47060008

Benny Nilsson // 1 75o ooo tlsp.

44030375_p


vlcsnap_86391

   Comment peut-on produire d'aussi bons épisodes que les deux précédents et produire ensuite cette sombre merde ? Je sais bien que les scénaristes principaux changent à chaque épisode mais la différence de niveau n'a jamais été aussi flagrante. Tout -ou presque- était à jeter dans cet épisode et la seule étoile que je lui décerne est pour la prestation des acteurs qui réussissent à rester juste malgré le matériel fourni. Voilà que l'on découvre après six ans passés à ses cotés que Sean a un frère. On en a jamais entendu parler. Pourtant Sean semble très affecté par son retour. Il le croyait mort. Il avait quand même engagé depuis près de trois ans un détective pour le retrouver, sans succès. Brendan, puisque c'est son prénom, a longtemps été addict à la meth mais il promet à son frère qu'il n'y touche plus. Il a besoin de lui pour lui reconstruire son visage, qu'il a ravagé à cause de la drogue. Une opération gratuite bien-sûr qui n'est pas au goût de Christian qui est en plein dans sa crise financière à lui et qui est jaloux comme tout de voir ce frére ré-apparaître car il l'a remplacé, en quelques sortes, dans le coeur de Sean depuis bien longtemps. Il nous dévoile alors un de ses visages les plus honteux. Il va même jusqu'à trahir son grand ami. C'est surprenant quelque part, car jusqu'ici, la seule trahison qu'ils s'autorisaient était au lit, en couchant avec les copines de l'un ou l'autre. Là, Christian va beaucoup plus loin et cela ne sera pas sans répercussions dans les prochains épisodes, j'imagine. Toute cette storyline a été écrite avec les pieds : impossible d'adhérer à cette arrivée soudaine d'un personnage dont on ignorait l'existence, et puis le sujet de l'addiction est traité avec tellement de poncifs que c'en est ridicule, d'autant qu'il a déjà été abordé dans la série plusieurs fois de manière bien plus convaincante.

   L'autre intrigue du jour aurait-elle eu plus d'effet sans le récapitulatif des épisodes précédents qui pointait exactement sur le twist ? Probablement. Mais ça serait resté médiocre, quoi qu'il arrive. Un homme d'affaires suédois vends donc les charmes de son fils afin de se faire un peu d'argent de poche et va même jusqu'à le sodomiser devant une assemblée de pervers afin d'en amasser encore un peu plus. Mais parce qu'il a le souci du détail et qu'il sait exactement ce qui fait bander son public, il demande à Christian Troy de faire en sorte que son fils lui ressemble davantage. Vous avez dit glauque ? Oui. C'est le fond de commerce de la série. Parfois c'est intelligemment utilisé. Là, ça ne comporte aucun autre intérêt que de choquer. Et ça aide Christian à mettre en place sa trahison. Revenir sur les blessures d'enfance de Christian une dernière fois avant la fin de la série, je ne dis pas non. Mais pas comme ça. Ca ne vaut rien.

           vlcsnap_86641


// Bilan // Sans doute l'un des plus mauvais épisodes de Nip/Tuck toutes saisons confondues. C'est paresseux, ennuyeux, pas subtil mais bien joué. Heureusement.