25 janvier 2012

The Vampire Diaries [3x 12]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Ties That Bind // 2 710 000 tlsp.

44030377


vlcsnap_2012_01_23_01h40m58s130 vlcsnap_2012_01_23_01h54m06s68

  
   Cette semaine, les scénaristes de Vampire Diaries font leur B.A. : ils offrent une vraie intrigue à Bonnie, évidemment liée à Klaus, mais qui sonne tout de même comme la sienne avant tout. Ca démarre par un rêve prémonitoire pour se poursuivre par une petite virée à la campagne qui va forcément mal finir ! A cette occasion, Bonnie retrouve donc sa mère, avec difficulté nous dit-on mais Damon et Klaus n'ont pas de mal, chacun de leur coté, à la localiser en un rien de temps ! On peut même dire que Klaus était limite au courant avant Bonnie elle-même de ce qu'elle allait faire ! Les retrouvailles, faussées par les compulsions, étaient dignes d'intérêt et on a pu se rendre compte que l'histoire de Bonnie pouvait aussi nous tenir en haleine, surtout lorsque l'on découvre que la Bennett en chef, Abby, a été la meilleure amie de la mère d'Elena et a croisé dans sa vie un certain... Michael ! J'espère qu'un jour, on nous offrira des flashbacks de cette période pas si lointaine. Il y a forcément de nouveaux secrets à révéler à ce sujet (que les auteurs n'ont pas sans doute encore imaginés, mais on leur fait confiance poour ça !). C'était presque frustrant de devoir se contenter d'entendre ce récit de la bouche d'Abby, et non d'y assister vraiment. On comprend aisément pourquoi elle a voulu quitter Mystic Falls. Ce sont d'ailleurs les mêmes raisons qui ont poussé Elena à envoyer Jeremy... quelque part. Ce que l'on comprend moins, c'est pourquoi elle n'a pas emmené sa fille avec elle ! Comment ne pouvait-elle pas souhaiter qu'elle soit en sécurité avec elle, loin de la ville maudite ? Là-dessus, on ne nous donne aucune explication. On se contente d'éluder la question... Bref, l'enchaînement des événements n'était pas trop prévisible et c'était assez plaisant de voir Elena prendre le pouvoir ! Mais elle était un peu naïve de croire qu'elle et Bonnie allaient pouvoir s'en sortir sans l'aide de Damon et Stefan. On nous glisse sans trop de lourdeur un petit passage spécial "le grand retour du triangle amoureux" qui a toujours été sous-jacent depuis le début de la saison mais pas traité frontalement. C'est quand même assez dingue que ça tienne encore à peu près la route à ce stade, qu'on arrive encore à y croire et à se laisser emporter !

   Tyler aussi a eu son intrigue à lui. Double B.A. ! Elle était moins inspirée que celle de Bonnie, et surtout un peu trop déconnectée du reste pour être tout à fait satisfaisante. Le couple qu'il forme avec Caroline ne m'intéressant plus vraiment, je n'ai pas été très sensible à cette idée de "l'amour plus fort que la pire des souffrances". C'est un peu facile. Tyler réussira-t-il vraiment à se libérer de l'emprise de Klaus par ce biais ? Bon courage à Caroline et son père pour savoir s'ils ont vraiment réussi ! La mission s'annonce risquée... De son coté, Alaric a continué à faire connaissance avec le Dr. Fell, qui se donne beaucoup de mal pour paraître sincère afin de le pousser à se confier. Je crois qu'elle savait déjà pas mal de choses qu'il lui a dites. Reste à savoir comment elle va s'en servir et quel est son véritable but... Une autre disciple de Klaus ? Vu que tout finit toujours par se rapporter à lui ces derniers temps, ça ne m'étonnerait pas une seule seconde... Le retour d'Elijah en guise de cliffhanger, ce n'est pas extrêmement excitant puisque l'on savait que ça allait arriver tôt ou tard, mais ça fait plaisir. On l'aime bien et il  a plus de charisme que son frère.

vlcsnap_2012_01_23_02h02m31s228 vlcsnap_2012_01_23_02h03m18s212


// Bilan // Pas vraiment un épisode incroyablement bon et surprenant comme on y est habitué, mais il était efficace quand même, et meilleur que les deux précédents.


17 janvier 2012

The Vampire Diaries [3x 11]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Our Town // 2 860 000 tlsp.

