13 mai 2011

Grey's Anatomy [7x 20]

dnes_season4_ga_derek_minib

White Wedding // 1o 11o ooo tlsp.

61074943


vlcsnap_2011_05_10_01h20m15 vlcsnap_2011_05_10_01h20m41

    Vous l'ignorez peut-être (et c'était aussi mon cas il y a encore peu de temps) mais derrière l'histoire du fameux mariage de Meredith et Derek scellé sur un post-it se cachait une volonté de Shonda Rhimes, la créatrice de la série, de dénoncer l'interdiction du mariage entre deux personnes du même sexe dans la plupart des états de son pays. C'était sa manière à elle de désacraliser cette institution. Entre temps, Izzie et Alex se sont mariés, certes. Mais le "vrai" mariage du couple phare de la série n'a lieu qu'aujourd'hui, en parallèle de celui de Callie et Arizona. Et l'analogie est d'autant plus intéressante que celui qui est fêté et qui bénéficie d'une belle cérémonie n'est pas celui qui est autorisé par la loi, mais l'autre. L'état de Washington où se déroule l'action de Grey's Anatomy n'a toujours pas autorisé le mariage gay mais la série sera certainement terminée depuis longtemps quand cela arrivera, si ça arrive. C'est toujours agréable de voir une série aussi populaire prendre partie et c'est en multipliant cela à la télévision que les mentalités vont évoluer. J'en suis intimement persuadé. C'est sans doute en partie pour cela que j'ai été ému par cet épisode car il faut reconnaître que la cérémonie en elle-même a été un peu gâchée par le montage en parallèle des deux mariages. C'était l'occasion de proposer quelque chose de différent par rapport à ce que l'on a déjà vu mille fois mais Callie et Arizona méritaient peut-être mieux. Je ne sais pas... Elles ont quand même eu leurs moments d'émotion indivuels, la première en devant faire face à l'incompréhension de sa mère, après avoir réussi à combattre celle de son père l'an passé, la seconde en évoquant son frère décédé, qu'elle aurait voulu à ses cotés en ce jour déterminant de sa vie. Au milieu de tout ça, Mark trouve un rôle confortable, qui lui va bien.

   Contrairement à une Desperate Housewives qui a bien du mal à lancer des pistes pour la fin de sa saison, Grey's Anatomy commence à abattre doucement ses dernières cartes, la première étant celle de la tricherie de Meredith, qui ne me convainc qu'à moitié. Je trouve passionnant de retrouver le personnage dans une position si délicate mais j'ai dû mal à considérer que ce qu'elle a fait est mal. Pourquoi ? Parce qu'elle n'a aucunement interféré dans l'expérience. L'échange n'est pas honnête, oui, mais il n'est pas gravissime quand on regarde bien. Elle n'a rien fait capoter. Elle ne l'aurait pas d'ailleurs fait s'il y avait eu un risque de ce coté-là. Et si Alex ne l'avait pas coincée, personne n'aurait su et tout se serait déroulé sans encombre. Je suppose donc qu'Alex va ouvrir sa grande gueule et rien que de l'imaginer dénoncer Meredith au chief ou à Derek me débecte. C'est une véritable ordure. Après tout ce qu'elle a fait pour lui, après toutes ces fois où elle l'a soutenu et défendu, lui faire ça... Mon Dieu. Mais c'est du bon drama. Détester un personnage comme je déteste Alex, c'est aussi maintenir mon intérêt pour la série. Contrat rempli ! L'autre grande intrigue déterminante de la fin de saison, c'est le choix du chef des résidents. Alex, toujours, serait bien parti grâce aux petits africains malades qu'il a fait venir au Seattle Grace. J'espère vraiment que les scénaristes ne feront pas la bêtise de le désigner. Je crois sincèrement que ce ne sera pas le cas et que ça se jouera entre Meredith et Cristina mais je me méfie quand même. April ? La bonne blague ! Je l'aime bien, hein, mais chef des résidents, elle ? No Way. Son duo avec Stark fonctionne d'ailleurs toujours aussi bien. Je milite pour que Peter MacNicol devienne régulier la saison prochaine. Le personnage le mérite: il est unique en son genre.

