18 mai 2011

Grey's Anatomy [7x 21]

 dnes_season4_ga_christina_m

I Will Survive // 9 63o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_59016 vlcsnap_60633

   En aurait-on fini avec l'attachante Happy Meredith ? Cet épisode marque un tournant pour l'héroïne de Grey's Anatomy puisque son bonheur presque insolent des dernières saisons, la fausse couche mise à part, est sur le point d'éclater. Elle aurait pu devenir la chef des résidents et elle était très bien partie pour, elle aurait pu adopter un enfant avec Derek, et c'était sur le point de se concrétiser malgré ses peurs, mais elle a commis une faute professionelle, considérée comme grave, et je vois mal le final arranger la situation. Vous savez parfaitement tout le mal que je pense d'Alex mais là, il devient officiellement LE connard de la télévision cette saison, en exposant le secret de Meredith à Owen. Je doute fortement que celui-ci le garde pour lui. Ce que je trouve dingue de la part d'Alex, c'est que depuis le début de la série Meredith a toujours été là pour lui. Doit-on lui rappeler qu'elle l'héberge sous son toit, en plus. Et malgré tout, par jalousie, frustration et méchanceté, il la dénonce. Il est IMMONDE. Si seulement il pouvait partir rejoindre Lucy en Afrique... J'avoue que le coup que cette dernière lui a fait est amplement mérité et surprenant. Enfin pas tant que ça quand on sait qu'il fallait de toutes urgences une porte de sortie pour l'actrice engagée sur le Charlie's Angels d'ABC, mais de cette manière, j'avoue que c'est très bien trouvé. On ne la regrettera pas particulièrement de toute façon...

   Cristina était en très grande forme dans cet épisode en s'opposant une fois de plus fermement à Teddy et en ne laissant jamais rien entamer sa bonne humeur et son enthousiasme. Sandra Oh est capable d'insuffler une énergie folle à son personnage. Je me demande parfois si elle n'est pas trop bonne pour la série, en fait. Ses prestations sont toujours largement au-dessus du lot et donnent presque l'impression que ses partenaires sont mauvais (ce qui n'est pas vrai). En tous cas, il ne m'a pas fallu un peu de temps et d'alcool pour reconnaître qu'Owen avait raison sur toute la ligne: Cristina n'est pas faite pour le poste de chef des résidents. C'est pas ça qui la fait vibrer. Elle se serait ennuyée, et nous avec elle sans doute. Le problème maintenant, c'est qu'il n'y a que Meredith qui est une bonne candidate. A la grande limite, après réflexion, April pourrait éventuellement s'en occuper. La paperasse ne lui fait pas peur, elle est très méticuleuse et organisée, elle tient à ce que les règles soient toujours respectées... mais elle risque facilement de se faire marcher sur les pieds. Quoiqu'elle a prouvé en tenant tête à Cristina et en complotant dans son dos qu'elle n'était pas si naïve et si... gentille. Mais tout de même. Ce ne sera pas Jackson, le chef des résidents. Il aurait pu en avoir les épaules, mais il n'a pas confiance en lui et le poids de sa famille lui pèse lourdement sur les épaules. C'est un thème qui a toujours été effleuré le concernant, jamais vraiment exploré. Le moment est peut-être venu ? Ce serait bien. C'est toujours un peu la dernière roue du carrosse actuellement. Pour finir, j'aime beaucoup le triangle "amoureux" Henry/Teddy/Andrew, même si ce dernier mériterait un développement plus poussé. Ca viendra peut-être... s'il ne part pas pour l'Allemagne... Very Unlikely.

vlcsnap_75665 vlcsnap_79453


// Bilan // Toutes les scènes de cet épisode n'impliquant pas Cristina manquaient de rythme et on ne peut pas dire non plus que l'émotion était à son comble, globalement. Rien de dramatique toutefois, si seulement il ne s'agissait pas du pré-final...


