17 septembre 2007

Big Love [2x o7]

2x o7 Good guys and bad guys

Il y a des soirs comme ça où rien ne se passe comme prévu. C'était le cas pendant mon visionnage de cet épisode de Big Love. En effet, les gens avaient semble-t-il décidé de m'emmerder ce soir. J'exagère, ces divers coups de téléphone étaient sympathiques mais trop nombreux ! Mon téléphone ne sonne jamais mais ce soir ça n'a pas arrêté. Y'a des soirs comme ça, j'vous dis ... Du coup, mon visionage a été saucissoné en plusieurs fois, j'ai mis 1h3o à regarder 52 minutes d'épisode. Entre temps je perdais le fil et comme si ça ne suffisait pas, ayant très mal dormi la nuit dernière pour cause de rentrée imminente, j'ai failli m'endormir sur la fin de l'épisode. Inutile de dire que mon avis reste donc à prendre avec des pincettes !

vlcsnap_818293Cet épisode est marqué par l'arrivée inopinée de la mère de Margene qui n'est pas du tout au courant du mode de vie de sa fille, elle n'a jamais rencontré Bill, elle n'était d'ailleurs pas à leur mariage. Margene ne se sent pas encore prête pour dire la vérité à sa mère mais c'est Nicky qui va s'en charger, dans un élan de spontanéité. Elle aurait clairement dû se taire puisque cela provoque forcément quelques remous. De plus, la mère de Margene est alcoolique et elle semble décidée à séduire Bill. Lequel n'est pas du tout réceptif à ses avances. Bien heureusement. Cette intrigue est intéressante, elle permet d'en savoir davantage sur Margene dont on ne savait pas grand chose, voire rien, sur sa famille. Cela permet aussi un peu de légéreté, tout cela est traité avec humour. C'est loin d'être hilarant mais c'est sympathique.

vlcsnap_818602Barb a pris sous son aile Joey, un peu malgré elle dans l'épisode précédent et ce dernier lui demande un petit service : récupérer Wonda et le bébé à Junniper Creek, le camp mormon. Bien que pas très emballée à l'idée d'y aller seul, elle s'y rend et cela ne va pas être une partie de plaisir. Parce qu'il faut se coltiner la mère de Bill d'abord, toujours un peu folle, puis aussi Wanda qui démontre une fois de plus que cette femme, sous ses airs naifs, est plutôt clairvoyante, elle analyse plutôt bien la relation entre Barb et Bill. Et puis c'est le retour du père de Bill, Frank. On l'avait un peu oublié et je dois dire que je n'ai pas du tout retrouvé le même homme que dans le souvenir que j'en avais. Je le pensais plutôt drôle, à son insu. Et crade aussi. Je me souviens de cet épisode de la saison 1 où il avait décidé qu'il ne pisserait que dans l'évier des Henrickson ! Dans cet épisode, il est beaucoup plus sombre, plus calculateur et manipulateur. Il veut récupérer une partie de l'argent de Lois qui lui revient de droit, mariage oblige. L'affaire va s'avérer plus compliquée qu'il ne pensait. On se doute bien que Lois ne va pas se laisser faire. Frank se montre particulièrement désagréable envers Barb, on peut même dire méchant. Laquelle est particulirement effrayée à Junniper Creek, elle découvre toute la glauquitude que peut avoir cet endroit. Ces maisons en bois abîmées, le vent qui souffle fort dans la nuit noire ... Une ambiance vraiment gloomy. Toute cette partie de l'épisode était pas mal, mais peut mieux faire.

vlcsnap_818862Rien ne va plus dans les affaires de Bill, ce dernier est en train de devenir pas à pas aussi manipulateur que son pire ennemi Roman. Sans oublier le nouvel ennemi, Greene. Qui n'a pas l'air content du tout et qui risque de foutre un joyeux bordel. Pendant ce temps, Bill doit aussi gérer le frère de Nicky, fils de Roman, qui on s'en souvient a menacé Sarah. Ca se finit en baston. Et pour couronner le tout, les autorités viennent de retrouver le fameux leader polygame recherché depuis une poignée d'épisodes. Ce qui veut dire que ça va de plus en plus mal pour les familles polygames mormons et que les Henrickson sont par conséquent plus en danger que jamais. Je pense que c'est autour de cela que tournera le season finale ...