  Le conflit entre Teddy et Cristina se poursuit de plus belle, chacune choisissant de camper sur ses positions. J'aime beaucoup Teddy mais je dois dire que là, je ne peux pas la défendre et me range du coté de sa rivale. Elle avait raison de faire valoir son jugement et son autorité à la base, mais s'entêter comme elle le fait devient ridicule. Cristina avait raison sur toute la ligne. Il va lui falloir le reconnaître une bonne pour toutes. Ses tracas sentimentaux me plaisent toujours même s'ils sont encore effleurés au détour d'une scène ou deux. Son psy de petit copain veut l'emmener avec lui... en Allemagne ! Drôle d'idée. On sait qu'elle ne partira pas de toute façon. Je n'en vois pas l'intérêt. Je suis beaucoup plus convaincu par la probable adoption, très soudaine, d'une petite africaine par Meredith et Derek. C'est la suite logique en fait et c'est peut-être le seul moyen à l'heure actuelle d'offrir à Patrick Dempsey quelque chose de consistant à développer (mais je ne suis pas certain qu'il s'en préoccupe). Derek avait l'air bien plus heureux et bien plus convaincu par cette idée que sa femme. Mais je crois que ce n'est pas volontaire. Ellen Pompeo a juste du mal à jouer le bonheur et la joie de vivre.

vlcsnap_2011_05_10_01h21m57 vlcsnap_2011_05_10_02h29m54


// Bilan // La saison 7 de Grey's Anatomy aurait pu se terminer sur un mariage, ou deux, sur une naissance et sur une adoption. Les scénaristes ont eu la bonne idée de caser tous ces événements avant. Les épisodes avant le final sont donc consistants, et ne ressemblent pas à de simples mises en bouche. Quant au final, il a, a priori, assez de matière pour être prenant et différent des précédents. Je suis confiant.


11 mai 2011

The Vampire Diaries [2x 21]

dnes_tvd_elena_modifi__1

The Sun Also Rises // 2 84o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_2011_05_10_03h02m15 vlcsnap_2011_05_10_03h02m38

    Incroyable ce final de Vampire Diaries ! Oops. C'était pas le final. En cours de visionnage, je me suis sérieusement demandé si je n'étais pas tombé dans une faille temporelle qui m'avait fait avancer d'une semaine, comme ça, comme par enchantement. Ou, plus simplement, que je m'étais emmêlé les pinceaux dans mes téléchargements. Je ne comprends pas pourquoi cet épisode riche en rebondissements n'a pas fait office de final, avec peut-être un ou deux cliffhangers supplémentaires afin de nous tenir en haleine jusqu'à la saison suivante. Encore, s'il avait annoncé des événements encore plus forts pour l'épisode suivant, j'aurais trouvé ça absolument génial, un crescendo pour une fin en apothéose. Mais non, le Season Finale risque de se concentrer en majeure partie sur Damon, qui est certes le meilleur personnage de la série, mais justement : où est le suspense au juste ? On sait très bien qu'il ne peut pas mourir. Et au vue des pirouettes inventés par les scénaristes cette semaine, je doute fort que la curiosité autour de leur prochaine trouvaille soit suffisante pour nous contenter. Je crains le pire...

   Alors oui, il s'est passé beaucoup de choses dans cet épisode, il y avait plein de flammes, plein de coeur qui battaient très fort, quelques larmes, mais j'ai eu le sentiment d'un brouillon gigantesque qui nous faisait revenir, au final, à la case départ. On nous avait promis des morts choquantes: on se retrouve avec celle de John, dont on se foutait franchement. Et quand je parle de pirouette ridicule, c'est bien le cas John/Elena qui me vient à l'esprit en premier. Cet échange de force et d'énergie était... beaucoup trop facile ! Je reconnais que son sacrifice a quand même amené de belles scènes, celle partagée entre Elena et Jeremy, et celle de l'enterrement, classique mais efficace. Elena est à nouveau orpheline... La mort de Jules ? Sans intérêt. On connaissait très peu le personnage et son potentiel n'a pas été exploité. D'ailleurs, les loups-garous, que j'imaginais au coeur de la fin de saison, sont loin. Il faudra sans doute attendre la saison 3 pour obtenir un vrai développement de cette intrigue qui tarde à éclore. La troisième et dernière mort est celle de Jenna, plus qu'envisageable suite aux récents événements. On l'imaginait mal nous refaire le coup de Vicky puis de Caroline. C'est en vampire qu'elle aura donc été le plus... vivante. Et ça aura duré... 15 minutes. Bon débarras quand même. Là encore, l'émotion était au rendez-vous. J'avoue que j'ai bien failli lâcher une larme. C'eut été ma première devant Vampire Diaries.

