1x o1 In wich we meet Addison, a nice girl from somewhere else (diffusé le 26/o9/o7)

***

sigkatefc4

God, that was nice ! Ce pilot de Private Practice est loin d'être parfait mais il s'en dégage une véritable bonne impression. Je crois que j'ai préféré l'épisode en deux parties d'introduction dans Grey's, un peu plus rythmé (et pas par les scènes sans grand intérêt au Seattle Grace) mais l'atmosphère de cette clinique privée est vraiment sympathique et pour le coup on est loin de Grey's Anatomy. Shonda Rhimes, la créatrice et productrice de la série a su différencier PP de Grey's. Au final, les deux séries n'ont pas grand-chose à voir l'une avec l'autre. Et c'est tant mieux ! J'aime beaucoup Grey's attention, mais on n'avait pas besoin d'une pâle-copie en bonus.

Addison est toujours aussi géniale. Kate Walsh est lumineuse et comme on pouvait s'y attendre, elle a suffisament de charisme pour porter la série à elle seule. La première scène du pilot assure rapidement une continuité avec le season finale de Grey's. Addison explique à Richard, son chef de service au Seattle Grace, qu'elle souhaite partir. Elle lui raconte son périple à Los Angeles et les médecins qu'elle y a rencontré. Subtilement (ou pas) on nous re-présente les personnages de la série et au final Richard accepte de laisser partir Addison non sans la serrer dans ses bras. Par contre, on ne la voit pas faire ses adieux aux autres personnages de Grey's (Mark, Callie, Derek ...) et c'est très dommage. Cependant, il n'est pas impossible que cela se fasse dans le season premiere ... De retour à Los Angeles, Addison se rend compte qu'elle n'est pas du tout attendue, Naomi a semble-t-il oublié de faire part à ses associés qu'elle l'avait engagée. Petit moment de flottement. Ils ne sont pas contents, normalement un vote aurait dû être organisé. Bien évidemment, à la fin de l'épisode, ils donnent tous leur bénediction pour qu'elle reste ! A commencer par Pete (Tim Daly) qui n'a pas oublié le baiser qu'il a donné à Addison avant son départ pour Seattle. Il aime à croire qu'elle est revenue pour lui, Addison se charge de le remettre en place. N'empêche qu'elle n'est pas insensible à son charme et que tôt ou tard ces deux-là vont retenter le coup du baiser langoureux. Dans le même temps, Addison découvre que travailler dans une clinique comme celle-là c'est vraiment autre chose que le Seattle Grace. Elle n'a personne pour la seconder, elle n'a pas tous les outils qu'elle a l'habitude d'utiliser et les patients ne seront pas nombreux tous les jours. Si cela l'effraie au début, elle se rend vite compte que cette nouvelle vie et cette nouvelle façon d'exercer son métier a tout pour plaire ! Elle emménage près de la plage et c'est la voisine directe de Sam (Taye Diggs). Et c'est là qu'a lieu la scène culte de l'épisode, très Ally McBealienne : petite leçon de danse matinale made in Addison sur I don't feel like dancin' des Scissor Sisters. La vidéo pour vous :

N'oublions pas que nous sommes dans une série médicale. Plusieurs cas médicaux sont abordés et là par contre, on retrouve cet aspect de Grey's qui peut énerver : ils tombent toujours sur des cas vraiment très spéciaux. Dans cet épisode une femme réclame le sperme de son mari qui vient juste de mourir ! Sam et Naomi (Audra MacDonald) vont devoir s'en charger, non sans difficultés. Cette intrigue aurait pû être un peu plus légère. Les disputes et rêglements de compte entre les deux personnages font à peine de commencer qu'ils m'énervent déjà. il faut dire que Naomi n'a pas un capital sympathie très élevé. Elle est froide, séche et pas comode. Et puis il faut savoir que l'actrice qui interprétait le personnage dans le pre-pilot (appelons le comme ça) a été remplacée par une autre. Et ça ne change rien à vrai dire. Enfin si, Audra Mac Donald est beaucoup moins jolie que sa prédècesseuse. Tandis que Chris Lowell ne sert pas à grand chose, Violet et Cooper ont affaire à une femme qui a décidé de compter tous les carreaux du carrelage d'un supermarché. Elle est visiblement très dérangée et même si le dénouement est touchant, ça n'est pas amené de façon très subtile (la vidéo avec le petit garçon qui court). C'est même capilotracté.

// Bilan // Private Practice commence sur une note plutôt positive même s'il va falloir passer rapidement à la vitesse supérieure. Comme dans Grey's, les cas médicaux ont tendance à être ennuyeux bien que l'on y trouve toujours un petit intérêt, il y a à coup sûr une faille, une émotion qui s'en dégage et du coup ça finit par fonctionner. Kate Walsh est rayonnante et elle méritait ce spin-off. Le succès sera-t-il au rendez-vous ? J'aurai tendance à dire que ça n'est pas gagné d'avance, il faut rester méfiant. La série n'atteindra probablement pas des scores au dessus de 16-17 millions, mais ce sera déjà pas mal si ça tourne dans ces eaux-là !