dnesblog2starslc1B

Audience : 11 1oo ooo.

25_bigshots

Sentiment étrange après le visionnage de ce pilot un peu brouillon. J'ai même beaucoup de mal à en faire une review pour être honnête. Je n'ai pas grand chose à dire. La série donne une image des hommes assez peu flatteuse, ce qui est problèmatique vu qu'elle est censée leur plaire. On est dans un univers très huppé. Les quatre héros passent leur temps au country-club à boire des verres autour d'une piscine et à jouer au golf. Pourquoi pas hein, mais ça sonne bien creux. Y'a rien derrière. Karl trompe sa femme avec une bimbo ecervelée à tendance malade mentale. Ca permet quelques scènes rigolotes mais ça ne rend pas franchement le personnage de Karl sympathique. Brody me fait penser à Barney de How I met your mother, avec quelques années de plus. Le souci c'est qu'il est beaucoup moins drôle. Je pressens qu'il va vite devenir lourdingue. Ca fait donc déjà deux personnages sans grand intérêt. Si on ajoute à cela tout le cast féminin, pas extraordinaire non plus, il ne reste plus que Michael Vartan (Alias) et Dylan Mc Dermott (The Practice), alias James et Duncan. Heureusement qu'ils sont là. Leurs deux caractères sont un peu plus fouillés et il est vrai aussi qu'ils apparaissent plus que les deux autres. On a de la sympathie pour James, sa femme l'a trompé avec son boss, fraîchement mort. Duncan a une fille de 19 ans, on dirait sa copine parfois. C'est troublant. Et voili voilou, rien de plus à dire.

// Bilan // La sauce ne prend pas sans que l'on sache vraiment pourquoi. Peut-être cela vient-il des personnages, ni intéressants, ni attachants ? On sent bien une envie de faire un Desperate au féminin mais on en est encore loin. Il y a quand même une base pas trop mauvaise et laissons à la série le temps de s'installer. Un pilot moyen n'est pas forcément synonyme de série ratée.