20 août 2010

[Saison 2010/2011 - Drama] 7- Shameless

19416238_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100412_010248

What About ?

Dans la famille Gallagher, résidant dans la banlieue de Chicago, le père est un ivrogne qui ne s'occupe plus de ses enfants depuis que sa femme a quitté le domicile conjugal. C'est l'aînée, Fiona, qui doit gérer au quotidien ses cinq frères et soeurs, tous très différents mais qui partagent un goût immodéré pour la provocation...

   Why Not ?

Après nous avoir offert des dramédies de 26 minutes toutes plus réussies les unes que les autres (Californication mise à part, bien entendu), Showtime se décide enfin à renouer avec le format 52 minutes dont il ne restait plus qu'un représentant depuis l'arrêt de The L Word : Dexter. Je vois difficilement comment Shameless pourrait être à la hauteur mais la comparaison n'est de toute façon pas très judicieuse. On a vraiment affaire à deux séries extrêmement différentes. A vrai dire, Shameless qui, je le rappelle, est l'adaptation américaine du drama anglais du même nom, ne ressemble à rien qui soit à l'antenne actuellement. On peut la voir comme une sorte de 7 à la maison destroy où le révérend Camden aurait très mal tourné. L'histoire d'une famille issue de la classe moyenne, dans une ville très industrialisée des Etats-Unis, j'ai beau chercher mais je ne trouve pas ! Il n'en existe pas d'autres.

De la part de Showtime, on peut s'attendre à un traitement sans complaisance d'intrigues possiblement osées. J'imagine facilement que la drogue et le sexe trouveront leur place à un moment donné. D'ailleurs, dans une récente interview, la jeune actrice Emmy Rossum (vue précédemment dans Le fantôme de l'opéra ou Mystic River) a confié qu'elle était très inquiéte quant aux scènes de nue qu'elle allait devoir tourner, les premières de sa carrière et en HD s'il vous plait ! L'aînée de la famille Gallagher ne sera donc pas une gentille fille sage qui ne couche pas. Rassurant. Coté casting, beaucoup d'enfants forcément. Mais on notera la présence de Justin Chatwin, qui va peut-être pouvoir prouver qu'il a du talent. Chose qui était forcément compliquée dans Dragon Ball Evolution, son dernier film. Mais surtout, le père est incarné par William H. Macy, un vrai bon acteur qui n'a pas eu la carrière qu'il méritait jusqu'ici. Souvenez-vous de Fargo, Pleasantville, Air Force One. Accessoirement, c'est le mari de la Desperate Felicity Huffman. Il va donc enfin pouvoir apporter un peu d'argent dans le couple. Sa femme est interprétée par l'excellente Allison Janney (The West Wing), désormais immortalisée comme la "Mother" de Lost. La mauvaise nouvelle, c'est qu'elle s'est engagée depuis sur Mr. Sunshine, la sitcom avec Matthew Perry. Aux dernières nouvelles, elle ignorait si elle pourrait cumuler les deux. De toute façon, son personnage n'est pas censé apparaître aussi souvent que les autres donc... Je terminerais en parlant du producteur de la série : John Wells. Il retrouve son cher Chicago qui lui avait déjà inspiré Urgences. Vu son implication dans la série et ses réussites passées, je ne vois pas comment il pourrait se vautrer. Reste à savoir si le ton de la série penchera plus vers la comédie (noire ?) ou vers le drama plus tranché. Rendez-vous en Janvier !


18 août 2010

[Saison 2010/2011 - Drama] 8- Harry's Law

harrys_law_nbc

What About ?

Harriet, une vieille avocate têtue et bornée qui vient de se faire renvoyer de son cabinet, fait la rencontre de Malcolm, un jeune homme qui a besoin d'elle pour le représenter dans une affaire criminelle. Il lui présente son ancien professeur de droit, Matthew, lui aussi récemment renvoyé de son lycée, et ils fondent ensemble leur propre cabinet d'avocats, aidés par une prof de français et une assistante excentrique. Tous ensemble, ils vont prendre un nouveau départ... dans une boutique de chaussures abandonnée.

Why ?

