11 juin 2009

Un Village Français [1x o3 & 1x o4]

19104748

Passer la ligne // Sur la Terre comme au Ciel 

4 59o ooo tlsp. // 4 71o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars3mini // dnes_v2_poll_stars4mini


vlcsnap_95701

   Je n'avais prévu de reviewer tous les épisodes d'Un Village Français mais je dois reconnaître que je me suis laissé prendre au jeu et j'avais envie de le partager avec vous. Si les deux premiers épisodes étaient assez manichéens, lents et pas toujours inspirés, les deux suivants sont meilleurs. Les personnages (et les acteurs) prennent leurs marques et on commence doucement à s'attacher à eux. Ils gagnent (presque) tous en profondeur et, petit à petit, les bons se révélent moins bons que prévu tandis que les méchants... restent méchants ! Ici, les méchants, ce sont surtout les Allemands bien-sûr. J'ai du mal à dire si les traits sont exagérés ou si au contraire cette peinture est fidèle à la réalité. En tous cas, la série ne fait pas preuve d'originalité de ce coté-là et nous sert des personnages Allemands autoritaires et sans pitié. Un peu de nuance aurait été bienvenue mais on ne peut pas tout avoir. Puis ça viendra peut-être. En attendant, plusieurs héros, si ce n'est tous, sont obligés de faire des choix, des choix qui les font parfois basculer dans l'illégalité. C'est un angle intéressant. Ainsi, le couple de bourgeois, le médecin/maire et sa femme, vont faire le choix de ne pas rendre l'enfant qu'ils élévent depuis plusieurs mois à son père car ils n'ont jamais été aussi heureux que depuis qu'il est parmi eux. La femme va même jusqu'à dénoncer ce père en le faisant passer pour un évadé qu'il n'est pas. Elle qui était si gentille et si douce passe du coté obscur de la force et c'est à la fois bien vu et poignant. A cela se mêlent les sentiments de Jean, le jeune policier interprété par Nicolas Gob, et leur romance se met tranquillement en place. Ce n'est pas particulièrement subtil mais ça passe bien.

   Le personnage interprété par Francis Renaud (qui est vraiment le sosie de Jacques Gamblin, c'est perturbant) est certainement un des plus intéressants, probablement parce qu'il est mystérieux et plein de nuances, justement. Il y a un décalage entre son discours, sa violence, et certains de ses gestes qui le trahissent. J'espère que l'on découvrira davantage de son histoire prochainement. Là où l'on reconnaît bien que l'on est dans une série française, c'est que l'excellent rebondissement du deuxième épisode n'a pas lieu à la fin, pour donner envie de revenir la semaine suivante, mais au milieu. C'est un peu dommage de gâcher ses cartouches comme ça mais ça n'en est pas moins innatendu. La fermière, Marie, était persuadée que son mari était mort au front, lettre à l'appui, elle s'est donc donnée à son amant comme jamais... sauf que son mari est revenu. Il s'était fait passer pour mort mais il est bien vivant. Et ça change forcément tout pour ce couple digne des plus grandes sagas de l'été ! Heureusement que les deux acteurs en question sont bons. Une qui n'est pas bonne et je crois que c'est définitif, c'est Marie Kremer, alias l'institutrice cruchasse. Je ne sais pas si c'est le rôle qui veut ça mais bon Dieu que j'ai envie de la claquer ! Et ça comprend pas, et ça minaude, et ça pleure, et ça sourit bêtement, et ça repleure... Insupportable ! C'est d'autant plus flagrant qu'elle a face à elle une bonne actrice -la directice de l'école- très émouvante dans la scène où elle apprend son renvoi parce qu'elle est Juive. Et j'apprends au passage quelque chose que je ne savais pas (ou que j'ai appris à l'école mais que j'ai oublié !) : une loi a été votée sous l'occupation interdisant aux Juifs de travailler dans la fonction publique. C'est agréable de s'instruire en regardant une série ! Et c'est rare !

vlcsnap_107827


// Bilan // Je tiens tout de même à nuancer mon enthousiasme après le visionnage de ces deux nouveaux épisodes : Un Village Français s'améliore, ça devient vraiment prenant mais les défauts sont encore nombreux : Les dialogues restent relativement plats, l'humour manque cruellement et les baisses de rythme sont fréquentes.   

   


Nurse Jackie [1x o2]

nursejackie

Sweet-N-All // 1 1oo ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_168334

   Tandis que Showtime a déjà décidé de renouveller Nurse Jackie pour une saison 2 (!), j'ai regardé ce second épisode avec une certaine appréhension. La peur d'être déçu après l'excellent pilote. Je le suis en parti, dans le sens où cet épisode se pose comme une redite du pilote. On n'apprend pas grand chose de nouveau sur Jackie et sa vie, si ce n'est que son mari tient un bar. C'est un peu maigre comme révélation. Le reste est très efficace, toujours drôle et émouvant à la fois, mais c'est frustrant de ne pas en apprendre davantage. Par exemple, elle a l'air heureuse dans son couple, vraiment. Alors pourquoi tromper son mari ? Parce qu'il est trop parfait et que tout compte fait elle s'ennuie ? Qu'à ce pharmacien de particulier ? A priori, pas grand chose. Il est amusant mais après ? Depuis combien de temps ça dure ? Il ne sait pas qu'elle est mariée, puisqu'elle prend toujours soin d'enlever sa bague avant d'entrer à l'hôpital, mais alors pourquoi ne cherche-t-il pas à la voir plus en dehors du boulot ? Est-elle amoureuse de lui ou est-ce juste du cul ? Voilà, je me pose beaucoup de questions et j'espère avoir quelques réponses rapidement. On n'est pas dans Lost, je ne vois pas trop l'intérêt de faire des mystères sur ce genre de choses.

   Une autre chose qui m'a dérangé, c'est que l'aspect médical de la série ressort davantage que dans le pilote, je trouve. Plusieurs patients se succèdent, leurs cas ne sont pas approfondis puisque le format de la série ne le permet pas et, du coup, on n'a pas vraiment le temps de s'attacher à eux et on ne voit pas bien où les scénaristes veulent en venir. Simplement nous montrer comment Jackie pratique son métier ? Ce serait une bonne raison, certes, mais par la suite, qu'est-ce que cela pourra apporter concrêtement ? Je pensais que le pilote avait pour but de nous montrer une journée de travail du personnage afin de pouvoir la cerner et que la suite serait plus libre mais force est de constater que le schéma de cet épisode est exactement le même : une journée de travail de Jackie, entre coups de coeur et coups de sang. Je me demande bien à quoi la suite va ressembler. Puis il y a tous ces personnages secondaires intéressants à explorer...


// Bilan // Je suis surpris par ce second épisode, je m'attendais à autre chose. Ca ne m'a pas déplu, j'ai passé un très bon moment, mais je reste perplexe... 

   

Posté par LullabyBoy à 00:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,