dnes_season4_dexter_miniban

Hello Bandit // 1 7oo ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_338790

   Il y avait de très belles choses dans cet épisode, tout particulièrement dans les affrontements entre Dexter et Astor, aussi déchirants que poignants. Le départ d'Astor et Cody m'a beaucoup ému mais il m'a encore plus déçu. Ca relève de la facilité scénaristique. Certes, il reste Harrison. Mais c'est offrir à Dexter la possibilité de se sortir de ce qu'il est en train de vivre beaucoup plus facilement. Mais ce qui m'a le plus dérangé, c'est cette présence fantômatique des parents de Rita. Ils sont là mais ils ne parlent quasiment pas. Comme s'ils n'existaient pas vraiment. Là aussi c'était une facilité et je n'aime pas beaucoup cela. C'est Dexter mince... Les justifications du départ des enfants sont plutôt bonnes et il est difficile de ne pas se mettre à leur place et de les comprendre. La colère prend le pas sur tout. Et Dexter se rend compte à ce moment-là combien il le aime, lui qui a toujours prétendu ne pas avoir de sentiments. Les monologues en voix-off étaient particulièrement inspirés, surtout en fin d'épisode. Associés à cette atmosphère marécageuse et ce tueur en séries atypique, ils nous faisaient nous sentir comme à la maison. On est bien devant Dexter même si plein de choses ont changé.

   Nous avons affaire à un deuxième épisode de transition après le Season Premiere. Il n'est pas de trop. Inutile que les choses aillent trop vite. Déjà que l'après-Rita n'est pas hyper bien traité. Mais du coup, on ne sait pas bien de quoi la saison sera faite. Un nouveau serial-killer fera-t-il son apparition comme dans les saisons précédentes ? Il y a bien un début d'intrigue de ce coté-là mais elle peut très bien n'être que du remplissage en attendant quelque chose de plus grand. Ou alors on enchaînera les petites enquêtes. C'est une solution pour casser la routine, mais est-ce la meilleure ? Avant d'en arriver là, les scénaristes reprennent leurs mauvaises habitudes en traitant de la vie amoureuse des personnages de manière peu subtile. Encore ça passe pour Debra et Quinn puisque l'on concrétise une tension sexuelle qui a toujours existé. Et puis Debra, elle nous intéresse. Par contre, les petits tracas de Batista et Maria ne m'intéressent toujours pas le moins du monde. Je sens qu'ils vont encore être pénibles cette saison ! Sinon, chapeau pour la perruque water-proof de Michael C. Hall. On dirait ses vrais cheveux !

vlcsnap_366170


// Bilan // Dexter s'effondre à sa façon mais la série reste solide comme un roc.