  Vous le savez sans doute, David E. Kelley et moi, c'est une belle histoire d'amour malgré quelques trahisons (je n'ai pas vu l'intégralité de The Practice et je n'ai vu que quelques épisodes de Boston Legal - mais je vais me rattraper !). J'attendais avec impatience son retour, dans un premier temps raté la saison passé puisque NBC n'a pas souhaité que son projet intitulé Legally Mad voit le jour. Pourtant, le casting était plus qu'alléchant. On me dit Kristin Chenoweth + Loretta Devine : je fonce sans hésiter une seconde. Il y avait Kurt Fuller aussi. Paraît que le pilote était médiocre. J'ai dû mal à le croire, mais soit. Kindreds, devenu Harry's Law, reprend plus ou moins le même pitch sauf que le personnage principal est devenue une femme et que la relation pére-fille/mère-fils a disparu. Sinon, on est dans le classique "cabinet d'avocats remplis d'excentriques". Non, ce n'est pas original. Mais E. Kelley est le maître en la matière. Si lui ne réussit pas son coup, alors plus personne ne réussira. Eli Stone était un bel essai de Greg Berlanti mais le public n'a pas été réceptif.

J'ignore si Harry's Law sera à la hauteur mais ce dont je suis sûr, c'est que NBC n'y croit pas. Reléguée à la mi-saison, la série judiciaire risque de se coltiner une case médiocre (si elle n'est pas bradée pendant l'été) et se terminer prématurément, avant même que la bête puisse monter en puissance. Parce qu'on sait bien que les séries de E. Kelley ronronnent toujours quelques épisodes avant de démarrer vraiment (et se terminent sur une saison médiocre mais on n'en est pas là). Cette 8ème place, c'est donc une façon de vous dire que oui, j'attends cette série avec impatience mais non, je n'ai pas beaucoup d'espoir quant à sa longévité. En attendant, Kathy Bates dans le rôle principal d'une série, c'est énorme. Rien que pour ça, Harry's Law mérite toutes les attentions. Ses plaideroies risquent d'être particulièrement brillantes. Et puis dans un style complètement différent, Brittany Snow est une petite actrice que j'aime bien. Elle pourrait tirer son épingle du jeu assez vite. Les autres ? Ils ne semblent pas à la hauteur, là, comme ça, mais je ne les connais pas. A voir en action. Bref, au fond de moi, j'espère qu'Harry's Law sera une version cinquantenaire d'Ally McBeal.

// Bonus // Une bande-annonce, mais à prendre à la légère puisque le pilote va être ré-écrit et re-tourné avec pas mal de modifications à la clé.

   

13 août 2010

[Saison 2010/2011 - Comédie] 3- Outsourced

outsourced_nbc_tv_show_logo

What About ?

Le nouveau manager d'une entreprise est envoyé en Inde afin de former les employés du service après-vente qui vient d'être délocalisé là-bas. Seulement ceux-ci ignorent tout du marché américain et parfois même de leur propre boulot. Todd Dempsy n'est pas au bout de ses peines et il a lui même beaucoup à apprendre sur la culture indienne...

Why Not ?

Depuis le succès surprise de Slumdog Millionnaire, l'Inde est à la mode. Il fallait s'attendre à ce qu'une série s'en empare et ce sera sur le ton de la comédie grâce à Outsourced, qui rejoint le carré sitcom de NBC dès la rentrée. Elle ne devrait pas avoir de mal à se fondre dans la masse puisqu'elle fait partie elle-aussi de ce que l'on appelle les "work-place comedies" ou comédies de bureau en bon français. Si elle est dans la même veine que The Office et aussi réussie que Parks And Recreation alors on tient là une bonne nouveauté. Les premiers extraits ne m'ont pas refroidis, au contraire, et je suis déjà assez fan de Ben Rappaport, l'acteur qui incarne le héros. Il a une bonne bouille et c'est un débutant. Je trouve ça osé de lui faire confiance de la sorte. Une belle prise de risque. Les autres acteurs qui l'entourent, indiens d'origine, ne sont pas très expérimentés non plus. Ca ne pourra qu'être rafraîchissant ! Et puis parmi les acteurs de comédie qui se sont distingués l'année dernière, on retrouve justement deux américains d'origine indienne : Aziz Ansari et Danny Pudi. Sans compter Archie Panjabi chez les femmes. Il n'y a pas de hasard, ils prennent le pouvoir ! Il n'y a qu'une chose qui me chagrine finalement et qui sera vite balayée j'espère, c'est qu'on risque de nager en plein cliché dans l'opposition mode de vie à l'américaine/mode de vie à l'indienne. Et sans être un expert en la matière, je pense pouvoir dire qu'on aura droit aux thèmes de la pudeur, du sexe avant le mariage, du respect des traditions et de la famille... Il ne faudrait pas que les scénaristes soient trop didactiques en voulant présenter à leurs ignorants de téléspectateurs ce que c'est que la vie là-bas. Si on peut apprendre deux-trois choses au passage, je ne suis pas contre, mais faites nous rire avant tout par pitié ! En tous cas, le dépaysement semble assuré. Ca nous changera ! Outsourced a des chances de perdurer en plus puisque NBC n'est plus très regardante au niveau des audiences de ses sitcoms. Pour preuve, le renouvellement de Community... Ah si mes Kath & Kim avaient eu cette chance il y a deux ans !

