07 août 2010

Hung [2x 05]

54758611

"A Man, A Plan" Or "Thank You Jimmy Carter" // 2 43o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_123964

  Je vous ai déjà dis que je trouvais que Thomas Jane ressemblait comme deux gouttes d'eau à Rocco Siffredi sur le dernier plan du générique de Hung ? J'y pense chaque semaine et il fallait que ça sorte ! L'épisode maintenant. On en est pile à la moitié de la saison (10 épisodes franchement, si c'est pas du foutage de gueule !) et la série est dans le creux de la vague. Je n'ai pas détesté cet épisode qui avait ses bons moments mais je l'ai trouvé très mollasson comparé au précédent notamment, et frustrant. J'attendais vraiment que Ray puisse s'attaquer comme il se doit à la vieille peau, assez touchante par ailleurs, puisque c'est une intrigue qui traîne depuis le Season Premiere, et je j'aime pas du tout le revirement de situation choisi par les scénaristes. Pourquoi vouloir tout à coup mettre en lumière ce personnage ultra-secondaire et inintéressant qu'est Mike ? Dans le fond, lui aussi il est touchant, mais comment dire qu'en s'en fout, tout simplement ? Et puis l'enchaînement des événements est mal écrit, absolument pas crédible. Je sais bien que Ray n'est pas très malin mais de là à envoyer son pote Mike à sa place pour ce date... Je pensais que la "White Whale" s'en offusquerait et pas du tout finalement. C'est vrai que c'était surprenant. Mais je n'adhère pas ! Et si le but était juste de nous faire frissonner au sujet du secret de Ray qui aurait pu être découvert, c'est raté ! Non vraiment, je suis très déçu. En plus, on nous a privé de Lenore, qui n'est quasiment pas apparue, et on n'a pas eu droit ni à du grand Ray ni à du grand Tanya. Le passage face à "Horny Patty" était pas mal mais sinon...

   La partie sur les enfants et plus précisément Damon était plus convaincante. Encore que. Disons que j'aime le thème traité parce qu'il sort complètement de l'ordinaire, qu'il touche aux tabous, mais dans l'exécution, c'est un peu raté. Faute de temps probablement, on n'entre pas au fond des choses et c'est vraiment dommage. Que Damon soit quasiment amoureux de sa propre soeur jumelle, c'est assez fou comme ça. Pourquoi vouloir traiter cela en partie sur le ton de l'humour ? Les délires de Damon qui a pris de la drogue sans le vouloir étaient vraiment de trop étant donné que ce n'était pas drôle et que ça devenait même lourd sur la fin. Par contre, la lecture du poème était un moment très réussi parce qu'aussi gênant pour nous téléspectateurs que pour Darby. Etant donné qu'elle n'est pas du tout réceptive (et on la comprend) je ne vois pas trop où cette intrigue peut nous mener... Sinon, le passage Jessica/Ronnie dans le lit conjugal (puis en dehors) était plutôt amusant. Ronnie confirme qu'il est un bon ressort comique. On ne l'aurait pas cru ! 

vlcsnap_122479


// Bilan // Les scénaristes de Hung donnent parfois l'impression d'être des débutants, comme si c'était leur première série. Ils commettent des erreurs bien regrettables, pourtant faciles à éviter, et ils ont en même temps entre les mains une belle matière, de bonnes idées et une envie indéniable de bien faire. Je préconise donc l'indulgence.   


06 août 2010

Tueurs En Séries [Episode du 6 Août 2010]

tueurs


Au programme cette semaine : le cadeau coquin de Tina Fey, un point complet sur la franchise Law & Order avec Alfred Molina en guest, le retour des Sons Of Anarchy, de Foudre, de Vampire Diaries, de 90210, et un best-of de l'actu en compagnie des has-been d'Alerte à Malibu, de Derrick, de Sarah Connor, de Hulk et de Chuck !

05 août 2010

[Saison 2010/2011 - Comédie] 4- Better With You/Happy Endings

19450820

happy_0_katimg_1_h

What About ?

Better With You - Deux sœurs sont chacune à un stade différent de leur vie sentimentale. La première est heureuse, épanouie grâce à une relation de longue durée. L'autre vient de tomber enceinte, précipitant son mariage avec son petit-ami...

Happy Endings - Comment un groupe d'amis peut-il résister à la séparation de deux d'entre eux le jour de leur mariage au pied de l'autel ?

Why ?

