hung

"Doris Is Dead" or "Are We Rich Or Are We Poor ?" //

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_122379

   La tournure que prennent les événements me laisse dubitatif. Si on se doutait qu'un jour ou l'autre Ray allait tomber amoureux d'une de ses clientes, on ne s'attendait certainement pas à ce que ça arrive si tôt dans la série. C'est assez casse-gueule. Les personnages sont à peine installés que l'on décide déjà de tout chambouler. Mais cela peut aussi être salutaire pour Ray. Il va apprendre une bonne leçon, c'est le sentiment que j'ai. Jemma est clairement un peu cinglée sur les bords, même si c'est moins évident dans cet épisode que dans le précédent, et elle ne l'aime sans doute pas. Charmée oui, mais c'est tout. Il se pourrait bien que ce soit elle qui joue avec lui et pas l'inverse. En même temps, Ray n'est-il pas censé être un toy boy, que l'on prend, que l'on paye et que l'on jette ? Il ne fait en tous cas pas preuve d'une grande maturité. Il tombe dans le panneau assez facilement et ce malgré les tentatives de Tanya pour lui ouvrir les yeux. Il me déçoit sur ce coup-là. Une chose m'a beaucoup plu : qu'elle l'emmène avec lui en thérapie. C'était complètement innatendu et barré. La réaction de Ray était à tomber. La prestation de Natalie Zea continue de me satisfaire pleinement. Il n'y a vraiment que la scène au match de basket qui m'a dérangé. Ca sonnait tellement faux et c'était tellement cliché. C'est sans doute ce que recherchait Jemma et elle l'a obtenu mais non, ça ne m'a vraiment pas plu. On se serait cru dans une (très) mauvaise comédie romantique.

   Ce qu'a apporté le match de basket, c'est une première véritable intéraction entre Jessica et Tanya. C'était assez amusant et puis ça rend la présence de Jessica plus légitime. Elle se fond mieux dans le paysage maintenant qu'elle en connaît un des protagonistes principaux. Cet espèce de rectangle amoureux qui se créé est très intéressant également. On a Ray face à trois femmes : son ex, qui en pince toujours au fond un peu pour lui; sa patronne, qui en pince au fond un peu beaucoup pour lui; et son amante/cliente qui ne va sans doute pas faire long feu mais qui bouscule tout le monde. Joli ! Les enfants de Ray restent encore en retrait et j'ai du mal à leur trouver un quelconque intérêt. Si les scénaristes les ont choisi hors de la norme télévisuelle, ce serait bien de les utiliser correctement maintenant. Petit coup de coeur pour la mère de Jessica dont je n'avais pas encore parlé, qui me fait beaucoup rire avec sa voix, son accent et son toupet surtout !

vlcsnap_126006


// Bilan // Un peu moins convaincu par cet épisode. Il se laisse regarder sans déplaisir mais je n'aime pas tellement la tournure que prennent les intrigues.