// Bonus // Une bande-annonce.

10 août 2010

[Saison 2010/2011 - Drama] 9- Game Of Thrones

19462255_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100614_095115

What About ?

Il y a très longtemps, à une époque oubliée, une force a détruit l'équilibre des saisons. Dans un pays où l'été peut durer plusieurs années et l'hiver toute une vie, des forces sinistres et surnaturelles se pressent aux portes du Royaume de Winterfell, appartenant aux Starks, une famille controversée que de nombreux ennemis veulent détrôner. Soldats et sorciers, manants et assassins unissent leurs forces dans une bataille aux rebondissements et aux trahisons multiples...

Why ?

Heroïc-fantasy. Voilà un genre qui ne me plaît pas du tout. Aux dirigeants de HBO non plus, de leur propre aveu tout récemment. Il faut dire qu'en la matière, la dernière née n'est autre que Legend Of The Seeker, une série super cheap annulée au bout de deux saisons. Un supplice pour qui aime vraiment la télévision. Elle était même pire que ses aînées Hercule et Xéna, loin d'être des chef d'oeuvres elles aussi. On pourrait également classer dans cette catégorie l'horrible Spartacus : Cul et Sang et son futur spin-off, les godes dans l'arêne. En clair, Game Of Thrones part avec un gros handicap, heureusement rattrapé par tout le reste.

  La série s'appuie d'abord sur un roman qui a passionné les foules : Le Trône de Fer. Je ne l'ai pas lu et ne compte pas le faire pour garder la découverte totale. Peut-être une fois que la série sera finie, si j'ai été convaincu. En tous cas, tous ceux qui l'ont lu sont très enthousiastes et attendent ce projet avec une grande impatience. Ce soulèvement populaire, moi, ça me motive. Et puis HBO bien-sûr. De la part de cette chaîne, on sait non seulement que les moyens seront là mais en plus qu'il y aura du fond. Le spectacle promet d'être beau, impressionnant et subtile. En plus, il n'y actuellement rien de semblable à la télévision. Il n'y a jamais eu d'ailleurs. Un mot sur le casting, pas aussi impressionnant que les autres concoctés par la chaîne mais avec, tout de même : Sean Bean, Lena Headey, Nicolaj Coster-Waldau, Alfie Allen, Peter Dinklage... Là où je me méfie, c'est que j'ai réussi à m'ennuyer devant Le Seigneur des Anneaux (les trois), et pas qu'un peu. Alors aussi bonne pourra être la série, il n'est pas dit que j'apprécie... Rendez-vous au Printemps 2011 !

Et vous, attirés ? Impatients ? 

// Bonus // Très court mais prometteur teaser :

05 août 2010

[Saison 2010/2011 - Comédie] 4- Better With You/Happy Endings

19450820

happy_0_katimg_1_h

What About ?

Better With You - Deux sœurs sont chacune à un stade différent de leur vie sentimentale. La première est heureuse, épanouie grâce à une relation de longue durée. L'autre vient de tomber enceinte, précipitant son mariage avec son petit-ami...

Happy Endings - Comment un groupe d'amis peut-il résister à la séparation de deux d'entre eux le jour de leur mariage au pied de l'autel ?

Why ?