17 mai 2011

[Coming Next] And The Winner Is...

dnesseason4nextminiban

19738603

1. ALCATRAZ (28%)

Les fans de J.J. Abrams ont été plus forts (et plus nombreux surtout) que ceux de Sarah Michelle Gellar ! La dernière production du maître remporte donc cette année le Coming Next et succède à No Ordinary Family, en lui souhaitant (beaucoup) plus de succès ! Il faudra attrendre la mi-saison sur la FOX pour la découvrir, vraisemblablement le lundi à 21h. Voici le trailer :

 

2. RINGER (23%)
A la base, Ringer faisait partie du round CBS, puisque le projet a été developpé par la chaîne. Mais, rebondissement de dernière minute : elle sera finalement diffusée par sa petite soeur, la CW ! Pas une bonne nouvelle du point de vue du budget, mais une excellente pour les chances de réussite de la série qui pourra plus facilement couler des jours heureux sur la petite chaîne que sur le géant peu habitué au feuilletonnant !

 

3. ONCE UPON A TIME (19%)
La dernière fois qu'ABC s'est essayée à ce point à l'originalité, c'était Pushing Daisies, c'était génial mais c'était voué à l'échec, sur un network du moins. La série s'installera chaque dimanche à 20h dès Septembre, juste avant Desperate Housewives. Elle a ses chances...

 

4. SECRET CIRCLE (17%)
Kevin Williamson réussira-t-il à faire ce que l'on attend de lui : offir à la CW un deuxième succès comparable à celui de Vampire Diaries ? Réponse à la rentrée.

 

5. 17th PRECINCT (13%)
Un peu à la surprise générale, NBC n'a pas choisi la série pour la saison prochaine. Vu les talents derrière le projet, on peut supposer que le résultat était vraiment mauvais...

Happy Endings [Pilot & 1x 02]

19617985

Pilot // The Quicksand Girlfriend

7 3oo ooo tlsp. // 5 7oo ooo tlsp.

44030377

What About ?

Comment un groupe d'amis peut-il résister à la séparation de deux d'entre eux le jour de leur mariage au pied de l'autel ? Alex et Dave avaient tout du couple parfait, et pourtant...

Who's Who ?

 Comédie créée par David Caspe. Avec Zachary Knighton (FlashForward), Elisha Cuthbert (24), Eliza Coupe (Scrubs), Damon Wayans Jr. (Ma Famille d'abord), Adam Pally, Casey Wilson...

So What ?

 Chaque année, je m'insurge lorsque de nombreux internautes critiquent les pilotes de comédies commandés par les chaînes, râlant que les pitchs ne sont pas originaux. Bah oui, ça m'énerve, parce que quand on regarde bien, les sitcoms les plus drôles et les plus connues à travers le monde n'avaient pas forcément des pitchs originaux non plus. Le meilleur exemple, c'est quand même Friends ! "Six amis célibataires cherchent l'amour à New York en se serrant les coudes". Wouahou. Certains rétorqueront que Friends était la première à le faire. Faux ! Cheers, 10 ans plus tôt, c'était exactement la même chose. Et plus tard, How I Met Your Mother a également prouvé qu'on pouvait partir d'une base classique pour offrir du neuf. Tout ça pour dire que pour qu'une sitcom soit réussie, il ne lui faut pas nécessairement une idée de départ originale mais des personnages bien écrits et drôles et surtout, que le directeur du casting fasse du bon boulot ! Reste ensuite l'inconnue déterminante : y'aura-t-il une alchimie de groupe ?

