18 octobre 2010

The Vampire Diaries [2x 05]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

Kill Or Be Killed // 3 47o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_49999

   La malédiction de la saison 2 ne s'abattra visiblement pas sur The Vampire Diaries. En tous cas, pour le moment, elle est excellente et à la hauteur des derniers épisodes de la saison 1. Les intrigues avancent à chaque épisode, un peu ou beaucoup, le seul souci étant que plusieurs personnages n'arrivent pas à trouver leur place. Si Jeremy sort enfin de sa chambre, Bonnie est toujours aux abonnées absentes, tout comme Alaric et Jenna mais on est déjà plus habitués. Pas de Matt non plus, mais je lui prédis un destin bien funeste à ce garçon. Ca m'étonnerait qu'il soit encore présent en saison 3. La transition est toute trouvée pour parler des Lockwood et de la révélation que Mason fait à Tyler. Pour que la malédiction qui sommeille en Tyler se réveille, il faut qu'il tue quelqu'un. C'est ce qui est arrivé à Mason, alors manipulé par Katherine. Et il l'est toujours, ce qui constitue un cliffhanger bien efficace et bien prometteur. Les deux intrigues vampires vs loups-garous étaient trop cloisonnées jusqu'ici. Ce ne sera certainement plus le cas. Alors qui Tyler va-t-il tuer pour se révéler ? Les options ne sont pas si nombreuses si l'on part du principe qu'il ne tuera pas un personnage inventé juste à cet effet. Matt est donc une option à prendre en considération même si on voit mal comment ça pourrait arriver. Il peut se passer beaucoup de choses d'ici là. Il y a Tante Jenna aussi. Je me dis qu'elle ne fera pas long feu. Et puis l'autre solution, c'est Jeremy. Les scénaristes viennent tout juste d'opérer un rapprochement entre Tyler et lui, ce n'est sans doute pas anodin. Bon, il fallait bien lui faire faire quelque chose aussi. Mais avec sa bague protectrice, Jeremy peut-il mourir ? Ca marche pour les vampires mais est-ce que ça marche pour les loups-garous ? Je vois mal Jeremy vraiment mourir en tous cas. Ce serait une vraie perte. Et dire qu'il est prêt à s'acoquiner avec la nièce Solis...

   J'ai beaucoup aimé la scène de "don de sang" d'Elena à Stefan. Ca faisait longtemps qu'une de leurs scènes romantiques ne m'avait pas d'effet. Je ne suis même pas certain que ce soit déjà arrivé en fait. C'était beau. Et tout à coup, je comprends (un peu) toute cette folie autour des vampires et de Twilight. Il y a quelque chose dans ces récits de fascinants. C'est difficile à décrire, parce que c'est très repoussant et effrayant aussi. Bref. La partie sur Caroline et sa mère était assez prévisible dans l'ensemble et pas aussi émouvante qu'elle aurait dû une fois la vérité découverte, mais c'était déjà bien d'explorer plus en profondeur leur relation. Les scénaristes étaient toujours restés en surface. 

vlcsnap_61311


// Bilan // Il se passe en général pas mal de choses dans les épisodes de Vampire Diaries mais celui-ci était particulièrement chargé en événements et révélations. Ca ressemblait à un pré-final, sauf qu'on en est qu'au 5ème épisode de la saison 2 !


