09 avril 2010

United States Of Tara [2x 03]

dnes_season4_usoftara_minib

The Truth Hurts // 414 ooo  tlsp.

44030377


vlcsnap_218199

   "Dogs In The Bathtub", voilà l'expression ô combien vulgaire que m'aura appris cette semaine United States of Tara ! Il a fallu que je cherche sur internet ce que ça pouvait bien vouloir dire, je suis sans doute trop chaste pour pouvoir le deviner tout seul ! Pour ceux qui ne le savent pas, cela renvoie à une pratique sexuelle que je ne connaissais pas (j'en connais un rayon pourtant) qui consiste à faire rentrer ses testicules (couilles) dans l'anus (le trou de balle) de son partenaire. Si vous vous demandez pourquoi ces versions trash entre parenthèses, la réponse est simple : pour optimiser mon réfèrencement par mots-clés ! Je suis sûr que peu de blogs font état de cette pratique. S'il doit n'y en avoir qu'un, ce sera le mien ! Bienvenue à tous les pervers du net donc et Dieu sait s'ils sont nombreux... Bref, pour en revenir à la série, ce passage est anecdotique mais il m'a bien fait rire, tout comme les scènes entre Marshall et Kate toujours très réussies et décomplexées à mort. Pour l'un comme pour l'autre, on ne sait pas très bien ce vers quoi les intrigues se dirigent mais on reste dans la thématique principale de la série : la recherche indentitaire. Cela dit, j'ai encore du mal à être convaincu par le cas Kate avec cette artiste qui promettait d'être déjantée mais qui ne fait pas grand chose pour le moment à part blablater. La petite Courtney est plus marrante, dans un tout autre style ! Du coté de Chermaine, pas grand chose à dire. Neil découvre qu'elle est fiancée mais il faudra attendre la prochaine fois pour connaître les éventuelles conséquences de cette révélation...

   On en vient à notre Tara qui n'arrive plus à se défaire de Buck et de ses coucheries à répétition avec la serveuse. Enfin, s'il n'y avait que coucherie, ça ne poserait pas autant problème. Maintenant, il y a de l'amour entre eux. Autant dire que la séparation est difficile, à la fois pour cette femme fragile, pour Buck lui-même qui fond en larmes à la fin de l'épisode (dans une scène où Toni Collette nous arrache le coeur) et pour Tara bien-sûr, qui a tenté de gérer ce nouveau débordant mais qui n'y est pas arrivé et qui va devoir en payer le prix. C'est surtout avec Max que ça va coincer. Il est bien gentil, super compréhensif, mais sa patience a visiblement des limites. C'est rassurant, il n'est pas parfait. C'était louche aussi.

vlcsnap_207828


// Bilan // Dans cet épisode, les scénaristes de Tara prennent un petit risque en n'allant pas forcément là où on les attendait. On se doutait bien que le bonheur chez les Gregson n'allait pas durer indéfiniment mais pas forcément que ça allait se passer comme ça... Jusqu'ici, je n'ai pas à me plaindre de la série. Une belle saison 2 s'annonce !


31 mars 2010

United States Of Tara [2x 02]

dnes_season4_usoftara_minib

Trouble Junction // 511 ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_22581

   Avant toute chose je tiens à m'excuser auprès de mes chers lecteurs, et aussi à les remercier : je ne sais pas ce qui m'ait passé par la tête lors du visionnage de l'épisode précédent mais non, Tara ne s'est pas découvert un nouvel alter, c'est bien Buck qui vient draguer la serveuse du bar à la fin de l'épisode. L'ayant trouvé plus féminin que d'habitude, j'ai vraiment cru à un autre personnage de baroudeuse goudoue. Bref. Pas bien grave. Nous découvrons donc dès le début de ce deuxième épisode qu'elles n'en sont pas restées au stade de la drague. Elles sont passées à l'acte et Tara va mettre du temps à s'en rendre compte puisque quand elle se réveille au petit matin elle est toujours dans la peau de Buck. Se dirige-t-on vers une relation suivie "adultère" ? Ca pourrait être très intéressant ! Max ne se rend compte de rien. Il est bien trop occupé par sa nouvelle lubie : acheter la maison du voisin mort. Je ne vois pas tellement l'intérêt mais d'un point de vue métaphorique, ça se tient parfaitement. Après avoir passé des années à réparer sa femme et même sa famille, tout semble enfin aller pour le mieux alors il a besoin de se lancer dans d'autres travaux, plus concrêts cette fois, pour s'occuper. J'espère quand même que son intrigue perso ne se réduira pas qu'à ça cette saison. Ce serait bien léger. C'était en tous cas l'occasion d'une petite scène chantée piano-voix très sympathique qui montre combien l'alchimie entre Toni Collette et John Corbett n'est pas fainte. On les sent vraiment proches, ils prennent du plaisir à jouer ensemble.

