19 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 05]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Reckoning // 2 890 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_10_17_01h46m25s253 vlcsnap_2011_10_17_01h45m19s109

    L'épisode de transition de la semaine dernière nous aura donc mené à un très bon épisode cette semaine. Cela valait le coup d'attendre un peu. Toutes les intrigues se sont rejointes, même celle de Matt et Jeremy, pour former un ensemble à la fois cohérent, prenant et malin. Depuis son arrivée, Klaus a énormément de mal à s'imposer en grand méchant à nos yeux. D'une part parce que Joseph Morgan n'est pas exceptionnel. D'autre part parce que les auteurs ne lui ont pas donné le matériel suffisant. Ils sont peut-être sur le point de frannchir ce pas-là et de craindre vraiment ses futures actions. Excellente idée donc de le voir s'en prendre à Tyler, un personnage qui a réussi à se faire une place dans nos coeurs alors que ce n'était pas franchement gagné à la base. Sa relation avec Caroline y est pour beaucoup, certes, mais il tient aussi debout sans elle. La perspective de le voir devenir un hybride est alléchante étant donné que sa condition de loup-garou est désormais acceptée par lui-même comme par ses compagnons et qu'il n'y a du coup plus grand chose à en dire. Toutefois tant qu'il sera le seul de son espèce à rôder dans les parages... Dans tout ça, les véritables motivations de Klaus restent un peu floues mais son plus grand ennemi à lui, un certain Michael de son prénom, approche et devrait éclaircir les zones d'ombre restantes. 

   Le retour de Stefan et Klaus à Mystic Falls et l'arrivée de Rebekah permettent de passer à la vitesse supérieure sans plus tarder. A nouveau, les scénaristes ont choisi d'éloigner Stefan d'Elena, pas physiquement cette fois mais amoureusement. Damon va donc avoir le champ libre et nous, nous allons pouvoir nous régaler. A moins qu'un autre plan soit prévu mais je n'en vois pas d'autres de possible pour le moment à part si un nouveau personnage débarque et lui vole son coeur. Elena a besoin d'évoluer de toute façon car cela fait un moment qu'elle tourne en boucle et son refrain est devenu plus que lassant à la longue. De son coté, Stefan est privé de sa légendaire empathie : une perspective tout à fait réjouissante. Paul Wesley s'en sort très bien en plus. Ce qui est pas mal non plus, c'est que Matt -vous savez le petit blond qui ne sert à rien en général- a désormais sa place dans l'équation de la série. Sa tentative désespérée pour contacter sa soeur Vicky était touchante et je crois que c'est la première fois que je ressens la moindre émotion pour lui. Sauf peut-être quand Vicky est morte justement mais c'était il y a bien longtemps... Il était jusqu'ici le seul personnage à n'avoir aucun élément supernaturel en lui mais les scénaristes n'ont pas pu résister : il se retrouve afflublé du même don que Jeremy après l'avoir bien cherché. Ce que l'on peut imaginer, c'est que Vicky et Anna vont se faire la guerre en utilisant les deux personnages. Mais quel est leur but à toutes les deux ? Où veulent-elles en venir ? Bonnie retrouve un rôle actif dans cet épisode mais ce que l'on attend avec impatience, c'est sa rencontre future avec l'Original Witch ! Après ça, on pourra éventuellement lui dire adieu sans regrets... Sinon, Rebekah me fait marrer. Elle a un petit coté Pam de True Blood. C'est un beau compliment que je lui fais là bien qu'elle ne le mérite pas encore. 

 vlcsnap_2011_10_17_01h45m34s3 vlcsnap_2011_10_17_01h46m51s6


// Bilan // The Reckoning est sans hésiter un épisode majeur de ce début de saison 3, le plus réussi à ce jour même, à la fois dans son immédiateté et dans ce qu'il représente pour la suite. 


11 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 04]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Disturbing Behavior // 2 630 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2011_10_08_15h09m29s112 vlcsnap_2011_10_08_13h24m41s202

    Le conseil des familles fondatrices de Mystic Falls a toujours été quelque chose d'abstrait puisque les caméras n'ont jamais pris le soin de s'arrêter en son sein. Cet épisode laissait penser que ce moment était enfin arrivé et que les scénaristes allaient vraiment explorer ce pan de l'histoire qui, à titre personnel, m'intrigue beaucoup. Il faut croire que la CW fait signer une clause dans les contrats de ses auteurs stipulant que les personnages adultes ne doivent pas rester à l'écran sans la présence d'un ado plus de 30 secondes. On assiste donc à la fin du conseil, présidé par Cougar Lockwood, en présence de Damon -qu'aucun ne soupçonne alors que personne ne ressemble plus que lui à un vampire- ainsi que du Shérif Forbes, de son ex-mari -qui est gay, apprend-on, ce qui est assez marrant puisque Jack Coleman, son interpréte, est le premier acteur à avoir interprété un personnage ouvertement homosexuel à la télévision américaine et c'était alors dans le soap Dynastie dans les années 80- et Alaric, lequel trouve ainsi une nouvelle place au sein de la série. L'ancien chasseur de vampires devient un infiltré parmi le Conseil. Le thème de la chasse aux monstres sanguinolents s'élargit d'ailleurs avec l'allusion à un nouveau big bad, craint par Klaus lui-même, pour le moment désigné comme le "Hunter". La mythologie de cette série -comme de beaucoup d'autres d'ailleurs- revient au système des poupées Russes. Chaque grande menace en cache toujours une autre. 