Cette année, les comédies de couples et de potes (et parfois les deux en même temps) reviennent en force. Bien-sûr, toutes les chaînes espérent secrétement avoir trouvé le nouveau Friends. Faut pas le dire trop fort, ça porte la poisse ! Mais l'envie est clairement là. Alors j'aurais pu vous parler de Friends With Benefits (NBC), Perfect Couples (NBC) et Mixed Signals (FOX), qui entrent toutes dans cette catégorie, mais leurs chances de survie sont tellement minces qu'il vaut mieux passer sous silence leur existence dès maintenant. En plus, elles ne seront diffusées qu'à la mi-saison. On a bien le temps de voir venir !

Celles d'ABC ont l'avantage certain d'avoir pour compagnons Modern Family, le succès d'estime de la saison dernière, et The Middle, qui n'a pas à rougir ni de sa qualité ni de ses performances. Better With You aura la chance d'être coincée en sandwich entre les deux sitcoms. Si elle ne marche pas là, elle ne marchera nulle part ! J'avoue que je suis irrémédiablement attiré par cette série depuis que le projet a été annoncé il y a plusieurs mois maintenant. Y'a des trucs qu'on sent bien, comme ça, sans trop pouvoir l'expliqué. Le casting m'a conforté dans mon idée dans le sens où Jennifer Finnigan et Joanna Garcia ne sont certainement pas de grandes actrices mais elles sont pétillantes et jolies, soit les qualités principales requises quand on joue dans une sitcom. J'allais oublier l'adjectif "drôles" mais à vrai dire, ça tient plus aux scénaristes qu'à elles. Au casting, on retrouve également Josh Cooke, qui est un sacré poissard avec pas mal de séries annulées à son actif, mais qui formait un très bon duo avec Jennifer Finnigan en 2005 dans la courte mais bonne Committed. L'alchimie ne devrait pas avoir disparu. Et puis Debra Jo Rupp (Kitty dans 70's Show) en duo avec Kurt Fuller : je crois que c'est une évidence. Ils ne peuvent qu'être drôles ensemble puisqu'ils le sont séparément systématiquement. A mi chemin entre la comédie de couples et la comédie familiale, la série a ses chances de convaincre le public. Ce qui risque peut-être de la desservir, c'est son format classique multi-caméras avec tournage en public et rires en boîte.

Quant à Happy Endings, difficile de parier sur son destin puisqu'elle ne sera diffusée qu'à partir de la mi-saison dans une case encore inconnue (mais en remplacement de Cougar Town, ce serait vachement bien). Du coté du casting, rien de flamboyant, il faut bien l'admettre. Un des frères Wayans, le pauvre Zachary Knighton qui n'était pas très bon dans FlashForward, les deux blondes Elisha Cuthbert, fille de Jack Bauer dans 24 quand même, et Eliza Coupe, vue l'année dernière dans l'ultime saison de Scrubs... Au niveau de l'histoire, rien qui soit d'une grande originalité non plus. Vous allez me dire, qu'est-ce que fout la série dans le classement alors ? Eh bien le trailer m'a fait rire, même si on doit y voir tous les meilleurs gags du pilote. Il y a donc à mon avis un certain potentiel. A voir si ça peut tenir sur la longueur et si la bande-annonce n'est pas trompeuse...

// Bonus // Les trailers :


03 août 2010

[Saison 2010/2011 - Drama] 10- Luck (+ The Miraculous Year)

HBO

What About ?

Luck - Un regard provocateur sur le monde de la course hippique à travers les yeux de divers protagonistes qu'ils soient parieurs, coureurs, organisateurs... et arnaqueurs !

The Miraculous Year - L'histoire d'une famille new-yorkaise, vue à travers l'objectif d'un compositeur de Broadway, aussi charismatique qu'auto-destructeur, qui monte sa nouvelle comédie-musicale dans la douleur...

Why ?