28 septembre 2010

The Vampire Diaries [2x 03]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

Bad Moon Rising // 3 56o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_77535

   The Vampire Diaries est d'une efficacité rare et sait jouer avec la frustration à merveille. Après deux épisodes qui ont fait monter en puissance les Lockwood, le temps des révélations est venu. Problème : on savait déjà (presque) tout. Oui, Mason est bien un loup-garou et Tyler finit par le découvrir de ses propres yeux. Le chemin pris pour en arriver là est d'une facilité déconcertante (une petite fête, la pleine lune...) mais bizarrement, ça fonctionne quand même super bien. On a su nous éviter une transformation ridicule à la Being Human, le peu de moyen étant certainement l'explication la plus plausible, et on a su rejoindre judicieusement l'intrigue de Tyler et Mason à celle de Caroline, Matt et Stefan. Logiquement, dès le prochain épisode, on en saura plus sur les origines des Lockwood. J'aimerais d'ailleurs assez qu'on nous sorte quelques flashbacks de derrière les fagots. Ca avait réussi à la saison 1 et aux Salvatore. Alors pourquoi pas aux Lockwood ? Le parcours initiatique de Caroline dans le monde lugubre des vampires se poursuit avec panache et la dose réglementaire de romance. Ce pauvre Matt n'a vraiment pas de chance et je m'inquiète un peu pour son avenir. Que faire de lui ? Je pense que si un personnage doit mourir dans les prochains épisodes, il est le candidat le plus en danger. Katherine pourrait faire des siennes puisqu'elle est de retour pour notre plus grand bonheur ! Encore un cliff' qui donne très envie de revenir. Même si la question ne se posait pas, c'est toujours bon d'entretenir la flamme.

   En revanche, le road-trip d'Elena et Damon s'est révélé assez décevant, contrairement à celui de la saison 1 si vous vous souvenez. Pour ce qui est de la relation entre les personnages et notamment de la haine mélangée à la fascination et l'amour d'Elena pour Damon, on peut dire qu'on a été servi très convenablement, à coup de dialogues assassins et d'humour Damoniaque. En revanche, pas une révélation intéressante à l'horizon. Alaric a plus fait de la figuration qu'autre chose, même si j'étais content de le revoir. Il risque de rejoindre Jenna dans le coin des personnages qui ne servent à rien en attendant le jour où... Et puis cette Vanessa ne m'inspire rien qui vaille. C'est peut-être à cause de l'actrice (Courtney Ford) que je n'aime pas beaucoup à cause de son jeu disons minimaliste. Ou alors c'est le personnage qui n'a vraiment aucun intérêt, jusqu'à la prochaine fois. Pas de Jeremy malheureusement, mais s'ils n'avaient rien à dire sur lui, autant ne pas se forcer. Et puis Bonnie... toujours un peu de peine pour elle. Elle n'est plus qu'un outil bien pratique pour les scénaristes et ça ne la rend pas attachante du tout. Moi qui l'adorais...

vlcsnap_80063


// Bilan // Un épisode prenant mais qui se révèle assez décevant sur le fond. Le prochain s'annonce particulièrement croustillant... et sanglant !

20 septembre 2010

The Vampire Diaries [2x 02]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

Brave New World // 3 ooo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_419073

   Ils n'ont pas traîné et l'ont fait : Caroline est morte et s'est transformée en vampire grâce au sang de Damon qui coulait dans ses veines au moment où Katherine l'a attaquée ! Les scénaristes ont trouvé un bon moyen de se rattraper après l'échec (scénaristique) de la transformation de Vicki Donovan en saison 1. Je suppose qu'ils iront jusqu'au bout cette fois. Ils ont tout intérêt. La jeune femme va donc passer une bonne partie de l'épisode à découvrir sa nouvelle condition et tenter de l'apprivoiser, aux dépens de Matt, plus déboussolé que jamais. Je pense que le garçon ne va pas découvrir tout de suite la vérité, ce qui n'est pas forcément une bonne chose. Caroline redevient le centre d'intérêt après avoir été transparente dans toute la seconde partie de la saison 1, à partir du moment où Damon ne s'est plus intéressé à elle en fait. Et ça fait du bien. C'est un personnage que j'affectionne dans la série. Elle avait un statut particulier et le perd pour en trouver un autre. Bien vu. Ce changement bouleverse évidemment tout le monde, à commencer par Elena mais elle restera plus observatrice des événements qu'autre chose. Que peut-elle faire de toute façon ?