   Pendant que Charmaine crie sur tous les toits qu'elle va devenir une femme mariée (et qu'elle s'improvise emmerdeuse en chef en demandant de vivre chez les Gregson d'ici à son mariage), Marshall et Kate poursuivent leur découverte de la vie. Le premier en se confrontant au chef de la gayble puisqu'il estime qu'il porte préjudice aux homos du lycée avec ses grands airs et sa grande bouche (et il n'a pas tort). M'étonnerait pas que ces deux-là finissent par régler leur compte au lit ! En attendant, Marshall embrasse (et plus ?) une fille, la seule hétéro de sa bande, et c'est une direction vers laquelle je ne m'attendais pas du tout à ce que les scénaristes se tournent. Pourquoi pas tant que c'est passager ! Quant à Kate, elle fait la rencontre d'une femme qu'elle trouve fascinante (mais qui ne nous fascine pas nous, pas encore du moins, vu le peu de temps qu'on la voit) et qui devrait sans doute la guider vers ses prochaines expériences. C'est plus excitant que le job qu'elle a dégôté franchement ! 

vlcsnap_13469


// Bilan // La saison 2 de United States Of Tara confirme sa bonne lancée, avec un seul petit bémol pour le moment : les dialogues sont moins percutants que l'année dernière. A part ça, rien à redire.

23 mars 2010

United States Of Tara [2x 01]

dnes_season4_usoftara_minib

Yes // 1 2oo ooo tlsp.

44030378


19231004_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100122_102047

   Un an et demi que l'on était sans nouvelles de Tara Grégor, l'héroïne à l'égo destroy de Showtime. Elle m'a manqué la bougresse, plus encore que je ne l'avais imaginé. Dès le "Previously On", un beau condensé des répliques les plus percutantes de la saison 1 de United States Of Tara, j'ai compris que j'allais passer un bon moment, quoi qu'il arrive. Ce fut le cas. Vraiment.

   Quelques mois ont passé depuis le précédent épisode et Tara va beaucoup mieux. Elle n'a plus reçu la visite de ses doubles depuis plusieurs semaines et elle est fin prête à jeter les vêtements qui les lui rappelent à son bon souvenir. Dès lors, on sait pertinemment qu'elle ne finira pas l'épisode dans sa peau. Plus d'égos, plus de série. En attendant, on re-découvre une Tara étonnante, moins posée qu' à l'habitude, bizarrement habitée. Et c'est là que Diablo Cody, la scénariste en chef, est très forte : à chacune de ses scènes, Tara n'est plus tout à fait elle-même, comme si ses doubles ne s'étaient plus seulement emparer de son corps mais aussi de sa personnalité initiale. On croit reconnaître la fougue et la légéreté de T. lors du dîner avec les voisins gays. On sent bien qu'Alice n'est pas loin lorsque Tara prépare concensieusement le repas, vêtue d'un tablier. Et puis dans le bar, la bière à la main, Buck est visible en transparence. Même Gimme, la serial-pisseusse, est évoquée au détour d'une conversation très amusante. Tout le monde est là. Toni Collette est au top, comme toujours. Son jeu est précis. Max vit visiblement dans la peur qu'un des doubles ne refasse surface et tente d'éviter à Tara toutes émotions fortes. Ce qu'il est touchant ce mari dévoué... Mais lorsque le voisin des Gregor se suicide (en avalant des médicaments, en se pendant et en se tirant une balle dans la tête, pour être sûr), on sent Tara prête à flancher. Ce qui finira par arriver après s'être embarquée dans une visite de sa maison, nous révélant ainsi le penchant morbide de l'héroïne. Doit-on comprendre que son mal est né après le suicide d'un proche ou même une tentative personnelle ? L'idée me séduit infiniment. Arrive alors un nouveau double, peut-être un peu trop proche de Buck dans l'attitude et pour cause : c'est une lesbienne façon camionneuse ! Prometteur...