   Il a été beaucoup question du collier d'Elena dans cet épisode qui, on l'apprend, appartenait à la toute première sorcière. Les Originals ne se déclinent donc pas qu'en vampires, mais aussi en sorcières et sans doute plus tard, en loups-garous. C'était logique en fait, on n'y avait juste pas pensé ! La Gloria de Chicago, que j'aimais bien, n'aura donc pas fait long feu après avoir torturé copieusement Stefan. Il est sauvé par Katherine, bien décidée à jouer un rôle dans toute cette histoire. Le retour à Mystic Falls à la fin de l'épisode vient à la fois comme un soulagement et comme une évidence : on savait très bien que Stefan et Klaus n'allaient pas rester bien longtemps éloigné d'Elena, de Damon et du reste de la clique. Le retour de Bonnie ne s'est pas révélé aussi pénible que je l'attendais. On peut même dire qu'elle arrive au bon moment : elle permet de faire légèrement avancer l'intrigue de Jeremy qui stagne depuis le début de la saison -tandis que Matt est encore porté disparu- en nous offrant quelques scènes assez réussies avec Anna (magnifique Malese Jow d'ailleurs) et deux-trois tours de magie divertissants. 

   Tout le monde a décidé de mettre Elena en garde vis à vis de Damon, puisque leur rapprochement est apparemment évident. Pour nous, il ne se résume finalement pas à grand chose mais les scénaristes en gardent sous le pied pour plus tard. Pendant un instant, on en veut donc pas mal à Caroline d'insister sur le passé de Damon et combien il serait mauvais pour elle de succomber à ses charmes. C'est tout ce qu'on attend... Et puis c'est assez ridicule finalement d'entendre des "Damon ne peut changer" alors que Stefan a prouvé, lui, qu'il en était capable. Pouquoi pas Damon, d'autant qu'il n'a pas toujours été comme ça non plus ? Cela dit, il est bien parti pour pencher définitivement du coté obscur de la force. La présence de Katherine dans les parages devrait bien l'y aider. Sinon, je suis un peu déçu par Rebekah, qui n'a servi à rien dans cet épisode sauf dans la scène d'introduction très amusante où on jouait sur les différences entre les tenues des années 20 et celles d'aujourd'hui, et de même pour la musique. Klaus... Mouais, toujours du mal avec lui.

vlcsnap_2011_10_08_13h47m01s40 vlcsnap_2011_10_08_14h10m04s42


// Bilan // Je n'aime pas parler d'"épisode de transition" mais celui-ci en est véritablement un. Il pose les bases pour la suite en ramenant tout le monde à Mystic Falls et en nous laissant miroiter des évolutions positives de tous les cotés. Alors vivement le prochain...

04 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 03]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The End Of The Affair // 2 704 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_10_02_00h57m15s153 vlcsnap_2011_10_02_00h56m31s219

    Ambiance Boardwalk Empire/Années 20 dans The Vampire Diaries cette semaine. Malgré le budget limité, la production s'en sort quand même super bien visuellement je trouve (et ma remarque ne vaut pas que pour les flashbacks). C'est toujours un truc qui m'étonne dans cette série, avec le "gore" pas très habituel pour du 20h sur une chaîne pour ados. Alors comme ça, Klaus, alors surnommé Nik -Niklaus quoi- connaissait Stefan à l'époque de la Prohibition ! Ils étaient même super potes et passaient toutes leurs soirées ensemble. Problème : Stefan couchait avec la soeur de Nik, Rebekah. Et c'est ainsi que l'on part à la rencontre, à Chicago, d'une des Originals dont on nous a tant parlé en saison 2. Difficile de dire pour le moment si Rebekah peut être un bon personnage, mais elle est de toute façon clairement de passage et devrait bien vite retourner dans son cercueil, le pieu planté dans le coeur. Les flashbacks étaient plutôt réussis dans l'ensemble et gagnaient crescendo en intérêt, avec pour point d'orgue l'apparition d'un protagoniste incarné par Sebastian Roché qui prendra forcément de l'importance par la suite. Il est plus ou moins presenté comme un rival de taille pour Klaus. S'associera-t-il à Stefan à un moment donné pour atteindre leur but commun (le réduite en miettes) ? C'est une option. Je suis assez emballé par toute cette histoire en tous cas, même si le fameux pendentif de Rebekah n'annonce rien de bon et qu'il faut se faire violence pour fermer les yeux sur certaines facilités. Evidemment que Nik a pris le soin d'effacer la mémoire de Stefan. On le comprend dès l'annonce de leur passé commun ! Sinon, je me demande comment Stefan fait pour payer depuis 90 ans le loyer d'un appartement où il n'est jamais ! La petite scène des "retrouvailles" entre Stefan et Elena dans le placard était intense. Leur séparation officielle aussi. 

