dnes_season4_ga_derek_minib

Almost Grown // 10 97o ooo tlsp.

44030376


vlcsnap_66915 vlcsnap_71938

   Un épisode trop médical de Grey's Anatomy est par principe un épisode moyen de Grey's Anatomy. Personne, je crois, ne s'est embrassé. Personne n'a couché. Personne n'a pleuré (je ne compte pas les patients). Bref, ça manquait un peu de chaleur humaine tout ça. La compétition instaurée par le Chief était néanmoins plaisante à suivre, bien que peu crédible. Son entretien avec Bailey (mon préféré de tous) laisse en plus entendre qu'il nous mijote un petit quelque chose... Les entretiens de Callie, Arizona et Mark étaient sans hésiter les plus drôles: La première qui transforme le rendez-vous en psychanalyse, la deuxième qui devient folle, le troisième qui fait son numéro de charme... Ils sont donc restés fidèles à eux même, comme on les aime. Depuis quelques temps, ils sont surtout devenus des outils à comédie mais on va dire que la roue tourne. Ils avaient des intrigues plus lourdes en fin de saison dernière. Le speech de Derek était émouvant, chose finalement assez rare venant de sa part, puisqu'il montrait bien sa peur de perdre Meredith dans un futur lointain et incertain. J'ai cru qu'il allait remporter le concours haut-la-main mais le Chief en a décidé autrement. A titre personnel, j'aurais fait gagner Bailey, la plus sincère et terre-à-terre de toutes. Le choix s'est porté sur Owen, dont le discours m'a moyennement convaincu. J'ai trouvé que se servir de la tragédie vécue récemment par le staff de l'hôpital était un peu dégueulasse sur les bords. C'était en tous cas trop facile. Je n'ai pas évoqué l'entretien de Teddy puisque c'était, de loin, le plus mauvais.

   En parallèle, le Chief, apparemment très inspiré depuis qu'il a mis la bouteille de coté, a lancé une opération inversée : les internes remplacent les chirurgiens pour une journée. Ca revient plus ou moins au même que la course à la chirurgie solo d'il y a deux ou trois saisons sauf que Cristina est hors-jeu. Elle continue de se murer dans le silence, assise sagement sur le banc de touche, et si cette posture inédite était intéressante au départ, elle commence à devenir lourde. L'épisode précédent laissait présager le grand retour de Yang mais il va falloir attendre encore un peu visiblement. Le but finalement était de nous montrer que tout ce petit monde a beaucoup grandi depuis la saison 1, en particulier Meredith qui s'est débrouillée admirablement. Malheureusement, il a fallu que ça passe par un Jackson beaucoup moins performant. De la même façon, même silencieuse, Cristina a terrassé April. Cette dernière a déjà du mal à se faire une place au Seattle Grace, est-ce bien nécessaire de l'enfoncer encore un peu plus ? Dans un sens, je trouve ça courageux de la part des scénaristes et on va finir par se prendre de pitié pour elle. Mais j'aimerais qu'on puisse l'apprécier autrement, parce qu'elle vaut le coup tout simplement. Ce n'est pas encore le cas... Quant à Alex, il nous a prouvé que s'il était un humain détestable, il était un médecin hors-pair, surtout quand il s'agit d'aider des enfants ou des adolescents. Son intérêt pour la pédiatrie est une constante chez lui depuis Addison. On peut au moins l'apprécier pour ça.   

vlcsnap_80225 vlcsnap_72904


// Bilan // J'ai le sentiment d'être un peu dur avec cet épisode qui m'a quand même pas mal plu d'autant qu'il sortait de la routine, mais il ne tient pas la comparaison par rapport aux précédents. Pas de grandes scènes, pas de soulèvement de cœur. A noter qu'il était réalisé par Chandra Wilson, qui a encore fait du bon travail.

44069764