   Stefan, quant à lui, va logiquement se retrouver dans la position du "coach" et aider Caroline a accepté sa mort et sa renaissance, sa future nouvelle vie, tandis que Damon ne pense qu'à la tuer. Les mots blessants de Katherine à l'épisode précédent l'ont bien reboostés. Il redevient sans pitié et c'est comme ça qu'on l'aime. Stefan va tout de même réussir à calmer le jeu. A moins que ce ne soit les beauc yeux d'Elena ? Bonnie est également présente, bien décidée à se venger de Damon. Elle a bien failli le faire brûler vif ! La scène était pas mal. J'aime toujours quand Bonnie met sa rage à profit. Le reste du temps, comparé aux autres, elle devient un peu ennuyeuse. En bref : la pression monte pour tout le monde ! La saison démarre fort de ce point de vue là.

   Chez les Lockwood en revanche, c'est plus calme. Pas autant que dans le Season Premiere mais les scénaristes font exprès d'avancer doucement. On ne confirmera encore pas que les hommes de la famille sont des loup-garous. Mais Mason prouvera qu'il est comme son neveu, du genre à avoir les yeux qui brillent quand il est énervé, doublé d'une force herculéenne. J'ai été surpris d'apprendre que Damon et Stefan ne croyaient pas aux loup-garous. C'est étonnant de leur part. Ils n'en ont alors jamais rencontré ? De toute façon, je ne vois pas trop où est le suspense là-dedans. Que pourraient-ils être d'autre ? Des shapeshifters comme dans True Blood ? Je ne pense pas. En attendant d'avoir des réponses concrétes, ce serait pas mal de rendre Mason plus attachant. Il ne l'est pas du tout pour le moment et on ne comprend vraiment pas où il veut en venir. Il y a cette histoire de pierre translucide. Pourquoi vouloir la récupérer à tout prix maintenant ? Un mot enfin sur Jeremy, qui se cherche toujours. Tout ce qu'il y a retenir, c'est que Steven R. McQueen s'est enfin coupé les cheveux (pas encore assez courts). Ben oui, désolé de ne pas avoir mieux à commenter.    

vlcsnap_403844


// Bilan // Un second épisode presque aussi solide que le Season Premiere. Les enjeux de la saison 2 sont renforcés de manière très convaincante. Dommage que l'audience soit à la baisse. Ce n'est absolument pas mérité !

13 septembre 2010

The Vampire Diaries [2x 01]

19499559_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100830_121721

The Return (Season Premiere) // 3 36o ooo tlsp.

44030377

   Après avoir passé l'été à Bon Temps avec plus ou moins de bonheur, je suis heureux de retrouver Mystic Falls et plus généralement mes petites séries adorées puisqu'il s'agit là de ma première review de la saison 2010/2011. Il y a un an, je n'aurais jamais cru attendre avec impatience le deuxième Season Premiere de Vampire Diaries. Comme quoi, tout arrive ! J'avoue que c'est une des séries qui m'a le plus manqué ces derniers mois, en partie grâce à un dernier épisode très efficace. Ce retour est réussi. Je dirais même que je n'ai pas été déçu une seule seconde.