   Tandis qu'Elena doit se retirer, Katherine fait enfin son retour. Que peut-elle bien chercher en s'approchant à ce point de Klaus ? C'est un peu suicidaire mais elle a certainement un plan et j'ai hâte de le découvrir. Elle m'a un peu manqué. J'espère qu'on retrouvera celle du début de la saison 2, qui tirait vers le haut chaque épisode, plutôt que celle de la fin de la saison 2, qui ne servait vraiment pas à grand chose, à deux-trois répliques provocantes près. Pendant ce temps-là, la moitié du casting est portée disparue : pas de traces de Jeremy, Matt, Alaric et bien entendu de Bonnie. C'est qu'on s'y habituerait presque... D'ailleurs, détail sans importance : dans le générique, l'actrice est désormais créditée en tant que "Kat" Graham. M'étonnerait pas que ce soit une grosse chieuse... Heureusement, Caroline est là et rythme l'épisode grâce à sa captivité. Je ne m'attendais pas forcément à ce qu'elle reste enfermée pendant dix épisodes ni à ce que son père la torture avec ciseaux et écarteurs mais je suis quand même un peu déçu par ses scènes. Elles sont prenantes sur le moment mais il n'en ressort rien. On ne sait pas pourquoi son père a été si longtemps absent. On ne sait pas très bien de quoi il est capable. Il se fait capturer trop vite par le shérif et Tyler. Ce que j'aimerais beaucoup, c'est que les scénaristes se focalisent enfin sur les fameux conseils anti-vampires de Mystic Falls, quitte à avoir recours à des flashbacks à nouveau. Je suis sûr qu'il y a plein de chose à en dire. Il est temps que l'on en saisisse l'importance et la dangerosité. 

vlcsnap_2011_10_02_00h56m14s50 vlcsnap_2011_10_02_00h55m13s205


// Bilan // Bien que je sois assez critique vis à vis de cet épisode après coup, sur le moment, il m'a beaucoup plu. Il faut toujours faire preuve d'indulgence quant à certains détails et certaines directions prises mais l'ensemble reste cohérent. Les scénaristes retombent toujours sur leurs pattes. Jusqu'ici, chaque nouvel épisode de la saison 3 est meilleur que le précédent...

21 septembre 2011

The Vampire Diaries [3x 01]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Birthday (Season Premiere) // 3 090 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2011_09_19_02h38m28s14 vlcsnap_2011_09_19_02h52m45s130

   "Previously On Vampire Diaries". Cela aurait pu être le titre de cet épisode de reprise puisqu'il se contente de résumer la situation exposée dans le dernier épisode de la saison 2, personnages par personnages, sans aller beaucoup plus loin, malgré un cliffhanger étonnant et intrigant donc efficace. Ainsi, Elena passe son épisode à se morfondre de l'absence de son cher et tendre alors qu'elle devrait faire la fête pour ses 18 printemps. En même temps, à sa place, j'aurais déjà mis la tête dans le four depuis longtemps. La mort de ses parents, adoptifs et biologiques, la mort de sa tante, le départ de son chéri... même sa meilleure amie, Bonnie, avait mieux à faire que d'être à ses cotés en ce jour important ! Je sens que ça va pas être son année à elle non plus... Pendant ce temps-là, Katherine se fait plus que discréte (à tel point que je ne me souviens plus très bien où nous l'avions laissée). Tandis que Damon recherche son frère en cachette, celui-ci fait la tournée des grands ducs avec son nouveau maître, Klaus, qui lui rappelle combien la chair fraîche est alléchante. C'est l'occasion pour le réalisateur de se lâcher dans le gore et de massacrer, pour notre bonheur à tous, un des fils Camdem de 7 à la maison. Je suis toujours étonné que la série puisse passer sans difficultés à 20h. Certes, personne ne regarde la CW mais quand même...

   La scène de sexe finale entre Caroline et Tyler était assez chaude dans son genre. Oh, c'est pas True Blood mais ça se joue à très peu de vêtements et de draps près ! Car oui, ces deux personnages sont là pour rappeler que l'on regarde une série dont le coeur de cible est les ados. On a tendance à l'oublier, tant Vampire Diaries a élargi son univers depuis le premier épisode. Le ton de leurs scènes tranche avec le reste et ça fait du bien, l'ambiance étant super lourde du début à la fin. On perd en cours de route le personnage d'Andy mais je ne m'attendais même pas à la revoir personnellement. Qui se souciait d'elle ? Heureusement, les scénaristes n'en ont pas trop fait autour de sa mort. Cela aurait été suspect que Damon soit plus touché que ça. De leurs cotés, Matt et Jeremy tentent de se faire une place dans les intrigues et la bonne idée -la seule pour le moment- est de les rapprocher. Les différentes visions de Vicky -qui est la soeur de Matt, ce que j'oublie toujours- et Ana sont redondantes et sans grand intérêt. Vicky a besoin qu'on l'aide, tiens donc. A venger sa mort pour qu'elle puisse reposer en paix ? Si l'on se dirige vers cela, le truc super classique donc, ça risque d'être bien ennuyeux. J'en attendais plus... Alaric ? Oh, il est bien malheureux lui aussi et il ne se sent pas capable de s'occuper d'Elena et de Jeremy. Ca tombe bien : confier des ados complètement détruits à un dépressif, ce n'est pas ce qu'on  peut appeller l'idée du siécle !

