dnes_v2_private_mini_ban

Know When To Fold // 6 86o ooo tlsp.

dnes_v2_poll_stars4


vlcsnap_64324

   Ouf. Après un épisode un peu moins bon, la série retrouve sa vitesse de croisière. Je suis complêtement fan de la nouvelle dynamique qui s'est installée suite à l'arrivée de Charlotte au 4ème étage avec son cabinet concurrent. Ca permet d'ouvrir aux personnages de nouveaux horizons et ne pas rester cloîtrer avec toujours les même personnes. C'est un peu le reproche que je ferai à Grey's Anatomy d'ailleurs. On étouffe au Seattle Grace à force. Toutes les scènes qui se passent en dehors sont souvent les meilleures. Au final, je me demande si les cross-over de Février entre les deux séries ne vont pas casser le rythme de Private Practice. Ca vaut le coup d'essayer de toute façon, si on veut avoir un jour une 3ème saison mais j'ai peur que tout soit chamboulé et c'est pas le moment !

   Violet a la guine. C'est pas possible autrement ! Elle trouve enfin un homme qui lui plaît et il ne bande pas le con ! Violet serait soi-disant "out of his ligue" ! Amy Brenneman est une très belle femme, c'est certain, mais Brian Benben n'est pas un laideron, loin de là. Certes, il commence à prendre de l'âge mais je les trouve parfaitement assortis. J'espère que leur histoire ne pas s'arrêter là car leur duo était particulièrement prometteur. Quelle mauvaise idée de faire s'embrasser (voire plus) Pete et Violet ! On le sentait venir depuis le début de l'épisode (bizarrement, la possibilité n'avait jamais été évoquée avant) mais je préférais ne pas y croire. Le syndrôme du "tout le monde couche avec tout le monde" ne fait que commencer ! Mauvaise idée. Tout ce que j'espère, c'est qu'ils vont se rétracter dès le prochain épisode. I want Sheldon back !

vlcsnap_70555

   Le cabinet de Charlotte regorge de nouveaux médecins potentiellement intéressants amoureusement parlant. Ainsi, autre guest de cet épisode : Jay Harrington (Desperate Housewives, Summerland, Coupling). J'aime beaucoup cet acteur et pas juste son physique. Je suppose qu'il ne va pas rester bien longtemps dans la série puisque c'est le héros d'une nouvelle sitcom de ABC -qui ne va pas faire long feu je le sens- Better Off Ted. En tous cas, il va rester juste le temps de foutre la merde dans la tête d'Addison et probablement dans son couple. Tout allait trop bien avec Kevin, ça ne pouvait pas durer. Elle va le tromper, c'est gros comme une maison ! Ca me fait déjà de la peine. N'empêche, c'est excitant tout ça ! Et puis Charlotte et Cooper ont bien failli être parents. La pauvre n'a pas arrêté de vomir partout pendant l'épisode. Enceinte ? Non. Le homard qu'elle a mangé était juste avarié. Cette perspective les a séduits pendant un court instant et puis finalement non. Ces deux-là vont se remettre ensemble tôt ou tard, c'est sûr. Cooper ne va pas résister encore longtemps.

   Les cas mécicaux, parce qu'il y en a tout de même, valent plus pour leurs guests que pour leur histoire en elle-même. Meredith Monroe, après avoir fait un tour dans Californication, vient rendre visite à Addison. J'étais content de la revoir mais son "cas" ne m'a pas plus passionné que ça. J'ai quand même l'impression que tous les cas médicaux de la série se ressemblent plus ou moins, d'autant qu'ils sont toujours liés à une grossesse quelconque. A la limite, le cas de Sarah Drew (Everwood) était beaucoup plus intéressant. Dell a eu une idée de génie ! Pourquoi pas ouvrir une sorte de département adoption à l'Oceanside ? Evidemment, au départ, Naomi n'est pas d'accord. Mais c'est un principe qu'elle s'est fixé : ne jamais être d'accord avec personne. Cette femme est née pour faire chier le monde ! Elle avoue quand même à la fin de l'épisode que ce n'est pas une si mauvaise idée que ça. Vraiment content que Dell ait réussi à trouver sa place et dans le cabinet et dans la série. Il ne fait plus office de figurant. Sinon, il y avait le patient de Sam et Pete mais il ne m'a pas intéressé des masses. C'était surtout prétexte à découvrir la terrible vérité sur Sam : il ne sait pas faire du vélo !

vlcsnap_79347


// Bilan // Doucement, Private Practice m'apporte ce qui me manquait depuis l'arrêt de Men In Trees : une série simple, chaleureuse, émouvante et drôle. Je suis comblé !