   Retrouver Tara, c'est bien. Mais retrouver ses enfants et sa soeur, c'est bien aussi. Ils sont tellement tous attachants ! Je commencerais naturellement par Marshall, mon chouchou. Son homosexualité continue d'être explorée, cette fois à travers les autres garçons "comme lui" de son lycée qui sont finalement très différents dans l'attitude. Rien d'étonnant, Marshall est un outsider fier de l'être. Difficile de savoir pour le moment ce qu'il nous réserve cette année mais le potentiel est énorme. Ses scènes avec Kate étaient nombreuses et très amusantes. Leur relation est extrêmement bien écrite et l'alchimie entre les deux acteurs ne fait aucun doute. Kate justement, qui n'a pas toujours bénéficié du meilleur en saison 1, est maintenant diplômée mais compte bien rentrer dans la vie active sans passer par la fac université. Ses parents la laissent faire, pour le moment, et elle se trouve un job où elle semble s'épanouïr. Pour combien de temps ? Là encore, difficile de dire ce que l'avenir lui réserve mais la voir heureuse quelques instants était très satisfaisant. Charmaine aussi est heureuse. Elle est toujours avec le même mec et il la demande en mariage de la manière la plus clichée qui soit (une bague dans un verre de champagne). Eh bien elle aussi est heureuse comme tout. Ca fait plaisir à voir, surtout quand on imagine que ce sera de courte durée. 

vlcsnap_199346


// Bilan // La deuxième saison de United States Of Tara ne pouvait pas mieux commencer ! Le bonheur de retrouver les Gregson et tout particulièrement Toni Collette mis à part, l'écriture est toujours très solide avec ce qu'il faut de subtilité, et les dialogues sont des petites pépites. La dramédie la mieux roulée du moment est de retour !

03 août 2009

Séries... Ton Classement Impitoyable... The United States Of Tara !

untitled

A la 14ème place (sur 40) du classement du meilleur et du pire des séries de la saison sur le blog TV News, on retrouve The United States Of Tara ! Pour ceux qui hésiteraient encore à se lancer, retrouvez ses points forts et ses points faibles dans la petite critique que je vous ai concocté !

Chaque année désormais, c’est du coté du câble qu’il faut se tourner pour dégoter les nouvelles séries les plus originales et les mieux écrites de la télévision américaine. Showtime a eu le nez fin quand elle a accepté de se lancer dans l’aventure The United States Of Tara, que l’on pourrait aisément traduire par Tara dans tous ses états (Petit message aux chaînes françaises : qu’est-ce que vous attendez pour l’acheter ? Canal + ?). Cette dramédie, mélange donc de drama et de comédie, a été imaginée par Diablo Cody, scénariste ô combien talentueuse à qui l’on doit le film Juno, sensation indé de 2008, et dont le prochain film, Jennifer’s Body, sortira aux Etats-Unis ce mois-ci. A la production exécutive, on ne pouvait pas rêver nom plus prestigieux : Steven Spielberg, rien que ça !

La suite ICI.

06 avril 2009

The United States Of Tara (1x 12]

unitedstatesoftara

Miracle //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_235418

   La première saison de The United States Of Tara aura été intense et elle est passée à une vitesse folle ! Il faut dire que 12 épisodes de 26 minutes, c'est quand même pas grand chose. Surtout les 26 minutes. Le principal défaut de la série, c'est son format. Elle n'aura jamais dû voir le jour sous ce format. Il est trop réducteur, il empêche d'appronfondir les choses et il est terriblement frustrant ! Imaginez Tara en 42 minutes ! Ca aurait été excellent. J'ai aimé ce season finale mais il faut reconnaître qu'il lui manque un petit quelque chose pour être parfait. On reste sur sa faim. C'est un peu le but dans un sens mais sachant qu'on ne la retrouvera que dans 8 mois, ça fait mal au coeur ! Peut-être qu'il aurait fallu lancer de nouvelles intrigues, nous laisser sur un petit cliffhanger. Quelque chose. Le dernier plan au bowling est très sympa, bien trouvé, mais un peu trop light à mon goût. L'essentiel de l'épisode est consacré à Tara même si la storyline de Marshall trouve sa conclusion à travers la réconciliation avec sa mère et une prise de conscience quant à ce qu'est vraiment Jason, tout fantasme mis de coté. En revanche, l'intrigue de Kate avec Gene reste ouverte. Elle fuit tandis que le garçon ne comprend toujours pas qu'elle ne veut pas de lui. C'est un psychopathe en puissance mais il n'a pas encore montré ce dont il est vraiment capable. J'aurai aimé qu'il le fasse à l'occasion du season finale. Il serait préférable que l'on passe à autre chose la saison prochaine quand même. Le passage de Kate devant la direction de Barnabeez est particulièrement jouissive. Elle est ridiculisée et elle méritait bien ça. Charmaine continue de nous gratifier de ses petites réflexions tordantes et prend peu à peu conscience que Neil lui plaît...