vlcsnap_2011_09_19_02h39m21s28 vlcsnap_2011_09_19_02h39m52s77

 


// Bilan // Si un premier épisode de saison est par nature introductif et a souvent pour fonction de ré-exposer les enjeux, celui-ci le fait sans grand panache et sans offrir quoi que ce soit de plus. Vampire Diaries n'ayant pas l'habitude du surplace, c'est d'autant plus étonnant de sa part. Il n'y a toutefois pas encore péril en la demeure. La saison commence mollement, la suite a tout intérêt à nous surprendre !

14 septembre 2011

The Secret Circle [Pilot]

vlcsnap_2011_09_13_23h44m19s241

19787913

Pilot // 3 040 000 tlsp.

44030376_bis

What About ?

 Cassie, une adolescente californienne, doit retourner vivre dans la ville où sa mère a grandi lorsque celle-ci meurt dans d'étranges circonstances. La jeune fille découvre alors qu'elle est une sorcière, comme le veut la légende...

Who's Who ?

Créée par Kevin Williamson (DawsonVampire Diaries). Avec Britt Robertson (SwingtownLife Unexpected), Thomas Dekker (Heroes, Terminator, Kaboom), Gale Harold (Queer As Folk, Desperate Housewives), Natasha Henstridge (La mutante, Eli Stone), Jessica Parker Kennedy, Shelley Hennig (Des jours et des vies), Phoebe Tonkin (H20), Louis Hunter...

So What ?

   Il y a deux types de pilotes de dramas : ceux qui font preuve d'une certaine humilité en étant quasiment construits comme des petits films de 42 minutes, qui peuvent presque se suffire à eux-même, ce qui rend l'échec, si échec il y a, un peu moins amer; et il y a ceux, plus prétentieux mais aussi plus ambitieux, qui posent clairement les bases de l'intrigue principale et de plusieurs histoires secondaires dont le fil sera déroulé tout au long de la saison, alors encore fictive au moment de l'écriture et du tournage. Le pilote de The Secret Circle rentre dans cette dernière catégorie. On sent à chaque instant que les scénaristes et les producteurs savent très bien où ils vont -le fait qu'il s'agisse d'une adaptation de romans n'y est certainement pas étranger- et sont surtout persuadés qu'ils obtiendront une commande en série. Ils prennent donc leur temps pour installer le personnage principal et son nouvel entourage, ainsi que l'univers peu banal dans lequel elle est plongée.

   On ne peut pas prétendre à la fin de cet épisode être en mesure de cerner les héros et leurs intentions. Ils ont un passé commun, une histoire compliquée, émaillée d'événements tragiques, et il semble se cacher là une mythologie solide et réfléchie, et à deux niveaux : dans le passé, à travers les personnages adultes, bien souvent parents -les épisodes flashbacks devraient intervenir au moment opportun- et dans le présent, avec leurs enfants, qui font tous partie du fameux "cercle secret" que l'héroïne est contrainte et forcée de rejoindre. A priori, le manichéisme n'aura pas ici sa place. Tout se met en route doucement, avec juste ce qu'il faut pour que ce soit crédible, si tant est qu'une telle histoire puisse l'être. Cassie ne tarde pas à utiliser ses pouvoirs pour faire stopper l'orage et elle semble rapidement s'adapter à la situation mais les prochains épisodes mettront certainement davantage en avant sa souffrance. Là, les auteurs n'avaient pas vraiment le temps de s'appesantir, on les en pardonne. Brittany Robertson est parfaite dans ce rôle, tout comme dans ses précédentes prestations d'ailleurs. Elle rayonne. Les autres acteurs jeunes, pour la plupart quasi-inconnus, lui tiennent tête dignement. On peut déjà déceler une certaine alchimie entre Robertson et Thomas Dekker, même si les prémices de leur romance sont sans aucune surprise. Et, ma foi, Gale Harold est convaincant en grand méchant sorcier. Je dis ça avec d'autant plus de faclité et de franchise que je n'ai jamais été très fan de l'acteur (Le Brian Kinney de Queer As Folk ne m'a jamais fasciné). Visuellement, The Secret Circle n'a rien à envier à Vampire Diaries. L'ambiance est à peu près la même, bien qu'une soit tournée à Atlanta et l'autre à Vancouver. Les effets-spéciaux, que ce soit ceux des gouttes d'eau ou de la maison en flammes, sont très corrects. 