44030376_bis


vlcsnap_2012_01_16_20h28m44s68 vlcsnap_2012_01_16_20h22m38s240

   Même lorsque Vampire Diaries semble faire du surplace, elle parvient à faire avancer ses intrigues d'une manière ou d'une autre. Par bien des aspects, cet épisode semblait répéter ce qui avait déjà été dit dans le précédent en clarifiant simplement les choses. Je pense par exemple à l'histoire des cercueils, qui n'auront vraiment d'intérêt que lorqu'ils seront ouverts et le plus tôt sera le mieux. On se demande évidemment qui peut être dans le 3ème. Je n'ai pas vraiment de théorie sur le sujet mais si l'on s'en tient strictement aux présentations qui nous ont été faites des membres de la famille de Klaus, il n'y a que sa mère -outre d'autres frères et soeurs- que l'on pourrait retrouver à l'intérieur... Les jeux de "qui a la plus grosse" entre Klaus et Stefan tournent néanmoins vite au ridicule car les deux acteurs peinent à être convaincants. Leur rivalité est franchement usante et, malheureusement, elle n'est pas prête de s'arrêter ! La position de spectateur de Damon n'est pas des plus confortables. On aimerait davantage le voir en action. En attendant, il prend des douches et s'invite à l'énième gala des "founders" de Mystic Falls qui n'amène à rien. Le rapprochement entre Klaus et la mère de Tyler n'a pas grand intérêt, de même que l'introduction plus précise du Dr. Fell. On se doutait bien qu'elle n'était pas une sainte et son ex-petite amie vient nous le confirmer avant d'être tué. Par qui ? Certainement pas par elle. Ce serait trop simple. Par Alaric ? Ce n'est pas son genre. Par Damon ? C'est ma théorie ! Mais à l'heure actuelle, difficile de savoir pourquoi... 

   Pendant ce temps-là, Jeremy est toujours là, un peu à la surprise générale. L'acteur avait encore un épisode à tourner pour honorer son contrat ? Ses adieux rallongés n'avaient pas vraiment de sens et j'ai eu très peur que Bonnie le convainc de rester. J'aurais préféré qu'il reste à la base mais je préfère encore plus que les scénaristes aillent au bout de leur idée. Ils auraient quand même pu faire un effort pour crédibiliser sa future nouvelle vie en précisant un peu chez qui il va. "Des amis de la famille', c'est tellement facile et bâteau... Là où l'épisode est vraiment bon, c'est lorsqu'il accorde à Caroline toute l'importance qu'elle mérite alors qu'elle doit fêter ses 18 ans, qu'elle aura, du fait de son statut de vampire, à tout jamais. Je comprends que l'on puisse s'en plaindre mais l'idée est séduisante aussi, non ? Ne jamais vieillir, rester une jolie jeune fille éternellement... Son énième rupture avec Tyler m'a gonflé en revanche, et le fait qu'elle puisse désormais se lier à Klaus n'est pas inintéressant même si j'aimerais bien qu'il ne s'incruste pas non plus dans toutes les intrigues si possible ! Le temps de quelques scènes, le groupe d'amis semblait -presque- normal et ça faisait du bien de les voir -presque- heureux ensemble. Même Matt, le personnage le moins utile de la série depuis que Tante Jenna a disparu, a trouvé une place intéressante dans l'équation à quatre inconnus. Mais c'est lors de sa scène avec Elena sur le pont où les parents de celle-ci ont péri dans un accident de voiture qu'il a été le plus touchant depuis bien longtemps. C'était mignon, et poétique. Le discours sur l'ancienne et la nouvelle vie fonctionnait à merveille.

vlcsnap_2012_01_16_20h25m27s141 vlcsnap_2012_01_16_20h31m57s200


// Bilan // Vampire Diaries peut se réveler bien plus pertinente et émouvante lorsqu'elle s'intéresse quelques instants non pas aux circonstances folles dans lesquelles ses personnages se retrouvent, mais aux conséquences de celles-ci sur leur évolution, leur maturité et, pour certains, leur humanité. C'est ce que je préfère retenir de cet épisode en tous cas, un peu bancal et répétitif en dehors de ça. 

09 janvier 2012

The Vampire Diaries [3x 10]

dnes_tvd_elena_modifi__1

The New Deal // 3 330 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2012_01_08_13h49m12s151 vlcsnap_2012_01_08_13h45m41s84

   Après de longues semaines d'absence, Vampire Diaries nous revient avec un épisode classique, très efficace donc, prenant et émouvant sur la fin, qui relance la saison correctement. Comme d'habitude, les scénaristes ne perdent pas de temps, par exemple en confrontant Damon et Stefan tout de suite. Damon sait désormais pourquoi son frère a agi de la sorte, Elena est mise au courant également. Bref, la surprise de l'épisode précédent est déjà ringarde. Peu de séries osent avancer aussi vite. C'est toujours rafraîchissant même si on y est désormais habitué. Si Elena et Damon se rapprochent encore un peu plus et s'embrassent à pleine bouche (ce qui n'a pas manqué pas de provoquer en moi quelques glapissements de gamine, je l'avoue), les relations amoureuses ne sont pas au centre de cet épisode. La famille, en revanche, et comme souvent dans la série, prend le dessus. La famille de Klaus évidemment, qui va être au coeur de cette seconde partie de saison, mais aussi celle d'Elena, qu'il faut protéger plus que jamais et à tout prix. La jeune fille retrouve un rôle actif dans l'histoire, notamment quand elle confronte Klaus au sujet de Rebekah. Je suis déçu de la finalité parce que j'aime bien ce personnage et que j'aurais préféré la revoir en vie, mais ce n'est certainement que partie remise. La tactique d'Elena était admirablement bien pensée ! Alors que le plan de Klaus, lui, est un peu facile. Vu qu'il lui suffit d'envoûter qui il veut pour arriver à ses fins... Jeremy est donc celui qui en fait les frais cette fois ci et pas qu'un peu.