// Bilan // On a connu Big Love en meilleure forme mais l'épisode reste plaisant à suivre même si toute la partie sur Bill commence à devenir vraiment trop dense.

Posté par LullabyBoy à 23:25 - - Permalien [#]


DH : Photos Promo

Ce sont certainement les photos promo les plus réussies de la saison, sûrement parce qu'elles sortent vraiment de l'ordinaire et ne se contentent pas de nous montrer chacun des personnages sur un fond uni, un truc sans âme qui donne pas vraiment envie. Là on a des décors et des ambiances différentes selon les housewives avec quelques indices sur ce vers quoi leurs storylines vont se tourner cette saison. Mention spéciale à la photo de Lynette, vraiment superbe et à celle de Bree, pas mal non plus. A l'image de son personnage, Susan hérite d'un truc joli mais kitshouille où l'on ne voit pas bien ce qu'il y a à comprendre. Susan au milieu d'une forêt enchantée, ça vous inspire quoi ? Moi, pas grand chose. C'est vrai que la saison dernière son mariage avec Mike ressemblait à un conte de fée mais bon. Nouveau vide scénaristique en vue pour Susan ? Sinon, je me suis promis de ne pas signaler les nombreuses retouches Photoshop évidentes ...

dhws4promo01ah8

dhws4promo04kb1

dhws4promo02qk9

dhws4promo03ii0

dhws4promo05zm1

Oui, la photo pour Eddie est hideuse. En bonus une photo de la nouvelle voisine Katherine Mayfair (Dana Delany) et un extrait du season premiere (prévu le 3o Septembre) nous la présentant elle et sa famille.

dhws4promo06li2

Posté par LullabyBoy à 17:12 - - Permalien [#]

Windows Live Messenger Awards

Le blog est partenaire de cette première opération de remise de prix français sur les séries TV. A vos votes !

Retrouvez les autres catégories ici .

Posté par LullabyBoy à 11:56 - - Permalien [#]

Tell Me You Love Me [Pilot]

Let's talk about sex

tellmeyouloveme_promo

La série porte vraiment bien son nom. Tell Me You Love Me. Ce titre m'inspire beaucoup de choses. Il est effectivement question dans la série d'hommes et de femmes qui s'aiment mais qui ne se le disent pas, ou plus, ou ne savent pas comment faire. On tient là une série extrêmement réaliste, très brute, ne serait-ce qu'au niveau de la réalisation. Pas de dialogues inutiles, des silences pesants mais parfois nécessaires. Et tellement plus réaliste qu'un flot de paroles en continu qui n'existe que dans les séries. Les dialogues sont bons et les acteurs aussi. Du coup, nous avons l'impression d'être face à de vrais couples et d'entrer dans leur vie intime, très intime. L'intimité de leurs sentiments, des choses que seul un couple peut partager et comprendre mais aussi l'intimité de leur chambre à coucher (cette pièce n'aura jamais aussi bien porté son nom)