Cette année, les comédies de couples et de potes (et parfois les deux en même temps) reviennent en force. Bien-sûr, toutes les chaînes espérent secrétement avoir trouvé le nouveau Friends. Faut pas le dire trop fort, ça porte la poisse ! Mais l'envie est clairement là. Alors j'aurais pu vous parler de Friends With Benefits (NBC), Perfect Couples (NBC) et Mixed Signals (FOX), qui entrent toutes dans cette catégorie, mais leurs chances de survie sont tellement minces qu'il vaut mieux passer sous silence leur existence dès maintenant. En plus, elles ne seront diffusées qu'à la mi-saison. On a bien le temps de voir venir !

Celles d'ABC ont l'avantage certain d'avoir pour compagnons Modern Family, le succès d'estime de la saison dernière, et The Middle, qui n'a pas à rougir ni de sa qualité ni de ses performances. Better With You aura la chance d'être coincée en sandwich entre les deux sitcoms. Si elle ne marche pas là, elle ne marchera nulle part ! J'avoue que je suis irrémédiablement attiré par cette série depuis que le projet a été annoncé il y a plusieurs mois maintenant. Y'a des trucs qu'on sent bien, comme ça, sans trop pouvoir l'expliqué. Le casting m'a conforté dans mon idée dans le sens où Jennifer Finnigan et Joanna Garcia ne sont certainement pas de grandes actrices mais elles sont pétillantes et jolies, soit les qualités principales requises quand on joue dans une sitcom. J'allais oublier l'adjectif "drôles" mais à vrai dire, ça tient plus aux scénaristes qu'à elles. Au casting, on retrouve également Josh Cooke, qui est un sacré poissard avec pas mal de séries annulées à son actif, mais qui formait un très bon duo avec Jennifer Finnigan en 2005 dans la courte mais bonne Committed. L'alchimie ne devrait pas avoir disparu. Et puis Debra Jo Rupp (Kitty dans 70's Show) en duo avec Kurt Fuller : je crois que c'est une évidence. Ils ne peuvent qu'être drôles ensemble puisqu'ils le sont séparément systématiquement. A mi chemin entre la comédie de couples et la comédie familiale, la série a ses chances de convaincre le public. Ce qui risque peut-être de la desservir, c'est son format classique multi-caméras avec tournage en public et rires en boîte.

Quant à Happy Endings, difficile de parier sur son destin puisqu'elle ne sera diffusée qu'à partir de la mi-saison dans une case encore inconnue (mais en remplacement de Cougar Town, ce serait vachement bien). Du coté du casting, rien de flamboyant, il faut bien l'admettre. Un des frères Wayans, le pauvre Zachary Knighton qui n'était pas très bon dans FlashForward, les deux blondes Elisha Cuthbert, fille de Jack Bauer dans 24 quand même, et Eliza Coupe, vue l'année dernière dans l'ultime saison de Scrubs... Au niveau de l'histoire, rien qui soit d'une grande originalité non plus. Vous allez me dire, qu'est-ce que fout la série dans le classement alors ? Eh bien le trailer m'a fait rire, même si on doit y voir tous les meilleurs gags du pilote. Il y a donc à mon avis un certain potentiel. A voir si ça peut tenir sur la longueur et si la bande-annonce n'est pas trompeuse...

// Bonus // Les trailers :

04 août 2010

[DNES Awards 2009/2010] Meilleur Second Rôle Masculin dans un Drama

dnes_s16

   Le point commun entre tous ces acteurs ? Ils ne sont pas très beaux ! De là à dire que les second rôles sont réservés aux moches, il n'y a qu'un pas ! Ils ont en tous cas un putain de charisme et l'ont prouvé dans leurs séries respectives. Si vous vous demandez pourquoi un Terry O'Quinn n'est nommé qu'en second rôle, disons qu'il y a une logique à cela et qu'il n'y a pas de la place pour tout le monde dans chaque catégorie, notamment dans celle du "Meilleur Acteur de Drama"...

meilleuracteursecondr_ledrama

meilleuracteursecondr_ledrama2

Dans la catégorie "Meilleur Second Rôle Masculin dans un Drama" de la saison 2009/2010, les nommés sont : Alan Cumming (The Good Wife), Zeljko Ivanek (Big Love), John Lithgow (Dexter), Dean Norris (Breaking Bad), Terry O'Quinn (Lost) et Martin Short (Damages). 

Ils ont failli être nommés mais j'ai dû trancher : Tate Donovan (Damages), Michael Emerson (Lost), Josh Charles (The Good Wife), Chris Noth (The Good Wife), Giancarlo Esposito (Breaking Bad), Ron Perlman (Sons Of Anarchy)...