Le pitch d'Happy Endings est relativement commun, malgré le prétexte du mariage raté qui n'aura plus de conséquences d'ici à la fin de la première saison, mais la sitcom réussit, à mon sens, là où ses consoeurs Perfect Couples et Traffic Light ont échoué cette saison : provoquer... l'hilarité ? Non, je n'ai pas ri comme un fou jusqu'à l'étouffement devant les premiers épisodes mais j'ai beaucoup souri, un peu ri, et je suis surtout resté admiratif devant les dialogues qui n'étaient pas faciles. Les blagues ne se sentaient pas venir à des kilomètres à la ronde, globalement, et c'est déjà une grande réussite en soi. Et puis il y a ces individualités amusantes qui forment un groupe cohérent et attachant. Mon petit coup de coeur va à Penny, de loin celle qui m'a fait le plus rire. Elle est un peu la caricature de la célibataire loseuse pas très jolie mais qui ne se laisse pas abattre (longtemps). Le duo qu'elle forme avec Max, le "gay" de la bande fonctionne à merveille, surtout quand elle cherche à le remplacer, en vain. Max justement, est tout sauf une caricature. Il est l'inverse de la caricature de l'homosexuel habituel dans les comédies. A vrai dire, sans ses remarques sur les hommes, il pourrait très bien passer pour un hétéro. Il est limite pas crédible en homo mais c'est ce qui fait toute son orginalité. Fallait y penser ! En plus, dans les grandes "comédies d'amis" jusqu'ici, il n'y avait pas d'homo (Will & Grace exceptée évidemment). Sans doute parce que ça réduisait les possibilités de romances entre les personnages. Dave, qui est un peu le héros, dans le pilote en tous cas, me plait bien. Je suis ravi de découvrir Zachary Knighton dans un autre registre après FlashForward, et je crois que la comédie lui sied mieux. On le sent plus dans son élément. Brad est le dumbass du groupe, pas le personnage que je préfère d'office mais qui peut être amusant à l'occasion. Les deux blondes ? Pas encore réussi à cerner leurs personnalités respectives mais Alex, je ne l'aime pas beaucoup. Elle n'a pas le rôle le plus facile il faut dire puisque c'est elle qui a abandonné Dave...

Je comprends pourquoi ABC a choisi de renouveler Happy Endings pour une saison 2 alors que ses scores d'audience ne sont pas fameux. Elle a du potentiel et elle mérite bien une deuxième chance, qu'elle aura certainement beaucoup de mal à saisir, certes. De toutes les nouvelles comédies lancées cette année, elle est à mon sens la meilleure après Raising Hope, dans un style très différent. On se demande pourquoi elle a débuté en dernier d'ailleurs...

16 mai 2011

The Vampire Diaries [2x 22]

dnes_season4_tvd_damon_mini

As I Lay Dying (Season Finale) // 2 8oo ooo tlsp.

60679835


vlcsnap_2011_05_14_13h05m30 vlcsnap_2011_05_14_13h06m58

    Je n'attendais pas grand chose de ce final après la petite déception de l'épisode précédent. C'est sans doute pour cela que j'ai été agréablement surpris par sa maîtrise et sa capacité à relancer efficacement l'intérêt (que je n'avais pas véritablement perdu) pour la saison 3. Je craignais que l'on se dirige uniquement vers une mission sauvetage de Damon mais, fort heureusement, ça n'a pas été le cas. Et cette mission sauvetage, elle n'était pas brouillonne ni alambiquée, elle était simplement racontée et avec beaucoup d'émotion. C'est Klaus qui le sauve, grâce à son sang "magique" d'hybride. Je me suis demandé pendant un moment s'il n'allait pas transmettre son état à Damon mais apparemment pas. Et c'est vrai que c'eut été totalement stupide de sa part. Puis je ne suis même pas sûr qu'il puisse ou qu'il sache comment faire. Ca ne fait que deux jours qu'il est comme ça après tout. Joseph Morgan peine toujours à convaincre dans son rôle de Big Bad mais je sens une amélioration. Je le soupçonne quand même de copier son jeu sur celui de Ian Somerhalder (qui était encore très bon cette semaine). Les hallucinations de Damon, sous forme de flashbacks furtifs et de confusions avec le présent, ont permis de rendre sa quête de la mort moins monotone. Damon est en même sorti grandi : impossible de ne pas le plaindre. Elena s'est aussi laissée attendrir au point de l'embrasser. J'aurais tendance à dire que ce baiser relevait plus de la pitié qu'autre chose mais je suppose qu'avec un Stefan coincé avec Klaus, le rapprochement pourrait continuer... N'est-ce pas ce que tous les fans (et les midinettes) souhaitent après tout ?