   The Secret Circle a le mérite de commencer sur un bien meilleur épisode que sa grande soeur Vampire Diaries il y a trois ans. Je craignais que les sorcières parviennent moins facilement à m'hypnotiser que les vampires mais elles ont fait un assez bon boulot, malgré un manque flagrant d'humour ! La recette magique de Kevin Williamson n'est donc pas encore usée ! Je suis enchanté de me lancer dans cette petite série qui s'annonce sympathique et maîtrisée. Tiendra-t-elle la longueur ? Tout est visiblement prévu pour et la suite s'annonce prometteuse.

What Chance ?

    Parfaitement calibrée pour être diffusée après Vampire Diaries, la série a toutes ses chances de fonctionner. Le degré de risque est proche de 0 ! Je lui prédis donc un joli parcours sur la CW cette année et un renouvellement pour une saison 2 en Mai 2012. 

How ?


28 juin 2011

[Saison 2011/2012 - Dramas] 9- Secret Circle

19744022

What ?

Une adolescente californienne doit retourner vivre chez sa mère à Salem. Elle découvre alors qu'elle est une sorcière, comme le veut la légende...

Who ?

Crée par Kevin Williamson (Dawson, Vampire Diaries). Avec Britt Robertson (Swingtown, Life Unexpected), Thomas Dekker (Heroes, Terminator), Gale Harold (Queer As Folk)...

Where ?

 The CW.

When ?

 Le jeudi à 21h.

Why ?

 Parce que Kevin Williamson, bien qu'il ne soit pas à l'origine du projet. La CW a fait appel à lui en cours de route. Je suis fanatique de ce monsieur, je compter forcément sur lui pour réussir à nouveau son coup ! Parce que Britt Robertson est une des plus jolies révélations de ces dernières années à la télévision. Parce que je suis curieux de retrouver Thomas Dekker à la télévision après ses propos sur Heroes et Terminator peu élogieux. Parce que la série a de grandes chances de fonctionner (au niveau de la chaîne j'entends). Parce que Gale Harold en grand méchant, ça peut être sympa.

Why Not ?

Parce que la partie sorcellerie dans Vampire Diaries n'est pas la plus maîtrisée. Toute une série sur le sujet, est-ce que ça peut vraiment tenir la route ? Parce que les sorcières, c'est moins charmant que les vampires et la mythologie est en général moins touffue. Parce que le dédoublement de Kevin Williamson sur les deux séries pourrait causer du tort à Vampire Diaries et ce serait bien dommage. Parce que la CW. Tout simplement. (Je précise que j'aurais bien mis aussi Hart Of Dixie dans ce classement mais genre en 11ème ou 12ème place).

How ?

What About You ?

Posté par LullabyBoy à 12:55 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 mai 2011

The Vampire Diaries [2x 22]

dnes_season4_tvd_damon_mini

As I Lay Dying (Season Finale) // 2 8oo ooo tlsp.

60679835


vlcsnap_2011_05_14_13h05m30 vlcsnap_2011_05_14_13h06m58

    Je n'attendais pas grand chose de ce final après la petite déception de l'épisode précédent. C'est sans doute pour cela que j'ai été agréablement surpris par sa maîtrise et sa capacité à relancer efficacement l'intérêt (que je n'avais pas véritablement perdu) pour la saison 3. Je craignais que l'on se dirige uniquement vers une mission sauvetage de Damon mais, fort heureusement, ça n'a pas été le cas. Et cette mission sauvetage, elle n'était pas brouillonne ni alambiquée, elle était simplement racontée et avec beaucoup d'émotion. C'est Klaus qui le sauve, grâce à son sang "magique" d'hybride. Je me suis demandé pendant un moment s'il n'allait pas transmettre son état à Damon mais apparemment pas. Et c'est vrai que c'eut été totalement stupide de sa part. Puis je ne suis même pas sûr qu'il puisse ou qu'il sache comment faire. Ca ne fait que deux jours qu'il est comme ça après tout. Joseph Morgan peine toujours à convaincre dans son rôle de Big Bad mais je sens une amélioration. Je le soupçonne quand même de copier son jeu sur celui de Ian Somerhalder (qui était encore très bon cette semaine). Les hallucinations de Damon, sous forme de flashbacks furtifs et de confusions avec le présent, ont permis de rendre sa quête de la mort moins monotone. Damon est en même sorti grandi : impossible de ne pas le plaindre. Elena s'est aussi laissée attendrir au point de l'embrasser. J'aurais tendance à dire que ce baiser relevait plus de la pitié qu'autre chose mais je suppose qu'avec un Stefan coincé avec Klaus, le rapprochement pourrait continuer... N'est-ce pas ce que tous les fans (et les midinettes) souhaitent après tout ?

