TheBigC_1280x800

Taking Lumps //

44030376


vlcsnap_70905

   A mesure que l'héroïne de The Big C s'ouvre au monde, le charme de la série disparaît. J'aimais bien sa solitude, il ne lui reste plus que le poids du mensonge. Enfin je ne vais pas non plus dire que je suis terriblement déçu et que j'ai passé un mauvais moment devant cet épisode. C'est juste qu'il manque le petit plus qui faisait jusqu'ici toute la différence. Il y avait sans doute trop d'intrigues dans cet épisode pour commencer. Les scénaristes n'ont pas pris le temps de les approfondir et de les sublimer. La liaison entre Cathy et le peintre au gros outil aurait mérité un peu plus que ça. Il y a un court dialogue qui a retenu mon attention (celui où elle dit qu'elle ne peut pas faire ça à Paul, qui est un homme bien qui ne l'aurait jamais trompée - et elle se trompe sans doute) mais c'est tout. En revanche, cette histoire ne va visiblement pas s'arrêter là et ça, ça me plaît. Je préfère mille fois voir Cathy avec n'importe quel autre homme que Paul. Je n'ai foncièrement rien contre lui mais il me dégoûte quand même un peu. Puis il n'est pas si drôle. Puis Cathy a besoin d'explorer une vie sans lui avant de mourir. Comptait-elle lui avouer son infidélité ou son cancer au moment où il lui avoue de son coté le handjob -qui n'en est pas un techniquement (c'était drôle ça) ? L'infidélité très certainement, ce qui rend sa réaction encore plus absurde mais tellement humaine...

  Cette histoire de course de baignoire m'a un peu saoulé. Disons que pour réunir tous les protagonistes, si c'était le but, ils auraient pu trouver mieux, plus significatif, plus fin. Comme dans les épisodes précédents quoi. Non, ce qui était amusant, c'est le comportement de Marlene. Elle passe son temps à râler mais elle est super heureuse d'être là, et le prouve quand elle applaudit à tout rompre la victoire des Jamison. Plus intéressant encore, ce court instant à la fin de l'épisode où son âge la rattrape. Elle a oublié de venir chercher Cathy à l'hôpital et elle constate qu'elle a laissé une pantoufle dans son frigo. Le désastre de la vieillesse. C'était super émouvant en quelques secondes seulement. Un moment de grâce dans cet épisode moyen. Par contre, je suis assez "content" que le cancer commence tout doucement à envahir la vie de Cathy autrement que dans l'idée, la menace abstraite. C'est plus crédible. On avait presque tendance à oublier depuis deux-trois épisodes que The Big C, c'est ça aussi.

vlcsnap_83896


// Bilan // C'est un peu triste de constater que The Big C se complait dans une certaine facilité dans cet épisode. Elle vaut bien mieux que ça et l'a déjà prouvé.