  Même si la comparaison n'est pas nouvelle, je retrouve beaucoup de ma Joey Potter de Dawson en Elena. Ca m'a d'autant plus frappé dans cet épisode puisqu'elle se retrouve face à un dilemme similaire à celui de Joey en fin de saison 3. Dawson ou Pacey ? Stefan ou Damon ? Cette fois, pas de bâteau qui vogue sur l'océan et de garçon en pleurs sur un ponton. En fait, avec tout ce qu'on lui fait subir et surtout tout ce qu'elle se fait subir à elle même, je suis étonné de ne pas l'avoir encore trouvée agaçante. Le talent de Kevin Williamson sans doute... A coté de ça, la saison 3 se prépare activement et il semblerait que la roue tourne puisqu'on annonce des intrigues propres à Stefan et Jeremy, eux qui ont été si passifs et inoffensifs cette année. Stefan va devenir la bitch de Klaus, au moins le temps que la raison lui revienne. Je suppose qu'il cherchera à réveiller son allié Elijah à un moment donné puisque son frère lui a encore planté un couteau dans le dos. Enfin dans le ventre, en l'occurence. De toute façon, les Originals dans leur ensemble auront certainement un rôle à jouer. En attendant tout cela, Stefan va devoir apprendre à maîtriser ses nouvelles pulsions. Nul doute qu'il y arrivera. C'est une crise qu'il a déjà traversé. Si ça dure trois épisodes, on aura déjà de la chance ! C'est dingue comme il devient tout à coup plus intéressant en monstre sanguinolent. Et puis il y a donc Jeremy, qui voit les morts... depuis qu'il est encore mort, suite à une bavure du shérif Forbes (très bon rebondissement) et l'aide des sorcières sacrifiées invoqué par Bonnie. Tous les morts ? Ou seulement les morts qui comptent à ses yeux ? Vicky et Anna sont les premières à lui apparaître en tous cas. La perspective de leur retour, même rapide, me plait beaucoup. Donner un vrai rôle à Jeremy tout court me plaît beaucoup. Je suis impatient de découvrir ce que les scénaristes vont en faire, en espérant qu'ils en fassent vraiment quelque chose ! Pas du tout de Tyler ni de Matt dans cet épisode. Certes, ils n'avaient pas forcément leur place mais ils auraient pu au moins apparaître quelques secondes. Pour le principe. Katherine a eu son petit rôle à jouer par contre et je suis content qu'elle ne soit pas morte cette saison. Il y a encore des choses à en tirer je pense.

vlcsnap_2011_05_14_13h06m09 vlcsnap_2011_05_14_13h06m37


// Bilan // Sans tout bouleverser, ce qui n'aurait pas été du luxe, cet épisode final de Vampire Diaries est moins prévisible et ennuyeux que prévu: il est même plutôt bon, misant sur l'émotion avant tout, et posant les bases intrigantes de la saison 3. De manière générale et malgré un ventre mou, j'ai préféré la saison 2 à la saison 1. Elle est entrée dans le vif du sujet dès le départ, bien aidée par une Katherine incroyable (et une Nina Dobrev excellente dans son double-emploi), et elle a donné à Caroline et Tyler des rôles mille fois plus passionnants que les caricatures qu'ils représentaient en saison 1. Je certifie Vampire Diaries de "Best Guilty-Pleasure-Not-So-Guilty Of The Year" !

United States Of Tara [3x 06 & 3x 07]

 dnes_season4_usoftara_minib

The Road To Hell Is Paved With Breast Intentions // The Electrifying & Magnanimous Return Of Beaverlamp

32o ooo tlsp // 29o ooo tlsp.

44030377


 vlcsnap_15255 vlcsnap_50180

    United States Of Tara sait manier la légéreté et la profondeur comme aucune autre série (Bon, Ok, j'ai deux-trois exemples de shows qui le font aussi bien). La fragilité et l'insouciance, voilà ce qui caractérise chacun des membres de la famille Gregson. Marshall est sans doute le plus grave de tous. Il est celui qui est le plus conscient, celui qui a le plus les pieds sur Terre, cela le fait d'autant plus souffrir. Plonger dans le passé de ses parents, de la naissance de leur couple à la naissance de leur fille, réveille en lui des peurs bien légitimes. Et s'il devenait comme sa mère ? Et s'il ne trouvait pas un homme aussi patient que son père pour l'aider ? Plutôt que de se réfugier dans les bras de son nouveau petit ami, il serre très fort ceux de Lionel. Est-ce que cela signifie qu'il est toujours amoureux de lui, comme le blond péroxydé le dit clairement ? Ou est-ce qu'il se sent tout simplement plus en confiance avec lui qu'avec l'autre ? Est-ce que les deux questions ne se rejoignent pas ? Je suis en tous cas ravi que les scénaristes prennent enfin le temps de se pencher sur le cas de Marshall, qui méritait bien ça. 