   On sait tous que Jeremy a toujours eu du mal à trouver sa place dans la série mais nous l'enlever au moment où il commence enfin à grandir et comprendre qu'il lui faut accepter son destin est particulièrement cruel. Et un peu stupide aussi, non ? Il a quand même coupé la tête d'un hybride dans cet épisode ! J'aurais aimé le voir faire plus de choses de ce genre. Un peu comme Elena qui n'a plus tellement peur maintenant de se salir les mains si besoin est. On ignore pendant combien de temps le jeune homme va disparaître. Tout est possible. On se souvient de l'exil de Tyler en saison 2 qui n'avait pas duré bien longtemps et qui avait commencé là aussi au moment le moins opportun scénaristiquement parlant. On peut donc partiellement faire confiance aux auteurs. Et puis si Jeremy ne leur inspire rien en ce moment après tout, pourquoi se forcer ? Ce serait triste qu'il ne devienne, comme Bonnie, qu'un accessoire qui apparaît et disparait au besoin. Tout au long de l'épisode, Alaric a affirmé son rôle de père ou de grand frère de substitution auprès des Gilbert et c'est vrai que ça lui va très bien. Il est tout de même plus efficace que Jenna ! Son énième mort était assez choquante sur le coup mais, heureusement, il avait sa fameuse bague. Nous prépare-t-on une intrigue autour de l'histoire de cet objet ? Ses récents dysfonctionnements en seraient une bonne introduction en tous cas. Alaric fait d'ailleurs la rencontre d'une étrange médecin, le Dr. Fell (jouée par la femme de Paul Wesley dans la vie, Torrey De Vito) qui n'a pas l'air nette, évidemment.

vlcsnap_2012_01_08_13h47m06s170 vlcsnap_2012_01_08_13h48m42s106


// Bilan // On pouvait espérer de la part de Vampire Diaries une reprise plus forte mais l'épisode était loin d'être mauvais. C'est juste que les surprises que l'on nous a reservé n'étaient pas très bonnes : le départ de Jeremy, Rebekah qui ne ressuscite pas... et puis les personnages ont quand même tendance à agir bizarremment : le baiser entre Elena et Damon était fort mais ce n'était pas très logique qu'il arrive maintenant. Bref, la suite sera sûrement meilleure...

12 novembre 2011

The Vampire Diaries [3x 09]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Homecoming // 3 170 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_11_11_13h07m41s75 vlcsnap_2011_11_11_13h25m35s56

    Une fois encore, cet épisode de Vampire Diaries -le dernier avant la pause hivernale- met délibérément de coté une bonne moitié de la distribution pour se concentrer sur l'essentiel. C'est à croire que finalement, les scénaristes feraient mieux de se débarrasser une bonne fois pour toutes de Matt et de Bonnie. Encore, la dernière est bien pratique de temps en temps pour régler les problèmes avec ses sorts foireux mais le premier... C'était vraiment gênant de le voir traîner sa carcasse dans cette soirée de homecoming sans savoir quoi faire, un peu malmené par tout le monde parce qu'ils avaient d'autres chats à fouetter. Le problème, je crois, c'est que même sa mort n'aurait pas tellement d'impact... Jeremy et Alaric étaient totalement absents de l'épisode aussi. Comme je l'ai déjà dit, je préfère que les auteurs ne se forcent pas à les caser dans un épisode s'ils n'ont rien à dire sur eux. Et puis j'imagine que niveau budget, ils ne peuvent pas faire autrement. Le casting a grandi au fil des saisons mais je doute que les moyens, eux, aient augmenté...

   Le retour de Klaus à Mystic Falls ne pouvait que s'accompagner de multiples rebondissements et une chose était certaine : quoique la petite bande fasse, aussi bons soient leurs plans, l'hybride Original n'allait pas périr. Il ressort donc logiquement vivant de cet épisode, sauvé in extremis. En revanche, le fameux Michael dont on nous parle depuis quelques temps n'a pas fait long feu (et c'est le cas de le dire d'ailleurs). Il n'aura véritablement agi qu'au cours de cet épisode. On peut trouver ça dommage et facile mais il faut reconnaître que les scénaristes parviennent toujours à nous prendre par surprise. Moi, je pensais bêtement qu'il resterait dans le coin un peu plus longtemps... Les quelques secondes qui ont précédé sa mort étaient assez émouvantes. Elles ont permis à Klaus de dévoiler un visage que l'on ne lui connaissait pas encore : apeuré, les yeux au bord des larmes. De la même manière, il est ressorti un beau moment de la conversation entre Elena et Rebekah. Cette dernière aurait d'ailleurs mérité d'être dans l'action mais c'était trop bon de voir Elena la poignarder dans le dos de cette façon ! 