Ils ne méritaient pas de figurer parmi les nommés, mais alors vraiment pas : Josh Holloway (Lost), Joel Gretsch (V)...

03 août 2010

Weeds [6x 01]

weeds_season6_poster

Thwack (Season Premiere) //

44030377

weeds_gal6_0getaway_group

   Nancy -Bitch- Botwin est de retour comme chaque été ! Mais avec un peu de retard cette année puisque Showtime a eu l'étrange idée d'attendre le mois d'Août pour lancer la sixième saison. Ce sera le 16 Août prochain avec la nouveauté The Big C dont je vous reparlerais évidemment. Comme d'habitude, le Season Premiere est dispo sur le net quelques jours avant. Je me suis jeté dessus parce qu'ils me manquaient tous un peu. Je me souviens pourtant que le dernier épisode de la saison 5 ne donnait pas spécialement envie de revenir malgré un cliffhanger surprenant. Shane tuait Pillar à coup de maillet de criquet ! Quand même ! Conséquence : les Botwin sont en fuite et ce sera visiblement le grand arc de cette saison. On commençait à avoir fait le tour de Renmar et du Mexique, ça ne fera pas de mal de goûter à de nouveaux horizons. On ne peut pas le nier : la série a un don pour se réinventer. Du moins dans l'esprit et dans les décors. Parce que le fond reste toujours le même : Nancy est complètement paumée et accumule les erreurs, en entraînant dans sa chute tous ceux qui l'entourent, enfants, amis et dommages collatéraux.

   Cet épisode assure donc la transition entre l'ancien Weeds et le nouveau Weeds. Il ne se passe rien de très intéressant dans le fond, il s'agit juste de préparer en vitesse le départ mais tout l'intérêt réside comme souvent dans les dialogues et dans la mise en scène. Les premières minutes qui réunissent Nancy, Shane puis Silas sont particulièrement réussies et truculentes. On nage en pleine absurdité tant Shane semble satisfait de son geste et Nancy pas si étonnée. Elle ne prend même pas la peine de lui faire la morale. Elle sait que c'est bien inutile et puis de toute façon la tournure des événements l'arrange bien. C'est ça qui est assez incroyable quand on repense à la saison 1 et ce que sont devenus tous les personnages depuis... Certains sont devenus particulièrement pathétiques, mais c'est ce qui fait leur charme. Les autres, eh bien ils assurent encore même dans l'adversité la plus totale. A partir du moment où Andy apparaît, c'est triste à dire mais l'ambiance est moins bonne. Les répliques sont moins inspirées et on sent que les scénaristes sont pressés d'en finir avec l'histoire Andy/Audra qui est loin d'avoir tenu ses promesses. Lupita me fait bien rire mais elle disparaît mystérieusement en cours de route et tous les autres personnages sont absents, à commencer par Celia, l'excellentissime Celia qui a su le rester malgré tout ce que les scénaristes lui ont fait subir. Je ne me souviens plus très bien de l'état dans lequel on l'avait laissé. Elle s'était transformée en sosie de Nancy je crois et avait décidé d'unir ses forces avec Isabelle, Dean et Doug. Quelque chose comme ça... Il faudra attendre le prochain épisode pour en savoir plus, du moins j'espère. Une chose est sûre : Elizabeth Perkins a lâchement quitté la série et ne devrait pas apparaître cette saison. Elle va laisser un grand vide et c'est là ma plus grande crainte quant à cette saison 6...


// Bilan // Weeds revient en bonne forme avec une Mary-Louise Parker toujours au top en femme éternellement dépassée par les événements. La saison 6 est synonyme de nombreux points d'interrogation et ce n'est pas dans ce Season Premiere que l'on trouve la moindre réponse. Qu'importe, on s'amuse beaucoup !

[Saison 2010/2011 - Drama] 10- Luck (+ The Miraculous Year)

HBO

What About ?

Luck - Un regard provocateur sur le monde de la course hippique à travers les yeux de divers protagonistes qu'ils soient parieurs, coureurs, organisateurs... et arnaqueurs !

The Miraculous Year - L'histoire d'une famille new-yorkaise, vue à travers l'objectif d'un compositeur de Broadway, aussi charismatique qu'auto-destructeur, qui monte sa nouvelle comédie-musicale dans la douleur...

Why ?

