dnes_season4_bb_jesse_minib

Problem Dog // Hermanos

1 911 000 tlsp. // 1 980 000 tlsp.

44030377


 vlcsnap_2011_09_03_20h35m16s111 vlcsnap_2011_09_03_20h29m29s86

    Problem Dog est un bon épisode de Breaking Bad. Du genre de ceux qui nous prenaient aux tripes en saison 2 et en début de saison 3. La tension est enfin palpable et Gus revient au centre de toutes les attentions, après l'avoir quitté depuis le Season Premiere. Hermanos n'est peut-être pas aussi réussi mais il a tout de même sa place dans la catégorie du meilleur de cette saison 4. Là encore, on le doit en majeure partie à Gus. Je ne vois pas le personnage finir l'année vivant. Mais les scénaristes ne jouent pas vraiment là dessus. La vraie question est de savoir qui va avoir sa peau ? Walter ? Jesse ? Ou pourquoi pas Mike ? Il pourrait tout aussi bien croupir en prison et là, ce serait sans aucun doute grâce à Hank. Dieu merci le bonhomme est vraiment de retour ! Si Gus a été le moteur de ces deux épisodes, Hank était... l'essence !

   Et puisque j'en suis dans les métaphores automobiles, avez-vous remarqué le placement de produit avec la nouvelle voiture de Walt Jr., sur laquelle les dialogues insistent bien lourdement (notamment en énumérant ses nombreuses caractéristiques et qualités) ? Non ? Alors peut-être avez-vous été plus sensibles au jeu vidéo de Jesse lors de l'ouverture de l'épisode sept, qui existe vraiment et qui va sortir dans les prochaines semaines aux Etats-Unis ? Non ? Toujours pas ? Eh bien moi non plus. Mais je l'ai lu. Alors même si l'on peut trouver le procédé déplorable, il faut reconnaître que cela a été parfaitement intégré au récit, cela a même apporté de belles scènes visuellement parlant (et c'est d'autant plus appréciable que cette saison, la réalisation des épisodes est bien moins inspirée mais la barre était haute...). Et puis, surtout, c'est en partie grace à cela que la série aura une saison 5. Si AMC s'y retrouve financièrement en fonctionnant comme cela, tant mieux pour eux ! Tout le monde est gagnant, que demande le peuple ?

   Hank joue clairement avec le feu, mais il l'ignore encore, ou en tous cas il ne s'en rend pas compte. Ce qui lui est arrivé avec les Cousins aurait pourtant dû le calmer. Mais c'est comme ça qu'on l'aime alors... Quel intérêt aurait-il s'il ne prenait pas de risques ? Ses démonstrations dans ces deux épisodes pour mettre en évidence la culpabilité de Gus pour le meurtre de Gale étaient fascinantes. C'est bon de le retrouver, ainsi que tout le danger qui va avec ! Il n'a jamais été aussi près de la vérité. Face à cela, Walter ne peut rien faire. Comme dans précisément tous les autres domaines actuellement. Au passage, j'ai bien apprécié sa scène à l'hôpital. Histoire de nous rappeler qu'il est atteint d'un cancer, même s'il le vit normalement au quotidien. D'ailleurs, quand il dit être toujours en rémission, j'ai comme une envie de ne pas le soupçonner d'avoir menti... Les scénaristes ont eu l'excellente idée d'explorer le passé de Gus, ce qui renforce sa légende et le place dans une position un peu plus forte que celle de la force tranquille, sans pitié. Très habilement, on le connecte à un personnage du passé que l'on avait un peu oublié il faut bien le dire : Hector. Ainsi, Gus serait quelqu'un d'important au Chili mais on ne sait pas encore précisément pourquoi. Une histoire de famille, sans doute... Jesse est plus en retrait dans le second épisode mais dans le premier, il était à deux doigts de trahir Walt. Ce n'est pas rien... Pendant combien de temps tiendra-t-il encore le coup ? Les quelques apparitions de Saul sont sans grand intérêt. Il serait temps de faire quelque chose de lui, ou de s'en débarrasser.

vlcsnap_2011_09_09_23h29m01s82 vlcsnap_2011_09_10_00h02m58s232


// Bilan // Il semblerait que la seconde partie de la saison 4 de Breaking Bad soit bien plus intense que la première. De toutes parts, le niveau augmente considérablement même si l'on n'est pas encore au plus fort de ce que la série peut nous offrir (on le sait parce qu'elle l'a déjà fait).