   Outre les quelques scènes peu passionnantes entre Tyler et Caroline -que j'aime bien mais qui n'offrent pas assez par manque de temps donc d'approfondissement- c'est surtout Stefan qui est ressorti vainqueur de l'épisode, à la fois parce qu'il a pu retrouver sa liberté vis à vis de Klaus mais aussi parce qu'il n'est pas redevenu pour autant le gentil vampire des saisons précédentes. Il a bien l'intention de se venger de Klaus. Il a clairement les yeux plus gros que le ventre puisque, seul en tout cas, il ne peut pas y arriver, mais la scène finale avec les cercueils des autres Originals, frères et soeurs de Klaus et Rebekah, fait son petit effet ! Cela laisse pas mal de perspectives scénaristiques intéressantes même s'il y a de grands chances pour que ce nouvel arc ne dure que quelques épisodes avant de passer à un autre. C'est comme ça que la série fonctionne : une grosse intrigue en chasse rapidement une autre et l'intérêt est ainsi continuellement renouvelé même si certains arcs sont moins réussis que d'autres. 

vlcsnap_2011_11_11_21h23m18s121 vlcsnap_2011_11_11_21h23m33s12


// Bilan // Trois saisons plus tard, The Vampire Diaries ne perd vraiment pas en intensité. Les auteurs sont aussi inventifs et tordus qu'au premier jour (même plus si l'on tient compte des premiers épisodes de la première saison qui n'étaient pas fameux). Leurs multiples twists me fascinent à tous les coups (et me perdent aussi souvent). C'est ce que l'on appelle une valeur sûre en somme. J'attends donc avec impatience le mois de Janvier pour découvrir la suite...

08 novembre 2011

The Vampire Diaries [3x 08]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Ordinary People // 3 510 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_11_05_21h04m24s4 vlcsnap_2011_11_05_21h07m47s248

    Alors que la première partie de la saison 3 de Vampire Diaries est sur le point de toucher à sa fin, voilà un épisode majeur pour la mythologie de la série qui nous raconte, sans aucune subtilité, l'histoire des Originals qui remonte à la nuit des temps. On commence par des dessins sur les murs décryptés par Alaric -enfin utile- puis on poursuit avec un face à face Elena/Rebekah bien peu naturel dans son déroulement -pourquoi la jeune fille s'épanche-t-elle aussi facilement tout à coup ?- mais très efficace dans les flashbacks. On se laisse littéralement embarquer par cette histoire émouvante de gens ordinaires -comme le titre l'indique- touchés par la tragédie et trahis par l'un des leurs.

   Pour résumer les choses : la famille de Klaus et les loups-garous vivaient en voisins en toute quiétude jusqu'à ce qu'un jour, le jeune fils de la famille, fasciné par leurs transformations, s'approche d'un peu trop près et se fasse dévorer. Tout le conflit a commencé ainsi. La mère de Klaus était la Sorcière Originale et a jeté un sort sur son fils, dont le père biologique n'était pas Michael mais un loup-garou. Les vampires ont été créés pour combattre les loups-garous avec les avantages certains d'être plus puissants et "immortels". Klaus était alors le seul point commun entre les deux races de prédateurs. Il y a Tyler aussi, maintenant. Et puis Klaus s'est vengé en tuant sa mère mais en faisant croire à Rebekah que c'était Michael le coupable. Bref, une histoire très soap, qui m'a un peu fait penser à celle de Lost d'ailleurs avec le meurtre de la mère et la rivalité entre les frères (Elijah est effectivement de retour pour notre plus grand plaisir). Les scénaristes ont fait du très bon boulot je trouve. C'était passionnant, bien trouvé et touchant. Cela dit, maintenant que l'on sait tout ça et que Michael est dans les parages, tandis que Klaus ne va pas tarder à faire son retour, je me demande ce qu'il reste à dire sur les Originals... Je suppose que l'on ne connaît pas encore toute l'histoire, d'autant qu'il y a d'autres enfants dans cette famille qui ne nous ont pas encore été présentés. Que va-t-il advenir de Rebekah ? Je me suis attaché à elle. Je n'aimerais pas déjà la perdre. Pas grand chose à dire en ce qui concerne Damon et Stefan. Ils occupaient l'espace convenablement mais ce n'est pas vraiment ce qui nous intéressait ici.

vlcsnap_2011_11_05_21h07m31s83 vlcsnap_2011_11_05_21h06m18s122


// Bilan // Débarrassé de Caroline, Tyler, Jeremy, Matt et Bonnie (à part une courte apparition pour cette dernière), cet épisode, qui prépare les événements du bal de "homecoming", était solide et fort malgré des facilités énormes pour introduire le récit de Rebekah et les retours dans le lointain passé de la famille originale. On en viendrait presque à regretter que Vampire Diaries soit une série pour ados. C'est parfois ce qui l'empêche d'être plus ambitieuse et plus profonde. 