   Nina Pile/Nina Face. J'adore les nouvelles saisons qui reprennent exactement là où les précédentes s'étaient terminées. C'est le cas ici. Les élipses temporelles, c'est souvent faire le choix de la facilité. Le rencontre avec Katherine reprend donc exactement là où on l'avait laissée. Faire plus ample connaissance avec elle, c'est un plaisir mais pas seulement parce qu'on nous l'avait promis. Aussi et avant tout parce que c'est l'occasion de découvrir Nina Dobrev dans un autre registre. Elle s'était déjà bien améliorée dans le rôle d'Elena, quitte à devenir même vraiment convaincante, mais elle nous offre maintenant une excellente prestation en grande vilaine. Et ça ne tient pas qu'au brushing vaporeux ! Katherine est exactement comme on la fantasmait : perverse et dangereuse. Elle a la beauté du Diable. Ce moment où elle entre dans la maison des Lockwood était magistral ! Chaque face à face entre Katherine et l'un des personnages principaux était un régal. Même avec Bonnie ! Je l'adore mais c'était plaisant qu'on lui cloue le bec de la sorte. Elle a pris un peu trop confiance en elle la sorcière. Le duel verbal le plus faible est celui qui opposait Katherine à Stefan, sans doute à cause de ce dernier, toujours un peu trop mollasson. Au passage, j'ignorais que Paul Wesley avait fait une grève de la faim pendant l'été mais c'est impressionnant. Ca ne l'empêche pas d'être appétissant, certes, mais trop de veines tue les veines hein... Le meilleur duo, sans surprise, c'est Katherine Vs. Damon. La scène en elle même était géniale mais ce qu'elle implique pour la suite l'est encore plus. Il ne faudrait pas que le retour de Katherine se résume à son besoin de récupérer Stefan dont elle dit avoir toujours été amoureuse, mais c'est une première motivation intéressante ! Si on ajoute un peu de mythologie derrière tout ça, façon tombeau de la saison 1, on tient là une excellente intrigue pour la suite de la saison. L'intérêt de l'entreprise, c'est aussi la déchéance de Damon. Il commençait à devenir trop gentil. Ca n'aura pas duré longtemps et tant mieux. Juste le temps de nous émouvoir furtivement au détour du regard abattu de Ian Somerhalder. On est d'accord que jusqu'ici, le mot d'ordre de ce Season Premiere était efficacité mais pas surprise.

  Bonnes et mauvaises surprises. Bizarrement, ce sont les personnages secondaires qui m'ont le plus surpris. Non, pas Tante Machin. Elle ne sert toujours à rien. Son Alaric n'est même pas apparu d'ailleurs. Je parle surtout de Jeremy et Caroline. Le premier a trouvé le moyen de se rater deux fois. Passé la déception qu'il ne devienne pas un vampire (c'eut été sympathique), le voilà qui se fait tordre le cou par Damon. Il n'en meurt pas, bague de protection oblige (je ne peux pas m'empêcher de trouver ce subterfuge toujours aussi ridicule) mais ça fait indéniablement son effet. Impossible de savoir du coup ce qui attend Jeremy cette saison puisqu'il s'est fait voler la vedette en beauté et j'y viens, mais tant que Steven R. McQueen ne passera pas chez le coiffeur, je crois qu'il ne mérite pas plus d'attention ! Caroline prend finalement sa place de possible future vampire et j'aime autant dire qu'avec ce que l'on vient de nous faire miroiter, il y a intérêt à ce que les scénaristes aillent jusqu'au bout ! Je n'avais pas imaginé une telle configuration mais elle me séduit beaucoup. Dans l'idéal et désolé pour la comparaison, mais j'aimerais qu'elle devienne une sorte de Jessica de True Blood bis. Pas juste une hargneuse violente parce qu'on a déjà notre dose à ce niveau-là. Ou comment rendre intéressant un personnage qui sombrait dans le ridicule... La grosse déception de l'épisode vient de Tyler dont le statut de loup-garou n'est pas confirmé. On tourne autour du pot pour mieux nous faire languir mais ce n'est pas fait avec imagination. C'est plan-plan, un peu chiant même comparé à tout le reste qui est hyper prenant, et cliché avec le retour d'un membre de la famille Lockwood qui aidera certainement Tyler à prendre conscience de ce qu'il est. En tous cas, qu'il s'agisse de Tyler ou de Caroline, il y a un beau potentiel à exploiter. C'est enthousiasmant !


