai même failli ne lui accorder que trois étoiles mais en repassant dans ma tête tous ses points positifs, je me suis rendu compte qu'il valait mieux. Disons simplement que contrairement à d'habitude, je me suis parfois un peu ennuyé. Petit manque de rythme sur cet épisode donc. Parmi mes scènes favorites, je citerai d'abord le nouvel affrontement Skyler/Walt, dans lequel il est impossible de prendre parti pour l'un ou pour l'autre tant ils ont tort tous les deux pour des raisons différentes. Skyler parce que l'on ne fume pas quand on est enceinte, sa grossesse est déjà mise à rude épreuve, ce n'est pas la peine d'en rajouter. Et Walt parce qu'on ne peut décemment pas parler comme ça à sa femme, surtout quand on en a tant de choses à se reprocher. Il veut la vérité mais lui est incapable de la donner quand sa femme la lui demande... L'autre scène qui m'a particulièrement marqué est celle de la réconciliation entre Skyler et sa soeur, tout en finesse et en pudeur. Les choses sont dites, même si c'est un peu trop tard, même si c'est fait avec maladresse, même si cela manque d'un bon gros hug. Il est certain que Skyler en avait énormément besoin pour reprendre le dessus. Elle commençait à sombrer.

   Absent du précédent épisode, Hank est de retour, et pas qu'un peu ! De façon très étonnante, le personnage montre des signes de faiblesse. Malaise, angoisse... Le roc se ramollit et ça pourrait devenir particulièrement intéressant par la suite. Le danger s'éloigne-t-il pour Walt ? C'est un peu l'impression que ça donne. Après avoir touché le fond, Jesse reprend du poil de la bête. Il est bien décidé à remettre de l'ordre dans sa vie, enfin à sa façon ! C'est peut-être de ce coté-là de l'épisode que j'ai eu un problème. Je trouve un peu facile qu'il puisse louer une maison si rapidement. Ok, il a plus ou moins tapé dans l'oeil de la fille du propriétaire (interprétée par Krysten Ritter) et une histoire d'amour se profile, mais bon, je ne suis pas convaincu. Idem pour sa grosse voiture rouge hyper discréte. Etait-ce bien nécessaire ? La reprise des affaires entre Walt et Jesse nous ramène au début de la série et ça donne presque un sentiment de régression. Les conditions sont un peu différentes et Jesse va devoir faire ses preuves en tant que nouveau Tuco mais un Tuco qui ne tue pas peut-il vraiment être un bon Tuco ? J'en doute. Il va certainement devoir forcer sa nature pour obtenir ce qu'il veut. Walter n'a pas tort. En revanche, lorsque celui-ci chipote pour 1ooo dollars, on a juste envie de lui dire qu'il faudrait la fermer deux secondes. Il devient plus qu'agaçant.

vlcsnap_70234


// Bilan // Un épisode légèrement moins bon que d'habitude mais Breaking Bad reste Breaking Bad

Posté par LullabyBoy à 17:14 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


29 juin 2009

[Bilan 2oo8-2oo9] Le meilleur de la saison !

Si des nouveautés comme Fringe, The United States Of Tara, Worst Week et Better Off Ted ont su se faire une place de choix cette saison, on a également pu compter sur les valeurs sûres...