La première scène de ce pilot nous met directement dans le bain : un homme au réveil attend que sa femme parte se doucher pour en profiter pour se masturber, vite fait. Et finalement ce n'est pas si choquant que ça. D'autant que tout se passe sous les draps, on ne voit rien qui dépasse. Alors est-ce que l'acteur en question, Tim DeKay, simule une branlette ou le fait vraiment ? Difficile à dire. Ca a l'air plutôt réel mais c'est peut-être tout simplement un bon acteur ? Et puis il doit savoir ce que c'est, les acteurs aussi se branlent dans leur vie personnelle non ? Ensuite on fait la rencontre de nos autres couples : il y en a un qui essaye desespérement d'avoir un enfant mais rien n'y fait, la madame ne tombe pas enceinte. C'est l'occasion de retrouver Sonya Walger, plus connue dans le rôle de Penny Widmore dans Lost. Ca fait toujours un choc de voir la mystérieuse Penny tous seins dehors, le pubis en avant. Mais on s'habitue. Plus tard, on la retrouve en train de masturber son mari. Et si pour les scènes de sexe précédentes on pouvait douter (le font-ils vraiment ??), là, c'est assez clair, ou alors c'est vachement bien foutu. En effet, Adam Scott éjacule sous nos yeux ébahis (ou dégoûtés, c'est selon ...) et là on se dit que l'on ne regarde vraiment pas une série comme les autres. Et pendant ce temps, Penny, euh pardon Carolyn, en a plein les doigts et ça la laisse curieusement pensive ... Il y a un troisième couple : Jaime et Joshua. Plus jeunes que les autres couples, ils pensent au mariage sauf qu'ils n'en ont pas tous les deux la même conception. Joshua serait plus tenté par un mariage "libre" tandis que Jaime voudrait quelque chose de plus classique, avec chien et enfants. Mais ils sont amoureux et un peu foufous alors ils font rapidement l'amour dans leur voiture. Et on est plutôt content pour eux. Ils ont l'air d'aimer ça.

Il y a une femme qui unit tout ce petit monde : la sexologue (ou psycho-thérapeute, c'est pas très clair). Deux des trois couples la consulte et le troisième couple devrait le faire plus tard, je suppose. Les scènes dans son cabinet sont vraiment pas mals et très révélatrices. Elles peuvent servir aux télespectateurs quelque part. Après chacun y apporte le crédit qu'il veut. Jane Alexander est bonne dans le rôle du Dr Mary Foster. Une belle vieille en plus. Et son rôle ne s'arrête pas à celui de psy, elle a une vie personnelle et on nous la montre. On la voit avec son mari et malgré les années ils ont toujours l'air de s'aimer très fort et ils font encore l'amour. Eh bien j'avoue que leur scène d'amour en toute fin d'épisode m'a particulièrement ému et surpris. C'est extrêmement rare que l'on nous montre un couple âgé s'embrassant à pleine bouche et faire l'amour. Comme si c'était tabou. Là, c'est beau à voir (Il faut dire que ce ne sont pas deux vieux gras et coulants, ça aide) Au final, c'est plus ça qui m'aura marqué dans ce pilot que les quelques scènes de sexe qui le rythme. La dernière scène est tout ce que j'aime, tous les ingrédients y sont réunis pour que je fonde (pas en larmes hein) : de la bonne musique, tous les personnages qui défilent devant la caméra, tous l'air torturés, plein de doutes ... Ca marche à tous les coups avec moi !

// Bilan // Le pilot de Tell Me You Love Me nous expose une série qui se veut différente de toutes les autres, plus proche de la réalité de la vie de chacun d'entre nous et par conséquent le tout est très sobre et très HBO. Le buzz créé autour des scènes sexes de la série était sûrement nécessaire, parce que sans elles, la série perdrait quand même un peu de son intérêt, mais il ne faut surtout par réduire la série à ça. Elle semble être bien plus que ça et les prochains épisodes le confirmeront sans doute. (Y'aura-t-il autant de sexe dans chaque épisode ? Je ne pense pas) La série s'inscrit dans cette mode des films intelligents qui utilisent le sexe pour faire parler et pour rajouter du réalisme, on pense forcément à l'excellent Shortbus, ou encore à 9 Songs ou Ken Park. Sauf que là c'est une série, c'est donc culotté. 1o épisodes sont prévus (et déjà tournés) mais l'audience du series premiere n'est pas encourageant. 91o ooo télespectateurs. En comparaison, dans la même case horaire (le dimanche à 21h) Big Love séduisait 4 6oo ooo personnes et John From Cincinatti (pourtant annulée récemment) 3 4oo ooo. C'est donc mal parti pour cette nouvelle curiosité télévisuelle.

A venir : les pilots de K.Ville, Gossip Girl et Private Practice.

Posté par LullabyBoy à 00:16 - - Permalien [#]