// Bilan // The Vampire Diaries revient en grande forme et prouve qu'elle a encore beaucoup d'histoires à raconter. Efficace et rythmé, ce Season Premiere est un quasi-sans-fautes. L'année commence bien à Mystic Falls ! Espérons qu'il en soit de même à Wisteria Lane, au Seattle Grace, à Pasadena, à McKinley...

30 juillet 2010

Tueurs En Séries [Episode du 30 Juillet 2010]

tueurs

Au programme cette semaine : Le Comic Con 2010 avec le plein d'images de True Blood, The Walking Dead, The Vampire Diaries, Nikita, The Event, Star Wars: The Clone Wars et Smallville ! Mais aussi des nouvelles de NCIS sur M6, Being Human saison 3 et le premier clip de la Gossip Girl Taylor Momsen. Enfin, Joshua Jackson est encore nostalgique de Dawson, la preuve avec le... Pacey-Con !


22 juillet 2010

Séries, ton classement impitoyable [The Vampire Diaries]

DGD

A la 28ème place du désormais célèbre classement de Cole sur le Blog TV News, vous retrouvez la saison 1 de The Vampire Diaries ! Je me suis chargé d'écrire l'article et vous laisse le découvrir...

"Re-Suce moi encore ». Si je devais donner un titre à cette chronique, ce serait celui-là. D’abord parce que je suis certain qu’il retient votre attention, pervers que vous êtes tous, Cole le premier ; ensuite parce qu’il résume bien le fond de ma pensée sur The Vampire Diaries. Vous voyez, cette série, c’est un peu comme une fellation. La première fois, ça fait bizarre. On n’est pas sûr d’aimer. Ca nous dégoute même un peu. La deuxième fois, c’est déjà plus agréable. On commence doucement à y prendre goût. Puis il y a toutes les fois suivantes et on devient vite insatiable ! On n’est jamais à l’abri de tomber sur une mauvaise surprise : un poil mal placé, une morsure inattendue… Mais au bout du compte, on ne peut plus s’en passer. J’ai commencé The Vampire Diaries dégoûté, j’en ressors… à-crocs !"

La suite par ICI.

Posté par LullabyBoy à 13:07 - - Permalien [#]
Tags :

18 juillet 2010

[DNES Awards 2009/2010] Meilleure Nouveauté

dnes_s16

Les plus anciens lecteur du blog se souviennent peut-être de la première édition des DNES Awards. C'était en 2007, peu de temps après la naissance du blog. How I Met Your Mother, Dexter, Pushing Daisies et Brothers & Sisters figuraient parmi les grandes gagnantes. Je n'ai jamais réitéré l'expérience par manque d'envie et de temps mais cet été, j'ai envie et j'ai le temps. J'espère que vous aussi !

Tout au long des semaines qui nous séparent de la rentrée, je vous présenterais les nommés de chaque catégorie, que j'ai choisis seul, en mon âme et conscience, et oui, ce ne sera pas forcément toujours juste et certains crieront au scandale, mais c'est mon blog après tout. Je fais ce que je veux ! A peu de choses près en tous cas, j'ai suivi le système des Emmy Awards avec les mêmes catégories (en retirant toute la partie mini-série qui ne m'intéresse guère) et le même nombre de nommés par catégories (6), ce qui est un véritable casse-tête ! J'espère avoir été le plus juste possible et vous demande humblement de venir voter semaine après semaine pour vos favoris. Les votes resteront ouverts tout l'été pour les retardaires et les résultats seront dévoilés en Septembre, avant que les nouveautés ne débarquent ! D'avance, merci à vous. 

Nouvelle

NOUVELLE2

Dans la catégorie "Meilleure Nouveauté" de la saison 2009/2010, les nommées sont : Glee, Life Unexpected, Modern Family, Parenthood, The Good Wife et The Vampire Diaries.

N'ont pas mérité d'entrer dans cette catégorie : V, FlashForward, NCIS: Los Angeles, Spartacus: Blood & Sand, Mercy, Trauma...

L'auraient sans doute mérité mais il faut bien faire des choix : Treme, Community, Justified, The Middle...