30 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 07]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

Ghost World // 3 280 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2011_10_30_13h22m37s16 vlcsnap_2011_10_30_13h23m11s99

    Rythmé, cet épisode aurait pu être excellent s'il n'avait pas reposé sur des ficelles aussi grosses, sombrant régulièrement dans la facilité, à la limite même de l'incohérence parfois. Il a en tous cas mis un point final à l'arc de ce début de saison sur les fantômes qui n'a pas tenu toutes ses promesses et qui n'a pas procuré toute la charge émotionnelle attendue malgré quelques beaux moments. L'histoire la plus touchante est sans aucun doute celle de Jeremy et Ana, qui se sont enfin retrouvés pour mieux se perdre. On savait très bien que cela finirait ainsi, le contraire était impossible. Mais ce n'est pas la séparation qui a été la plus émouvante, la mono-expressivité de Steven R. McQueen n'aidant pas, mais les retrouvailles entre Ana et sa mère, même si ça n'a pris que quelques secondes. Vampire Diaries verse rarement dans le happy end. De temps en temps, ça ne fait pas de mal. Cela dit, si la série venait à durer encore quelques années -c'est bien parti pour- Ana aura bien le temps de revenir... L'effet pervers de cette intrigue maîtrisée et touchante, c'est que Jeremy se retrouve à nouveau sans histoire. Il va très certainement tenter de reconquérir Bonnie mais qui cela intéresse ? Bonnie, justement, a trouvé une place centrale dans cet épisode qu'elle méritait bien après avoir été à ce point mise de coté pour des raisons que l'on ignore et qui sont certainement internes à la production et pas du fait des scénaristes. Là aussi, ses retrouvailles avec sa grand-mère étaient touchantes. Le reste... du Bonnie tout craché quoi. Des incantations, des sorts, des flammes, des larmes. 

   Le retour de Mason, qui ne m'enchantait guère la semaine dernière, m'a semblé un peu mieux géré que je ne le craignais. L'homme plein de rancoeur s'est transformé en doux agneau rigolard, chose que je n'ai pas comprise malgré ses explications. Il voulait aider Tyler mais celui-ci n'est pas apparu une seule seconde. Ces retrouvailles-là avaient peut-être moins d'intérêt que les autres mais on n'aurait pas craché dessus... Toujours est-il que sa petite virée dans les sous-sols de Mystic Falls avec Damon était amusante, mais encore plus quand il a disparu et cédé sa place à Alaric. La bromance entre Alaric et Damon me plaît beaucoup, surtout quand Elena n'est pas là pour gâcher la fête. Je suppose que les dessins sur les murs renvoient à nos chers Originals qui constitueront l'essentiel des intrigues de la suite et fin de la saison 3. Concernant Elena, je ne sais pas ce que les scénaristes peuvent faire pour nous la rendre plus sympathique mais il faut trouver queque chose, ça devient urgent. Sa leçon de morale à son frère était à mourir de rire : faites ce que je dis pas ce que je fais ! Mais le plus agaçant et ce n'est pas vraiment de sa faute en l'occurence, c'est la facilité avec laquelle Lexi revient et l'aide à "changer" Stefan. Elle ne réussit pas vraiment d'ailleurs mais le simple fait de vouloir déjà revenir en arrière avec le personnage me déplait. Il est bien plus intéressant dans cet état-là. Ne peut-on pas le laisser faire ses petites affaires quelques temps et offrir à Elena l'occasion de briller à travers d'autres intrigues qui ne l'impliquent pas ou lointainement seulement ? 

vlcsnap_2011_10_30_13h23m42s146 vlcsnap_2011_10_30_13h22m13s29


// Bilan // Je regrette amèrement que cet épisode qui s'annonçait exceptionnel avec le retour de plusieurs morts marquants de la série n'ait pas été écrit plus finement et se conclut de manière aussi rapide et facile. Mais il n'en était pas moins prenant et émouvant par moments. Un nouveau chapitre s'ouvre...

24 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 06]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Smells Like Teen Spirit // 3 030 000 tlsp.

44030376_bis


 vlcsnap_2011_10_23_14h38m32s250 vlcsnap_2011_10_23_14h50m11s76

    1 an seulement a passé au sein de l'histoire depuis le premier épisode de The Vampire Diaries dans lequel Elena et ses amis faisaient leur rentrée. Les personnages ont depuis beaucoup évolué autant que la série et dans le bon sens dans tous les cas. Par contre, les héros ont peu fréquenté les bancs du lycée mais cela ne les empêchent pas de passer en dernière année. Caroline et Tyler ont eu le temps de mourir et de devenir des vampires et/ou hybride; Bonnie s'est transformée en sorcière en pleine possession de ses pouvoirs; Jeremy et Matt voient désormais les morts et se font copieusement manipuler par eux; Elena est toujours la fille la plus malchanceuse de la Terre mais, aidée d'Alaric, elle est bien décidée à se battre et gagner en force intérieure comme extérieure, faire sa Buffy quoi comme le fait justement remarquer Damon; les frères Salvatore ont, quant à eux, échanger leurs rôles : Stefan organise des orgies meurtrières dans son salon et Damon l'observe dépité, ce qui lui reste de coeur en miettes. Ainsi, plutôt que d'aller de l'avant comme le début de l'épisode le laissait présager, les scénaristes choisissent de stagner cette semaine en dénouant quelques intrigues mais en n'en lançant pas vraiment de nouvelles, si ce n'est un retour que l'on n'attendait pas et dont on ne veut pas : celui de Mason, l'oncle de Tyler. A quoi bon ? Autant celui de Vicki et d'Anna avait un certain intérêt mais là...