  Même si la comparaison n'est pas nouvelle, je retrouve beaucoup de ma Joey Potter de Dawson en Elena. Ca m'a d'autant plus frappé dans cet épisode puisqu'elle se retrouve face à un dilemme similaire à celui de Joey en fin de saison 3. Dawson ou Pacey ? Stefan ou Damon ? Cette fois, pas de bâteau qui vogue sur l'océan et de garçon en pleurs sur un ponton. En fait, avec tout ce qu'on lui fait subir et surtout tout ce qu'elle se fait subir à elle même, je suis étonné de ne pas l'avoir encore trouvée agaçante. Le talent de Kevin Williamson sans doute... A coté de ça, la saison 3 se prépare activement et il semblerait que la roue tourne puisqu'on annonce des intrigues propres à Stefan et Jeremy, eux qui ont été si passifs et inoffensifs cette année. Stefan va devenir la bitch de Klaus, au moins le temps que la raison lui revienne. Je suppose qu'il cherchera à réveiller son allié Elijah à un moment donné puisque son frère lui a encore planté un couteau dans le dos. Enfin dans le ventre, en l'occurence. De toute façon, les Originals dans leur ensemble auront certainement un rôle à jouer. En attendant tout cela, Stefan va devoir apprendre à maîtriser ses nouvelles pulsions. Nul doute qu'il y arrivera. C'est une crise qu'il a déjà traversé. Si ça dure trois épisodes, on aura déjà de la chance ! C'est dingue comme il devient tout à coup plus intéressant en monstre sanguinolent. Et puis il y a donc Jeremy, qui voit les morts... depuis qu'il est encore mort, suite à une bavure du shérif Forbes (très bon rebondissement) et l'aide des sorcières sacrifiées invoqué par Bonnie. Tous les morts ? Ou seulement les morts qui comptent à ses yeux ? Vicky et Anna sont les premières à lui apparaître en tous cas. La perspective de leur retour, même rapide, me plait beaucoup. Donner un vrai rôle à Jeremy tout court me plaît beaucoup. Je suis impatient de découvrir ce que les scénaristes vont en faire, en espérant qu'ils en fassent vraiment quelque chose ! Pas du tout de Tyler ni de Matt dans cet épisode. Certes, ils n'avaient pas forcément leur place mais ils auraient pu au moins apparaître quelques secondes. Pour le principe. Katherine a eu son petit rôle à jouer par contre et je suis content qu'elle ne soit pas morte cette saison. Il y a encore des choses à en tirer je pense.

vlcsnap_2011_05_14_13h06m09 vlcsnap_2011_05_14_13h06m37


// Bilan // Sans tout bouleverser, ce qui n'aurait pas été du luxe, cet épisode final de Vampire Diaries est moins prévisible et ennuyeux que prévu: il est même plutôt bon, misant sur l'émotion avant tout, et posant les bases intrigantes de la saison 3. De manière générale et malgré un ventre mou, j'ai préféré la saison 2 à la saison 1. Elle est entrée dans le vif du sujet dès le départ, bien aidée par une Katherine incroyable (et une Nina Dobrev excellente dans son double-emploi), et elle a donné à Caroline et Tyler des rôles mille fois plus passionnants que les caricatures qu'ils représentaient en saison 1. Je certifie Vampire Diaries de "Best Guilty-Pleasure-Not-So-Guilty Of The Year" !

11 mai 2011

The Vampire Diaries [2x 21]

dnes_tvd_elena_modifi__1

The Sun Also Rises // 2 84o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_2011_05_10_03h02m15 vlcsnap_2011_05_10_03h02m38

    Incroyable ce final de Vampire Diaries ! Oops. C'était pas le final. En cours de visionnage, je me suis sérieusement demandé si je n'étais pas tombé dans une faille temporelle qui m'avait fait avancer d'une semaine, comme ça, comme par enchantement. Ou, plus simplement, que je m'étais emmêlé les pinceaux dans mes téléchargements. Je ne comprends pas pourquoi cet épisode riche en rebondissements n'a pas fait office de final, avec peut-être un ou deux cliffhangers supplémentaires afin de nous tenir en haleine jusqu'à la saison suivante. Encore, s'il avait annoncé des événements encore plus forts pour l'épisode suivant, j'aurais trouvé ça absolument génial, un crescendo pour une fin en apothéose. Mais non, le Season Finale risque de se concentrer en majeure partie sur Damon, qui est certes le meilleur personnage de la série, mais justement : où est le suspense au juste ? On sait très bien qu'il ne peut pas mourir. Et au vue des pirouettes inventés par les scénaristes cette semaine, je doute fort que la curiosité autour de leur prochaine trouvaille soit suffisante pour nous contenter. Je crains le pire...