Attention, certaines des séries sus-nommées ne réapparaîtront plus dans aucune catégorie. C'est le moment ou jamais de voter pour elles...

Posté par LullabyBoy à 12:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 juin 2010

Tueurs En Séries [Special Monte-Carlo Part.3]

tueurs

Au programme aujourd'hui : Jorge Garcia parle des bonus du DVD de Lost, exclu à la clé, Ian Somerhalder et Nina Dobrev se confient sur The Vampire Diaries, Jeremy Sisto se lance dans la chanson, le zapping du jour en compagnie d'Elizabeth Mitchell, Emily VanCamp, Ice-T, Larry Hagman, Enrico Colantoni, Alessandra Torressani...

Demain : Julie Benz, Dana Delany, LL Cool J, Luke MacFarlane, l'équipe de Glee, Donna Mills, Zachary Levi...

07 juin 2010

The Vampire Diaries [Du 1x 11 au 1x 22]

VAM_40x60_HR

44030377

  Pour écrire cet article, j'ai décidé de mettre mon égo de coté. Je ne suis pas fier de l'avouer mais je suis devenu accro à The Vampire Diaries. Ca n'était pas prévu comme ça dans ma tête et ça me perturbe. J'avais trouvé le pilote si mauvais, si peu prometteur. Les épisodes suivants avaient beau rectifier le tir, je ne pensais pas prendre autant de plaisir à suivre les aventures d'Elena et des deux frères vampires. C'est arrivé, que voulez-vous ? Je ne vais pas non plus me flageller. Il y a pire, non, que de kiffer cette série ?

   The Vampire Diaries redonne toutes ses lettres de noblesse au fameux "guilty-pleasure" sériephilique. En clair : les ficelles sont grosses, l'originalité n'est pas de mise et les personnages n'ont pas beaucoup d'épaisseur MAIS ils sont attachants, très attachants même, et c'est presque suffisant pour nous faire avaler bien des couleuvres. L'univers des vampires n'a jamais été mon truc mais la série a réussi à me faire m'y intéresser. Je sais ce que certains se disent : "et pas True Blood ???". A cela je répondrais simplement : on verra, quand j'aurais repris la série. De toute façon, il est inutile de les comparer toutes les deux. Elles ne s'adressent pas vraiment au même public et elles peuvent parfaitement cohabiter. Je crois que ce qui m'a vraiment fait accrocher à la série, c'est toute la partie consacrée au tombeau et son ouverture. C'était intriguant, prenant et bien géré par les scénaristes tout du long. J'ai plus que jamais retrouvé le Kevin Williamson que j'aime. Il sait faire monter la pression comme personne. Ce qui aurait pu me déranger, c'est la résolution un peu facile à travers la sorcellerie mais pour des raisons que j'ignore (aurais-je nié une passion pour Charmed toute ma vie ?), tout ce qui touche à Bonnie et ses pouvoirs me plaît. Au fur et à mesure, le personnage est devenu moins lisse, avec en point d'orgue sa trahison, et elle a vraiment gagné en intérêt; là où une Caroline Forbes déçoit à force de n'être qu'une ravissante idiote. Ses nombreuses scènes avec Matt ne m'ont guère passionné. Elles sont là pour remplir le quota niaiserie made in CW. Il en faut pour tous les goûts !