   Le point d'orgue de la saison concernant Tara est sa rencontre avec le fameux Trip Johanssen. Rencontre un peu décevante d'ailleurs. Heureusement, le petit retournement de situation final -Tara était T. lors du "viol", ses multiples personnalités datent donc d'avant- est surprenant et relance l'intérêt. Qu'est-il donc arrivé à Tara ? Je sens un truc bien bien glauque. En lien avec ses parents ? Ca ne m'étonnerait pas plus que ça. J'imagine que le jour où Tara comprendra tout, la série s'arrêtera... Une fois de plus, Toni Collette a démontré tout son talent, notamment lorsque Tara subit la présence de trois de ses personnalités en même temps. Assez impressionnant !

vlcsnap_233453


// Bilan // Tara est définitivement une si ce n'est la meilleure série de la saison ! Elle a ses défauts mais franchement, on ne va pas chipoter à ce niveau-là ! L'attendre avant de la retrouver va être loooongue...


31 mars 2009

The United States Of Tara [1x 11]

unitedstatesoftara

Snow //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_211347

   A l'approche du season finale, Tara doit plus que jamais se battre pour ne pas sombrer. Ses proches commencent à flancher, notamment Marshall qui a du mal à pardonner à sa mère son écart avec Jason, bien qu'elle ait été à ce moment-là T. et pas Tara. Max aussi a de plus en plus de mal à supporter la situation. Tara prend donc la décision de se faire interner dans une clinique spécialisée dans les troubles du comportement et de la personnalité pour avancer dans sa thérapie. Il semble clair que tant que le mystère autour de ce fameux Trip Johanssen ne sera pas élucidé, Tara ne pourra pas aller mieux. Je doute qu'une fois élucidé, tout s'arrangera pour autant mais c'est une première étape importante. On s'approche donc doucement de ce dénouement, du moins je l'espère. Pour la partie comique, Buck était encore très en forme !

   Si le cas Kate n'avance pas beaucoup, le cas Marshall continue de me passionner. Une fois de plus, trop peu de scènes lui sont consacrées mais ce que lui dit Kate était juste l'exacte vérité et il n'a pas su l'entendre. Jason ne mérite certainement pas son amour car c'est un bi-curious qui finira avec une femme et des enfants et qui se tapera un mec de temps en temps. Finalement, je crois que cette relation s'achève de façon logique et réaliste. J'aurai aimé que Marshall et Jason aillent plus loin mais ce n'est certainement pas la meilleur chose à faire. J'ai déjà hâte d'être à la saison 2 pour suivre l'évolution de Marshall ! En attendant, il se bourre de Xanax... Charmaine, toujours très amusante, organise un petit dîner avec son nouveau mec. L'occasion pour Neil de débarquer, de mater un épisode de LOST avec du pop-corn (si si, j'vous jure ! Que j'aime ce genre de pop références) et de toucher à Charmaine deux-trois mots très émouvants. Ce n'est pas grand chose mais ce qu'il lui dit est tellement vrai. Neil est gros, beauf et moche mais elle a des sentiments pour lui et ce n'est pas en couchant avec de beaux mecs que ça y changera quelque chose. Il faut juste qu'elle l'accepte. Et voilà comment Neil est devenu un personnage intéressant après onze épisodes !

vlcsnap_237504


// Bilan // C'est fou ce que cette série peut être riche et touchante en l'espace -si court- de 26 minutes !

25 mars 2009

The United States Of Tara [1x 1o]

