24180495Patience

Audience: 5 9oo ooo.

23986600


vlcsnap_270623

Autant le dire tout de suite, le blog va se transformer en site officiel d'Eli Stone la semaine prochaine ! En effet, outre l'épisode diffusé cette semaine, un autre est prévu ce dimanche, en post-Desperate Housewives (espérons que pour l'occasion la série fasse un joli score), une review à découvrir lundi ou mardi, puis le dernier épisode de la courte première saison de la série sera diffusé jeudi prochain, dans sa case habituelle et sans aucun lead-in (mauvais score à prévoir sauf si la promo de dimanche fonctionne). Mais concentrons-nous pour l'heure sur Patience.

Difficile de prendre la relève du précédent épisode qui était à la limite de l'excellence. Pourtant, Eli s'en sort pas mal du tout, une fois encore. Cela passe d'abord par l'originalité de la nouvelle vision d'Eli. Depuis qu'il a rencontré George Michael pour de vrai, les chansons de l'artiste semblent l'avoir quitté, et on le regrette un peu, mais laisse place à des visions d'un autre genre, très Lostienne. Après avoir voyagé dans le passé la semaine dernière, cette fois, Eli voyage dans le futur. Ou en tous cas, dans ce qui pourrait être son futur. Oui après tout, rien ne nous prouve que ce qu'il voit va réellement se passer. Peut-être est-ce ce qu'il désire mais pas ce qui arrivera. Peut-être aussi qu'il lui faudra faire ne sorte que cela arrive en poursuivant les "missions" qu'on ne sait qui lui envoie de là-haut ! En tous les cas, cela marque un nouveau tournant pour la série. Mais alors, quelle est cette vision ? Eli sur un Times Square bondé, à New York, qui se lance dans un discours en tant que leader du parti "Live Brave" ! What the fuck ? Mais ça n'est pas tout ! En plus de ça, il est accompagné par celle qui semble être devenue sa femme, Maggie Deker, et sa progéniture, un bébé de quelques semaines. Le tout a lieu en 2018, on a donc le temps de voir venir ! La série ne survivra jamais jusque là.

Evidemment, cette vision n'est pas complêtement sortie de nulle part. Une affaire y était liée, celle d'un prisonnier, David Mosely (doit-on y voir une réfèrence bibilique ? David ... Moses ...), qui est victime d'abus et de tyrannie par les matons et dirigeants de sa prison. Mosely n'est pas un inconnu pour Bennett puisque c'est lui qui l'a défendu il y a de ça 10 ans (il était déjà avocat il y a 10 ans ?? Mais quel âge a-t-il !?) et qui l'a justement conduit tout droit là où il est maintenant. Ce lourd passif entre les deux hommes va un peu plomber l'épisode. J'aimais bien Bennett au début mais force est de constater que son personnage reste très noir (sans mauvais jeu de mots), assez mystérieux et finalement peu sympathique. De quoi creuser sa psychologie dans les épisodes à venir. Le dénouement de l'affaire est un échec pour Eli et cela à cause d'une nouvelle venue (pour nous), revenante (pour Jordan), la troisième associée du cabinet, Marci Klein, interprétée par Katey Segal (Mariés, deux enfants, Lost, Touche pas à mes filles ! ...). C'est un peu la salope qui manquait à la bande, on peut la comparer à la Lisa Cuddy (House) d'Eli Stone mais en plus méchante (pour l'instant). Voilà un ajout de casting qui me semble plus que bienvenue !

La seconde affaire de l'épisode était excellente parce que totalement barrée : Matt et Taylor doivent défendre un chimpanzé homo qui s'est vu séparé de son compagnon au zoo à cause d'une ligue anti-chimpanzés gays (paraît que ça existe). Bien sûr ça paraît ridicule au premier abord mais je vous jure que c'était très mignon et très émouvant. Le jeu entre la juge et les avocats était tordant. Cela a amené Matt et Taylor à se rapprocher. Un dîner est prévu ... La suite Dimanche !

vlcsnap_288402


// Bilan // Deux affaires intéressantes : une lourde, qui aurait méritée d'être traitée avec un peu moins de noirceur même si le sujet ne le permet pas vraiment (rien n'est impossible !) et une autre plus légère, à la fois drôle et touchante. On rajoute à cela une vision d'un nouveau genre pour Eli et une Patti un peu plus présente que ces derniers temps et nous voilà avec un épisode fort sympathique !