   Kate s'est trouvée une nouvelle bulle de bonheur grâce à son métier d'hôtesse de l'air. C'est vrai que si elles étaient toutes aussi fraîches, souriantes et drôles... Non non, je n'ai absolument rien contre ces femmes hein. Même pas eu de mauvaise expérience. Kate, c'est juste autre chose. Elle sublime tout ce qu'elle touche et irradie. Je l'aime. Bref. Je me demandais quand est-ce qu'elle allait trouver un nouveau prétendant. C'est chose faite : il s'appelle Evan, il est marié et il est papa. Autant dire qu'elle n'a encore pas choisi la facilité après le cinglé et le gosse de riche arrogant. Mais je comprends qu'elle se soit attachée à lui. Il est étrangement charmant cet homme. Du coté de Charmaine, peu de choses à dire. La visite de sa mère, Beverly, ne bouscule pas l'ordre établi contrairement à ce que j'avais imaginé. Pas de grandes révélations cette fois, juste une petite un peu triste : le père de Tara et Charmaine est mal en point. Il est en maison de repos (de retraite ?). La scène était touchante, tout comme celle où Tara ose parler à sa mère quelques instants habillée en Buck. Trop courte cependant, pas le temps d'attraper véritablement l'émotion.

   Le Dr. Hattaras me déçoit. Lui non plus ne semble pas capable de soigner Tara, de son propre aveu. Etait-ce simplement la déprime qui parlait suite à un drame survenu à l'un de ses patients ou un excès de sincérité à l'égard de Max ? Je pensais d'ailleurs que ces quelques mots plein de pessimisme (mais de réalisme sans doute) allaient provoquer la fuite du bon père de famille. Je l'imaginais déjà planter son groupe lors de la soirée et disparaitre. Eh bien non. Pas cette fois. Je pense malheureusement que c'est ce qui finira par arriver. Cliffhanger de fin de saison ? On semble nous y préparer. Concernant Tara directement, il semblerait que ses pulsions suicidaires se soient réveillées, comme à l'époque de la fac. Sa grossesse l'avait sauvée en quelques sortes, mais qu'est-ce qui pourra la sauver aujourd'hui ? Qui est cet alter qui lui fait du mal ? Est-ce lui qui disait "You will not win" sur l'enregistrement d'Hattaras ? Si la machine fonctionne plutôt bien depuis le fameux pacte passé entre chacun d'entre eux, ce parasite pourrait bien tout changer. C'est rassurant : on se serait bien ennuyé sans lui ! J'ai une toute petite remarque à faire au sujet de Toni Collette : elle est toujours mon actrice préférée et je la trouve toujours formidable dans la série mais, dans l'épisode 6, j'ai eu l'impression, et je ne sais pas si c'est moi, qu'elle perdait pied et que son interprétation de Tara manquait de précision, comme si les alters revenaient tous d'une façon ou d'une autre alors qu'ils ne devaient pas être présents.

vlcsnap_56081 vlcsnap_44478


// Bilan // Les Gregson vivent comme dans une bulle qu'ils se sont inventée dans leurs esprits (malades). Que va-t-il se passer quand elle va éclater ? Quelle sera l'étendue des dégâts ?


15 mai 2011

Fringe [3x 22]

 dnes_season4_fringe_bishopd

The Day We Died (Season Finale) // 3 3oo ooo tlsp.