   Outre ces morts peu surprenantes et qui ne bouleverseront pas la suite de la série, il y a le cas Klaus/Elijah, qui nous a réservé une petite surprise finale, pas forcément très excitante mais qui a le mérite d'exister. Je crois qu'afin de ne pas nous perdre, ou ne pas perdre les téléspectateurs disparus ces dernières semaines mais possiblement de retour pour la fin de la saison, les scénaristes ont été trop explicatifs, en revenant d'abord sur ce que l'on savait déjà, et en annonçant de façon trop appuyée ce qui était censé se passer au fil de la "cérémonie" et qui a effectivement eu lieu. C'est comme si, au cinéma, notre voisin de gauche nous expliquait au fur et à mesure du film ce qui allait se passer quelques minutes plus tard. Totalement contre-productif comme système. Le quatuor Matt/Caroline/Mère de Caroline/Tyler se retrouve totalement déconnecté de la grosse intrigue (ce qui est assez peu probable en soi, Caroline ne s'inquiétant pas une seule seconde du sort de sa meilleure amie), ce qui ne peine à susciter, dès lors notre intérêt. Le seul qui y gagne un tout petit peu dans tout ça, c'est Matt. Il s'affirme enfin et dévoile un autre aspect de sa personnalité, dramatiquement parlant plus approprié pour une série comme celle-ci où elle est préférable d'être dans l'action plutôt que dans la contemplation. Un peu comme Damon et Bonnie, qui agissent et qui nous ravissent.

vlcsnap_2011_05_10_03h01m54 vlcsnap_2011_05_10_03h04m10


// Bilan // Un épisode maladroit, parfois trop facile, mais néanmoins efficace, qui annonce un Season Finale sans grands enjeux dramatiques. Il casse l'ambiance, quoi. Rabat-joie, va.  

10 mai 2011

Big Love [5x 07 & 5x 08]

vlcsnap_266099

Til Death Do Us Part // The Noose Tightens

1 o5o ooo tlsp. // 1 36o ooo tlsp.

59798768 // 64025356


vlcsnap_39156 vlcsnap_111481

   Til Death Do Us Part. Il m'est toujours aussi difficile d'écrire sur Big Love, peut-être plus encore maintenant que je ne suis plus tout à fait sûr d'apprécier la série qu'elle est devenue. "Home. Is this my home?" Il se passe tant de choses, pour tout le monde et à de multiples niveaux. Les scénaristes ont pourtant décidé d'en rajouter quelques couches, à travers le rachat des locaux de Home Plus par Alby par exemple. Je ne sais pas si c'était nécessaire. S'il s'agissait de nous montrer que le fake prophète était vraiment prêt à tout, eh bien... on le savait déjà. Plus la peine de nous le prouver. J'ai également beaucoup de mal à m'intéresser à tout ce que Goji Juice implique pour Margene. Le personnage de Grant Show n'apporte finalement rien. Je doute que cela change d'ici à la fin de la série. Ce qui est beaucoup plus intéressant concernant la dernière sister-wife, c'est le mensonge sur son âge qui prend désormais l'ampleur que l'on imaginait. Plusieurs éléments (Heather, pas dans son meilleur jour; le discours suspicieux de Margene...) servent à faire monter le suspense jusqu'à la scène finale, où tout retombe presque comme un soufflé. Je m'attendais à quelque chose de plus dramatique, à l'arrestation de Bill pour tout dire. Finalement, ce n'est "que" Barb qui se fait interroger. Je suis par contre ravi de la tournure que prend la relation entre Cara Lynn et son professeur. Je n'avais pas encore saisi le parallèle avec les débuts de l'histoire entre Margene et Bill. Dès lors, c'est extrêmement intéressant d'impliquer Margene dans leur séparation (forcée). Ben tente également de s'affirmer à travers cette intrigue et celle de Heather et sa mère. Ah, si seulement Sarah avait été là... C'est amusant de constater que dans cet épisode, les rôles entre les hommes et les femmes sont souvent inversés. Barb marie Bill et Nicky, le "tueur à gages" d'Alby devient aussi sa bitch, Ben se transforme presque en mère de famille pendant le mariage... L'intrigue de Lois est toujours aussi bien traitée, avec beaucoup de talent et d'émotion. On ne sait jamais très bien si c'est sa maladie ou sa folie naturelle qui la pousse à agir de la sorte, mais elle est aussi flippante que bouleversante. Pam et Carl ? Je ne comprends pas pourquoi on parle d'eux. Ils ne m'intéressent pas.