unitedstatesoftara

Betrayal //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_55571

A l'approche de la fin de la saison (il reste deux épisodes), le rythme s'accélère et Tara court clairement à la catastrophe ! Mais bon sang, pourquoi sa thérapiste, Dr Ocean -avec un nom comme ça en même temps-, est si incompétente ? Est-ce une astuce scénaristique pour faire durer les choses ? Parce que pour le moment, je n'en vois pas vraiment l'intérêt. En plus, on est même pas sûr qu'elle soit incompétente, c'est juste ce qu'elle dégage. Et puis ses justifications quant à cette "rupture" ne sont guère convaincantes. Il y a quelque chose qui cloche chez elle, mais à bien y regarder, il y a quelque chose qui cloche chez tous les personnages ! On dirait qu'ils sont tous des psychopathes en puissance. D'un coté, ça me plait bien, mais de l'autre, ça perd en réalisme par la force des choses... Gene est un peu perturbé je crois. Le coté "j'ai volé une photo de ma copine quand elle avait 10 ans", ça fait limite pédophile. Mais Kate n'est pas nette non plus. Elle s'apprête à se comporter comme une vraie garce en le dénonçant auprès des autorités pour l'accuser de harcélement. Certes, il est tactil mais quand même ! Marshall aussi se comporte comme un psychopathe dans cet épisode. Son regard à la fin face au cabanon en flammes faisait presque flipper. Et je n'ai pas envie que Marshall me fasse flipper. C'est un personnage très touchant. J'étais content de voir que Jason ne repoussait pas ses avances, bien au contraire. Dommage que T. vienne tout gâcher en le draguant. Là aussi, j'ai trouvé ça bien trouvé mais je ne peux pas m'empêcher d'être déçu pour Marshall et pour cette relation qui se construisait sainement petit à petit. J'espère que Jason ne va pas purement et simplement disparaître. Ce serait trop facile et vraiment dommage.

   Concernant Tara et ses alters, il est intéressant de constater que, désormais, ils peuvent lui apparaître. Alice lui est apparu mais simplement pour lui passer une bouteille d'huile, rien de franchement palpitant. Le retour de Gimme en pleine séance de spa avec Charmaine était assez surréaliste ! Pour le coup, je n'ai pas forcémen trouvé Toni Collette fabuleuse. J'ai envie de lui pardonner : jouer une bête n'est certainement pas la chose la plus facile pour une actrice. J'ai envie d'en voir encore plus de Gimme, elle est de plus en plus inquiétante ! T. est fidèle à elle-même et elle me fait beaucoup rire. Dans tout ça, on a un Max qui se démène pour arranger les choses mais il a du mal...

vlcsnap_59074


// Bilan // Pas une minute d'un épisode de The United States Of Tara n'est perdue ! Peut-être qu'ici, les choses s'accélérent un peu trop vite. Pour toutes les intrigues, j'ai un sentiment mitigé. J'aime et je déteste les directions choisies. J'attends la suite avec impatience !

16 mars 2009

The United States Of Tara [1x o9]

unitedstatesoftara

Possibilty //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_197971

   Yepa ! Marshall et son pote sont enfin passés à la vitesse supérieur. C'était criant de réalisme. L'impression d'avoir déjà vécu cette scène. Bon, en fait, c'était pas une impression. On ne sait pas bien ce qu'il se passe dans la tête de Jason. Ce baiser lui a-t-il plu ? Ca l'a visiblement déboussolé mais ça ne lui a pas forcément déplu. Et puis personne ne l'obligeait à rendre à Marshall son premier baiser. On a un peu de peine pour Marshall quand même. En tous cas, il a beaucoup de chance. Il a des parents formidables qui l'accepte comme il est, son père notamment. Y'a-t-il beaucoup de pères qui sont si à l'aise avec l'homosexualité de leur fils ? Je ne crois pas. La petite discussion entre Marshall et Charmaine était très drôle dans son genre. Cette fille m'éclate.

   Une grande partie de l'épisode est consacrée à un petit road-trip entre mère et fille. C'est agréable de découvrir Kate et Tara dans un autre environnement et avec d'autres gens. En l'occurence, on a droit à deux guests : Ryan Eggold, le seul acteur de Dirt et de 90210 qui aurait presque pu me donner envie de rester, et Ken Marino, le Vinnie Van Lowe de Veronica Mars. Je n'en suis pas spécialement fan mais il joue bien le dragueur looser. Les conversations entre Tara et sa fille sont intéressantes et l'arrivée de T. bouscule un peu tout ça pour notre plus grand bonheur ! Ce n'est pas mon alter préféré mais Toni Collette joue vraiment super bien la chaudasse vulgaire (car il y a des chaudasses pas vulgaires mais c'est un autre sujet ...). Finalement, le seul point légérement négatif de l'épisode, c'est les recherches de Max qui se poursuivent. Je sais bien qu'il veut l'aider mais il devient plus lourd qu'autre chose. Qu'il la laisse comprendre les choses par elle-même...


// Bilan // En fait, une vraie bonne dramédie, c'est ça, c'est Tara.