 44030377


vlcsnap_121320 vlcsnap_110156

    J'ai toujours trouvé quelques similitudes entre Lost et Fringe, mais je crois que là, on navigue exactement dans les mêmes eaux. Les voyages dans le temps qui font mal à la tête sont de retour... ils m'avaient presque manqué. Les boucles temporelles, les parodoxes... tout est là. J'aurais aimé que Fringe parte dans une autre direction honnêtement, même si c'était la suite logique et que je m'y attendais un peu. Une majeure partie du plaisir procuré par cet épisode vient justement de ce futur. On prend plaisir à découvrir ce que sont devenus nos personnages et les conséquences de leurs actes passés. Olivia est devenue une femme importante et heureuse; Peter a l'air de nager dans le bonheur aussi et il veut un enfant avec sa femme; Ella a bien grandi, elle est devenue une jolie jeune fille qui suit les pas de sa tante en travaillant, elle aussi, au sein de la division Fringe; Walter a été à nouveau enfermé par le gouvernement; Broyles est devenu sénateur; Astrid a changé de coiffeur et Nina Sharp ? Elle porte de grands chapeaux aux enterrements et n'a pas vraiment vieilli. Pas de nouvelles de quelques personnages secondaires comme Charlie ou Lee. De toute façon, il est clair que les scénaristes prévoient de nous renvoyer dans le futur (même s'il est censé ne plus exister maintenant) en saison 4. Par exemple, l'oeil abîmé de Broyles ne trouve aucune explication dans cet épisode. C'est qu'il en trouvera une plus tard. Remarque, maintenant que j'y pense, c'est peut-être un handicap qu'il traîne depuis longtemps, donc proche de notre présent. Donc quelque chose lui arrivera peut-être dans le présent en saison 4 ? 

   Passé l'effet de surprise et les quelques découvertes, ce final perd un peu en intensité, d'autant que la prévisibilité domine. On comprend très vite que Peter va devoir revenir dans le passé pour corriger son "erreur" afin de non plus détruire le monde inverse mais le fusionner avec notre monde. J'en parlais dans ma critique précédente : c'est ce qui devait arriver. Cela n'enlève rien au potentiel de cette histoire pour l'année prochaine. Voir réunis dans la même pièce Walter et Walternate, et Olivia et FauxLivia est déjà un prémice très excitant. De ce point de vue-là, je suis confiant. On aura forcément de très bonnes intéractions et de l'émotion. Il y en a d'ailleurs, de l'émotion, dans cet épisode lorsque Walternate tue Olivia de sang froid. Il aurait pu choisir une solution plus douce mais non. Ca rend la scène vraiment choquante et réussie. Le passage de l'enterrement m'a ému mais pas bouleversé. J'aurais aimé que Peter puisse poser des mots sur sa douleur. Au lieu de ça, on a eu de la musique. De la très belle musique, certes. Mais pas de monologue déchirant. Cela dit, c'est peut-être pas plus mal pour Joshua Jackson. Je trouve qu'il n'est pas à la hauteur du talent d'Anna Torv et de John Noble. Peut-être a-t-il eu moins d'occasions de le prouver aussi, je ne sais pas...

   On en vient donc au cliffhanger, un poil décevant à vrai dire, mais surtout très risqué. Qu'est-ce que vont bien pouvoir nous pondre les scénaristes après avoir imaginé une idée qui parait si incohérente ? Si Peter n'a jamais existé, alors le voyage dans l'autre monde et l'erreur de Walter n'ont pas eu lieu non plus. Et, par conséquent, cette guerre entre deux mondes, encore moins ! Doit-on alors simplement comprendre que Peter a existé mais qu'il a "simplement" été effacé des esprits de chacun ? Je veux bien, et je sais bien que l'on est dans Fringe, mais comment cela est-il possible ? Et puis surtout, je n'en vois pas l'intérêt ! J'en déduis que les Observers vont avoir un très grand rôle à jouer la saison prochaine (enfin !) et dans la fin de la série peut-être aussi car franchement, j'adore la série et elle a plus que jamais sa place dans le paysage audiovisuel actuel, mais je ne suis pas certain qu'elle puisse tenir encore trois ou quatre ans comme les créateurs l'ont récemment laisser entendre. Quelque part, heureusement que la série ne marche plus. La FOX ne la gardera pas à l'antenne plus d'un an je pense. Le temps de s'achever dignement ?

vlcsnap_107055 vlcsnap_105524


// Bilan // J'aurais tellement aimé mettre quatre étoiles à ce dernier épisode de la saison 3 de Fringe, mais pour cela, il aurait fallu qu'il soit un peu plus surprenant, pas dans son déroulement, qui l'était en partie, mais dans sa finalité. Et plus émouvant aussi. Bien des épisodes en saison 2 et saison 3 l'étaient beaucoup plus ! Quant au cliffhanger final, il défie toute logique. Résultat, je suis partagé : déçu mais plus que jamais curieux d'en découvrir l'explication. Si je dois faire un bilan de la saison dans son ensemble en revanche, il est dithyrambique ! En devant plus feuilletonnante et en embrassant totalement ses ambitions, Fringe est devenue une très grande série, l'une des meilleures dans son genre. Il y a eu X-Files, il y a maintenant Fringe.