   Alors oui, il s'est passé beaucoup de choses dans cet épisode, il y avait plein de flammes, plein de coeur qui battaient très fort, quelques larmes, mais j'ai eu le sentiment d'un brouillon gigantesque qui nous faisait revenir, au final, à la case départ. On nous avait promis des morts choquantes: on se retrouve avec celle de John, dont on se foutait franchement. Et quand je parle de pirouette ridicule, c'est bien le cas John/Elena qui me vient à l'esprit en premier. Cet échange de force et d'énergie était... beaucoup trop facile ! Je reconnais que son sacrifice a quand même amené de belles scènes, celle partagée entre Elena et Jeremy, et celle de l'enterrement, classique mais efficace. Elena est à nouveau orpheline... La mort de Jules ? Sans intérêt. On connaissait très peu le personnage et son potentiel n'a pas été exploité. D'ailleurs, les loups-garous, que j'imaginais au coeur de la fin de saison, sont loin. Il faudra sans doute attendre la saison 3 pour obtenir un vrai développement de cette intrigue qui tarde à éclore. La troisième et dernière mort est celle de Jenna, plus qu'envisageable suite aux récents événements. On l'imaginait mal nous refaire le coup de Vicky puis de Caroline. C'est en vampire qu'elle aura donc été le plus... vivante. Et ça aura duré... 15 minutes. Bon débarras quand même. Là encore, l'émotion était au rendez-vous. J'avoue que j'ai bien failli lâcher une larme. C'eut été ma première devant Vampire Diaries.

   Outre ces morts peu surprenantes et qui ne bouleverseront pas la suite de la série, il y a le cas Klaus/Elijah, qui nous a réservé une petite surprise finale, pas forcément très excitante mais qui a le mérite d'exister. Je crois qu'afin de ne pas nous perdre, ou ne pas perdre les téléspectateurs disparus ces dernières semaines mais possiblement de retour pour la fin de la saison, les scénaristes ont été trop explicatifs, en revenant d'abord sur ce que l'on savait déjà, et en annonçant de façon trop appuyée ce qui était censé se passer au fil de la "cérémonie" et qui a effectivement eu lieu. C'est comme si, au cinéma, notre voisin de gauche nous expliquait au fur et à mesure du film ce qui allait se passer quelques minutes plus tard. Totalement contre-productif comme système. Le quatuor Matt/Caroline/Mère de Caroline/Tyler se retrouve totalement déconnecté de la grosse intrigue (ce qui est assez peu probable en soi, Caroline ne s'inquiétant pas une seule seconde du sort de sa meilleure amie), ce qui ne peine à susciter, dès lors notre intérêt. Le seul qui y gagne un tout petit peu dans tout ça, c'est Matt. Il s'affirme enfin et dévoile un autre aspect de sa personnalité, dramatiquement parlant plus approprié pour une série comme celle-ci où elle est préférable d'être dans l'action plutôt que dans la contemplation. Un peu comme Damon et Bonnie, qui agissent et qui nous ravissent.

vlcsnap_2011_05_10_03h01m54 vlcsnap_2011_05_10_03h04m10


// Bilan // Un épisode maladroit, parfois trop facile, mais néanmoins efficace, qui annonce un Season Finale sans grands enjeux dramatiques. Il casse l'ambiance, quoi. Rabat-joie, va.  

25 avril 2011

The Vampire Diaries [2x 18]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Last Dance // 2 81o ooo tlsp.

44030376


 vlcsnap_76429 vlcsnap_80857

    Oops. Voilà un épisode qui ne servait à rien, pour la faire courte. Il s'annonçait comme grand et important. Il n'a été qu'un pétard mouillé sympathique à suivre. En même temps, on se doutait bien que le combat entre Klaus et Bonnie ne pouvait pas déjà trouver une conclusion alors qu'il reste encore derrière 4 épisodes à la saison et que le visage du grand méchant ne nous a même pas vraiment été dévoilé. Ce fameux combat d'ailleurs était en tous points ridicule. Je suppose qu'un problème de budget en est à l'origine. Vampire Diaries doit déjà coûter assez cher pour la CW en tant normal, alors quand il faut une rallonge pour ce type de scènes, ça doit poser problème. Ils se sont donc contentés de ressortir les ventilateurs habituels (comme la semaine dernière, et comme en saison 1) en croisant les doigts pour que la prestation de Katerina Graham soit suffisamment bluffante pour nous emporter. Raté. D'ailleurs, je suis un fervent défenseur de Nina Dobrev en temps normal mais je n'ai pas trouvé sa prestation du jour, tout en larmes, très inspirée. Pendant un court instant, j'ai pourtant cru à la mort de Bonnie, en pensant qu'ils trouveraient bien un moyen de la ressusciter illico presto. Mais non, c'était entièrement une supercherie et ça se sentait à des kilomètres à la ronde. On peut nous faire douter quelques secondes mais pas quinze minutes... Pour le moment, je suis en tous cas très déçu par ce Klaus. Il n'est pas plus effrayant que ça. Je le voudrais plus sadique. C'est là que la série atteint ses limites : elle n'est pas True Blood et ne peut pas se permettre d'aller trop loin, dans la torture notamment. On pourrait au moins suggérer plus, à défaut de pouvoir montrer... Une question me taraude : peut-on considérer qu'Alaric est mort ?

