Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Des News En Séries, Le Blog
24 septembre 2010

Lone Star [Pilot]

19502221_jpg_r_760_x_f_jpg_q_x_20100903_095957

Pilot // 4 1oo ooo tlsp.

44030378

What About ?

Robert Allen est un ambitieux et brillant businessman qui a fait fortune dans l'industrie du Pétrole. Il a réussi à se construire en parallèle deux vies amoureuses à deux coins opposés du Texas. Il jongle avec deux identités et... deux femmes ! "Bob" vit à Houston avec Cat, sa femme, la fille d'un riche magnat du pétrole. A 400 kilomètres de là, dans la petite ville de Midland, il est "Robert" et vit avec sa douce et naïve petite-amie Lindsay pendant qu'il escroque les investisseurs locaux. Mais son beau-frère commence à avoir quelques suspicions sur ses faits et gestes. Son secret est en danger...

Who's Who ?

Créée par Kyle Killen, dont c'est la première série. Pilote réalisé par Marc Webb (500 Jours Ensemble). Avec James 'Jimmy" Wolk dans le rôle de Robert Allen, Adrianne Palicki (Friday Night Lights) dans le rôle de Cat Thatcher, Eloise Mumford (Crash) dans le rôle de Lindsay, Jon Voight dans le rôle de Clint Thatcher, David Keith (The Class) dans le rôle de John Allen, Mark Deklin dans le rôle de Trammell Tatcher, Bryce Johnson (Popular) dans le rôle de Drew Thatcher...

So What ?

Je ne sais pas si je dois sauter de joie ou pleurer après le visionnage de ce pilote parfait. Ce sera un peu des deux, certainement. Il ne faisait aucun doute depuis l'annonce du projet que la FOX allait droit dans le mur avec une telle série. Elle a eu le courage d'aller jusqu'au bout, elle a obtenu le soutien des critiques américains, elle lui a offert une case difficile mais prestigieuse (face à Dancing With The Stars, les sitcoms de CBS et The Event, mais après Dr. House), mais le public est roi et le public n'a pas voulu de Lone Star. Le public n'a pas le coeur assez grand. Et le public n'est pas prêt. Des séries audacieuses, qui prennent des risques, des séries dites "du câble", ça n'est pas pour tout de suite sur les grands networks. Il faut du fast-food, il faut du calibré, il faut du facile. Il faut Les Experts à pétaouchnoque et les Desperate Connasses. Pardon d'être aussi amer mais ça me fait un peu de peine tout ça. C'est trop injuste.

       A l'image de son charismatique héros, le pilote de Lone Star a un charme fou. Il m'a fait l'effet d'un coup de foudre. Pas seulement parce qu'il est beau et magistralement réalisé, tout en finesse et en sobriété, mais aussi et surtout parce qu'il vous embarque sans perdre une seule seconde sur un territoire presque inexploré. Je me souviens qu'à l'origine, on parlait du personnage principal comme d'un polygame. Or, Big Love l'a déjà fait et aucune autre série ne le refera plus jamais aussi bien. Robert n'est pas un polygame. Il mène une double vie, il est amoureux de deux femmes. Mais est-ce la même chose ? Si la nuance est fragile, elle existe pourtant bel et bien. Il n'est pas question de narcissisme de sa part, ni de machisme et encore moins de conviction religieuse. Il a souffert d'un manque d'amour immense en étant enfant et il a besoin en grandissant de le combler. C'est ainsi que je le comprends. Je ne cherche pas à le défendre. La description de son quotidien singulier n'est d'ailleurs pas complaisante. Elle est simplement trépidante car remplie d'enjeux. Chaque scène a sa raison d'être, chaque rencontre est pleine de potentiel. Chaque personnage, même secondaire, bénéficie d'un portrait bref mais léché. Chaque acteur est inspiré, des vieux loups (Jon Voight, David Keith) aux jeunes premiers (Jimmy Volk bien-sûr, époustouflant, et Bryce Johnson), en passant par les débutantes (Eloise Mumford est craquante, malgré sa pas si vague ressemblance avec la Diva Heigl). La bande-son est irréprochable (un Heartbeats ne se refuse jamais) et ma foi, j'ai été plus d'une fois touché. Mon Dieu. Ce pilote est vraiment parfait ! Et dire que bientôt Andie McDowell foulera ces Terres...     