1. LOST (Saison 5) dnes_v2_poll_stars5mini

lost_season5_poster_big   Chaque année je le dis et je ne m'en lasse pas : Lost fait partie de ces très rares séries qui se bonnifient avec le temps. La saison 2 était meilleure que la 1ère (oui, j'insiste), la 3ème meilleure que la 2ème, la 4ème meilleure que la 3ème et la 5ème meilleure que la 4ème. A vrai dire, cette 5ème saison aurait été du même niveau que la 4ème s'il n'y avait pas eu ce Season Finale absolument dément. Je sais que les avis sont assez partagés à son sujet et j'ai dû mal à comprendre pourquoi. Si ce n'est qu'une question de frustration, c'est bien triste. Ca veut dire que l'on n'a pas compris l'intérêt d'un cliffhanger. Et puis il se passe pas mal de choses palpitantes au-delà de ça. Le début de la saison était assez déstabilisant, voire décevant, mais les scénaristes se sont vite rattrapés et l'idée du voyage dans le temps me paraît être une excellente idée avec du recul. Ca a permis de mettre en images des événements dont on entendait parler depuis le début de la série et nous voilà fin prêts à passer à la phase des réponses. Il y a encore beaucoup de mystères auxquels il faudra répondre, et de manière convaincante, et j'ai dû mal à croire que cela soit possible en 18 petits épisodes... Quoiqu'il en soit, Lost reste LA série qui ne laisse personne indifférent et qui engendre autant d'amour que de haine. Toutes les séries les plus cultes sont passées par là, non ? Toutes les réponses à toutes vos questions sont ICI.   

2. BIG LOVE (Saison 3)  dnes_v2_poll_stars5mini

big_love_ver3   Il est loin le temps où je m'ennuyais devant les histoires de cette grande famille originale. La saison 1 de Big Love était remplie de défauts et manquait terriblement de rythme. Elle n'était pas mauvaise, elle était juste chiante. Je connais assez peu de gens qui ont suivi la saison 1 mais j'en connais encore moins qui ont regardé la 2ème. Ce qui est sûr, c'est que ceux qui ont persévéré ont été récompensés. La saison 3 est à la limite de la perfection, ses points faibles étant d'être trop courte (10 épisodes) et donc de remettre constamment le développement de certaines intrigues à plus tard. C'est frustrant, d'autant que ce sont souvent celles qui ont ma préfèrence. Que ce soit au sein du foyer des Henrickson ou sur le camp mormon de Juniper Creek, il se passe un nombre incalculable d'événements, de coups bas et de retournements de situation. Les scénaristes ont su gérer la vaste galerie de personnages de la série en leur offrant à chacun leur moment de gloire, si je puis dire. Nicky, Sarah et Margene sont sans doute celles qui ont été les plus gâtées. Bill reste le personnage qui dégoûte autant qu'il impressionne et force le respect. Big Love nous a offert le meilleur épisode de la saison, toutes séries confondues : "All Ye Saints", où un road-trip façon Henrickson qui vous prend par les tripes et qui ne vous lâche plus. Je reste subjugué par la maîtrise des réalisateurs de la série, qui se sont surpassés et qui nous ont souvent offert un spectacle digne du cinéma des plus grands. On pourrait aussi parler de la prestation des acteurs, de l'aspect toujours aussi controversé de certaines intrigues... mais en réalité, aucune review ne réussirait à retranscrire l'excellence de Big Love. Posez un pied dans la polygamie par ICI.      

3. BROTHERS & SISTERS (Saison 3) dnes_v2_poll_stars4mini

19014905_w434_h_q80   Si l'on ne devait retenir qu'une seule qualité des membres de la famille Walker, c'est la constance. La saison 1 de Brothers & Sisters était excellente, la 2ème saison était excellente et... surprise : la saison 3 était excellente aussi ! Je serai bien incapable de les ranger par ordre de préfèrence. Elles ont toutes beaucoup apporté à chacun des personnages, celle-ci a même permis à ce cher Tommy de déguerpir. Que demande le peuple ? Sarah était sans doute un peu plus en retrait que les autres années mais je suis persuadé que c'est pour mieux revenir la saison prochaine ! Kitty, en revanche, a été au centre de l'attention des scénaristes; elle et Robert nous ont offert un double épisode magnifique et très marquant et ma foi, si Calista Flockhart n'est encore pas nominée aux Emmy, je me mord une couille. Tous les changements au niveau de la production qui ont eu lieu entre la saison 2 et la saison 3 n'ont pas du tout entâché la qualité de la série. Je ne vois sincérement pas de différences. Les personnages plus agés prennent toujours une place importante dans les intrigues et tant mieux. La réalisation hyper classique de la série reste encore et toujours son principal défaut mais ça ne changera plus et puis ce n'est pas bien grave au fond. Brothers & Sisters m'a ravi une fois de plus, c'est une des rares séries du moment qui a des vertus thérapeutiques. Elle vous rend heureux et optimiste sans verser dans la niaiserie. Bravo. Les derniers potins sur les Walker sont ICI