   Pendant que Katherine tente par tous les moyens de réveiller Michael, qui se fait malheureusement désirer, on assiste au Vicki show. Il semblerait que, pour le moment en tous cas, celle qu'il ne fallait pas croire c'était elle et non Anna. Elle avait l'intention de tuer Elena, l'idée lui ayant été soufflée par une sorcière puissante, possiblement l'Original Witch dont on nous a parlé dans l'épisode précédent. Le personnage de Vicki se retrouve ainsi un peu trahi, même si elle n'a jamais été ni très importante ni très attachante. Matt a eu à nouveau son petit rôle à jouer mais je crains qu'il ne retombe dans l'anonymat à partir de maintenant... C'est son destin. Le triangle amoureux qui se profile entre Anna, Jeremy et Bonnie n'est pas des plus exaltants sur le papier mais Anna représente ce qui est arrivé de mieux à Jeremy en terme d'intrigues pendant au cours des deux premières saisons de la série. Ils formaient un couple vraiment intéressant, un bon duo, c'est plutôt une bonne chose qu'il revienne ainsi sur le devant de la scène. Avec un peu de chance, Bonnie repartira on ne sait où très vite ! Pour toujours ? Merci d'avance à l'Original Witch d'avoir sa peau ! 

   On est bel et bien dans une série pour ados et l'autre nouveau triangle amoureux est là pour nous le rappeler : Rebekah a pour mission de surveiller Tyler mais Tyler n'est pas totalement insensible à ses charmes. Combien de temps avant qu'il ne trompe Caroline avec elle ? La guerre des blondes ne fait que commencer ! Je suis toujours assez fan de Rebekah, qui est un bon équivalent féminin de Damon. Leur scène autour d'un feu de bois et quelques marshmallows était d'ailleurs assez réussie. Il y a déjà une bonne alchimie entre eux, même fainte. L'absence de Klaus ne se fait pas ressentir, il est de toute façon sur toutes les lèvres. Je ne pense pas qu'il restera hors-champ encore bien longtemps : Michaël devrait faire des siennes dès le prochain épisode !

vlcsnap_2011_10_23_14h42m40s171 vlcsnap_2011_10_23_14h52m24s120


// Bilan // Un épisode assez calme qui place chacun des protagonistes dans une nouvelle configuration après avoir fait un rapide bilan de leur situation, un peu comme si la saison 3 ne commençait vraiment que maintenant...

19 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 05]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The Reckoning // 2 890 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_10_17_01h46m25s253 vlcsnap_2011_10_17_01h45m19s109

    L'épisode de transition de la semaine dernière nous aura donc mené à un très bon épisode cette semaine. Cela valait le coup d'attendre un peu. Toutes les intrigues se sont rejointes, même celle de Matt et Jeremy, pour former un ensemble à la fois cohérent, prenant et malin. Depuis son arrivée, Klaus a énormément de mal à s'imposer en grand méchant à nos yeux. D'une part parce que Joseph Morgan n'est pas exceptionnel. D'autre part parce que les auteurs ne lui ont pas donné le matériel suffisant. Ils sont peut-être sur le point de frannchir ce pas-là et de craindre vraiment ses futures actions. Excellente idée donc de le voir s'en prendre à Tyler, un personnage qui a réussi à se faire une place dans nos coeurs alors que ce n'était pas franchement gagné à la base. Sa relation avec Caroline y est pour beaucoup, certes, mais il tient aussi debout sans elle. La perspective de le voir devenir un hybride est alléchante étant donné que sa condition de loup-garou est désormais acceptée par lui-même comme par ses compagnons et qu'il n'y a du coup plus grand chose à en dire. Toutefois tant qu'il sera le seul de son espèce à rôder dans les parages... Dans tout ça, les véritables motivations de Klaus restent un peu floues mais son plus grand ennemi à lui, un certain Michael de son prénom, approche et devrait éclaircir les zones d'ombre restantes. 

   Le retour de Stefan et Klaus à Mystic Falls et l'arrivée de Rebekah permettent de passer à la vitesse supérieure sans plus tarder. A nouveau, les scénaristes ont choisi d'éloigner Stefan d'Elena, pas physiquement cette fois mais amoureusement. Damon va donc avoir le champ libre et nous, nous allons pouvoir nous régaler. A moins qu'un autre plan soit prévu mais je n'en vois pas d'autres de possible pour le moment à part si un nouveau personnage débarque et lui vole son coeur. Elena a besoin d'évoluer de toute façon car cela fait un moment qu'elle tourne en boucle et son refrain est devenu plus que lassant à la longue. De son coté, Stefan est privé de sa légendaire empathie : une perspective tout à fait réjouissante. Paul Wesley s'en sort très bien en plus. Ce qui est pas mal non plus, c'est que Matt -vous savez le petit blond qui ne sert à rien en général- a désormais sa place dans l'équation de la série. Sa tentative désespérée pour contacter sa soeur Vicky était touchante et je crois que c'est la première fois que je ressens la moindre émotion pour lui. Sauf peut-être quand Vicky est morte justement mais c'était il y a bien longtemps... Il était jusqu'ici le seul personnage à n'avoir aucun élément supernaturel en lui mais les scénaristes n'ont pas pu résister : il se retrouve afflublé du même don que Jeremy après l'avoir bien cherché. Ce que l'on peut imaginer, c'est que Vicky et Anna vont se faire la guerre en utilisant les deux personnages. Mais quel est leur but à toutes les deux ? Où veulent-elles en venir ? Bonnie retrouve un rôle actif dans cet épisode mais ce que l'on attend avec impatience, c'est sa rencontre future avec l'Original Witch ! Après ça, on pourra éventuellement lui dire adieu sans regrets... Sinon, Rebekah me fait marrer. Elle a un petit coté Pam de True Blood. C'est un beau compliment que je lui fais là bien qu'elle ne le mérite pas encore. 