Après quelques années de flottement, HBO est bien décidée à reprendre le leadership sur le câble avec tout un tas de nouvelles séries extrêmement prometteuses. Pour cela, elle a attiré les faveurs des plus grands noms du cinéma, à commencer par celui de Martin Scorsese. Boardwalk Empire, sa première série avec Michael Pitt et Steve Buscemi, débarquera le 19 Septembre sur la chaîne et vous ne la retrouverez pas dans le classement. Pour la simple et bonne raison que je ne suis pas fan de l'univers de Scorsese et je le dis sans honte. Je ne trouve pas que ses films soient mauvais, ils ne me parlent pas, c'est tout. Gangs of New York et Les Infiltrés m'ont ennuyés comme rarement je me suis ennuyé au cinéma. Je m'attends donc à ce qu'il en soit de même pour Boardwalk Empire. Je la testerais, bien évidemment. Mais j'ai peu d'espoir.

Je suis beaucoup plus optimiste au sujet de Luck, que l'on doit à David Milch pour l'écriture. Il a travaillé pour quelques séries cultes comme Hill Street Blues et New York Police Blues, et il a créé Deadwood et plus récémment le flop John From Cincinnati. Pour tomber dans le jeu de mots bas de gamme : espérons qu'il ait plus de chance cette fois ! Mais avec un réalisateur comme Michael Mann pour le pilote et un casting qui comprend rien de moins que Dustin Hoffman et Nick Nolte, on peut dire que c'est bien parti. C'est vrai que l'univers de la course hippique ne m'attire pas plus que ça a priori mais il n'a jamais été exploré en série, et assez peu au cinéma également. Tout est donc possible et c'est très exaltant !

Le cas de The Miraculous Year est un peu différent puisqu'il ne s'agit que d'un pilote pour le moment, actuellement en tournage. Tout porte à croire que la série sera commandée mais je préfère me méfier. Avec tous les projets qu'a HBO en ce moment, il y en a forcément qui ne verront pas le jour et pas forcément ceux que l'on croit... Toujours est-il qu'avec une réalisatrice comme Kathryn Bigelow aux commandes, tout juste oscarisée, et John Logan à l'écriture (scénariste de The Aviator et Gladiator), si The Miraculous Year ne devient pas une série, je ne réponds plus de rien ! Coté casting, c'est tout simplement du caviar : Hope Davis, Linus Roache, Franck Langella, l'excellente Patti LuPone, ce cher Lee Pace qui nous manque et une jeune première qui a de l'avenir : Susan Sarandon ! De plus, compte-tenu de l'univers (Broadway), on devrait avoir droit à de bons passages musicaux et à des personnages homosexuels à foison ! Mine de rien, si les gays ont envahi tout un tas de séries (et c'est bien normal), plus aucune ne leur est véritablement dédiée depuis Queer As Folk.    

Why Not ?

Il n'y a sincèrement rien qui puisse faire douter de la qualité des deux projets. Cela dit, HBO ne fait-elle pas une erreur en voulant recréer le cinéma à la télévision ? Le débat est ouvert...

29 juillet 2010

[Saison 2010/2011 - Comédie] 5- Mr. Sunshine/Episodes

19445978_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100510_044037

leblanc_showtime

What About ?

Mr. Sunshine - Le directeur d'un stade de San Diego traverse la fameuse crise de la quarantaine...

Episodes - Un couple de scénaristes anglais ayant connu un certain succès en Grande-Bretagne décident de traverser l'Atlantique pour adapter leur série aux Etats-Unis. Leurs premiers pas dans l'industrie de la télévision américaine, dirigée par des financiers et des investisseurs, se révèlent bien plus compliqués qu'ils ne l'avaient prévu. Et comme si cela ne suffisait pas : ils sont forcés de remplacer leur acteur principal par un certain... Matt LeBlanc !

Why ?

Retrouver un ancien Friends, c'est toujours un événement mais ce n'est pas systématiquement un gage de succès et de qualité. On se souvient du retour raté de Courteney Cox avec Dirt, dont on se serait amplement passé et elle aussi, ou encore de son deuxième retour semi-raté avec Cougar Town cette année. On pourrait parler aussi de The Comeback pour Lisa Kudrow, qui était une excellente série mais qui n'avait pas besoin de durer au-delà d'une saison, ou de Studio 60 On The Sunset Strip pour Matthew Perry, aux cotés du grand Aaron Sorkin, qui ne méritait pas d'être un tel bide. Mr. Sunshine a donc pour atout son casting, qui ne se résume pas à Matthew Perry puisqu'on y compte également Allison Janney (A la maison blanche, et c'est la fameuse "Mother" de Lost) et Andrea Anders, bien capables de lui voler la vedette. A vrai dire, c'est déjà le cas dans la bande-annonce, qui n'est par ailleurs pas tellement enthousiasmante. Je prédis à Mr. Sunshine un destin à la Better Off Ted. Autrement dit : une sitcom de bureau de qualité qui n'intéresse malheureusement personne. Mais je me trompe peut-être et je l'espère sincérement. L'option "série ratée qui cartonne" me paraît peu envisageable en revanche.