4. BREAKING BAD (Saison 2) dnes_v2_poll_stars4mini

19057437   Pour être tout à fait honnête, je ne devrais pas mettre Breaking Bad dans ce classement puisque, pour le moment, je n'ai vu que 4 épisodes de la saison 2. Mais franchement, vu le niveau, elle y aurait figuré quoiqu'il arrive, et peut-être même plus haut ! Mon commentaire va forcément être plus court. Disons d'abord que j'ai rarement vu une série aussi intense. On réussit à vous tenir en haleine de la première à la dernière minute de chaque épisode sans jamais vous ennuyer malgré un rythme relativement lent. C'est un véritable tour de force ! Au delà de l'action, on a des personnages extrêmement bien fouillés, attachants mais le regard porté sur eux n'est jamais complaisant. A la manière de Big Love, la réalisation est à couper le souffle. Elle est digne du cinéma. Et puis la prestation de Bryan Cranston n'en finit pas de laisser sur le cul. Il est incroyable et tous ceux qui l'entourent sont pas mal non plus, à commencer par Anna Gunn et Aaron Paul. Quelle série ! Pour la dose de meth, c'est par ICI.   

5. GREY'S ANATOMY (Saison 5) dnes_v2_poll_stars4mini

Grey_s_Anatomy_Season_Five_Poster_greys_anatomy_2314729_480_640   J'ai hésité à faire figurer la dramédie médicale dans ce top mais elle y a sa place, je crois, après mûre réflexion. On peut dire ce qu'on veut de Grey's Anatomy, elle n'a pas perdu de son efficacité. On égalera certainement plus le niveau de la saison 2 mais la saison 5 est clairement au-dessus de la saison 4 et même de la saison 3. Je n'ai jamais fait parti du clan anti-Meredith mais il faut bien avouer qu'elle devient enfin intéressante, à mesure que ses démons disparaissent. Sa relation avec Derek prend des allures plus adultes et, même si le mariage tant attendu tarde à venir, ce ne sont plus des boulets que l'on a envie de claquer à chacune de leurs engeulades. Un grand pas a donc été franchi. Beaucoup de nouvelles têtes ont tenté de se faire une place au Seattle Grace mais seuls Owen Hunt et Arizona Robbins ont vraiment réussi à s'intégrer à la bande. Ils apportent une fraîcheur nécessaire au bout de 5 ans ! La grande intrigue de la saison autour d'Izzie a été passionnante à suivre même si l'on a souvent frôlé le ridicule. Le dénouement est très surprenant et laisse présager du meilleur pour la suite... Shonda Rhimes n'a pas dit son dernier mot ! On regrettera surtout de cette saison des cas médicaux de moins en moins inspirés et de moins en moins originaux et un crossover bien raté avec Private Practice, même si c'est toujours un plaisir de revoir Addison à Seattle. Révisez vos cours d'anatomie par ICI

   Je tiens à préciser que je me suis reservé certaines séries pour cet été, comme par exemple 30 Rock ou Skins, ce qui peut éventuellement expliquer leur absence du classement (je ne dis pas qu'elles y seraient forcément entrées !). Je tiens aussi à dire que la saison a été relativement moyenne dans l'ensemble, entre les séries qui ont déçu et celles qui se sont bien débrouillées sans faire de vagues mais qui ne méritent tout de même pas une place dans ce classement (Pushing Daisies, Private Practice, Samantha Who?, Eli Stone, Dirty Sexy Money... les produits ABC quoi).