Lone Star entre dans la légende. La série préférée de la rentrée par la critique américaine est aussi celle qui a fait le pire démarrage. Dans quelques années, quand ses acteurs auront du succès dans d'autres séries ou au cinéma, on sera quelques-uns à se souvenir de là où ils ont commencé : entre Midland et Houston, entre ciel et désert, entre drama indie et soap corsé, entre doux rêve et dure réalité. Et on aura un peu de peine parce que des rendez-vous manqués comme celui-là, c'est à désespérer de la télé... 

Publicité
Publicité
Commentaires
L
@Mariadelhia: Oui, je regarderais la suite et tant pis s'il n'y a pas de fin.<br /> <br /> @Cole: Il est bien entendu que quand je dis qu'elle entre dans la légende, c'est ironique (par rapport à la phrase qui suit). J'en ai peut-être fait des caisses mais j'ai vraiment adoré ce pilote en même temps et ça aurait pu devenir une très grande série. Alors voilà, je le dis.
T
Un rendez vous manqué. Tu as eu le mot juste. La série n'est pas le nouveau saint Graal renié par les impurs qui n'y connaissent rien. Là dessus je rejoins Cole. Mais la série ne méritait pas un tel traitement. L'histoire est bonne, il y a du potentiel, le casting est excellent. Lone star aurait pu devenir une grande série, mais la dure loi de l'audimat en a décidé autrement. C'est triste, mais il faut passer à autre chose. Même si c'est très rageant car je pense que j'aurai adoré suivre cette série.
C
Mon dieu que tu en fais des caisses et des caisses ! Faut arrêter ! Déjà Lonestar n'entre pas dans la légende (à part pour son misérable score) mais en plus, ce n'est pas non plus comme si on passait à côté de la série du siècle ! Pas mal de critiques US disaient d'ailleurs qu'on perdait certainement une bonne série mais pas non plus le nouveau "Sopranos" et je les rejoint.<br /> <br /> La série a un potentiel vraiment intéressant, c'est indéniable. Si elle avait le temps de se développer sur plusieurs saisons, on aurait pu aboutir à quelque chose de bon.<br /> <br /> Mais j'ai trouvé ce pilote moyen. Prometteur oui, mais le pilote même est décevant. On rentre pas vraiment dedans, les intrigues sont guère exaltantes, ça ne nous prend aux tripes. J'ai du mal à mettre des mots dessus mais je n'ai pas été captivé. J'ai trouvé ça trés fade.<br /> <br /> Mais encore une fois, c'est typiquement le genre de séries qui aurait prendre son temps. Elle ne l'aura pas. Tant pis. Il y a des séries 100 fois meilleures sur le cable, Lonestar n'était pas à sa place. N'en faisons pas un drame. Passons !!!!<br /> <br /> (par contre le fait qu'il y ait beaucoup de merde sur les networks... je suis d'accord même si c'est l'hopital qui se fout de la charité !)
O
C'est vrai qu'on a peur de tomber amoureux de cette série et de se recevoir un gros vent...d'arnaque de la part de la chaîne, si elle venait à l'annuler. Auquel cas, ce serait vraiment d'une injustice folle, comme tu dis.
S
Si il y a bien une chose que je déteste, c'est regardé une série que j'adore mais qui ne bénéficiera pas d'une fin (c'est arrivé plein de fois...), j'ai adoré ce pilot, j'ai longtemps attendue cette série et pourtant je ne regarderai pas la suite, je veux vite oublié ce très bon pilot et cette série...<br /> <br /> Rappelez-moi quand elle ne sera plus a 2 doigt de l'annulation et qu'elle aura un saison complète...
Des News En Séries, Le Blog
Publicité
Visiteurs
Depuis la création 2 495 886
Derniers commentaires
Archives
Publicité