   The Noose Tightens. Devant un épisode comme celui-ci, je n'ai plus de doute : Big Love est toujours une grande série, qui s'est simplement trompé de chemin pendant quelques temps. Malgré toutes les intrigues qui se battent dans tous les sens, on en revient petit à petit aux basiques : à ce quatuor dysfonctionnel que l'on a tant aimé, et à cette opposition entre la vision de la religion de Bill, progressiste, et celle d'Alby, destructrice. Sans m'en rendre compte, depuis quelques épisodes, je ne ressens plus de haine envers le héros de la série. Il n'en reste pas moins un être abject, plus intelligent et subtil qu'un Alby, mais dangereux quand même. A ce stade de la série, alors qu'il ne reste plus que deux épisodes, je commence à imaginer une fin, celle que les scénaristes semblent nous suggérer mais qui ne sera pas celle finalement choisei, car ils sont plus malins que ça... J'imagine Margene quitter cette famille qui lui a tout donné mais aussi tout volé, son innocence en premier lieu. Si l'intrigue de Goji Juice doit servir à quelque chose, c'est bien à cela. Lui ouvrir les yeux sur le culte dont elle fait partie, presque malgré elle. J'imagine aussi Barb se séparer définitivement de Bill, car à elle aussi il lui a volé sa vie. Contrairement à Margene, elle n'a plus toute sa vie devant elle, il sera plus difficile de se reconstruire mais elle est forte, elle en est capable. Margene elle-même n'a jamais été aussi forte. Ginnifer Goodwin interprète cette évolution à la perfection. Nicky a-t-elle tué son frère, après qu'il l'ait enfermé dans un placard (un vrai cette fois, pas un métaphorique comme celui dans lequel il est coincé) puis menacé de mort, arme à l'appui ? Elle en est capable en tous cas, mais j'imagine mal un événement comme celui-ci avoir lieu hors-caméra, même si on peut y revenir via un flashback. Et puis ce serait sans doute trop tôt. C'est sans doute Bill qui achèvera Alby dans le final. Prendra-t-il alors sa place à Juniper Creek, avec Nicky en femme dévouée ? 

vlcsnap_102497 vlcsnap_50748


// Bilan // Pour ceux qui ont déjà vu le final de la série, vous avez bien dû bien rire à lire mes théories. Je suis certainement à coté de la plaque. Qu'importe: je reprends un plaisir fou à suivre les aventures au bout de l'enfer des Henrickson.  

09 mai 2011

Brothers & Sisters [5x 21]

dnes_season4_brothers_nora_

For Better Or Worse // 5 7oo ooo tlsp.

59798768


vlcsnap_248638 vlcsnap_264227

    Ca y est, je commence à réaliser que l'on va peut-être perdre nos Walker à tout jamais. Même s'ils ont perdu leur mordant, je les aime toujours autant et ils vont me manquer... Se dirige-t-on vers un happy-end collectif ? Les scénaristes semblent effectivement presser de rendre chacun de nos personnages heureux. Je ne vais pas les blâmer, c'est une des rares séries que je ne veux pas voir finir dans les larmes (de tristesse) et les drames. Mais ça va sans doute un peu trop vite alors que les choses ont tant traîné ou stagné en milieu de saison. Kevin et Scotty voulaient un enfant : ils en ont deux ! Michelle a disparu de la circulation et personne ne s'en inquiète vraiment. Le but du jeu est simplement de faire accepter à Olivia cette arrivée dans la famille. Et c'est bien ce qui finit par arriver, sans trop de difficultés. Ce n'est jamais aussi simple dans la vie malheureusement. Je suis néanmoins content de les voir heureux. C'est une belle image de la famille et de l'évolution des mentalités qui est là véhiculée. A défaut de retrouver sa Rebecca, Justin va peut-être quand même re-goûter au bonheur. Et là, les scénaristes ont fait du très bon boulot en ressortant un personnage de la saison 1 que l'on avait un peu tous oublié : Tyler ! Tiens, même son prénom m'était sorti de l'esprit. Je me souviens que je l'aimais bien et qu'il y avait une bonne alchimie entre l'actrice et Dave Annable. 5 ans plus tard, c'est toujours vrai. J'ai bien aimé leurs scènes et ma foi, s'il faut s'en contenter, je m'en contenterais. 

   Les clichés ont la vie dure et nous, pauvres français, sommes considérés outre-Atlantique comme des dragueurs invétérés... efféminés. Je ne sais pas où l'équipe chargée du casting est allée trouver les acteurs qui jouaient les cousins de Luc mais ils étaient homos, ça c'est certain. Alors forcément, les voir draguer des femmes comme des animaux en rut, ce n'était pas très crédible. Cela dit, c'était des vrais français. Pas des canadiens québecois. On peut s'estimer heureux ! J'aurais adoré voir Sarah et Kitty mettre le bordel à l'enterrement de vie de garçon de Luc, mais ça s'est passé autrement. On a moins ri que prévu, mais j'ai bien failli pleurer. Le petit discours de Kitty à sa soeur était magnifique. Il n'a pas porté ses fruits mais c'était bien tenté. Tous les Walker sont têtus de nature, mais Sarah est certainement la pire ! Finira-t-elle par accepter Brody ? J'aurai tendance à dire que oui. L'image de Brody qui l'accompagne jusqu'à l'autel m'a hanté tout l'épisode. Au pire, ce sera Saul de toute façon. Ce serait une belle image aussi. Les flashbacks sur la jeunesse de Nora, William et Brody étaient nécessaires pour clarifier une bonne fois pour toutes ce qui s'était vraiment passé il y a une quarantaine d'années avec le trio infernal. Le constat est sans appel : William Walker est une ordure de la pire espèce et Nora Walker n'aurait jamais dû se marier avec lui, jamais. Ca ne l'aurait pas empêché d'avoir de beaux enfants. Sarah en est la preuve vivante aujourd'hui. Même si toute cette histoire est trop compliquée pour être réaliste, elle aboutit à une belle conclusion pour Nora et Brody. J'aime cette idée de destin inéluctable qui nous rattrappe. Des mauvais choix que l'on regrette et que l'on peut encore réparer bien des années après... Bon et puis Kitty est là et c'est une bonne raison d'apprécier cet épisode. Elle sert de soutien à sa soeur mais elle n'a pas d'intrigue à elle. Cela laisse supposer qu'elle aura un grand rôle à jouer dans le final, et peut-être une nouvelle à annoncer...  