LE TOP DU TOP DE LA SAISON 2008-2009

1. LOST / 2. BIG LOVE / 3. FRINGE / 4. BROTHERS & SISTERS / 5. BREAKING BAD / 6. THE UNITED STATES OF TARA / 7. GREY'S ANATOMY / 8. WORST WEEK / 9. BETTER OFF TED / 10. DEXTER / 11. DAMAGES / 12. ELI STONE

Posté par LullabyBoy à 18:11 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 juin 2009

Breaking Bad [2x o4]

breakingbad

Down //

dnes_v2_poll_stars5


vlcsnap_77359

   Vous les attendiez chers lecteurs : les voilà les cinq étoiles ! Je n'ai pas pu résister. Cet épisode méritait au moins ça, si ce n'est plus. Rien que pour la montée en puissance de la colère des uns et des autres et de toute l'émotion que cela nous procure. J'imagine que plusieurs clans se sont formés suite à la diffusion de cet épisode. Le clan Walter Vs le clan Skyler. Pour le moment, je me range plutôt du coté de cette dernière. Je ne peux pas m'empêcher de penser que tout ce que Walter fait depuis le début est inutile. Il s'est mis dans la merde tout seul et il aurait pu en sortir plus tôt, s'il l'avait voulu. Et justement ici, il aurait pu tout dire à sa femme. Il aurait pu mais il ne l'a pas fait. Ce n'est pas faute de lui en avoir laissé l'occasion. J'ai trouvé la réaction de Skyler, que l'on pourrait presque assimilé à de la vengeance, à la fois puérile et matûre. Puéril parce que l'idée de faire à l'autre ce qu'il vient de nous faire rien que pour l'embêter, c'est idiot. Mais matûre parce que le résultat est là : elle a fait comprendre à Walt ce qu'elle a pu ressentir lors de toutes ses absences inexpliquées et elle l'a poussé à s'excuser. Elle aurait aimé qu'il lui dise toute la vérité, il n'est pas allé jusque là. C'est bien dommage. Je ne pense sincérement pas que si Walter disait la vérité à Skyler aujourd'hui, la série en serait bouleversée négativement. Au contraire, ça ouvrirait de nouvelles perspectives...

   Outre cette scène d'engueulade puis de séparation absolument magistrale (bravo à Bryan Cranston et Anna Gunn, encore une fois), l'émotion était également présente du coté de Jesse. Il a vécu son worst day ever du mieux qu'il a pu. Viré de chez lui par ses propres parents, il n'a pas su trouver quelqu'un pour l'héberger temporairement. Il est devenu complêtement marginal. La scène où il escalade les barbelés puis tombe dans les chiottes est à fois amusante, c'est la touche d'humour de l'épisode, et déchirante, c'est le cas de le dire, puisque Jesse est complêtement à bout. Puis elle est superbement réalisée, ce qui ne gâche rien. L'émotion est à son paroxysme lorsqu'il débarque chez Walter avec le van et qu'il manque de l'étrangler, sous le coup de la colère. Je ne sais pas si l'on peut faire plus intense, dans le genre ! Pour que l'épisode soit parfait, on explore un peu plus le personnage de Walt Jr., enfin Flynn, et c'est curieux parce qu'il parle très peu, on ne sait pas bien ce qu'il pense, mais pourtant j'ai le sentiment d'en savoir davantage sur lui maintenant. J'aimerai que l'on poursuive sur cette lancée et qu'on le voit dans sa petite vie à lui, loin de ses parents. Hank et sa femme sont totalement absents de l'épisode et ça ne m'a pas spécialement manqué.

vlcsnap_78334


// Bilan // Down est pour moi le meilleur épisode de ce début de saison car il offre des scènes à la chaîne absolument incroyables, très fortes émotionnellement et impressionnantes grâce au jeu des acteurs. Je ne lui trouve absolument aucun défaut. Et comme toujours, le pré-générique est extrêmement mystérieux...