Du coté d'Episodes, il est plus facile d'être confiant. Matt LeBlanc n'a jamais été mon Friends préféré et je le considère même comme le moins talenteux de tous mais il a un fort capital sympathie, c'est indéniable. De plus, les exigences d'audience de Showtime n'étant pas si élevées, il y a moyen de s'en sortir convenablement. La série en elle-même fait preuve d'originalité dès sa bande-annonce avec ce mélange de fiction et de réalité qui amène à des scènes disons... cocasses et décalées ! Se dirige-t-on vers un deuxième The Comeback ? J'ai bien l'impression. Et ma foi, il y a pire. Un regret toute fois : que la charmante Claire Forlani ait été remplacée dans la série.

// Bonus // Les bandes-annonces :

27 juillet 2010

[Saison 2010/2011 - Drama] 11- The Kennedys

22078

What About ?

L'histoire du clan Kennedy sur la période 1960-1968, de l'élection de JKF à l'assassinat de son frère Bobby.

Why ?

De manière générale, les grandes fresques historiques, ce n'est pas mon truc. J'aime quand le cinéma ou la télévision racontent des histoires inventées de toutes pièces. C'est pourquoi The Tudors ne m'a jamais attiré, pas plus que Rome. Je ne doute pas de leurs qualités, attention ! Ce n'est juste pas mon truc. On ne peut pas tout aimer. Eh bien malgré tout, The Kennedys m'intéresse vraiment. Sans doute d'abord parce qu'il s'agit d'une histoire pas si éloignée de nous, à quelques dizaine d'années près. Ensuite parce que c'est le grand retour de Katie Holmes sur le petit-écran (ses apparitions réussies dans Eli Stone mises à part) et je l'aime profondément vous savez. Et il faut avouer que la ressemblance avec Jackie Kennedy est flagrante. Je me souviens qu'on lui faisait déjà la remarque à l'époque de Dawson. Imaginait-elle alors qu'elle aurait la chance de l'incarner un jour ? Ensuite, sans dire que j'en suis fan, j'aime bien Greg Kinnear depuis Little Miss Sunshine. Il a les épaules pour interpréter Kennedy et là encore, la ressemblance est frappante. Leur duo a déjà été testé il y a quelques années dans le film (que j'aime bien mais qui est objectivement raté) : Intuitions, avec également Cate Blanchett. Le casting comprend aussi Tom Wilkinson, qui n'est pas un mauvais. Du coté de la production, on retrouve d'anciens membres de la team 24 : Joel Surnow à la production exécutive et Jon Cassar à la réalisation !    

Why Not ?

Il s'agira de la toute première série de la chaîne History Channel, il est donc difficile de savoir ce dont elle est capable. La mini-série fera-t-elle l'objet de controverses ? Je ne pense pas. Je crains que l'ensemble soit un peu lisse, sans prise de risques. Au niveau des moyens, on ignore si la chaîne a mis ce qu'il fallait sur la table. D'un autre coté, c'est pas le genre de show qui a besoin d'effets-spéciaux coûteux pour être convaincant. Tout repose sur les acteurs, la réalisation et la mise en scène car l'histoire on la connaît. On ne devrait rien apprendre de nouveau. Il y a donc un risque que ce soit chiant et déjà vu. Oui mais Katie Holmes me ferait regarder n'importe quoi (et m'a fait regarder n'importe quoi d'ailleurs !). 

Et vous, l'attendez-vous ?

Posté par LullabyBoy à 00:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 juillet 2010

[Saison 2010/2011 - Comédie] 6- Running Wilde

finalWK_Group_F1_5

What About ?

Un homme riche mais franchement stupide vivant à Beverly Hills tombe follement amoureux d'une jeune femme qui n'accepte ni son style de vie ni ses valeurs. Chacun va alors devoir composer avec les défauts de l'autre...

