19 juin 2010

The Hard Times Of RJ Berger [Pilot]

the_hard_times_of_rj_berger_pre_coitum_animal_triste_M38931

Pilot // 2 6oo ooo tlsp.

44030376

What About ?

A 15 ans, R.J. est un adolescent presque ordinaire. Au lycée, il passe pour un loser et pas une journée ne passe sans que le beau gosse du lycée ne s'en prenne à lui. L'une de ses seules préoccupations reste Jenny, la jolie fille du lycée, qui ne sait même pas qu'il existe. Mais, tout va changer pour R.J. lorsque de manière complètement impromptue, toute son école va découvrir qu'il est doté d'un atout plus qu'avantageux : son sexe énorme !

So What ?

MTV, la chaîne musicale culte des années 90, peine à se trouver une nouvelle identité. Son équipe dirigeante pense avoir trouver la solution pour la sortir de la crise : les séries ! MTV a déjà produit quelques séries par le passé, surtout des séries animées d'ailleurs telle que l'excellente Daria, mais aussi Saucisses Party (devenue sur France 2 Tous les pois sont rouges, la série dans laquelle Adam Brody a débuté), sans grand succès. Son truc à elle, ce sont les émissions de télé-réalité trash à la Jersey Shore, The Hills, Laguna Beach... The Hard Times Of RJ Berger inaugure donc la nouvelle ligne éditoriale de la chaîne, en attendant l'arrivée de la version américaine de Skins ou encore le remake de Teen Wolf. Ce n'est clairement pas grâce à cette sitcom que la chaîne va redorer son image. On est en plein dans ce qu'elle a toujours su faire : le cliché, le trashy, le vulgaire. Sauf qu'on bipe les "fuck" et les "cock". Toujours ce paradoxe américain. Si vous avez adoré American Pie et ses inombrables suites et autres dérivés, vous devriez être conquis par cette comédie qui reprend plus ou moins les mêmes thèmes (le sexe, le sexe, le sexe et encore le sexe) vus par un ado loser et ses amis encore plus graves que lui. On pourrait s'attacher à eux, bizarrement. On pourrait se laisser prendre au jeu aussi parce qu'après tout, c'est facile à regarder, c'est court, c'est pas atrocement honteux et parfois, c'est drôle. Mais, contrairement aux films de Judd Apatow par exemple, dont la série s'inspire clairement, il n'y a a priori aucun fond et c'est bien dommage. La série n'a pas la subtilité du chef d'oeuvre Freaks & Geeks quoi ! Mais on s'en serait douté. Et puis, du fait des inspirations nombreuses, on a déjà vu tout ça mille fois, sans parler des personnages secondaires tous plus caricaturaux les uns que les autres. Un peu plus de nuance n'aurait pas nuit la série, bien au contraire. Alors, comme je risque de le dire souvent dans mes critiques des séries de l'été : en cette période creuse, The Hard Times Of RJ Berger est un divertissement qui se laisser regarder sans déplaisir. Bien-sûr, il y a mille séries plus intéressantes à rattraper...         

// Bonus // Un trailer !