   Ce que je trouve admirable dans The Vampire Diaries, c'est cette capacité à introduire constamment de nouveaux personnages, qui restent plus ou moins longtemps, en s'offrant en plus des guest-stars que l'on prend plaisir à revoir. Je pense à Melinda Clarke (Newport Beach), parfaite en cougar mais sous-exploitée, ou encore à Bianca Lawson (que j'ai mis du temps à reconnaître) qui permet de nous replonger dans la grande période WB puisqu'elle est apparue dans Buffy et dans Dawson. C'est plutôt cool de croiser James Remar aussi, bien qu'il soit de toutes les séries (Dexter, Sex & The City, Jericho...), ou encore Jasmine Guy (Dead Like Me) partie trop tôt mais pour la bonne cause, et Mia Kirschner (The L Word), assez impressionnante en mère-vampire décadente et indigne. Par contre, David Anders (Alias, Heroes) m'a sacrément gavé ! Mais c'est son rôle qui veut ça. Il était sans profondeur. J'utilise le passé mais il n'est peut-être pas mort. Sacré cliffhanger au passage, qui ouvre des portes intéressantes pour la saison prochaine, en plus du statut probable de loup-garou de Tyler. D'ailleurs, je sentais ce coup venir depuis le début de la série. Preuve qu'elle reste quand même assez prévisible dans les grandes lignes, malgré de belles surprises dans les plus petites. Le grand grand plus de cette deuxième partie de saison a été l'évolution impressionnante de Jeremy, qui n'est plus fade du tout mais toujours aussi "fucked-up". Je préfère ses nouveaux tourments à ceux de l'alcool et de la drogue. C'est forcément moins cliché d'être fasciné par les vampires au point de vouloir en devenir un. Par contre, je suis moins fan de l'évolution capillaire de Steven R. McQueen. Jeremy peut remercier Anna en tous cas, elle lui a apporté beaucoup en peu de temps. J'aurais préféré qu'elle ne meurt pas mais j'aime l'audace des scènaristes qui n'hésitent pas à tuer des personnages (secondaires, certes) auxquels on avait fini par s'attacher.

   Je n'ai quasiment pas parlé des personnages principaux, c'est le moment. Je suis toujours aussi fan de Nina Dobrev, j'aime son mélange de fraîcheur et de noirceur, qu'elle soit d'ailleurs dans la peau d'Elena ou de Katherine. Je sais que le personnage est assez différent dans les livres (que je n'ai pas lu) et je pense que les producteurs ont bien fait de le modifier. Question d'efficacité. Elle n'aurait pas été aussi attachante si elle avait eu un coté bitchy. Et puis peut-être que ça viendra avec le temps et on sera plus à même de l'accepter je pense. Damon est toujours mon Salvatore préféré et ce pour trois raisons : Ian Somerhalder est excellent, je ne me lasse pas du cynisme du personnage et j'aime sa violence. C'est assez rare de voir un personnage aussi dur dans une série pour ados, fantastique ou pas. On ne voit pas grand chose, on ne peut pas dire que ce soit gore, mais ses accès de rage font toujours leur effet. On commence à le connaître mais il arrive quand même à nous surprendre. En fin de saison, il s'adoucit. C'est presque regrettable mais je ne suis pas certain que ça durera longtemps. Et puis ce serait intéressant que les rôles s'échangent un peu. Parce que j'aime bien Stefan, disons qu'il ne m'agace pas, mais il lui manque quand même quelque chose pour qu'il me plaise totalement. Sa période noire a été assez bien traitée mais on savait parfaitement qu'elle ne durait pas. Quant à sa romance avec Elena, de la même manière, elle ne me dérange pas mais ne passionne pas non plus. Je suis peut-être trop vieux (déjà !) pour ça... En tous cas, ils ne sont pas aussi niais que prévu et c'est une réelle satisfaction. 


// Bilan // Malgré son statut de série pour ados de la CW, avec toutes les contraintes que cela implique, The Vampire Diaries a su trouver sa voie et s'est peu à peu transformée en un bon divertissement pas révolutionnaire mais addictif. Kevin Williamson et son équipe maîtrisent très bien la mythologie de la série jusqu'ici et ont réussi à nous faire adhérer aux personnages, des principaux aux secondaires. Elle ne possède certainement pas la folie de True Blood, n'engendre pas le même engouement incompréhensible que Twilight, mais elle a trouvé sa place et pourrait la garder pendant encore bien des années...