Posté par LullabyBoy à 23:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 juin 2009

Breaking Bad [2x o3]

40598997

Bit By A Dead Bee //

40857639


vlcsnap_3622

   Je sens que je vais en décevoir plus d’un qui attendaient avec impatience mes reviews de Breaking Bad. Pourquoi ? Parce que je ne sais pas quoi dire. C’est le problème des séries parfaites, ou presque parfaites. C’est bien plus facile de critiquer une série moyenne. Quoi qu’il en soit, je passe toujours un excellent moment devant chaque épisode, ce dernier ne faisant pas exception. Les quelques défauts que je pourrai trouver à la série sont aussi ses qualités. La lenteur avec laquelle l’action avance par exemple. On pourrait s’ennuyer terriblement parfois mais non, ça passe bien quand même. Certains plans pourraient paraître inutiles mais ils confèrent à la série son ambiance si particulière. Ce serait criminel de s’en passer. Quant aux dialogues, ils sonnent toujours très justes mais les silences peuvent être gênants, ils peuvent rendre mal à l’aise aussi, ils participent, là encore, à l’atmosphère glauque de la série. L’humour est si discret et si fin qu’il est parfois difficile de le déceler. Il est pourtant bien là, lancinant, et c’est le principal. La seule véritable critique que je ferai, c’est qu’à force de se concentrer sur Walter et Jesse, les autres personnages manquent d’approfondissement. Walt Jr. notamment, qui mérite mieux. Et puis les meilleurs épisodes sont ceux où Walt et Jess sont réunis. Il manque toujours un petit quelque chose quand ils sont séparés.

   De cet épisode, je retiendrai surtout les frasques de Walter dans le supermarché et j’ai particulièrement apprécié qu’il en rigole avec Skyler en fin d’épisode. La présence de plus en plus importante de Hank n’est pas pour me déplaire même si je ne sais pas quoi penser de lui. Je le trouve trop stéréotypé, trop bourru, c’est le genre de personnage que je déteste habituellement mais lui a quelque chose en plus qui le rend intéressant et peut-être même attachant. L’interrogatoire de Jesse était un moment stressant, que j’aurai voulu plus long, plus éprouvant. Enfin, la courte fuite de Walter de l’hôpital me faisait craindre le pire mais il s’en est sorti comme un chef, presque trop facilement d’ailleurs. On ne peut pas non plus l’accabler systématiquement même s’il s’en est toujours sorti jusque là !

vlcsnap_12984


// Bilan // Breaking Bad possède à peu près toute les qualités que l’on attend d’une série mais il me manque malgré tout un je-ne-sais-quoi que je n’ai pas encore réussi à définir pour y adhérer totalement, sans retenue. Parfois, je me dis que cette série est faite pour être vue sur un écran de cinéma, tant elle est visuellement recherchée…

Posté par LullabyBoy à 18:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

14 juin 2009

Breaking Bad [2x o2]

breakingbad

Grilled //

40561878


vlcsnap_113950

   Cet épisode aurait donc dû être le Season Finale de la première saison. Ca m'aurait bien botté comme fin : juste ce qu'il faut de rebondissements et de suspense ! L'intrigue autour de Tuco semble s'achever ici et ça a été mené avec brio ! Je crois que c'est un des méchants les plus flippants de la télévision. Il peut péter un plomb d'une seconde à l'autre, il s'en prend à tout le monde avec une violence incroyable. Face à lui, je me serai pissé dessus. C'est presque dommage de ne pas avoir pu le voir plus longtemps en action. Pour le coté humoristique que la série tient à garder en toutes circonstances, le petit vieux m'a bien fait marrer avec sa clochette ! Il faisait de la peine en même temps, c'était bien glauque. La scène de la fusillade chez Tuco était hyper impressionnante et très prenante, l'arrivée de Hank n'a pas arrangé les choses ! Je me rends compte que je n'ai pas grand chose à dire : c'est juste excellent mais c'est très difficile à décrire.