Après quelques années de flottement, HBO est bien décidée à reprendre le leadership sur le câble avec tout un tas de nouvelles séries extrêmement prometteuses. Pour cela, elle a attiré les faveurs des plus grands noms du cinéma, à commencer par celui de Martin Scorsese. Boardwalk Empire, sa première série avec Michael Pitt et Steve Buscemi, débarquera le 19 Septembre sur la chaîne et vous ne la retrouverez pas dans le classement. Pour la simple et bonne raison que je ne suis pas fan de l'univers de Scorsese et je le dis sans honte. Je ne trouve pas que ses films soient mauvais, ils ne me parlent pas, c'est tout. Gangs of New York et Les Infiltrés m'ont ennuyés comme rarement je me suis ennuyé au cinéma. Je m'attends donc à ce qu'il en soit de même pour Boardwalk Empire. Je la testerais, bien évidemment. Mais j'ai peu d'espoir.

Je suis beaucoup plus optimiste au sujet de Luck, que l'on doit à David Milch pour l'écriture. Il a travaillé pour quelques séries cultes comme Hill Street Blues et New York Police Blues, et il a créé Deadwood et plus récémment le flop John From Cincinnati. Pour tomber dans le jeu de mots bas de gamme : espérons qu'il ait plus de chance cette fois ! Mais avec un réalisateur comme Michael Mann pour le pilote et un casting qui comprend rien de moins que Dustin Hoffman et Nick Nolte, on peut dire que c'est bien parti. C'est vrai que l'univers de la course hippique ne m'attire pas plus que ça a priori mais il n'a jamais été exploré en série, et assez peu au cinéma également. Tout est donc possible et c'est très exaltant !

Le cas de The Miraculous Year est un peu différent puisqu'il ne s'agit que d'un pilote pour le moment, actuellement en tournage. Tout porte à croire que la série sera commandée mais je préfère me méfier. Avec tous les projets qu'a HBO en ce moment, il y en a forcément qui ne verront pas le jour et pas forcément ceux que l'on croit... Toujours est-il qu'avec une réalisatrice comme Kathryn Bigelow aux commandes, tout juste oscarisée, et John Logan à l'écriture (scénariste de The Aviator et Gladiator), si The Miraculous Year ne devient pas une série, je ne réponds plus de rien ! Coté casting, c'est tout simplement du caviar : Hope Davis, Linus Roache, Franck Langella, l'excellente Patti LuPone, ce cher Lee Pace qui nous manque et une jeune première qui a de l'avenir : Susan Sarandon ! De plus, compte-tenu de l'univers (Broadway), on devrait avoir droit à de bons passages musicaux et à des personnages homosexuels à foison ! Mine de rien, si les gays ont envahi tout un tas de séries (et c'est bien normal), plus aucune ne leur est véritablement dédiée depuis Queer As Folk.    

Why Not ?

Il n'y a sincèrement rien qui puisse faire douter de la qualité des deux projets. Cela dit, HBO ne fait-elle pas une erreur en voulant recréer le cinéma à la télévision ? Le débat est ouvert...

02 août 2010

Persons Unknown [1x 08]

54772233

Saved // 1 6oo ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_106223

   Persons Unknown tenait jusqu'ici ses petites promesses. Est-ce que cet épisode va tout changer et la faire basculer dans la médiocrité ? Je ne pense pas. Il est vraiment à part. Un délire de scénaristes qui ont cru bien faire mais qui se sont gravement plantés. L'Organisation a donc bien kidnappé Joe (on ne saura pas exactement comment - certains diront que ça n'a pas d'importance, j'aurai bien aimé avoir une explication quand même) dans le but de lui faire retrouver la raison. Il est apparemment LE maillon fort de toute cette expérience, ils ne pouvaient pas se passer de lui. Un voyage dans son subconscient, entre rêves, fantasmes et flashbacks vont l'aider à prendre la bonne décision. De toute façon, c'était soit poursuivre son travail avec l'Organisation soit mourir. Le choix est vite fait, non ? Ben alors c'était pas la peine d'en faire tout un foin ! Je me suis franchement ennuyé pendant toutes ces scènes qui faisaient mal aux yeux et mal à la tête. Trop d'effets tue l'effet. Au passage, on a pu revoir Tori. Bof. Et on a appris qu'avant toute cette histoire, Joe était Père. Ca ne colle pas à l'idée que je m'étais fait du personnage, et puis c'est aussi crédible que sa perruque affreuse...