Why ?

Le casting ! Rien que le casting ! Je ne sais pas vous mais moi Keri Russell me manque depuis la fin de Felicity. Elle s'est faite on ne peut plus discréte et il était temps que cela cesse. La voir évoluer dans une sitcom cette fois me tente. Quant à Will Arnett, il n'est pas vraiment discret depuis la fin d'Arrested Development mais c'est toujours un plaisir de le voir. Il méritait bien une sitcom à lui. Une grande partie de la réussite de la série reposera donc sur l'alchimie du duo. David Cross sera présent en récurrent, très bonne nouvelle, et la réunion Arrested Development ne s'arrête pas là puisque Mitch Hurtwitz en est le co-créateur et co-producteur, avec Jim Vallely !

Why Not ?

Oui mais voilà : les premières images dévoilées par la FOX ne sont guère convaincantes. Ca n'a pas l'air si drôle que ça. Tout juste sympathique. Et quand bien même, serait-ce bien sérieux de s'y attacher alors que ses chances de survie sur la chaîne sont très maigres ? Malgré Glee en lead-in, je ne vois pas comment elle pourrait marcher (avec son acolyte Raising Hope, carrément moins excitante malgré la présence de Martha Plimpton). Alors on verra...

// Bonus // Trailer

20 juillet 2010

[Saison 2010/2011 - Drama] 12- Hawaii Five-O

Pendant six semaines, découvrez mes classements des nouveautés dramas et comédies de la saison prochaine que j'attends le plus.

19451495_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100519_032357

What About ?

  Le détective Steve McGarrett se rend à Oahu pour enquêter sur l'assassinat de son père. Une fois sur place, le gouverneur le persuade de rester et rejoindre l'unité des forces spéciales, qui combat le crime à Hawaï.

Why Not ?

A la base, Hawaii Five-O correspond un peu à tout ce que je déteste : c'est avant tout une série policière, de CBS qui plus est, donc avec des éléments feuilletonnants a priori peu nombreux et peu consistants. C'est un remake d'une série des années 70 et l'idée même de la faire renaître laisse à désirer. Etait-ce bien nécessaire ? Ca ne plaira pas aux nostalgiques de la série originale qui n'y trouveront pas leur compte et ça rebutera les jeunes, malgré les efforts de la chaîne, qui risquent de la trouver ringarde par essence. Pour autant, elle fait figure de favorite pour la saison prochaine... 

Why ?

Le pilote est, paraît-il, très réussi et très efficace. La presse américaine le dit, les services acquisition des grandes chaînes françaises aussi... C'est que ça doit être vrai ! Cela dit, l'efficacité sans âme, c'est pas pour moi. Hawaii Five-O a pour elle de beaux avantages et c'est précisément ceux-là qui me rendent enthousiasTe de voir au moins le pilote, et la suite si je suis convaincu. D'abord coté production, on retrouve pas moins que les créateurs de Fringe, également scénaristes d'Alias et du Star Trek de J.J. Abrams : Roberto Orci et Alex Kurtzman. Je suis curieux de voir comment ils ont pu se lancer dans quelque chose de très différent de leurs travaux précédents. Ensuite, la série sera tournée en décors naturels à Hawaii et ça, forcément, en grand fan de Lost que je suis, ça me rendra nostalgique à coup-sûr. Et puis le casting, quand même, n'est pas si dégueulasse. En parlant de Lost, on y retrouvera Daniel Dae Kim (Jin). Certainement pas mon acteur préféré mais je prendrais du plaisir à le revoir, c'est certain. Scott Caan et Grace Park inspirent la sympathie. Quant à Alex O'Loughlin, malgré ses deux échecs précédents, je suis comme CBS : je crois en lui ! Parce qu'il est sublime oui, essentiellement. Ca ne fera jamais mal aux yeux de le contempler pendant 42 minutes. Et puis en guest, on retrouvera de temps à autres Jean Smart. Et je l'adore !

So What ?

Hawaii Five-O s'annonce fun et sympathique. Etant donné qu'elle a de grandes chances de devenir LE Hit de la saison prochaine, je suis aux aguets.

// Bonus // Le générique !