   Caroline tente en vain de se comporter comme une jeune fille normale pendant tout l'épisode. On nous renvoit directement l'image du personnage insipide qu'elle était en saison 1. On n'en veut plus ! Les complots entre Matt et la mère de Caroline n'avancent pas d'un pouce. Cette partie était donc inutile. En revanche, je trouvais sympa d'utiliser cette soirée consacrée aux années 60 comme toile de fond. Dommage qu'aucune musique -emblèmatique ou non- de cette époque-là ne soit passée, ou presque. Les costumes étaient sympas. J'ai fait une fixette sur les boucles d'oreille d'Elena d'ailleurs. Bonnie était à tomber. On ne peut pas enlever ça à Katerina Graham : elle est absolument divine ! Damon en a profité pour faire son show : il a fait les gros yeux, entre deux pas de danse, et il nous a surtout fait rire. Heureusement qu'il est là bon sang ! Heureusement. Quant à Jenna, elle boudait toujours -à la fac nous dit-on. En voilà une qui va encore à l'école malgré les événements. Quand Elena y va maintenant, c'est pour danser. Buffy, au moins au début, elle était bien plus assidue !

vlcsnap_78285 vlcsnap_75512


// Bilan // Une faiblesse pour entamer la dernière ligne droite ? Ah non, ce n'est pas le moment de flancher les gars !

16 avril 2011

The Vampire Diaries [2x 17]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Know Thy Ennemy // 2 73o ooo tlsp.

44030377


 vlcsnap_60765 vlcsnap_82736

    Vampire Diaries nous avait laissé sur un épisode particulièrement efficace, et c'était préférable vu la longue pause que la CW nous a imposée. Vampire Diaries nous revient toujours aussi en forme malgré un procédé douteux qui consiste à repousser au maximum les événements les plus importants, si bien que l'essentiel se déroule dans les dix dernières minutes. Les trente autres ? Pas que du remplissage, mais quand il y en a, il est particulièrement bon. Alors je n'ai aucune raison de me plaindre. Tout recommence là où nous nous étions arrêté : avec Tante Jenna qui découvre la mère d'Elena au pas de sa porte. C'était un bon cliffhanger mais sa résolution a été très vite évacuée puisque l'inutile s'enferme à double tour dans sa chambre sans en ressortir de tout l'épisode. J'ignore si les scénaristes attendent le Season Finale pour la tuer ou s'ils comptent faire de sa présence, advitam eternam, un running-gag, mais elle est, à ce jour, le seul personnage qui n'a jamais eu rien qu'une toute petite storyline intéressante. C'est dingue ! Même Matt commence doucement à avoir son importance. J'aime beaucoup l'idée qu'il collabore avec la mère de Caroline pour percer ses secrets. Pour une fois, ce sont les humains pur sang (exception faite d'Elena) qui complotent. C'est forcément prometteur. En revanche, il va nous falloir rapidement une explication. Caroline aurait-elle échoué à son examen "effacement de mémoire" lorsque Damon et Stefan lui ont appris les principes de la discipline ? En tous cas, j'ai trouvé la scène entre Matt et la shérif, dans la voiture de cette dernière, particulièrement émouvante. Ca n'a pourtant duré que quelques secondes. Puis c'est le groupe Snow Patrol qui a pris la parole et c'était beau aussi.

  Je ne m'attendais absolument pas à ce qu'Isobel se sacrifie. En même temps, était-ce vraiment un sacrifice ? Le peu d'informations qui nous sont données ne permettent pas vraiment de trancher. J'avoue que je n'ai pas tout compris de son petit manège mais le plan était une fois de plus imprévisible et malicieux. Voilà maintenant que Katherine est prisonnière de Klaus, lequel a pris l'apparence d'Alaric pour des raisons encore inconnues. Est-ce simplement pour trouver une nouvelle utilité au personnage ? Je ne suis pas contre mais alors j'espère qu'on nous expliquera de façon crédible pourquoi Klaus a choisi son corps à lui, et pas un autre. Un lien de parenté peut-être ? La bonne nouvelle donc, c'est que notre rencontre avec ce Klaus dont on nous parle tant depuis quelques temps est proche. Vu comme on a cherché à faire monter la sauce, ils n'ont pas intérêt à nous décevoir... Pour le combattre, Damon, Bonnie et Jeremy, un trio inédit et plutôt convaincant, rendent visite aux esprits des fameuses sorcières brûlées. Le but est clair : rendre Bonnie plus forte que jamais. La mission est réussie nous dit-on mais pour l'illustrer, on a choisi de nous en mettre plein les yeux et c'est un peu gratuit. Ce tourbillon de feuilles mortes, il était très bien fichu numériquement et ils ont dû faire péter le budget, mais il n'était pas une illustration très convaincante de la puissance supposée de la sorcière, je trouve. Sinon, j'ai beau chercher, je ne crois pas que Stefan ait été utile dans cet épisode. A vrai dire, Elena n'a pas fait grand chose non plus à part se faire kidnapper (pour la combientième fois déjà ?). Mais elle a partagé une scène super touchante avec son père. Ca valait bien le coup d'attendre.

vlcsnap_84184 vlcsnap_85244


// Bilan // L'attente entre le précédent épisode et celui-ci valait le coup : Vampire Diaries reste un divertissement au-dessus du lot qui alterne brillament les bouleversements émotionnels, les surprises et les pointes d'humour. La saison 2 en a dans le ventre et ce n'est pas fini...