   Le temps consacré au Village et ses prisonniers est fortement réduit et il ne s'y passe absolument rien de passionnant. Ils s'emmerdent. Nous avec eux. Moira et Graham trouvent le moyen de s'embrasser. Ca ne colle pas du tout. Ce n'est pas comme cela que je voyais leur relation évoluer. D'ailleurs, elle n'avait pas besoin d'évoluer. Erika s'est faite très discréte, trop. Et Bill a été encore bien gonflant malgré une tentative déspespérée de le rendre touchant. Reste l'enquête de Renbe et Kat en Amérique du Sud, assez prévisible dans l'ensemble et ennuyeuse, elle aussi.


// Bilan // J'ai beau chercher, il n'y a rien à sauver de cet épisode ! Heureusement, il semble très singulier. Le prochain devrait retourner aux basiques.

Hung [2x 04]

54758611*

"Sing It Again, Ray" Or "Home Plate" // 2 35o ooo tlsp.

44030377


vlcsnap_148658

   Voilà un épisode qui m'a fait beaucoup rire à de nombreuses reprises. On était loin de l'émotion de la semaine dernière, mais ça me va aussi. La scène où Ron péte un plomb au petit-déjeuner sous les yeux éberlués de sa belle-mère était anthologique ! Il voulait juste sa "fucking" omelette quoi. Depuis le départ, ce personnage n'a pas grand intérêt mais s'il pouvait avoir ce genre d'accès de rage de temps en temps, son utilité serait prouvée (et approuvée). Son désir d'enfant et le quiproquo qui s'en suit m'ont amusés. Ca pourrait vraiment être facile et bas de gamme si ce n'était pas aussi bien écrit et s'il n'y avait pas une cohérence d'ensemble. Pendant ce temps-là, on commence à comprendre que Lenore a pris un pouvoir énorme dans les vies de Jessica, Tanya et Ray. Elle connaît leurs secrets et peut les faire chanter ou les manipuler à sa guise, si elle le souhaite. Nulle doute qu'elle s'en servira en temps voulu ! J'aimerais assez que Jessica découvre la nouvelle activité de son ex-mari avant la fin de la saison quand même. Il ne faudrait pas que ça devienne une finalité, le fait qu'elle le découvre. Ce n'est pas si important. Pour revenir sur les moments marrants de l'épisode, grand oui à la scène de cul très originale où la cliente de Ray lui demande de la prendre par derrière (jusque là, tout va bien) en lui chantant "Happy Birthday To You" ad lib. Du grand n'importe quoi qui m'a fait penser aux délires passés de Sex & The City. Samantha aurait pu nous faire ce coup-là ! Ca fait forcément mieux passer l'idée de vieillir...

   La personnalité de Damon continue d'être explorée et on entame un rapprochement encore plus poussé entre Tanya et lui. Je pense vraiment que ça va se finir au lit. Peut-être dès le prochain épisode d'ailleurs ! On ne l'a pas vue le raccompagner ! Non mais plus sérieusement, ces deux-là étaient fait, si ce n'est pour être ensemble, en tous cas pour se rencontrer. Ils sont tous les deux laids, bizarres et paumés. Il y a forcément quelque chose à faire de leurs détresses respectives. Le poème très fleuri de Tanya, intitulé "Phallus", m'a bien fait rire. C'était totalement ridicule dans le fond mais touchant au final. Comme toujours quand elle entreprend quelque chose. C'est la même chose quand elle essaye de rattraper un papier sur un tapis roulant. Forcément, ça dérape... Bref, "I Can't Be Fucked 'Cos I'm Already Fucked", yeah !

vlcsnap_156782


// Bilan // Hung prend parfois des airs de Sex & The City mais avec des moches, mal fringués et qui n'habitent pas New York. Ca me plait, en fait. Voilà ce qu'il reste quand on enlève les paillettes.

Posté par LullabyBoy à 00:48 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

01 août 2010

[DNES Awards 2009/2010] Meilleure Série Britannique

dnes_s16

Après les séries francophones, quoi de plus normal que de récompenser les séries britanniques, à qui l'on peut envier beaucoup, notamment leur regard sur l'adolescence... Skins, ce n'est pas Coeur Océan quoi. De la même façon, ils savent faire des séries de science-fiction bien mieux que nous, qui n'essayons même pas !

meilleurserieanglaise

meilleureserieanglaise2

Dans la catégorie "Meilleure Série Britannique" de la saison 2009/2010, les nommées sont : Being Human (BBC Three), Doctor Who (BBC One), Misfits (E4), Torchwood (BBC Three), Skins (E4) et Survivors (BBC One).

Elle ne méritait pas d'être nommée : Secret Diary Of A Call Girl (ITV2) !

Elles ont failli être nommées mais il fallait faire un choix : The Inbetweeners (E4), How Not To Live Your Life (BBC Three).