musicbanyh6

wgqpas

dnesblog3starsmq2B

La Reine de la Pop a encore réussi son coup ! Cet album, on en parle depuis des mois. Quand on a annoncé qu'elle allait travailler avec Timbaland (qui travaille actuellement avec à peu près tout ce qui tient un micro dans la main), on craignait le pire. Pourquoi ? Parce que Madonna a toujours innové en travaillant avec des gens pas forcément connus à l'époque (Mirwaïs, William Orbit, Stuart Price) et en proposant un son un peu différent de tout ce que ses concurrentes pouvaient offrir. En travaillant avec Timbaland, elle prenait le risque de faire la même musique que toutes les autres. Et c'est un peu le cas avec Hard Candy. Cependant, Madonna a su ajouter sa touche à elle et finalement, cet album est réussi même si pas aussi novateur qu'un Ray of Light ou un American Life. Voyons voir en détails quels goûts ont ces 12 friandises ...

Timbaland n'est pas le seul à avoir travaillé sur cet album aux cotés de Madonna. On retrouve également Pharrell William, que l'on connaît surtout pour son travail avec Gwen Stefani. Il signe peut-être une des chansons les plus plates de l'album : Candy Shop. C'est la préférée de Madonna, à tel point qu'elle a choisi de s'en servir comme ouverture de l'album. Elle est même allé jusqu'à s'en inspirer pour l'Artwork de l'album. Ce gros carré hideux tout rose et tout criard, c'est cette chanson qui l'a inspirée. Elle aura donc fait bien des ravages. Madonna, qui soigne tant son image habituellement, semble avoir perdu la tête. Ou alors c'est du kitsch totalement assumé. N'empêche que c'est d'une laideur incomparable. Par les temps qui courent (l'industrie du disque qui souffre beaucoup), la moindre des choses est de proposer un beau produit. Comme elle l'avait fait pour Confessions on a Dancefloor, par exemple. Pour en revenir à la chanson, elle passe mieux après un certain nombre d'écoutes. Cela reste une entrée en matière peu enthousiasmante.

4 Minutes, c'est le premier single en duo avec Justin Timberlake. On l'entend partout, il est très calibré Timbaland, il est très sympa mais absolument pas révolutionnaire. Le clip insuffle une force supplémentaire à la chanson. On est loin de l'impact de Hung Up cependant ! Le probable second single, Give it 2 Me commence sur une musique de foire, on s'attend à voir débarquer Benny Hill d'une minute à l'autre. Puis vient le refrain, terriblement efficace. C'est typiquement le genre de titre qui va prendre toute son ampleur en live. On aime ou on aime pas. Moi, j'aime beaucoup. Heartbeat aurait pû être chantée par Nelly Furtado. Etant donné que je suis fan de Nelly (plus de la Nelly d'avant, pop-folk), ça ne me dérange absolument pas. C'est même mon titre favori de l'album. Madonna adopte une voix plus aïgue qu'à l'habitude. Ca ne lui va pas super bien mais au moins, ça change. Miles Away, c'est encore du Nelly Furtado typique. Une sorte de All Good Things bis, avec les guitares, le rythme façon tribal de Timbaland et un refrain entêtant mais répétitif. C'était un de mes premiers coups de coeurs à l'écoute de l'album. Une semaine après, je m'en suis un peu lassé. La chanson parle de relation amoureuse longue-distance et c'est mignon comme tout. Il m'a fallu du temps avant d'apprécier She's not Me. Avec du recul, je me demande bien pourquoi. Les paroles sont bonnes car assez drôles et le rythme très funky passe bien. Etait-il nécessaire de la faire durer si longtemps ? Je ne pense pas. Avec Incredible, on repart dans un trip plus R'n'B. Elle est aussi est beaucoup trop longue mais en même temps, c'est sur la fin, dans les digressions, qu'elle est meilleure. Le reste est trop répétitif. Elle ne m'a pas encore lassée mais ça ne saurait tarder. The Beat Goes On, en featuring avec Kanye West, est une petite bombe funky, parfaite pour l'été. "Get Down ! Bip Bip !" Excellente ! Dance 2night ne m'a pas encore vraiment accrochée. C'est peut-être le titre le plus Madonnien de l'album pourtant, très pop. Elle ressemble peut-être trop à d'anciennes chansons et se fond mal avec l'ensemble d' Hard Candy. Les paroles sont vues et revues : "j'aime trop danser, je me sens libre quand je bouge mon corps toute la nuit durant". Mouiii. Petit trip hispanisant raté sur Spanish Lessons. Il faut toujours une ptite daube sur un album, c'est elle. Rien à dire de plus, elle m'emmerde. Devil would'nt Recognize You n'aurait pas dénotée dans un album de Justin Timberlake. On dirait Cry Me a River en moins efficace. On se serait bien passé du cliché du pont avec le bruit de la pluie qui tombe ... A part ça, je l'apprécie de plus en plus. Voices reste dans le même esprit et conclut l'album correctement. La voix de Madonna y est assez bizarre par contre.

Hard Candy est un album assez riche finalement puisqu'il propose du R'n'B, du Funk, du Madonna façon année 8o ... On n'arrive pas à distinguer où se situe Madonna dans tout ça, coincée entre un Timberlake souvent présent dans les choeurs, un Timbaland inépuisable et un Pharrel William très inspiré. Il ne fera pas date dans la carrière de la star mais il a le mérite d'être plus qu'écoutable, avec quelques petites bombes. Vivement la tournée, surtout si elle est aussi bonne que le Confessions Tour (la barre est haute !)


Heartbeat

The Beat Goes On (feat. Kanye West)