   La partie consacrée à Skyler et les autres est directement liée à la disparition de Walter, ce qui fait que certaines intrigues sont laissées en suspens (notamment les vols de Marie). Les recherches de la police continuent et elles m'ont beaucoup fait penser à celles dans Dexter. Il y a clairement une filiation. Le secret, tout ce qui pourrait être détruit s'il était découvert, tout ça... C'est intéressant. La rencontre entre Hank et la mère de Jesse aura certainement une importance pour la suite puisque sans dire les choses clairement, elle a confirmé que son fils n'était pas un good guy.

vlcsnap_115503


// Bilan // L'excellence de Breaking Bad a tendance à me laisser sans voix et sans mots... Pardon pour cette critique peu fournie !

07 juin 2009

Breaking Bad [2x o1]

breakingbad

Seven Thirty-Seven //

dnes_v2_poll_stars4


19057441

   J'avais oublié à quel point Breaking Bad était une série déprimante, à l'atmosphère plus que pesante. Mais quelle série captivante ! Après plus d'un an passé bien loin de l'univers de Walter White, j'ai mis quelques minutes pour m'y replonger. Je ne me souvenais même plus de la fin de la saison 1 qui, rappelons-le, ne comptait que 7 épisodes à cause de la grève des scénaristes. Elle devait en comporter normalement 9. Je suppose que Vince Gilligan et son équipe de scénaristes ne sont pas revenus sur l'écriture de ces épisodes et ce Season Premiere est en réalité le 8ème épisode de la saison 1, sort of. Nous reprenons d'ailleurs à l'exact moment où nous nous étions arrêtés, au beau milieu d'une décharge, avec un Tuco plus en colère que jamais et ce sans véritable raison. Cet homme est absolument flippant car on le sent capable de tout. Il est totalement imprévisible. On ressent la peur de Walter et Jesse comme si nous étions à coté d'eux. C'est sacrément prenant ! La fin de l'épisode, en ce sens, est très prometteuse. Quel sort leur réserve Tuco ? Va-t-il les foutre encore plus dans la merde qu'ils ne le sont déjà ? On sent bien une progression dans la gravité de leurs actes. Maintenant qu'ils ont mis un doigt dans l'engrenage, il va être difficile d'en sortir vivant. D'ailleurs, j'anticipe mais je ne vois pas comment cette série pourrait se terminer autrement que dans un bain de sang...

   Au fur et à mesure de l'épisode, je me suis souvenu d'une chose : ce qui m'intéresse le plus dans la série n'est pas les magouilles de Walt et Jesse mais leurs vies de famille, si tant est que Jesse en est une, et tout le mal que Walt peut faire à ses proches alors que son but est de les protéger à la base. Skyler est très émouvante ici, on sent tout le poids qui pèse sur ses épaules. Elle ne comprend plus son mari, elle le sait condamné et elle ne peut rien faire. Et puis il y a cet enfant à naître... On voit malheureusement peu Walter Jr. et j'espère que son personnage sera davantage creusé en saison 2. Le mettre si peu en avant était un des principaux défauts de la saison 1. Quant à Hank, il a beau avoir une attitude de merde, il a une importance capital ! C'est lui qui fait le pont entre les conneries de Walt et sa vie de famille. Sera-t-il prêt à protéger son beau-frère quand le moment sera venu ? J'ai envie d'y croire. J'apprécie particulièrement l'histoire de la soeur de Skyler et femme de Hank, Mary, autour de sa kléptomanie. C'est autre chose que celle de Orson dans une autre série que je ne citerai point.

vlcsnap_357500


// Bilan // Dense et intense, Breaking Bad est bel et bien de retour !

      

Posté par LullabyBoy à 13:49 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,