vlcsnap_180238 vlcsnap_266099


// Bilan // Malgré ce que j'ai pu dire dans mes précédentes reviews, je ne suis pas prêt à laisser partir les Walker. C'est ce que je retiens de cet épisode et c'est ce qui va rendre le visionnage du prochain, peut-être le tout dernier, pénible et douloureux.

Brothers & Sisters [5x 20]

dnes_season4_brothers_justi

Father Unknown // 6 55o ooo tlsp.

59798768


vlcsnap_180238 vlcsnap_168534

    Pour analyser cet épisode qui est la suite logique du précédent, je vais faire quelque chose que je n’ai jamais fait encore je crois : citer quelques phrases de ma précédente critique et les remettre en perspective face aux nouveaux rebondissements. «  Finalement, Sarah pourrait bien être sa fille. Eh bien je vais vous dire une chose : si on apprend au final que ce n'est pas le cas, on pourra dire que ces rebondissements n'ont servi à rien à part détruire la série. Quelque part, l'idée que Brody puisse être le père de Sarah me séduit. Parce que je l'aime bien, malgré tout (…) » Ouf ! Il est bien son père. La série n’est pas totalement détruite. Les scénaristes savent encore à peu près ce qu’ils font, même s’ils ne le font plus aussi efficacement. Je n’ai pas été séduit par la totalité du cheminement, censé être drôle mais un peu trop poussif par moment (Justin et Nora agissaient comme des déficients mentaux), et je reste moyennement convaincu par ce choix de ne pas nous montrer LE moment de l’annonce à Sarah, qui se fait derrière une fenêtre, couvert par une jolie chanson. En revanche, le fait que Sarah le prenne bien, pour le moment du moins, c’est surprenant donc plutôt intéressant. Sally Field était encore géniale. Il faut que Brody revienne maintenant et Kitty aussi. She misses all the fun !

   « Après avoir failli perdre Olivia, Kevin et Scotty découvrent avec stupeur qu'ils ont peut-être eu un enfant... avec Michelle ! Oui, tout le monde l'avait oubliée. Il faut dire qu'elle avait été gentiment zappée au cours du bond dans le temps du début de la saison. On apprenait alors qu'elle avait fait une fausse couche. C'était visiblement faux et j'ai hâte d'entendre ses explications ! Bon courage aux scénaristes pour justifier cela. La pauvre petite Olivia n'est pas au bout de ses peines non plus. » Michelle a donc bel et bien menti : elle a eu un petit garçon, qu’elle a prénommé Daniel, et Kevin et Scotty en sont les pères (enfin un seul biologiquement). Je n’aime pas cette idée, ni ce qu’elle risque d’engendrer mais au cours de cet épisode, ça a été plutôt bien géré. Ca m’a ému, et j’ai été ravi de constater que Luke MacFarlane pouvait geuler encore plus fort que Matthew Rhys (qui a d’ailleurs réalisé cet épisode) ! Tout cela serait arrivé si Olivia n’avait pas existé, ça serait mieux passé. Mais là, c’est trop, vraiment trop. La bonne surprise de cet épisode, c’est le duo Saul/Luc, même si l’intrigue du contrat prénuptial est vue et revue, et la présence bienveillante de Justin, devenu, presque contre son gré, le confident de tout le monde. 

vlcsnap_161852 vlcsnap_170497


// Bilan // « Brothers & Sisters a perdu son équilibre, elle vacille toujours un peu plus à chaque nouvelle mauvaise idée. Les acteurs ne se laissent pas abattre pour autant, Dieu merci. » C’est toujours vrai, à ceci près que j’ai davantage eu l’impression d’être devant la série et les personnages que j’ai aimé au cours de cet épisode. Il n’était pas parfait, mais il avait ce je-ne-sais-quoi si Walkerien.