12 mars 2009

The United States Of Tara [1x o8]

unitedstatesoftara

Abundance //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_246547

   C'est très difficile de dire quel est l'alter que l'on aime le plus tant ils sont tous intéressants et drôles. Mais je dois dire qu'Alice a un charme fou et qu'elle remporte peut-être la palme ! En plus, on apprend dans cet épisode que c'est elle la gardienne des alters ! Ca pourrait être un élément très important pour la suite. Ses diverses répliques sont toujours à mourir de rire et elles sont flippantes aussi parfois. Cette fois, elle est persuadée d'être enceinte et ça va assez loin puisqu'elle fait une fausse fausse-couche à la fin de l'épisode. Même si l'on sait que ce n'est qu'un de ses délires, c'est extrêmement touchant de la voir si désemparée. La force des alters, c'est qu'ils ne sont pas là simplement pour nous faire rire. Ils nous touchent aussi beaucoup, d'une manière ou d'une autre. Malheureusement, on n'apprend pas grand chose sur le nouvel alter, Gimme (?).

   Les enfants sont pas mal mis en avant dans cet épisode et ça donne à chaque fois quelque chose de bien bien barré. Kate s'engueule avec son mec qui est aussi son patron. Forcément, ça complique leur relation. Le message qu'il lui laisse sur un DVD est à son image : timbré ! Quant à Marshall, il nous dévoile ses talents de danseur drag-queen avec Jason à ses cotés. C'était du grand n'importe quoi et on reconnaît bien là l'écriture de Diablo Cody. Elle met bien en relief les idioties dont sont capables les puritains américains ! J'aimerai bien que l'on passe tout de même à la vitesse supérieure concernant Marshall et Jason...


// Bilan // Toujours un plaisir de suivre les aventures des Gregson !

03 mars 2009

The United States Of Tara [1x o7]

unitedstatesoftara

Alterations //

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_225749

   Une chose qui me plaît vraiment beaucoup dans cette série, c'est les relations fortes et simples entre les personnages. Cette famille est unie malgré les tempêtes et chacun de ses membres prend soin de ceux qui l'entoure tout à fait naturellement. Je pense en particulier à Tara et sa soeur. Leur relation est au centre de l'épisode même si Buck vient brouiller les pistes, quoique pas tant que ça. Ce personnage hautement caricatural mais absolument tordant montre de l'empathie pour Charmaine qui vient de se faire opérer des seins pour la deuxième fois. Entre deux jurons, on reconnaît bien là Tara, cachée, et sa bienveillance envers sa soeur. Charmaine la reconnaît aussi et passe finalement un bon moment avec Buck. Elles sont totalement différentes mais on sent leur amour sincère. C'est vraiment très mignon. On sent aussi l'amour de Max pour sa femme et il en faut de l'amour pour accepter ses alter-egos. Celui qui se comporte comme un animal et qui pisse partout notamment. On sent bien que ça le bloque mais il réussit à passer outre. Ca force le respect. A coté de ça, il essaye de comprendre ce qui a bien pu arriver à sa femme pour qu'elle devienne "comme ça". Il est sur une piste, qui a d'ailleurs déjà été évoquée par le passé, celle d'un garçon qui l'aurait violentée à l'université. J'espère que ce n'est pas "que" ça. Je ne pense pas. Ce serait trop simple, trop facile. Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas à Max de comprendre mais à Tara. Ce travail elle doit le faire tout seule. Avec le soutien de Max mais toute seule. La psy est un peu étrange quand même. Elle n'a pas l'air de si bon conseil.

   Une autre vraie belle relation est développée, celle de Marshall et de sa soeur. Jusqu'ici, on les voyait surtout se taquiner mutuellement. Là, on a vu Kate donner des conseils à son frère sur les garçons, des conseils d'ado qui ne valent pas grand chose mais qui sont authentiques. Il faut ignorer le garçons qui nous plaisent pour qu'ils s'intéressent enfin à nous. Après tout, c'est plus qu'un conseil d'ado. Ca vaut plus tard aussi ... Je dois dire que le personnage de Marshall me touche beaucoup, certainement parce qu'il me rappelle celui que j'ai été plus jeune. Il est maladroit, il ne sait pas comment faire mais il persévère et il vit son truc du mieux qu'il peut, il y croit. Oui, ça me parle et ça me touche. C'est simple et réaliste. Et puis d'un point de vue scénaristique, ça commence à avancer enfin. 

vlcsnap_238126


// Bilan // Un épisode qui m'a touché grâce à sa simplicité, sa sensibilité et sa sincérité. Les trois "S" quoi.