brosisbanox9Compromises

Audience: 8 5oo ooo.

dnesblog4starsjj0B


vlcsnap_179391

L'a bien raison Sarah, ce que les Walker savent le mieux faire, c'est se bourrer la gueule ! C'est souvent l'alcool qui apporte les scènes les plus funky de la série. Surtout quand il s'agit de Sarah. C'est fou comme elle peut être différenter au travail et en dehors du travail. Comme son frère Kevin d'ailleurs. C'est peut-être ce qui les rapproche. J'aime beaucoup leur complicité et quand on regarde bien, ils se ressemblent beaucoup dans leurs manières d'être. Tous les deux manient le sacarsme avec brio. Par contre, Saah chante carrément mieux que Kevin !! Quand on la lance dites donc, Cher n'a qu'à bien se tenir ! "Do you believe in life after love ?" Deux problématiques intéressantes les réunient: Sarah n'arrive pas à se décider à signer ses papiers de divorce et Kevin est jugé trop coincé par les amis de Scotty. Ce qui n'est pas faux. C'était marrant de voir Nicholas Gonzales dans le rôle du copain homo marrant alors qu'on est plus habitué à le voir jouer le gros dur (Resurrection Boulevard, The OC ...) Un bon moment donc.

Après un épisode où elle était très en retrait, Kitty est de retour sur le devant de la scène et nous offre des scènes très mignonnes avec les enfants de Robert. La petite blonde est vraiment très drôle. "My mother has this dress, but it's bigger... up here..." ! Les petits acteurs sont très doués et il y a une vraie alchimie avec Calista Flockhart. Kitty ferait une excellente mère. Pour la petite anecdote, il faut savoir que Calista avait véritablement la grippe au moment du tournage ! En attendant que Robert se décide, elle fera une bonne belle-mère. En parallèle, Robert continue de se battre pour distancer ses adversaires dans la campagne à la présidentielle. C'est d'autant plus intéressant que ce qui se passe dans la série, a lieu actuellement dans la réalité ! Le Super Tuesday, gagner tel ou tel étât ... Obama, Clinton, McCain sont en plein dedans. Je continue de penser que Robert ne gagnera pas les élections, cela changerait beaucoup trop la série (ou alors c'est qu'il ne sera plus avec Kitty) mais ça reste passionnant. Ce n'était pas forcément nécessaire de reparler de l'outing de Jason par Isaac mais c'était l'occasion de voir Jason autrement que par le prisme de Kevin.

Je ne comprends pas où les scénaristes veulent en venir avec le trio Rebecca, David et Holly. J'ai même l'impression qu'ils ne le savent pas encore eux-même. Je pensais qu'on était passé à autre chose mais visiblement ce n'est pas le cas. Rebecca continue à se poser des questions malgré l'insistence de sa mère pour dire que non, David n'est pas son père. Je comprends qu'elle ait du mal à la croire, Holly n'en serait pas à sa première bêtise. Ce qui ne m'empêche pas le l'adorer d'ailleurs. Et puis la relation qui s'est créée entre David et Rebecca est un peu confuse. Pendant un moment, on se demande s'ils ne vont pas tomber dans les bras l'un de l'autre, d'autant que l'on connaît maintenant le goût de Rebecca pour les hommes mûrs. Ou alors il s'agit d'une relation pseudo père-fille. Je crains que Rebecca soit en train de tomber amoureuse de lui tandis que lui retombe amoureux d'Holly. Elle aussi d'ailleurs, même si ce n'est pas très clair encore dans sa tête. Cette storyline est donc un peu confuse mais c'est peut-être pas plus mal. Tant que l'on nous sort pas qu'elle n'est pas la fille de William, ça me va.

Les scènes de Saul sont trop furtives pour que l'on puisse vraiment accrocher. Et puis comme il n'est présent qu'un épisode sur trois, ça n'aide pas non plus. Décidemment, on ne verra jamais Milo ! Il tombe sur un ami à lui, interprété par Keith Mars (Enrico Colantoni) et on ne sait pas très bien où cela va mener. Peut-être vont-ils sortir ensemble ?  Sûrement même. J'aurais préféré que ce soit Milo. Il faudrait que les scénaristes se décident sur l'avenir du personnage de Saul. Je crains qu'avec les remaniements à venir au niveau de la production, Ron Rifkin passe à la trappe. Ce serait vraiment dommage. Chaque membre de la famille Walker est important. On voit peu Nora, ce qui n'est pas une mauvaise chose. J'adore Sally Field mais parfois elle envahit trop l'écran, elle prend toute le place. C'est son personnage qui veut ça certes mais ça peut finir par devenir agaçant.

vlcsnap_185935


// Bilan // Ce dernier épisode produit avant la grève est très sympathique et malgré un nombre de storylines record, on a pas l'impression de passer du coq à l'âne. Il manque peut-être une scène super forte pour parler d'épisode parfait. Mais B&S se rapproche toujours plus de la perfection.