 vlcsnap_2011_10_17_01h45m34s3 vlcsnap_2011_10_17_01h46m51s6


// Bilan // The Reckoning est sans hésiter un épisode majeur de ce début de saison 3, le plus réussi à ce jour même, à la fois dans son immédiateté et dans ce qu'il représente pour la suite. 

11 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 04]

dnes_season4_tvd_damon_mini

Disturbing Behavior // 2 630 000 tlsp.

44030376


vlcsnap_2011_10_08_15h09m29s112 vlcsnap_2011_10_08_13h24m41s202

    Le conseil des familles fondatrices de Mystic Falls a toujours été quelque chose d'abstrait puisque les caméras n'ont jamais pris le soin de s'arrêter en son sein. Cet épisode laissait penser que ce moment était enfin arrivé et que les scénaristes allaient vraiment explorer ce pan de l'histoire qui, à titre personnel, m'intrigue beaucoup. Il faut croire que la CW fait signer une clause dans les contrats de ses auteurs stipulant que les personnages adultes ne doivent pas rester à l'écran sans la présence d'un ado plus de 30 secondes. On assiste donc à la fin du conseil, présidé par Cougar Lockwood, en présence de Damon -qu'aucun ne soupçonne alors que personne ne ressemble plus que lui à un vampire- ainsi que du Shérif Forbes, de son ex-mari -qui est gay, apprend-on, ce qui est assez marrant puisque Jack Coleman, son interpréte, est le premier acteur à avoir interprété un personnage ouvertement homosexuel à la télévision américaine et c'était alors dans le soap Dynastie dans les années 80- et Alaric, lequel trouve ainsi une nouvelle place au sein de la série. L'ancien chasseur de vampires devient un infiltré parmi le Conseil. Le thème de la chasse aux monstres sanguinolents s'élargit d'ailleurs avec l'allusion à un nouveau big bad, craint par Klaus lui-même, pour le moment désigné comme le "Hunter". La mythologie de cette série -comme de beaucoup d'autres d'ailleurs- revient au système des poupées Russes. Chaque grande menace en cache toujours une autre. 

   Il a été beaucoup question du collier d'Elena dans cet épisode qui, on l'apprend, appartenait à la toute première sorcière. Les Originals ne se déclinent donc pas qu'en vampires, mais aussi en sorcières et sans doute plus tard, en loups-garous. C'était logique en fait, on n'y avait juste pas pensé ! La Gloria de Chicago, que j'aimais bien, n'aura donc pas fait long feu après avoir torturé copieusement Stefan. Il est sauvé par Katherine, bien décidée à jouer un rôle dans toute cette histoire. Le retour à Mystic Falls à la fin de l'épisode vient à la fois comme un soulagement et comme une évidence : on savait très bien que Stefan et Klaus n'allaient pas rester bien longtemps éloigné d'Elena, de Damon et du reste de la clique. Le retour de Bonnie ne s'est pas révélé aussi pénible que je l'attendais. On peut même dire qu'elle arrive au bon moment : elle permet de faire légèrement avancer l'intrigue de Jeremy qui stagne depuis le début de la saison -tandis que Matt est encore porté disparu- en nous offrant quelques scènes assez réussies avec Anna (magnifique Malese Jow d'ailleurs) et deux-trois tours de magie divertissants. 

   Tout le monde a décidé de mettre Elena en garde vis à vis de Damon, puisque leur rapprochement est apparemment évident. Pour nous, il ne se résume finalement pas à grand chose mais les scénaristes en gardent sous le pied pour plus tard. Pendant un instant, on en veut donc pas mal à Caroline d'insister sur le passé de Damon et combien il serait mauvais pour elle de succomber à ses charmes. C'est tout ce qu'on attend... Et puis c'est assez ridicule finalement d'entendre des "Damon ne peut changer" alors que Stefan a prouvé, lui, qu'il en était capable. Pouquoi pas Damon, d'autant qu'il n'a pas toujours été comme ça non plus ? Cela dit, il est bien parti pour pencher définitivement du coté obscur de la force. La présence de Katherine dans les parages devrait bien l'y aider. Sinon, je suis un peu déçu par Rebekah, qui n'a servi à rien dans cet épisode sauf dans la scène d'introduction très amusante où on jouait sur les différences entre les tenues des années 20 et celles d'aujourd'hui, et de même pour la musique. Klaus... Mouais, toujours du mal avec lui.

vlcsnap_2011_10_08_13h47m01s40 vlcsnap_2011_10_08_14h10m04s42


// Bilan // Je n'aime pas parler d'"épisode de transition" mais celui-ci en est véritablement un. Il pose les bases pour la suite en ramenant tout le monde à Mystic Falls et en nous laissant miroiter des évolutions positives de tous les cotés. Alors vivement le prochain...