How I Met Your Mother [6x 23]

 dnes_season4_himym_barney_m

Landmarks // 6 41o ooo tlsp.

44030374_p


 64676467_p

   Pas un rire. Pas une émotion. Cet épisode d'How I Met Your Mother m'a laissé de marbre. Mais vraiment, je n'exagère même pas. Je crois que Carter Bays et Craig Thomas, les créateurs de la série et les scénaristes de cet épisode, détestaient autant que nous Zoey. Pour lui avoir offert une porte de sortie aussi minable, je ne vois pas d'autres explications. En plus, ils la diabolisent encore un peu plus en nous faisant le coup de l'enregistrement qui nous ramène à l'épisode 8 de cette saison, intitulé "Natural History" (qui n'était pas le pire de la saison). Elle était à ce point manipulatrice ? Tiens, je la hais encore plus maintenant ! Bravo. Du coup, c'est con, mais je sens que ça va me gâcher Once Upon A Time, la prochaine série de Jennifer Morrison dont elle sera, en plus, l'héroïne. Bref, je n'ai même pas pris de plaisir à la voir disparaître de la série, tant c'était mal écrit, plat et attendu. Ca laisse juste un peu d'espoir pour le final. Sans elle, on aura peut-être droit à quelque chose de plaisant. Mais ça reste à prouver. Zoey aura donc marqué How I Met par sa médiocrité. Mon Dieu, heureusement que ce n'est pas la mère ! De toute façon, à partir de maintenant, il me semble évident que toutes les femmes qui partageront la vie de Ted avant la "Mother" seront agaçantes. Pourquoi ne pas accepter le fait que la mère puisse faire partie intégrante du show lors des dernières saisons ? Parce que finalement, quand la série s'arrêtera, on saura enfin comment Ted l'a rencontrée mais on ne saura rien, ou presque, de leur futur. Oui, c'est le concept qui veut ça. Mais pourquoi pas le transcender alors qu'il reste encore, au moins, deux saisons ?

   J'aurais bien aimé parler d'autre chose que de Zoey et Ted mais il ne se passe quasiment rien d'autre. Je pourrais évoquer la querelle entre Barney et le reste du groupe mais que dire à part que ce n'était pas marrant non plus ? Lily et Robin n'ont servi strictement à rien, pas plus que Marshall finalement malgré sa soudaine passion pour les rimes qui était plus navrante qu'autre chose. Les courts moments d'émotion de l'épisode étaient totalement ratés et caricaturaux des comédies romantiques.

64676472_p


// Bilan // "Sometimes, Things Have To Fall Apart To Make Way Bor Better Things". Il ne reste plus qu'à espérer que cette jolie citation se transformera en réalité pour How I Met Your Mother.Car là, sincèrement, on touche le fond du fond.

14 mai 2011

Xanadu [Interview de Phil Hollyday]

110428125823827

Phil Hollyday est un vrai acteur porno qui joue... un acteur porno nommé Brendon Hard On dans Xanadu. J'ai pu lui rencontrer et lui poser quelques questions sur la série bien sûr, mais aussi sur l'état du monde du porno aujourd'hui. Et il n'est pas tendre à ce sujet...

 

Posté par LullabyBoy à 19:47 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Desperate Housewives [7x 21]

dnes_season4_dh_lynette_min

Then I Really Got Scared // 9 7oo ooo tlsp.