08 mai 2011

Coming Next [La Finale]

64205441

Merci à tous pour vos nombreux votes ! Le moment de la finale est venu. Vous ne pouvez voter, cette fois, que pour un seul projet parmi les cinq gagnants des premiers rounds. Qui succèdera à No Ordinary Family (et sera plus chanceuse on l'espère) ?

 64205444

Once Upon A Time (12,5%) / Georgetown (12%) / Appartment 23 (11%) / Good Christian Bitches (11%) / Pan Am (10%) / Revenge (8,5%) / The River (7,5%) / Damage Control (6,5%) / Charlie's Angels (6%) / Hallelujah (6%) / Suburgatory (5%) / Bad Mom (4%)

64010412

Alcatraz (28%) / The New Girl (17%) / Weekends At Bellevue (12,5%) / Locke & Key (12%) / Touch (10%) / Exit Strategy (5%) / The Finder (5%) / Family Album (4,5%) / Little In Common, (4%) / Council Of Dads (2%)

63781338

Secret Circle (38%) / Hart Of Dixie (26%) / Awakening (15,5%) / Heavenly (7,5%) / Danni Lowinski (7%) / Cooper & Stone (6%)

63532401

Ringer (25,5%) / Person Of Interest (14,5%) / Homegrown (12%) / The Assistants (11,5%) / How To Be A Gentleman (11,5%) / The Rememberer (7,5%) / The Doctor (7%) / Untitled Susannah Grant Project (5%) / Vince Uncensored (4%) / Hail Mary (1,5%)

63320381

17th Precinct (20%) / Playboy (14%) / Grimm (12%) / REM (12%) / Reconstruction (9%) / Smash (8,5%) / Wonder Woman (8%) / Untitled Emily Spivey Project (Alpha Mom) (7,5%) / Free Agents (4,5%) / A Mann's World (4%)

____________

 

Posté par LullabyBoy à 19:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

Glee [2x 18]

dnes_season4_glee_pillsbury

Born This Way // 8 62o ooo tlsp.

59798768


vlcsnap_7326 vlcsnap_9240

    La plus grosse erreur de cet épisode, qui est à imputer à la FOX et non aux scénaristes de Glee, c'est d'avoir voulu le rallonger à la dernière minute pour contrer le lancement de The Voice sur NBC. Non seulement ça n'a pas fonctionné car l'audience n'a pas été bonne, mais en plus elle manquait sérieusement de rythme cette fausse spéciale Lady Gaga. Le solo de Kurt, par exemple, sur un enième standard de Broadway, était interminable d'ennui. Je ne remets même pas en cause la prestation, c'était juste trop long. Ca devient même embarrassant à un moment donné de regarder les personnages en regarder un autre chanter, en faisant des mines réjouies et/ou attendries. Heureusement, les autres passages musicaux étaient plus sympas et plus sobres aussi. Ma préférence va de très loin au I Feel Pretty/Unpretty de Lea Michele et Dianna Agron. Pour une fois, les directeurs musicaux se sont creusés la tête pour proposer une version inédite de la chanson originale, et non pas un vulgaire copier-coller façon chorale. C'était réussi et super mignon. Somewhere Only We Know aurait pu être géniale... mais sans les insupportables Warblers. Quant au passage Barbra Streisand il était franchement rafraichissant parce qu'on sentait vraiment que toute la troupe et les figurants s'amusaient beaucoup. Juste dommage que c'est une grande surface qui a été choisie comme décor. Already Done Guys ! Ah et j'allais oublier du "principal" : la cover de Born This Way de Gaga ! Pour tout dire, je ne suis vraiment pas fan du titre et ce n'est pas la troupe de Glee avec sa version caricaturée qui risquait de me faire changer d'avis ! Donc non, je n'ai pas adhéré, mais ce n'était pas atroce.

   Le message de l'épisode, sur le respect des différences, était tout sauf nouveau pour la série mais les scénaristes ont trouvé un moyen cette fois-ci de le traiter avec un peu plus de profondeur, même si on n'a pas échappé à la guimauve habituelle. La meilleure trouvaille, c'est sans aucun doute celle des t-shirts-slogans sur le numéro final, où l'on se surprend à appuyer à plusieurs reprises sur pause pour être bien sûr de ne pas en rater un. Et ça valait le coup, parce que c'était vachement drôle ! Les intrigues ont bien avancé mine de rien et certains personnages en sont ressortis grandis. Je pense à Quinn en premier lieu. Même si son passé de laideron portait l'inscription "ridicule" du début à la fin, son duo avec Lauren fonctionnait à merveille et ça fait toujours du bien de la voir chanter et sortir de sa coquille. Ca n'arrive pas si souvent. Je n'irai pas jusqu'à dire que j'ai réussi à apprécier Rachel le temps de cet épisode, mais sa présence ne m'a en tous cas pas irrité. Bravo pour la campagne anti-chirurgie esthétique pour les adolescentes ! Le retour de Kurt, attendu, s'est déroulé sans encombre. Je ne suis vraiment pas certain que son passage chez les Warblers aura été bénéfique pour le personnage mais c'est bon de le voir retourner aux bercails. Santana est depuis quelques épisodes dans une forme olympique. Je ne pensais pas qu'elle avait autant de potentiel. Son capital sympathie était insoupçonné aussi. La "libanaise" pourrait bien dynamiter la fin de saison... Mais alors ce que j'ai préféré et de loin, c'est le traitement de la maladie d'Emma. Non seulement c'était hyper touchant et Jayma Mays était parfaite, mais en plus ils se sont retenus de traiter de la relation amoureuse entre elle et Will en parallèle. De beaux moments.  