04 octobre 2011

The Vampire Diaries [3x 03]

dnes_tvd_stefan_modifi__2

The End Of The Affair // 2 704 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_10_02_00h57m15s153 vlcsnap_2011_10_02_00h56m31s219

    Ambiance Boardwalk Empire/Années 20 dans The Vampire Diaries cette semaine. Malgré le budget limité, la production s'en sort quand même super bien visuellement je trouve (et ma remarque ne vaut pas que pour les flashbacks). C'est toujours un truc qui m'étonne dans cette série, avec le "gore" pas très habituel pour du 20h sur une chaîne pour ados. Alors comme ça, Klaus, alors surnommé Nik -Niklaus quoi- connaissait Stefan à l'époque de la Prohibition ! Ils étaient même super potes et passaient toutes leurs soirées ensemble. Problème : Stefan couchait avec la soeur de Nik, Rebekah. Et c'est ainsi que l'on part à la rencontre, à Chicago, d'une des Originals dont on nous a tant parlé en saison 2. Difficile de dire pour le moment si Rebekah peut être un bon personnage, mais elle est de toute façon clairement de passage et devrait bien vite retourner dans son cercueil, le pieu planté dans le coeur. Les flashbacks étaient plutôt réussis dans l'ensemble et gagnaient crescendo en intérêt, avec pour point d'orgue l'apparition d'un protagoniste incarné par Sebastian Roché qui prendra forcément de l'importance par la suite. Il est plus ou moins presenté comme un rival de taille pour Klaus. S'associera-t-il à Stefan à un moment donné pour atteindre leur but commun (le réduite en miettes) ? C'est une option. Je suis assez emballé par toute cette histoire en tous cas, même si le fameux pendentif de Rebekah n'annonce rien de bon et qu'il faut se faire violence pour fermer les yeux sur certaines facilités. Evidemment que Nik a pris le soin d'effacer la mémoire de Stefan. On le comprend dès l'annonce de leur passé commun ! Sinon, je me demande comment Stefan fait pour payer depuis 90 ans le loyer d'un appartement où il n'est jamais ! La petite scène des "retrouvailles" entre Stefan et Elena dans le placard était intense. Leur séparation officielle aussi. 

   Tandis qu'Elena doit se retirer, Katherine fait enfin son retour. Que peut-elle bien chercher en s'approchant à ce point de Klaus ? C'est un peu suicidaire mais elle a certainement un plan et j'ai hâte de le découvrir. Elle m'a un peu manqué. J'espère qu'on retrouvera celle du début de la saison 2, qui tirait vers le haut chaque épisode, plutôt que celle de la fin de la saison 2, qui ne servait vraiment pas à grand chose, à deux-trois répliques provocantes près. Pendant ce temps-là, la moitié du casting est portée disparue : pas de traces de Jeremy, Matt, Alaric et bien entendu de Bonnie. C'est qu'on s'y habituerait presque... D'ailleurs, détail sans importance : dans le générique, l'actrice est désormais créditée en tant que "Kat" Graham. M'étonnerait pas que ce soit une grosse chieuse... Heureusement, Caroline est là et rythme l'épisode grâce à sa captivité. Je ne m'attendais pas forcément à ce qu'elle reste enfermée pendant dix épisodes ni à ce que son père la torture avec ciseaux et écarteurs mais je suis quand même un peu déçu par ses scènes. Elles sont prenantes sur le moment mais il n'en ressort rien. On ne sait pas pourquoi son père a été si longtemps absent. On ne sait pas très bien de quoi il est capable. Il se fait capturer trop vite par le shérif et Tyler. Ce que j'aimerais beaucoup, c'est que les scénaristes se focalisent enfin sur les fameux conseils anti-vampires de Mystic Falls, quitte à avoir recours à des flashbacks à nouveau. Je suis sûr qu'il y a plein de chose à en dire. Il est temps que l'on en saisisse l'importance et la dangerosité. 

vlcsnap_2011_10_02_00h56m14s50 vlcsnap_2011_10_02_00h55m13s205


// Bilan // Bien que je sois assez critique vis à vis de cet épisode après coup, sur le moment, il m'a beaucoup plu. Il faut toujours faire preuve d'indulgence quant à certains détails et certaines directions prises mais l'ensemble reste cohérent. Les scénaristes retombent toujours sur leurs pattes. Jusqu'ici, chaque nouvel épisode de la saison 3 est meilleur que le précédent...