61093859


 vlcsnap_3982 vlcsnap_28566

    Mais pourquoi le papa cuisto de Betty Suarez épie Gabrielle Solis ? (épie hein, pas épile, ce qui n'aurait aucun sens). Je n'ai pas beaucoup aimé l'intrigue de l'ex-mannequin cette semaine, dont je ne comprenais pas l'intérêt pendant les trois quarts de l'épisode. On sait que ce n'est pas l'exemple de ce que l'on appelle "une bonne mère", mais de là à montrer à sa fille de 8 ans des films d'horreur... Un début laborieux donc, ridicule et divertissant à la fois (la marque de fabrique de la série depuis quelques années), mais une finalité qui peut s'avérer intéressante si toutefois l'homme qui se cache derrière un chapeau noir n'est pas juste là pour créer artificiellement une intrigue forte pour le final. Autrement dit, j'espère que ce n'est pas un homme lambda un peu (beaucoup) dérangé qui compte séquestrer Gaby. A-t-il un rapport avec son passé ? S'agit-il de son fameux beau-père qu'elle croyait mort ? Ca ne m'étonnerait pas, d'autant qu'il a été évoqué en milieu de saison. On se demandait un peu pourquoi. Ce serait l'occasion d'explorer à fond le sujet. J'avoue avoir frissonné au moment de sa première apparition devant la tente. Un peu moins à la deuxième. J'aurais quand même bien aimé, dans un monde idéal, que ce soit le grand retour de Art, le pédophile de Wisteria Lane qui aurait décidé de s'en prendre à Juanita ! Ah ah.

   Vous savez à quoi m'a fait penser l'intrigue de Lynette et Tom ? A du Modern Family, mais en moins drôle. Phil et Claire Dunphy sont beaucoup plus fun et ils n'ont pas encore eu le temps de nous lasser. Ca aide. Une fois de plus, c'est une constante d'épisode en épisode, Lynette a eu un comportement détestable qui a mené, logiquement, à la même conclusion que dans les épisodes précédents sauf que la pression monte crescendo. Cette fois, à travers Penny, le mot "divorce" est prononcé. Le couple Scavo ira-t-il jusque là ? Je ne pense pas. Les dernières scènes étaient émouvantes en tous cas, et même assez réalistes je crois. De quoi ont-ils besoin pour retrouver leur complicité ? De bonnes et longues vacances ? De tuer leurs enfants ? De couper une bonne fois pour toutes les couilles de Tom pour les greffer au vagin de Lynette ?

   Ca ne m'avait pas frappé la semaine dernière mais cette fois, ce fut comme une évidence : Chuck, le nouvel "ami" de Bree, ne jouerait-il pas exactement dans la même cour que Karl Mayer, le regretté ? C'est l'impression que j'ai, renforcée par la dynamique du duo qui est assez similaire à celle de Bree et Karl. De quel droit Bree s'offusque du divorce non-prononcé de Chuck alors qu'elle a fait la même chose, si mes souvenirs sont bons, avec Karl losqu'elle était encore avec Orson ? On mettra ça sur le compte du "Faites ce que je dis, pas ce que je fais !". Je m'attends à ce que le monsieur cache un secret, bien plus sombre que d'être encore marié, qui pourrait être le fil-rouge de la saison 8. A moins qu'il ne soit qu'un détective sur l'enquête ? Puisque l'on sait qu'il sera de retour, c'est tout à fait envisageable. Là, comme ça, je me dis que ce n'est pas la pire chose qui pourrait arriver à la série en ces temps difficiles...

  Ah, dans le genre, la mort de Susan serait aussi une excellente chose mais là, c'est juste impossible. Un doux rêve que je caresse depuis des années... Est-ce qu'elle va tilter que Felicia est dans le coup ?? Et à Paul, ça ne lui a pas effleuré l'esprit non plus ? C'est dingue quand même ! J'adore Felicia mais cela reste une caricature de la cinglée, avec son gant, son étrange coupe de cheveux et son regard flippant. Comment ne pas se méfier d'elle ? En même temps, elle n'a eu que des intéractions avec Susan, Paul et McCluskey. Je suis à peu près sûr que cette dernière aura un rôle à jouer dans le dénouement de la semaine prochaine. Un aveu peut-être, ou quelque chose d'un peu plus étonnant, qui sait ?

vlcsnap_23224 vlcsnap_8381


// Bilan // C'est dans cet épisode, prélude au final, que la pression devait monter d'un cran pour nous rendre impatients. Le suis-je ? Pas le moins du monde. Mais intrinsèquement, ce pré-final est d'un niveau correct.

13 mai 2011

Tueurs En Séries [Episode du 13 Mai 2011]

110513111013467

Au programme cette semaine : petit tour d'horizon des cliffhangers de fin de saison les plus marquants, rencontre avec Marg Helgenberger qui confirme une saison 12 pour Les Experts, Luther est bientôt de retour sur la BCC, les annulations en séries de la FOX, la Bonnie de Vampire Diaries chante aussi...