vlcsnap_11712 vlcsnap_28701


// Bilan // Au-delà de toutes les leçons sur le paraître, sur la beauté intérieure, sur l'acceptation de soi, qui ne sont pas nouvelles et qui ne sont pas subtiles ici; au-delà des intermèdes musicaux qui ont nourri la plupart du temps le récit; au-delà des intrigues qui avancent et qui s'approfondissent; ce qu'il faut retenir de cet épisode c'est que Glee sans Sue Sylvester, c'est moins hystérique, plus posé (et moins drôle ?) mais c'est bien aussi.

Posté par LullabyBoy à 02:57 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 mai 2011

Xanadu [Interviews]

110504183954437

Si vous avez envie de pénétrer plus en profondeur dans l'univers de la série Xanadu, je vous laisse découvrir un reportage que j'ai réalisé en compagnie des principaux acteurs de la série (dont Julien Boisselier), la scénariste Séverine Bosschem et le réalisateur Podz. X comme Xanadu, A comme Arte, N comme Nudité, A comme Avenir de la fiction française, D comme Dorcel (Marc), U comme Unique. 

 

Posté par LullabyBoy à 20:51 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Desperate Housewives [7x 20]

dnes_season4_dh_bree_miniba

I'll Swallow Poison On Sunday // 9 44o ooo tlsp.

64204865


vlcsnap_48237 vlcsnap_48474

    L'amour est un poison violent, la haine aussi. Dans la plus pure tradition WisteriaLanienne des premières saisons, c'est jour après jour et goutte après goutte, à mesure que la souffrance s'infiltre dans les veines, que Felicia a choisi d'achever Paul. La voir parler à son urne dorée, un livre fushia de potions fatales à la main (gantée), c'est à la fois effrayant et fascinant et ça résume assez bien ce personnage. On pourrait se croire au beau milieu du soap Passions, pour ceux qui s'en souviennent. Felicia n'est pas loin de se transformer en vilaine sorcière, adepte de la magie noire. A l'écrit, tout cela est parfaitement ridicule. A l'écran, c'est étonnament efficace. Dans cette intrigue, Susan est un parasite qu'on aurait bien envie d'écraser. Pas de mort lente pour elle : un grand coup sur la tête ferait l'affaire ! Sa naïveté est sans limite. Elle est tombée dans un chauderon de conneries quand elle était petite. Elle ne voit donc pas le manège de Felicia, pourtant pas si discret, et elle n'a plus d'autre but dans la vie que de nourrir Paul. Elle s'improvise alors cuisinière (elle n'a jamais su faire à manger hein...) et femme de ménage (ça n'a jamais été son fort non plus, sauf si cela implique une nuisette et des webcams). Au milieu de tout ça, Mike passe pour encore plus idiot que sa femme. A moins que ce ne soit les scénaristes qui ont oublié la première saison... Ca fait quand même très bizarre de le voir laisser sa femme cotoyer de si près et tous les jours un meurtrier qui a participé à la déstruction (initiale) de sa vie ! Voilà donc pour la meilleure storyline de l'épisode, qui se termine malheureusement de manière convenue avec un Paul en danger de mort, comme il y a quelques épisodes de cela. On connaissait le goût prononcé de l'équipe pour le recyclage mais ils s'arrangaient d'habitude pour copier ce qu'ils avaient déjà fait quelques saisons plus tôt, pas quelques épisodes plus tôt ! Pousser l'auto-pompage à son paroxysme, c'est un concept...

   Comme je l'avais prédit, la cohabitation entre Bree, Gaby, Juanita et Juanita-Bis-La-Mono-Expressive n'aura duré que le temps d'un épisode. Tout s'est passé comme prévu (expression figée mais révoltée de la rousse face aux bêtises des petites, qui se comportent comme deux mini truies alors que la casa Solis n'a pourtant jamais ressemblé à une porcherie; posture désinvolte de la latina qui n'a certainement plus d'ongle -ni de main- à force de se les limer...) jusqu'à ce que Carlos intervienne et terrorise ses filles, persuadées que c'est Bree qui a assassiné leur grand-mère ! J'avoue que le coup du coussin et de la panique qui a suivie m'a beaucoup amusé. C'est de manière plus dramatique que l'affaire se termine puisque, d'un commun accord, les deux amies décident de se "séparer". J'ai vraiment cru qu'une réconciliation se profilait... Les scénaristes en ont profité pour lancer dès maintenant la prochaine intrigue amoureuse de Bree, Keith étant déjà passé aux oubliettes. Ils l'ont fait sans aucune subtilité, je crois qu'ils n'ont même pas cherché à cacher leur manoeuvre maladroite. Bam Bree tombe sur un détective/flic en sortant de chez elle. Bam il est bien fait et il a de l'humour. Bam elle va être folle amoureuse de lui en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire !

   Je vais être plus bref sur la dernière partie de l'épisode car il n'y a vraiment pas matière à discuter : le couple Scavo se lance dans une énième dispute, assisté d'une Renee heureusement toujours très en forme. Il est question cette fois-ci de la décoration du bureau de Tom (on se souvient tout à coup que les deux copines s'étaient lancées dans le business pour concurrencer Valérie Damidot). Madame nous refait le coup de la femme castratrice. Monsieur nous rejoue le mari fâché fâché fâché. Une séparation flotte dans l'air, mais on sait très bien qu'elle n'aura pas lieu. Et on sait très bien de toute façon qu'on n'en veut pas. On les veut toujours ensemble, éternellement. Si les Scavo divorcent, alors plus la peine de croire en l'amour... Sinon, j'implore la costumière de la série : hello ! Tom est devenu riche ! Il n'a plus besoin de ses costumes by la halle aux vêtements ! Merci. Au plaisir.

vlcsnap_48847 vlcsnap_49220


// Bilan // Plus on se rapproche de la fin de la saison, moins on sait ce qui nous attend. Hormis ce problème d'importance, on peut dire que cet épisode, comme le précédent, fait partie des meilleurs de la saison.

06 mai 2011

How I Met Your Mother [6x 22]

 dnes_season4_himym_lily_min__1_

 The Perfect Cocktail // 6 77o ooo tlsp.

60578513


vlcsnap_11326

   Mince alors ! Moi qui croyais que la relation entre Ted et Zoey était en bonne voie de rupture, les voilà qui se disent « je t’aime » et qui se promettent monts et merveilles. Je ne comprends définitivement plus les scénaristes de la série. Qu’attendent-ils pour libérer Jennifer Morrison de ses fonctions ? Elle n’est pas faite pour la comédie ! Qu’ils ne s’en soient pas rendus compte tout de suite nuisait déjà pas mal à leur crédibilité, mais qu’ils insistent pour la garder encore et encore me laisse perplexe. Auraient-ils fumé un… mangé un sandwich !? Ils ont quand même tenté de rendre Zoey plus attachante en dévoilant le terrible secret de son enfance. Honnêtement, je n’ai pas compris pourquoi elle avait caché ça. Y’a plus honteux quand même que d’avoir vécu avec sa famille dans un immeuble miteux… Elle a réussi à attendrir Ted mais moi, je ne marche pas. Je la trouve toujours aussi antipathique. Et puis sa présence repoussant toujours un peu plus la rencontre de la mère, je ne lui trouve absolument aucun point positif à cette fille. Dramatique.

   La situation n’est pas aussi grave du coté de Barney et Marshall mais les voir se chamailler, toujours à cause de ce foutu immeuble, ça m’a gavé. Là encore, je n’ai rien trouvé de vraiment drôle et les trucs et astuces des scénaristes ne fonctionnent plus tant ils peinent à se renouveler. Ce qui m’a plu, c’est simplement de voir enfin Lily et Robin utiles ! C’était pas grand-chose mais leur intrigue commune, en parallèle des deux zigotos, était au moins amusante, contrairement aux autres. La grossesse de Lily reste un sujet tabou par contre. On n’en parle plus. Mais a-t-on vraiment envie d’en entendre parler en fait ? Quand j’y réfléchis, je ne sais pas ce que je souhaiterais pour que la série s’améliore. Je ne vois pas vraiment comment cela serait possible en fait. Pour moi, elle est arrivée en bout de course et rien ne peut plus la sauver. Pourtant, il va falloir encore continuer… longtemps. 

vlcsnap_12773

 


// Bilan // Encore un épisode certainement pas marrant et à peine plaisant. Je me demande si je ne suis pas en train de perdre mon temps. Pas vous ?